Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Reconnaître un Etat palestinien en septembre prochain : un leurre

Reconnaître un Etat palestinien en septembre prochain : un leurre

Comment peut-on se réjouir voire adhérer aujourd’hui à la reconnaissance prochaine de l’Etat croupion palestinien !? Cela me paraît invraisemblable.

Depuis plusieurs mois, l’actuel et non élu gouvernement palestinien de Cisjordanie emmené par son 1er ministre, l’affairiste Salam Fayyad, se démène au niveau international pour que soit reconnu l’Etat palestinien lors de l’Assemblée générale de l’ONU en septembre prochain. Et plusieurs pays ont déjà emboité le pas dans ce sens.

Cela me paraît une manière commode de se débarrasser de ce pesant conflit, et au-delà des bonnes intentions que semble traduire une telle approbation, une tentative de liquider ce dossier empoisonné à peu de frais. Outre la légitime aspiration et le fait bien compréhensible que cet Etat soit enfin reconnu par l’ensemble de la Communauté internationale et admis comme nation au sein de l’ONU, de quel Etat parle-t-on ? De « l’archipel » actuel, tel que l’illustrait la carte publiée par Le Monde Diplomatique en avril 2009 ?

Pour rappel : depuis la création de l’Etat israélien et ses détestables pratiques visant à repousser ses frontières sous de fallacieux prétextes idéologiques et sécuritaires, le dépeçage systématique du territoire palestinien par l’implantation de colonies est considéré comme un « crime de guerre » par la Cour pénale internationale. Et de la Palestine historique, il ne reste guère qu’environ 15% morcelés de son territoire, à l’image des bantoustans de l’Afrique du Sud de l’époque  – sans parler du mouroir de Gaza où s’entasse une population asphyxiée par l’un des pires blocus mis en place par l’occupant et régulièrement ciblée par sa machine de guerre.

Dès lors, même si ce projet d’Etat stipule que c’est à l’intérieur des frontières de 1967, avaliser un Etat palestinien aujourd’hui, c’est :

  • sans le dire, participer à un déroulement de faits inacceptables ;
  • entériner le Mur de séparation qui pénètre profondément en terres palestiniennes ;
  • admettre une partie de la colonisation dont celle de Jérusalem-Est qui est une annexion de facto de la ville, pourtant décrétée capitale du futur Etat ;
  • accepter que jamais les réfugiés ne pourront revenir chez eux, à savoir en terres conquises, comme le garantit pourtant la Résolution 194 des Nations-Unies adoptée le 11 décembre 1948 ;
  • avaliser la politique raciste d’apartheid par l’occupant sur l’occupé ;
  • se plier à la loi militaire qui prévaut dans toutes les interventions israéliennes et dans la politique mise en place par les différents gouvernements qui se succèdent à la Knesset ;
  • bafouer le souvenir des martyrs qui ont payé de leur vie la défense de leur terre ;
  • tenter de liquider une fois pour toutes la résistance à travers ses mouvements divers ;

  • mais c’est surtout, accepter le découpage opéré après la guerre occidentale de ’39-45, où pour se dédouaner de l’horreur qu’ils avaient infligée aux juifs, les pays vainqueurs ont imposé au peuple palestinien sans même demander l’avis de ses représentants, de payer leur ardoise finale en partageant le pays au profit des juifs fuyant l’Europe antisémite…

Ainsi, croire béatement que l’annonce officielle de la proclamation d’un vague Etat palestinien aurait pour conséquence le règlement des multiples contentieux qui existent entre les occupants et les occupés est un leurre de plus dans une situation où les mirages tiennent depuis longtemps lieu de réalité. Quantité de décrets, résolutions, et lois internationales des plus officielles n’ont jamais rien changé à la donne : les différents gouvernements israéliens ne s’en embarrassent pas, optant plutôt sur la bien connue loi du plus fort, seule réalité qui préside au cours des choses, comme chacun peut le voir au quotidien à condition de quitter toute analyse idéologique du cours de l’Histoire. Et en-dehors de quelques vagues protestations, aucun des pays ayant confirmé son soutien à la reconnaissance prochaine de cet Etat palestinien n’a jamais rien fait de concret pour intimer à Israël l’arrêt de ses exactions répétées afin de le contraindre à respecter le Droit international. Depuis toujours, le gouvernement israélien ment, vole, agresse, emprisonne, mutile, tue, et s’approprie ce qui ne lui appartient pas, impunément, au vu et au su de tout le monde : à part quelques timides indignations, personne ne bouge. Au contraire, chacun à leur manière les USA et l’UE soutiennent ! Par ailleurs, à l’annonce de l’accord récent de réconciliation entre le Fatah et le Hamas – qui reste encore à mettre en place sur le terrain avant de s’en réjouir – les dernières réactions des responsables israéliens indiquent, s’il en était encore besoin, que si certaines choses évoluent dans le courant qui anime les sociétés arabes de la région, il en est une qui ne bouge pas : c’est la position intransigeante d’Israël, figée, momifiée et arcboutée sur les certitudes de sa toute puissance.

Tout ce qui ne rappelle pas inlassablement cette sinistre réalité quotidienne participe au leurre auquel aucun militant de cette cause ne peut participer. Et il faut dire et répéter que la création de l’Etat sioniste comme réparation de nos crimes odieux perpétrés à l’encontre de la communauté juive pendant les années de guerre ’39-45 est une ardoise qui ne peut être payée par la population de Palestine, sans son accord explicite et clairement formulé. Quelle qu’en soit la raison, quel pays d’entre les nôtres, accepterait-il que l’on procède à la partition d’une partie majeure de son territoire sans même être consulté sur la question, pour solder un conflit qui ne le concerne pas !? Ce que nous ne pouvons tolérer pour nous ne peut être imposé à d’autres, sinon par ce subterfuge du deux-poids deux-mesures dans la loi du plus fort et qui n’a décidément rien à voir avec une quelconque justice.

Suite aux chamboulements auxquels on assiste en pays arabes depuis le début d’année, le moins que l’on puisse exiger de la Communauté internationale ainsi nommée, soit qu’elle revoie sa copie d’antan et se tourne vers les premiers concernés, à savoir le peuple palestinien, pour connaître son avis sur une question d’une telle importance. A l’époque actuelle, informés et outillés comme nous le sommes, revisitant l’Histoire à la moindre occasion afin d’en corriger si possible les erreurs, prônant de plus en plus une démocratie participative, et suite aux soulèvements populaires arabes qui vont indubitablement modifier les équilibres de la région, en lieu et place de cette annonce inadéquate défendue par le 1er ministre palestinien actuel et relayée par nombre d’intervenants – dont certains sont surtout soucieux, en ces temps chahutés, de préserver ce qui peut encore l’être de l’entité sioniste – il serait peut-être plus utile de se demander si la première chose à faire ne serait pas une remise à plat de ce sinistre dépeçage dont on mesure les funestes conséquences chaque jour depuis plus de 63 ans. Et plutôt que de claironner aux vents l’annonce d’un énième Etat palestinien mort-né, pourquoi ne pas proposer un grand referendum à tous les citoyens palestiniens, présents et exilés, pour connaître leur avis sur la question : faut-il scinder leur pays et reconnaître l’Etat israélien dans des frontières à confirmer ou faut-il revenir à la Palestine historique où tous les habitants seraient les bienvenus, quelle que soit leur origine, leur religion ou leur appartenance philosophique, à l’instar de tout Etat démocratique moderne digne de ce nom ? Cela n’a que trop tardé et ce n’est qu’après le résultat d’un tel referendum que l’on pourrait s’orienter vers la proclamation d’un Etat palestinien dont les contours seront bien la traduction de la volonté de sa population. C’est effectivement une rare occasion à ne manquer sous aucun mauvais prétexte : « maintenant ou jamais » comme d’aucuns l’affirment !


Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • non666 non666 6 mai 2011 11:13

    En fait , les palestiniens n’ont plus accès qu’a 3% des terres de la Palestine historique.

    S’etonner qu’ils veuillent nous prendre au mot en se contentant de cela montre bien qu’ils ont compris on en etait le projet de « solution finale » , les concernants.
    Les juifs d’israel ont longtemps pretendu qu’ils avait le seul etat democratique du proche orient.
    Cela aurait pu etre vrai si les arabes sous le controle de leur Etat avaient les memes droits que les juifs.
    Les révolutions arabes viennent de changer la donne.

    La ou on pouvait s’entendre avec avec les leaders arabes corrompus, tous infeodés aux francs maconneries, aux interets economiques anglo-saxons, il v falloir revoir la copie avec les peuples revoltés.
    La situation n’est plus tenable pour l’occupant israelien et il le sent bien.
    Du coup, sans etat d’ame il essait de faire pression sur les europeens pour que nous refusions de reconnaitre l’Etat Palestinien.

    Une bonne decision serait de le reconnaitre illico, dans les frontières de 1947 , en reconnaissant le statut de territoire occupé illegalement par les israeliens sur carte.
    Refuser de reconnaitre la confiscation de Jerusalem serait aussi logique.
    Evidemment tant que Sarkozy sera à la tete de l’Etat français (pour notre Honte) cela ne se fera pas tant il est a leur service.

    Mais bon, il n’en a plus pour tres longtemps, hein ?


    • zadig 6 mai 2011 11:26

      Bonjour non666,

      L’histoire est riche en conquêtes et mouvement de populations.
      De nombreux peuples se sont installés dans des terres nouvelles
      et éjectés les populations d’origines.
      Cela a commenté avant même l’homme de Cromagnon.
      Et ensuite les choses ont continués de plus belle.
      Pour ne pas embraser Agoravox, je ne citerais pas de peuple.

      Cette guerre du Moyen Orient n’est pas notre guerre.
      Nous avons bien d’autres problèmes.

      Cordialement


    • zadig 6 mai 2011 11:33


      Je suis confus :

      A la relecture (tardive) j’ai trouvé plusieurs grosses fautes.
      Le sujet devait vraiment me tenir à coeur.

      Désolé


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 6 mai 2011 13:29

      Reconnaitre l’existence d’un Etat Palestinien est une démarche importante à accomplir pour qu’ils puissent retrouver un peu de dignité.

      Mais ce n’est qu’une première étape avant beaucoup d’autres !


    • Emmanuel Aguéra LeManu 6 mai 2011 16:30

      En référence au commentaire suivant relevé chez Zadig...

      « Cette guerre du Moyen Orient n’est pas notre guerre.
      Nous avons bien d’autres problèmes »

      Suivi de : « Cordialement »

      Ah bon ? pas votre problème... lol, vous avez l’air d’être un spécialiste de la question. Quant au « cordialement » : Les parqués de Gaza vous remercient de la cordialité avec laquelle vous les invitez à s’entretuer sans vous déranger.


    • Castel Castel 6 mai 2011 18:23

      Créer un Etat palestinien me parait aussi ridicule que d’avoir créer des Etats en Afrique.

      On arrête pas la guerre et la haine de cette manière.

      De plus, qui financerait cette nouvelle Etat voulu par les occidentaux ? et s’il est mal géré, qu’arrivera-t’il ?


    • ali8 6 mai 2011 11:35

      allons voyons, tous ceux qui s’opposent à Israel sont classés terroristes

      on nous abreuve d’activistes, d’activistes tués dans la bande de Gaza, en Palestine, ces activistes qui terrorisent les petits israeliens

      à l’image de la communauté internationale les sionistes violent impunements toutes les résolutions onusiennes, s’emparent par la violence des propriétés privés, massacrent femmes enfants viellards et activistes, bombardent les bâtiments de l’ONU sans problème

      oh ! le méchant Kadafi, nous allons le corriger

      l’injustice règne et nombreux sont ceux qui pensent que les Palestniens sont dangereux pour issrael !! pensez donc, les activistes !! pauvre justice !!


      • King Al Batar King Al Batar 6 mai 2011 13:39

        Salut Ali,

        Effectivement, il faut se mefier ardemment de l’accusation de terrorisme...

        Pour Neron, les terroriste étaient les Chretiens et pour Hitler les communistes !

        L’histoire a toujours été ecrite par les vainqueur, et non pas par ceux qui avaient raison. Si ca se trouve certaines figures historiques décrit comme terroristes étaient de grand héros resistants...

        Bien à toi.

        Al Batar le sale batar smiley


      • ali8 6 mai 2011 18:18

        salam King

        C à désespérer ! l’honnêteté est bafouée de partout et l’on nous présente çà comme une bonne chose ! mais ou va-t-on ?


      • Strawman Strawman 6 mai 2011 11:54

        "admettre une partie de la colonisation dont celle de Jérusalem-Est qui est une annexion de facto de la ville, pourtant décrétée capitale du futur Etat

        accepter que jamais les réfugiés ne pourront revenir chez eux, à savoir en terres conquises, comme le garantit pourtant la Résolution 194 des Nations-Unies adoptée le 11 décembre 1948 "

        Hum, hello ?

        Jérusalem a été bâtie par les Juifs des siècles avant que l’Islam ne soit inventé. Ce sont les Juifs les premiers occupants chassés de chez eux par les colons musulmans, pas les Palestiniens.

        J’imagine la situation appliquée aux Indiens d’Amérique : deux siècles après avoir été chassés de leurs terres et parqués dans des réserves, ils récupèrent une partie du territoire américain grande comme un département français. Là, le monde entier les traite de colons, d’envahisseurs, et les somme de retourner mourir dans leurs réserves.
        Cela vous paraît grotesque ? C’est normal, ça l’est, et c’est ce qui se passe sur le conflit israélo-palestinien.


        • Alliance Rebelle citoyen du sud 6 mai 2011 13:27

          @Strawman : « Ce sont les Juifs les premiers occupants chassés de chez eux par les colons musulmans, pas les Palestiniens. »

          => c’est une falsification de l’histoire , d’abord a l’avennement de l’slam , la palestinne etait dominé et geré par l’eglise romaine , avec une majorité de chretiens bien plus nombreux que les juifs 
          a la prise de jerusalem et de la palestine par les musulmans , ni les juifs , ni les chretiens ont été eradiqué , puis avec les guerres de croisades contre les musulmans , les juifs restants ont continué a s’exilé a travers les rives sud et nord de la mediterrannéen la majorité de ceux qui ce disent juifs ne le sont pas d’origine , de meme que la majorité des juifs de palestine prechretiennes ont été converti aux christianisme dans un 1er temps , puis d’autres islamisé dans un second temps
          votre theorie n’est qu’un myhe sans fondement , et l’islam n’as jamais été eradicateurs envers les juifs , contrairement aux christianismes qui lui a toujours été eradicateur des peuples , suffit de voir le sort des indiens d’ameriques , ou des musulmans d’espagne apres la chute des califat musulmans d’espagne et la re-christianisation de l’espagne 
          mais enfin laissont l’histoire aux historiens , et revenons a notre actualité , celle d’un etat eradicateur raciste expan-SIONISTE

        • Strawman Strawman 6 mai 2011 13:40

          "c’est une falsification de l’histoire , d’abord a l’avennement de l’slam , la palestinne etait dominé et geré par l’eglise romaine , avec une majorité de chretiens bien plus nombreux que les juifs « 

          Vous êtes au courant que le judaïsme est antérieur au christianisme ? Les juifs sont bien les premiers habitants de Jérusalem, et le fait que les chrétiens se soient aussi conduits en colonisateurs n’absout en rien les musulmans.

           »a la prise de jerusalem et de la palestine par les musulmans , ni les juifs , ni les chretiens ont été eradiqué , puis avec les guerres de croisades contre les musulmans , les juifs restants ont continué a s’exilé a travers les rives sud et nord de la mediterrannéen la majorité de ceux qui ce disent juifs ne le sont pas d’origine , de meme que la majorité des juifs de palestine prechretiennes ont été converti aux christianisme dans un 1er temps , puis d’autres islamisé dans un second temps"

          Je ne vois pas en quoi vous me contredisez : les musulmans ne sont en rien des habitants légitimes et ont obtenu Jérusalem par la conquête militaire. On ne peut pas leur accorder la propriété de la Palestine obtenue par la force et la refuser aux juifs par la même méthode, il faut être cohérent. Soit seuls les premiers habitants sont légitimes, en l’occurrence les juifs ; soit les plus forts militairement sont légitimes, en l’occurrence les juifs aussi. Dans tous les cas, vous avez beau vous faire des noeuds au cerveau, les musulmans n’ont rien à faire en Palestine.

          Et bien sûr, les Juifs se sont exilés spontanément, sur un coup de tête, absolument pas parce que leur vie était menacée par les musulmans... Dans le genre révisionniste, vous vous posez là...


        • Alliance Rebelle citoyen du sud 6 mai 2011 14:22

          @Strawman : vous confonder encore une fois l’appartenance confessionnelle qui releve de la foi en une conception du monde et de l’existence d’une société danse ce meme monde

          la confession , ou religion , n’est rien d’autre qu’une idée 
          le probleme est humains , l’humanité est composé , ou plutot divisé en plusieurs fractions , chacune ayant l’idée a laquelle elle adhere ( la foi / religion )
          la difference entre la naissance & expansionisme du christianisme dans un 1er temps , c’est qu’il imposait la reconversion , d’ailleurs les 1er chretiens etait juif , tout comme jesus christe , il en fut de meme de l’islam , a la difference qu’il accordait le statut de protégé ( dhimmis ) aux juifs et chretiens 
          israel , a la difference , eradique les non-juifs , la nationalité et l’appartenance repose sur la foi ;
          quand a me traiter de revisionniste , vous ne faite que confirmer que vous appartenez a ceux qui veule a tous prix erigé le mensonge en verité 
          je ne suis pas historiens , mais je ne suis pas un idiot , et je pense que les sionistes devraient arrété d’insulter l’intelligence humaine , le mensonge ne peut survivre eternellement que que soit les milliards depensé pour sa promotion
          => 1 mensonge dit 10 fois reste 1 mensonge , dit 10 milles fois il devient une verité : hitler adolf
          mais comme les puissants perde le monopole de l’information , le mensonge meme repeté 1 milliard de fois , restera un mensonge 

        • Strawman Strawman 6 mai 2011 15:28

          « 1 mensonge dit 10 fois reste 1 mensonge , dit 10 milles fois il devient une verité : hitler adolf »

          1. Cette citation ne vient pas d’Hitler, mais d’un proverbe chinois
          2. Votre point Godwin, vous vous le roulez sous l’aisselle et le mangez en papillote avec des endives cuites et une pincée de cumin
          3. Israel n’éradique rien du tout, la démographie des palestiniens ne cesse de croître depuis cinquante ans. On ne peut pas en dire au temps des non-musulmans massacrés dans les pays musulmans, comme par exemple les Coptes d’Egypte...


        • Farniente 6 mai 2011 15:36

          Ce sont les Juifs les premiers occupants chassés de chez eux par les colons musulmans, pas les Palestiniens.

          Ce serait donc ça l’argument qui permettrait à un beau juif blond de Russie de revendiquer la possession de la Palestine.

          Appliquons votre logique.
          Je suis druide,je cueille le gui et sacrifie des poulets sur un menhir.Grâce à Facedebouc j’ai procédé à qques centaines de conversions.Je n’ai aucun lien génétique avec les Celtes,mais peu me chaut,mes coreligionnaires et moi-même allons de ce pas occuper la Bretagne et en chasser le mécréant catholique.
          Après tout,ce sont nos ancêtres qui ont érigé les menhirs !


        • milu 6 mai 2011 17:06

          allons allons !


          à ce compte là, rendons Marseille aux Turcs, rendons et reprenons à l’infini l’alsace et la lorraine, et rétablissons les frontières de l’empire de Charlemagne. 
          Vraiment vous voulez jouer à « c’est celui qui était là d’abord qui gagne » ?
          vous n’avez pas finis !

          les juifs et les autres peuples du moyen-orient ont subit les migrations naturelles de l’histoire, et les changement politiques du au temps, les indiens d’amérique ont été envahis, dépossédé de leurs terre, parqués dans des réserves, et exterminés ... ah tient c’est pas aux israéliens qu’ils me font penser... 

        • Castel Castel 6 mai 2011 21:52

          C’est juste les gros riches et les multinationales, les banquiers grandissant qui ont payé pour que les juifs aient un foyer en Palestine. C’est tout.

          Tous les problèmes de cette planète viennent de l’argent, même la délinquance en banlieue.


        • latitude zéro 6 mai 2011 23:11

          Les Origines du conflit Israelo-Palestinien publié par des Juifs pour la justice au proche-orient

          Un extrait

          L’histoire originelle de la région

          Avant la première immigration des Hébreux, vers 1800 av. J.C., le pays de Canaan était occupé par les Cananéens.

          Entre –3000 et –1100, la civilisation cananéenne couvrait tout le territoire constitué aujourd’hui par Israël, la Cisjordanie, le Liban ainsi qu’une bonne partie de la Syrie et de la Jordanie… Ceux qui restèrent sur les collines de Jérusalem après l’expulsion des Juifs par les Romains (au 2ème siècle) formaient un melting-pot de fermiers et de vignerons, de païens et de chrétiens fraîchement convertis, de descendants des Arabes, de Perses, de Samaritains, de Grecs, ainsi que d’anciennes tribus cananéennes. Marcia Kunstel et Joseph Albright, « Their Promised Land. »

          Le véritable héritage ancestral des Palestiniens

          Mais tous ces [différents peuples qui étaient venus à Canaan] constituaient des rajouts, des petites branches greffées sur l’arbre originel… et cet arbre étalon était cananéen… [Les envahisseurs arabes du 7ème siècle] convertirent les autochtones à l’Islam, s’installèrent de façon permanente et pratiquèrent l’exogamie avec eux, dont le résultat fut que tous devinrent si complètement arabisés que l’on ne peut pas dire où finissent les Cananéens et où commencent les Arabes. Illene Beatty, « Arab and Jew in the Land of Canaan. »

          Le règne des Juifs ne représente pas plus qu’une simple période de toute l’histoire de la Palestine ancienne

          Les longs règnes de David et de Salomon, sur lesquels les sionistes basent leurs exigences territoriales, ne durèrent en tout qu’environ 73 ans… Puis ils se désagrégèrent… [Même] en admettant que l’ensemble des règnes juifs anciens furent autonomes, de la conquête de Canaan par David en 1000 av. J.C. jusqu’à la liquidation de Juda en 586 av. J.C., cela nous donne [seulement] une domination juive de 414 ans. Illene Beatty, « Arab and Jew in the Land of Canaan. »


          • Cocasse Cocasse 6 mai 2011 12:54

            L’enchainement de ces 4 photos est saisissant.
            Dans moins de 10 ans, il n’y aura plus rien de vert sur la carte.


            • Strawman Strawman 6 mai 2011 13:22

              C’est facile de faire un zoom énorme sur une région de seulement 20.000 km2, soit 2 départements français. On pourrait faire la même chose sur la Savoie et pleurer sur le génocide des Italiens qui n’ont plus nulle part où vivre. Les musulmans ont des millions de km2, ce n’est pas le choix qui manque, contrairement aux juifs qui n’ont pas d’autre pays.


            • Cocasse Cocasse 6 mai 2011 14:10

              Enfin faut pas déconner quand même.
              Au début ce pays n’était absolument pas à eux.
              Les occupants légitimes ont été complètement dépouillés.
              Un palestinien, cela vit en Palestine, pas en Syrie ou en Iran.


            • Strawman Strawman 6 mai 2011 15:09

              « Les occupants légitimes ont été complètement dépouillés. »

              Comme je l’ai prouvé tout à l’heure, les « occupants légitimes » sont les juifs.

              Soit seuls les premiers habitants sont légitimes, en l’occurrence les juifs ; soit les plus forts militairement sont légitimes, en l’occurrence les juifs aussi. Dans tous les cas, vous avez beau vous faire des noeuds au cerveau, les musulmans n’ont rien à faire en Palestine.

              « Un palestinien, cela vit en Palestine, pas en Syrie ou en Iran. »

              Les Palestiniens sont à la Palestine ce que les pieds-noirs étaient à l’Algérie : des descendants de colons. Ces derniers sont retournés dans le pays de leurs ancêtres sous la menace du couteau, et avec le recul c’était la meilleure chose à faire (de façon moins brutale peut-être).


            • Cocasse Cocasse 6 mai 2011 15:29

              Il faut remonter à quand, l’âge de fer au moins ?!
              Il y a des limites au « j’étais là le premier, dégage »...
              D’ailleurs, il y avait qui encore avant ?


            • Strawman Strawman 6 mai 2011 15:34

              Je vous renvoie la question : combien de temps les juifs doivent-ils tenir en Israël pour que vous les considériez à nouveau comme peuple légitime ? Si l’on en croit la jurisprudence des Etats-Unis face aux Amérindiens, deux ou trois siècles devraient suffire.


            • Madoff Madoff 6 mai 2011 15:50

              Vous n’avez rien prouvé du tout , les juifs originaire de Palestine ( qui n’étaient pas une majorité ) sont les ancètres pour la plus grande partie des gazaouïtes que Israël soumet de toute sa force aujourd’hui .
              La plupart des historiens un tant soit peu sérieux sont sur cette ligne ...
              Le retour sur la terre promise étant une falsification des textes religieux , en effet il n’est pas permis aux juifs selon leurs textes de revenir sur la terre d’Israël avant que leur prophète leur ait ordonné , sous peine de se voir puni par leur dieu.
              Le projet d’israël a été planifié à ses débuts dans beaucoup d’endroits très « exotiques » (Ouganda , Virginie ) qui n’ont finalement pas réussi à unifier les juifs du monde aussi bien qu’un « retour » à Jérusalem ( tout à fait relatif et interdit par leur religion ).
              Et cela grâce à l’aide de la franc maçonnerie anglo-saxonne toute puissante dont le but ultime est la construction du temple de Salomon sur les ruines de la mosquée Al-Aqsa .
              D’ou l’aide apporté à la construction de cette état à la sortie de la 2ème guerre mondiale .
              Et la connivence affichée entre les grandes fortunes anglo-saxonne et l’état Israëlien qui permet toutes les concessions concernant les respects du droit international .


            • Madoff Madoff 6 mai 2011 15:57

              cet état *


            • Cocasse Cocasse 6 mai 2011 16:04

              Ils auraient au moins pu avoir l’intelligence de respecter les frontières initiales.
              Mais non, ils veulent tout.
              A quand la colonisation de la turquie, de l’égypte et de la syrie par israel pendant qu’on y est ?!!


            • 65beve 6 mai 2011 17:00

              Il faut arrêter de se balancer des « j’y étais avant toi donc c’est chez moi ».
              Les palestiniens ont le droit à un état légitime.....de même que les israéliens
              Pour éviter que les palestiniens finissent comme les indiens d’Amérique, dans des réserves (ce qui est déjà le cas) il faut imposer un état palestinien dans les frontières de 1967 comme ça a été signé par tout le monde à Camp David.
              Je me moque pas mal de savoir qui a rompu ces accords de Camp David.
              Il faut les faire appliquer et au besoin par l’ONU.
              Les cartes qui illustrent l’article sont éloquentes. Israel grignotte les territoires palestiniens et dans 20 ans il ne leur restera plus rien.
              On voit très bien à qui profite les tergiversations des occidentaux sur le sujet.
              Heureusement que notre Président va s’occuper de tout ça comme il s’est occupé des Géorgiens et des infirmières bulgares et des libyens......


            • Madoff Madoff 6 mai 2011 17:14

              « Les musulmans ont des millions de km2, ce n’est pas le choix qui manque, contrairement aux juifs qui n’ont pas d’autre pays. »

              Whaaou ... C’est assez caracteristique de l’état d’esprit ...
              DOnc un musulman palestinien = un musulman egyptien ,Syriens etc ...

              C’est du même niveau que un catholique français = un catholique américain = un catholique anglais etc etc ...

              Ca montre une bonne connaissance du monde arabe et un humanisme exemplaire :)


            • milu 6 mai 2011 18:19

              deux ou trois siècles ?


              ah ben c’est bon alors, puisque ça fait que ... 64 ans ?

              (ah les vertus de l’absurde ...)

            • OMAR 7 mai 2011 00:07

              Omar 33

              Strawman ;"les musulmans n’ont rien à faire en Palestine...

              Au départ, il n’y avait ni juifs, ni chrétiens, ni musulmans....Seulement des étres humains.

              Comme en Amérique...
              Et si l’on suit votre raisonnement, les ricains doivent quitter ce continent pour laisser la place aux Indiens.....

              Autre chose, les palestiniens ne sont en aucun cas respondable de votre départ de la Palestine., ni de vos déportations et des centres de concentration...


            • Alliance Rebelle citoyen du sud 6 mai 2011 13:13

              Palestine c’est le nom de la terre

              Israël , c’est le non de l’état apartheid raciste qui ne reconnait la citoyenneté qu’as une faible minorité de musulmans et chrétiens , qui agit envers les autres autochtones musulmans & chrétiens de la manière que les blancs durant la colonisations de l’Amérique avec l’expropriation de la terres des indiens et leur éradication
              la force de l’état raciste expan-SIONISTE réside dans le soutien inconditionnelle de l’occident pagano-chrétiens de race blanche , soutien politique diplomatique médiatique économique financier militaire etc... plus la passivité des dictateurs sanguinaires arabe de l’atlantique a l’océan indien vassalisé par l’occident 
              sans ce soutien de l’occident d’un coté , et la passivité de nos tyrans , d’un autre coté , Israël serait mort-né depuis longtemps 
              on assiste d’un coté aux déclins de l’occident , et d’un autre coté a notre libération , nous peuples arabo-musulmans des dictateurs tyrans despotes 
              et comme Israël ne peut survivre coupé du monde , il cessera d’exister , malgré toutes les têtes nucléaires en sa possession , et c’est juste une question de temps
              le sort d’Israël sera donc identique a celui de l’Afrique du sud de l’apartheid
              et l’avenir sera une république fédéral palestinienne ou juifs chrétiens et musulmans vivront sur la même terre avec les mêmes droits
              Israël n’as aucune chance de fêter son 100 eme anniverssaire d’existence , croire le contraire , c’est faire insulte au peuples de l’humanité 

              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 6 mai 2011 13:33

                A noter cependant que les pays arabes ont organisé plusieurs guerres pour détruire Israel et qu’ils n’y sont pas arrivés !


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 6 mai 2011 13:35

                Il faut donc conclure que les armées arabes actuelles sont incompétentes et je ne pense pas que la situation risque de changer de sitôt.


              • King Al Batar King Al Batar 6 mai 2011 13:44

                Bonjour citoyen sur Sud.

                Ce que vous dites, oon aurait pu le dire des Etats Unis il y a 400 ans. Force est de constater que cela ne s’est pas réalisé.

                Je souhaite que vous ayez raison, mais vous savez dans ce monde qui est le notre, la justice triomphe rarement. Suffisement pour que j’en doute.

                Voila pourquoi je ne permettrai pas d’avancer de tels propos, concernant l’avenir de ce pays.


              • Strawman Strawman 6 mai 2011 13:51

                @ King Al Batar

                Nous pourrions aussi parler du Pakistan, terre conquise à l’Inde par les musulmans, dont étrangement personne ne conteste la légitimité...


              • King Al Batar King Al Batar 6 mai 2011 14:24

                On pourrait aussi imaginer que des arabes veuillent reconquérir l’Espagne par exemple... ?

                Je parle avec vous, je suis juif, pour bien situer.

                En ce qui concerne israel j’ai toujours eu le même discours.

                Si un jour je retrouve la maison de mon arrière grand père (en Algérie). Il ne me viendrait pas à l’idée, même si je suis SDF, d’y retourner vivre comme ca sous pretexte qu’elle lui a appartenue, et encore moins de foutre les résidents actuels de cette maison dans la cave, et de leur foutre sur la gueule s’ils bronchent.

                C’est pourtant exactement ce que font mes coreligionnaires, et je ne pourrais jamais cautionner de tels agissements.

                Contrairement à l’auteur, je ne critique pas l’existance d’un pays comme Israel, je pense qu’il est logique, et même vital que les juifs aient leur propre pays après 3000 ans d’errance. En revanche je critique la manière, les methodes, qui ne sont que brutalité, violence et mepris de la souffrance d’autrui. En tant qu’homme, terrien, je ne peux tolerer ni même cautionner.

                Tout est justifiable du point de vue d’autrui. Le drame sur notre monde, le problème des guerres, c’est que sur notre belle planête, TOUT LE MONDE A SES RAISONS.
                Faire preuve d’objectivité n’est aps evident, surtout quand on est concerné, pourtant c’est une necessité.


              • Strawman Strawman 6 mai 2011 15:01

                « On pourrait aussi imaginer que des arabes veuillent reconquérir l’Espagne par exemple... ? »

                Je ne vois pas le rapport, les arabes ne sont pas les autochtones de l’Espagne.

                « Si un jour je retrouve la maison de mon arrière grand père (en Algérie). Il ne me viendrait pas à l’idée, même si je suis SDF, d’y retourner vivre comme ca sous pretexte qu’elle lui a appartenue, et encore moins de foutre les résidents actuels de cette maison dans la cave, et de leur foutre sur la gueule s’ils bronchent. »

                Je vous renvoie à mon premier commentaire : si les Amérindiens réclamaient une minuscule partie du territoire qu’on leur a colonisé, iriez-vous les renvoyer mourir d’alcoolisme et de consanguinité dans leurs réserves à grand coup de pompe dans le train ?
                Et puisque vous parlez d’ancêtre algérien, les descendants de français aussi y vivaient depuis des générations, avant de se faire expulser sous la menace « la valise ou le cercueil », et je trouve cela légitime d’avoir ainsi rendu l’Algérie à ses autochtones. En quoi faire la même chose en rendant la Palestine aux juifs serait-il inacceptable ?

                « En revanche je critique la manière, les methodes, qui ne sont que brutalité, violence et mepris de la souffrance d’autrui. En tant qu’homme, terrien, je ne peux tolerer ni même cautionner. »

                Si les juifs avaient dans leurs méthodes autant de brutalité, violence etc... que les musulmans envers, disons, les Coptes d’Egypte, les Palestiniens auraient disparu depuis un demi-siècle. Or leur démographie se porte à merveille (+3% par an), ce qui tend à relativiser la barbarie dont on accuse les juifs.


              • Madoff Madoff 6 mai 2011 15:53

                Quel est ce symptôme de toujours vouloir aborder l’exemple d’autres pays lorsque l’on ooose critiquer Israël .
                Le titre ne concerne absolument pas le Pakistan me semble t’il ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès