Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Retour du groupe maoiste péruvien : sentier lumineux

Retour du groupe maoiste péruvien : sentier lumineux

Né en 1980 avec à sa tête Abimael Guzmá, le Sendero Luminoso a connu plusieurs visages. Dans un premier temps, il est apparu pour les paysans comme un alternative voire comme seul espoir aux 12 ans de régime militaire que les Péruviens venaient de connaître. Par la suite, les actions du sentier lumineux ont forgé sa réputation avec des attentats et des enlèvements. Au total entre 1980 et 2002, le bilan actualisé des victimes du sentier lumineux témoigne de la terreur qui s’était installé au Pérou, plus de 70 000 morts, 4 000 disparus et 50 000 orphelins.

En 1992, l’armée péruvienne réussit la capture d’Abimael Guzmán, alias camarade Gonzalo, le chef historique de l’organisation et le montrera à la presse détenu dans une cage. Cette arrestation entraîne rapidement une nette diminution des actions du Sentier Lumineux.

S’il est vrai que depuis l’arrestation de leur leader, le sentier lumineux ne se manifestait plus, aujourd’hui il est de retour avec un tout nouveau visage.

Le 2 août dernier, 60 soldats maoïstes du sentier lumineux ont attaqué pour la première fois une base militaire péruvienne qui était occupée par 30 policiers. Cet assaut n’a rien a voir avec les premières opérations du sentier lumineux. En effet, les miliciens ont non seulement utilisé une tactique d’encerclement de la base militaire mais également fait l’usage d’un véritable arsenal d’armes puissantes tels que des mitraillettes PKM et MAG, des lance roquettes RPG et des lances grenades MGL. Le combat n’aura duré que quelques minutes mais il a provoqué la mort de 3 policiers.

Le plus difficile pour la police péruvienne réside dans le fait que les soldats du sentier lumineux se cachent dans la forêt amazonienne et ne sortent que pour mener des opérations précises.

Le groupe maoïste a également subit un changement radical puisqu’à ce jour il finance sa guérilla avec l’essor du narcotrafic péruvien. Ils arrivent à étendre leurs zones d’influence dans les villes où ils opèrent et deviennent une menace grandissante pour le pays.

Officiellement, presque tous les partis politiques péruviens, sauf quelques partis de la droite modérée, pensent que les opérations du sentier lumineux ne représentent aucun menace pour le pays. Alan Garcia va même jusqu’à proclamer qu’il viendra à bout de ces « terroristes » .

L’histoire nous a montré (Castro à cuba, les Farc en Colombie, etc) qu’il ne faut pas sous estimer les confrontations du faible au fort, surtout dans un environnement latino-américain.

Aujourd’hui les spécialistes commencent à être de plus en plus unanimes pour dire que le sentier lumineux se rapproche du modèle des FARC en Colombie. Cependant, malgré la modernisation du sentier lumineux, je reste sceptique quant à la continuité d’un tel modèle sans l’intervention imminente d’un véritable leader.

Le sentier Lumineux

Serge Sedile

Article extrait de www.unasur.fr, Site d’actualité sur l’Amérique du sud.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • franck2010 13 août 2009 18:41

    On nous dit l’ETA c’est fini on vient de porter un coup fatal à l’organisation.
    On nous dit l’IRA c’est fini.
    Les FARCS c’est fini.
    Le FLNC.
    Le sentier lumineux maintenant....

    On attend incessament sous peu le retour des tigres tamouls *

    Celui des brigade rouges ou de la RAF n’est qu’une affaire de temps .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès