Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Rétrospective future, voici un appel aux scientifiques et aux politiques de (...)

Rétrospective future, voici un appel aux scientifiques et aux politiques de l’année 1997

Le choix d’un terrain d’expression n’est jamais facile, il est même assez réduit quand il s’agit d’énoncer un peu de vérité et si vous considérez en plus les entraves, les inerties, les conformismes et les susceptibilités... J’avais quand même essayé et MOI je peux dire que j’avais vu le Monde s’effondrer bien avant la misérable année 2009 !

 Après plusieurs siècles d’effort et de sacrifices et au lieu justement de tirer le meilleur profit de la science et de la technologie, les Hommes ont crée, dans un esprit naïf égocentrique et hégémonique de "mondialisation", des armes de destruction et des installations polluantes à grande échelle ! Oui ! Si ce mot, presque français est nouveau, le concept en revanche est aussi vieux que le Monde ! Il s’est cristallisé à des époques différentes en des endroits différents de la Terre. Il s’est même personnifié : l’Humanité a connu des Empereurs, des Césars et des Führers … Finalement, l’Histoire n’est qu’une série de tentatives de "centralisation" ou de ce qu’on appelle aujourd’hui "mondialisation" qui se sont produites plus ou moins violemment et qui ont eu pour résultat récent la division du Monde en deux parties antagonistes presque égales avec un reste comme enjeu de circonstance…
 
Il eut un miracle comme on le sait. L’Est s’est effacé "pacifiquement" dans un esprit de culpabilité, en réussissant presque par mutation la substitution de l’idéal « communiste » par l’idéal de « liberté ». Aujourd’hui, la détente sur fond de crise, avec toujours le "même esprit négatif de dissuasion" et de chantage alimentaire, cache mal la rivalité des deux blocs qui, chacun veut créer un centre de prospérité, chasser la misère vers les peuples lointains et faire revivre le vieux rêve égoïste d’une grande civilisation entourée par des colonies barbares ! Mais cela n’arrivera pas, car aujourd’hui le Monde fonctionne autrement. Les citoyens abandonnés par les Etats et agressés à tout moment par une corruption généralisée, consomment les cultures à base de sexe, de violence et d’argent fournies à profusion par les chaînes de télévision du Monde entier. La misère des masses populaires, les maladies incurables et ravageuses ont finalement atteint « l’esprit nationaliste et patriotique » et si l’on ajoute à cela l’effet produit par les satellites de communication, nous trouvons un Monde sans frontières soumis à une homogénéisation planétaire des cultures et à l’aplanissement des valeurs, ce qui en quelques années seulement, a complètement bouleversé les règles et les mœurs ! Libérés de toute contrainte morale et refusant de plus en plus les repères culturels, ces citoyens deviennent de "faux universels", des fragments incapables d’orientation. Premiers germes de Société ingouvernables, affranchis du concept psychologique de frontière, ils sont à l’abri du discours politique et s’identifient comme "Citoyens du Monde" ! En effet, nous amorçons aujourd’hui une "mondialisation", mais une "mondialisation" sans centre : Une sorte de "Bâtardisation", stade suprême du désordre planétaire ! Les Hommes politiques deviennent des Hommes d’affaires, les Etats s’affaiblissent et les individus deviennent puissants. Un jour viendra où les armes nucléaires seront manipulées par des inconscients ! Est-il nécessaire de rappeler aujourd’hui que la menace nucléaire n’a pas disparu mais s’est dangereusement étalée suite à l’émiettement des "Pays socialistes".
 
De nouveaux problèmes ont même vu le jour ; à savoir la modernisation et la maintenance des installations que certains Pays devenus nucléaires ne peuvent assurer. Rappelez-vous qu’un grain de poussière a contaminé toute L’Europe il y’a de cela quelques années. (Tchernobyl). Que dire des vieux sous-marins, des silos et rampes de lancement qui sont autant de dangers difficiles à gérer ! En cette fin de siècle, les systèmes politiques ont failli et à défaut d’une relance et d’une transition rapide, nous constatons au contraire une sorte d’étalement des choses et une stagnation maladive ! Cela est dû à des erreurs stratégiques des Gouvernants à des moments précis de l’Histoire : A une crise épistémologique, on a sournoisement substitué une crise économique donnant libre cours à un mercantilisme planétaire, encourageant armes et pollution, justifiant de faux alibis et créant de faux boucs émissaires !
 
La crise mondiale n’est pas une crise économique et l’argent n’est pas la solution miracle car se volatilise de toute manière dans des circuits labyrinthes des investissements personnels ! Par ailleurs ce n’est pas en lançant des défis ou en distribuant de l’argent qu’on découvrira les grands remèdes ; car les grandes certitudes scientifiques sont comme les Révélations : Elles viennent suite à des sacrifices et suite au respect des grands principes de la vie. Le prix Nobel devenu à regret une institution éminemment politique, ne suffit plus à provoquer l’émulation dans le domaine de la recherche scientifique. Il faut reconsidérer fondamentalement le statut de l’Homme de science, encourager la coopération et éviter le cloisonnement des théories !
 
Ma proposition est simple, sa réalisation ne l’est pas j’en suis conscient.
 
Néanmoins, je préconise la tenue d’un congrès scientifique mondial qui fera la synthèse des deux milles années passées et à la lumière de cette démarche et des résultats retenus, il se dégagera une sorte de "singularité historique" d’où jaillira le troisième millénaire. Les grands idéaux du passé à savoir le « Socialisme » et le « Capitalisme » ne seront finalement que des acquis culturels pour une Humanité qui acceptera l’Universalité dans la diversité des races. Ce sera peut-être une "mondialisation" sans les armes de destruction et avec un Savoir juste et protecteur ! La nature humaine est complexe. Essayons tout de même de la définir comme étant le rapport de deux entités. Appelons ce rapport comme ceci :
 
Etat épistémologique = Culture/Civilisation
 
Nous voyons qu’on ne peut éviter les extrêmes qu’avec un partage entre tous. D’autre part et pour conclure, qui donc aujourd’hui peut affirmer qu’il est à l’abri du danger nucléaire ou qu’il est immunisé contre les grandes maladies ? Et si le Mal est commun pourquoi le Bien ne serait-il pas l’espoir légitime de tous ?
 
--------------------
 
En essayant de donner un nouvel élan à la Recherche Fondamentale pour le début du siècle prochain, nous démontrerons par la même occasion que la science n’a pas de langue et mettrons ainsi fin à une fausse hiérarchie due précisément au cloisonnement linguistique du savoir
 
Car, aussi vrai que " simple est la vérité ", il ne faut cependant pas faire croire que " la chute d’une pomme " expliquerait "les mouvements des planètes et le phénomène de la gravitation", ou conclure hâtivement que " l’univers est compréhensible" pour finalement avouer, plus tard "qu’on n’est pas sûr d’avoir été sur la bonne voie" ! Car pour comprendre l’Univers, " ses sauts et son évolution", il faut bien admettre que « le relatif est lié à l’absolu » et déjouer pour un moment "une certaine conspiration de la nature "… Il est même parfois nécessaire de " faire mentir les lois de la physique et de la chimie " et de plonger dans une "profonde méditation " pour “se surpasser", puis en bon "législateur" s’allier à une grande "intelligence qui connaitrait toutes les forces de la nature…" qui ne discutera pas "le déterminisme " mais discernera "les lois de l’entropie" tout en rejetant "par sagesse " “le principe anthropique".
Ainsi sans prendre aucune "mesure " on peut "trouver la grande unification" qui permet de voir loin en regardant tout près et sans perdre la face, n’être ni "ange " ni "démon ", mais simplement "un homme vraiment grand tout près des autres…", certainement "social " mais surtout "politique" …
 
Homme de science, j’ai étudié scientifiquement l’Histoire des plus grandes civilisations du passé. Pour qui veut bien comprendre, cette Histoire n’est ni racontée ni écrite. La parole et l’écrit ne doivent servir que de préambule à la recherche de la vérité. Je parle et j’écris, sachant a priori qu’il est plus facile d’imposer un mensonge que de faire admettre la Vérité. L’inertie qu’opposent les gens aux nouvelles théories n’est pas humainement condamnable, l’orgueil étant la plus grande maladie ! Cet orgueil est toujours la source des "plus grandes controverses ». L’Homme n’est pourtant pas la mesure de toute chose ; un peu d’humilité suffit à convaincre que nous sommes tous des produits de l’Histoire, il faudra sans doute une grande réflexion pour comprendre que la lutte consiste à nager à contre sens afin de montrer au Monde qu’il n’est pas sur la bonne Voie !
 
Avec l’évolution, les idées du 17é, 18é et 19é siècles sont épuisées. Le siècle des Lumières a peut-être beaucoup plus ébloui qu’il n’ait donné. Et ce 20°, siècle de pollution et de fétiches n’a pas engendré une crise économique mais une impasse épistémologique ! La Science ou le Savoir permet de prévoir et si c’était nécessaire je pourrai prouver que j’ai écris aux responsables politiques de plusieurs Pays en 1986 pour les prévenir de l’avalanche des problèmes autres qu’économiques. Aujourd’hui encore beaucoup de Pays s’impliquent dangereusement en Extrême-Orient et au lieu de consolider la cohésion, ils créent des brèches qui provoqueront inévitablement l’agitation de plus d’un milliard d’individus que le Monde ne pourra contenir ! Pour avoir consulté l’Histoire des « grands Savants », je n’ignore sans doute pas qu’un esprit administré ne peut découvrir les « grandes lois » ; aussi je rappelle utilement que je ne suis qu’un Chercheur autodidacte.
 
Déjà à mes débuts, j’avais conçu un ensemble de Lois que j’appelle "L.O.G.I.C.I.E.L.S". (Lois d’Organisation Générale pour l’Investigation et le Contrôle des Incertitudes et Evaluation Logique des Systèmes.)
 
Vous voyez, ce n’est pas de l’Informatique, ce sont des lois écrites en Langage Humain et non en « Langage Machine » ; ces lois peuvent ne pas intéresser les bien-pensants car elles représentent en premier lieu une grande conviction personnelle, à savoir : Pour gérer le Troisième millénaire il faut des Hommes et non des Ordinateurs !
 
-------------------
En science comme en politique, un projet unitaire s’articule autour d’une idée centrale, un concept fondamental qui prévoit l’évolution et garantit la pérennité ; cela interdit donc toute anticipation, toute approximation et toute condition a priori qui ne conduisent finalement qu’à des aberrations ! En science comme en politique, comprenons bien que l’Equilibre est rarement le résultat d’un "Simple Compromis".
 
En Afrique du Nord comme en Europe de l’Ouest le rapprochement politique de quelques Nations n’a pas permis la Cohésion de tous. Dans les deux tentatives d’Union, beaucoup de choses ont été négligées et en repoussant toujours les échéances, l’Histoire Universelle commence à tourbillonner autour de la Méditerranée ! Vous Scientifiques avertis, vous ne pouvez rester à l’écart et refaire la même erreur, que vos prédécesseurs qui n’ont pas eu assez de courage pour s’impliquer et refuser la création d’un abcès au Moyen-Orient ! Aujourd’hui l’échec d’une quelconque Nation n’est pas à souhaiter, car ce sera inévitablement l’échec de tout le Monde ! La Terre est si petite ; votre largesse d’esprit devrait dépasser les Théories de politiques économiques et contribuer à la construction d’Etats stables et non de tirelires que les peuples brisent toujours par impatience !
 
Ma Lettre est une invitation à une concertation méditerranéenne pour : La paix que tous les experts ont le devoir de construire !
 
Aujourd’hui, je constate malheureusement que rien n’a été fait. Je peux dire que MOI, j’avais vu le Monde s’effondrer avant 2009…
 
Mohammed MADJOUR.
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.85/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Halman Halman 5 janvier 2010 13:19

     « il ne faut cependant pas faire croire que » la chute d’une pomme « expliquerait »les mouvements des planètes et le phénomène de la gravitation« , ou conclure hâtivement que » l’univers est compréhensible« pour finalement avouer, plus tard »qu’on n’est pas sûr d’avoir été sur la bonne voie«  ! Car pour comprendre l’Univers, » ses sauts et son évolution« , il faut bien admettre que « le relatif est lié à l’absolu  »

    C’est une obsession Mohamed.

    Même un gamin peut vous l’expliquer la relation entre la chute de la pomme et la mécanique céleste.

    Ouvrez n’importe quel livre d’astronomie pour débutant et la lumière vous apparaitra.

    Ce n’est pas parce que VOUS ne comprennez rien à la science qu’elles est mauvaise dans son ensemble.

    Ne confondez pas comme vous le faites, lois de la nature et ce que certains en font.

    Vous mélangez tout comme d’habitude.

    « MOI j’avais compris depuis 1997... »

    Mais mon pauvre amis on ne vous a pas attendu pour voir dès les années 1980 les grandes lignes de ce qui se passe maintenant et on ne se prend pas pour des gourous de l’avenir politique !


    • Mohammed MADJOUR Mohammed 5 janvier 2010 14:47

      « Mais mon pauvre amis on ne vous a pas attendu pour voir dès les années 1980 les grandes lignes de ce qui se passe maintenant et on ne se prend pas pour des gourous de l’avenir politique ! »

      Peut-être bien, mais qui ça « on », dans la vie il faut parfois montrer son « obsession » en étant le moins hypocrite possible, rien que pour embêter ses contemporains ! Pour le reste chacun est totalement libre de croire ou de ne pas à quelque quelque chose ou à rien !

      Tenez en 2001, j’ai envoyé un traité « RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET EPISTEMOLOGIE » aux différentes revues scientifiques françaises qui avaient refusé alors de le publier !

      Tenez-vous bien dans votre canapé pour ne pas encaisser tout le poids de mon « obsession » en vous disant ceci : J’avais démontré à la France que j’étais le plus grand scientifique de la Planète Terre et je le suis encore à la seconde où je vous écris ces lignes ! Je suis indépassable, si cela peut vous amuser...

      Puisque vous croyez que « je confonds tout », que « je mélange tout comme d’habituide », autant vous présenter le summum des « obsessions » !

      Il faut juste me contredire par les faits et preuves comme par exemple pour justifier « le but scientifique » de la grotte du LHC parce que je vous rappelle que je suis le seul scientifique au monde à avoir dénoncé à temps cette utopie et même que j’ai écris un article en 2008 que l’Agora n’a pas voulu publier : « De la cognitude » !

      Juste une petite consolation pour vous, je ne prétends pas être un « gourou de l’avenir politique », je ne voudrais jamais le devenir même si on mettait la banque européenne dans ma poche ! A chacun sa science et à chacun son but, jusqu’à présent j’ai toujours communiqué de la façon la plus honnête et la plus correcte, l’avenir dira si j’ai tord ou si j’ai raison !

      Pour me contourner, en science comme en politique, il faut aller à contresens de la Vérité : bonne chance !

      Mohammed.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès