Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > RDC : des millions de morts, un conflit oublié !

RDC : des millions de morts, un conflit oublié !

(Video : Crise au Congo : la vérité dévoilée sur le rôle des Etats-Unis)

Dans le silence médiatique le plus scandaleux, la population d'un pays nommé République Démocratique du Congo en Afrique est livrée aux pires exactions. La population civile est la cible d'exterminateurs chargés de nettoyer le terrain pour le compte de multinationales à majorité anglosaxonnes et belges selon un rapport de l'ONU de 2003 ([1-13]. voir le documentaire ci-dessous, voir en fin d'article la liste des multinationales impliquées dans la déstabilisation de la RDC selon l'ONU en 2003). Il s'agit ni plus ni moins que de faire fuir les populations dans les zones minières convoitées par des multinationales. Les armes utilisées sont le viol systématisé des femmes organisé par les rebelles en provenance du Rwanda, de l'Ouganda et du Burundi [14. Funding a Women’s Movement Against Sexual Violence in the Democratic Republic of Congo : 2004-2009] mais aussi par les forces loyalistes (15. RDC : les soldats armés qui sont porteurs du Sida sont payés deux fois plus cher pour violer ) quand il ne s'agit pas tout simplement de l'extermination pure et simple des populations vivants dans les villages situés au sein de régions minières convoitées. Le bilan s'élève à des millions de morts [16]. Selon l'International Rescue Committee [17] ce conflit serait le plus meurtrier depuis la seconde guerre mondiale et on compterait à ce jour plus de 6 millions de morts principalement de famine et de maladie [18].

La guerre "civile" (entendez contre les civils) semble reprendre devant une ONU accusée d'être complice d'une balkanisation lente voulue par les grandes puissances au travers d'une politique de chaos sciemment organisée. Un Etat fort, démocratique qui contrôle ses matières premières et influe sur les prix du marché est devenue la hantise de celles-ci. Parmi les matières premières convoitées par les multinationales occidentales il y a l'or, l'uranium, le gaz, le pétrole, le Coltan...Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l'on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missiles,....

Le coltan se trouve en quantités commerciales en Afrique centrale, notamment en RDC dont la région du Kivu détient entre 60 et 80 % des réserves mondiales [19]. Le coltan est au cœur de la guerre en RDC. Un rapport d'experts présenté en 2001 au Conseil de sécurité de l'ONU dénonce les grandes quantités de ce minerai illégalement extraites du sol de la République démocratique du Congo et transportées en contrebande, en accord avec des entrepreneurs occidentaux, par les armées de l'Ouganda, du Rwanda, du Burundi et de la RDC qui occupaient la Province orientale et la région du Kivu, à l'est du pays[19]." Selon Wikipedia [19], en 2000, une pénurie mondiale et une hausse des prix du tantale auraient empêché la production de la PlayStation 2 de Sony en quantité suffisante.

(Le documentaire de Patrick Forestier. Du sang sur nos portables © Canal Plus Jeudi Investigation )

Le pillage ne s'arrête pas là. En effet de nombreuses multinationales européennes viennent organiser la déforestation massive de la RDC bien souvent avec la complicité de milices ou de forces loyalistes faisant régner la terreur sur les populations résistantes [20]. L’art de l’exploitation industrielle au Congo : comment les compagnies forestières abusent des permis artisanaux pour piller les forêts de la République Démocratique du Congo [21. video de Greenpeace avec Marion Cotillard]

(GreenPeace Du sel et du savon)

Pour se faire une idée du chaos actuel qui règne à l'Est de la RDC, il suffit de prendre l'actualité du début de semaine au 14 et 15 juillet 2013 :
- RDC : plus de 55.000 Congolais se sont réfugiés en Ouganda en deux jours (985)
- Nord-Kivu : la localité de Kikingi sous contrôle des rebelles ougandais de l’ADF Nalu
- Nord-Kivu : l’ADF/Nalu occupe Kikingi et 7 000 personnes fuient des exactions des rebelles
- Nord-Kivu : les ADF Nalu ont tué 10 personnes à Kikingi et Kamango en une semaine
-RDC : les FARDC affrontent aussi les islamistes ougandais et shebab somaliens au Nord-Kivu ...Cependant, le groupe de réflexion jugeait que l'existence d'une coopération directe entre les shebab et les ADF restait « une hypothèse, d'autant plus que le gouvernement ougandais instrumentalise la menace terroriste à des fins intérieures et extérieures ». Dans un rapport daté du 20 juin, des experts de l'ONU sur la RDC écrivaient : « deux anciens combattants de l'ADF et les services de renseignement ougandais affirment que l'ADF a reçu des virements en provenance de Londres, du Kenya et de l'Ouganda, rassemblés par des intermédiaires congolais à Beni et Butembo », au Nord-Kivu... (ajout du 17.07.13)

- RDC : la Monusco “profondément préoccupée” par l’attaque du M23 à Mutaho
- Nord-Kivu : des combats entre FARDC et M23 à Mutaho, « paralysent des activités à Sake »
- RDC : 120 rebelles du M23 et plus de 10 militaires tués à Mutaho, selon Lambert Mende
- Nord-Kivu : deux groupes armés occupent deux secteurs du territoire de Walikale (2195)

- Sud-Kivu : 3 combattants capturés après un échange de tirs entre Maï-Maï et FARDC
- Nord-Kivu : des ménages se réfugient à l’hôpital, après combats entre FARDC et Maï-Maï à Nyamilima

- RDC : la MONUSCO appelle à « la retenue afin d’éviter une escalade de la situation autour de Goma »
RDC : la ministre française de la Francophonie dénonce les « escadrons de porteurs du Sida » (2451)

Références :
1. ONU 2003Rapport du Groupe d'experts sur l'exploitation illégale des richesses en RDC
2. Rapport du Parlement de RDC 2005 The Lutundula Report (December 2005)
3. Rapport ONU mai 2004 Rights and Accountability in Development (RAID) : The Unanswered Questions : Companies, Conflict and the Democratic Republic of the Congo (May 2004))
4. Documentaire de Patrick Forestier. Du sang dans nos portables (2009)
5. INGETA Ces sociétés qui pillent la République Démocratique du Congo
6. Infoguerre novembre2008 La guerre du coltan en RDC - Infoguerre
7. Global Witness 15 février 2010 Les métaux contenus dans les téléphones mobiles servent á financer une guerre d'une grande brutalité au Congo
8. InvestigAction 4 avril 2008 Congo : Banque mondiale et multinationales ont organisé le super-pillage des matières premières
9. IPS juillet 2013 GUERRE-RD CONGO : Des entreprises occidentales accusées d’entretenir le conflit armé congolais
10. Radio Canada juillet 2010 La Grande-Bretagne montrée du doigt
11. Global Witness Les métaux contenus dans les téléphones mobiles servent á financer une guerre d'une grande brutalité au Congo
12. Global Witness févrer 2012 Des victimes congolaises du massacre de Kilwa réclament justice à la Cour suprême du Canada
13. Global Witness nov 2010 Des victimes congolaises déposent un recours collectif contre une compagnie minière canadienne
14 Global Fund For Women Funding a Women’s Movement Against Sexual Violence in the Democratic Republic of Congo : 2004-2009
15. Le Figaro 11 juillet 2013 RDC : les soldats armés qui sont porteurs du Sida sont payés deux fois plus cher pour violer
16. Caritas Le conflit au Congo a fait plus de six millions de morts
17. International Rescue Comitee Special Report : Congo
18. Wikipedia, La deuxième guerre du Congo
19. Wikipedia Le Coltan
20. Global Witness L’art de l’exploitation industrielle au Congo : comment les compagnies forestières abusent des permis artisanaux pour piller les forêts de la République Démocratique du Congo
21. Greenpeace Un mode de pillage des forêts par les multinationales européennes en RDC


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Plusieurs étapes pour comprendre ce conflit :

1. L'armée française sur ordre du gouvernement Mitterrand-Balladur, après les avoir soutenus, exfiltre les génocidaires rwandais en juillet 1994 en RDC sous le gouvernement du dictateur Mobutu acquis à l'époque à l'autorité française et lâché par les USA. Les forces génocidaires rwandaises continuent à massacrer les populations au Rwanda à partir de la RDC.

2. Le Rwanda prend ce prétexte pour envahir le Congo avec le soutien des Etats-Unis et des britanniques. Il est épaulé par l'Ouganda son grand allié et lui-même soutenu par les USA. Sur leur passage les forces rwandaises et ougandaises massacrent les populations qui ont fui le Rwanda prises en otage par les anciennes forces génocidaires rwandaises en RDC puis prennent la direction de la capitale : Kinshasa. Elles en profitent aussi pour s'installer dans les régions riches en ressources minières de l'Est de la RDC où elles se livrent aux pires exactions. Le 8 octobre 1997, Human Rights Watch et la Fédération internationale des droits de l'homme affirment détenir « la preuve matérielle irréfutable » de massacres perpétrés dans l'est de l'ex-Zaïre par l'AFDL de Kabila et le FPR-APR, alliés rwandais. Les troupes rwandaises finissent par imposer à la tête du pays : Laurent Désiré Kabila (alias le Mzee) en 1997.

3. En 1998 : le Mzee se retourne contre ses anciens alliés rwandais et s'appuie sur une coalition hétéroclite soutenue par la France ( Angola, Zimbabwe,...) contre une coalition rwandaise et ougandaise anglo-saxonne (USA, Grande-Bretagne, Belgique : Pourquoi les Occidentaux soutiennent le Rwanda et l’Ouganda). Cette guerre terrible de libération de la RDC entre 1998 à 2003 aurait fait plus de 4 millions de morts

4. En 2001, le Mzee est assassiné dans des circonstances mal élucidées et dont les commanditaires n'ont pas été retrouvées faute de réelle intention judiciaire et politique. Le Mzee est remplacé par son fils qui a combattu avec les forces rwandaises. Il s'ensuit une poursuite du pillage de l'Est de la RDC par rebelles interposés soutenus ou prétendument combattus par les pays frontaliers (Rwanda, Ouganda, Burundi).

5. Depuis 2005, la guerre soutenue par les grandes puissances et leurs multinationales se poursuit à l'Est pour le contrôle des richesses minières faramineuses (or, Coltan, Diamants, ...). Les rebelles pullulent armés par le Rwanda, l'Ouganda qui profitent du chaos dans la sous-région tandis que le régime en place à Kinshasa est accusé de laisser faire en étant le vassal du Rwanda et de l'Ouganda. Les forces loyalistes sont accusées tout autant que les rebelles soutenus ou combattus par le Rwanda ou l'Ouganda de recourir aux viols et aux massacres contre les populations locales.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Liste des 85 multinationales mises en cause dans le rapport de l'ONU de 2003 pour leur soutien financier à la guerre en RDC

Voici la liste des 85 multinationales mises en cause par l'ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l'Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l'ONU n'a pris aucune sanction et n'a pas fait appliquer l'embargo préconisé. Cela n'a fait que renforcer les soupçons de complicité autour de la MONUSCO, force armée onusienne en RDC. Parmi ces entreprises, certaines sont accusées de porter une aide logistique voir d'apporter directement de l'armement aux rebelles ou aux forces loyalistes. Elles sont soit protégées par l'ONU soit par l'Etat qui les héberge. Citons quelques cas parmi tant d'autres : Anvil Mining au Canada ou bien Afrimex en Grande-Bretagne, ou bien de nombreuses autres multinationales belges en Belgique (cf. le paragraphe plus bas : pour aller plus loin). A noter qu'un grand nombre sont d'origine d'Afrique du sud en lien étroit avec la Grande-Bretagne et les USA.

1. AFRICAN TRADING CORPORATION Sarl, SOUTH AFRICA
2. AFRIMEX, United Kingdom
3. AHMAD DIAMOND CORPORATION, BELGIUM
4. A.H. PONG & Sons, SOUTH AFRICA
5. A. KNIGHT INTERNATIONAL Ltd, United Kingdom
6. A & M MINERALS and METALS Ltd, United Kingdom
7. ALEX STEWART Ltd (Assayers), United Kingdom
8. AMALGAMATED METAL CORPORATION Plc, United Kingdom
9. AMERICA MINERAL FIELDS (AMFI), USA
10. ANGLO AMERICAN Plc, United Kingdom
11. ANGLOVAAL MINING Ltd, SOUTH AFRICA
12. ARCTIC INVESTMENT, United Kingdom
13. ASA DIAM, BELGIUM
14. ASA INTERNATIONAL, BELGIUM
15. ASHANTI GOLDFIELDS, GHANA
16. AVIENT AIR, ZIMBABWE
17. BANRO CORPORATION, SOUTH AFRICA
18. BARCLAYS BANK, United Kingdom
19. BAYER A.G., GERMANY
20. B.B.L. Banking, BELGIUM
21. BELGOLAISE, BELGIUM
22. CABOT CORPORATION, USA
23. CARSON PRODUCTS, SOUTH AFRICA
24. CHEMIE PHARMACIE NETHERLANDS, HOLLAND
25. COGECOM, BELGIUM
26. C. STEINWEG NV, BELGIUM
27. DARA FOREST, THAILAND
28. DAS AIR, United Kingdom
29. DE BEERS, United Kingdom
30. DIAGEM BVBA, BELGIUM
31. EAGLE WINGS RESOURCES INTERNATIONAL, USA
32. ECHOGEM, BELGIUM
33. EGIMEX, BELGIUM
34. ENTREPRISE GENERALE MALTA FORREST, DRC
35. EUROMET, UK
36. FINCONCORD SA, SWITZERLAND
37. FINMINING, SAINT KITTS
38. FIRST QUANTUM MINERALS, CANADA
39. FLASHES OF COLOR, USA
40. FORTIS, BELGIUM
41. GEORGE FORREST INTERNATIONAL AFRIQUE, DRC
42. HARAMBEE MINING CORPORATION, CANADA
43. H.C. STARCK GmbH & Co KG, GERMANY
44. IBRYV AND ASSOCIATES LLC, SWITZERLAND
45. INTERNATIONAL PANORAMA RESOURCES Corp, Canada
46. ISCOR, South Africa
47. JEWEL IMPEX Bvba, Belgium
48. KABABANKOLA MINING COMPANY, Zimbabwe
49. KEMET ELECTRONICS CORPORATION, USA
50. KHA International AG, Germany
51. KINROSS GOLD CORPORATION, USA
52. K & N, Belgium
53. KOMAL GEMS NV, Belgium
54. LUNDIN GROUP, Bermuda
55. MALAYSIAN SMELTING CORPORATION, Malaysia
56. MASINGIRO GmbH, Germany
57. MELKIOR RESOURCES Inc, Canada
58. MERCANTILLE CC, South Africa
59. MINERAL AFRIKA Limited, United Kingdom
60. NAC KAZATOMPROM, Kazakhstan
61. NAMI GEMS, Belgium
62. NINGXIA NON-FERROUS METALS SMELTER, China
63. OM GROUP Inc, USA
64. OPERATION SOVEREIGN LEGITIMACY (OSLEG) Pvt Ltd, Zimbabwe
65. ORION MINING Inc., South Africa
66. PACIFIC ORES METALS AND CHEMICALS Ltd, Hong Kong
67. RAREMET Ltd, Saint Kitts
68. SARACEN, South Africa
69, SDV TRANSINTRA, France
70. SIERRA GEM DIAMONDS, Belgium
71. SLC GERMANY GmbH, Germany
72. SOGEM, Belgium
73. SPECIALITY METALS COMPANY SA, Belgium
74. STANDARD CHARTERED BANK, U.A.E.
75. SWANEPOEL, South Africa
76. TENKE MINING CORPORATION, Canada
77. THORNTREE INDUSTRIES (Pvt) Ltd, Zimbabwe
78. TRACK STAR TRADING 151 (Pty) Ltd, South Africa
79. TRADEMET SA, Belgium
80. TREMALT Ltd, Belgium
81. TRINITECH INTERNATIONAL Inc, USA
82. TRIPLE A DIAMONDS, Belgium
83. UMICORE, Belgium
84. VISHAY SPRAGUE, USA and Israel
85. ZINCOR, South Africa

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Pour aller plus loin :

ONU
- Rapport du Groupe d'experts sur l'exploitation illégale des richesses en RDC (2003)
- Rapport Mapping (PDF)2010
Rapport du Projet Mapping concernant les violations les plus graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire commises entre mars 1993 et juin 2003 sur le territoire de la République démocratique du Congo
- RDC : des bébés victimes de viol, selon un rapport de l'ONU. Le document décrit l'horreur vécue par des femmes et des enfants en Somalie et en République démocratique du Congo.

Réponses au rapport :


Rapport du Parlement de RDC
- The Lutundula Report (December 2005)

Global Witness
- Les métaux contenus dans les téléphones mobiles servent á financer une guerre d'une grande brutalité au Congo Les métaux contenus dans des appareils électroniques utilisés au quotidien, tels que les téléphones mobiles et les ordinateurs, sont exploités illégalement en République démocratique du Congo (RDC) et financent un conflit responsable de millions de morts, a déclaré Global Witness le jour de l'ouverture du Congrès mondial de la téléphonie mondiale qui se tient à Barcelone. Malgré toute une série de rapports de haut niveau publiés par les Nations Unies qui renseignent sur les liens entre les minerais et le conflit, les entreprises qui réalisent des bénéfices colossaux grâce à la vente de téléphones mobiles et d'autres appareils électroniques ne font pratiquement rien pour s'assurer que les composants de leurs produits ne proviennent pas de régions contrôlées par des groupes armés.

- Des victimes congolaises déposent un recours collectif contre une compagnie minière canadienne
Des victimes congolaises du massacre de Kilwa réclament justice à la Cour suprême du Canada
L’Association canadienne contre l'impunité (ACCI), a exprimé sa profonde déception suite à la décision prise la semaine dernière par la Cour d'appel du Québec rejetant la décision de la Cour Supérieure du Québec dans la cause qui l’opposait à Anvil Mining. Tout en reconnaissant les difficultés rencontrées par les victimes dans leur tentative pour obtenir justice, la Cour d’appel a statué que le Québec ne disposait pas de la législation nécessaire pour entendre leur cause.

- La guerre et la militarisation du secteur minier dans l'Est du Congo
- De nouvelles recherches de Global Witness révèlent l’implication de militaires de haut rang dans le commerce de l’or dans l’est du Congo
- La loi sur les hydrocarbures devant le parlement de la RD Congo n’est pas en mesure d’arrêter la corruption ou les dommages environnementaux – Global Witness
- L’art de l’exploitation industrielle au Congo : comment les compagnies forestières abusent des permis artisanaux pour piller les forêts de la République Démocratique du Congo
Les actionnaires d’ENRC devraient rejeter un marché de 550 millions de dollars au Congo

Human Rights Watch
- La meurtrière force rebelle du Rwanda
- RD Congo : Des crimes de guerre ont été perpétrés par le M23 et par l'armée congolaise
Des rebelles du M23 et des militaires de l'armée congolaise ont violé des dizaines de femmes et ont commis d'autres crimes de guerre pendant l'occupation par les rebelles de la ville de Goma, située dans l'est de la République démocratique du Congo à la fin de l'année 2012. Les pourparlers en cours entre les parties au conflit, les pays de la région et les Nations Unies doivent faire en sorte d'aboutir à un accord prévoyant que les responsables de crimes soient poursuivis en justice et que les commandants rebelles ayant des antécédents d'abus ne servent pas dans l'armée congolaise.
- RD Congo : La longue série d’atrocités commises par Bosco Ntaganda se termine devant la CPI
- Témoignages : violences sexuelles en RD Congo
 


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 20 juillet 2013 12:54

    merci
    ce type d’articles est la justification de l’existence d’avox


    • Ricquet Ricquet 20 juillet 2013 18:18

      En espérant que cet article ne tombe pas en désuétude...

      C’est effarant. 
      Mais cependant, c’est presque sans surprise au regard des bouquins de :
      • John Perkins (Les confessions d’un assassin financier)
      • John Dale Scott (American War machine)
      Faut croire que notre siècle est incapable de fournir des réponses autres que la perversion.

      « L’homme est un animal me dit-elle »...
      Quel animal conjugue l’outrance à la perfidie, l’avidité au mensonge ?

      Et personne pour enrayer la machine : 
      Quelques donneur ou sonneur d’alertes :
      • ici sur Avox, (merci à l’auteur),
      • là avec la pétition pour le Nobel / paix, mais rien qui n’enraye la machine infernale. 
      C’est à dire :
      • Au mieux une commission pour enterrer en disant que l’on s’en préoccupe..., 
      • au pire, le statut quo ou la censure sans relais médiatique et politique.

      L’Afrique : Conférence pour comprendre sous le regard de la réinformation et de la culture.

    • Marc Chinal Marc Chinal 20 juillet 2013 21:26

      @ Ricquet :
      .
      <<<<<Faut croire que notre siècle est incapable de fournir des réponses autres que la perversion.<<<<

      .
      Encore faut-il savoir regarder autre chose que l’habitude.
      Encore faut-il remettre en question son savoir.
      .
      La suite de l’actuelle civilisation existe déjà, mais si vous ne participez pas, ça ne risque pas d’avancer dans un sens différent.
      Quant à la démagogie de « agoravox est formidable », soit, ça existe, mais l’info de cette page est déjà passée sur Canal+ (en clair) et ailleurs (journal « la décroissance ») etc, et agoravox censure régulièrement plein d’articles qui méritent pourtant d’exister.


    • Sam La Touch Sam La Touch 24 juillet 2013 00:15

      Merci à vous !


    • popov 20 juillet 2013 16:14
      Les États-unis sont intervenus dans la seconde guerre mondiale parce qu’ils ne souhaitaient pas que l’URSS conquière l’Europe et parce que les puissance coloniales européennes, en exploitant leurs colonies, faisaient une concurrence intolérables aux compagnies américaines.

      Après la guerre, il fallait donc donner l’indépendance aux colonies. C’est le prix que l’Europe a du payé pour sa libération.

      Les USA avaient une longue expérience en Amérique de Sud sur la façon de se mettre dans la poche les gouvernements tyranniques de pays dits décolonisés.

      • Chris De Baün 21 juillet 2013 22:57

        Quand les yankees ont débarqués en Normandie en juin 1944 c’était pas sauver la France mais pour atteindre l’Allemagne et sauver les intérêts US en Europe et surtout les usines de fabrication d’armement de la famille Kennedy (elles existent toujours) aussi les amerloques ont violés les femmes françaises et quand C.D.G. leur a payé leur soi-disant (aide de guerre) en lingots d’or de la réserve de la banque de France, de dépit d’être chassés d’un pays qu’ils pensaient avoir conquis ils ont détruits tout ce qu’il n’ont pu emporter ainsi que le tarmac du plus grand aéroport militaire d’Europe de l’époque, je cite l’aéroport d’Évreux..... ! 

         smiley

      • JL JL 22 juillet 2013 18:29

        A ce sujet des viols par les GI’s, lire dans Le Monde.fr

        "Le sexe a été une manière d’assurer la domination américaine’’

        un texte de Mary Louise Roberts enseignante a l’université du Wisconsin, à Madison, spécialiste d’histoire de France. Son dernier livre, What Soldiers Do. Sex and the American GI in World War II France traite de la Libération et de la violence sexuelle, un aspect de la guerre largement passé sous silence.

        Louis Guilloux est un écrivain français né à Saint-Brieuc le 15 janvier 1899 et décédé le 14 octobre 1980 dans la même ville. Depuis 1983, un prix littéraire porte son nom.

        Durant la Seconde Guerre mondiale, sa maison de Saint-Brieuc au 13 rue Lavoisier est un lieu de rencontre de résistants, les miliciens viennent arrêter une résistante qu’il héberge. En 1942, il écrit Le Pain des rêves, qui reçoit le Prix du roman populiste. À la Libération il est interprète pour les tribunaux militaires américains (O.K., Joe). 1945 marque la naissance de son amitié avec Albert Camus qui préface une réédition de Compagnons.

        O.K. Joe ! carnet authentique d’un interprète auprès des tribunaux militaires de l’armée américaine. Ce polyglotte n’est autre que Guilloux. Il rédige ces pages à St-Brieuc et dans sa région, aux mois d’août et de septembre 1944.

        Ainsi, le 6 août 1944, des éléments de l’armée Patton entrent à St-Brieuc. Les collabos, à commencer par les Miliciens, ont fui. D’autres adoptent un profil très bas. Certains se font alpaguer. Le Maire de la libération à besoin d’un secrétaire au profil irréprochable : ce sera Louis Guilloux. Qui s’ennuie comme pas possible. Débarquent (cette fois dans son bureau), deux lieutenants américains : Stone et Bradford. Le premier est procureur et le second avocat de la défense devant les tribunaux militaires de leur armée. Ils cherchent d’urgence un interprète dans une affaire de père tué par un GI Noir qui cherchait à violer une jeune fille. Le Joe du titre, conduit la jeep de ce duo d’officiers.
        Donnant satisfaction à ces derniers, Louis Guilloux va se retrouver sous l’uniforme de lieutenant US, grade d’un interprète officiel.

        Lire la suite, là : Ok, Joe !

        C’est édifiant. En même temps, on le sait bien.


      • BlackListed BlackListed 20 juillet 2013 16:52

        Pourquoi les médias s’intéressent-ils plus à la guerre Hamas / Tsahal qu’à la situation au Congo qui fait pourtant beaucoup plus de morts ?


        Gaza / Goma : deux poids, deux mesures !

        Les Palestiniens vivent dans un “camp de concentration à ciel ouvert” avec vue sur la mer, voiture de luxe et pensions payés par la généreuse Europe, mais c’est beaucoup plus grave que cinq millions de morts congolais.

        Cherchez dans vos consciences pourquoi.




        • pilhaouer 20 juillet 2013 18:12

          Si on vous répond que la majorité de nos concitoyens sont antisémites, et que ceci explique cela, on aura bon ?
          En tous cas, vous faites aussi partie de ceux qui sont indifférents aux atrocités perpétrées au Congo.
           Puisque la seule chose qui vous vient à l’esprit est de nous parler de la Palestine où vos amis offrent même aux petits enfants émerveillés des feux d’artifice luxueux au phosphore blanc !

          Ce qui est surprenant n’est pas de s’intéresser a la Palestine mais de ne pas s’intéresser aussi à l’Afrique, car effectivement, il s’agit bien au Congo d’un nouvel holocauste dans l’intérêt des puissances qui exploitent les richesses du pays en appauvrissant et en éliminant des millions de gens.


        • Innsa 20 juillet 2013 18:26

          Vous devriez vous demander pourquoi l’occident s’est intéressé aux faux bombardements de Kadhafi sur sa population et est intervenu rapidement alors qu’en RDC, 6 millions de morts réels ne font réagir personne.
          Vous pouvez aussi vous demander pourquoi quelques morts en Syrie mobilise la communauté internationale contre Bachar alors que 6 millions de morts de l’autre coté n’intéresse personne.
          La réponse : Nos politiques agissent pour l’intérêt des riches, des banquiers et des multinationales.

          Conclusion : que ce soit en politique nationale ou internationale, nos politiques agissent pour les mêmes (les riches)... sauf que les conséquences à l’internationale çe sont des millions de morts et en national des SDF, des familles à la rue, des travailleurs pauvres, des chômeurs etc.

          Les gens ont du mal à comprendre que le congolais qui fuit son pays en guerre pour se réfugié en France se fait exploité par la même personne que le bon français au smic qui vote pour mettre le congolais dehors. Le bon français ne va jamais attaquer Bolloré pour qu’il arrête d’entretenir la guerre au Congo. Il va insulter le congolais qui a fuit la guerre.


        • Serpico Serpico 21 juillet 2013 17:36

          Blacklisted en profite pour glisser subrepticement, talmudiquement, que Hamas et Tsahal sont deux armées. Une sorte d’équilibre militaire qu’il essaie de nous enfoncer dans le fion.

          Pauvre diable : arrêtez avec vos simagrées judaÎques et vos feintes permanentes ! ON A COMPRIS.


        • Innsa 20 juillet 2013 18:08

          A noter que SDV TRANSINTRA (seule entreprise française) appartient à Bolloré qui exploite l’huile de palme au Cameroun, de nombreux ports en Afrique de l’Ouest etc.


          • Sam La Touch Sam La Touch 24 juillet 2013 00:30

            Excellente remarque !
            Les multinationales impliquées par l’ONU dans son rapport de 2003 sont essentiellement anglo-saxonnes (USA, GB, Canada, Afrique du Sud...) et belges. Il y a effectivement une entreprise française. Bolloré est coutumier de l’exploitation intensive des forêts africaines. Voir la vidéo de Greenpeace « Du sel et du savon » présentée par Marion Cotillard sur la manière de procéder d’une multinationale européenne en RDC. Et celle-ci « L’Europe responsable » de Greenpeace France évoquant les groupes forestiers européens.
            Bolloré se développe aussi beaucoup au travers des réseaux de la Françafrique avec le soutien plus ou moins occulte de l’Etat français et de ses dictateurs. 


          • Michèle 20 juillet 2013 19:44

            Un grand merci Sam La Touch.

            Super travail de fonds, un article qui ne peut laisser indifférent quand la réalité dépasse en horreur la fiction la plus perverse ! L’Afrique est un continent sacrifié aux puissances de l’argent et à la folie des hommes...


            • Sam La Touch Sam La Touch 24 juillet 2013 00:33

              Merci à vous !


            • Robert GIL ROBERT GIL 20 juillet 2013 20:04

              voici un petit PPS qui vous dira tout sur ce probleme dont au final nous sommes tous un peu responsable...

              voir : PPS : COLTAN, DU SANG DANS VOTRE PORTABLE


              • pilhaouer 21 juillet 2013 15:08

                Un article publié sur HoaxBuster remet en cause ce PPS, en particulier sur les ressources et la production de coltan, et prétend que désormais les grandes firmes ne s’approvisionneraient plus en coltan au Congo.

                « Coltan du Congo Le Mobile du crime »

                Après quelques recherches, sur la production et les ressources en coltan voir par exemple :

                Panorama 2011 du marché du tantale - InfoTerre - BRGM

              • Croa Croa 23 juillet 2013 23:44

                « nous sommes tous un peu responsable... »

                FAUX ! smiley

                Ce produit n’est pas indispensable, on peut faire sans lui (des appareils bien moins petits, certes, mais tout aussi fonctionnels.)

                Les seuls responsables sont les ingénieurs, les marchands, bref ceux qui choisissent pour nous et surtout les politiques (qui décident des normes.)


              • Croa Croa 24 juillet 2013 09:22

                Et encore j’exagère  : Un peu plus gros seulement ! (Le tél. portable ne rentrerais plus dans une petite poche mais pourrait tout de même être dans un étui à la ceinture... Il aurait un écran bien plus lisible !  smiley )


                  • soi même 21 juillet 2013 19:04

                    Votre article confirme hélas que l’évolution humaine n’a rien d’humanisme et que certain utilise toujours les mêmes méthodes du bon vieux colonialismes.
                    Ce qui ce pratique actuellement en Afrique n’est que le prémisse de ce que va se pratiqué à l’ensemble du Monde,et je crains à part certain qu’il ont encore la force de s’ indigner, c’est l’indifférence qui prévôt sous nos attitudes.

                    Qui ce souvient du Caoutchouc rouge ?

                    http://www.rfi.fr/afrique/20100629-memoire-le-documentaire-le-roi-blanc-le-caoutchouc-rouge-mort-noire


                    • Binabik 22 juillet 2013 03:50

                      Quel connerie...

                      Évidement ce qui se passe en RDC est un drame, mais accuser les compagnies minières est une connerie sans nom.
                      Que se soit le Tantale ou le Niobium, il s’agit la d’éléments dont la production mondiale est assurée pour des centaine d’années par quelque gisement respectivement en Australie et Brésil (avec des gisements monstre au canada aussi).
                      Le marche mondial est sature, et personne n’a besoin d’ouvrir d’autre mine. Évidement les compagnie miniere surveille les sites potentiel, mais de la a penser qu’elle controle la guerre c’est une connerie.

                      Malheureusement l’homme est un rapace qui n’a pas besoin de raison minière pour torturer, violer, tuer.

                      Les compagnies minières n’y sont pour rien si les gens pensent qu’ils pourront obtenir quelque chose d’elles et font toutes ces horreurtees !

                      La richesse du sous-sol est surement (en partie) a l’origine de la guerre, mais surement pas les compagnies minières qui n’ont rien a gagnee a ne PAS POUVOIR EXPLOITER a cause de la guerre. Les compagnies minières veulent toutes de la stabilité.

                      Note pour l’auteur : si tu etais les PDG d’une compagnie miniere qui devait investir 2G$ dans une mine, preferais-tu pas un pays stable ou ’un pays ’en ruine’ qui au premier coups d’etat va nationnaliser ta mine ? Reflechit 2minutes, tu trouveras la solution...


                      • Sam La Touch Sam La Touch 24 juillet 2013 01:47

                        "La richesse du sous-sol est surement (en partie) a l’origine de la guerre, mais surement pas les compagnies minières qui n’ont rien a gagnee a ne PAS POUVOIR EXPLOITER a cause de la guerre. Les compagnies minières veulent toutes de la stabilité.« 

                        Classiquement les multinationales en Afrique profitent des kleptocrates au pouvoir installés par les »anciennes« puissances coloniales (pour la France c’est Déby au Tchad, Ouattara en Côte d’Ivoire, Sassou Nguesso au Congo, Bongo au Gabon...,) qui bradent les richesses de leurs pays pour leur clan et leurs maîtres. Mais une nouvelle tendance se dessine. Celle qui consiste à profiter du chaos pour traiter directement avec les forces dites loyalistes, les rebelles ou des milices qui sont encore moins regardantes et beaucoup moins gourmandes que les kleptocrates affidés à leurs maîtres néocoloniaux. Et encore plus en temps de guerre.

                        Ainsi Anvil Mining compagnie canadienne, concernant la région de Kilwa et ses mines au Katanga en RDC, a été accusée d’avoir fourni de la logistique (avions, camions, chauffeurs...) »à l’armée congolaise qui, en 2004, a violé, tué et brutalisé les habitants de Kilwa. Selon les Nations Unies, on estime à 100 le nombre de civils décédés au cours de cette opération militaire, dont certains ont été exécutés et jetés dans des fosses communes.« Des victimes congolaises du massacre de Kilwa réclament justice à la Cour suprême du Canada  ; lire aussi : RDC : Les camions blancs de la mort.
                        Bien sûr la justice du Québec s’est déclarée incompétente pour juger de cette affaire.

                        Le gouvernement britannique a été mis en cause par Global Witness pour protéger des entreprises britanniques qui exploitent frauduleusement les minerais du Congo. On sait aussi que jusqu’il y a peu le gouvernement britannique soutenait aussi financièrement et logistiquement les pays frontaliers (Rwanda et Ouganda) accusés de déstabiliser la RDC par des mouvements rebelles.
                         »Le nom de plusieurs entreprises britanniques dont on sait qu’elles ont fait le commerce de minerais provenant de l’est de la République démocratique du Congo (RDC) aurait dû être communiqué au Comité des sanctions des Nations Unies en vertu des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies adoptées en 2008 et 2009. Le gouvernement britannique, en s’abstenant d’enquêter de manière adéquate sur les entreprises et les individus, transgresse ses obligations légales internationales, déclare Global Witness dans sa requête soumise ce jour."Global Witness intente une action contre le gouvernement britannique pour non-inclusion des entreprises britanniques faisant le commerce de minerais du conflit congolais sur la liste des entités visées par les sanctions de l’ONU

                        Pour obtenir des renseignements complémentaires sur la manière dont les minerais de la RDC alimentent le conflit, veuillez consulter les rapports de Global Witness intitulés « Face à un fusil, que peut-on faire ? » et « Ne pas nuire - Exclure les minerais du conflit de la chaîne d’approvisionnement ». Global Witness met en évidence des liens entre des entreprises étrangères et la violence qui sévit en RD Congo.

                        Et aussi Greenpeace 7 novembre 2011 Violences en RDC : mise en cause du groupe forestier allemand Danzer Danzer est à nouveau impliqué, pour avoir transporté et payé le commando des « forces de sécurité », dans une opération de représailles contre les villageois d’une communauté forestière locale.
                        Et Survie L’AFD et le label FSC complices du pillage forestier L’Agence française de développement prévoit d’octroyer à un de ces industriels, Danzer, un prêt de plusieurs millions d’euros à taux réduit ; ce qui revient explicitement à mettre à contribution les contribuables français pour soutenir une entreprise directement impliquée dans des violations des Droits de l’homme et dans la fragmentation des dernières zones de forêts primaires intactes.

                        Ou bien sur l’AFP en mai 2012 : Une ONG congolaise a appelé les parlementaires de la République démocratique du Congo à mettre fin au « cambriolage » des importantes ressources minières du pays par des sociétés fictives basées dans des territoires britanniques.

                        Lire au 25 mai 2013 RDC : Global Witness dénonce l’octroi des permis forestiers artisanaux à des compagnies industrielles.
                        Ou bien regarder le documentaire de Greenpeace sur le pillage de la forêt « Du sel et du savon ».

                        Bien sûr, je ne dis pas qu’il n’y a pas eu de progrès depuis, notamment sur le commerce du Coltan mais de l’avis général et des rapports spécialisés montrent que le pillage continue avec des profits faramineux pour les multinationales qui plutôt que de s’adresser à un Etat ou même un clan de kleptocrates n’ont plus qu’à traiter directement avec des milices et obtenir l’accès et l’usufruit des mines pour une bouchée de pain avec bien souvent l’éradication des populations se trouvant sur ces terrains. Ils se trouvent que par un hasard surprenant les grandes puissances où résident ces multinationales alimentent en armes et soutiennent en dollars les deux parties en conflit (RDC et voisins frontaliers). 


                      • George L. ZETER George L. Zeter 22 juillet 2013 10:33

                        ... merci pour toutes ces précieuses informations, de l’excellent travail. j’en ai appris énormément, et des choses absolument peu ragoutantes de la part de nos pays « civilisés » et développés.
                        merci
                        g/Z


                        • bloggerfou bloggerfou 22 juillet 2013 17:23

                          Cher Sam.


                          Tu dénonces depuis longtemps les méfaits des pays riches, des industriels, des militaires et des imposteurs marionnettistes, qui influent sur la vie de centaines de millions de gens qui souffrent de par le monde.

                          Ton papier est incontestablement vrai. l’exploitation du COLTAN n’est malheureusement que l’une des nombreuses formes d’exploitations de l’homme par l’homme... 

                          Et donc des africains par les dictateurs modernes associés que nous sommes tous !

                          Toutes les matières premières sont concernées à cause de l’exploitation insensée que nous en faisons, sans redistribuer derrière les richesses que nous en tirons.

                          Des gens meurent à chaque minute sur la planète et c’est un scandale qu’il ne faut jamais arrêter de dénoncer.

                          Je m’engage avec toi quand tu veux...

                          • Sam La Touch Sam La Touch 24 juillet 2013 01:48

                            Ok chiche Bloggerfou !


                          • Hervé Hum Hervé Hum 22 juillet 2013 17:59

                            Cher auteur, il est inexact que personne ici sur Agoravox ne parles du cnflit au Congo.

                            En effet, Musavuli en parle très régulièrement, de manière chronique, mais c’est bien loin de suffire...


                            • antyreac 22 juillet 2013 21:24

                              Oui mais les faschos rouges d’AV s’intéressent plus au conflit Israël -palestosches où il peuvent mieux exprimer leur haine anti-sémites, anti américaines et anti capitaliste

                              Comme quoi certaines haines sont prioritaires par rapport aux autres plutôt secondaires

                            • Don Michael Corleone Don Michael Corleone 22 juillet 2013 21:16

                              Quant on voit tout ceci on se demande parfois quel genre de créature est l’être humain. Il y a clairement parmi nous des démons qui se cachent sous l’apparence humaine. Je crois en vérité que pour lutter contre ces démons qui veulent le contrôle absolu sur la terre il faut faire beaucoup de sacrifices et être prêt à les affronter frontalement. Mais je crois aussi qu’ils ont un plan de dépopulation qu’ils expérimentent au Moyen Orient et en Afrique en ce moment. Beaucoup de personnes ne s’intéressent pas à ce qui passe à en RDC parce qu’ils ne le voient pas, je crois que c’est aussi simple que ça. Combien sont comme nous à faire des recherches sur le net pour voir ce qui se passe dans le monde ? Mais en y réfléchissant les outils que l’on utilise pour communiquer comment ont-ils été fabriqués ? Quand on commence à réfléchir à ce niveau ça peut rendre fou car on se rend compte que l’on est complice des abominations qui se passent dans des pays comme la RDC. Il semble que pour que certains aient droit « au paradis », il faut que beaucoup d’autres soient plongés en enfer. Ce qui se passe en RDC montre ce qui arrivera bientôt à d’autres. Car comme dit le dicton « ça n’arrive pas qu’aux autres ». Et devant le silence complice de tant de personnes l’horreur et l’abomination se répandent. J’ai revu récemment le film l’associé du diable et je crois que beaucoup de choses intéressantes y sont dites. Notamment l’étonnant monologue d’Al Pacino sur l’égoïsme et l’avidité humaine. On a poussé l’humain à se centrer sur lui-même quitte à ne plus se préoccuper des autres ni à voir leurs souffrances. Comme dit Al Pacino dans le dit film les humains ont des égos de la « taille d’une cathédrale ». Voici le monologue en question et pour moi tout y est dit :
                              "Eddie Barzoon, regarde-le bien parce qu’il est la figure emblématique des mille prochaines années. Les gens comme lui, c’est pas par hasard qu’ils existent. On aiguise tellement les appétits humains qu’ils pourraient fissionner n’importe quel atome de leur désir acéré. On bâtit des égos de la taille des cathédrales, et la fibre optique relie l’ensemble du monde à chaque pulsion du plus petit ego. On rend bandant les rêves les plus tartes à force de billets verts, de toc, de plaqué, de paillettes, jusqu’à ce que le dernier des humains se prenne pour un empereur et devienne son propre dieu. Et une fois qu’il en est là, pendant qu’on s’étripe pour un marché ou un autre, qui s’intéresse à la planète ? L’air vicié, l’eau souillée, même le miel des abeilles prend le goût des pluies radioactives, et ça n’arrête jamais. Ça va de plus en plus vite. On ne prend pas le temps de réfléchir, de préparer, on joue notre avenir en bourse alors qu’il n’y a déjà plus d’avenir. Le train s’est emballé mon garçon, il y a des milliards d’Eddie Barzoon qui courent vers l’avenir. Chacun d’eux se prépare à fourrer son poing jusqu’au coude dans le cul de l’ex-planète de Dieu et à se lécher les doigts avant de les poser sur le clavier virginal de son ordinateur pour y noter ses saloperies d’heures sup de merde. Seulement, un jour ça s’arrête, un jour ou l’autre il faut payer Eddie. Tu es allé un peu trop loin pour quitter le jeu en cours de partie. Ton ventre est trop plein, ta queue endolorie, tes yeux sont injectés de sang et tu ne peux plus qu’appeler à l’aide. Mauvaise nouvelle, Eddie ! Il n’y a plus personne, tu es tout seul Eddie, tu n’es plus que la petite créature parfaite de Dieu. C’est peut-être vrai ce qu’on dit, peut-être que Dieu a lancé les dés une fois de trop. Peut-être même qu’il nous a tous abandonné."


                              • Hermes Hermes 23 juillet 2013 17:05

                                Oui DMC, mais juste une précision, un détail..... (le diable est dans les détails).

                                L’être humain est poussé non pas à se centrer sur lui même mais sur des désirs d’objets extérieurs à lui-même, et on lui assène qu’il est ces désirs, et qu’ainsi il s’occupe de lui-même. C’est une fascination, et elle ne marche que par la complaisance (certes encouragée) à rester dans un sommeil dans lequel on peut faire semblant de ne pas voir la souffrance assocée au plaisir, alors qu’en réalité c’est l’inverse : aucun objet de désir ne soulagera jamais la souffrance, juste la différer un peu dans le temps. Le mensonge qu’on se joue à soi-même est simple : on croit exister au delà du présent et en dehors de notre réalité physique.

                                S’il l’être humain était vraiment centré sur lui-même, il ne chercherait plus de dieu (économique, politique, technologique, idéologique, phiosophique ou religieux) à l’extérieur de lui-même, et tout celà sarrêterait en quelques années, car ce serait la fin de la souffrance.

                                Bonne soirée.


                              • Binabik 24 juillet 2013 04:47

                                Je ne peux pas parler pour ce que je ne connais pas. (ex forestier)

                                Mais votre exemple de Anvil Mining est un bonne exemple. Vous parlez de multinational alors que cette compagnie (avant son rachat en 2012) valait 1.3milliards de $. Dans le domaine minier ca en fait une toute petite compagnie. Surement pas une multinational puissante ayant les moyen de faire pression sur le gouvernement (canadien tout du moins...) Dans compagnie de se genre il en existe de centaine au canada, et le gouvernement n’est surement pas a l’écoute de ces petites compagnies.

                                Pour ce qui est de ’prêter’ ses camions a tel ou tel faction. J’imagine que vous êtes un homme très courageux, mais moi, si j’avais été le directeur de cette mine, j’aurais surement ’prêté’ mes camions de mine a n’importe quel groupe d’une centaine de soldats armés qui vient les ’requisitionner’.
                                Les compagnies minières veulent faire de l’argent, c’est un fait, c’est le but même d’une entreprise. Elles ne sont pas tres ’proche’ de l’environnement, c’est un fait aussi. Elles versent des impots locaux (ou pot de vin) a qui est en contrôle de la zone d’exploitation c’est encore un fait et c’est bien normale (quel entreprise ne paye pas d’impôt ou de taxe a la ’force’ qui contrôle sa zone d’activité ?)

                                Les accuser de soutenir un génocide est de l’imbécilité. Il ne faut pas tout confondre.

                                Vous proposez a ces entreprise de tout fermer ? D’arreter l’exploitation le temps que tout se calme ?
                                En attendant, c’est malheureux, mais des milliers de mineurs et leur famille vivent (survivent) grace a leur travail.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès