Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Rajagopal au pays de la désobéissance civile

Rajagopal au pays de la désobéissance civile

Il est un pays ou la désobéissance civile est un art. Ce pays est l’inventeur de la manifestation pacifiste. L’inde de Gandhi montre à tous les peuples que le changement est possible par la paix, à condition d’être suffisamment nombreux pour infléchir les gouvernements. Rajagopal et son mouvement Ekta Parishad nous prouve que le message et les méthodes inventées par Gandhi sont toujours modernes et efficaces.

Rajagopal, commissaire de police de son métier est né en 1948 au lendemain de l’indépendance de l’Inde dans un village du Kérala. Il n’a donc pas connu celui qui allait devenir son mentor, comme celui de beaucoup d’indiens. Effectivement Gandhi a été assassiné le jour de l’indépendance, sans doute pour ces propos trop amicaux envers les musulmans du pays. Rajagopal a grandi sous l’ombre protectrice de l’inventeur de la désobéissance civile et des marches pacifiques pour la paix. Diplômé en agriculture, après un passage dans l’ashram de Gandhi, il se tourne presque logiquement vers la lutte pour les démunis.

arton1310-46838Rajagopal est actuellement président de l’organisation Ekta Parishad. Le « Forum de l’Unité » (en Hindi) est un regroupement d’associations ayant pour but d’aider les démunis et les basses castes (souvent les même, voir mon article sur le sujet), en particulier dans le domaine agricole puisque aujourd’hui plus de 80% de la population travaille dans ce secteur. Selon le principe des actions non violentes chères à Gandhi, cette organisation entend protéger les populations en leur assurant la pleine propriété des terres, rivières et forêts qui leur permettent de vivre.

mohandas_gandhiCela paraît peut-être évident, mais ce n’est toujours pas le cas en Inde. Après l’indépendance, Néhru nationalisa et redistribua les terres des grands propriétaires au peuple. Mais pour être efficace ces actions doivent être soutenues et transparentes, ce qui n’est plus le cas dans l’Inde d’aujourd’hui. La corruption qui gangrène le pays fait que beaucoup d’états s’accaparent les terres pour « intérêt public ». Ces terres sont ensuite revendues aux grandes entreprises qui instaurent la monoculture ou des industries, et le peuple se retrouve à nouveau au service d’un autre.

fouleEkta Parishad compte près d’un million de sympathisants et 10 millions de personnes dépendent de l’organisation. Outre la distribution des surfaces agricoles aux « sans terres » Ekta Parishad aide l’agriculture biologique en rendant les paysans indépendants face aux multinationales des semences et des engrais (tel que l’empoisonneur Monsanto). Cette organisation tente aussi de régler les problèmes juridiques locaux des titres de propriétés, elle agit dans la moitié des états de ce grand pays. Pour s’opposer à ceux qui abusent du pouvoir et pour lutter contre un système actuel injuste, Ekta Parishad utilise différentes méthodes de lutte non violente, telles que les manifestations, les grèves de la faim, les sièges, des blocages de routes ou autres expressions de la désobéissance civile. L’organisation est efficace, elle provoque des discussions aux parlements, qui aboutissent souvent sur des lois favorables aux paysans. L’utilité de cette organisation est qu’elle fédère les associations locales, trop petites et impuissantes face aux pouvoirs locaux, ainsi la force d’Ekta Parishad réside dans son caractère national. La grande marche de Janadal 2007 a regroupé 25 000 personnes pendant 26 jours dans le nord de l’Inde, arrivés à Delhi ces marcheurs pacifiques ont été accueillis par près de 100 000 personnes. Ce fut la plus grande manifestation pacifique depuis les marches de Gandhi pour l’indépendance.

 

Gandhi and Nehru

Gandhi and Nehru

Tout cela pour dire que malgré une administration corrompue et feignante Ekta Parishad et son président Rajagopal ont réussi à imposer la reconnaissance des droits des paysans. Une manifestation pacifique semble beaucoup plus efficace que toutes celles plus ou moins violentes. La radicalisation provoque la même chose en face. Cette comparaison peut être aisément faite avec nos luttes du même type : un CRS ne peut frapper quelqu’un qui vient l’embrasser.

Photo_Ekta-ParishadL’exemple d’Ekta Parishad et du message de Gandhi peut et doit être suivi par nos sociétés, ils sont le seul et le meilleur moyen d’obtenir la prise en compte de ce que l’on pense. Ainsi telle la grande manifestation mondiale d’hier organisée par 350.org pour sauver la planète, nous devons nous unir dans ces actions vitales pour notre avenir. Les politiques, manipulés par les lobbies ne réagiront que si nous sommes des millions. Pour nos paysans spoliés par les supermarchés, pour nos enfants privés d’une planète viable et d’une biodiversité admirable doivent être défendus aujourd’hui. Par nous tous ! Ne pas agir revient à accepter. Par solidarité nous devons nous joindre aux luttes pour notre avenir.

rain-kerala2Il n’est pas ici question de politique, comme Rajagopal, il est question du bien commun aux mains des multinationales avides de richesses. Comme Ekta Parishad nous devons oublier les différends politiques qui nous opposent et œuvrer ensemble pour notre avenir. Ce n’est pas un vœu pieux, nous devons reprendre en main notre avenir, nous devons le reprendre des mains avides qui pompent les ressources pour s’enrichir toujours plus. Ce n’est pas du communisme ou quoi que ce soit, le capitalisme acharné et notre complaisance ont provoqué cela, à nous de changer les choses pendant qu’il est encore temps…

Agissons pour Copenhague !

source : LGV

RA12-photo-rub2


livre à ce sujet : Cette nuit la liberté


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Le péripate Le péripate 28 octobre 2009 06:38

    Je ne conseillerais à personne de se mêler à une manifestation en Inde : les morts y sont courants, sans que ça n’émeuve personne plus que ça.

    Et je suis désolé, Gandhi n’est pas l’inventeur de la désobéissance civile, c’est Thoreau, que Gandhi a lu.
    Et d’ailleurs, pour Thoreau, désobéir c’est essentiellement refuser de payer l’impôt, action authentiquement non violente et individuelle.


    • JL JL 28 octobre 2009 06:56

      « En Inde, les morts y sont courants » (péripate)

      Des morts vivants, alors !?

      Plus sérieusemnt, Thoreau était typiquement ce que léon a appelé un voyageur sans billet.


      • JL JL 28 octobre 2009 06:59

        En fait, vous péripate, et tous les ultra libéraux avec vous, êtes des voyageurs sans billet : des escrocs donc, et qui en appellent à la sédition. C’est grave ça. Devant un tribunal populaire cela vous vaudrait la prison.  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès