Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > RDC : Le processus électoral à nouveau menacé

RDC : Le processus électoral à nouveau menacé

En République Démocratique du Congo, l'organisation d'élection présidentielle est au centre du débat entre la majorité présidentielle et l'opposition. Cette dernière réclame la tenue d'élection présidentielle dans le délais constitutionnel, alors que le pouvoir soutient l'idée que le scrutin de 2016 devient improbable ; cet avis ne cesse pourtant de susciter de nombreuses réactions dans la classe politique congolaise. Compte tenu du fichier électoral ainsi que le dialogue politique initié par le président Joseph Kabila.

A- Fichier électoral

Le fichier électoral devant servir aux scrutins de 2016 fait déjà l'objet de polémique. Selon le secrétaire général de la majorité présidentielle, Honorable Aubin Minaku(1), « on ne peut pas organiser des élections en 2016, sans insérer les nouveaux majeurs » « pourquoi devons-nous écarter les jeunes pour satisfaire les envies et couleurs de l’opposition ? (2) » a-t- il ajouté. En effet, un observateur de la vie politique congolaise en France a mis en évidence la défaillance de l’Etat civil de la République Démocratique du Congo, il a affirmé qu’ on ne peut pas perdre du temps pour l’organisation des élections de 2016 à cause du fichier électoral. De ce point de vue, la CENI (3) devrait faire un travail de correction de toutes les anomalies tel que souhaité par les acteurs politiques pour que le fichier soit jugé valable et, les élections de 2016 soient crédibles

. B- Dialogue politique

Le dialogue politique est l'unique solution pour sortir de crise multidimensionnelle que sévit en République Démocratique du Congo. « La vision du président Kabila intervient au moment où de nombreux pays de la sous région sont soumis aux abus des pouvoirs acquis ou gardés de façon égoïste, au détriment des libertés individuelles et collectives des peuples, au mépris des exigences et droits démocratiques (4) ». Le dialogue politique, tel que souhaité dans le contexte actuel, est donc une rencontre d’échanges et de discussions entre toutes les forces politiques de la mouvance présidentielle et celles de l’opposition pour trouver un terrain d’entente sur les solutions aux maux qui minent la République Démocratique du Congo. Ce dialogue doit prendre en compte les attentes du peuple et éclairer les consciences. « L’important étant d’aboutir à des décisions exécutoires qui engagent à nouveau les congolais, constituant ainsi un document porteur d’un nouveau contrat social et politique déterminant pour l’avenir de la République Démocratique du Congo (5) ».

Ferdinand LUFETE

Notes : [1] Aubin Minaku : Est un homme politique et Président de l’Assemblée nationale depuis le 12 avril 2012

[2] Aubin Minaku on twitter [

3] La CENI :la Commission Electorale Nationale Indépendant

[4] http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/rdc-le-dialogue-politique-sera-t-168922

[5] http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/rdc-le-dialogue-politique-sera-t-168922


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Lufete Ferdinand

Lufete Ferdinand
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès