Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > RD Congo : Valérie Trierweiler ou la voix audible des femmes violées du (...)

RD Congo : Valérie Trierweiler ou la voix audible des femmes violées du Congo

Les femmes du Congo, victimes emblématiques de la guerre qui dévaste le pays depuis deux décennies, ont peut-être trouvé une voix audible, qui leur faisait tant défaut, pour faire entendre leur martyre dans les hautes instances de la « communauté internationale », en la personne de Valérie Trierweiler, compagne du Président Hollande et Première dame de France.

Dénoncer l’inaction

En effectuant le déplacement de Genève, pour plaider la cause des femmes congolaises victimes de viols, Valérie Trierweiler ne met pas fin, évidemment, à la tragédie des femmes de l’Est du Congo, mais s’engage sur une cause qui, étonnamment, tarde à éveiller la conscience des femmes hauts placées à travers le monde.

Car la femme congolaise est avant tout une femme ; une femme avant de se voir affectée à une identité nationale, une région du monde, un groupe ethnique. Son calvaire qui prend des proportions catastrophiques, s’inscrit malgré tout dans la logique des prédations sexuelles qui terrifient les femmes partout au monde et révulsent nos sociétés d’un bout à l’autre de la planète.

Proposer

Intervenant en tant qu’ambassadrice de la Fondation France-Liberté[1] (Danielle Mitterrand), jeudi 30 mai, à la 23ème session du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, Valérie Trierweiler a réclamé que soit adoptée dès septembre prochain une résolution « pour mettre fin à l'impunité ». Elle a saisi l’occasion pour rappeler que « plus de 500.000 femmes ont été violées » durant les deux décennies du conflit du Congo[2].

Elle s’était déjà illustrée, sur la cause de la femme congolaise, en signant en décembre 2012 la tribune du Président Chirac[3] dénonçant les exactions contre la population dans l’Est du Congo par les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda et l’Ouganda.

Durant les dix jours de l’occupation de Goma, fin novembre 2012, les rebelles du M23 avaient violé 59 femmes selon un rapport de l’ONU[4]. Les auteurs de ces viols sont toujours en liberté tandis que leurs victimes continuent de vivre à la fois dans la terreur face aux menaces du M23 et dans le dépit devant le règne de l’impunité qui fait le lit des violences endémiques contre la population.

Aller plus loin

Il faut toutefois admettre que pour venir à bout de la tragédie des femmes du Congo, qui passe par l’arrêt de la guerre de pillage et de massacre que mènent au Congo le Rwanda et l’Ouganda, par groupes armés interposés, il faut impliquer plus activement les grandes puissances. L’engagement d’une femme, première dame soit-elle, ne suffira pas. Ce sont les Etats qui détiennent la clé de sortie, en particulier, les grandes puissances.

Malheureusement, pour le moment, les grandes puissances occidentales semblent s’en tenir au laissez-faire. Pour des raisons essentiellement d’ordre économique. La nécessité d’un approvisionnement en quantité des minerais rares en provenance de l’Est du Congo, indispensables à la santé financière des multinationales de l’électronique (téléphones portables), continue de servir de chape de plomb et de maintenir dans l’inaction bien des décideurs politiques occidentaux, pourtant entreprenants sur d’autres dossiers (ex. Syrie).

Ainsi l’engagement de Madame Trierweiler et ses initiatives en faveur des victimes sont objectivement louables et apportent utilement du baume au cœur de bien des femmes désespérées dans l’Est du Congo. Ils doivent cependant être amplifiés et relayés par les décideurs politiques, notamment le Chef de l’Etat, qui se trouvent implicitement interpellés pour leur inaction par l’activisme de la Première dame de France.

Boniface MUSAVULI



 


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • COLRE COLRE 31 mai 2013 16:00

    On parle au gars viols de masse, d’au moins 500 000 femmes qui ont été violées au Congo, et lui ? il pense concubine et mariage prout…

    « ah elle est belle la France » qu’il dit : voilà pourquoi monsieur a ses vapeurs et ce qui provoque son courroux outragé…

    Quelle pitié !


  • Chamiot 31 mai 2013 17:12

    Dame ? et de France ?? comme son copain...

    La France des Fafa, Momo et de l’alignement inconditionnel sur les intérêts d’USrael ???

    A part de voyager gratis aux frais des contribuables français et de mobiliser moult gardes du corps...


  • Traroth Traroth 31 mai 2013 17:35

    @Lg : la France ne vous a jamais appartenu.


  • COLRE COLRE 31 mai 2013 19:14

    Heureusement j’ai eu le temps de lire le com modéré où l’on m’exhortait à fermer ma gueule… Tant mieux. J’aime savoir à qui j’ai affaire, et en 4 lignes, c’est plié. Gros gain de temps.


  • Traroth Traroth 2 juin 2013 19:51

    @Lg : dans ce cas, tant mieux. Je suis certain que votre vision de la France ne me plairait pas...


  • ZenZoe ZenZoe 31 mai 2013 13:55

    Moi ça m’énerve profondément ces gens :
    - qui se cherchent une cause dans des contrées lointaines et exotiques. Les femmes françaises violées, ce n’est sans doute pas assez bobo-chic ni assez m’as-tu-vu pour impressionner les gogos de chez nous j’imagine ?
    - qui se cherchent une cause parce qu’ils se croient obligés de le faire. Trierweiler a plus été captivée par sa propre carrière en tant que journaliste politique jusqu’ici que par le sort des femmes africaines, vous me permettrez donc de douter de la profondeur de son engagement subit.

    En parlant de ça, ca me rappelle Carla. Où en est sa lutte passionnée contre l’illettrisme au fait ? Pfffiout, oubliée, Carla se remet au chant et à la guitare.... Les illettrés ne sauront toujours pas lire, mais ils pourront tout de même acheter ses disques...


    • MUSAVULI MUSAVULI 31 mai 2013 14:37

      ZenZoe,
      Les victimes de viol au Congo (500.000) n’ont personne pour plaider leur cause dans les hautes instances de la « communauté internationale ». Les quelques interventions de Mme Trierweiler ne mettront évidemment pas fin à la tragédie des femmes du Kivu. Elle sont, néanmoins, vécues sur le terrain comme des échos lointains, mais indispensables pour entretenir l’espoir d’une possible sortie du tunnel. Quand on est privé de tout, on apprécie du fond de cœur tout geste de générosité, même modeste.


    • COLRE COLRE 31 mai 2013 16:11

      Pareil ! que viennent faire ici Carla Bruni et les bobos ??! smiley

      Des fois, MUSVULI, je me demande comment on ose s’exprimer si futilement et avec une telle indifférence au terrible sort des autres qui ne sont pas de leur crèmerie…


    •  C BARRATIER C BARRATIER 31 mai 2013 15:22

      La cause des femmes n’est pas hexagonale, elle est mondiale, et la France est sans aucun doute plus civilisée que le Congo : A mes yeux, le degré d’égalité des hommes et des femmes est un bon indicateur du degré de civilisation d’un pays ou de personnes.

      N’oublions pas que des islamistes couvrent le viol par un mariage obligé ou le précède, suivi d’une répudiation. Par eux, le mariage n’est pas une instituion recommandable ! Les couples qui ne se marient pas sont peut être bien les plus civilisés...mais n’exagérons pas, les avantages du mariage en matière de succession, de fiscalité, sont une très bonne chose en FRANCE.
      Ailleurs je ne sais pas.
      N’y a - t- il pas des sauvages qui peuvent épouser plusieurs femmes alors que chez eux les femmes n’ont pas le droit d’épouser plusieurs hommes ?

      Je pense que c’est tout à fait le rôle de la Première dame de FRANCE (le mariage n’yayant rien d’obligatoire dans notre pays, elle l’est autant 1ère dame que si elle était mariée), de combattre l’oppression des femmes dans le monde. L’association Regards de Femmes, française, est en pointe dans ce combat mondial.

      C’est aussi un chemin pour faire encore avancer l’égalité chez nous. Voir en table alphabétique des news :

      « Femmes : Conquêtes, reponsabilités nouvelles.Prenez votre part de pouvoir »
      http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=228



       


      • Mr Dupont 31 mai 2013 15:26

        Bravo à Mme Valérie Trierweiler

        Madame : vous entrez de plein pied dans la lignée des Femmes Debouts

        Sur les pas de celle qui vous précéda dans le coeur de Mr Hollande

        A elle le Sénégal

        A vous le Congo

        Que battent les tam- tams


        • Laury 31 mai 2013 21:46

          Mais quelle scandale cette femme qui vie dans l’illégalité la plus total et nos frais ne s’est jamais
          occupé des Françaises qui vives le même calvaire,elle porte bien sont non de p....de la République !
          Vraiment a vomir .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès