Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Russie : le peuple est homophobe dans sa grande majorité

Russie : le peuple est homophobe dans sa grande majorité

54% des Russes pensent qu'il faut punir les homosexuels. et Vladimir Poutine les assimile aux pédophiles.

L’homophobie est largement répandue en Russie, où l’homosexualité était considérée comme un crime jusqu’en 1993 et comme une maladie mentale jusqu’en 1999. - See more at : http://stophomophobie.fr/?tag=russie#sthash.ZHemPTYU.dpuf
L’homophobie est largement répandue en Russie, où l’homosexualité était considérée comme un crime jusqu’en 1993 et comme une maladie mentale jusqu’en 1999. - See more at : http://stophomophobie.fr/?tag=russie#sthash.ZHemPTYU.dpuf

L'homophobie est largement répandue en Russie, où l'homosexualité était considérée comme un crime jusqu'en 1993 et comme maladie mentale jusqu'en 1999. Mais cette dépénalisation n'a pas pour autant changé les mentalités.

Un sondage, publié en mars 2013, par le centre Levada, organisation non-gouvernementale, rapporte que la moitié des Russes se disent "dégoûtés ou effrayés" par les homosexuel, tandis que 18% sont "réservés" à leur égard.

Au total environ 43% des Russes préconisent l'adoption de mesures radicales à l'égard des personnes homosexuelles : 22% approuvent l'idée d'un suivi médical forcé (17% en 2005), 16% sont pour l'isolement (12% en 2005) et 5% des Russes (3% en 2005) sont mêmes favorables à "l'élimination" des homosexuels.

Enfin, 27% des personnes estiment qu'ils ont besoin d'une aide psychologique (chiffres inchangés depuis 2005).

La plupart des personnes interrogées (34%) estiment que l'homosexualité est une maladie qu'il faut soigner, 23% des gens croient qu'elle est le résultat d'une mauvaise éducation ou d'une perversion (17%). Seuls 16% des sondés estiment que l'homosexualité est une autre forme de sexualité, une "orientation sexuelle déterminée à la naissance".

Les crimes homophobes se multiplient à travers le pays comme en mai dernier, lorsqu’un jeune homme de 23 ans est décédé. Les assassins, arrêtés très rapidement, se sont révélés être ses copains de cour d’immeuble. En interrogatoire, les suspects ont déclaré qu’ils avaient puni le gars parce qu’il s’était avéré être gay, et que la présence même de gays à Volgograd constituait un outrage à leurs sentiments patriotiques.

Ils l’auraient violé avec des bouteilles de bière. Deux bouteilles sont entrées entièrement, la troisième à moitié. Ses bourreaux ont glissé sous le corps des cartons et y ont mis le feu, puis ils ont décidé de rentrer chez eux. En chemin, ils ont compris que si leur camarade reprenait conscience, il irait voir la police. Ils sont revenus sur leurs pas, l’un des garçons a pris un pavé de 20 kilos environ et a frappé huit fois la victime à la tête.

La victime était si gravement touchée que les enquêteurs ont eu du mal à l’identifier.

Mais cette homophobie est entretenue en haut lieu. Elle était restée latente dans la société russe jusqu'à ce que le gouvernement de Vladimir Poutine n'attise le feu avec sa politique anti-gays.

1993 est l'année où l'homosexualité a été décriminalisée en Russie. L'Union soviétique en avait fait un délit en 1934. Écrivains et artistes dissidents ont été envoyés dans des camps de travail sous prétexte d'avoir commis des actes de "sodomie".

Ces derniers temps la pression monte de tous les côtés à Moscou et ailleurs, on voit à présent que les violences se déchaînent en tout impunité. Le gouvernement ayant clairement exprimé son homophobie dans des décrets qui définissent l’homosexualité comme une déviance et une perversité dont la société doit se prémunir par tous les moyens.

Ces violences envers la communauté gay sont renforcées par ce pouvoir, ouvertement hostile aux homosexuels, qui n'hésite pas à faire des amalgames douteux. Le 25 avril, Vladimir Poutine interrogé sur les droits des minorités sexuelles à la télévision russe a déclaré : "J’imagine difficilement un tribunal moscovite autorisant une organisation qui fait l’apologie de la pédophilie. Si une association favorable à la pédophilie voit le jour, les gens dans nos régions vont prendre les armes ! Vous imaginez le mariage gay en Tchétchénie ? Ca ferait des victimes'.

Voici l'évolution ces dernières années de l'homophobie en Russie :

22 avril 2006 :

La région de Riazan interdit la propagande homosexuelle à l'endroit des mineurs.

26 mai 2007 :

Des militants gais qui manifestaient contre l'interdiction du défilé de la fierté gaie à Moscou sont attaqués par des néo-nazis, puis arrêtés par la police.

30 mars 2009 :

Pour avoir proclamé que "l'homosexualité est normale" devant l'école secondaire de Riazan, une militante écope d'une amende de 1500 roubles (50$).

25 juin 2011 :

Les autorités interdisent un défilé gay à Saint-Pétersbourg. La police arrête 14 manifestants et les met à l'amende.

28 février 2012 :

La région de Saint-Pétersbourg interdit la propagande homosexuelle envers les mineurs. Plusieurs autres régions lui emboîteront le pas. Une amende maximale de 3 000 $ est prévue pour les individus qui seraient coupables de faire la "propagande de relations sexuelles non traditionnelles" auprès des mineurs. Les étrangers s'exposent à 15 jours de détention et à l'expulsion du pays.

25 janvier 2013 :

Anton Krasovsky (lire son interview), ex rédacteur en chef de la chaîne de télévision Kontr-Tv, annonce publiquement son homosexualité, or le lendemain il est licencié.

12 mai 2013 :

A Volgograd, un jeune gai de 23 ans est brûlé, sodomisé avec des bouteilles de bière et battu à mort par deux hommes.

29 mai 2013 :

Dans une localité du Kamtchatka (Extrême-Orient Russe) un homme a été battu à mort en raison de son orientation sexuelle par trois individus. Ceux-ci ont porté à l'homme de nombreux coups de pied et de couteau au corps et à la tête. Puis ils ont alors mis le corps de l'homme dans sa voiture, l'ont aspergé d'essence et ont mis le feu.

11 juin 2013  :

La Douma (Chambre basse du parlement russe) adopte une loi interdisant la "propagande des relations sexuelles non traditionnelles" auprès des mineurs. Il est prévue une amende de 4 000 à 5 000 roubles (100-125 euros) pour une personne physique. Concernant une personne dépositaire de l’autorité publique, celle-ci risque une amende de 40 000 à 50 000 roubles (1 000-1 250 euros) tandis qu'une personne morale risque de 800 000 à un million de roubles (19 000-23 500 euros). A noter que 88% des Russes soutiennent cette loi. (voir vidéo)

Les sanctions sont encore plus sévères si cette "propagande" est effectuée sur internet, les organisations et autres entités juridiques risquant par exemple dans ce cas d’être fermées jusqu’à 90 jours.

Les étrangers, quant à eux, risquent une amende pouvant aller jusqu’à 100 000 roubles, et pourront en outre être détenus 15 jours et expulsés.

26 juin 2013 :

La Douma adopte une loi interdisant aux couples de même sexe, russes et étrangers, d'adopter des orphelins russes.

Sources Amnistie Internationale (Voir vidéo)

Parrllèlement, une campagne de défense des "valeurs traditionnelles" bat son plein dans ce pays : elle a pour but, selon des experts, de consolider le cercle des partisans de Vladimir Poutine opposés aux valeurs occidentales présentées comme "depravées".

Des groupuscules orthodoxes ultra-conservateurs qui prolifèrent dans le pays sont de plus en plus actifs et violents. Des mouvements ayant pour dénomination "Sainte Russie", "Volonté de Dieu", "Contrôle parental" ou "Concile populaire" rassemblent des militants persuadés de l’effondrement moral de leur pays. Ces mouvements agissent généralement avec le consentement tacite de la police et de l'administration locale, souligne le politologue Mark Ournov.

Sur "VKontakte", qui est le Facebook russe, ils s'insurgent contre la"tolerantnost", cette tolérance inspirée de l’Occident qu’ils assimilent à une permissivité irresponsable. De l’avortement au trafic de drogue, en passant par la pédophilie, ces défenseurs de l’ordre condamnent avec virulence toutes les "déviances" d’une Russie qu'ils jugent désormais sans repères.

Alors qu'il est régulièrement fait état d'agressions homophobes, Vladimir Poutine a assuré, à Amsterdam, qu'il n'existait aucune homophobie d'Etat : "Dans la Fédération de Russie,afin que ce soit clair pour tout le monde, il n'y aucune infraction aux droits des minorités sexuelles. Ces gens... profitent des mêmes droits et libertés que tout le monde." a-t-il déclaré.

Parallèlement, une campagne de défense des « valeurs traditionnelles » bat son plein dans ce pays : elle a pour but, selon les experts, de consolider le cercle des partisans de Vladimir Poutine opposés aux valeurs occidentales présentées comme « dépravées ». - See more at : http://stophomophobie.fr/?tag=russie#sthash.w9QJ4Pgp.dpuf

est passible d’amendes de 4 000 à 5 000 roubles (100-125 euros) pour une personne physique. Une personne dépositaire de l’autorité publique risque une amende de 40 000 à 50 000 roubles (1 000-1 250 euros) et une personne morale, de 800 000 à un million de roubles (19 000-23 500 euros).

Les sanctions sont encore plus sévères si cette « propagande » est effectuée sur internet, les organisations et autres entités juridiques risquant par exemple dans ce cas d’être fermées jusqu’à 90 jours.

Les étrangers, quant à eux, risquent une amende pouvant aller jusqu’à 100 000 roubles, et pourront en outre être détenus 15 jours et expulsés.

- See more at : http://stophomophobie.fr/?tag=russie#sthash.w9QJ4Pgp.dpuf

est passible d’amendes de 4 000 à 5 000 roubles (100-125 euros) pour une personne physique. Une personne dépositaire de l’autorité publique risque une amende de 40 000 à 50 000 roubles (1 000-1 250 euros) et une personne morale, de 800 000 à un million de roubles (19 000-23 500 euros).

Les sanctions sont encore plus sévères si cette « propagande » est effectuée sur internet, les organisations et autres entités juridiques risquant par exemple dans ce cas d’être fermées jusqu’à 90 jours.

Les étrangers, quant à eux, risquent une amende pouvant aller jusqu’à 100 000 roubles, et pourront en outre être détenus 15 jours et expulsés.

- See more at : http://stophomophobie.fr/?tag=russie#sthash.w9QJ4Pgp.dpuf

est passible d’amendes de 4 000 à 5 000 roubles (100-125 euros) pour une personne physique. Une personne dépositaire de l’autorité publique risque une amende de 40 000 à 50 000 roubles (1 000-1 250 euros) et une personne morale, de 800 000 à un million de roubles (19 000-23 500 euros).

Les sanctions sont encore plus sévères si cette « propagande » est effectuée sur internet, les organisations et autres entités juridiques risquant par exemple dans ce cas d’être fermées jusqu’à 90 jours.

Les étrangers, quant à eux, risquent une amende pouvant aller jusqu’à 100 000 roubles, et pourront en outre être détenus 15 jours et expulsés.

- See more at : http://stophomophobie.fr/?tag=russie#sthash.w9QJ4Pgp.dpufSource : Amnistie internationale

Pour Nikolaï Baev, militant pour les droits LGBT,"l’homophobie tient sa source du machisme. Les Russes conçoivent la société comme une pyramide. En haut, il y a les hommes, les "vrais" comme ils se définissent, puis les femmes. Viennent ensuite les lesbiennes et tout en bas de l’échelle, il y a les gays, considérés comme les êtres les plus misérables."

Et il ajoute : "Aujourd’hui encore, de nombreux Russes préfèrent cacher leur homosexualité. Car les risques sont nombreux : mise à l’écart du cercle familial, licenciement, sans compter les violences de la part des ultra-orthodoxes, des groupuscules nationalistes ou des policiers dans les manifestations. Parfois pire : Il y a eu des cas de viols collectifs de lesbiennes. Leurs agresseurs pensaient qu’en les violant, elles allaient redevenir des femmes 'normales'.

Finalement les lesbiennes russes ne sont pas mieux traitées que les lesbiennes sud-africaines. Des dizaines de viols dits “correctifs” se produisent chaque semaine dans la seule région de Johannesburg. Une lesbienne serait, selon eux, une femme insatisfaite. La violer permettrait de lui faire comprendre son erreur et de corriger son orientation sexuelle…(voir vidéo)

Mais en Russie ces lois contre la minorité homosexuelle sont une manoeuvre politique, émanant du président du gouvernement , et qui résulte du fait du ralentissement de l’économie, fragilisée par la crise, et de la perte en légitimité de son pouvoir, remis en cause par une opposition de plus en plus dynamique.

Vladimir Poutine espère, avec ces discours homophobes, s’attirer le soutien d’une population conservatrice. Dans une rhétorique anti-occidentale, le président russe prétend protéger son pays de toute ingérence, dans les affaires de morale et de mœurs. Une dynamique qui explique l’interdiction faite aux couples homosexuels étrangers d’adopter des enfants russes.

 

Sources : Levada, Paris Match, Libération, TF1, Le Courrier de Russie, Reuters, Métronews,


Moyenne des avis sur cet article :  1.67/5   (83 votes)




Réagissez à l'article

90 réactions à cet article    


  • Julien30 Julien30 23 août 2013 09:37

    Mais puisque l’on vous dit que c’est le progrès, vous n’allez pas vous opposer à la pensée unique quand même, espèce de facho.
    Ce qu’il faudrait c’est que tous ces beaux progressistes ahuris se demandent pourquoi est-ce que l’homosexualité était considéré comme une maladie mentale jusqu’à il y a peu, et pourquoi elle ne l’est plus, dans quel but on lui a fait atteindre cette « normalisation ». Mais bon pour ça il faut être un peu moins paralysé par l’idéologie dominante qu’ils ne le sont, et avoir encore un tout petit peu d’autonomie intellectuelle.


  • Julien30 Julien30 23 août 2013 09:59

    Cogno ou de l’art de se tirer une balle dans le pied. Où est-ce que j’ai écrit que c’était un choix ou une mode, je rappelais justement que c’était considéré, à juste titre selon moi si il m’est permis d’avoir ma propre opinion Mr le totalitaire, comme une maladie. Apprenez à lire mon vieux.
    C’est dommage vous faites un commentaire très pertinent sur Poutine pour retomber dans la nuisance sociétale et libertaire dans le suivant, allez encore un effort, vous y êtes presque.


  • Julien30 Julien30 23 août 2013 10:53

    Et voilà toujours ces mêmes âneries, on devrait donc d’ailleurs leur laisser passer les projets de loi qu’ils veulent sur le sujet puisque l’homosexualité ne concernent qu’eux, c’est ça ?
    La liberté de choix, du « moi je », mes désirs mon ego, il y a quelque chose au-dessus de ça vous savez, cela s’appelle l’intérêt commun, et quand ces petits désirs nombrilistes viennent contrarier cet intérêt commun il convient de les remettre à leur place.
    Quant à vos propos sur mes intentions de casser du pd, c’est du procès d’intention bas de gamme pour vous faire passer pour le gentil tolérant à peu de frais, ça ne vole pas bien haut.


  • Mr Dupont 23 août 2013 12:21

    Notez la différence entre les 2 présidents

    L’un marie les pédés

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/07/18/01016-20130718ARTFIG00281-un-mariage-homosexuel-inedit-a-la-prison-de-poissy.php

    L’autre s’occupe de ses patrons pourris

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=14JH5-Tia5k

    Mr Menou en bon socialiste a choisi celui qui , avec son gang , devance les vouloirs du MEDEF

    http://www.forum-unite-communiste.org/forum_posts.asp?TID=3204

    .


  • Julien30 Julien30 23 août 2013 12:31

    Déformation des propos, malhonnêteté intellectuelle, moinssage sans argument, c’est la débâcle en rase campagne pour le camp libertaire.


  • krachunka 23 août 2013 16:18

    Julien 30 dit : « c’était considéré, à juste titre selon moi si il m’est permis d’avoir ma propre opinion Mr le totalitaire, comme une maladie. Apprenez à lire mon vieux »

    Julien 30 dit « La liberté de choix, du « moi je », mes désirs mon ego, il y a quelque chose au-dessus de ça vous savez »

    Vous n’en avez pas soupé de dire n’importe quoi à tout bout de champs, de traiter de totalitaire toute personne qui n’est pas d’accord avec vous....

    Ce genre d’article pourrait permettre des débats intéressants sur pleins d’aspects mais non c’est forcement le méchant oncle Sam qui impose sa loi au pauvre petit Poutine (ou l’inverse d’ailleurs).... Franchement ça me donne envie d’aller au parc des princes ce soir, j’aurais le même niveau de réflexion autour de moi mais au moins il n’y aura pas de faux semblants !


  • antonio 23 août 2013 09:43

    Que voilà un problème urgent à régler ! C’est ça : enc...... les mouches pendant que le Moyen Orient est à feu et à sang, que des cadavres d’hommes, de femmes et d’enfants jonchent les rues !


    • antonio 23 août 2013 09:58

      @ IG
      Vous me prêtez des opinions que je n’ai pas.


    • LE CHAT LE CHAT 23 août 2013 09:45

      et pourtant , l’école de lutte est russe ...... smiley


      • King Al Batar King Al Batar 23 août 2013 15:54

        Le Sambo est un art martial Russe, variante plus combative du Judo, particulierement élégante...
        Avec de belles roulades et des clés de cheville tout ce qu’il y a de plus class...


      • Rounga Roungalashinga 23 août 2013 10:26

        Je pense que nous sommes tous naturellement dégoûtés par l’homosexualité. Si nous la tolérons, c’est parce que nous sommes capables de relativiser et de rationaliser. Nous avons du mal à nous rendre compte de cela aujourd’hui, car nous baignons dans une culture où l’homosexualité n’est plus taboue, mais il n’empêche que je me souviens de mes réactions étant enfant et adolescent. J’avais été gêné lorsque j’avais vu Gazon Maudit, ça me faisait bizarre de voir deux femmes se faisant des câlins toutes nues. Je me souviens aussi des débuts d’internet. On allait chez un pote qui était connecté et on allait voir des sites pornos. A un moment on est tombé sur une photo avec deux mecs en train de s’enculer et nous avons réagi avec dégoût. « Ah !Mais c’est dégueu ! Comment on peut faire ça ? ». On ne voulait même pas voir la photo, comme si elle nous brûlait les yeux. Je crois même que ceux qui ont des désirs homosexuels en ont un peu honte. Evidemment, cette honte et ce dégoût disparaissent avec l’épanouissement sexuel et avec une culture qui banalise ce genre de pratiques.

        Par conséquent, si la culture russe n’a pas banalisé l’homosexualité et refuse d’en faire la promotion, alors il est normal que la majorité de la population s’y dise réfractaire. Ca ne veut pas dire qu’ils sont méchants.

        Qu’on me traite d’homophobe si on veut, il n’empêche que je dis les choses exactement comme je les ai ressenties. D’ailleurs, si je n’avais pas ce dégoût, cela voudrait dire que je pourrais envisager cette pratique pour moi-même, et donc que je serais bi (c’est à dire homo). Le dégoût de l’homosexualité en tant que pratique n’est donc rien de plus que la conséquence de l’hétérosexualité. Il est évident que ce dégoût pour les pratiques homosexuelles dont j’ai parlé peut très bien être maîtrisé pour ne pas se muer en haine des personnes homosexuelles. Après tout, on peut avoir le même dégoût pour les pratiques sado-masochistes ou urophiles sans pour autant avoir la haine de ceux qui s’adonnent à ce genre de loisir.

        Je pense que cela méritait d’être dit.


        • Rounga Roungalashinga 23 août 2013 10:57

          Et voilà le genre de commentaires auquel je m’attendais.


          Déjà je t’interdit de parler en mon nom, tu te prends pour qui toi ?

          Je me prends pour moi. En ce qui te concerne, si tu n’es pas dégoûté par la pratique homosexuelle, c’est que tu ne vois aucun inconvénient à la pratiquer toi-même, non ? Donc c’est que tu n’es pas hétéro.

          Ca dégoute les hétéros, mais je ne crois pas que ça dégoute les homos non ?

          J’ai aussi parlé du point de vue des homos.


          C’est comme ça que se définit l’orientation sexuelle, c’est incroyable non ?

          Et ?

          Non, t’aurai du fermer ta gueule pour le coup, tu sors des banalités, un hétéro dégouté quand il vois des homos ensemble, mon dieu, quel scoop, quelle révélation, vite un prix Nobel !!

          Je n’ai pas prétendu sortir un scoop. Au contraire, je pars d’une simple constatation pour tenter d’expliquer un fait général. C’est la définition du bon sens.


          Mais le pire, tu as voulu universaliser ton point de vue de petit coincé qui n’a pas pris la peine de réfléchir sur lui, sur ce qu’il ressent, sur le pourquoi du comment.

          Faux.


          Tu as montré que tu étais incapable d’imaginer que d’autres puissent être différent de toi.

          Faux.

          Apprends à lire.


        • Julien30 Julien30 23 août 2013 11:01

          « Apprends à lire »

          Je lui ai fait le même commentaire plus haut, apparemment il a du mal à « argumenter » sans déformer les propos des autres sur ce sujet, transformer les propos, diaboliser, ça évite de faire face au fond des choses et permet de rester en surface, au niveau de l’idéologie dominante, tellement confortable pour éviter d’avoir à penser réellement.


        • Rounga Roungalashinga 23 août 2013 11:03

          Comme tu as des difficultés à appréhender le sens des textes que tu lis, j’ai isolé des passages de mon commentaire qui démentent tes accusations foireuses :

          Si nous la tolérons, c’est parce que nous sommes capables de relativiser et de rationaliser. Nous avons du mal à nous rendre compte de cela aujourd’hui, car nous baignons dans une culture où l’homosexualité n’est plus taboue
          [...]

          Evidemment, cette honte et ce dégoût disparaissent avec l’épanouissement sexuel et avec une culture qui banalise ce genre de pratiques.
          [...]

          Il est évident que ce dégoût pour les pratiques homosexuelles dont j’ai parlé peut très bien être maîtrisé pour ne pas se muer en haine des personnes homosexuelles.
          [...]

           


        • Rounga Roungalashinga 23 août 2013 11:09

          Et je souligne une dernière chose :
          Je pense que [...]

          Quand on commence une phrase par « je pense que », ça veut dire « c’est mon opinion », « ça n’engage que moi », « je peux très bien me tromper ». C’est justement pour éviter les réactions de crétins dans ton genre qu’on prend ces précautions oratoires qui seraient inutiles s’ils n’existaient pas.


        • Rounga Roungalashinga 23 août 2013 11:21

          Eliminé, il l’a déjà été 4 fois, vu son pseudo, mais ça ne sert pas à grand chose car il revient à la charge. Il faut croire qu’il a à coeur d’accomplir sa mission sacrée, qui est de dire à ceux qui ne pensent pas comme lui qu’ils sont cons. 
          De toute manière, ceux qui partent du principe que le monde va mal parce que les gens sont cons le sont eux-mêmes, car ils se révèlent par ce fait incapables de comprendre la diversité des points de vue, de se mettre à la place de l’autre, de comprendre les rapports de force qui fondent les positionnements idéologiques. Il n’y a pas grand chose à en tirer.


        • Tall 23 août 2013 12:36

          cogno5 fait partie de ces éléments vite repérés et vite discrédités ..

          et une fois ça fait, on ne répond plus, et on ne lit même plus

        • vapulaflo 23 août 2013 15:31

          pour cogno, si tu te prend pas de bite dans le cul tu es un coincé ! 


          Bravo ! !!!!!

          Allez justifiez ce que vous voulez dans votre chaumiere : http://www.seneweb.com/news/International/quot-la-pedophilie-une-maladie-et-non-un-crime-quot_n_90793.html

          Ca commence comme ca et apres ca fini comme en 45...


        • Rounga Roungalashinga 23 août 2013 15:40

          Je prie celui ou celle qui a demandé de replier mon commentaire de m’indiquer quel passage y est contraire à la charte. Merci.


        • 1984 23 août 2013 16:02

          Etre dégouté par l’homosexualité devrait te faire réfléchir un peu !
          Ne serais tu pas dégouté par une attirance que la morale dans laquelle tu as grandi interdisait ?
          Je soupçonne fortement une grande parti des homophobes d’avoir une attirance pour leur sexe, cela leur étant intolérable parce qu’on leur à rabaché que c’était mal, alors il faut détruire ce qui leur rappelle cette « faiblesse ».

          Moinssez les attardés !


        • Rounga Roungal’ashinga 23 août 2013 23:58

          Etre dégouté par l’homosexualité devrait te faire réfléchir un peu !

          Je ne suis pas dégoûté par l’homosexualité. J’ai dit qu’il existe une répulsion naturelle envers l’homosexualité qui est selon moi répandue, et qui se corrige avec les circonstances culturelles et les expériences sexuelles personnelles. A mon avis, c’est lié à la sodomie. Quand on est jeune, le trou du cul c’est la boîte à caca, c’est sale, on n’y touche que pour s’essuyer après la défécation. Donc il est difficile à concevoir qu’on puisse prendre du plaisir à mettre des choses dedans, et particulièrement le zizi des copains. Pour citer encore un souvenir, on avait, ados, entendu une émission de radio où un gars disait qu’il avait besoin que sa femme le sodomise avec un gode pour prendre du plaisir. On était unanimes : il aime prendre des trucs dans le cul, il est pédé, point. Ca ne nous passait même pas par la tête que les pédés sont constitués comme nous, et que s’ils trouvent ça chouette, alors c’est peut-être que c’est agréable. Quand on est inexpérimenté, on en reste à la répulsion envers une pratique qu’on n’a même pas essayée. Mais après vient le temps où notre copine nous met un doigt dans les fesses, on se crispe un peu au début, c’est pas très agréable, mais quand on se détend c’est pas si mal. Et puis on se dit que ça ou une bite veineuse, ça fait pas une grosse différence.

          Ne serais tu pas dégouté par une attirance que la morale dans laquelle tu as grandi interdisait ?

          Pas du tout. Aucun tabou de ce genre dans ma famille athée.

          Je soupçonne fortement une grande parti des homophobes d’avoir une attirance pour leur sexe

          Tout à fait. Les homophobes sont ceux qui refusent d’admettre le plaisir narcissique qu’ils éprouvent à regarder des beaux hommes. Si je regarde mon désir homosexuel (qui existe chez la plupart des hétéros), je vois que ce qui est désirable dans le corps de l’autre, c’est ce que je suis capable de projeter sur le mien, ce qui n’arrive pas avec les femmes forcément. Certains refusent de voir ça, ce qui renforce leur homosexualité latente en même temps qu’elle la refoule par la haine.


        • Rounga Roungal’ashinga 24 août 2013 13:11

          J’ajoute également que la répulsion envers l’homosexualité tient à un autre facteur, qui est le sentiment désagréable, pour un homme, d’être la cible d’un désir masculin. En effet, les hommes connaissent l’essence de ce désir, bestial et réduisant l’autre à un objet, et que cela est perturbant. Moi-même il m’est déjà arrivé de me faire pelotter par des homos (car je suis extrêmement beau et que je plais beaucoup à cette gente), et c’est toujours très désagréable.

          Et j’aimerais quand même dire à cogno qu’il est ridicule de venir se plaindre qu’on attaque sa personne alors que 99% de ses commentaires ne sont que des attaques ad hominem, sans aucun argument.


        • antyreac 23 août 2013 11:27

          L’HS n’est pas vraiment reconnue en France et ne serait toujours pas reconnue si le gouvernement français n’avait pas voté des lois en force

          Alors qu’on emmerde pas avec ça nos amis russes

          • vapulaflo 23 août 2013 15:41

            C’est pas parce que le gouvernement a imposé ça aux français que je ne pisse pas contre le mariage gay.

            Modulo le fait que on peut tres bien ne pas etre homophobe, et pisser contre cette loi scélerate et contre nature.... 

            Tu vis chez les bisounours mon pauvre, en croyant que tout le monde est d’accord et a avalé la couleuvre.... 


          • escoe 23 août 2013 12:05

            En tous cas bravo aux cosaques du Kouban qui montent à Moscou pour corriger la racaille cosmopolite mondialiste !


          • jean dupondal 23 août 2013 14:47

            Les cosaques sont mes amis.


          • Agafia Agafia 23 août 2013 22:45

            @ Aladeen

            L’honnêteté intellectuelle est une valeur en chute libre chez certains smiley

            Et très Fière d’avoir du sang cosaque smiley


          • COLRE COLRE 23 août 2013 11:46

            Vous n’avez rien compris : Poutine est un gros marrant… Quand il déclare : « Vous imaginez le mariage gay en Tchétchénie ? Ca ferait des victimes », difficile de ne pas éclater de rire en pensant aux 100.000 à 300.000 morts de la guerre de Poutine en Tchétchénie… 

            Sacré Wlad, tu nous feras toujours rire avec tes bonnes blagues ! smiley


            • jean dupondal 23 août 2013 14:52

              En attendant la Tchétchénie est en paix. Peut on en dire autant a Bagdad ou a Kaboul ?
              La paix a un prix, en Tchétchénie c’était 300 000.
              En Irak combien de mort ? Et pas de paix...


            • King Al Batar King Al Batar 23 août 2013 11:47

              Mouais...
              On peut en faire des tonnes des informations comme ca.
              Je suis sur que plus de 50% des américains sont islamophobe...
              Je pense que plus de 50% des Israeliens sont palestinophobe, voir Iranophobe...
              A mon avis, plus de 50% de la populations de certains pays musulmans sont Judéophobe...

              Et on peut en faire des tonnes comme cela.

              La première des choses c’est que lorsqu’un peuple décide, et si plus de 50% de la population est d’accord, vous n’avez pas le droit d’aller contre sa volonté. Sinon, c’est ca le fascisme.

              Personne n’est obligé d’aimer tout le monde.

              D’ailleurs, et sans l’être, le racisme devrait être légal en France. Chacun est libre de penser ce qu’il veut, et on ne peut pas forcer les gens a en aimer d’autre. En revanche l’incitation à la violence qui découle du racisme, elle, devrait être bien evidement interdite.

              A l’auteur, j’ai envie de vous dire « Mais qu’est ce qu’on en a a foutre ». Vous croyez sincérement que tout le monde va aimer les gays ??? Au moins, les Russes sont franc et vous ne pouvez pas leur reprocher.

              Mettez vous dans le crane qu’il y a des gens sur terre qui ne vous aimeront jamais. Et surtout que la majeure partie des gens qui ne sont pas homo, n’en ont strictement rien à foutre de vous, et encore moins de vos chouinages permanents de gamins...
              Vivez votre vie, et arretez de vouloir que tout le monde vous aime ou vous accepte. La haine est un sentiment très courant chez les humains. D’ailleurs peut etre vous aussi vous haissez des personnes sans réelle raison (je veux dire sans les connaitre personnellement).

              Maintenant, vous ne pourrez jamais aller contre la volonté d’un peuple. Vous pouvez la critiquer. Mais vos chouinage me paraissent être de l’energie dépensée inutilement. néanmoins vous en faites ce que vous voulez.


              • LE CHAT LE CHAT 23 août 2013 11:53

                Salut King ,

                ça , ce sont des paroles de bon sens ! ils font ce qu’il veulent avec leur cul , ça va pas nous casser les dents , mais en aucun cas faut nous demander de venir tenir la chandelle et les applaudir !


              • King Al Batar King Al Batar 23 août 2013 15:27

                Salut Le Chat !

                Je te remercie pour ton post.

                Ca me parait être évident. Nous vivons dans un pays ou nous sommes « tolérant » et que les différences quelles qu’elles soient sont globalement acceptées par les citoyens...

                Maintenant, et c’est un sentiment naturel, mais pas légitime, on dit que ce que quand quelquechose nous est inconnu on a tendance a ne pas l’aimer par méfiance, crainte de l’inconnu etc...
                Tout le monde n’a pas ce recul necessaire, et je suis sur qu’il existe pleins d’homosexuels qui ont ce même défaut. D’ailleurs ce n’est pas parce que l’on fait partie d’une minorité (fusse t elle opprimée ou pas) que l’on en est plus tolérant. Et je suis sur que certains homos sont aussi cons que des homophobes.

                Ca m’agace les gens qui veulent partager leur problème avec autrui et qui cherche l’indignation collective, comme un enfant qui ne peut se défendre seul. On a tous nos problèmes personnel et d’acceptation d’identité... Néanmoins il existe des grands chouineurs et d’autres qui souffrent en silence. Pour moi, la dignité c’est de souffrir en silence, et de s’en prendre uniquement à ceux qui nous font souffrir. Pas de chercher à ce que tout le monde chiale en coeur...

                Mais bon... nous parlons ici d’une communauté de petits bourgeois, surprotégé en France. Les enfants gatés de la républiques... Avec d’autres communauté d’ailleurs.


              • cmoibelek 23 août 2013 22:34

                Genre ldj , crif ect... ?


              • King Al Batar King Al Batar 23 août 2013 23:32

                Oui mais pas que...
                Aujourd’hui je trouve qu’en France il y a trois communauté, ou plutôt groupe d’individus, qui sont surprotégés par la Republique.
                N’y voyez aucune jalousie, je suis moi-même originaire de l’un de ses groupe d’individus, mais j’essaye autant que possible d’être objectif.

                Alors, il y a une explication qui justifie le fait qu’il y ait pour moi des « enfants gatés de la république ». C’est que par le passé, ils ont énormément souffert et vécu en marge. Bref, ce sont des gens qui se sont fait victimé et qui, parfois continuent à l’être...

                Pour moi ce sont effectivement, les juifs. Et pourtant mes parents sont juifs, et j’ai même bénéficié d’une éducation religieuse. Mais je m’en suis considérablement écarté, et je n’ai pas du tout l’esprit communautaire. Donc comme je disais, cette communauté a fortement souffert il y a une soixantaine d’années et aujourd’hui encore, on ne peut rien dire. Pas critiquer certaines dérives communautaires, sans se voir taxé d’être un honteux antisémite, et rappelé a l’ignoble souvenir des « heures les plus sombres de l’histoire... »

                Les homosexuels. Que je comprends toutefois. Je pense qu’il doit être très difficile d’être un petit homo dans la campagne francaise, et que parfois, comme tout se sait, subir une forme de racisme, d’exclusion, de haine, de crainte, de dégout, qui doit être parficulièrement bléssant. C’est pourquoi, à mon sens une ville impersonnelle comme Paris leur sied mieux d’ailleurs. Bref, il ne faut quand même pas négliger qu’effectivement encore aujourd’hui, ils doivent subir des violences psychologiques pas forcément agréable. Toutefois, les representant de cette communauté se comportent comme des enfants gatés, a réclamer, à exiger, comme un enfant ... Et finalement obtenir des faveurs des dirigeants, trop enclin à les chouchouter, qui ne trouve pas de véritable légitimité, ni sociale, ni de cojoncture.... Mais bon dire ça c’est peut être homophobe... Je ne crois pas, mais on me l’a parfois dit...

                Et puis enfin les femmes. Alors c’est un peu brutal ce que je dis, mais dans le fond ce n’est pas méchant. Simplement quand on écoute les féministes, on a l’impression qu’il n’y a que les femmes qui ont souffert dans l’histoire. Comme si le monde ouvrier, le chomage, la misère n’était rien en comparaison du sort qu’on a reservé aux femmes pendant des siècles... Une lutte des classes modernisés par des chouineuses. Qui ont tellement pris l’habitude qu’on leur cède tout, qu’elle en vienne aujourd’hui a avoir leur pires represenantes (les Femen) qui peuvent revendiquer leur idées en enfraignant la loi (je rappelle que se ballader les nichons a l’air ailleurs que sur une plage est un délit). Mais personne ne leur dit rien. On les défendrait presque même à écouter les representant politique. On les prend comme figure pour incarner Mariane sur un timbre...

                Bref, tout ca pour dire que comme les enfants, a trop proteger des personnes (qui ont certes souffert) on arrive a des dérives proche du fascisme intellectuel (police de la pensée) si on remet en compte les privilèges...


              • cmoibelek 24 août 2013 00:53

                mais t’as raison, on peut etre juif, homo et femme.la trinité quoi...


              • King Al Batar King Al Batar 24 août 2013 10:29

                Oui j’ai une tante dans ce cas la en plus...


              • Jelena XCII 23 août 2013 12:07

                Psst l’auteur >> le mariage pour tous n’existe que dans les pays cathos.

                Russie, Biélorussie, Roumanie, Serbie, Grèce, etc... >> Orthodoxe.

                Dans les pays orthos, les homos se font silencieux, c’est un fait, ils ne défilent pas en string comme c’est le cas dans notre charmante capitale (gay pride).

                L’oncle Sam montre du doigt ces pays qui refusent de sombrer dans la décadence ? Les orthos lui font un doigt d’honneur en guise de réponse.


                • Jelena XCII 23 août 2013 13:01

                  « Toi être d’accord avec l’article ou toi être censuré. »

                  Après on s’étonne que ce site soit de moins en moins fréquenté...


                  • Pierredu 30 juin 2014 02:38

                    Toi être homophobe répugnante


                  • Mowgli 23 août 2013 13:21

                    Cépavré que les Russes y z’aiment pas les zomos. J’ai eu un collègue russe, un entomologiste. Lui était à fond pour les P.D. Plus il y en a, plus on a de femmes à se partager, disait-il, vive les P.D. ! Mais je vous laisse deviner ce qu’il pensait des gousses.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès