Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Rassemblement maçonnique international d’Athènes : le dit... et le (...)

Rassemblement maçonnique international d’Athènes : le dit... et le non-dit

« Lieu propice pour ce Rassemblement universel »[1] selon Vassilos Patkas, Grand Maître de l’Ordre maçonnique international « Delphi », la capitale Grecque vient d’accueillir du 20 au 23 juin 2008 le deuxième Rassemblement maçonnique international dans ce qui semble être de la part de la Franc-maçonnerie un retour aux sources, elle qui s’est toujours auto-identifiée comme « école philosophique œuvrant pour le progrès de l’humanité ». Elles seraient plus de 170 obédiences libérales et adogmatiques, représentant 57 pays de tous les continents, à avoir participé à ce congrès, une nette évolution par rapport au premier Rassemblement international de Strasbourg[2] qui s’est déroulé l’année dernière et avait rassemblé seulement 80 obédiences. Deux rassemblements internationaux en deux années consécutives et un même slogan « Construire l’Europe, Construire le Monde », on aurait cru que la Franc-maçonnerie volait au secours d’une Europe meurtrie par le non irlandais au Traité de Lisbonne.

Ce qui est remarquable dans ces deux rassemblements, c’est que la Franc-maçonnerie semble avoir compris -trois siècles après la fondation de sa première loge dite «  spéculative  » en Angleterre- qu’elle devait s’investir plus dans la communication et s’offrir un peu d’ouverture médiatique, quitte à sacrifier son principe orgueilleux de «  discrétion  », euphémisme par lequel elle a toujours essayé d’atténuer son caractère secret qui demeure une intrigue Hitchcockienne nourrissant plus qu’une polémique et étouffant par ailleurs plus qu’une vérité. Ainsi, l’année dernière, son rassemblement de Strasbourg avait été assez couvert par la presse, les radios, et France 3. Et cette année, ce fut au tour de la chaîne qatarie Aljazeera de se frayer un chemin à travers le petit «  trou  » percé au millimètre prés dans la «  muraille de silence  » maçonnique, selon les termes de son envoyé spécial à Athènes, Chadi Al Ayoubi[1].

«  Ils sont venus ils sont tous là, dés qu’ils ont entendu ce cri, elle va mourir, la mamma…  ». Oui, la mamma européenne peine un peu à retenir les cris de l’accouchement en forceps qu’elle devrait endurer après le non irlandais. Mais ne vous inquiétez pas, elle ne mourra pas, ou du moins pas pour le moment, parce qu’on en a encore besoin pour «  construire le Monde  ». L’Europe serait elle alors le laboratoire ou l’on va tester la future construction universelle d’une humanité rassemblée sous l’égide d’un seul Etat Mondial dans ce qui va apparaître pour les historiens du futur comme étant  : «  l’aboutissement logique de la dynamique de mondialisation et de révolutions éclatées un peu partout dans le monde vers les fins du 21ème siècle, au nom de philosophies universalistes et mondialistes qui ont fait comprendre à l’humanité que seul son union sous un seul pouvoir politique planétaire va lui permettre de continuer, tout en se soudant dans une seule communauté mondiale, à cultiver la différence de ses cultures et de ses pensées (ou plutôt de ce qui en restera) et à vivre en toute sécurité, à l’abri du terrorisme (bien sur), dans un monde désormais devenu (comme aléatoirement) sans frontières, et rendu plus susceptible à dépasser les malentendus qui ont longtemps nourri les conflits et les guerres pour s’unir dans un seul Etat  »  ? Un sublime scénario dont la prévisibilité le rend tellement probable, parce que tellement en continuité «  logique  » apparente avec l’actualité, qu’il ne cesserait d’être à la fois de plus en plus beau pour certains, et de plus en plus suspect pour d’autres.

Serait ce l’aboutissement futur concret de ce «  nouveau mode de gouvernance mondiale  » convoité par Jacques Chirac dans le discours de lancement de sa fondation  ?[2] Ou le «  vivre ensemble  » qu’avait défendu lors de ce rassemblement l’académicien et franc-maçon anglais Eddy Caekelberghs en appelant à défendre ce qu’il appelle les «  valeurs universelles communes  »  ? Ou la «  société civile sans frontière  » que l’on construit en «  généralisant l’apprentissage des valeurs démocratiques  » et défendue, lors de cette même occasion, par M. Marilyn, académicienne française  ? Ou encore «  le mondialisme social  » renforcé par le «  mondialisme de l’éducation et de l’enseignement  », seul «  capable de vaincre les différences entre les membres de la société  », et défendu par, D. Patrick, diplomate français  ? On n’en sait rien pour l’instant. Tout ce que l’on peut comprendre en faisant abstraction des phraséologies et des idées de «  Néo-lumières  », c’est que les francs-maçons du monde entiers, et non seulement les européens, sont intéressés par la participation à la construction Européenne. On dirait une sorte de privilège selon lequel un citoyen non européen peut s’investir dans la construction européenne du moment qu’il est franc-maçon… De toute façon force est de constater que cette année a été un peu particulière au plan européen pour la franc-maçonnerie car elle a été, pour la première fois, officiellement valorisée à un haut niveau européen. En effet, une délégation composée de la Fédération française du Droit Humain, de la Grande Loge Féminine de France, du Grand Orient du Portugal et du Grand Orient de France a pu rencontrer le Président de la Commission Européenne, José-Manuel Barroso, le 8 avril dernier.[3] Une rencontre qualifiée dans un communiqué de presse de la Fédération Française du Droit Humain comme étant «  un événement majeur quant à la place de la Maçonnerie dans la construction de l’Europe  ».

Mettant de coté le compas et l’équerre, outils du Grand Architecte de l’Univers (appelé Grand Architecte de la Matrice dans la fameuse trilogie de Matrix), les francs-maçons de ce dernier rassemblement ont délaissé pendant quelque temps leurs rituels grottesques (adjectif issu de «  grotte  » et non un «  t  » dédoublé de «  grotesque  ») pour apparaître, pendant les quelques réunions rendues publiques et accessibles aux journalistes lors de cette occasion, comme dans une sorte de séminaire ou des orateurs assis à une grande table s’adressent à un public attentif comme dans une conférence de l’une des commissions des Nations Unis. Pendant ces «  séances de travail  » publiques, il a été question de traiter des sujets classiques d’actualité comme les problèmes climatiques, l’immigration, la lutte contre la pauvreté, l’importance de la laïcité dans les programmes scolaires comme «  seul moyen de lutte contre les discriminations religieuses  »… des thèmes par lesquels on est martelé tous les jours. On se demanderait même sur la transparence qu’ils disent apporter, en reprenant les mêmes discours de langue de bois qui nous entourent de partout, dans leurs réunions publiques  ? Bien entendu, à l’occasion de ce rassemblement, on n’a quand même pas rompu avec la sainte tradition du «  secret  », c’est pourquoi il y avait aussi eu des «  séances de travail  » à huis clos qui ont tout naturellement réanimé les bonnes vieilles questions habituelles, comme «  s’il s’agit en franc-maçonnerie de débats libres, enrichissants et constructifs, pourquoi les gens (en faveur desquels elle prétend penser et planifier d’agir) n’ont il pas le droit d’assister à ces échanges d’idées tellement bénéfiques pour l’humanité  ?  ». "Secret de fabrication" peut etre, pour reprendre les termes du candidat Sarkozy interrogé, à la sortie du débat avec Ségolène Royal, sur la manière de laquelle il avait préparé "ce grand rendez vous"...

Notons dernièrement que José-Manuel Barroso, qui était présent lors de ces "journées euro-mondio-maçonniques", a «  salué  » en tous ceux qui ont répondu présent à ce grand appel de rassemblement international, la servitude qu’ils ont exprimée à l’égard des «  valeurs européennes  ». Un «  salut  » qui passa inaperçu, sans susciter de commentaires… On croirait volontiers que Barroso n’a pas bien compris que la morale à travers ce rassemblement est que la construction de l’Europe est un moyen pour construire le «  Monde  » et non une fin en soi.

L’intelligence maçonnique a évolué, et de nos jours elle essai de se montrer capable de capter et d’incorporer dans sa mouvance les idées révolutionnaires qui naissent en dehors de son système clos, comme l’idée de «  citoyenneté active  » qu’elle est vraisemblablement en train de s’approprier et d’intégrer dans sa vision stratégique des choses, consciente que les idées révolutionnaires sont plus rentables quand elles sont confiées à des élites qui les imprègnent de leur supériorité sociale et intellectuelle pour leur donner l’aspect d’une autorité morale suprême et le prodige d’amener les peuples à s’investir passionnellement dans des révolutions dont ils se croient être les propres créateurs, et ensuite les uniques propriétaires. Cependant, ce gradient de concentration élitiste selon lequel circulent les idées dans une société est en train de devenir de plus en plus fragile, car de partout naissent de simples citoyens qui osent non seulement transgresser cette fameuse tradition à s’identifier à la pensée des élites, unique dans son pluralisme le plus trompeur, puis de la revendiquer en toute force et ferveur comme si elle était originellement la leur, mais osent aussi faire propager la contagion d’une rage de penser un monde ou l’autorité élitiste sur l’esprit des gens serait moins abusive de leur bonne foi, plus humaine et plus libératrice, dans le sens anéconomique et apolitique du terme. En d’autres termes fonder un monde dans lequel «  Le véritable progrès démocratique n’est pas d’abaisser l’élite au niveau de la foule, mais d’élever la foule vers l’élite  », comme le disait Gustave Le Bon. On peut être humaniste, philanthrope, laïque, adogmatique, sans pour autant être nécessairement franc-maçon. Loin de là, les vrais débats philosophiques ne sont pas ceux qui se font entre élites «  clairvoyantes  » dans des tours d’ivoires, réfléchissant sur les discours les plus socialement acceptables pour faire imposer les changements qu’ils comptent opérer sur le monde. C’est plutôt ceux qui se font entre les élites et leurs simples concitoyens. Car là, se manifeste vraiment la force d’aller à l’encontre des préjugés paralysant l’évolution d’une société. Un préjugé se côtoie dans la rue. On l’appréhende alors qu’il continue, tout en implosant sur lui-même comme une étoile mourante, à s’agiter dans l’esprit qui le porte, et non comme étant un échantillon socioculturel formolé destiné à être l’objet d’analyses élito-élitistes dans des laboratoires maçonniques suspendus entre le temps et l’espace, entre ceux qui ont du pouvoir et en abusent, ceux qui ont du pouvoir sans être capable d’en abuser, et ceux qui n’ont aucun pouvoir même pas sur eux-mêmes.

Car comme l’avait dit Kennedy, dix jours seulement avant son assassinant, «  Le mot «  secret  » est en lui-même répugnant dans une société dite libre et ouverte. Et en tant que peuple, par nature et historiquement, nous nous opposons aux sociétés secrètes, aux serments secrets et aux procédures secrètes  »[4]. Ces paroles de Kennedy ont toute légitimité à traverser les années et atterrir dans notre époque actuelle, ou la mondialisation semble avoir poussé cette ouverture jusqu’à son paroxysme. La franc-maçonnerie peut être vue comme étant en fondamentale contradiction avec elle-même. Ce qu’elle dit, l’ouverture qu’elle prône, ainsi que l’abolissement de frontières qu’elle préconise, est d’une contradiction flagrante, absurde et voire scandaleuse, avec ce qu’elle est et ce qu’elle a l’intention de rester, c’est-à-dire fermée, continuant à élever autour d’elle des frontières de secret, d’une part en ce qui concerne le contenu de ses réunions internes, et d’autre part en ce qui concerne l’opacité qui s’interpose entre ses propres grands niveaux hiérarchiques, de telle façon que les gradés d’un niveau hiérarchique donné soit –intégralement ou partiellement- isolés de leurs «  supérieurs  » appartenant à des niveaux encore plus importants. Et tant que cette contradiction, que les artistes du langage peinent à dessiner comme étant «  le mystère qui fait l’attractivité de l’art  », sera préservée et même protégée, tant que toutes ces «  opérations de com’  » ne réussiront jamais à rendre son discours et même sa raison d’être crédibles ni dignes de confiances, et ce même si son «  humanisme  » demeurera toujours le parc d’attraction préféré des élites en quête d’oratoires et de mystères qui leur élèvent l’ego à un rang plus supérieur que celui de la petite populace, là ou ils peuvent tout voir, sans jamais risquer d’être vus… Ou plutôt c’est ce qu’ils aiment croire.

Ah qu’il est merveilleux le désert égyptien vu depuis le sommet du Kheops  !



[4]http://www.dailymotion.com/video/x48czq_jfk-10-jours-avant-conspiration-dis_politics

JFK Library 

Documents joints à cet article

Rassemblement maçonnique international d'Athènes : le dit... et le non-dit

Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Olga Olga 15 juillet 2008 21:14

    Grotesque, avec un seul "t" convient très bien pour définir la franc-maçonnerie...
    Misogyne convient également...
    Clientéliste aussi...


    • Cincinnatus 15 juillet 2008 23:52

      @ l’auteur trés bon article qui pointe bien le malaise de la maçonnerie et de beaucoups de maçons
      @ Olga, d’habitude j’aime bien lire vos post, votre humour est décapant et votre tolérance édifiante.

      Il existe une maçonnerie mixte : le Droit Humain, qui compte parmi ses fondatrices Louise Michel et d’autres communards, ( vous savez : "c’est la canaille, eh bien j’en suis !") il y a la Grande Loge Mixte de France, Grande Loge Mixte Universelle . De même, de nombreuses loges et de nombreux maçons refusent le principe du Grand Architecte (Dieu avec un faux  nez). Enfin il y a aussi la Grande Loge de France et la Grande Loge Féminine de France uniquement féminine. Ceci  s’apparente selon à moi davantage à des casernes ou béguinages.

      Le clientélisme existe mais pas plus qu’ailleurs et 18 ans aprés mon initiation je puis vous assurer qu’il ne sert pas à grand chose d’être maçon pour faire carrière. Plus fondée est dans l’article le pointage de la pauvreté de la réflexion, ou plus exactement son manque d’originalité à traduire la prétention des M.:M. :  à être "des porteurs de lumières", à éclairer l’avenir.  La dernière contribution significative de la maçonnerie à la société est la loi sur les dons d’organes. Pertinente aussi le pointage de ce secret (qui peut être dévoilé dans le premier rayon ésotérisme de la première FNAC venue) et qui (nous sommes nombreux et nombreuses à le penser) n’a plus de sens (ce qui ne remet pas en cause le symbolisme initiatique). En résumé : la production journalière d’Agoravox est bien souvent supérieure à celle d’un atelier, tout au plus dans ces derniers s’y empoigne t’on de manière plus courtoise, enfin pas toujours : ce sont des assemblées humaines et on y trouve même des Lerma, Calmos et autres Haddock, à peine plus polis, mais pas moins cons.

      En dehors de ce type d’individus de droite extrème (on en trouve beaucoup à la Grande Loge Nationale), il est vrai que la maçonnerie libérale (ici c’est l’inverse de l’acception politique celà veut dire progressiste, humaniste) en france s’est alignée sur une idéologie proche de celle du PS, où l’europe versus libéral (dans son acception réactionnaire) tient lieu de vademecum et d’impedimenta.



    • Achéron 16 juillet 2008 11:20

      pas mieux au plan des commentaires que Cincinnatus...

      J’ajouterai simplement que, même dans les Loges non mixtes, la position de la femme en tant que conjoint reste importante. L’une des questions premières soulevées lors des enquêtes préliminaires à l’adhésion à une Loge est la position, l’opinion du conjoint quant à l’inclination du candidat à entrer en Franc Maçonnerie, tant il est vrai que cette expérience peut impacter sur la vie d’un couple (avec un nombre minimum de "tenues" mensuelles, par exemple) et que cette expérience, spirituelle, si elle se vit avant tout de manière individuelle, peut se mèner à la fois de manière duale, en y impliquant le conjoint si ce dernier en exprime le désir... 

      Cette place de la femme reste importante même au coeur du parcours maçonnique de chacun. Je ne pense pas révéler un secret d’état en disant que, dans certaines Loges, lors de l’acceptation du candidat au sein de la communauté Maçonnique, celui-ci se voit remettre deux paires de gants blancs (symbole de pureté) : une pour lui-même et une destinée à être remise à la femme qu’il estime le plus (qui n’est pas obligatoirement celle qu’il aime) et évoquant le souvenir des engagements du nouveau Maçon. Cette Dernière lui sert de "garde-fou" en lui montrant ces gants le jour où celui-ci sera sur le point de faillir. La femme apparaît alors comme sa conscience vivante, la gardienne de son honneur... Ce rite peut sembler désuet et un rien vieillot voir "ringard" au regard de certains de part l’aspect "folklorique chevaleresque" qu’il renvoie à l’inconscient à une époque où la notion d’honneur et de conscience au sens ésotérique du terme est largement galvaudé, mais il se trouve que pour moi il reste aussi fondamental que le reste de la symbolique maçonnique...

      Quant au "secret maçonnique " dont tout le monde (profane) parle, pour le comprendre, il vous suffira d’aller voir "Kung Fu Penda" au cinéma, comme je l’ai fait moi-même avec mon fils ce Week-End. Le parallèle n’est pas aisé de prime abord (ceux qui veulent aller le voir, ne lisez pas la suite) mais laissez moi développer mon propos : la morale du film et le "secret" qui jalonne l’histoire d’un bout à l’autre, source des conflits dans le film (père/fils dans une histoire de recette culinaire et maître/élève dans une histoire d’arts-martiaux) est que, justement, il n’y a pas de secret : ce secret est enfouis en chacun de nous, à nous de le révéler à nous-même, personne ne pouvant le faire à notre place car il s’agit d’une aventure essentiellement intérieure... comme la Franc Maçonnerie... Comme le dit Cincinnatus, n’importe quel livre de la FNAC vous en dira tout ce qu’il y a à dire (http://livre.fnac.com/a1754147/C-Hoddap-La-Franc-maconnerie-pour-les-nuls?PID=1&Mn=-1&Mu=-13&Ra=-1&To=0&Nu=1&Fr=0), ce que ces livres ne vous diront pas c’est ce qui se passe dans le fors intérieur de chaque "initié" qui a reçu la "Lumière", expérience unique, mais que chacun est libre de faire partager aux autres comme bon lui semble... De plus, si les "tenues officielles" sont interdites aux profanes, les Loges tiennent des colloques publics où chacun peut se rendre pour découvrir un monde finalement pas si secret et étonnamment proche de certains "cafés philosophiques"...


    • Olga Olga 16 juillet 2008 12:07

      Aller s’enfermer dans une loge pour recevoir la "Lumière" : Quelle drôle d’idée...


    • Achéron 16 juillet 2008 12:20

      @ Olga,

      Dans le rite maçonnique, la "symbolique" tient une place prépondérante ; laissant de côté les choses réelles du monde profane. Cela peu sembler rédibitoire pour la majeure partie des profanes, mais tout ne tourme pas non plus nécessairement autour de l’expérience mystique... on y apprend le dialogue construit, le respect de son interlocuteur, le respect des idées de l’autre pour ce qu’elles sont, à savoir l’expression d’une opinion individuelle, même si on ne les partage pas nécessairement... Quelques-uns qui "trollent" sur AV devraient résolument s’en inspirer...


    • Cincinnatus 16 juillet 2008 14:33

      @olga

      Je sais que celà peut paraitre idiot. Mais c’est une vieille démarche symbolique que de descendre dans les ténèbres pour trouver la lumière, Cf. la caverne de Platon. Encore une foi il faut distinguer la maçonnerie que certains abordent comme un club service, ou un réseau social, d’une démarche de recherche de la spiritualité (et pour ce qui me concerne une spiritualité laique et dont  dieu en tant que transcendance est absent, une spiritualité basée sur l’immanence).

      Mânes de Spinoza, deBakounine, de Reclus aidez moi à expliquer ca à Olga !


    • Olga Olga 16 juillet 2008 15:05

      Ni Dieu ni maître ! Et encore moins de Grand Maître...


    • 1984 16 juillet 2008 16:56

      Merci Olga !!!


    • godf 17 juillet 2008 08:17

      Bonjour,

      Misogyne la franc-maçonnerie ? Ben... là madame Olga, vous m’en bouchez un coin ! Votre degré d’ignorance de la maçonnerie est flagrant. Il existe plusieurs maçonneries, selon les obédiences, selon les loges à l’interieur de ces obédiences, là en effet, on rencontre des misogyne, mais aussi beaucoup de femmes qui refusent de voir les hommes assister aux tenues... vous voyez, les choses ne sont pas aussi simples que vous l’imaginiez ! Quant au secret de l’appartenance, il est une évidence que c’est une necessité face à des personnes comme vous qui, manifestement, n’aiment pas les maçons, alors pourquoi se faire taper gratuitement sur la tête ? Pour votre bon plaisir ? Désolé mais allez le chercher ailleurs ! Le clientélisme ? Attention vous êtes encore à côté de la plaque, vous allez bientôt nous parler du complot judéo-maçonnique ? Allons, un peu de réflexion ne vous fera pas de mal Olga, et vous fera peut-être passer ces comportements nihilistes !

      très Cordialement


    • appoline appoline 17 juillet 2008 16:08

      Les maçons des degrés supérieurs ne cotoyent pas ceux des degrés inférieurs. Et ceux là sont dangereux, d’ailleurs quand vous regardez bien, ils font aussi partie des groupes comme les bilderberger, les illuminatis, la CFR et autres, ils prônent effectivement le nouvel ordre mondial. Quand on se documente sur ce sujet, on voit très nettement que la "masse", la voltaille" enfin nous, en somme, ferions bien de protéger nos arrières car peu de nous s’en sortiront intactes


    • Lartiste Lartiste 15 juillet 2008 22:02

      La même chose !


      • GRL GRL 16 juillet 2008 09:57

        Le temps , une vie d’homme , allez , comptons large , 80 ans sur terre.

        Il y a des perspectives , des projets , des actes que l’on inscrit aujourd’hui , qui auront des répercutions , ou valeur de prévision pour bien plus de temps qu’une vie d’homme. Il y a des reflexions , lorsqu’on désire fortement donner matiere à une humanité en pleine évolution , des reflexions qui inscrivent des tenants et des aboutissants bien en deça et au dela de nous même . Il y a des rapports aux temps , à l’histoire , qui nécessitent que pour qu’une pensée mûrisse , pour qu’un projet voit le jour, on y passe plusieurs vies d’hommes , plusieurs , des vies d’hommes , successives .

        Les compagnons qui ont construit tout nos plus beaux monuments avaient un rapport au temps inscrit sur les siecles , une part de mythe , une tradition , et .... des secrets , des secrets à transmettre , des secrets unifiant les plus jeunes à ceux dont le moment était venu de se retirer de l’oeuvre sans qu’elle fut encore achevée, des secrets , un lien défiant le temps qui en termes de conséquences , permettait souvent de terminer un oeuvre colossale .

        Quel est ce secret des maçons que vous pensez détester (@Olga ), quels rites dits grotesques pensez vous bannir , puisque ni ces rites ni ces secrets vous seraient destinés, vous qui n’etes pas maçons ?... Mais voilà , j’imagine sans peine que leur façon , finalement , je dirai façon , .... de mener à bien leur évolution , la transmission de leur savoir , passe certainement par des choses à faire et d’autres à ne pas faire , par une dimension totémique à leur sacerdoce comme à leurs communauté , faisant d’eux des gens particuliers certes , mais permettant dans le meme temps ( ou ayant permis , l’article relevant une apparente souffrance maçonnique ) de réaliser des projets .... sur des périodes de temps , ... plus longues qu’une vie d’homme , tout simplement.

        Mais ce type de rapport au temps ne leur est pas propre évidemment ... Il y a tant de secrets que l’on suppose perdurer au travers des siecles de mythes et légendes ... Si ces secrets sont là , c’est qu’ils ont un rôle à jouer pour ceux qui les entretiennent. Le lien , la part vue comme ésotérique de l’exterieur n’est que le jeu des moyens de ... durer en restant unis . Cà ne sert pas à autre chose et si l’action des maçons est bonne , alors je dirai que cela nous est utile qu’ils gardent le secret et m’est avis que l’on ne doit pas s’en indigner parce que l’on ne serait pas convier à le partager.

        ... " L’indignation morale est de la jalousie surmontée d’une auréole " ...


        GRL



        • brieli67 16 juillet 2008 10:35

          http://www.europeus.org/archive/2006/04/22/ces-francs-macons-qui-me-font-honte.htm

          un article que l’auteur laisse continuer de troller !
          a voir !!


          • dapeacemaker911 16 juillet 2008 11:34

            la maconnerie...

            impossible de simplifié au point d emettre un jugement sur "la" franc maconnerie
            Tout depend de la loge
            du grade

            En bas vous n etes qu un outil, en haut vous n etes plus que bourreau.

            Les seuls "vrais FM" (dans les convictions et les aspirations Humanistes) que j ai rencontré l ont quitté.

            En resumer, les FM auraient pu faire beaucoup, mais n echappant pas a la corruption, la FM est un peu comme la France : Morte car vidé de toute son essence, de tout son sens.

            Vive l entraide et le progres Humaniste,

            DAm


            • Achéron 16 juillet 2008 12:01

              Je pense effectivement, tout comme vous, que tout dépend de la Loge, des inclinaisons de son Vénérable, et de l’orientation générale de la Loge Mère (plus versée dans l’ésotérisme ou humanisme, etc.) ... Chacun trouve dans la Maçonnerie ce qu’il y apporte (voir mon post plus haut) et le Maçon (ou la Maçonne) transitera parfois par plusieurs Loges avant de trouver celle qui lui correspond, quitte à changer d’Obédience.

              Le F.M. "corrompu", s’il existe, ne reflète pourtant en rien l’ensemble de la Maçonnerie... Il faut se garder, comme toujours, de trop vite généraliser. Tout Allemand, n’a pas été forcément Nazi, Tout Russe pas forcément Communiste, tout Musulman pas forcément intégriste... Il convient de donner sa chance à chacun dans le distingo de son individu, c’est aussi une partie de ce qu’on appelle la démocratie laïque et Républicaine...


            • Olga Olga 16 juillet 2008 12:15

               "c’est aussi une partie de ce qu’on appelle la démocratie laïque et Républicaine"

              Oeuvrer dans le secret, en cooptant les membres susceptibles de rejoindre l’élite "illuminée", c’est tout le contraire de ce que devrait être une pratique démocratique et républicaine.


            • Achéron 16 juillet 2008 12:37

              "Oeuvrer dans le secret, en cooptant les membres susceptibles de rejoindre l’élite "illuminée", c’est tout le contraire de ce que devrait être une pratique démocratique et républicaine. "

              @ Olga.

              Vous donnez-là une vision réductrice du monde Maçonnique. Le "secret" n’en est pas un, n’importe qui peut être F.M., il lui suffit d’en exprimer le désir, car cela reste basé sur la volonté de l’individu et sur son libre arbitre...

              La Loge ne reçoit pas que l’élite de chaque société, mais est ouverte à tous, de l’ouvrier au juge sans distinction de rang ni de race ni de parti politique (cf. le cas du Président US Roosevelt dont le jardinier était le Vénérable de sa loge)

              La cooptation, si elle peut accélérer le processus d’intégration par la simplification des enquêtes préliminaires, n’est pas nécessaire...

              Je ne cherche nullement à vous convaincre, simplement à vous faire comprendre qu’il peut être nécessaire d’aller au delà des clichés et des idées reçues (du type "complot judéo-maçonnique", scandé et martellé à chaque occasion par M. Le PEN). Vous êtes réputée être tolérante et ouverte d’esprit, si j’en crois le fil des posts de certains commentaires à votre adresse. Je fais donc appel à votre sens aigü du discernement en vous invitant, si vous souhaitez en savoir plus sur un monde qui peut paraître "obscur" à qui ne le connaît pas, à lire le livre que je cite dans un post un peu plus haut. Il répondra sans aucun doute à beaucoup de questions que chacun se pose, tout comme je me les suis posées il n’y a pas si longtemps.


            • Olga Olga 16 juillet 2008 13:05

              " Vous êtes réputée être tolérante et ouverte d’esprit "
              Il vaut donc mieux que je me taise sur ce sujet, si je veux garder cette supposée réputation...


            • Achéron 16 juillet 2008 13:23

              @ Olga

              bien au contraire, là n’est pas le but... la richesse qui provient de notre diversité s’enrichi par le débat des personnes pondérées et mesurées, manipulant plutôt le verbe que l’opprobe, comme vous le faites si bien...

              Au plaisir de vous relire...


            • Emile Red Emile Red 16 juillet 2008 14:37

              Société secrètes et belles dentelles....

              J’ai tendance à être d’accord avec Olga, même si vous me dites que Louise Michel aurait été FM, je n’arrive pas à oublier qu’il y a aussi eu une loge P2.


            • appoline appoline 17 juillet 2008 16:20

              Je ne veux pas vous enlever vos illusions sur la maçonnerie et ce n’est pas les gens comme vous (de bonne foi) que je vise mais quand vous voyez les grands de ce monde faire partie des mêmes confréries y compris notre cher Mittérand qui se fait contruire une belle pyramide en plein Paris (où rien ne manque y compris l’orientation et le nombre de carreaux) et tenir la main de Kolh en formant le M de la maçonnerie (Kolh dont il est avéré qu’il a été formé par un ancien SS. Bien on se pose des sacrées questions et quand on cherche, on trouve vite les réponses. Nos hommes politiques aussi font partie de ces confréries comme les bilderberger avec D. de Villepin, Kouchner et Okrent pour ne citer qu’eux. Et croyez moi leurs intentions ne sont vraiment de rendre service malgré leurs beaux sourires au commun des mortels. Ils nous vomissent et de plus, on devient bien trop nombreux. A vous de chercher et de vous faire votre propre opinion.


            • Olga Olga 17 juillet 2008 16:28

              appoline

              Je ne suis pas mécontente de vous lire...
              Si seulement plus de monde se rendait compte de ce qui se trame chez nos " Elites illuminées "...
              Il n’y a pas plus aveugle que celui........ etc.


            • italiasempre 16 juillet 2008 11:53

              mmm....les loges maçonniques, cette version si elegante de la mafia...


              • Olga Olga 16 juillet 2008 12:09

                Les mafiosi sont beaucoup plus élégants...


              • italiasempre 16 juillet 2008 12:12

                Bonjour ma belle olga

                et sans doute plus sinceres...avec eux au moins on sait où on habite..


              • Cincinnatus 16 juillet 2008 18:45

                @olga

                Je suis salarié, je paie des impôts, père de 3 filles dont une chomeuse, une intermitente du spectacle, je viens de vivre 1 an de chomage en raison de désaccords politiques avec deux municipalités (une de droite et une de gauche), je suis syndiqué à sud, militant à attac et de l’éducation populaire.

                Mon patrimoine se limite à une voiture 5 cv qui a 300 000 km au compteur

                C’est le profil d’un mafioso ?

                Demander à quelqu’un d’être attentif à une candidature d’un frère ou d’une soeur est sans doute discutable. Mais combien de recrutements se font sur la base d’autres réseaux notamment politiques ?

                Qui n’a jamais essayé de favoriser ou d’aider un ami, un proche, de le faire profiter d’un réseau de relations professionnelles ? Qui n’a jamais tenté d’utiliser une connaissance pour avoir un dossier qui aille plus vite dans une administration ?

                Les maçons sont des humains avec les mêmes défaut et qualités.

                Par contre il vrai que l’on rencontre rarement des éboueurs et des chauffeurs de bus en maçonnerie.

                Et encore une fois ce qui m’amènera à quitter probablement la maçonnerie c’est qu’elle est devenue stérile, pas parce qu’elle serait un réseau d’influence. Enfin la FM a toujours été interdite dans les dictatures. Sur les barricades de la communes il y avait des bannières maçonniques à coté des drapeaux rouges et un bon pourcentage a fini dans les fours crématoires.

                http://www.fm-fr.org/fr/spip.php?rubrique55

                Je fais appel à votre raison pas à des affects générés par les "maronniers" de la presse  (un mois le pouvoir occulte des maçons, un mois le mal de dos, un mois le salaire des cadres, un mois l’immobilier). Et bien je suis un màçon, mal payé, qui a mal au dos et qui est mal logé


              • Olga Olga 16 juillet 2008 19:57

                Cincinnatus

                Je vous signale que la comparaison entre loges maçonniques et mafia ne vient pas de moi.
                J’ai juste "rebondi" sur les mots "elegante" et "mafia" du commentaire précédent.
                Et puis arrêtez de faire comme si je m’en prenais à tous les maçons.
                La majorité des maçons ne fait rien de plus que de se rencontrer entre membres d’un club "privé", avec le folklore grotesque en plus...
                C’est toute la clique qui se sert des loges pour des intérêts personnels, ou pour influer sur la politique (ou sur la justice, la police...) d’Etats "démocratiques, qui me dégoûte.


              • brieli67 16 juillet 2008 13:07

                http://www.europeus.org/archive/2006/04/22/ces-francs-macons-qui-me-font-honte.html

                sinon http://www.europeus.org  cherchez auteur christophe nonnenmacher

                samedi, 22 avril 2006 CES FRANCS-MACONS QUI ME FONT HONTE


                • OGAMI 16 juillet 2008 15:20

                  Je suis assez d’accord avec olga, mais comme effectivement je suis loin d’être un expert en la matière, je donnerai juste mon avis en tant qu’observateur extérieur :
                  Etant très proche d’un FM, je n’ai jamais eu d’informations sur ce qui se passe dans une loge (et ses enfant en savent peut-être moins que moi) alors si la vocation de la FM est d’apporter la lumière aux peuples, il faut avouer que la démarche pour y parvenir semble de prime abord en totale contradiction avec le but poursuivi.

                  Je ne voudrais pas être vulgaire mais de loin et par rapport aux peu d’information que j’ai, il semble que la maçonnerie ne serve à rien d’autre qu’entretenir un réseau formé par une soit-disant élite pour servir leur propres intérets et ceux de leur amis. La personne FM que je connais m’a déja proposé de soumettre à une personne concernée au sein de sa loge (qui est bien plus haut placé que moi dans la structure dans laquelle je travaille), une proposition de promotion pour moi .

                  Donc, j’ai l’impression que, dans certaines loges, la réflexion sur le progrès humain n’est que de la masturbation cérébrale, ou une excuse pour dédouaner la FM de n’être finalement qu’un réseau de plus où reigne clientelisme, népotisme, favoritisme, bref, que du bon pour l’humanité.....

                  j’ose espérer que certaines loges sont en accord avec la philosophie dont se prétend la maçonnerie.


                  • 3°oeil 16 juillet 2008 15:31

                    J’en connais pleins malgré moi,ce sont tous des escrocs qui se servent de leur position pour contourner les loies et s’enrichir,je connais leur locaux aussi quel spèctacle c’est très mystique surtout le bar très fourni en alcools, tous des malades,ils essayent tout le temp de capter ceux qui sont à des poste bien précis mais pas des éboueurs,ou des chauffeurs de bus pourquoi ils n’ont pas assez d’influence ?


                    • Traroth Traroth 16 juillet 2008 16:32

                      Quand on se cache et qu’on cultive le secret, on n’oeuvre pas pour le progrès de l’humanité. On n’a pas besoin de se cacher pour ça. La franc-maçonnerie est encore un de ces cercles de pouvoir où les "grands de ce monde" prennent des décisions hors de tout contrôle démocratique, comme le G8, le FMI, l’OMC, la Banque mondiale, l’Union européenne (en tout cas la Commission et la BCE)... C’est proprement scandaleux. Le principe démocratique ne s’arrange pas de tels exceptions. Comment juger de l’action publique et de la qualité de nos dirigeants si leurs décisions ne sont pas connue ?


                      • Traroth Traroth 16 juillet 2008 16:33

                        connues


                      • Dominique LIN Dominique LIN 16 juillet 2008 17:11

                        Quel intérêt d’écrire un non-article ?
                        Dire que des gens se sont réunis est une chose, décrire et commenter ce qui s’est passé et dit en est une autre...


                        • dieulepere 16 juillet 2008 22:59

                          Je souhaite plus de succès au jeune Aragorn dans ses études qu’il ne pourrait prétendre en avoir au regard de la qualité de cet "article". Ecrire sur une manifestation à laquelle il n’a pas participée en reproduisant des arguments antimaçonniques plus qu’éculés, ne lui ouvre pas les portes de la réussite journalistique.
                          C’est d’une pauvreté intellectuelle que seul des individus en manque de reconnaissance font valoir sous les auspices de leurs fantasmes d’adolescents post pubères.
                          Certains disent : "cherches et tu trouveras". Nombreux sont ceux qui devraient s’y coller avant de porter des jugements infondés, malsains, nuisibles ou idiots.
                          Chacun n’aurait-il pas de légitimité à réfléchir sur le devenir du monde, y compris les Francs Maçons ? Ceux qui n’existent que par la critique, le mépris ou l’ironie sur les engagements des autres devraient se regarder dans un miroir pour voir qui est le pire de l’humanité. 


                          • Traroth Traroth 16 juillet 2008 23:06

                            "Chacun n’aurait-il pas de légitimité à réfléchir sur le devenir du monde, y compris les Francs Maçons ?" : C’est un peu facile, comme argument !
                            En démocratie, on est en droit d’exiger que la réflexion de nos représentants soit publique et assumée. Or, là, un certain nombre d’entre eux se réunissent secrètement avec d’autres personnes représentant d’autres organisations (entreprises, associations...) pour réflechir mais aussi décider en secret. S’il ne s’agissait que de personnes n’ayant pas de pouvoir, ils pourraient bien faire ce qu’ils veulent, effectivement. Mais c’est loin d’être le cas !


                          • Aragorn Aragorn 17 juillet 2008 03:34

                            @ dieuleper :

                            Merci pour vos souhaits de succès, je vous en espère autant pour votre domaine de travail ou d’études. Ceci dit, c’est trop beau d’indexer les points de vue qui ne plaisent pas en les faisant précéder par le préfixe "anti". Sinon je n’ai jamais prétendu à "la réussite journalistique", mais je comprends qu’en dressant des procès d’intentions on détourneraient les regards des horizons ouverts au vrai débat. Du coup, je ne m’approfondirai pas davantage dans ce commentaire vu qu’il est vain de vouloir discuter avec des gens qui, au moindre signe de différence de points de vue, vous indexent d’anti"machin" et vous classent dans la catégorie des gens "infréquentables", au lieu d’argumenter à l’idée par l’idée.


                          • godf 17 juillet 2008 08:10

                            Il est interessant de savoir que les obédiences de tous les pays se rassemblent. Je suis au grand orient de france, depuis, longtemps, et je ne suis pas au courant... Cette réunion explique en partie où passent nos capitations... dommage !


                            • dieulepere 17 juillet 2008 10:14

                              GODF, si tu prenais plus souvent le temps de visiter l’intranet de l’obédience auquel tu as accès comme tous les membres du GODF, tu connaitrais depuis longtemps l’existence de cette rencontre et vérifierais ainsi qu’il ne s’agit pas de dilapider les capitations.
                              Quand à ce cher traroth qui s’imagine que "les grands de ce monde" se réunissent dans les loges pour former un gouvernement occulte, si c’est pas du fantasme ! C’est les mêmes poncifs du complot judéo-maçonnique, du protocole des sages de Sion, etc. Arretez de répercuter ces fadaises et informez vous avec plus de sérieux ! Personne ne se réunit secrètement, tous ceux qui souhaitent entrer en maçonnerie et qui respectent les critères requis, comme la tolérance, le respect, la fraternité, la volonté de s’améliorer par exemple peuvent entrer en maçonnerie. Nombreux sont ceux qui ne sont pas cooptés et qui font librement acte de candidature.
                              Pour aragorn, on ne peut débattre qu’en utilisant des arguments sérieux et valides. Vous répliquez un discours archi-connu et pour lequel les membres des obédiences maçonniques ont largement répondu. Le commentaire fait sur le Rassemblement d’Athènes ne correspond en rien à ce pourquoi il a eu lieu. Je ne sais pas d’où sortent ces raisons que vous évoquez qui mobiliseraient les Francs Maçons. Barroso n’était pas présent à Athènes, c’est quoi cette autre fantaisie ? Quand au discours sur ce que serait l’élitisme au sein de la maçonnerie, c’est à mourir de rire pour ceux qui y sont.
                              Pour conclure, je dirai à aragorn que les Frans Maçons n’ont pas pour usage de débattre par blog ou post interposés. Nous n’avons pas à convaincre mais nous nous battons pour que chacun puisse faire valoir son propre avis. S’il était plus informé de la chose, il saurait qu’il n’y a pas de parole maçonnique comme il peut y en avoir dans les partis politiques. Personne ne parle au nom de la maçonnerie.


                              • Aragorn Aragorn 17 juillet 2008 12:56

                                @ dieulpere

                                "Pour aragorn, on ne peut débattre qu’en utilisant des arguments sérieux et valides."

                                J’aimerais bien connaitre ce magique instrument de mesure qui permet de situer exactement mes arguments dans la colonne du "non sérieux" et de l’"invalide"...

                                "Vous répliquez un discours archi-connu et pour lequel les membres des obédiences maçonniques ont largement répondu."

                                Il me semble que cette réplique là est en totale contradiction avec votre dernière phrase "
                                Personne ne parle au nom de la maçonnerie.". Si, comme vous le dites, "personne ne parle au nom de la FM", j’aimerais bien savoir, si ce n’est au nom de la FM, au nom de quoi alors les "membres des obédiences maçonniques" ont répondu à des "discours archi connus" comme le mien ?

                                "L
                                e commentaire fait sur le Rassemblement d’Athènes ne correspond en rien à ce pourquoi il a eu lieu. Je ne sais pas d’où sortent ces raisons que vous évoquez qui mobiliseraient les Francs Maçons. Barroso n’était pas présent à Athènes, c’est quoi cette autre fantaisie ?"


                                Monsieur, aussi pauvre que soit mon travail "journalistique", j’ai bien pris soin de citer mes sources, entre autres l’article de la chaine Quatarie Aljazeera. Hélas il est écrit en Arabe, ce qui le rendrait inaccessible à ceux qui ne maitrisent pas cette langue. Mais j’estime qu’en validant mon article, le comité de rédaction a bien pris soin de vérifier la correspondance entre les informations que j’ai rapportées et mes sources, y compris la présence de Barroso, et le petit aperçu sur son discours lors de la cloture des travaux de ce rassemblement. Meme en faisant abstraction de l’article d’Al Jazeera, qui avait un reporter sur place, on se demande bien comment il y aurait pu y avoir un si important rassemblement ayant pour sujet principal l’Europe sans qu’il y ait la présence de Barroso... Il n’y a rien d’illogique dedans, mais si l’Ordre Delphi aurait été plus ouvert et plsu transparent on aurait pu peut etre documenter cette information avec des photos, ce qui, hélas, n’est pas le cas...

                                "Quand au discours sur ce que serait l’élitisme au sein de la maçonnerie, c’est à mourir de rire pour ceux qui y sont."

                                Bien entendu, on connait la dérive que vit la FM actuelle et la dégradation du "niveau" des membres. Et c’est pas moi qui le dis, des ex-membres de la FM le disent aussi, et je crois que quand il s’agit de témoignages "critiques" issues des FM eux memes, les traqueurs de la critique "antimaçonnique" semblent bien hésiter pour qualifier leurs frères d’"antimaçonnisme", peut etre bien parce qu’ils savent que ces témoignages sont batis sur une trés bonne connaissance de cause... Voir la vidéo ici

                                "Pour conclure, je dirai à aragorn que les Frans Maçons n’ont pas pour usage de débattre par blog ou post interposés."

                                Oups, désolé j’ai omis de lire le "mode d’emploi des FM", du coup je viens d’en faire un "mauvais usage". De toute façon je comprends, ça devrait etre trés pénible de se rabaisser au niveau des internautes qui s’expriment dans des blogs éparpillés dans le désert de la toile et non des loges "luxueuses" qui scintillent de toutes les "Lumières"...

                                "Nous n’avons pas à convaincre mais nous nous battons pour que chacun puisse faire valoir son propre avis."

                                Merci de vous etre "battus" de toutes vos forces pour que je puisse, en tant que "jeune" qui prétend à "la réussite journalistique", faire valoir le mien. En m’accusant d’anti-maçonnisme, attitude trés répandue dans votre "milieu" pour fuir les discussions sur le fond et les réduire à des embrouilles sur la forme, vous n"avez fait que remettre en cause le droit de mon "avis" à exister vu que, selon vous, étant "antimaçonnique" je n’aurai pas le droit d’exister "intellectuellement" de meme que (toujours selon vous), je ne reconnais pas le droit de la FM à exister ou à réfléchir. C’est l’essence meme de l’utilisation abusive du préfixe "anti", et c’est hélas dommage, vu que je n’ai nié le droit de qui que ce soit à penser ou à exister. En bon FM, qui a su "évoluer" et "se dépasser soi meme", j’estime que vous pourriez un peu vous élever l’esprit de  cette manière de raisonner propre aux "profanes" qui ont tendance à voir le monde en noir ou blanc, exclusivement, et de classer les idées des autres dans des tableaux à deux colonnes : "Pro-X" et "Anti-X".

                                Cette perception binaire des choses est une caractéristique des visions qui sont incapables de voir les contrastes des couleurs et ne perçoivent que les extremes, ou plutot c’est ce qu’ils aiment percevoir. Ce qui fait, pour revenir à nos moutons, que quand on regarde les différentes prises de position à l’égard de la FM, on les classe précipitemment soit dans la colonne du "pro-maçonnisme" soit dans la colonne de "l’antimaçonnisme". Et je crois qu’une telle attitude est loin d’etre constructive, car au lieu de s’attarder sur le fond du discours de son interlocuteur, aussi "profane" qu’il soit, on s’attarde sur la forme globale, et on balaie par un seul coup toute la construction intellectuelle qui "dérange" en accusant son auteur d’avoir les intentions "malsaines". De ce point de vue là, et vue que beaucoup de FM sont adeptes de ces indexations gratuites auxquelles ils ont souvent recours pour éliminer la prise de position adverse, je suis d’accord, "l’élitisme au sein de la FM, c’est à mourir de rire". Car si les "élites" ne sont pas capables de dépasser de tels stades de raisonnement archaiques, je me demande bien qui va le faire... A bon entendeur...

                                "S’il était plus informé de la chose, il saurait qu’il n’y a pas de parole maçonnique comme il peut y en avoir dans les partis politiques."

                                Et bah maintenant que vous nous en avez si bien "informés"...

                                "Personne ne parle au nom de la maçonnerie."


                                Je me demande bien pourquoi certains FM se présentent alors comme s’ils en étaient les portes paroles...



                              • dieulepere 17 juillet 2008 14:40

                                Je confirme : faire de l’analyse d’une rencontre maçonnique à partir d’Aljazeera, ça semble pas un peu juste ? Avez vous le compte rendu produit pas les obédiences participantes au Rassemblement (personnellement, j’en dispose) ? Quels orateurs avez vous rencontrés pour étayer vos arguments, il s’agit de personalités publiques (liste à votre disposition) ? Etiez vous présent à Athènes  (il s’agissait d’une réunion publique) ? Vous auriez vu que Barroso n’était pas présent (vous détiendriez ainsi le courrier qu’il a envoyé à l’ensemble des participants).
                                Concernant la vidéo de Le Forestier pour laquelle vous mettez un lien, cette personne a été déboutée par la justice de toute les accusations qu’elle portait à l’encontre de l’obédience. Il a été mis en grande minorité par l’ensemble des membres du GODF et est actuellement lui-même sous le coup d’une plainte pour dénonciation calomnieuse. Quant au "journaliste" de l’express, il n’existe que par ses litanies sur la Franc Maçonnerie.
                                Concernant ceux qui se présentent comme étant des portes-parolesde la FM, libre à eux de le dire et à d’autres de les croire...
                                Et comme j’ai dit précédemment, j’en resterai là, en vous souhaitant malgré tout de ne plus vous investir dans un rôle pour lequel vous n’avez ni l’habit, ni l’attitude pas plus que la compétence. Même si vous trouvez un public qui vous applaudit, ne vous grisez pas d’un succès éphémère, porté par ceux auxquels vous n’apportez qu’inconséquence à leurs certitudes

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès