Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > RD Congo : Les autorités congolaises absentes dans les médias (...)

RD Congo : Les autorités congolaises absentes dans les médias occidentaux

Les médias, éléments essentiels pendant les crises et guerres pour véhiculer la politique de défense, dénoncer les ennemis ou réconforter les populations touchées par les conflits, ne semblent vraiment pas intéresser les autorités congolaises, contrairement au rebelle Laurent Nkunda, brillent par leur absence sur différentes chaînes de télévisions occidentales.

Plusieurs Congolais rencontrés en Europe et en Amérique du Nord, se demandent pourquoi les autorités congolaises et en tête le Président Joseph Kabila, ne s’inspirent-elles pas du jeu des rebelles de Laurent-Desiré Kabila et des Rwandais qui savaient pertinemment utiliser les médias pendant la guerre de 1996 et leur favoriser la victoire ? Les habitants de Bukavu et Uvira se souviennent que plusieurs villes congolaises (ex Zaïre) tombèrent dans les mains des rebelles avant les combats. C’est d’ailleurs à travers les médias occidentaux que les habitants avaient appris la prise de Bukavu alors que dans les rues de Nguba et Kadutu, tout paraîssait calme et normal. Le Président Joseph Kabila devrait en savoir quelque chose ; lui qui fût l’un des lieutenants des rebelles et de l’armée rwandaise.

Depuis que la crise ou la guerre a éclaté dans l’Est de la Rd Congo, la majorité des médias européens et américains diffusent à longueur de journée, les images de la guerre, des déplacés enfants, femmes et vieillards, pendant les heures de grande écoute. De grandes chaînes allemandes notamment SAT1, Deutch Welle, la ZDF, la chaîne autrichienne ORF, les chaînes françaises TF1, France Télevision, la chaîne anglaise BBC, les chaîne suisses alémaniques et romandes ne cessent de diffuser penfant les heures de grande écoute, des interviews des rebelles et les autorités rwandaises sur les raisons des conflits à l’Est de la RD Congo.

Dans les villages de Hambourg en Allemagne ou de Zürich en Suisse, le rebelle Laurent Nkunda est désormais plus connu que le Président Joseph Kabila. 

Nkunda passe et repasse sur ces chaînes et explique les motifs de son entrée en guerre contre le gouvernement de Kinshasa jugé corrompu et fossoyeur du peuple congolais. Il affirme vouloir libérer la Rd Congo et renverser un régime déspotique ; ce qui n’est peut-être pas vrai. Il se défend de combattre pour les Tutsis et prétend que son mouvement CNDP, reste un congrès national et non un congrès kivutien, défendant les intérêts des habitants du Kivu.

Son objectif ultime est, dit-il, de chasser du pouvoir les oppresseurs du peuple congolais, dont Kabila et tout son gouvernement.

Sur la principale chaîne allemande SAT1, un journaliste affirmait que les conflits en Rd Congo ne seront résolus que par le Rwanda qui détient le pouvoir sur les rebelles congolais et sur une grande partie de la Rd Congo. Il continue à expliquer que les conflits à l’Est de la RD Congo remontent depuis le génocide de 1994 où des génocidaires hutus rwandais restent jusqu’à présent pourchassés par l’armée rwandaise. Ce que conteste Mwayila Tchiyembe, Professeur dans une Université française qui ne croit pas que la poursuite des Hutus génocidaires du Rwanda soit le seul motif de la reprise des conflits.

Sur France Télevision, il fait remarquer que depuis 1994, les enfants des Hutus qui ont fui avec leurs parents génocidaires et qui à présent, sont majeurs (19 ans au minimum) ne sont en aucune manière concernés par les actes commis par leurs parents.

Curieusement, dans toutes ces chaînes occidentales, on n’y voit jamais les autorités congolaises parties prenantes de ce conflit. C’est comme si ces conflits ne concernaient que le Rwanda et l’histoire du génocide. Bien que certains experts et observateurs occidentaux essaient de faire des analyses objectives sur ces conflits vus sous une angle d’expension du pouvoir rwandais et de conquête des ressources naturelles congolaises, plusieurs Congolais de la diaspora, voudraient que les autorités de Kinshasa, en premier chef le président Kabila, se manifestent et défendent leur pays dans ces médias, accusés parfois, à tort ou à raison de servir les intérêts du pouvoir tutsi.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Je suis Fantomas 18 novembre 2008 13:55

    normal ! L’occident s’en fout !


    • adeline 18 novembre 2008 17:30

      seb a encore une fois raison (deuxième degré....)
      seul leur sous-sol nous interesse (nous = certains groupes)


    • LE CHAT LE CHAT 18 novembre 2008 16:15

      Faut lire courrier international , il y a quelques infos sur le sujet .

      On a vu aussi Nkunda sur euronews


      • Annie 18 novembre 2008 20:51

        "Sur France Télevision, il fait remarquer que depuis 1994, les enfants des Hutus qui ont fui avec leurs parents génocidaires et qui à présent, sont majeurs (19 ans au minimum) ne sont en aucune manière concernés par les actes commis par leurs parents"

        On n’a jamais parlé des parents génocidaires allemands, pendant la seconde guerre mondiale. On n’a jamais essayé de faire porter la responsabilté du génocide à la seconde génération. Pourquoi le faire avec le Rwanda ? 
        Parents génocidaires ? L’expression est loin d’être neutre.


        • derek 19 novembre 2008 16:05

          Belle analyse,
          Je pense que les dirigeants congolais ne se rendent vraiment pas compte de l’outil médiatique qui est à leur porté. Aujourd’hui nous sommes à l’ère de l’internet, les blogs existent et ce sont des outils accessible à tous. Combien de nos dirigeant ont un blog ?. Il n’est pas normal de constater que ni le président et ni ses ministres ne réagissent face à la situation de l’Est du Congo. C’est comme si cette situation les arrangent. Aujourd’hui Nkunda est beaucoup plus médiatisé et profère ses menaces en l’encontre du gouvernement, qui en principe a une légimité aux yeux de la communauté internationale. Ma question est : existe-t-il un président et un gouvernement au congo ? 

          Remarque : il serait grand temps d’arrêter d’accuser toujours les occidentaux de tous nos maux, bien sûr je sais que la RDCongo est un scandale géologique et que ces sont les multinationaux qui se léchent les babines mais trop c’est trop les dirigeants congolais doivent assumer leurs responsabilités due à leur echec et ont conduit ce pays dans le chaos


          • fourminus fourminus 27 novembre 2008 01:25

            Nkunda est toujours volontaire pour parler à la presse
            Kabila parle à peine francais et n’a aucun diplome universitaire. Il a une peur bleue de s’exprimer.
            Et il est très réticent à ce que quelqu’un d’autre s’exprime à sa place... de peur qu’il ne lui fasse de l’ombre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès