Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Royaume-Uni : Le scandale des détectives privés corrompus utilisés par de (...)

Royaume-Uni : Le scandale des détectives privés corrompus utilisés par de grands groupes

Cette affaire a été révélée fin juin dans la presse britannique mais a déployé ses effets lentement. Incroyable de ne pas en trouver trace dans les quotidiens français ne serait-ce qu'en raison de son côté tapageur. Voici un petit résumé de l'affaire

JPEG - 82.6 ko
  • Le 22 juin dernier, The Independant révèle que de grandes firmes, cabinets d'avocats etc... embauchent des détectives privés aux méthodes criminelles pour obtenir des avantages en volant des informations ou répandre de fausses rumeurs.
  • Le rapport intitulé : "Private Investigators : The Rogue (corrompu) Element of the Private lnvestigation lndustry and Others Unlawfully Trading in Personal Data" est donc mis en ligne. Il date de 2008 et contient à peine 10 pages détaillant les méthodes illégales de ces détectives privés corrompus dont voici le résumé :
    - Certains enquêteurs privés commettent des infractions pénales liées à l'acquisition et l'utilisation abusive de données personnelles acquises illégalement et appuyés par des outils de pointe. Cela leur permet de réaliser des bénéfices financiers substantiels.
    - Les activités criminelles comprennent l'acquisition illégales de données, des perturbations techniques grâce à des médias électroniques, l'interception de communications, la corruption et le désordre dans le cours de la justice.
    - Les détectives privés criminels utilisent également des employés corrompus dans des domaines spécialisés tels que l'application de la loi, les collectivités locales, l'industrie des communications, les prestataires de services utilitaires, le secteur bancaire ou tous les autres autres domaines du secteur public et privé où l'information utile est détenue.
    - Les clients des détectives privés peuvent être classées généralement comme ceux qui sont impliqués dans des procédures internes, recouvrement de créances, compagnies d'assurance, médias et criminalité organisée.
    - La capacité des détectives privés à commettre de tels crimes est permise par l'absence de réglementation dans l'industrie, une abondance d'expertise dans l'application des lois mais aussi grâce à des contacts corrompus ou qui ont une carrière antérieure dans l'application des loi ou un accès facile à des experts et les abus permis par les technologies légalement disponibles.
     
  • Voilà qui est plutôt révélateur, mais la question qui est vite venue ensuite est celle des bénéficiaires de ces activités criminelles et une comité de parlementaires britanniques a exigé que lui soit communiqué sous 14 jours la liste des compagnies bénéficiaires.
  • Cela fut fait ultérieurement et une liste de 102 entreprises (101 selon les sources) a été communiquée mais conservée secrète pour ne pas nuire aux intérêts économiques britanniques. Une liste additionnelle de 200 entreprises ou organismes ou personnes qui ont pris part à ces actes criminels n'a elle pas été communiquée. Les listes comprendraient de nombreuses "blue-chips" (entreprises cotées en Bourse).
  • Le gouvernement a ensuite réagi face au scandale en affirmant désormais que les détectives privés devraient obtenir une licence officielle pour exercer.
  • Au fur et à mesure que la pression augmentait (notamment après qu'on ait révélé que certains agents de Scotland Yard aient pu faire fuiter des informations ou que des ordinateurs de ceux ci aient pu être piratés), des déclarations successives ont appelées à ce que la liste soit publiée, la dernière en date étant celle de Nick Clegg.
  • The Independant annonce aujourd'hui que la liste pourrait être révélée aujourd'hui ou demain, en soulignant que la liste ne comporte pas de nom de groupe de médias (NdA : pas celle des 102 en tout cas) mais des groupes d'assurances, des cabinets d'avocats et de comptables, des sociétés de construction etc... : "De hauts responsables du Home Affairs Select Committee sont consternés par l'ampleur de la collecte d'informations illégales par des enquêteurs privés, dont beaucoup sont d'anciens policiers". Néanmoins les officiels insistent sur le fait qu'il leur faut d'abord tirer au clair les raisons pour lesquelles le rapport a été classé et ne pas compromettre d'éventuelles enquêtes. Des doutes majeurs subsistent sur les raisons pour lesquelles rien n'a été transmis à la justice ou au régulateur.
  • Le ministère de l'Intérieur britannique vient d'annoncer qu'exercer sans licence en tant que détective deviendrait répréhensible pénalement.

    Source

Moyenne des avis sur cet article :  4.88/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 1er août 2013 10:12

    Quand l’argent est roi , les hommes ne pensent qu’à le servir au mépris de toutes règles 


    Philippe 

    • Pyrathome Pyrathome 1er août 2013 14:24

      Quand l’argent est roi , les hommes ne pensent qu’à le servir au mépris de toutes règles
      .
      Oui ! et tous les moyens son bons, y compris les plus abjects pour arriver à leurs fins..
      Ces gens ont déjà vendu femme, enfant, parents et leur âme au diable....
      Tout cela va très mal finir...


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 2 août 2013 09:50

      CHEZ NOUS C ’EST PIRE  :

      CE NE SONT PAS LES DETECTIVES PRIVES QUI SONT CORROMPUS MAIS LES SENATEURS ET DEPUTES QUI SONT LOBBYISTES DES BANKSTERS...DES LABOS MEDICAUX..DE MARCHANDS D’ARMES ET DE GRANDS GROUPES


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 2 août 2013 09:53

      ET NOS AVOCATS D’ AFFAIRES...ELUS ET GERANTS DE SCI VOUS Y PENSEZ

      il y a au moins 1/3 dans les ump du senat et de l’assemblée



    • appoline appoline 2 août 2013 12:02

      Toujours les mêmes derrière tout cela. Il faut le garder en mémoire, le jour où cela pétera il faudra s’en souvenir


    • kergen 1er août 2013 11:50

      Mais quand enfin les Français se rendront-ils compte de la pourriture spécifiquement anglo-saxonne.
      Tout chez eux, procède du privé, donc , de l’intérêt financier, donc du service des classes possédantes : gouvernement et riches.
      La première police Américaine qui ai existé, ce ne sont pas seulement des sherifs de comté, soit disant élus, travaillant toute leur carrière au même endroit avec tous les risques de collusion, corruption que ça signifie. Ce sont surtout des agences privées de pourris totaux comme la Pinkerton qui assassina, espionna, manipula pour le compte des grands propriétaires terriens, ou les patrons des chemins de fer ou formèrent le gros des milices patronales à l’origine des plus grands scandales sociaux des USA.


      • kergen 1er août 2013 17:08

        A ce titre, en Angleterre, déjà pendant les guerres napoléoniennes, le rôle des officines de détectives privés véreux fut prépondérant dans la manip qui amena Lord Cochrane, le héros naval, carrément au piloris.


      • Cedric Citharel Cedric Citharel 1er août 2013 13:56

        Les grands groupes privés ne se gênent pas non plus pour recruter des barbouzes ailleurs qu’au Royaume-Uni.

        Anciens policiers qui ont accès aux fichiers, consultants connus (et reconnus) pour leur manque d’éthique, tout ce petit monde sert de fusible et effectue les basses besognes des grosses sociétés.
        Entre IKEA et Taser, les exemples ne manquent pas... Et encore, on entend parler que de ceux qui se font prendre.
        Pour en savoir un peu plus sur ces hommes de l’ombre qui grouillent dans toutes les grandes capitales, lisez On les croise parfois de Cedric Citharel.

        • Pyrathome Pyrathome 1er août 2013 14:30

          Merci pour cet article,

          Ils n’achètent pas seulement des détectives, mais aussi des mercenaires, parmi les pires qu’il soit...
           
          http://blogs.mediapart.fr/blog/sam-la-touch/270713/la-militarisation-des-multinationales-monsanto-et-blackwater

          Monsanto, multinationale biotechnologique US, spécialisée dans la production d’OGM aussi connue pour avoir produit l’agent orange lors des bombardements états-uniens au Viet-Nâm, aurait acheté (selon Southweb, correction le 28.07.13 devant les nombreux mails reçus selon lesquels il s’agirait d’une rumeur,ndlr) la plus grande armée privée du monde : Blackwater. Cette firme états-unienne du mercenariat est connue pour sous-traiter les guerres de l’Empire en Irak, Syrie, Afghanistan, Somalie, Libye...Elle a été accusée de nombreux massacres de civils notamment en Irak et de terrorisme d’Etat... Blackwater a été récemment rebaptisée Academi.  Une partie du capitale de Monsanto (à hauteur de 23 millions de dollars) appartient à la fondation Bill et Melina Gates qui promeut la production d’OGM partout dans le monde (Info Wars Bill Gates Dodges Questions on Why He Owns 500,000 Shares of Monsanto). Selon South web Mosanto, Blackwater et Gates sont les 3 formes différentes d’une même entreprise visant à organiser la promotion de la « révolution verte » en Afrique et ailleurs. Cette « révolution verte » sert de cheval de Troie pour faire main basse sur les semences africaines afin d’imposer aux fermiers africains et du monde leurs propres produits à base d’OGMs (Irin Opposition à la révolution verte en Afrique). Quand les multinationales se militarisent, les peuples mais aussi les activistes peuvent s’attendre au pire ! ..............

          voir suite..


          • Kiergaard Kiergaard 1er août 2013 14:38

            Sans défendre Monsanto, il faut faire attention avec cette information, le site South Web a fait lui même une mise à jour sur le lien que vous postez où il précise qu’il n’est pas fait mention d’un rachat. Mieux vaut dénoncer les liens avérés que spéculer sur les liens éventuels au risque de perdre en crédibilité. Mais les inquiétudes en question sont clairement légitimes.


          • Pyrathome Pyrathome 1er août 2013 15:18

            selon Southweb,

            Effectivement, Mossanto n’aurait pas acheté officiellement les ex Blackwater, ( ils n’ont pas osé ?? ) mais travaillerait avec, le résultat étant le même....
            Ils avouent avoir collaboré ensemble au moins jusqu’en 2010 officiellement (date de la divulgation de l’info...) , et officieusement jusqu’à maintenant ?


          • kergen 1er août 2013 19:30

            La question à se poser est :
            dans la chaîne des actionnaires, qui sont ceux qui ont le contrôle ultime de Monsanto ? Et ceux de Blackwater(Xe) ; Je suis prêt à vous parier que ce sont les mêmes ;


          • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 2 août 2013 09:58

            PYRATHOME@

            TU OUBLIES LA GRANDE FAMILLE (mafia........) DE NOS ELUS NATIONAUX

            LOBBYSTES DES MARCHANDS D’ARMES ET DES LABOS MEDICAUX...DES BANKSTERS ET MEME DU TABAC


          • wesson wesson 1er août 2013 21:50

            Bonsoir l’auteur,


            allons allons, mais de quoi parles t’on ? 

            Un détective dès lors qu’il est privé n’est pas un corrompu : il reçoit tout simplement des honoraires.

            Etre corrompu, c’est faire le contraire de ce pour quoi on est payé. Et là ce n’est pas le cas.

            Vous auriez titré « les détectives privés se transforment en mercenaire », que je n’y aurai rien trouvé à redire.

            C’est le système Anglo-saxon, celui là même qui naguère avait repeint les pirates en « corsaires ».

            • Kiergaard Kiergaard 2 août 2013 01:29

              Oui évidemment, les détectives privés ont fait ce qu’on attendait d’eux. Mais ils ont agi hors d’un cadre légal dont à ce titre ils sont corrompus. J’aurais pu jouer sur les termes, j’ai simplement repris la terminologie des rapports. Mais je comprends qu’on puisse émettre des réserves sur la sémantique.


            • wesson wesson 2 août 2013 12:37

              bonjour, 


              les yeux dans les yeux, c’est très exactement ce à quoi la direction d’Ikea France s’était livrée. Recrutement d’ancien de la police, corruption, le fichier stic n’avait plus aucun secret pour eux.

              Les idiots : il existe aujourd’hui un fichier bien plus énorme, fiable et à jour pour obtenir tous les renseignements sur une personne : il s’appelle Facebook.

            • appoline appoline 2 août 2013 12:09

              Je regarde sur BFM et I télé la sortie des ministres, notamment Philippe Martin. Je me souviens d’une petite histoire que l’on m’avait raconté dans le Gers ; lors d’un concours administratif, une participante à ce concours a noté la présence en tant que surveillante d’une certaine personne et curieusement, sur la liste des résultats, elle apparaissait comme reçue et à la première place : chercher l’erreur.

              Dans ce même département, des irrégularités ont été constatées sur le fonctionnement des résultats à l’école d’infirmière, notamment sur l’avancée dans le cursus des aides soignantes, vu qu’elles n’ont pas le niveau, il faut bien leur donner un coup de pouce surtout que c’est l’hopital déficitaire qui paie les formations. Voyez, il y a de la pourrissement partout

              • Grandaddy Grandaddy 28 février 2014 11:08

                « Etre corrompu, c’est faire le contraire de ce pour quoi on est payé. »

                Je pense que c’est plus compliqué que ça, ce n’est pas forcément faire le contraire mais plutôt selon moi agir en fonction de ses intérêts, et donc se détacher de sa mission d’origine pour se faire de l’argent par exemple.
                Le problème dans ce type de scandales, c’est qu’au fur et à mesure que l’enquête avance, il est plus en plus difficile de réussir à attraper « les gros poissons », qui sont à l’origine de tout...

                Plus on est en haut de la hiérarchie, et plus on est protégés évidemment. Du coup, généralement, ceux qui se font attraper ne sont pas forcément ceux qui méritent le plus d’être sanctionnés. On le voit bien dans une série comme « The Wire ». Il y a aussi le film « Les hommes du président » (sur l’affaire du Watergate) qui montre bien à quel point il est difficile de faire une investigation sur les hautes sphères politiques.
                L’équipe de Nixon s’est quand même fait prendre grâce à un certain concours de circonstances, alors que ce qu’elle faisait avait pris des dimensions assez incroyables (espionnage, l’histoire de la « Canuck Letter... »).

                Et en ce qui concerne les détectives privés, en fonction du pays, la profession manque sans doute encore de réglementations à certains points de vue. Toutefois, je pense qu’il y a eu (du moins, en France) une véritable prise de conscience de cette problématique, étant donné que depuis 2003, une formation juridique est nécessaire pour pratiquer ce métier. Il y a eu également un diplôme d’état créé en 2006.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès