Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Russie-Iran : une nouvelle donne ?

Russie-Iran : une nouvelle donne ?

La situation aux frontières russes reste alarmante et la boîte de Pandore imprudemment ouverte par la Géorgie - malencontreusement soutenue par les Etats-Unis et par certains pays membres de l’Otan - risque de pousser la Russie dans des alliances difficiles à concevoir il y a encore quelques semaines. Effectivement, la Russie pourrait se rapprocher assez rapidement de certaines nations agacées - ou menacées - par l’expansionnisme et par l’arrogance de l’administration américaine et autres pays satellites de l’Empire américain.

Ecartons d’emblée Cuba et la Syrie régulièrement évoquées à cet effet. En effet, alors que Raul Castro tente péniblement de donner une inflexion moins idéologique à son régime, la Syrie pour sa part se retrouve subitement du "bon côté" en négociant très sérieusement la paix avec Israël et en accueillant le président français qui se trouve aussi être le président en exercice de l’Union européenne.

L’équilibre des forces en présence est néanmoins susceptible de basculer sur un autre front, autrement plus délicat tout à la fois pour les Etats-Unis et pour Israël leur allié régional, et qui consisterait en une volte-face de la Russie qui inaugurerait une alliance stratégique et militaire avec l’Iran. Rappelons au passage qu’Israël ayant vendu des armes à la Géorgie, un tel rapprochement aurait des conséquences géopolitiques mondiales majeures.

Cette alliance pourrait favoriser l’implantation sur le sol Iranien de bases militaires russes forcément situées dans des régions stratégiquement fondamentales pour l’ensemble de la région, implantation dont les conséquences dépasseraient très largement le seul cadre du Moyen-Orient ! Une base russe déployée par exemple dans l’Azerbaïdjan de l’Est iranien aurait pour effet de contrôler les activités de tout le bassin couvert par la République d’Azerbaïdjan (très riche en hydrocarbures et stratégique pour le transport des hydrocarbures de la région), par la Géorgie et par la Turquie, membre éminent de l’Otan et grand concurrent économique et régional de l’Iran. Une autre base installée dans une des îles iraniennes le long du Golfe Persique permettrait aux Russes de surveiller la flotte de l’Otan dans ces eaux, mais aurait bien sûr comme conséquence de rapprocher sensiblement la Russie de l’Irak et des pays arabes... La Russie serait ainsi tout naturellement informée de l’intégralité du trafic maritime crucial de ce Golfe et serait à même d’arraisonner tout bâtiment qui lui semblerait suspect, ce que pratique du reste la marine américaine depuis des décennies.

En échange de ces bases accordées par les autorités iraniennes, la Russie contribuerait activement à la modernisation de leur défense aérienne et contribuerait à l’implantation de missiles de défense le long de la frontière iranienne tellement importants pour parer à une attaque israélienne ou américaine contre des installations nucléaires iraniennes ! De plus, le choix des Iraniens serait facile, voire naturel : la Géorgie n’a-t-elle pas autorisé les aviations américaines et israéliennes à survoler librement son territoire et à faire usage de ses bases militaires en cas de frappes contre l’Iran ?

Par ailleurs, la Russie et l’Iran, qui disposent respectivement des premières et secondes réserves mondiales de gaz, pourraient se liguer en un cartel du gaz - déjà qualifié par certains d’"OPEP du gaz" - qui contrôlerait plus de 60 % du gaz mondial ! Ce cartel serait ainsi à même de définir librement - et dirions-nous en fonction de ses humeurs - les tarifs gaziers avec l’impact que l’on sait sur une Europe entièrement en dépendance ! Cette coopération entre les deux pays pourrait en fait se développer sur bien d’autres secteurs d’activité, dont celui de la construction de centrales nucléaires russes avec, à la clé, des contrats portant sur des dizaines de milliards de dollars...

Enfin, un tel rapprochement entre la Russie et l’Iran pourrait à terme semer les germes de la création d’un axe Moscou-Téhéran-Pékin. La Chine s’est en effet assez nettement distancée de l’attitude occidentale russophobe vis-à-vis du conflit entre la Russie et la Géorgie et un éventuel rapprochement avec l’Iran autoriserait par exemple ses compagnies pétrolières à tirer un maximum de profits de l’exploitation pétrolière renaissante d’un Irak désormais sous influence iranienne.


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (137 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Guilson 8 septembre 2008 16:16

    A force de jouer avec la vie des autres, on finit par créer des crises à n’en point finir. Tout le monde s’accorde à dire que la Russie s’est mal comportée en Georgie mais personne ne se pose de questions sur ce qui fut la necessité pour la Georgie de declencher une offensive pour recuperer l’Ossetie à cette période de grande coincidence. Bizarrement, cela se passe dans un contexte marqué par une election américaine marquée par une perte de vitesse du parti républicain qui a besoin du spectre de la guerre pour mettre en valeur ses arguments legendaires. A savoir, la peur que les américains ont de la peur. Les américains ont longtemps joueé avec les vies humaines-tant que cela se passe ailleurs- et je ne serai point surpris d’apprendre qu’ils sont à la base de cette crise. Le monde a changé et il faut arrêter de traiter de voyous tous ceux qui ne sont pas amis des USA, d’Israel ou de la France.


    • Internaute Internaute 8 septembre 2008 16:26

      Ce sont de grandes spéculations géo-politiques qui apporteraient à la Russie plus d’ennuis que d’avantages. Les russes n’ont pas encore les moyens économiques d’entrenir des légions étrangères. Une lutte concertée contre le dollar serait plus utile. Ils pourraient effectivement commencer par ouvrir une bourse du pétrole libellée en autre chose que le billet vert. Poutine n’a pas caché sont intérêt pour une telle solution.


      • Lapa Lapa 8 septembre 2008 16:33

        quel que soit le réalisme et la tangibilité de ce scénario de géopolitique fiction il a juste le mérite de montrer que l’Europe n’a aucun poids sur la scène mondiale.

        A ce propos la Russie profite tellement de cet épisode georgien que c’en est à se demander à qui profite le crime ? Les USA ont à moindre frais de quoi faire peur à l’electeur et le pouvoir Russe se retrouve grandi et renforcé de l’intérieur et extérieur. De là à penser qu’USA et Russie aient monté le coup.... pourquoi pas. Encore une fois c’est l’europe et ses beaux discours démocratiques qui sort perdante...


        • Traroth Traroth 9 septembre 2008 11:00

          On ne le dira jamais assez : l’Union européenne est la première puissance économique mondiale, et de loin ! Elle n’a pas de pouvoir parce qu’elle ne cherche pas à en avoir, parce qu’elle est dirigée par des pantins des Américains. C’est aussi simple que ça !


        • Yannick Harrel Yannick Harrel 8 septembre 2008 17:25

          Bonjour,

          Tout semble pousser la Russie effectivement à un rapprochement avec l’Iran qui justement est entouré de pays défiants à son égard (d’obédience sunnite qui plus). Et ses sous-sols contiennent de substantielles réserves aiguisant bien des appétits voraces.

          Verra-t-on à terme un axe Moscou-Téhéran-Pékin ? Rien n’est à éluder mais si ce dernier devait devenir réalité, l’Occident pourrait avoir de sérieuses raisons de s’inquiéter pour l’avenir. Et l’Europe de continuer à jouer les spectateurs sans réel moyen d’influencer le cours des évènements.

          Cordialement


          • geko 8 septembre 2008 18:28

            Ce scénario n’augure rien de bon ! Mais n’est ce pas ce que souhaite l’administration Bush ?


          • Yannick Harrel Yannick Harrel 8 septembre 2008 19:31

            J’ai du mal à croire que c’était là l’ambition des faucons de la Maison Blanche. Notamment parce qu’affronter un ensemble Iran-Russie-Chine est tout de même plus corsé qu’uniquement l’Iran (qui est une puissance régionale mais ayant encore beaucoup à faire pour asseoir une autorité pérenne dans le Golfe Persique).

            Il n’est pas interdit que penser que l’enlisement en Irak ait déjoué leurs plans qui était de s’arroger aussi les richesses de Perse. Or comme le mandat de Georges W. Bush se termine et que celui de MacCain n’est pas encore totalement assuré, il est clair que ça s’agite là bas dans le petit cénacle de Washington.

            J’ajouterai que lorsque j’écoute certains discours de politiciens Américains je ne vous cache que parfois je me pose sincèrement la question suivante : est-ce véritablement l’Iran qui est une théocratie fondamentaliste ?


          • geko 9 septembre 2008 12:19

            La politique américaine est toujours dictée par l’administration Bush qui réponds à des intérêts de l’industrie du pétrole et de l’armement. Ces gens n’ont aucune morale sinon celle du pognon

            "Il n’est pas interdit que penser que l’enlisement en Irak ait déjoué leurs plans qui était de s’arroger aussi les richesses de Perse" n’est-ce pas l’objectif d’intégrer la Turquie dans le patchwork de l’UE

            Vous avez raison de souligner que terrorisme et religion sont les 2 mamelles de la clique néo-cons !


          • Thierry Israël JACOB 8 septembre 2008 17:28

            la Russie pourrait se rapprocher assez rapidement de certaines nations agacées - ou menacées - par l’expansionnisme et par l’arrogance de l’administration US et autres pays satellites de l’Empire américain.

            l’axe du mal contre le développement de la démocratie ???


            • Traroth Traroth 9 septembre 2008 11:04

              Merci de confirmer aux yeux de tout le monde quelle lecture simpliste vous faites de la situation géopolitique. Non seulement vous pensez comme Bush (le type qui est arrivé et resté au pouvoir en truquant les élections), mais vous commencez à vous exprimer comme lui. Edifiant !


            • hgo04 hgo04 8 septembre 2008 18:15

              Bonjour à tous..

              J’ai entendu parler de l’amérique du sud et du dévellopement de la russie d’avion anti soumarins dans cette région...

              Je n’ai rien contre les USA, mais l’europe commence à avoir les fesses mouillées à vouloir jouer au tampon.... on va finir par subir... Je pense que c’est à l’europe de décider de l’implantation armements de forces extra européennes sur son sol, et non plus aux états... Je ne sais à quoi jouent la géorgie et la pologne, mais je croyais que l’OTAN ne pouvait s’implanter dans ces régions... ?? Ils sont en train de foutre le brin dans notre "fédération"....

              En gros si un conflit éclate entre russe et américain, cela se fera sur le sol européen... et si un état faisant parti de l’europe est victime d’une agression, l’europe lui doit assistance... Moi, je vous dis, je ne vois rien de bon si on ne met pas un terme à ces états sautillants, qui se permettent d’influer de cette façon les politiques militaires mondiales...


              Quant on voit que nous ne pouvons baisser la TVA sur la restauration et dans le même temps on peut accepter l’implantation de missiles américains sur son sol, je me pose des questions sur cette europe...

              Cela commence à ressembler à un joyeux bordel...


              • Traroth Traroth 9 septembre 2008 11:07

                Très juste. La Pologne et la Tchequie impliquent toute l’Union par leurs décisions.


              • Cug Cug 9 septembre 2008 14:31

                 C’est évident que la sécurité européenne passe par un accord "global" avec la Russie, voir son intégration dans l’UE.
                 Mais les décideurs US et britanniques ne le permettont pas car c’est contraire à leurs intérèts, l’oligarchie financière anglo-saxonne a trop à y perdre.


              • Gandalf Tzecoatl 8 septembre 2008 18:20

                "Par ailleurs, la Russie et l’Iran qui disposent respectivement des premières et secondes réserves mondiales de gaz, pourraient se liguer en un cartel du gaz - déjà qualifié par certains d’ "OPEP du gaz" - qui contrôlerait plus de 60% du gaz mondial ! Ce cartel serait ainsi à même de définir librement - et dirions-nous en fonction de ses humeurs - les tarifs gaziers avec l’impact que l’on sait sur une Europe entièrement en dépendance ! Cette coopération entre les deux pays pourrait en fait se développer sur bien d’autres secteurs d’activité, dont celui de la construction de centrales nucléaires russes avec, à la clé, des contrats portant sur des dizaines de milliards de dollars..."

                Il est heureux que ces puissances de second ordre est quelques atous à faire valoir face à la bêtise américaine.



                • Dominique Larchey-Wendling 8 septembre 2008 19:40

                  Evidemment, l’Europe ne peut pas se permettre de s’aliéner à la fois la Russie et l’Iran sauf à se geler les ...uilles l’hiver. Aussi serait-il peut-être grand temps d’envisager de sortir du suivisme idiot de la politique extrémiste des américains qui s’inventent des ennemis partout pour mieux masquer le vice caché de l’"american way of life" : il n’est possible qu’à crédit et les créditeurs sont le reste du monde.

                  Etablissons nos propres accords de sécurité avec la Russie d’une part et l’Iran d’autre part. Traitons les avec le respect dû à leur importance stratégique. Rien n’empêche une Europe réaliste de négocier avec l’Iran la sécurité d’Israël si elle le souhaite, à condition d’offrir en échange à l’Iran un parapluie anti-américain (de nature forcément économique et diplomatique) et un accord Israélo-Palestinien décent.



                  • omar omar 9 septembre 2008 10:18

                    @Dominique Larchey-Wendling

                    Je vous cite : "Etablissons nos propres accords de sécurité avec la Russie d’une part et l’Iran d’autre part. Traitons les avec le respect dû à leur importance stratégique. Rien n’empêche une Europe réaliste de négocier avec l’Iran la sécurité d’Israël si elle le souhaite, à condition d’offrir en échange à l’Iran un parapluie anti-américain (de nature forcément économique et diplomatique) et un accord Israélo-Palestinien décent."

                    Ce serait une initiative pleine de sagesse mais il ne faut pas oublier que la fraction Anglo-Américaine "va-t-en guerre" agit de manière unilatérale, ainsi cette idée de parapluie anti-américain ne serait qu’un voeu pieux et l’histoire récente prouve que c’est effectivement le cas.

                    De plus certains hommes politiques Europpéens, et non des moindres ont déjà indiqué que si "par hasard" un conflit ou une intervention militaire avait lieu prochainement, ils prendraient fait et cause pour leur alliés naturels, ce qui jette un froid un froid sur la crédibilité de l’idée d’indépendance politique de l’Europe.

                    La pologne installera les ABM sur son territoire et en représailles la Russie pointera des armes terrifiantes vers l’Ouest comme au "bon" vieux temps du rideau de fer.

                    On entend ça et là que l’Europe pourrait envisager d’appliquer des sanctions contre la Russie, ce qui me laisse rêveur. Pétrole et et Gaz sont des énergies qui se raréfient et les puissances émergeantes sont des consommateurs de plus en plus gourmands, rien n’empêche la Russie de trouver de nouveaux clients pour ces ressources énergétiques.

                    Pour ce qui est de l’entrée de la Russie dans l’OMC, il semble que tout est été fait pour empêcher cette éventualité.

                    Quand à ce qui concerne l’Afghanistan et l’Iran, la aussi c’est encore la Russie qui est en position d’infliger des mesures de rétorsion à cette vieille Europe, sans compter qu’elle pourrait parrainer militairement les nations du nouveau bloc socialiste d’Amérique du Sud, comme elle le fait déjà avec le Vénézuela. La reprise des vols de surveillance de ces bombardiers stratégiques partout dans le monde en inquiète plus d’un.

                    Il y a de quoi être pessimiste...


                  • Christoff_M Christoff_M 9 septembre 2008 01:06

                     Encore une fois L’affolement et le brouillon sont du coté des USA et l’amateurisme du coté de l’Europe de l’ouest...

                     Comme en Afghanistan, tout ceci n’est pas tres rassurant pour la sécurité de l’Europe actuelle.... si on suit comme un mouton bélant une nation qui est dans l’erreur guerrière qui remonte à ces racines du Far West...
                    on peut récolter des contrecoups qui ne nous étaient pas destinés au départ !!

                    il est temps qu’une Europe forte se fasse !! dans l’intérét de l’équilibre du monde !! De Gaulle et Merkel revenez !! mais faites taire l’agitateur de foire commerciale Kouchner, je préfère deux fois Védrine pour son tact et sa diplomatie....


                    • courageux_anonyme 9 septembre 2008 03:20

                      C’est un scénario largement envisageable dans les grandes lignes, le peak oil approche à grand pas, et tout le monde tente de placer ses billes.
                      On avait noté l’étrange pacifisme de la Russie et de la Chine vis-à-vis de l’Iran, en ce qui conçerne ses activitées d’enrichissement d’uranium, on se rend compte que malgrès leurs problèmes avec les islamiste, les Chinois ont interdit les représentations de porcs pour le nouvel an Chinois, c’est clairement un pays qui aura besoin d’énergie pour son futur, ceci explique celà.
                      Pour la Russie, il y a le fameux bouclier anti-missiles Américain qui soit sert de prétexte, soit agace véritablement les Russes, sans parler du passif de la guerre froide.
                      Même si les Russes aussi ont des problèmes avec les islamistes, le choix est vite fait.
                      Et evidemment, les islamistes ont déclarés la guerre à l’occident, pas à la Chine ni à la Russie qui n’auraient pas les scrupules occidentaux pour les combattre. On n’a pas entendu parler d’attentats majeurs ni en Chine, ni en Russie, ce qui ne veut pas dire que ce n’est pas arrivé smiley mais dans ce cas, les terroristes ont vite compris leur douleur. Quoi qu’il en soit, on voit effectivement se dessiner une carte où l’Afrique (la chine s’y intéresse de près), La Russie et la Chine font bloc contre les impérialistes occidentaux !


                      • eric 9 septembre 2008 10:43

                        "la Russie pourrait se rapprocher assez rapidement de certaines nations agacées - ou menacées - par l’expansionnisme et par l’arrogance de l’administration américaine et autres pays satellites de l’Empire américain."

                        Curieusement, la Belgique ne se sent pas encerclée par l’Europe, l’Angleterre n’a pas le sentiment d’être menacés par l’Otan, la Turquie rêve d’être Européenne et l"Ukraine veut rentrer dans l’Otan, la CEE et d’une manière générale dans tous ce qui pourrait l’aider a ancrer sa balbutiante démocratie.
                        Et la liste est longue de ceux qui suivent.

                        Donc, des qu’un pays se rapproche d’un système comprenant ce qui ressemble de prêt ou de loin a des
                        élections un peu libres, et un vague Etat de droit, curieusement, une majorité de la population cesse de se sentir encerclée, menacée par un expansionnisme occidental et souhaite au contraire se joindre a ces clubs.

                        Parmi les rares contraintes qu’impose le "membership", il faut un minimum d’élections, de respect d’un etat de droit au plan interne, et privilegier la discussion sur l’
                        épreuve de force a l’international meme si bien sur les rapports de forces ne sont pas eliminés..

                        Dans tous les pays que vous citez comme alli
                        és potentiels, c’est moins la Nation qui est irritée que les cercles dirigeants qui ne sont pas tres chaud pour se rapprocher de systemes ou leurs peuples auraient un peu le droit de dire quelque chose.

                        Tous ces pays sont dirig
                        és par des oligarchies, ont des budgets securite interieure et controle social tres important, posent des problemes a l’entree et a la sortie de leur territoire, connaissent des fuites de populations qui vont chercher chez les "irritants et arrogants occidentaux" de meilleures conditions de vie. Il est notable que l’inverse n’est pas vrai. On ne voit pas de foules de Belges ivres d’independance, fuir en Iran, l’inssuportable satellisation de leur pays par les americains. On ne voit pas non plus d’heroiques resistants a "l’oligarchie Sarkozienne"demander l’asile politique en russie.

                        Tous egalement ont des visions tres larges du risque d’encerclement et de menace. La Chine est "quasiement obligee" d’occupper le Tibets pour resister a l’encerclement. La Russie bien malgre elle est quasiement obligee de soutenir ceux qui ont chasse les georgiens d’Ossetie et d’Abkahzie, pendant qu’Ossetes et Abkhazes continuent a vivre en paix en Georgie.


                        Quant au risque gaz, je pense qu’il faut le relativiser, parce qu’en gros, et pour ne prendre quele bl
                        é par exemple, les "arrogants occidentaux" produisent quelque chose comme 85% des surplus exportables mondiaux. Le tuyau est plus difficile a fermer qu’avec le Gaz, mais on peut diminuer sa consommation de gaz, substituer d’autres ressources. On peut vivre peu chauffé, plus difficilement en ne mangeant pas. Et encore, plus difficile a fermer ? Les ressources que ces gens tirent du gaz se trouvent physiquement dans les livres de compte des banques des arrogants occidentaux. Ils ne peuvent donc faire pression qu’en ne respectant pas les regles du jeux commun pendant que leurs partenaires contineuent a les respecter.

                        Que les regimes "autoritaires" aient tendance a etre irrités par les "arrogants occidentaux" et soient tentés de se serrer les coudes n’est pas une nouveauté.

                        Un rapprochement Russo Iranien serait sans doute l’indice d’une évolution du regime russe plus qu’autre chose. Ou alors les americanos occidentaux seraient tout d’un coup devenu plus arrogants et plus irritants qu’il y a 5 ou 10 ans ?

                        Au reste, si les Iraniens achetent du nucleaire Russe vu que ces derniers sont quand meme plus fort dans le militaire que dans le civil ( Tchernobyl) il y a gros a parier que ce sont pour des technologies que nous ne leur aurions de toute facon pas vendu. Donc, pas de regret.


                        La bonne nouvelle, c’est que si les regimes "autoritaires" ont de vrais capacites de nuisance, notre experience historique, c’est qu’a la fin, les arrogants et democratiques occidentaux gagnent toujours quand ils le veulent vraiment.


                        • arturh 9 septembre 2008 14:57

                          Avec la "Fin de l’Histoire", la Démocratie a d’ores et déjà gagné la guerre.

                          Mais on constate encore les combats d’arrière garde.

                          Finalement, ce qui est nouveau, c’est que la ligne de front des derniers opposants à la Démocratie constituent une coalition couleur rouge-brun-vert. Communistes-Fascistes-Islamistes. C’est la nature de cette coalition qui n’a pour seule unité que sa haine de la Démocratie qui explique qu’elle a perdu d’avance, puisque les contradictions internes de ce front "uni" sont en réalité encore plus puissantes que leur volonté de vaincre la Démocratie.

                          Il ne s’agit donc que d’un combat d’arrière-garde, sans espoir, sans avenir.


                          PS/PC : Comme Agoravox est l’endroit privilégié des partisans de ce front, ce commentaire doit disparaître le plus rapidement possible.


                        • Dominique Larchey-Wendling 9 septembre 2008 16:41

                          Communistes-Fascistes-Islamistes. C’est la nature de cette coalition qui n’a pour seule unité que sa haine de la Démocratie ...

                          L’unité de cette coalition est dans votre esprit et nul par ailleurs. C’est elle qui vous identifie politiquement et non le contraire. C’est par ces ennemis que vous vous définissez comme semble vouloir le faire une partie de l’Occident, pas la meilleure, pas celle qui sert à faire la promotion des "valeurs universelle" de l’Occident, mais au contraire l’Occident prédateur, collonialiste et raciste ... L’Occident peut-il encore exister s’il ne se trouve pas d’ennemi ?


                        • arturh 9 septembre 2008 19:18

                          L’Occident existe désormais par la Démocratie et pas par ses ennemis.

                          Ce n’est pas l’Occident qui a vaincu, c’est la Démocratie. Hitler, Mussoloini étaient des occidentaux, et ils ont été vaincus.

                          Ben Laden, les dirigeants chinois, Poutine, Ahmadinejad ne se battent pas contre l’Occident mais contre la Démocratie. Comme Castro qui est un occidental qui ne se bat pas contre "les valeurs universelles de l’Occident" mais contre la Démocratie.


                        • Dominique Larchey-Wendling 10 septembre 2008 00:11

                          La Démocratie ... c’est la même chose que les Ennemis ... l’utilisation de ce terme pour disqualifier tous ceux qui ne se soumettent pas à l’Amérique pendant que cette même Amérique s’accomode parfaitement des dictatures qui servent ses intérêts (cf Arabie Saoudite, Pakistan de Mousharraf, Colombie de Uribe pour les plus récent ...)

                          Qui décident de ce qui est ou pas une démocratie ? Si c’est l’existence d’élections populaires alors l’Iran est une démocratie ... mais les USA disent que non alors c’est quoi une démocratie ? La Russie est-elle une démocratie ?

                          L’Occident juge de la démocratie par le degré de corruption qu’il arrive à insuffler dans les pays qu’il vise ... aussi Eltsine était un merveilleux démocrate et Poutine et horrible tyran etc etc ...



                        • arturh 10 septembre 2008 08:56

                          Un occidental qui déteste l’Occident. Pas nouveau...


                        • Dominique Larchey-Wendling 10 septembre 2008 10:21

                          @ artur

                          Je ne vous accorde pas le droit de me dire ce que doit ou ne doit pas être l’Occident. Les valeurs de repli identitaire et d’impérialisme militaire que vous semblez défendre ne font pas partie des valeurs Occidentales que j’ai envie de défendre, fussent-elles habillés de discours ouvertement mensongers sur la "Démocratie" et les "droits de l’Homme."

                          Si c’était vraiment ces valeurs que l’Occident défendait, il n’oserait même pas appeler la mort de 90 civils afghans innocents dans un ratage de haute précision "un dégât collatéral". Non au lieu de cela, il crie au génocide des géorgiens par les russes alors que cette gueguerre n’a fait "que" 67 morts côté géorgien ... que dire.

                          Si votre Occident rêve aujourd’hui de conquête, c’est pour l’unique but de s’approprier l’accès privilégier aux ressources énergétiques de la planète, son "modèle économique et social" en dépendant de manière vitale.


                        • arturh 10 septembre 2008 10:35

                          "Je ne vous accorde pas le droit.." pas étonnant de lire ça d’un ennemi de l’Etat de droit. Mais peu importe, c’est écrit sur Internet, le média le plus libre du monde qui nous a été offert par la Démocratie Américaine... Et pas de problème. En fonction du Premier Amendement de la Constitution Américaine, un monument de l’esprit humain élevé à l’Humanisme et l’Etat de droit, vous avez parfaitement "le droit" d’écrire ça.

                          Comme vous avez "le droit" de vous poser des question sur les bavures des bombardements en Afghanistan. L’armée américaine et les USA aussi d’ailleurs, puisqu’une enquête est en cours. Ce dont je me réjouis, pour les victimes et pour progrès de la démocratie dans le monde.

                          Evidemment, on sait, selon l’horrible principe qui vous guide, que votre soi-disant sollicitude pour les civils en Afghanistan ne va pas jusqu’aux milliers de victimes des attentats aveugles commis selon le principe du terrorisme aveugle des fanatiques en Afghanistan. Ces victimes là, vous vous en foutez totalement. Au contraire, même. Horreur suprême, vous vous en réjouissez secrètement puisqu’elles comptent dans les "dommages collatéraux" de la guerre contre la Démocratie, dont vous êtes un ardent partisan. Et on chercherait en vain dans votre propagande putride que vous réclamiez justice pour ces victimes là.

                          Pour ma part, je me contenterai de me réjouir que les gens de votre espèce ont d’ores et déjà peru cette guerre.


                        • Dominique Larchey-Wendling 10 septembre 2008 11:03

                          "Je ne vous accorde pas le droit.." pas étonnant de lire ça d’un ennemi de l’Etat de droit.

                          Si vous m’aviez lu (si je vous accorde la bonne foi) ou cité (si vous est un menteur) correctement, vous auriez repris "
                          Je ne vous accorde pas le droit de me dire ce que doit ou ne doit pas être l’Occident."

                          Ce qui signifie que je n’accepte pas la définition de l’Occident que vous voulez m’imposer en procédant à une forme de terrorisme intellectuel : si vous ne haïssez pas le non-occidental (ou démocratique, c’est la même chose pour vous), c’est que vous n’est pas vraiment occidental.

                          Et la suite de mon message précise bien ce que je veux dire mais j’en rajoute une couche. C’est votre oppinion et pas la mienne. Vos valeurs que vous qualifiez abusivement d’"Occidentales" ne sont pas les miennes ni d’ailleurs celles de nombreux occidentaux. Je les rejette catégoriquement. Elles sont la résurgence des heures noires de l’Occident du 20ième siècle.

                          votre soi-disant sollicitude pour les civils en Afghanistan ne va pas jusqu’aux milliers de victimes des attentats aveugles commis selon le principe du terrorisme aveugle des fanatiques en Afghanistan. Ces victimes là, vous vous en foutez totalement.


                          Je ne vois pas en quoi les 60 enfants qui sont mort sont responsables des attentats du 11/9. C’est bien pour ça qu’elles sont appelées victimes collatérales d’ailleurs. Au contraire, j’aimerai bien qu’on rende justice aux victimes du 11 septembre en ouvrant une véritable enquête et en poursuivant les coupables de crimes et de négligeances criminelles liés à ces attentats.

                          Votre conception de la justice n’est pas la recherche de la vérité mais la vengeance et la haine.


                        • arturh 10 septembre 2008 11:26

                          Je ne vous impose pas de haïr le non occidental, je me demande simplement d’où vient cette sollicitude pour les victimes non-occidentales des "dommages collatéraux" non voulues des actions militaires occidentales et votre indifférence absolue pour les victimes non-occidentales des dégats collatéraux voulus par les actions militaires des talibans en Afghanistan et leurs alliés au Pakistan.

                          Pour vous un mort est digne de compassion en Afghanistan uniquement s’il a été tué par un occidental Pour vous, un mort en Afghanistan tué par un taliban, un mort au Pakistan tué dans un attentat, est il y en a tous les mois beaucoup plus que les 80 victimes dont vous parlez, vous vous en foutez complètement. 

                          Au point que vous avez catégoriquement refusé de voir dans ma réaction que c’est d’eux dont je parlais et non des victimes des attents du 11 septembre.

                          "Et je ne vous accorde pas le droit..." ou "je ne vous accorde pas le droit de me dire", Fidel Castro, un occidental comme vous et moi vous a déjà expliqué que c’est pareil et à la différence de moi, vous, vous êtes d’accord avec lui pour croire qu’on peut se donner droit d’interdire de dire et signifier cette interdiction à quelqu’un comme moi.


                        • Dominique Larchey-Wendling 10 septembre 2008 14:42

                          Pour vous un mort est digne de compassion en Afghanistan uniquement s’il a été tué par un occidental.

                          Vous vous méprenez complètement. Ma réaction n’est pas compassionnelle. Ce qui me choque, c’est le poids moral que font pesez ces crimes (de mépris de la vie des autres peuples) sur nous occidentaux. Ils nous décrédibilisent aux yeux de nous-mêmes et nous plongent dans le cynisme, la bétise et la cupidité. Les civils afghans ou pakistanais ne sont pas plus responsable du 11/9 que vous et moi. S’ils ont des problèmes de terrorisme dans leur pays, pourquoi ne les laissons pas les règler eux-mêmes. Notre action là-bas ne fait que donner des arguments et des moyens supplémentaires aux combattants de l’autre camp (qui ne sont d’ailleurs pas tous des terroristes), par les dégats "collatéraux" qu’ils infligent aux populations. C’est une guerre perdue et elle me fait honte. Elle n’est pas plus légitime que la guerre d’Algérie. Ce n’est pas notre guerre mais celle des croisés américains. Et je ne suis certainement pas le seul à penser ça.


                        • arturh 10 septembre 2008 16:25

                          Ce sont les afghans qui ont appalé à l’aide les occidentaux. Le commandant Massoud a appelé à l’aide les occidentaux pour venir à bout des talibans et nous ne l’avons pas écouté au nom de vos principaes. Il est mort assassiné par les talibans par un attentat suicide d’un faux journaliste qui s’est fait passer pour une admirateur de Massoud.

                          Ensuite les attentats ont eu lieu. Oui, nous y sommes allé trop tard, mais nous avons été appelé par des afghans. Et il n’y a que les anti-occidentaux primaires qui veulent faire croire que les afghans dans leur majorité préfère les talibans aux occidentaux.


                        • Dominique Larchey-Wendling 10 septembre 2008 16:39

                          Aujourdhui, même les anciens sympathisans de Massoud font la guerre à l’OTAN . Si vous ne me croyez pas, regardez ce qu’en dit Florence Aubenas dans le dernier Ripostes (France 5) en date. Il y a aussi H. Védrine, E. Todd, A. Adler et F. Baroin.


                        • Dominique Larchey-Wendling 10 septembre 2008 16:42

                          Pour résumer l’intervention de F. Aubenas qui était sur place et a interrogé des vrais Afghans, pas ceux dont rêvent les propagandistes de l’OTAN, la seule différence entre les troupes d’occupation soviétiques de l’époque et les troupes américaines actuelles, "c’est le salaire".


                        • kabreras kabreras 14 septembre 2008 12:55

                          L’Occident existe désormais par la Démocratie et pas par ses ennemis.

                          Ce n’est pas l’Occident qui a vaincu, c’est la Démocratie. Hitler, Mussoloini étaient des occidentaux, et ils ont été vaincus.

                          Ben Laden, les dirigeants chinois, Poutine, Ahmadinejad ne se battent pas contre l’Occident mais contre la Démocratie. Comme Castro qui est un occidental qui ne se bat pas contre "les valeurs universelles de l’Occident" mais contre la Démocratie.

                          La meme démocratie qui nie les votes référendaires des peuples ?
                          La meme démocratie qui dit et fait le contraire de ce qu’elle dit ? 
                          La meme démocratie vas-t-en guerre qui attaque des pays souverains soit disant pour amener la paix ? 
                          La meme démocratie qui truque des éléctions pour rester au pouvoir ? 


                        • kabreras kabreras 14 septembre 2008 13:02

                          Mince l’italique est partit, la premiere partie n’est pas de moi.


                        • amedee 9 septembre 2008 13:47
                           
                          ben quoi ? ils s’organisent pour la prochaine guerre mondiale.
                          si vous voulez vraiment avoir les chocottes par ici :
                          http://www.rense.com/general83/irwar.htm

                          voici l’intro :
                          "I have served as a consultant to three very high tech aerospace firms. My specialty is conceptualizing advanced warfare especially as it relates to new cutting edge advanced weapon systems. What I see unfolding with a war on Iran is the most frightening set of circumstances I have ever seen ; and I have been involved in advanced theoretical weaponry strategy and design for over 20 years. ""

                          • Breton8329 rol8329 9 septembre 2008 23:22

                            Merci d’amener un peu de lumière sur cette question fondamentale mais rarement évoquée : quelles sont les relations réelles entre la Russie et l’Iran ? Votre réponse sur le ton de la prospective me semble pertinente mais, hélas, dépassée. En effet, il suffit de dresser l’inventaire du matériel militaire mis en oeuvre par les iraniens pour se rendre compte qu’il existe une forte coopération technique entre l’Iran et la Russie. A titre d’exemple, notons que les iraniens mettent en oeuvre les missiles C802 (les mêmes que le Hezbollah) de fabriquation russe, les missiles SSN22 (missile antinavire le plus puissant du moment), et surtout des sous marins de type Kilo. L’utilisation de ce type d’équipement suppose un partenariat sérieux entre les deux pays. Il y a donc fort à parier que la coopération russe est très présente dans le pays. On peut également s’interroger sur l’origine de l’assistance technique dont bénéficie l’Iran pour son programme nucléaire ? Mais si les russes jouent l’Iran contre les USA, ils risquent de se retrouver dans la situation des USA qui avaient joué les Talibans contre les russe dans les années 80.


                            • arturh 10 septembre 2008 10:38

                              Oui, mais c’est la logique du front rouge-brun-vert qui tente de se constituer contre les progrès de la Démocratie et des droits de l’homme dans le monde. 

                              Heureusement, ils ont déjà perdu. Mais malheureusement, ils sont encore extrêmement dangereux.


                            • stewardgranger stewardgranger 10 septembre 2008 03:00

                              let’s all go to WWIII next summer... 


                              • Christoff_M Christoff_M 13 septembre 2008 03:41

                                 La Syrie et la Lybie "négocient" et l’Europe croit qu’il suffit de beaux discours et de bouts de papiers pour changer le monde !!

                                 Est ce que le but de Assad et de Khadafi n’est pas plutot de mettre la main sur la manne de l’aide internationale et d’éviter un blocus qui serait funestes à leurs pays respectifs....

                                 Est ce que les convictions changent derrière les façades, le père Assad tenait parole le fils n’a pas une réputation de confiance, demandez aux libanais ce qu’ils en pensent....
                                Sarkozy tenant comme toujours à serrer la main à tous en fait trop... cela rappelle tous les présidents américains qui, ayant rassemblé palestiniens et israeliens autour d’une table étaient persuadés d’arriver à un ccord, on signait bien un papier, mais la suite !!

                                 L’Europe fait preuve d’une grande "ingénuité" pour etre poli !! alors avec Sarkozy à la tete discours et bonnes intentions se multiplient !! sommes nous de bon conseil alors que notre Europe n’existe que sur du papier et la nos tetes syle Giscard sont forts pour faire des tonnes de paperasses.... au point que le texte devient illisible et indigeste... mais n’est ce pas une spécialité de nos dirigeants issus des grands corps ?! manque de réalisme, de pragmatisme et empilement de couches successives de textes ingérables...

                                Alors empétrés dans nos contradictions nous allons donner des conseils à la Russie que des mafieux occidentaux ont pillé avant l’arrivée de Poutine, fini le pillage organisé sous l’alcoolique, à qui on pouvait bien taper dans le dos car il n’était pas trop regardant !! Sarkozy doit regretter ce temps ou il aurait pu taper dans le dos sans réaction !! Quand à l’Iran peut on m’expliquer pourquoi les alliés du grand frère ont droit à la bombe meme le Pakistan poudrière s’il en est, et que l’Iran n’aurait pas droit au nucléaire, et pourquoi Khadafi qui n’était pas un saint a droit à des égards si déplacés maintenant !!

                                Si nous voulons donner des conseils aux autres faisons preuve d’un peu de cohérence.... avec nos discours et nos réactions un peu limites et en sens unique.... comme si la grande Europe existait !! ne nous étonnons pas d’avoir des réactions de moquerie à l’est et d’indignation au Sud... que dire de notre gestion catastrophique des ex pays de yougoslavie.... pas un livre pour parler de cela, du role de mr Kouchner et non sujet tabou, pas bien dans la France de la pensée unique de SARKOZY....

                                enfin arretons l’angélisme, nous sommes de grands vendeurs d’armes et on ne peut pas s’indigner hypocritement de la vente d’armes de la Russie et de la Chine à l’IRAN, pays qui appuient le programme nucléaire de l’IRAN....

                                Alors monsieur SARKOZY ferait bien d’apprendre la diplomatie à la MERKEL, car la Géorgie et l’Afghanistan sont deux gros feux rouges pour nous avertir que les rapports de force ont changé et que l’Europe actuelle n’a pas de réalité et d’impact à la limite de la Russie ou autres pays non alignés... et jouer les sous fifres des américains peut nous amener à etre des cibles pour les attentats alors que nous étions en dehors de cela avec Chirac ou Villepin.... Alors attention monsieur Sarkozy vous marchez sur des oeufs !!

                                Les mises en garde non écoutées ont donné le Liban en 2006, l’Iraq et maintenat l’Afghanistan, en Géorgie on voit bien le problème de populations prises en otage dans une nouvelle guerre entre les USA et l’ex URSS....

                                messieurs les américains vous seriez bien inspirés de ne pas prendre l’Europe pour un terrain d’entrainement et de manoeuvres.... je ne suis pas sur à la longue que les Gi amènent la paix et la démocratie.... et l’Europe doit s’affirmer si elle ne veut pas etre qu’un terrain entre deux grandes puissances !!


                                • Charles Bwele Charles Bwele 14 septembre 2008 13:10

                                  @ Michel Santi (l’auteur),

                                  En effet, les ondes grouillent de tels rapprochements entre la Russie et des nations "américano-agacéessmiley. Je suis loin de verser dans un quelconque anti-américanisme, mais cela donnerait qq bonnes leçons à Oncle Sam... smiley Le hic : la Russie en a-t-elle réellement les moyens (ex : construire une base près de/en Iran ?

                                  Merci bcp pour ces lignes très fructueuses.
                                  Amicalement smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès