Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Rajoy s’inquiète des sondages et décide d’abandonner son projet (...)

Rajoy s’inquiète des sondages et décide d’abandonner son projet de réforme de la loi sur l’avortement

Bonjour les amis,

Je vous avais expliqué en Décembre dernier que le gouvernement de Rajoy était davantage préoccupé par le droit des embryons que celui des êtres humains. Il avait donc chargé Alberto Ruiz-Gallardon d'un projet de loi qui prétendait remettre en cause l'un des principaux acquis des femmes : celui de disposer librement de leur corps et de pouvoir avorter dans des limites et des conditions fixées par la loi.

Le droit par exemple de ne pas imposer à un foetus malformé une vie qui ressemblerait à un long calvaire et qui ne mériterait pas d'être vécue. Le droit aussi pour une fille violée de ne pas porter dans ses entrailles le fruit d'une agression très traumatisante...etc...

Et, bien voilà t'y pas que Mariano Rajoy laisse tomber son ministre Alberto Ruiz-Gallardon, qui travaillait sur ce projet depuis 2 ans maintenant et abandonne le projet.

Motif très simple : les instituts de sondages indiquent clairement que cette loi aura un coût électoral très très cher, et après la casquette des européennes, bien évidemment Mariano veut limiter la casse, et se retrouve donc dans l'obligation d'éteindre l'incendie qu'il a allumé lui-même....une situation qui fait penser à celle d' un pompier pyromane.

Il faut rappeller que sur cette affaire la bataille était parfaitement politique et idéologique mais en aucun cas, il ne s'agissait d'une bataille sociale.L'avortement en Espagne était un thème qui avait été légiféré en 1985 après un long débat, et il n'y avait de la part de la population aucune attente particulière de l'éxécutif sur ce sujet.Donc l'idée de Mariano avait été de bien ratisser à droite son électorat traditionnaliste chrétien ( ce qui était un peu inutile vu que cet électorat lui était déjà acquis tout comme l'électorat xénophobe français est acquis à Marine).

Seulement voilà, 2 ans plus tard, le panorama politique a changé... Rajoy a trahi une à une presque toutes ses promesses, et cette affaire d'avortement a créé des lignes de fracture dans son propre parti.

L'exemple le plus significatif vient du président de la région de Galice, Alberto Feijoo du même parti que Rajoy, qui a déclaré publiquement qu'après avoir été dans une région accueillant les jeunes portugaises désirant pratiquer un IVG, il n'avait aucune envie que la situation s'inverse et que ce soit cette fois-ci les jeunes galiciennes qui passent la frontière portugaise pour avoir le droit de pratiquer une interruption de grossesse. D'autres députées de droite avaient également affirmé qu'elles ne soutiendraient pas le projet de Gallardon.

Bien évidemment l'abandon de ce projet a déclenché une colère des antiavortistes qui ont maintenant l'impression ( pas complètement fausse) d'avoir été instrumentalisés il y a 2 ans pour gagner des votes et vulgairement abandonnés pour des motifs bassement électoralistes.

L'église aussi est indignée mais son indignation envers le pouvoir ne va quand même pas jusqu'à renoncer aux milliards d'euros de subvention de l' Etat Espagnol. Comme disait un blogger, le mécontentement de l' Eglise se traduira par le fait qu'ils vont recevoir cet argent sans dire merci !!!!

Voici un lien qui fait état de manière détaillée des avantages dont bénéficie l'église espagnole. 

 

Quant à Gallardon ( surnommé par certains de ses détracteurs fachardon), c'est finalement le seul qui garde un peu d'honneur et de dignité dans cette histoire car il ne marchande pas ses principes ( qui ne sont bien évidemment pas les miens), et chose rarissime en Espagne : il démissionne !...et déclare au passage qu'il abandonne la vie publique après avoir été maire de Madrid, président de la région, et finalement ministre de Rajoy.

Du coup l'image de Mariano en prend quand même un sacré coup...même si parfois je me demande si toute cette histoire n'était qu' une pure stratégie de diversion...pendant qu'on cause de ça, on ne parle pas des vrais problèmes.

 

Allez, juste pour le fun, je vous remets le clip de l'altercation avec les femen en pleine session parlementaire.

 

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-gouvernement-espagnol-davantage-145517

http://www.laicismo.org/detalle.php?pk=20442


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 26 septembre 2014 12:23

    Ah oui j’ oubliais.

    L’ évêque d’ Alacala a perdu un peu les pédales en attaquant les défenseurs de la loi actuelle qui s’ étaient manifestés il y a quelques mois à Madrid en organisant un train pour la liberté.
    Il les a comparés aux exterminateurs nazis !..Quel sens de la nuance !...L’ évêque ferait bien mieux de la mettre en veilleuse car si on veut parler de l’ holocauste le rôle du Vatican n’ est pas du tout clair...mais pas du tout du tout.Voir le film AMEN de Costa-Gavras.
    Voici le lien du quotidien EL PAIS qui raconte le dérapage de l’ évêque

    • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 27 septembre 2014 10:06

      @gros macho

      Il faut donc croire que c’ est par pur hasard que ce thème a généré une grosse polémique au sein de l’ église sur le rôle plus que trouble et ambigü tenu par sa haute hiérarchie.
      Là je ne vous parle plus du film...

    • reveil 26 septembre 2014 13:02

      L’excellent gouvernement Rajoy souhaitait simplement limiter le nombre d’avortements et responsabiliser les gens. Le nombre d’avortements a doublé en peu de temps et semble être devenu une mode.
      Le projet de loi prévoyait d’autoriser l’avortement en cas de risque pour la santé ou le psychisme de la mère, de fait ce projet était plus une sensibilisation, une responsabilisation, qu’une interdiction.
      Critiquer c’est facile, le pire que je souhaite à la France c’est d’avoir un gouvernement aussi bon et compétent que celui qui dirige l’Espagne en ce moment.


      • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 26 septembre 2014 13:21

        @réveil

        Faux, faux et archi-faux...vous avez tout faux.Le nombre d’ IVG était stable statistiques à l’ appui.C’ était une bataille idéologique qui ne se basait sur rien. Que du vent ! Rajoy ne prétendait pas limiter l’ avortement mais simplement l’ INTERDIRE !!!
        Il ne voulait l’ autoriser que lors que la mère est en danger. 
        Ce qui veut dire que toutes les espagnoles qui auraient 3 ronds seraient allées dans les cliniques françaises, suisses ou portugaises pour se faire avorter( comme ça s’ est toujours fait dans le temps même dans les « bonnes » familles)...et les pauvres jeunes filles sans le sou auraient été les seules victimes de cette loi discriminatoire...pas les bourgeoises et la middle-class espagnoles...Les espagnoles sans ressources auraient eu recours à des ivg clandestins dans des conditions sanitaires atroces et d’ importants risques pour leur vie.Vraiment trop nul ce Rajoy !

      • Julien30 Julien30 26 septembre 2014 13:45

        « qui prétendait remettre en cause l’un des principaux acquis des femmes : celui de disposer librement de leur corps et de pouvoir avorter dans des limites et des conditions fixées par la loi. »


        Décidément c’est un sujet qui vous tient à cœur l’avortement, pourquoi à ce point ? Au passage vous n’êtes pas obligé de faire un cheval de bataille de toutes les causes en vogue dans nos milieux médiatiques et intellectuels, vous devriez vous être déjà rendu compte qu’ils ne sont pas les meilleurs guides à suivre en terme de raison, moralité et réel progrès de civilisation. Mais c’est en effet une nécessité de première ordre d’encourager l’eugénisme en ces temps de surpopulation tout ça au nom de slogan creux et même malsain comme celui que vous rappelez dans l’extrait cité plus haut. 

        Quant à justifier cet eugénisme par le fait que sinon les jeunes femmes sans le sou iraient le faire clandestinement ailleurs, oui ça se tient tout comme de dire, en exagérant à peine, que l’on devrait légaliser l’assassinat parce son illégalité oblige les gens qui veulent éliminer quelqu’un à faire appel à un tueur à gage ou en le faisant eux-mêmes, une situation intolérable, légalisons donc l’assassinat.

        • Julien30 Julien30 26 septembre 2014 13:56

          « ce qui était un peu inutile vu que cet électorat lui était déjà acquis tout comme l’électorat xénophobe français est acquis à Marine »


          Donc les électeurs de Marine sont xénophobes et par extension, via l’association que vous faites, les catholiques traditionalistes ? Tous ? Une grande majorité ? Vous avez des études sur le sujet ou là encore vous vous contentez de répéter les anathèmes des pires petits chiens de garde du système sans même réfléchir ?

          Il y a au moins autant de xénophobes et de racisme à gauche, mais ceux-là sont bien cachés derrière leur bienpensance et le soutien des medias et d’une culture populaire très largement soumise à ses grands dictats, comme quand on les voit s’extasier devant les journaux ou cérémonies célébrant l’identité noire (que diraient-ils si l’on faisait pareil pour les blancs !) ou quand ils s’indignent qu’un humoriste imite l’accent de Taubira, comme si cela était insultant en soi.



          • Julien30 Julien30 26 septembre 2014 14:00

            Sans oublier le racisme viscéral de leurs grands maîtres des Lumières avec Voltaire en chef de prou ou ceux qui ont suivi comme Jules Ferry. Ils ont même réussi à inventer le « racisme » de classe, bref les marinistes qui veulent défendre l’identité de leur pays et par extension celles des autres pays me paraissent de biens piètres xénophobes en comparaison de leurs homologues de gauche.


          • Julien30 Julien30 26 septembre 2014 14:01

            « figure de proue » plutôt.


          • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 26 septembre 2014 14:02

            Julien 30

            Ne me faites pas dire ce que j’ ai pas écrit : Les xénophobes français sont majoritairement acquis à Marine, mais ça ne veut surtout pas dire que tous les électeurs de Marine sont xénophobes.Ça je ne le dirai jamais...

          • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 26 septembre 2014 14:34
            Julien 30
            Je vais vous concéder un point Juliem.Gallardon est un superréac( qui a épousé la fille d’ un général putschiste et qui au passage en a retiré un titre de Marquis offert par le général Franco) mais au moins il ne transige pas avec ses principes.Il sort du gouvernement avec une certaine dignité...mais que pensez-vous de Rajoy qui lui a demandé de bosser 2 ans sur cette loi et qui laisse tomber dès qu’ il voit que tout ça risque de se payer cher dans les urnes.
            résumons-nous.les plus éminents gynécologues espagnols avaient lancé un avertissement solennel à Mariano en lui prédisant , chiffres à l’ appui, que le retour des avortements clandestins allait provoquer de très nombreux accidents graves et décès en Espagne sans que celui-ci s’ en émeuve et veuille bouger d’ un iota...et il suffit qu’ un institut de sondage indique que cette loi va lui faire perdre de nombreux électeurs et il change d’ avis...que pensez-vous d’ un tel comportement bassement électoraliste ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès