Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ron Paul, un président de rêv...olution

Ron Paul, un président de rêv...olution

La révolution Ron Paul représente un immense espoir pour la jeunesse américaine et européenne, de même que pour les populations des pays actuellement occupés militairement par les Etats-Unis.

La politique américaine a-t-elle des chances de changer ?

Nous, qui ne sommes pas Américains, qui connaissons à des degrés divers la dent dure du néocon, ici ou là dans le monde, jetons un regard un peu las, résigné peut-être. C’est vrai : tout empire finit bien un jour par disparaître, même après des siècles ou des millénaires. Le nouvel ordre mondial n’y échappera pas, de cela au moins nous sommes certains.

Mais voilà, est-il concevable qu’il s’effondre dans un avenir proche, voire très proche, mettons, allez... cette année 2008 ? Farfelu, non ? Et pourtant...

Point besoin d’être prophète ni économiste pour s’apercevoir que nous sommes à la veille d’un bouleversement idéologique, économique, planétaire. Un tour de roue (une révolution) se prépare. Quelque chose bouge aux Etats-Unis, en ce moment. Une chance ténue mais réelle est offerte de transformer le monde sans pour autant verser le sang, s’enfoncer dans une de ces grandes guerres meurtrières qui n’ont cessé d’épuiser le continent européen, de l’Atlantique à l’Oural, au XXe siècle. Un espoir, un ras-le-bol transformé en raz-de-marée populaire balaie le ronron quotidien des gros chats fourrés de l’establishment. Les mondialistes en conçoivent de l’inquiétude et préfèrent tenir profil bas car ils voient bien l’épée de Damoclès suspendue au-dessus de leur tête ; une épée qui s’alourdit de jour en jour. Ce danger porte un nom : Ronald Ernest Paul, plus connu sous l’abréviation, partout placardée, de Ron Paul.

Bien que presque aucun grand média ne parle de sa candidature à la présidence des Etats-Unis, il se trouve actuellement bel et bien en concurrence avec Mme Clinton (1), M. Obama (2) et M. McCain pour le poste. (3) Les primaires désignant l’unique candidat de chacun des 2 grands partis n’auront lieu que cet été. En attendant, il précise ses positions contre McCain, comptant sur une réelle base populaire et le vote des délégués des candidats retirés de la course aussi bien que de ses propres délégués, pour devenir l’élu républicain.

L’enjeu de ces élections est important : McCain est pro-guerre d’ingérence : Irak, Afghanistan, Colombie même peut-être... et à 100 %. Soutenu par le complexe militaro-industriel, il s’engage sur une « guerre de cent ans ». Un danger d’affrontement ultérieur avec la Russie ou la Chine se profile à l’horizon, bien qu’il semble que les Etats-Unis n’aient plus les moyens de telles guerres apocalyptiques. Les antécédents de McCain d’ancien combattant torturé au Vietnam constituent son meilleur atout.

Le candidat du Parti démocrate, quel qu’il soit, quoi qu’il dise, est lui aussi pro-guerre (15), car appuyé par le même complexe militaro-industriel (11), encore que moins ouvertement.

Il convient de signaler Ralph Nader dit « candidat des consommateurs », anti-guerre (4) parmi les candidats indépendants qui se sont présentés récemment en marge des deux grands partis. Mais aucun indépendant n’a encore jamais gagné la présidence dans toute l’histoire des Etats-Unis.

Ron Paul est le seul des candidats dans l’alternative bipartite qui soit totalement anti-guerre, sauf défensive. Le Dr Paul a, dès le début, critiqué très fermement l’intervention américaine en Yougoslavie, en Afghanistan, en Irak. Il s’y est opposé dans divers discours sans langue de bois au Congrès. (5)

Qui est donc ce Ron Paul ? (16)

Ce vieux monsieur raffiné, cultivé, irréprochable et incorruptible est de son métier gynécologue. Élu républicain à la Chambre des représentants du Congrès au Texas, il est issu du Parti libertarien, adepte des théories économiques de l’école autrichienne (13).

Eh bien direz-vous, en quoi tout cela nous concerne-t-il, nous les habitants de la zone France ?

Cela nous concerne forcément, étant donné la situation d’assujettissement de ladite « Union européenne » au gouvernement américain, et la soumission de N. Sarkozy, qu’on suppose président de la République française, à l’UE. Les Français en Afghanistan, les Britanniques en Irak ont versé l’impôt du sang, pour des guerres pétrolières. Tony Blair, son job de Premier ministre terminé, en a été récompensé par des millions de dollars en sinécures (JP Morgan, Zurich Financial) et en conférences payantes (14).

Survolons la vision de l’Europe (le continent historique et géographique) du Dr Paul.

Le Dr Paul veut se rapprocher de la Russie, qu’il estime injustement traitée par le système pervers qui sévit actuellement aux Etats-Unis. Il s’oppose aux bases militaires américaines sur le territoire européen, et à tout interventionnisme. Enfin l’UE, bureaucratique, bancaire, autoritaire et centralisée, est pour lui l’exemple même à ne pas suivre : "Comme l’Union européenne, une Union nord-américaine représenterait un pas de plus vers l’abolition de notre souveraineté nationale." (18)

Le principe de base de notre candidat libertarien est simple : le président s’appuie, en tout, sur la Constitution des Pères Fondateurs (Jefferson). Il est une sorte d’arbitre et de régulateur, laissant le peuple américain garder au maximum la direction de son destin et de sa vie quotidienne, via toutes sortes de garde-fous prévus dans la Constitution originelle pour éviter la dictature d’un homme ou d’une oligarchie. Il demeure le chef des Armées, dans le meilleur intérêt des Américains et ne livre de guerre que défensive, avec leur permission préalable.

Ron Paul bat deux records, celui de la plus importante levée de fonds en 2007 (17) en une seule journée de novembre (6 millions de dollars) et celui d’être le premier candidat uniquement financé par des donateurs individuels. Pourtant, lorsqu’il a battu ce record historique (dépassant John Kerry en 2004), personne dans les grands médias français, n’en a parlé. Seuls Agoravox et son groupe de soutien parisien (6) nous ont instruits en français de cet événement majeur. Depuis lors, Le Figaro (7) et Le Monde (8) se sont fendus d’un article sur Ron Paul.

Que le Dr Paul soit élu « démocratiquement » par l’ensemble des Américains avec le système électoral actuel (machines de Diebold et autres procédés rien moins que fiables) paraît une perspective éloignée sinon irréaliste, quoiqu’il reste une chance avec le système des délégués républicains libres de reporter leur vote sur un autre candidat, une fois le leur hors course, et le grand meeting d’un million de paulistes (paulites en anglais) prévu en juin.

Si le Dr Paul arrivait au pouvoir, ce pourrait être d’une autre façon, dépendant par exemple des manifestations brutales de la crise économique gravissime qui menace l’économie américaine. Les spéculations sont ouvertes et il faudra tôt ou tard compter avec ce candidat. Etant donné le chiffre astronomique de la dette américaine, on peut tout imaginer.

Le respect des principes fondateurs de la Constitution américaine signifie l’arrêt net de la politique d’ingérence, donc le retour aux Etats-Unis de TOUTES les troupes américaines dispersées aujourd’hui à travers le monde, et surtout l’abolition de tout soutien militaire ou financier à quelque nation ou quelque groupe que ce soit. Sans exception. Pour Ron Paul, les Etats-Unis n’ont pas vocation à devenir le gendarme du monde, et c’est précisément en cela qu’il devient populaire dans son pays et qu’il nous intéresse.

Un autre de ses chevaux de bataille concerne les lobbies. Il veut les affaiblir, voire les éradiquer. Il considère en effet que ceux-ci ont pris trop de pouvoir dont notamment celui de battre monnaie. Ainsi propose-t-il d’abolir la Federal Reserve Bank, contrôlée non par l’État fédéral, comme son nom voudrait le faire croire, mais par des intérêts particuliers (9).

Vu de chez nous les Européens, forcés comme du bétail dans un empire à barbelés contrôlé par une oligarchie de banquiers et de lobbies, un empire incertain que nous avions rejeté par référendum, cela laisse rêveur. Un espoir ?

L’une des idées-clés du Dr Paul, c’est de mettre en place un État petit, se mêlant le moins possible de la vie privée des citoyens (tout le contraire de l’UE). Par exemple, il considère que l’éducation des enfants relève du choix et de la responsabilité des parents.

La campagne Ron Paul a pris dès le début un tour original, les militants ayant suppléé par la créativité et l’enthousiasme juvénile à la subtilité, l’apparente timidité et l’âge du candidat. Confection de matériel de campagne, présence importante aux meetings, activité effrénée sur internet soutiennent activement les idées et la personne de RP. A titre d’exemple, la dernière vidéo de la chanteuse Aimée Allen, inspirée par le candidat et sa « révolution » a été un « hit » instantané à peine diffusée. (10) Il a beaucoup d’amis chez les jeunes professionnels dans la trentaine, appauvris ou mis au chômage par la mondialisation (informaticiens, ingénieurs, économistes, architectes...) et chez les entrepreneurs et tous ceux qui se sentent devenir des étrangers dans leur propre pays. Là bas aux Etats-Unis, on y croit, à la "Révolution Ron Paul ". Dans le mot REVOLUTION, il y a EVOL, soit LOVE à l’envers. Aimer, tout un programme... qui changerait le monde de l’hostilité devenue systématique dans les relations internationales. D’ailleurs, les Etats-Unis n’ont pas le choix. L’empire s’effondre financièrement pour raison de dette incommensurable. N’importe quel candidat précité autre que Ron Paul ou Ralph Nader est un pantin de fait des lobbies. Si ces lobbies restent au pouvoir, les Etats-Unis deviendront un cauchemar orwellien, et l’Union européenne, dont l’euro dépend du dollar et la défense de l’Otan, encore plus.

Une 2e, une 3e (après l’UE) Union soviétique à la sauce mondialisée ?

Est-ce un rêve d’imaginer un jour les Etats-Unis devenir une nation normale, expurgée de l’Otan, du CFCR, de la CIA, de l’ONU, du NAFTA, et nous débarrassant par la même occasion du TPI, des ONG stipendiées, de meurtres et de crimes innombrables, de bombes et menaces de plus en plus effrayantes, de la montée en puissance de lobbies fortunés toujours plus sûrs d’eux-mêmes ? Une Amérique qui s’occuperait de ses oignons ?

Les supporteurs américains de Ron Paul se voient déjà retrouver leurs racines mythifiées : leur optimisme et leur esprit d’entreprise légendaires, ils se voient défendre leurs frontières et leurs intérêts de peuple cohérent, construire, inventer, gagner de l’argent, élever leurs enfants, décider par eux-mêmes, penser ce qui leur chante et exprimer ce qui leur passe par la tête... la vie, quoi. La liberté, concept oublié en Occident depuis... je n’en ai même pas le souvenir.

Et, pour nous, les esclaves programmés UE du nouvel « ordre » mondialisé, une aube inconnue pointerait son nez frisquet, mais prometteur avec l’avènement de Ron Paul. Il nous faudrait prendre en main notre destin d’Européens, secouer la mainmise de la bureaucratie, récupérer nos richesses et notre souveraineté, affronter le monde extérieur qui, recherchant son propre intérêt, ne nous veut pas spécialement de bien, et le reconnaître comme tel. La liberté est à ce prix.

RÉFÉRENCES

1. article d’Agoravox sur Hillary Clinton du mercredi 28/11/2007 par drzz

2. article de Wikipedia sur Obama

3. article d’Agoravox sur McCain du 5/02/2008 par Paul

4. article d’Agoravox sur Ralph Nader du 16/07/2007 par Carlo Revelli

5. interventions de Ron Paul au Congrès sur internet

6. blog de soutien en français

7. un article du Figaro par par Julie Connan le 1 février 2008 Extrait : (...) Ron Paul est un candidat atypique, libertarien mais qui concourt sous l’étiquette du Grand Old Party, opposé à la guerre en Irak, contre l’avortement, mais pas opposé au mariage gay et à la dépénalisation de la marijuana. C’est un exégète de la Constitution favorable au port des armes et à la suppression de la Réserve fédérale.

8. un article du Monde du 8 janvier 2008. Par Corine Lesnes. Extrait : Parti de rien, le candidat Ron Paul suscite l’engouement d’une partie de la base conservatrice. Il ne s’agit pas des évangéliques mais de la frange « libertarienne » du parti, celle qui est en pleine rébellion contre l’Etat fédéral. Gynécologue, texan, élu à la Chambre des représentants depuis 1976, il a été surnommé le « docteur Non », à l’image de son programme : non à l’impôt sur le revenu, non au ministère de l’Education, non aux troupes américaines en Irak ou ailleurs. Le Dr Paul est pour le retrait des Etats-Unis de l’ONU, du FMI, de l’Otan. Il n’hésite pas à s’attaquer aux icônes.

9. blog de campagne en anglais

10. Thème non officiel d’Aimée Allen

11. Militarisme et Démocrates (en anglais)

12. Message de Ron Paul à ses supporteurs (en anglais, mars 2008)

13. Les théories de l’Ecole autrichienne

14. La guerre de Bush (en anglais) : “Paying Insurgents Not to Fight” par Paul Craig Roberts

15. Obama n’est pas anti-guerre (en anglais, le 07/03/2008) Extrait : (...) Obama’s position is that withdrawing all U.S. troops within 16 months is a "best-case scenario" that he will revisit if he becomes president.

16. un article de présentation d’Agoravox sur Ron Paul du mardi 19 juin 2007 par Banquise Tropicale

17. un article de présentation d’Agoravox sur Ron Paul du 14 /11/ 2007 par Demian West.

18. Discours de Ron Paul (en anglais) sur le NAFTA (Union nord-américaine) du 30 /10/ 2006


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • miwari miwari 18 mars 2008 12:46

    (Beau) rêve utopique, je ne pense pas que l’Amérique soit prête (retour en force du religieux, lobby militaire et autres) mais j’espère me tromper.


    • lisca lisca 18 mars 2008 21:33

      @miwari

      Oui c’est une utopie. On n’en avait plus, justement ! Je ne suis pas forcément optimiste non plus en ce qui concerne l’avenir des USA ou de l’Europe, vu l’étendue des problèmes et le prix à payer pour la gabegie. Mais bon, un peu d’air frais ! Quelqu’un qui nous parle de liberté, qui nous prend pour des êtres libres, c’est... fantastique !


    • Romain Baudry 18 mars 2008 13:21

      L’auteur s’emballe un tantinet... Il est exact que Ron Paul est peut-être le candidat qui possède le programme le plus réformateur et qu’il a suscité un vif enthousiasme chez certains. Mais il ne faudrait pas négliger de mentionner qu’il s’est pris une déculottée lors des élections primaires des Républicains (qui sont pourtant plus sensibles à la réduction des pouvoirs de l’Etat fédéral).

      Par ailleurs, il ne faut pas non plus voir en Ron Paul une sorte de messie qui transformerait les Etats-Unis en un pays où tout va bien s’il était élu. C’est un isolationniste au dernier degré et un ultra-libéral dans le domaine économique. Il voudrait envoyer promener toutes les organisations internationales et laisser le soin de l’environnement aux acteurs privés (sans rire...). Il ne veut aucun obstacle à l’application du fameux et pathétiquement obsolète Second Amendement. Et son opinion sur l’immigration peut se résumer par "Les étrangers, dehors !".


      • Zalka Zalka 18 mars 2008 13:43

        il est également contre l’avorterment.

        L’auteur ne fait que pointer les bons côtés de Ron Paul par comparaison avec Bush sur les points qui les opposent. Mais s’il est bien signalé son obédiance libertarienne, rien n’est dit sur ce que cela implique.


      • Zanini 18 mars 2008 19:52

        Il est aussi pour un retour au "gold standard" , chaque dollars imprimé doit etre couvert par équivalent or, il n’y a tout simplement pas assez d’or dans le monde pour cela, de plus il détient des actions dans plusieurs sociétées qui vendent de l’or (pas vraiment incorruptible).

        Il a accepté l’argent de groupe nationaliste pour la superiorité de la race blanche.

        Il utilise des guillemets pour qualifier le génocide du darfour.

        Il veut encore moins de régularisations des entreprises et des banques.

        Il est pour l’abolition du financement publique de sociétées chargées de controler la dangerosité de produits commerciaux (Médicaments, alimentaire, etc)

        Il est pour la constitution sauf quand ca empeche de mettre les étrangers dehors.(Il veut remetre en cause que le fait de naitre sur le territoire US fait de vous un citoyen américain.

        Il est contre l’avortement.

        Il veut revenir aux lettre de marques pour la défense .

        En gros c’est un ultra libéral de la fin du 19eme siecle.


      • lisca lisca 18 mars 2008 20:04

         

        @Romain Baudry
         
        Le système des primaires aux USA est très complexe et un peu fastidieux à expliquer et comprendre. On peut retenir que le candidat républicain n’est pas encore désigné, malgré le battage de la presse marchande qui attribue à McCain la nomination. Les résultats état par état pour Ron Paul
        paraissent effectivement faibles. Mais il n’y a plus que deux candidats en lice pour la nomination républicaine : Ron Paul et McCain, pour lesquels les délégués devront choisir au mois de juin. McCain n’est pas apprécié unanimement. Loin s’en faut. Il est un candidat inféodé aux néocons, pas aux principes républicains, contre lesquels il s’est positionné de fait à mainte reprise. Il est vu par beaucoup d’électeurs comme un « liberal » (gauchiste) déguisé. Au moment du choix final, on peut espérer raisonnablement une préférence des délégués sincèrement républicains pour Ron Paul.
        Le travail du président des USA n’est pas de se préoccuper en priorité de grands thèmes à portée globale, selon RP. Son job c’est la gestion des intérêts du peuple américain ; il prétend s’y limiter, en toute modestie. Le bateau prend l’eau et ça urge. A la base, il faut affronter une dette colossale, donc faire des économies. Les grands projets planétaires, aussi cruciaux soient-ils, passent en second plan quand il faut payer le loyer et s’alimenter.
        En ce qui concerne le Second Amendement (droit de se défendre individuellement) la constitution américaine originelle établit sagement que les citoyens sont les maîtres de leur gouvernement et non l’inverse. En conséquence, elle prévoit que la défense du peuple soit assurée par le peuple lui-même le cas échéant, comme à Athènes ou Sparte.
        Le docteur Paul se garde d’imposer ses opinions. Il est là pour le peuple, c’est rafraîchissant. Si le peuple, dont la voix est la constitution, décide que les étrangers en situation illégale ou improductive doivent partir, alors il appliquera leur volonté. Si vous devenez chômeur en fin de droits, vous ne garderez pas chez vous la baby-sitter polonaise, et vous pouponnerez vous-même, non ?
         
         

      • lisca lisca 18 mars 2008 20:13

         

        @zalka
         
        Effectivement, le docteur Paul qui est chrétien, en tant que médecin qui a mis au monde plus de 2000 enfants, est opposé à l’avortement. Il distingue cependant ses convictions personnelles et sa religion des affaires d’état. C’est pour cette raison qu’il est décidé à intervenir au minimum dans les affaires de « société ». Ce n’est pas son rôle, tout simplement. Il est un arbitre. J’insiste : ce n’est pas lui qui décide, mais la constitution, voix du peuple.

      • lisca lisca 18 mars 2008 20:39

         

        @zanini
        Vos sources ?
        Le First Amendment autorise encore les Américains à penser à peu près ce qu’ils veulent. Ce n’est pas au docteur Paul, ni à qui que ce soit, de mettre un nez fouineur dans les opinions ou les vies passées des individus avant d’accepter leurs dons. Ce serait transformer sa campagne en loge de concierge.
        Le président des USA n’est pas spécialiste des problèmes de la lointaine Afrique. Il est élu par les Américains pour les Américains. S’occuper de ses oignons et de sa poële à frire, c’est un job extrêmement prenant et nourrissant, pour lequel je vous conseille de postuler.
        Par ailleurs les histoires de « génocide », vous ne croyez pas que ça commence à bien faire ? Que de juteux profits pour le complexe militaro-industriel ce vocable ne fournit-il pas !
        La constitution US des pères fondateurs n’a pas été faite pour les étrangers. Vous semblez tombé de la lune ?
        Ron Paul est pour l’abolition du financement public de sociétés privées… Mais quel changement ! Nous avons actuellement la privatisation des bénéfices d’entreprises publiques, et la nationalisation simultanée de la dette privée.
        RP n’ira pas chercher dans la poche du pauvre travailleur lambda de quoi enrichir les richissimes fabricants de médicaments. Ces sociétés sont « chargées de contrôler la dangerosité de produits commerciaux ». C’est vous qui le dites, ou elles. Où est le problème ? Une fondation scientifique privée à but non lucratif peut parfaitement contrôler cette dangerosité. Vous voulez payer, vous, toujours payer, pour n’importe quel machin bourré d’employés de bureau ? On vous prend combien sur votre salaire ?
        L’heure n’est plus aux grandes déclarations généreuses (pour les indignés de profession) assorties de ponction dans le porte-monnaie citoyen. Il faut trouver de quoi payer une dette astronomique, et garder ce qui reste pour manger. Enfin, ça vient. Par chez nous aussi.

      • Zanini 18 mars 2008 21:33

        Pour la donnation, il l’a acceptée en toute connaissance de cause, ce qu’on lui reproche c’est de ne pas avoir rendu l’argent.Il est aussi le candidat des tous les groupuscule racistes par contre il ne veut pas remetre en cause la théorie officiel du 11 septembre ou dans ce cas il a refusé l’argent des dons, on voit ou sont ses prioritées.

        "La constitution US des pères fondateurs n’a pas été faite pour les étrangers. Vous semblez tombé de la lune ?"

        Magnifique :)

        Les Etats unis se sont construit sur l’immigration, c’est un de leur principe fondamentaux , RP remet en cause un des points les plus important car il n’aime pas trop les mexicains et les noirs.

        ""that 95% of the black males in Washington DC are semi-criminal or entirely criminal"

        "the criminals who terrorize our cities ... largely are" young black males, who commit crimes "all out of proportion to their numbers"

        Pour le génocide certes, je suis d’accord avec RP sur le point de l’interventionisme, cependant ca ne lui donne pas le droit de moquer la qualification de génocide, de plus, il a voté contre la loi qui devait empecher les entreprises de faire du commerce avec certains groupes terroristes qui participe a la guerre au Darfour.D’un autre coté il a bel et bien voté pour la guerre d’Afghanistan il n’est donc pas anti guerre, et n’est pas contre le commerce avec les regimes terroristes si ils n’atteignent pas aux interets US.(Il soutiendrait les talibans contre les Russes comme dans le passé)

        Pour finir sur ce point, il ne va faire que renforcer les sociétées de mercenaire privées, ce qui est pire que l’armée américaine.

        "Une fondation scientifique privée à but non lucratif peut parfaitement contrôler cette dangerosité."

        Je n’exagérais pas quand je parlais de 19eme siecle et bien entendu c’est une fondation dans laquel RP n’aurait aucun interet, comme pour l’or ;)


      • lisca lisca 18 mars 2008 23:39

         

        Aucune constitution n’a jamais été faite pour les étrangers. Toutes ont été conçues pour les nationaux, de tous temps, en tous lieux.
        Ce que R. Paul n’aime pas, c’est la politique d’empire, fondée sur le vol du travail ou des ressources des autres, y compris celui, transvasé, des personnes issues de l’immigration. Il ne fait pas mention de ses sentiments personnels à leur sujet. Il propose des solutions rationnelles, en s’opposant à l’immigration illégale. Le grand capitalisme quant à lui adore l’immigré en situation de complète disponibilité, de dépendance. RP veut sortir les noirs de prison, où ils se trouvent exagérément représentés, en abolissant le système pervers du welfare pour les personnes valides, en les rendant responsables de leur survie et de leur famille.
        Vous citez RP (semble-t-il ?) qui énoncerait des faits sur les jeunes noirs américains. Je ne vois pas où est le problème. C’est la réalité qui vous déplaît ?
        RP n’est pas là pour faire la morale au monde. Il y a des tas de gens pour ça, partout, toujours. J’insiste : il n’est pas pasteur, imam ou je ne sais quoi. Il est le président, le chef.
        Au sujet des guerres, ce qui nous concerne en tant qu’Européens c’est que RP s’est opposé à l’intervention américaine en Yougoslavie, avant pendant et après, très fermement et courageusement.
        Vous lui prêtez des intentions fantastiques et diverses. Bon, c’est sûrement du prêt sans intérêt.
        Contrairement à vous, j’apprécie pas mal de choses du 19ème siècle. Une pincée des vieux principes qui ont fait la gloire et la beauté de notre civilisation, pourquoi pas ?

      • lisca lisca 18 mars 2008 23:42

        J’oubliais : Ron Paul veut qu’une commission d’enquête indépendante du gouvernement ré-examine la thèse officielle pour le 11 septembre.


      • lisca lisca 19 mars 2008 15:01

        "il a bel et bien voté pour la guerre d’Afghanistan. Il n’est donc pas anti guerre"

        Vous soulevez une question intéressante. En effet, Ron Paul a voté pour la guerre en Afghanistan après le 11 septembre, croyant alors à la version officielle et considérant que c’était une guerre défensive, étant donné que le territoire US avait été attaqué. Ce candidat n’est donc pas, à proprement parler, anti-guerre, soit pacifiste à tout crin. Il s’oppose à toute guerre offensive, mais reste prêt à défendre militairement et intensément la souveraineté américaine. Il ne ménagera pas la dépense dans ce but ; mais le coût d’un investissement militaire défensif n’a rien à voir avec celui de guerres agressives faites pour générer des profits.

        Est-il toujours d’accord avec la VO du 11 septembre ? Je vous renvoie à cet article,

        http://www.911truth.org/article.php?story=2007040683039464

        mentionnant la volonté commune à Dennis Kucunich et Ron Paul de faire dilgenter une enquête sur le 911. je ne pense pas qu’en tant qu’hommes publics, ils puissent beaucoup avancer leurs opinions ou doutes sur le sujet. Seule la conclusion de l’enquête indiquera ce qu’il convient de faire.


      • Marko 20 mars 2008 20:54

        Mr. Zaninni..

        A propos du racisme : il y a une expression en anglais : « it takes one to know one »
        On observe en général que les gens qui ont de la boue à jeter sur les autres à propos de sujets nébuleux, ne font rien d’autre que projeter ce dont ils sont eux-mêmes coupables !

        Rien chez Ron Paul ne suggère le racisme, excepté peut-être pour ceux qui, étant racistes eux-mêmes, ne peuvent imaginer qu’on puisse ne pas l’être.
        L’argument n’est pas valable, puisque la science suggère qu’il n’y a qu’une seule race humane. Il est difficile d’imaginer que le docteur Paul ne soit pas conscient de ce fait. La constitution pour laquelle il se bat stipule très clairement que ‘tous les hommes naissent égaux en droit »
        Alors, réveillez-vous, les jeteurs de boue. Les féministes vont piailler maintenant : « Quoi ! Tous les HOMMES !? C’est du sexisme ! »
        Alors du calme, l’ami !
        Si vous avez déjà passé du temps à chercher qui est qui dans la FED, qui sont les puissants propriétaires occultes de la Banque Mondiale (toujours les mêmes, génération après génération) ou de la Banque d’Angleterre, vous découvrirez que Ron Paul endosse l’une des causes les moins racistes et peut-être les plus humanistes qui soient.
        Et c’est vrai, c’est dommage que Ron Paul s’oppose à l’avortement… dommage que votre mère ait été contre, elle aussi…
        OK, c’est faible comme blague, mais pas plus faible que d’appeler docteur Paul qui a un projet supérieur en faveur de l’humanité et de la liberté, un raciste. Totalement absurde !


      • Odal GOLD Odal GOLD 22 mars 2008 22:14

         

        @ Zanini

        Vous expliquez parfarfaitement bien ce que semble être ce Ron Paul : encore un illuminé ultra-libéral qui regrette la société du 18 ème siècle. Ce Ron Paul ne vaut pas qu’on s’y étende plus.

        Son adepte Lisca, qui nous parle ici de la liberté de la finance, au lieu de celle des citoyens, semble faire partie de la secte.

         


      • lisca lisca 23 mars 2008 12:28

        @gold

        "Lisca, qui nous parle ici de la liberté de la finance, au lieu de celle des citoyens, semble faire partie de la secte."

        Vous qui parlez d’or avec un nom si bien coté en bourse, connaissez-vous le phénomène décrit en psychnalyse de la projection ?

        Notre ami Marko y fait une brève allusion, plus haut (ou plus bas).

        Liberté, liberté chérie, combats avec tes défenseurs !


      • lisca lisca 26 mars 2008 09:02

        voici une confirmation récente de RP sur sa volonté de diligenter une enquêtehttp://www.prisonplanet.com/articles/march2008/250308_b_Paul.htm

         

         


      • jerome 18 mars 2008 13:25

        @ l ’ auteur : merci d ’ éclairer les Français - et les Européens - sur cet

         

        individu , complètement occulté aux Us et chez nous . Pensez : il est 

         

        favorable au port d ’ arme ! et pire : c ’ est aux parents qui revient l ’ édu-

         

        cation de leurs enfants !!! Ce doit etre un fasciste fou et dangereux !!!

         

        Un regret : si seulement nous avions des pointures de ce type en

         

        Europe ! ça me réconcilierait avec la démocratie ...


        • Zalka Zalka 18 mars 2008 13:50

          Le truc, c’est que par éducation, il n’entend pas savoir vivre en société, mais tout de A à Z, depuis l’apprentissage de la lecture jusqu’au supérieur. Autrement dit, ceux qui ont les moyens, ça va, mais les autres, l’ont dans l’os.

          Bref, un libertarien...


        • Marko 19 mars 2008 01:34

          Mes amis, debors  : Please pardon my very poor french skills... merci ! Et si personne peux m’aide mettre cette blog bien en français... merci même plus !!

          Tous ça est dans notre constitution original... c’est notre vrais droits citroen, mais pas des obligations !

          Si nous avais pas des arms, mais une police armé, alors... comment protigé contre notre propre etat si elle tourne contre le peuple : comme les nazis contre les jeufs, par example ?! Une government qui peut tuer les populations d’autres pour leur profit ou intéréts, peut aussi tourne vers leur propre citoyennes.

          J’aime pas tous qui est dit par Ron Paul... je suis pas de toute contre le avortement, ni trés religious, ni republican : mais comme une americain ici en france, qui regarde le spectacle de déga causé par le neocon movement de GW.Bush...

          le inflation, les banque fedarale (un banque privé) qui imprime le argent sans cesse lorsqe en effect : faire tombé sa force et valeur ! Avec des mensonges commencer des guerres POUR petrole (au leux de commencer une vrais guerre humaine sans sang CONTRE petrole pour des neuvelle technologies d’energies !!!) et tue des innocent personnes pour les benifice de une classe super riche et elite...

          qui somme proprieteur de le plus parte de le presse "libre", donc faire plier les informations ou censorer le verité... blurk ! J’en est marre ! Non ?

          Ron Paul est le sole qui addresse le fait que le USA est tombé profondement dans le dette...

          Aussi, le sole candidate jamais qui avais utiliser le mot "LOVE" dans un campangne politique... C’est Ron Paul ! Oui c’est raide ! C’est neuvelle, même dangereux... mais plus tôt aussi MANIFIQUE !

          BRAVO MAIS BRAVO RON PAUL !

          Fascism c’est quand une government est dirigé par des interes financiax... pas par le peuple... et c’est claire le message de Ron Paul est donc non fascist.

          Nous somme marre d’etre les esclaves des banques ! Avoir une monnie papier sans aucune valeur sauf une promis politique par des polititians achteé par des banques.. les meme qui devalue notre aregent chaque foir les bourses somme pas forte dans le favor de les corporations qui somme leur propriete ! Les esclaves de leur medias controlé ! Le "cannon fodder" de leurs guerres illegales pour le benefice de Hallburton , etc... Marre de paie impôts pour une CIA qui, sans dire aux peuples, imposes des govenrments marionnettes chez le 3eme monde pour faire plus riche leur complex industriale militaire et des corporations international et monopoles allez... Marre de etre governer par le peur... et pas par le peuple.
          Nous somme marre de faire une mauvais example qui dit "le democracie faut etre forcé" et “nous somme tous les imperialists et le police le le monde”... c’est pas le cas ! Faire une bonne maquette, et les autres vous suivre par volenté... c’est natural.

          Le verite c’est ça : il y à peux de le vrais democracie tout jours dans cette pitite monde fragile, et moins en moins dans les Etats Unis ! Le courb vers les pert de democracie et les causes somme directement trouvé dans l’histoire de le creation de notre banque federale americain (lorsque le eventual cesse de le monnie s’aligner à l’or)... une banque privé avec tous droit d’emprimer notre argente... Une banque n’est pas une orgnainsation democratique ! C’est une corporation avec une seul cible ; profits ! Profits pour leur propriétaires, pas pour le peuple ! Nous somme, plus ou moin, leur stock. Point.

          Ron Paul est le seul qui marche debout contra ça (le seule pas membre dans leurs organisations satalites qui, en effect, somme le vrais peuvoir et government secret par proxi de leur force finance). Ron Paul et le seule qui resist cette pouvir vocalment et donc parle avec et pour nous : le peuple de le Etats Unis ; lorsque il est une example vers de liberté modern pour le monde entier... sans impositions de la force !

          C’est l’heure de dire non au petrol : vous les francais sont le inventeur le le air car ! Les machines electique somme aussi trés advancé technologiquement. Donc : Wake up and die right ! Petrole etais le 20éme siecle... mais c’est fini : si non, c’est nous qui somme fini... al qaeda est pas plus que une groupe de intérét speciale de petrole (et Bush une neocon vendeur pour eux) : trés evectif ! Le guerre est même plus effectif pour proifter eux qui monte le prix de petrol. Cette prix est monté 4 foix depuis GW.Bush... Donc ! Arret produit des motors combusion sur le route, et al qaeda et tout autres rasions pour violence entre le ouest et est va perde vit leur base de l’argent est raisons d’etre. Ron Paul knows this.

          Maleureusment les democrats americans sont pas prêt laché les banques federale monopole (il sont symps, je suis decors) : ni voté contra le guerre dans le congré, deja sûr place avec une forte majorité. Donc il y à une agruemnt forte dire que le qauche et doite (avec leur faces et personalities trés differnent) somme en effet une mythe pour faire plaire le peuple pendent une vrais system politique somme subitment dans le mains de le complex industrial et finance !

          Pro ou contre : N’oublier pas, apres le France avais voter “non” contre le Euro... voila le vrais pouvir s’installe ! Le euro est comme même ici ! Regarde le vitesse le Euro perde le valeur achter ! Ron Paul est en train battre les banque contre le Amero ! Amero ? C’est le prochain etap contre nous tous : sans vote.... va voir dans google svp.

          Lorsque le coté “liberty” et retour au nos racine de “revloltion” American chez Ron Paul ! Il freins sûr globalization et pert de sovernities et rique de cette “New World Order”...

          En plus, nos democrats s’pronounce le “si necessaire” par menace de securitie national (lire des excuses et ruses Bushesque) il y à une posiblité de une guerre preemptif (i.e. nuclear) contra Iran... donc, oui, j’aime les ideals des gauche fortement, mais il faux avoir un economie et psyché dans bonne santé pour ça : et au present c’est pas de tout le cas... nous somme des trillions (avec neuf zeros) dans le trou... oblige à Chine et le banque mondial.

          L’admistraion Cheney/Bush avais changé le relitivement bonne image de l’amerique aux trés mauvais image. Si nous somme tomber apres Bush, il y à pas mal les monde qui va dire "superbe, ciao !"... Mais le realite est le inverse. Les modeles modern de liberte et justice viens de le democracie Americain et Francaise... si l’Amerique perdre sa constitution, le France, et Europe va tombé toute suite en grave danger de les mêmes forces ! Le rêve pronoucé par Hitler, GWBush, Hillory Clinton et Obama de "New World Order", cette à dire plutôt "One World Government" vient une grande etape plus prés si jamais les Etats Unis "sells out" à le banque mondial... Ron Paul est tous seul en train battre cette mauvais plan !

          Ou, oui, il est just une autre escro, une farcer d’esperence fragile, un agent de mal... mais au moins, il dite les chose forte les autres prefer reste bien cache... les chose qui sonne dur, mais trés vrais.

          Liberte ne pas gratuit. Il y à des intéréts qui veut bien le le pouvoir sur votre liberté pour faire des services obligé pour leur benifice. Si une peuple dorm ou permit d’etre hypnotisé par une propaganda media machine... Cette liberté peut suffrir vite une attaque et perde plus que habitude.

          Merci. Et Merci Ron Paul pour nous donne l’esperance pour lui joindre regainer le notre ! Merci !

          Hope my horrid french makes you all chuckle ! Hoping some made sense. Mais s’il vous plais comme même : ecouté le message de Ron Paul... c’est unique, vitale, et peut etre le seul vrais cri pour paix et liberté non motivé par avarice, mais par humanité au jourdui dans l’Americique nord.


        • lisca lisca 19 mars 2008 10:27

          Merci pour votre sincérité. Je mes uis permis de répondre à votre requête et arranger en français correct vos intéressantes réflexions.

          "Mes amis : Je vous prie de pardonner mon pauvre français... Merci !

          Et si quelqu’un peut m’aider à mettre ce blog en bon français... merci encore plus !!
          Ce qu’il y a dans notre constitution originelle... c’est notre vrai droit citoyen, pas des obligations ! Si nous n’avons pas d’armes, mais seulement une police armée, alors... comment nous protéger contre notre propre état s’il se retourne contre le peuple : comme les nazis contre les juifs, par exemple ?!
          Un gouvernement qui peut tuer les d’autres populations par profit ou intérêt, peut aussi se retourner contre ses propres citoyens. Je n’aime pas tout ce qui est dit par Ron Paul... Je ne suis pas du tout contre l’avortement, je ne suis ni très religieux, ni républicain. Je suis un Américain ici en France, qui regarde le spectacle des dégâts causés par le mouvement néocon de GW.Bush... : l’inflation, la banque fédérale (une banque privée) qui imprime l’argent sans cesse, ce qui de fait écroule sa force et sa valeur !
          Avec des mensonges, GW Bush lance des guerres POUR le pétrole (au lieu de lancer une vraie guerre humaniste sans verser le sang CONTRE le pétrole et pour les nouvelle technologies d’énergie !!!) Il tue des personnes innocentes pour le bénéfice d’une classe super riche et élitiste... propriétaire de le plus grande partie de le presse "libre », qui peut donc infléchir les informations dans n’importe quel sens ou censurer le vérité... blurk ! J’en ai marre ! Non ?
          Ron Paul est le seul qui met l’accent sur le fait que les USA sont tombés profondément dans la dette... Et aussi le seul candidat jamais qui ait utilisé le mot "LOVE" dans une campagne politique... c’est Ron Paul ! Oui c’est raide ! C’est nouveau, même dangereux... mais c’est encore plus MAGNIFIQUE ! BRAVO MAIS BRAVO RON PAUL !
          Le fascisme c’est quand un gouvernement est dirigé par des intérêts financiers... pas par le peuple... C’est clair, le message de Ron Paul est donc non fasciste.
          Nous en avons marre d’être les esclaves des banques ! Avoir une monnaie papier sans aucune autre valeur qu’une promesse politique, faite par des politiciens achetés par les banques. Les mêmes qui dévaluent notre argent chaque fois que les bourses chutent dans la faveur des corporations qui leur appartiennent par ailleurs !
          Nous sommes les esclaves de leurs medias contrôlés ! La chair à canon de leurs guerres illégales pour le bénéfice de Halliburton, etc...
          Marre de payer des impôts pour une CIA qui, sans le dire aux peuples, impose des gouvenements marionnettes dans le tiers monde pour enrichir le complexe industriel militaire, avec ses corporations internationales et ses monopoles.
          Allez... Marre d’être gouvernés par la peur... et pas par le peuple. Marre de donner le mauvais exemple qui consiste à affirmer que "la démocratie doit être forcée" et que “nous sommes (nous les Américains) des impérialistes et la police du monde”...
          Ce n’est pas pertinent ! Ce qui est naturel, c’est de réaliser un bon projet et les autres vous suivront d’eux-mêmes....
          Le vérité c’est qu’il y a peu de vraie démocratie dans ce petit monde fragile, et qu’elle existe de moins en moins aux Etats Unis ! La courbe de perte de démocratie et sa cause trouve son origine directe dans l’histoire de la création de notre banque fédérale américaine (lorsque la monnaie cesse de s’aligner sur l’or)... une banque privée avec le droit régalien d’imprimer notre argent...
          Une banque n’est pas une organisation démocratique ! C’est une corporation avec une seule cible : le profit ! Profit pour ses propriétaires, pas pour le peuple ! Nous sommes, plus ou moins, leur stock. Point.
          Ron Paul est le seul qui marche vaillamment contre tout ça (le seul qui ne soit pas membre de leurs organisations satellites, lesquelles exercent de fait le véritable pouvoir et constituent un gouvernement secret par l’intermédiaire de leur force financière).
          Ron Paul et le seul qui résiste à ce pouvoir de vive voix. Il parle avec nous et pour nous : le peuple de le États-Unis, quand il pose en principe la liberté pour le monde entier... sans imposition de force !
          C’est l’heure de dire non au pétrole : vous les Français, vous êtes les inventeurs du "air car" ! Les machines électriques sont aussi très avancées technologiquement. Donc : Wake up and die right  !
          Le pétrole, c’était le 20éme siècle... mais c’est fini : si non, c’est nous qui sommes finis...
          Al Quaida n’est rien d’autre qu’un groupe d’intérêt spécial de pétrole (avec le néocon Bush comme employé vendeur) : un groupe bien utile pour générer du profit !
           
          Le guerre est un moyen encore plus efficace de faire monter le prix de pétrole. Ce prix est 4 fois plus élevé depuis l’élection de GW. Bush... Donc il urge d’arrêter la production des moteurs à combustion. Ainsi Al Quaida, de même que les autres prétextes à conflits entre l’Est et l’Ouest, en perdant la base financière, perdront leur raison d’être.
           
          Ron Paul sait cela. Malheureusement les démocrates américains (il sont apparemment sympas, je suis d’accord) ne sont pas prêts de lâcher le monopole des banques fédérales ni de voter contre la guerre au Congrès. Ils votent même pour à une forte majorité. Donc il y à un argument fort pour dire que la gauche et la droite (avec leur faces et personnalités très différentes) sont de fait un mythe pour illusionner le peuple, tandis que le véritable pouvoir politique se trouve entre les mains du complexe industriel et financier !
           
          Pour ou contre : N’oubliez pas qu’après que la France ait voté “non” contre l’Euro... le vrai pouvoir s’est installé ! L’euro a été imposé ! Constatez à quelle vitesse l’Euro perd sa valeur au moment d’acheter !
           
          Ron Paul est en train de se battre contre l’Amero des banques ! L’Amero ? C’est la prochaine étape contre nous tous : sans vote.... Allez donc voir dans Google SVP.
          Ron Paul veut la liberté, il préconise le retour à nos racines de “révolution” américaine ! Il veut freiner la globalisation, stopper la perte de souveraineté et contrer le risque de ce “Nouvel Ordre Mondial”...
           
          En outre, nos démocrates utilisent l’argument de la menace pour la sécurité nationale, du “si besoin est” (lire les excuses et ruses de Bush) Il existe une possibilité de guerre préemptive (c’est à dire nucléaire) contre l’Iran... donc, oui, j’aime les idéaux des gauche fortement, mais il faut avoir un économie et une psyché en bonne santé pour ça. Or présentement, ce n’est pas du tout le cas...
           
          Nous sommes des trillions (avec neuf zéros) dans le trou... les obligés de la Chine et de la banque mondiale. L’administration Cheney/Bush a transformé l’image jusqu’alors relativement bonne de l’Amérique en très mauvaise image. Si nous chutons après l’administration Bush, il y aura pas mal de monde pour dire "superbe, ciao !"...
           
          Mais la réalité est différente. Les modèles contemporains de liberté et de justice nous viennent des démocraties américaine et française... Si l’Amérique perd sa constitution, la France, et avec elle l’Europe vont tomber sans délai sous la dangereuse coupe des mêmes forces !
          Le rêve évoqué par Hitler, GW Bush, Hillary Clinton et Obama du "New World Order", c’est à dire plutôt celui de " Gouvernment Mondial" aura franchi une étape de plus si jamais les Etats Unis se livrent pieds et poings liés à la banque mondiale...
          Ron Paul est tout seul à combattre ce mauvais plan !
           
          Oui, oui, (il y en aura pour penser qu’il) est juste une autre escroc, un faiseur d’espérance fragile, un agent du mal... mais au moins, il dit des choses fortes.
           
          Les autres préfèrent rester bien cachés... RP dit des choses qui sonnent dur, mais vrai. La liberté n’est pas gratuite. Il y a des intérêts qui cherchent à prendre le pouvoir sur votre liberté pour vous imposer des services à leur seul profit. Si un peuple dort ou permet que la propagande de la machine médiatique l’hypnotise... sa liberté subira vite une attaque et il perdra son âme.
          Merci.
          Et merci Ron Paul pour nous donner l’espérance de regagner notre liberté ! Merci !
           
          J’espère que mon français horrible vous a bien fait rigoler ! Et que vous avez quand même capté l’essentiel du message.
           
          Mais s’il vous plaît : écoutez le message de Ron Paul... c’est unique, vital, et peut-être le seul cri qui soit motivé non par l’appât du gain, mais par l’humanité, le seul vrai cri, aujourd’hui en Amérique du nord, pour la paix et la liberté."
           

        • Marko 19 mars 2008 13:54

          Merci mille fois ! ! !


        • Kobayachi Kobayachi 18 mars 2008 14:04

          Merci de faire connaitre cet homme politique, un des seuls a ne pas s’etre fait acheter par les corporations.

          Ron Paul est tres apprecie aux US et connais un soutien populaire immence, il n’y a que les medias qui continuent a l’ignorer... on se demande bien pourquoi ?


          • bernard29 candidat 007 18 mars 2008 14:24

            et bien rêv...olutionnez en rond ...

            En cas d’élection d’OBAMA, le changement formidablement positif dans les relations et rapports des USA avec le Monde, et plus significativement encore avec les populations du Tiers monde ou des Etats en développement, est une évidence et sera d’une immédiateté autre que les propositions utopiques de Ron Paul sur le désengagement militaire total des USA. D’ailleurs, les Etats n’ont pas besoin des militaires pour écraser les autres, la puissance des multinationales fait certainement encore plus de dégäts.

            C’est d’ailleurs pour cela que les européens sont bien contents de laisser les USA se dépatouiller militairement, ce qui permet à nos propres multinationales en particulier françaises ;( les Cies d’eau, d’énergie, d’armes etc...) de faire tranquillement leurs "sales" petites affaires. Les USA attirant la réprobation générale.


            • Lambert85 Lambert85 18 mars 2008 15:10

              Voir des gens de gauche soutenir un républicain libertarien anti-avortement est du plus haut comique !


              • jerome 18 mars 2008 18:05

                @ Lambert85 : c ’ est ça qui est curieux : beaucoup de Yankees que nous Français qualifierions de

                 

                gauche , sont des fans de Ron Paul . En fait il représente la rupture totale avec le système actuel . Sur

                 

                presque tous les plans ; et il veut remettre l ’ homme et sa Liberté à leur vraie place - et accessoirement

                 

                dégonfler un état obèse , omniprésent et liberticide .

                 

                Il est bien ce Ron ! Je persiste à nous souhaiter un tout pareil , je crois que tellement de gens en

                 

                ont marre , mais marre , du SarkoSégolisme Droite molleGauche tellement gentille ...

                 

                Nous aussi subissons un système à bout de souffle et nourrissons de nos deniers un état qui

                 

                se permet de fouiller dans nos vies privées et de nous imposer qui un vaccin , qui l’ éduc-nat , et je

                 

                ne parle pas du pas fumer-pas manger - pas boire - pas aller vite - pas utiliser son auto , pas parler

                des juifs n des nègres des musulmans des pédés , pas voter popur les extremes , j ’ en passe et

                 

                des meuilleures : la colère m ’ étouffe ... Oui remettons l ’ état à la place qu, ’ il n ’ aurait jamais du

                 

                quitter (justice , defense etc ) ; pour le reste laissons faire les " vrais gens " .

                 

                 


                • lisca lisca 26 mars 2008 09:25

                   

                   

                  Inquiétantes pour les Européens, ces nouvelles de déplacement du complexe militaro-industriel vers notre continent.
                   
                  EADS et sa filiale Airbus au service du bloc atlantique

                  par Pierre Hillard

                  "Brisant la sacro-sainte règle selon laquelle les forces armées US s’appuient exclusivement sur leur industrie nationale, le Pentagone a conclu un gigantesque contrat avec Airbus pour renouveler ses avions ravitailleurs. Cependant à y regarder de plus près, observe Pierre Hillard, il ne s’agit pas d’une ouverture du marché états-unien, mais au contraire de la première étape de la constitution du complexe militaro-industriel atlantique. Devant nous émerge un Empire transatlantique, euro-US, appelé à prendre le relais d’États-Unis essoufflés. "

                  http://fr.novopress.info/?p=11015#more-11015
                  http://www.voltairenet.org/article155950.html

                   


                • lisca lisca 18 mars 2008 21:06

                  CIA : vos sources ?

                  Ron Paul veut abolir la CIA. Le FBI suffira.

                  Au sujet des multinationales qui font plus de mal que les militaires : les unes et les autres agissent de concert, traînant leurs ONG ou les poussant en avant.

                  Au sujet de l’Education Nationale : nous sommes mal placés en France pour faire des leçons sur l’education nationale. Ici comme aux USA, c’est un faux choix, un piège à pauvres, quasiment de la prison molle et plus ou moins bisounours pour enfants dépouillés de l’essentiel. On ne gratte pas grand chose d’autre en classe dans les "quartiers" que des leçons de prêt-à-penser prêt-à-consommer, quand on est "défavorisé" tant économiquement que linguistiquement. il vaut mieux payer au travailleur son salaire intégral, et qu’il choisisse où éduquer ses enfants, que lui piquer la moitié de ses gains pour alimenter des machins où il n’y a pas d’obligation de résultat.

                  Au sujet de l’honnêteté du docteur Paul : elle est au-dessus de tout soupçon, le résultat de principes appliqués sa vie durant, aussi bien dans sa vie privée que publique. Il y a gagné le surnom glorieux de "docteur No" tant est tenace son opposition aux oligarques.


                • lisca lisca 19 mars 2008 11:33

                  @bodydharma

                  J’ai lu à toute vitesse et n’ai pas compris sur le champ le second degré, que vous mentionniez un mot d’esprit.

                  Autant pour moi et merci pour votre commentaire.

                   


                • petesutherland 18 mars 2008 20:59

                  Ron Paul fait tres tres peur a "l’establishment" mondial. Les medias a travers la planete evite a tout prix de parler de lui...Pourquoi ? Pourquoi Libe, ou le canard ou Marianne ne parle pas de lui ? Marianne a eu une petite colonne sur lui et n’a meme pas mentionne qu’il est candidat a la presidence des USA !...

                  La planete entiere serait mieux avec lui comme president. Mais bon, avec les machines electroniques, nous savons tous que c’est Clinton qui va etre president, comme j’avais predit en 2004. d’ailleurs le president en 2016 sera Jeb Bush...


                  • ASINUS 18 mars 2008 21:41

                    quand cesserons nous de faire la leçon au turcs a propos de leçons nos magistrats dont les robes

                    cachent tant d echines courbées pourrait prendre des leçons du juge supreme turc qui vient de requerir

                    la dissolution du parti au pouvoir au motif qu il attaque la laicité" l homme malade de l europe"

                    n est pas celui que l on croit 

                    j ai bien vus les plus hautes instances de l etat français communier lundi

                     

                    je trouve que Gazi a raisonquel besoin de légiferer le travail reviens aux historiens

                    a ce propos combien de temps pour reconnaitre " les colonnes infernales" en Vendée ?*

                     

                    ** a l intention des atrabilaires je suis catholique pratiquant et nonobstant republicain


                    • ASINUS 18 mars 2008 21:42

                      oups excusez moi


                    • wesson wesson 18 mars 2008 22:49

                      Oyé, hola,

                      Le "Che" Ron Paul va arriver, et vous allez voir ce que vous allez voir !

                      On est au niveau zéro de la politique là. L’homme providentiel du siècle passé, pour une élection qui n’est pas avant 8 mois et qui plus est dans un pays lointain.

                       

                      Sans compter que ça fait des mois que ma boite aux lettres est innondée de spam de ce loustic, je vois pas en temps que Français l’éléction de ce gugusse me concerne...

                       

                      Franchement, ça casse pas 3 pattes à un canard ces articles. ça n’amène rien, si peut-être une petite érection des pousses-au-jouir dudit ron paul.

                       

                      Allez, un bon moins parce que pour faire un article interessant, il faut plus que la vidéo d’une chanteuse hasbeen en train de braire une chanson dont les paroles lénifiantes la suivra toute sa carrière.


                      • lisca lisca 22 mars 2008 09:52

                        Elle n’est pas jolie et bourrée de talent, Aimée Allen ?Allez, j’en profite pour balancer la traduction de sa chanson en français, avec des aspirations et un descriptif du réel qui pourraient s’appliquer à nous les Français.

                        Wake up.

                        Salut l’Amérique, réveille-toi ! Lève-toi et brille !
                         Ron Paul ! Sauve nos droits constitutionnels
                        Ron Paul ! Nous sommes prêts à en découdre
                        Ron Paul ! Démarre une révolution
                        Casse les institutions illégitimes
                         Nous ne voulons plus de leurs guerres
                        Ramène nos soldats chez nous
                        Nous ne voulons pas d’Etat pieuvre
                        Ni de groupe Bilderberg dans son ombre
                        L’Etat fédéral c’est l’Etat policier
                        M. Jefferson se retourne dans sa tombe
                        Quand nos noms, sur les puces qu’ils nous implantent
                        deviennent le n° 666 de l’Apocalypse
                         
                        Chœur
                        Ron Paul ! Sauve nos droits constitutionnels
                        Ron Paul ! Nous sommes prêts à en découdre
                        Ron Paul ! Démarre une révolution
                        Casse les institutions illégitimes
                         
                        Le Patriot Act a ligoté nos libertés
                        Il n’y a ni juge ni jury
                        Ils nous mettent sur écoutes, ils brisent nos portes
                        Ils font au peuple une guerre civile
                        Nous avons trois jobs et pas d’argent
                        Les impôts ramassent tout
                        Nous luttons, nous trimons pour payer le loyer
                        Alors…
                         
                        Ron Paul président !
                         

                         


                      • E-fred E-fred 19 mars 2008 10:21

                        C’est aux gens de prendre les choses en main, de s’intéresser à la politique et de ses conséquences. Au regard de ce qui se passe chez nous, en France, entre déclarations pompeuses( fumeuses) et réalités économique, il y a un vrai problème. Mais qu’elles sont les moyens du simple citoyen qui veut que celà change ? Je vais aller sur les rails et bloquer 1 train ? Sur la route et bloquer 3 camions ? Aller dans un champ de maïs et arracher 5 plants ? Même si 10 ou 100 personnes pensent ou font comme moi, quel impact cela aura-t-il ? Ok, la promo et le clip de Ron Paulson sympa, les idées sont bonnes, d’autres les ont eût avant et d’autres continueront de les dires. C’est, à mon sens, très difficile de responsabiliser les gens, de leur demander d’assumer leur partie du travail de groupe. Notre société tend trop vers l’individualisme, soummis et dépendant du degré de technicité de nos civilisations que nous mettons sous le terme "évolution" et de leur utilisation à bon et mauvais escient. Mais continuons à rêver et bravo pour l’article.


                        • lisca lisca 19 mars 2008 10:41

                          Merci à vous.

                          Pour l’action, c’est vrai que nous sommes bien découragés. Pour protester contre le forcing du traité de Lisbonne, les gens se sont bien peu mobilisés, alors que pour le non à la constitution, ils avaient manifesté un sens actif de leurs intérêts. Mais c’est qu’ils ont peu d’espoir, sombrent dans une espèce de dépression lente, sont trahis à tous les coups et sont inquiets pour leur vie quotidienne.

                          Si leschoses bougent quelque part, et du côté des USA en plus, un peu d’espoir peut renaître. Parfois il suffit de pas grand chose pour cristalliser les malaises et en finir avec des injustices trop criantes, les potentats trop insolents et souvent pas très malins, finalement, par arrogance. Une chose est sûre : nous sommes à la frontière d’un grand bouleversement ; le mensonge va exploser car tout simplment il ne peut pas durer. Comment ? Mystère.

                          La prise de conscience, c’est déjà énorme.


                        • Lambert85 Lambert85 19 mars 2008 11:26

                          "Une chose est sûre : nous sommes à la frontière d’un grand bouleversement ; le mensonge va exploser car tout simplment il ne peut pas durer. Comment ? Mystère."

                          Merci pour ce moment d’hilarité !


                        • lisca lisca 19 mars 2008 11:41

                          à Lambert

                          Ravie de vous amuser. A en juger par votre représentation en camembert rigolard, ’’hilarité n’est certainement pas ce qui vous fait défaut. smiley

                           


                        • Gilles Gilles 19 mars 2008 10:50

                          Ron Paul.....interventionisme de l’Etat réduit au strict minimum impliquant une faible régulation des activités économiques. Trés peu d’impots donc presque aucune redistribution

                          En gros la loi du plus fort et à la clé probablement une société brutale à plusieurs vitesses dans la quelle celui qui se plante ne pourra s’en prendre qu’à lui même puisqu’il est soit disant "libre" et libérer des entraves étatiques. De fait on le laissera crever

                          Bref, l’anarchie dans ce qu’elle a de pire. 100% individualisme, 0% collectif et solidarité

                          Liberté d’exploiter (facile), liberté de ne pas travailler pour un employeur inique (moins facile...). Liberté de faire payer une assurance santé au prix que l’on veut, liberté de refuser celles qui sont trop chères... La loi de l’offre et de la demande appliqué à tous les secteurs d’activité

                          Dans un pays commes les USA, trés communautariste, c’est la porte ouverte à une guerre civile à terme. Le manque de cohésion nationale agencée par le haut conduira à la mise en place de solidarités par le bas, entre groupes religieux, ethniques, d’intérêt économique etc etc luttant pour le groupe contre les autres puisque c’est la loi du plus fort et un impératif absolu pour la survie dans un monde brutal sans compassion pour le perdant .Bref l’explosion des lobbies que ce guignol veut abolir (comment ???) et pire, encore plus de moyens publics (déjà trés réduits) pour le maintien de l’Ordre entre factions, ou alors créations de milices claniques ou privées

                          Franchement ce plouc prend a rebour l’évolution sociale millénaires des groupes humains que l’on peut résumer à "ensemble on est plus fort". Lui c’est "chacun dans son coin on est plus fort"


                          • lisca lisca 19 mars 2008 11:07

                            La société qe que vous décrivez, en l’attribuant à RP, est soit celle que nous voyons se déployer actuellement aux USA sous administration néocon, soit sa projection logique dans un futur plus ou moins proche.

                            RP n’est pas Dieu, encore moins un "plouc" (il a travaillé dans des fermes, dans sa jeunesse) ou un guignol (on l’appelle docteur NO). Il lutte pied à pied, tous les jours, contre ce que vous déplorez : les factions, les clans, la décadence, l’esclavage, le mensonge, la pauvreté etc.

                            Il est probable que quelque transition que ce soit ne se fera pas en douceur. Il faudra lutter pour de bon, peut-être physiquement pour sa survie, sa liberté. Mais c’est la règle universelle qu’on avait oubliée, à force de vivre dans le coton.

                            La maladie civisationnelle est bien trop avancée. On préfère un bon médecin pour ce cancer qu’un banquier, c’est tout.


                          • Gilles Gilles 19 mars 2008 11:25

                            Lisca

                            "l lutte pied à pied, tous les jours, contre ce que vous déplorez : les factions, les clans, la décadence, l’esclavage, le mensonge, la pauvreté etc."

                            Effectivement, je suis allé sur son site et ses mots parlent de son combat. La lutte contre la pauvreté pas évident quand même mis à part qu’il promet aux pauvres d’avoir moins d’impôts et de taxes sociales à payer (il predn l’exemple de la mère célibataire qui économisera ainsi 40$/mois...mais qui devra surement payer avec de quoi se soigner, sa retraite.......et ça bien sur il en parle pas). Quant à ceux qui n’ont pas cotisés, ou pas pu, , par contre, ils n’ont qu’à se démerder

                            Mais tout ça se sont des mots......Ce que je déplore c’est qu’en fin de compte il contribuera à renforcer ces clans, factions et esclavage. Ou alors il brisera quelques lobbiés, mais de nouveaux renaitront

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès