Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Révolution iranienne : nos erreurs

Révolution iranienne : nos erreurs

L’alliance d’une partie de l’intelligentsia iranienne avec Khomeiny et la bourgeoisie traditionaliste de bazar entre 1978 et 1983 pour s’opposer au Chah, puis contre les opposants au régime islamique n’était pas planifiée ni soutenue par une grande majorité silencieuse d’intellectuels iraniens. Cette alliance fut plutôt exprimée par des tendances gauchistes, mossadéghistes et, plus particulièrement, par un spectre des musulmans politiques.

Bien que cette alliance fut funeste et contre-nature, elle n’eut pas de poids réel sur le résultat final des soulèvements massifs. En réalité les complices ne se comptaient que par plusieurs centaines de milliers, face à quelques millions qui soutenaient farouchement Khomeiny.

En somme, la révolution islamique de 1979 ne fut pas le fait de l’alliance de l’intelligentsia avec Khomeiny, Les islamistes furent assez forts et bien organisés pour achever une telle révolution.

La chute du chah fut inévitable. Même ses alliés occidentaux le savaient et, pour en profiter, tout en évitant le pire, qui semblait être la mainmise de l’URSS sur la révolution, ils aidèrent les mollahs à remplacer le régime du Chah. Les Occidentaux ont espéré que les libéraux, du Front national, seraient finalement les maîtres du pays - ce qui fut un échec.

Pourtant, l’intelligentsia aida les mollahs dans la phase initiale à établir un régime solide au bonheur des mollahs et de leurs alliés nantis traditionalistes du bazar.

L’idée de l’alliance fut de considérer le mouvement islamiste comme un mouvement "progressiste" et " anti-impérialiste" qui défendait les intérêts des opprimés. Cette position fut adoptée par une partie de la confédération des étudiants iraniens (SIS) en Europe ainsi que par le parti Toudeh, pro-Soviétique.

Du fait des aléas politiques, des milliers de membres et de sympathisants intellectuels laïcs, avec les Moudjahiddines du peuple, islamistes de gauche à l’époque, soutinrent la révolution islamique dans sa phase initiale. Le parti Toudeh, toujours inféodé aux Big Brothers de Moscou, continua son soutien quasi inconditionnel, jusqu’à ce que le régime se tourne contre lui, en 1983.

Cette gauche perplexe qualifie sélectivement le mouvement islamiste de "petite bourgeoisie progressiste". Fascisme, misogynie, obscurantisme, qui sont les traits traditionnels des mollahs en Iran, sont complètement ignorés. En réalité, la gauche iranienne n’est pas parvenue ni à identifier le caractère politique du mouvement islamiste, ni sa position de classe, ou à définir ses rapports avec le capital, l’Etat et l’impérialisme, d’un point de vue marxiste.

Nos laïcs, frustrés et plutôt obsédés par la haine du chah que par un changement démocratique de son régime, se sont réduits au niveau réactionnaire des mollahs, de telle façon qu’ils ont oublié que l’ayatollah Khomeiny n’était qu’un mollah rétrograde, peu éduqué, et farouchement anti-femme.

Khomeiny a décidé de revenir 1 400 ans en arrière, à l’époque où les califes régnaient encore sur des communautés islamiques selon les règles de la charia. Il avait rêvé depuis longtemps d’une telle société archaïque. Le problème de Khomeiny avec le chah s’est uniquement résumé au rôle de l’islam dans la société. Il s’est élevé en 1963 contre les réformes agraires et surtout contre le droit de vote accordé aux femmes par le chah.

L’illusion à laquelle mena facilement l’alliance de nos intellectuels avec les islamistes fut la construction d’un front commun visant à la chute de la dictature du chah à tout prix, sans se rendre compte du pire, car tous les signaux d’une nouvelle dictature étaient déjà présents.

Moyenne des avis sur cet article :  4.02/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Calito 25 septembre 2008 12:33

    ? ?????????
    ca passe sur av ca ?


    • vin100 25 septembre 2008 17:07

      Serait ce politiquement incorrect ?
      Y a t il des sujets tabous ?
      Drole de question !


      • ASINUS 25 septembre 2008 21:10

        Nos laïcs, frustrés et plutôt obsédés par la haine du chah qu’un changement démocratique de son régime, se sont réduits au niveau réactionnaire des mollahs, de telle façon qu’ils ont oublié que l’ayatollah Khomeiny n’était qu’un mollah rétrograde, peu éduqué, et farouchement anti-femme.




        clair concis et lucide


        • Shahin Shahin 26 septembre 2008 18:35

          Merci pour cet article agha Jahanshah (et pour ceux de votre blog aussi),
          Ca change des articles plutôt médiocres que pondent mes chers compatriotes Français sur l’Iran.

          doroud bar shoma et bonne continuation


          • Jahanshah Rashidian Jahanshah Rashidian 26 septembre 2008 18:44

            Merci Shahin jan.


          • JJ il muratore JJ il muratore 28 septembre 2008 17:25

            Bravo pour cette analyse claire. En forme d’encouragement : N’oublions pas que c’est la leçon de nos erreurs passées qui permet nos réussites futures.
            Bien à vous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès