Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Rwanda, une vérité qui dérange

Rwanda, une vérité qui dérange

Alors que le Rwanda commémorait les 20 ans du génocide, l’implication de la France, dénoncée par le chef d’état Rwandais, pourrait bien être une sinistre réalité.

Si l’on en croit Wikipedia, au Rwanda, pays des 1000 collines, dont l’indépendance a été acquise en 1962, 2 «  clans », les Tutsis et les Hutus se partagent ce pays, et les premiers colonisateurs, d’abord allemands, puis belges, avaient assimilé les Tutsis (aristocrates) à « une race supérieure (…) plus grands, plus beaux, plus clairs de peau, ce qui les rendrait plus aptes à diriger  », (lien) alors que les Hutus seraient plutôt des « roturiers », ce qui laissait présager de probables conflits.

A l’époque les colons s’étaient donc appuyés sur les Tutsis pour assumer l’administration du pays, mais lorsque la volonté d’indépendance du peuple Rwandais se fit pressante, les colons changèrent leur fusil d’épaule, faisant porter leur préférence sur les Hutus, provoquant des émeutes, des exactions, et l’exil de milliers de Tutsis. lien

L’histoire… un éternel recommencement.

Mais revenons à la situation actuelle.

Certes Paul Kagamé, un tutsi, n’est pas exemplaire en matière de démocratie, (lien) vu les conditions de sa prise de pouvoir, mais au-delà de ça, il faut essayer de comprendre quelle vérité serait masquée par les écrans de fumée allumés ici ou là.

Dans son ouvrage, « la France au Rwanda  » (éditeur Peter Lang-2007Olivier Lanotte, chercheur belge au CECRI, affirme que la France n’a pas de véritables intérêts dans ce pays, mettant sur le compte du fantasme la « volonté des autorités militaires françaises d’installer une base militaire dans le Bugesera ou du faire du Rwanda le laboratoire de leur doctrine de la guerre révolutionnaire », ajoutant que « les intérêts économiques étaient quasi inexistants, et les échanges commerciaux totalement négligeables ». lien

Pourtant récemment, un économiste patenté titrait dans un article « le Rwanda, terre d’opportunités pour les entreprises françaises ». lien

D’ailleurs dès 2011, l’actuel président Rwandais invitait Nicolas Sarközi à renforcer les relations économiques entre les 2 pays, faisant valoir entre autres l’exploitation du gaz méthane sur le lac Kiwu, ce qui avait provoqué en écho de la part de l’ex président français une réponse on ne peut plus claire : « la France veut aider le Rwanda, nous allons construire une coopération économique, politique, culturelle qui ne ressemblera à aucune autre ». lien

Puis, en septembre 2013, une délégation de 9 entreprises françaises s’était rendue au Rwanda pour « se rendre compte des opportunités d’investissement ». lien

En tout cas la publication d’Olivier Lanotte n’a pas fait l’unanimité, loin s’en faut, à preuve la contestation faites par un témoin direct, Emmanuel Cattier, argumentée avec précision, prouvant que la réalité décrite par l’auteur était assez éloignée de la vérité. lien

Il s’en est d’ailleurs ouvert par une lettre très explicite que l’on peut découvrir sur ce lien.

Il y a une certitude, les militaires français présents sur le sol rwandais n’étaient pas seulement là pour des « raisons humanitaires » et s’il faut en croire la note de l’amiral Lanxade à François Mitterrand leur mission était de « renforcer notre coopération et de durcir le dispositif rwandais ». lien

On peut aussi lire dans le journal « l’instant  », sous la plume de Jean-Pierre De Staercke : « les FAR accompagnés de civils hutu se seraient livrées à leurs carnages sans faire de sélection (…) des militaires sont venus prêter main forte à des groupes de civils hutus qui avaient ouvert la chasse au Bagogwe et plus généralement à la population tutsi de la région (…) les victimes auraient été achevées par des femmes et des enfants de militaires »

Tout à commencé le 6 avril 1994, jour ou l’avion gouvernemental de Juvenal Habyarimana, l’ancien président du pays a été abattu, privant par un tir de roquette venue, pour l’instant, on ne sait d’où, tout un pays de son gouvernement.

Or cette roquette était une arme française, un missile Mistral, à l’époque il n’avait pas fait l’objet d’une AEMG (autorisation d’exportation de matériel de guerre), et sa présence sur le sol Rwandais était donc tout à fait illégale.

Plus tard, ce fut le journal « Libération » qui, le 10 janvier 2013, donna une information qui jeta un certain trouble : .2 gendarmes français, et l’épouse de l’un d’eux, furent tués à Kigali dans des circonstances non élucidées, mais le certificat de décès établi pour l’un des gendarmes serait, d’après le quotidien, un faux, le décès étant assuré comme « accidentel ».

Ces gendarmes étaient chargés de la mission de coopération française avec celle de l’armée rwandaise.

Auraient-ils eu des informations sur l’identité de ceux qui avaient tiré le missile ? s’interroge le quotidien. lien

Autre signe inquiétant, ils sont nombreux à dénoncer en France, comme en Afrique, le fait que les juges avaient toutes les peines du monde à enquêter sur le sujet, des avocats rwandais affirmant que « l’enfumage est toujours venu de Paris »…lien

A l’époque, on était en pleine cohabitation, avec comme président François Mitterrand, et comme 1er ministre Edouard Balladur…le ministre de la défense étant un certain François Léotard, celui là même qui s’indigne des accusations de Paul Kagamé. lien

Dans son ordonnance, le juge Jean-Louis Bruguière accuse Paul Kagamé et son entourage « d’avoir planifié au risque du génocide à seule fin de s’emparer du pouvoir avec le soutien de l’opinion internationale ». lien

Pourtant les faits sont têtus, et s’il faut en croire plusieurs témoins il semble bien que la France ait une part importante de responsabilité dans ce qu’il est convenue d’appeler un génocide, puisque 800 000 Tutsis y ont laissé leur vie.

On voit sur cette photo les hutus qui viennent d’être armés, encadrés par les militaires français.

Quelques témoignages sont éclairants : «  nous livrons des munitions aux FAR en passant par Goma, mais bien sur nous le démentirons si vous me citez dans la presse  » aurait déclaré Philippe Jehanne, de la DGSE à l’historien Gérard Prunier le 19 mai 1994, en plein génocide. lien

D’ailleurs le rapport de la commission d’enquête rwandaise publiée le 5 aout 2008 met la France directement en cause dans le génocide. lien

Andrew Wallis cite les soldats français qui auraient déclarés aux interhamwe « il faut ouvrir les ventres de ces Tutsis que vous tuez pour qu’ils coulent et que les satellites ne les voient pas ».

Pour information le terme « interhamwe » désignait les membres des milices de l’ancien parti unique le MRND.

Une autre voix dissonante vient de se faire entendre, celle d’EELV, qui par un communiqué, accuse la France de ne pas reconnaitre son implication dans le génocide.

Extrait du communiqué : « implication pourtant affirmée par nombre d’historiens qui pointent la complicité et le soutien au régime qui a planifié et exécuté le génocide tutsi ».

Le groupe politique des Verts demande que Paris « cesse de mettre un frein à la justice en dissimulant un grand nombre de documents officiels sur les opérations militaires françaises au Rwanda, ou les archives de l’Elysée », réclamant la déclassification des documents et la publication de tous les documents se rapportant à l’action de la France de 1990 à 1994. lien

C’est aussi ce qu’a récemment dénoncé l’un des acteurs militaires présent à cette époque au Rwanda, Guillaume Ancel, qui affirme « l’histoire mythique de l’opération Turquoise ne correspond pas à la réalité  ».

Il affirme que la « volonté humanitaire » cachait une réalité moins avouable, qui voulait stopper l’avancée militaire du FPR (front patriotique rwandais) tout en ménageant les forces gouvernementales génocidaires.

Il propose une autre histoire que celle entendue traditionnellement, expliquant que l’opération Turquoise, lancée le 22 juin 1994 avait pour objectif caché de faire le coup de feu contre la rébellion essentiellement Tutsie.

Le témoignage de cet ancien capitaine au 68ème régiment de l’artillerie d’Afrique évoque le troublant décalage entre la version officielle française, et la situation qu’il a vécu.

Il raconte comment les armes qui avaient été prises au Tutsis, par les militaires français on été distribuées à l’armée rwandaise, principalement Hutu, affirmant même que ce serait la France qui aurait payé la solde des soldats rwandais. lien

En attendant le nouveau premier ministre, droit dans ses bottes, affirme que la France n’a rien à voir avec ce monstrueux génocide, qualifiant « d’injustes et indignes » les accusations de Kigali, ajoutant que l’honneur de la France « c’est toujours de s’interposer entre les belligérants ». lien

Voila donc un ministère qui commence bien.

On sait que l’Afrique est, pour les puissances mondiales, une mine à ciel ouvert, et que manifestement la France-Afrique a encore de beaux jours devant elle.

En 2008 Eva Joly dénonçait déjà le pillage de l’Afrique lequel correspond à 15 000 milliards de dollars. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « quand tu laisses la porte ouverte, tu peux être sur que quelqu’un va entrer  ».

L’image illustrant l’article vient de « laregledujeu.org »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Quand les Ivoiriens voient clair

Le naufrage de Bagbo

Le chocolat sent mauvais

Des maliens aux malins

Morts pour AREVA


Moyenne des avis sur cet article :  3.45/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 10 avril 2014 08:51

    on nous aurait menti ? smiley
    la réussite de notre pseudo civilisation ne repose que sur le pillage du reste du monde depuis 500 ans .
    nous sommes une culture d’imposteurs et d’hypocrites qui prétendons être les héritiers des grecs a lors que nous sommes issus des barbares francs, vandales, burgondes et autres ostrogoths.
    les descendants d’attila en quelque sorte ......


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2014 09:09

      gajin

      oui, et en haut lieu, on nous prétend depuis plus de 10 ans que la Francafrique, c’est fini !
       smiley

    • gaijin gaijin 10 avril 2014 12:21

      nos politiques sont comme une boussole inversée : il suffit qu’ils prétendent une chose pour que l’on puisse être certains du contraire.
      ce n’est qu’une question d’habitude .....................


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2014 12:40

      gaijin

      un peu comme une boussole pour laquelle en trouvant le nord, il faudrait l’appeler le sud.
       smiley
      complètement déboussolés.
      ce matin sur l’antenne de fr culture, un des chantres « socialiste » du libéralisme disait que c’était le moment de foncer... direction la « flexibilité »... direction « vive Gataz », et direction le mur... lors du prochain scrutin européen.

    • Hermes Hermes 10 avril 2014 14:53

      Olivier, il manque iune pièce importante à votre dossier. Bizarre encooore Iznogood !
      A+ smiley


    • cathy30 cathy30 10 avril 2014 15:21

      Gajin
      Tu ne crois pas si bien dire pour les uns ou les huns ou Attlila :
      Gott mit uns par les nazis, les huns étaient bien saxons

      http://www.warrelics.eu/forum/heer-buckles/gott-mit-uns-belt-buckle-real-fake-5367/


    • Julien30 Julien30 10 avril 2014 15:34

      « la réussite de notre pseudo civilisation ne repose que sur le pillage du reste du monde depuis 500 ans .
      nous sommes une culture d’imposteurs et d’hypocrites qui prétendons être les héritiers des grecs a lors que nous sommes issus des barbares francs, vandales, burgondes et autres ostrogoths
      . »

       

      La détestation de soi de gauche dans toute sa pureté, bravo et allez vous pouvez continuer « on est trop méchants, on a fait que des saloperies, on est de la merde », mon dieu vous faites peur les gars.


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2014 16:40

      Hermes

      il est quand même évoqué quelque part, 
      et puis il a tellement de casseroles, le pauvre...
       smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2014 16:41

      julien

      mais je pense que dans ce commentaire, la gauche n’était pas la seule visée ?

    • gaijin gaijin 10 avril 2014 18:10

      julien
      a part un énième copié collé d’absurdité ( vu que je ne crois ni a la gauche ni a la droite ) quelque chose de factuel a dire ?
      une notion venue d’un monde ou les occidentaux n’auraient pas envahit :
      les amériques, les indes, la chine, le japon, l’afrique, l’australie ..........
      massacré et déporté les population chaque fois que c’était possible et pillé les ressources le reste du temps
       ????? 
      les faits sont têtus ! 


    • mmbbb 10 avril 2014 19:29

      ne vous inquietez dans 2 generations l’europe aura disparu L’afrique prendra sa recherche puisque sa population va doubler 


    • Julien30 Julien30 10 avril 2014 23:14

      Un énième copié-collé d’absurdité ? Je ne vois pas trop à quoi vous faites référence, à moins que ce ne soit au passage de votre cru que je cite :) ?

      Sinon en général ce genre de propos sont toujours tenus par des gens de gauche, c’est pour ça que je vous ai étiqueté un peu vite de ce bord. Sinon pardon, mais encore une fois ce genre de vision primaire et excessive n’apporte pas grand chose au schmilblick et même entame encore plus l’esprit des gens (car elle est justement largement relayé par des gens de gauche majoritaires dans les milieux intellectuels et dans le cinéma) et personnellement me fatigue. 

      La civilisation européenne a tellement apporté par ailleurs, et vous savez quand on cherche et quand on n’idéalise pas, on se rend compte que tous les autres peuples ont commis eux aussi leur propres saloperies, et parfois même pire (cannibalisme, sacrifices humains).


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2014 23:25

      mmbb

      vous vouliez dire « sa revanche » ?

    • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 2014 07:17

      Hermes

      j’oubliais de te remercier pour cette info complémentaire, prouvant que même financièrement, la France est profondément impliquée dans ce génocide.

    • gaijin gaijin 11 avril 2014 08:57

      pour le copié collé c’était « la détestation de soi de la gauche » qu’il me semble a voir vu plusieurs fois

      « La civilisation européenne a tellement apporté par ailleurs »

      apporté quoi ?
      a qui ?
      des faits !

      " et vous savez quand on cherche et quand on n’idéalise pas, on se rend compte que tous les autres peuples ont commis eux aussi leur propres saloperies, et parfois même pire (cannibalisme, sacrifices humains)."

      je n’idéalise pas et je cherche, je connais assez bien les cultures d’ extrème orient, leur histoire et ce qu’elle peut avoir de pages sombres mais qui d’autre a réalisé un carnage humain et culturel a l’échelle de la planète ? 


    • Julien30 Julien30 11 avril 2014 09:40

      Vous voyez que vous avez vos sympathies idéologiques, vous êtes quand même a priori plus proche de la gauche que de la droite a priori :).

      La détestation de soi, de son passé, de son identité est un sport national à gauche, un des fondements majeurs des idées de gauche, cela va du culte du métissage au mariage gay en passant par la haine de l’Eglise catholique, c’est contenu dans le projet même des idées de gauche : détruire l’ordre et les valeurs qui a précédé leur émergence dans notre histoire à partir de la Révolution. Ce serait un peu plus long à détailler et je n’ai pas trop le temps mais bon beaucoup voit très bien ce dont je parle.

      Vous pensez que la civilisation européenne n’a jamais rien apporté de bon, sur le plan des idées et des principes, des sciences, de la culture et des arts ? Il faut vraiment que je vous donne des exemples ?


    • gaijin gaijin 11 avril 2014 10:11

      extrême orient = gauche ?
      étonnant non ? surtout que je suis professeur de sabre japonnais qui est une activité ( au japon ) typiquement marquée a l’ extrême droite traditionaliste et nationaliste .....
       smiley
      on a apporté quelques trucs ? a qui ?
      aux aborigènes d’australie ??? ......a ben non ils sont morts ....
      aux amérindiens ???? .....a ben non ils sont morts ......
      aux africains  ??? ( il en reste mais le résultat semble pas terrible )
      aux chinois ???? a oui eux on leur a apporté le commerce de l’opium et le communisme.. ils sont bien contents...... ( je déconne )
      aux japonnais ??? ils ont été tellement ravis du message d’ouverture apporté par les cannons du commandant perry qu’ils ont déclaré la guerre a l’empire du commerce dès qu’ils ont pu ........

      ce n’est pas qu’il n’y rien de bon dans notre civilisation ou que je n’aime pas les traditions françaises ( les vraies j’ y suis attaché ) mais politiquement on est une foutue bande d’hypocrites .....un peu comme un nuage de sauterelles on dévaste et derrière nous on apporte notre merde en disant : regardez on a fertilisé les sols !

      « la seule chose que les blancs font de bien c’est d’autres blancs »

      proverbe amérindien ( surement un gauchiste smiley )


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 10 avril 2014 09:13

      « Or cette roquette était une arme française, un missile Mistral, à l’époque il n’avait pas fait l’objet d’une AEMG (autorisation d’exportation de matériel de guerre), et sa présence sur le sol Rwandais était donc tout à fait illégale. »

      Marrant : d’après Pierre Péan, le missile était un missile soviétique (à l’époque) dont le trajet a été tracé précisément via l’Ouganda.
      Quelqu’un ment donc...

      Au fait, que deviennent les dissidents du FPR réfugiés en Afrique du Sud, qui essuient régulièrement des tentatives d’assassinat assumées par Paul Kagamé himself ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2014 11:03

        olivier perriet

        si vous aviez un lien pour confirmer votre info, ça m’arrangerait bien, car j’ai recoupé plusieurs fois l’info, et toutes venant de sources différentes confirment bien qu’il s’agissait d’un missile Mistral


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 10 avril 2014 11:25

        Le bouquin de Péan, Marianne de la semaine dernière (même auteur).
        Sinon, les investigations des juges d’instruction Bruguière puis Trevidic (je crois)


      • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2014 12:42

        Olivier Pierret

        prendre le juge Breguière comme source me parait discutable, si l’on regarde comment il a finalement analysé ce génocide. (voir le lien dans mon article).
        mais si vous avez des sources fiables, je suis preneur.

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 10 avril 2014 15:40

        Oui, tout le monde ment, sauf Kagamé, c’est sûr


      • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2014 16:44

        perriet

        tout le monde ment ? 
        en tout cas, la France ne semble pas vouloir accepter la réalité.
        quand à Kagamé, il est aussi manifestement lourdement chargé.

      • claude-michel claude-michel 10 avril 2014 09:18

        La photo explique toute l’ambiguïté de la présence de l’armée Française(au côté des assassins)...Il existe des kilomètres de reportages des télés du monde entier sur le sujet ou l’on peut voir (toujours) l’armée Française la fleur au fusil sans bouger devant les massacres.. !


        • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2014 11:04

          claude michel

          en effet la photo résume tout !

        • cathy30 cathy30 10 avril 2014 09:39

          Olivier
          cela commence à bien faire toute cette propagande de méchants blancs.
          D’accuser la France de préférer les moins noirs est inacceptable.
          Soyons clairs avec le nazisme, ce qu’ils prônaient c’était la pureté de la race. Donc un noir bien noir était nettement supérieur à un métis. Et je vous le prouve avec les photos de Leni riefenthal, photographe de propagande de Hitler :

          http://www.matchingpoints.fr/2013/04/19/anniversaire-il-y-a-75-ans-olympia-de-leni-riefenstahl/

          Vos théories ne tiennent pas.


          • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2014 11:05

            cathy

            je n’ai pas de théories,
            j’ai tenté d’apporter la preuve que l’histoire officielle semble prendre des libertés avec la réalité,
            ensuite, chacun fait son choix.
            non ?

          • leypanou 10 avril 2014 09:41

            A aucun moment dans l’article, le rôle des Etats-Unis n’est mentionné. Bill Clinton, peut-être (probablement) hypocritiquement, a publiquement regretté de ne pas être intervenu. Certes, il y a eu génocide. Mais, qu’est ce qui l’a déclenché ? L’abattage de l’avion présidentiel Habyarimana où était aussi le président du Burundi. Et qui a décidé cela ?

            Ce qui s’est passé au Rwanda est une lutte d’influence entre deux puissances, la française et l’etats-unienne et c’est Bernard Debré, secrétaire d’état à la Coopérationà l’époque qui résume bien la situation avec ceci : « ce qu’on oublie de dire, c’est que si la France était d’un côté, les Etats-Unis étaient de l’autre côté, armant les Ougandais, qui armaient les Tutsis. Je ne veux pas décrire une confrontation entre les Français et les Anglo-Saxons mais la vérité doit être dite. »

            Le juge JL Bruguière voulait inculper P Kagamé il y a quelque années. N’oublions que P Kagamé a été formé aux Etats-Unis. Que cette inculpation ait été abandonnée n’est pas le fruit du simple hasard ou d’autres raisons bidons : c’est un « protégé » des Etats-Unis, donc intouchable tant que les Etats-Unis sont derrière lui. Point final.


            • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2014 11:07

              lepaynou

              oui, vous avez raison, j’aurais pu mentionner le role glauque qu’ont joué aussi les USA, mais dans une moindre mesure, me semble-t-il que la France
              c’est du moins ce que j’ai tenté de prouvé dans l’article, avec des sources incontestables.
              ceci dit, je n’ai jamais écrit que Kagamé était un petit saint, d’autant que je n’ai pas hésité à le qualifier de dictateur.
              ça vous aura échappé ?

            • leypanou 10 avril 2014 14:54

              @olivier cabanel :

              Certes ce qu’a fait la France est peut-être grave -cela dépend de quel point de vue on se place (les Juppé, Védrine et autre Léotard ne sont certainement pas de cet avis)-, mais plus grave est à mon avis le fait que la lutte d’influence entre deux puissances ait entraîné des conséquences dramatiques sur la population locale dont ceux qui tirent les ficelles par derrière n’en ont que faire.

              Et c’est pour çà, entre autres choses, qu’il faut se méfier de la fameuse R2P, responsabilité de protéger dont B Kouchner est un défenseur acharné, concept fumeux utilisé un peu partout mais à géométrie variable pour justifier un piétinement de la souveraineté des autres états plus faibles.


            • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2014 16:47

              lepaynou

              je vais remettre les points sur les « i »
              la France n’est manifestement pas à l’abri de tout reproche.
              il suffirait qu’elle le reconnaisse.
              il semble qu’elle ait quelques difficultés à le faire.
              ce qui n’est pas très malin.
              ce qui n’enlève rien aux fautes des autres.

            • César Castique César Castique 10 avril 2014 09:49

              Une vérité qui dérange ? Qui ?


              Souvenons-nous que Mitterrand a dit, en présence du journaliste, Patrick de Saint-Exupéry : 

              « Dans ces pays-là, un génocide, ce n’est pas trop important »

              Et on peut être certain qu’il disait tout haut, ce qu’énormément de gens pensent tout bas, étant donné le spectacle que l’Afrique offre au monde depuis 50 ans.

              Alors, je réitère ma question : Une vérité qui dérange qui ? 

              Hormis, bien sûr, la sempiternelle coterie d’intellectuels ethnomasochistes au demeurant de moins en moins audibles.

              • Deneb Deneb 10 avril 2014 09:59

                Merci, Olivier pour cette piqure de rappel. Le jour où le gouvernement fera son méa culpa par rapport aux saloperies qu’ils ont laissés faire, voire encouragés et qu’aujourd’hui ils essaient de noyer dans les palabres, j’aurai peut-être un peu plus confiance en eux.
                Défendre la francophonie contre l’influence anglo-américaine en Ouganda, voilà un objectif encore défendable. Mais un million de morts, c’est « un peu » cher payé. Surtout pour un échec, la Rwanda a en effet adopté l’anglais comme langue officielle depuis.


                • jef88 jef88 10 avril 2014 10:44

                  Le jour où le gouvernement fera son méa culpa
                  Quel gouvernement ?
                  - s’il est de gauche il se tirera dans le pied
                  - s’il est de droite il sera accusé de propagande politicienne .....


                • Deneb Deneb 10 avril 2014 10:58

                  Jeff : « s’il est de gauche il se tirera dans le pied »

                  Je ne vois pas comment, la chargeur est vide depuis longtemps, et ses pieds (gauche et droit) complétement ratatinés .
                  C’est bien le problème : le système est formellement incapable de faire des excuses, reconnaitre ses erreurs, il ne peut qu’insister dans la mauvaise foi, c’est justement pour cela qu’il n’est pas crédible. En plus il rend complice tous ceux qui votent, qui doivent faire semblant de ne pas savoir. La schizophrénie, quoi.


                • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2014 11:08

                  merci Deneb

                  je partage ton commentaire.

                • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2014 11:22

                  jeff

                  qu’il soit de gauche ou de droite, il doit dire la vérité, même si elle n’est pas facile à dire.
                  d’ailleurs à l’époque, n’oublions pas que c’était Mitterrand ET Balladur...

                • gaijin gaijin 10 avril 2014 18:13

                  deneb
                  « En plus il rend complice tous ceux qui votent »
                  pour une fois on est d’accord smiley


                • asterix asterix 10 avril 2014 10:09

                  Olivier, il faut raison garder...
                  Les premiers responsables de la situation en Afrique sont les dirigeants africains eux-mêmes. Le colonisateur, quelqu’il soit, a toujours défendu son intérêt, puis l’intérêt des chefs politiques qui étaient à sa botte.
                  Où que ce soit...
                  De là à en faire des participants à un génocide est un pas que je ne franchirai pas.
                  Une ligne rouge.
                  Quant au TUTSI Kagamé, cela fait 10 ans qu’il extermine les citoyens de la région des Grands Lacs ( sur le territoire congolais ). 7 millions de morts, le viol systématique comme arme de dissuasion massive, de nombreuses condamnations internationales, l’impétrance dans les affaires intérieures du Congo par Kabila fils ( ? ) et sa clique interposée...
                  Tu ne dis rien de tout cela. 
                  C’est quand même autre chose que de de dire ( prétendre ? ) que la France POURRAIT avoir été partie prenante dans l’élimination du dictateur rwandais précédent.
                  Investigue plutôt sur Kagamé, IL Y A BEAUCOUP à DIRE !!!
                  Lui, c’est à la machette et à l’AK47 qu’il atomise.
                  Bien à toi quand même.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2014 11:21

                    astérix

                    mon article ne voulait porter que sur ce génocide,
                    près d’un million de morts, ce n’est pas rien !
                    et surtout sur la posture scandaleuse de la France qui a beaucoup à se faire pardonner sur le sujet, et qui refuse l’évidence.
                    mais c’est vrai que Kagamé mériterait un article à lui tout seul
                    peut etre pour plus tard.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès