• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Sanctions et menaces tombent sur la Palestine

Sanctions et menaces tombent sur la Palestine

L'Unesco avec un oui massif vient d'admettre la Palestine en son sein et déjà les sanctions et menaces tombent.

Au nom de quoi cette admission enflamme l'opinion internationale, la presse écrite ou électronique ?. Chacun des acteurs et observateurs de la situation au Proche-Orient et un grand nombre d'internautes savent bien que cela ne fera pas «  avancer le bouchon » et que jamais Israël n'acceptera pas un Etat Palestinien, qui de toute façon ne serait pas viable. Pour qu'il le soit il faudrait rééquilibrer les territoires et retracer les frontières, ce qui est impossible pour l'Etat hébreu, sinon de revenir sur la faute originelle du sionisme et les conditions de la création de cet Etat tant soit peu artificiel. Mais reste néanmoins un avertissement retentissant, mais sans frais, à Tel-Aviv qui comme d'habitude n'entendra rie

Les réactions américaines

Les Etats-Unis, comme annoncé, ont voté contre la résolution, car pour l'administration Obama cette admission est prématurée. Et ont déclaré la suspension de leurs versements à l'Unesco. "Nous devions effectuer un versement de 60 millions de dollars […] en novembre et nous ne le ferons pas", a déclaré la porte-parole du département d'Etat.

Ainsi donc l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture, sera privé de cette aide ce qui va grever sont budget d'environ 22%. Après l'avoir boycotté pendant 20 ans (1984-2003) pour protester contre sa mauvaise gestion et son idéologie tiers-mondiste, les Etats-Unis y participaient activement voyant là un moyen de diffuser certaines valeurs occidentales.

Devant le dilemme constitué par cette annonce et le sentiment plutôt favorable du peuple américain -ainsi que celui de l'opinion internationale-, les experts du département d'Etat rappellent l'existence de deux lois américaines de 1990 et 1994 interdisant le financement de toutes agences spécialisées des Nations unies qui accepterait les Palestiniens en tant qu'Etat membre à part entière en l'absence d'accord de paix avec Israël ; Deux lois iniques qu'il faudrait vite abroger.

La presse américaine soutient la position de Washington, le quotidien conservateur « Washington Times » par exemple : "Il n'y a pas et il n'y a jamais eu un pays appelé Palestine et n'existera pas ". Et de revenir sur les vieux clichés pourtant éculés qui vont se retrouver sur les commentaires qui suivront ce post : l'appartenance biblique donc légitime de la Palestine contemporaine aux juifs du monde entier. Et madame Blomfield de CNN de dire : « ce terroriste et chef palestinien Yasser Arafat a inventé un peuple qui n'a jamais existé  ». Encore ce vieux truc ressassé qui marche encore, comme si le moindre fellah ne savait pas que le sentiment national palestinien est né de l'occupation des terres ancestrales par des étrangers venus pour beaucoup d'Europe centrale. Lesquels qui n'avaient guère de racines communes sinon la religieuse, avec les juifs autochtones qui vivaient en paix avec les musulmans et chrétiens,

Et certains médias américains de prévoir que les Israéliens pourraient rendre la vie des Palestiniens encore plus difficile en renforçant la sécurité et en étendant les colonies, ne rejetant pas l'éventualité de la perte de l'aide directe des Etats-Unis pourraient bien mettre en danger le succès de l'économie palestinienne qui a prévu de croître de 7 %". Et ils avaient raison !!

Réactions israéliennes.

Considérant qu'il s'agit "manoeuvre unilatérale" des Palestiniens, Israël a averti que les pays qui ont soutenu la demande palestinienne, verront leur influence sur l'Etat hébreu affaiblie. Selon un responsable anonyme, interrogé par le quotidien Haaretz, le gouvernement n'exclut pas de suspendre le transfert des fonds qu'il collecte pour l'Autorité palestinienne [1] En représailles supplémentaires, 2250 logements supplémentaires seront construits à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, « [colonies] qui resteront israéliennes dans tout accord futur de paix  », a précisé le bureau de Netanyahou.

On se demande pourquoi les dirigeants israéliens prennent de telles sanctions inacceptables, mais révélatrices d'une certaine fourberie. Si j'ai bien compris, c'est la majorité des pays membres qui ont voté, Abbas ne s'est pas emparé d'un siège de force. ! Les Israéliens craignent en réalité que cela soit les prémisses d'une entrée dans d'autres instances comme la Cour pénale internationale. Pourraient-on voir les responsables de la tuerie étatique sur Gaza à la Haye ?

Réactions palestiniennes

De leur côté les Palestiniens estiment avoir remporté un joli succès diplomatique qui leur donne une certaine légitimité sur le plan international. Pour illustrer cette démarche fructueuse, ils avancent la possibilité que les Lieux Saints, puissent enfin être admis comme patrimoine de l'Humanité et protéger l'ensemble du patrimoine historique et culturel de la région. Le chef de la diplomatie palestinienne a déclaré : « La Palestine est le berceau des religions et des civilisations [...] et permettra d’effacer une infime partie de l’injustice faite au peuple palestinien  ».

Réactions françaises.

La France a subitement changé d'avis et voté pour, contrairement à l'Allemagne et l'Italie. Il semblerait que les Français de droite comme de gauche et les instances politiques, soient satisfaits de ce vote et du succès de la démarche.

Par contre, l'Union des patrons et des professionnels juifs de France note avec effroi que « la France a voté comme la majorité des républiques bananières qui siègent à l'Unesco  » [...] « Monsieur le Président, est-ce que la prochaine étape de votre action au Proche-Orient sera la reconnaissance du Hezbollah et du Hamas, comme associations caritatives ?  » Outre l'absurdité de l'amalgame, on se demande quel est le rapport entre l'activité d'un groupe confessionnel de patrons français et l'Unesco...Tandis que les Palestiniens ont remercié Paris lors d'une visite de Nathalie Kosciusko-Morizet, en Cisjordanie.

Cet exploit diplomatique aura-t-il un impact sur l'étude de l'admission de la Palestine comme membre de l'ONU qui sera examinée à partir du 11 novembre ? Pour ma part, ce succès est évidemment d'abord symbolique, mais aussi tactique. On peut écrire ça comme ça, mais l'expérience atteste qu'il en faudra plus que cela pour pousser Israël à autoriser, c'est le mot, la création d'un Etat palestinien, qui je le répète n'est pas viable dans l'étalage des propositions fallacieuses de frontières.

[1] Ces fonds, d'un montant d'environ 50 millions de dollars par mois, correspondent au remboursement des droits de douane et de TVA prélevés sur les produits destinés aux Palestiniens qui transitent par les ports et aéroports israéliens. Ils assurent 30% du budget de l'Autorité palestinienne et permettent de payer 140.000 fonctionnaires.


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • adeline 3 novembre 2011 11:19

    Merci Teddy, c’est sûr que la pression va s’accroitre mais qu’ont-ils encore à perdre ? partout les « pouvoirs » sont tenus aux c...es par mrs fmi et mr finance
    la première sanction n’est’elle pas ce nouveau pogromme d’Oliviers, arbre symbolique pour la famille Palestinienne


    • Alef Alef 3 novembre 2011 11:35

      De toute façon les Palestiniens ne remplissent pas les conditions requises.

      1) l’UNESCO, institution à vocation uniquement culturelle et non politique n’est pas habilitée à admettre dans son sein des organisations qui n’ont pas encore le statut d’état.

      2) l’UNESCO a des pré-requis très précis notamment on vérifie par exemple si les manuels scolaires du pays reconnaissent certaines nations ou religions, s’ils présentent un contenu antisémite ou raciste etc… Un critère auquel n’est pas conforme l’éducation prodiguée par l’Autorité palestinienne. Beaucoup de manuels Palestiniens glorifient le jihad, la mort et les actes de violence, en particulier contre les Juifs.

      Les objections sont suffisamment solides pour qu’une plainte soit déposée auprès des instances de l’UNESCO.

      Affaire à suivre smiley


      • mick_038 mick_038 3 novembre 2011 18:50

        « Beaucoup de manuels Palestiniens glorifient le jihad, la mort et les actes de violence, en particulier contre les Juifs »

         smiley smiley smiley smiley
        C’est bien connu, le talmud est un exemple de tolérance, d’amour (avec les ch’tis n’enfants), d’humilité....


      • Le Gros Caillou Le Gros Caillou 3 novembre 2011 11:35

        Le congrès américain sionisto-WASP financé par l’AIPAC applaudissait debout 27 fois Netanyahu lors de sa dernière visite triomphante aux USA.

        27 Fois, je ne sais pas si vous réalisez bien, c’est une ovation proche de l’hystérie collective. L’Unesco est un petit caillou sur le chemin vers la capitale mondiale tant espérée : Jerusalem.

        http://jerusalem-usa.blogspot.com/

        Il y a des Jerusalem en Alabama, Arkansas, Georgia, Maryland, Michigan, New York, North Carolina, Ohio, Rhode Island, Tennessee, Utah, and Vermont, il s’agit du territoire symbolique que le pionnier anglo-saxon a pour désir d’atteindre pour réaliser complétement le dessein biblique judéo-chrétien. Israël est une forteresse moderne s’entourant des mêmes murailles que Saint-Jean d’Acre.
        Il s’agit bien là d’une énième croisade pour restituer les lieux saints juifs comme jadis fut restituer la Sainte-Croix et le royaume de Jérusalem dans ses frontières antérieures à 1187.

        C’est la même histoire, alors pensez bien, les votes et histoires d’argent de l’Unesco ... smiley smiley smiley


        • bigglop bigglop 3 novembre 2011 18:09

          Bonjour,
          Les Etats-Unis et Israël, deux états « démocratiques » condamnent l’adhésion de la Palestine à l’UNESCO avec des mesures coercitives graves.
          Le chantage continue, justifiant un peu plus la haine, la détestation des Etats-Unis et d’Israël.
          Il est scandaleux que l’AIPAC comme d’autres organisations juives puissent contrôler la vie politique et les décisions d’un état de droit.

          Extrait de Wikipédia :

          En 2006, la publication par deux professeurs d’université américains Stephen Walt (Harvard) et John Mearsheimer (université de Chicago) d’un livre sur le lobby pro-israélien aux États-Unis fait scandale[3]. Ils y jugent disproportionnée l’influence de l’AIPAC sur la politique étrangère des États-Unis[3] et reprochent le soutien inconditionnel de l’AIPAC au Likoud, le parti conservateur israélien[3], ainsi que son manque de soutien aux efforts de paix avec les Palestiniens. Le livre a aussi montré les divisions qui existent au sein de la communauté juive américaine[3]. En 2008, un lobby juif progressiste, J Street, est ainsi né pour défendre les objectifs des américains pro-israéliens pacifistes auprès du Congrès américain[4].

          Objectifs

          • S’assurer du veto des États-Unis contre toute résolution de l’ONU condamnant les actions israéliennes[5]
          • Isoler et détruire le Hezbollah et le Hamas[6]
          • Empêcher l’Iran d’avoir l’arme nucléaire[6]
          • Protéger Israël contre les menaces possibles[6]
          • Préparer la future génération des leaders pro-Israéliens[6]
          • Faire du lobbying auprès du Congrès américain pour préserver et améliorer les relations américano-israéliennes[6]
          • Surveiller le vote des sénateurs américains concernant les affaires liées de près ou de loin à Israël[5]
          • Coordonner et orienter les donations des sponsors juifs américains pour les candidats aux élections
          Pourquoi les autres membres de l’UNESCO ne voteraient-ils pas une exclusion provisoire des USA et d’Israël de leur organisation ?

        • Le Gros Caillou Le Gros Caillou 3 novembre 2011 11:54

          La digestion totale de la Cis-jordanie par le système sioniste se fera avec le concours d’une élite, d’une oligarchie palestinienne hypnotisée par les lumières du mirage économique libéral ...


          • teddy-bear teddy-bear 3 novembre 2011 12:40

            Alep*Et si nous posions plaintes pour non-respect de pratiquement toutes résolutions de l’ONU à son encontre par Israël, nous n’en serions pas là. Quant aux examens des conditions d’admission je pense que nos diplomates ont fait leur boulot.

            Le gros caillou * En ce qui concerne Jérusalem, je pense que l’édification de l’Etat d’Israël, qui n’a pu se faire sans l’appui des USA est le fer de lance de l’Occident en terre arabe. Petit rappel des faits.

            En septembre 1947 : l’ONU émet un premier vote pour décider de l’avenir de la Palestine. Mais la résolution, pour être validée, devait obtenir les 2/3 des voix.

            C’est alors que les pressions les plus grandes s’exercèrent sur les représentants des Nations Unies de la part de l’administration Truman. Firestone sur pression de Washington prévint le Liberia qu’elle annulerait ses projets d’extension dans le pays s’il ne renversait pas son vote en faveur du partage.

            Le 25 novembre : l’ONU émet un second vote pour décider de l’avenir de la Palestine. Malgré la mise en garde de la puissance mandataire prévoyant que la création d’un Etat juif entraînerait une situation continue de violence et de guerre, le projet soviéto-américain de deux Etats séparés passe. Mais il manque encore une voix. Truman mobilise tous les moyens dont il dispose et menace la France, qui s’est abstenue lors du vote, de lui couper les vivres, tandis que plusieurs chefs de délégations se voient offrir des « enveloppes » ou des cadeaux pour leur épouse .Le sous-secrétaire d’Etat des Etats-Unis, Summer Welles, a pu écrire qu’il confirmait ces pressions . Et le ministre de la Défense James Forrestal dans ses Mémoires a confirmé que cela frisait le scandale

            Le 29 novembre 1947 : l’ONU vote le partage de la Palestine. Ainsi, s’est décidé légalement, mais manifestement de façon illégitime, le sort de la Palestine et des populations qui l’habitaient. En ne respectant pas ces principes établis par elles-mêmes, les Nations Unies trahirent là l’un de leurs principes les plus sacrés, Charte du 26 juin 1945 avait établi : " l’égalité du droit des peuples et leur droit à disposer d’eux-mêmes " (article 1.2) fondement même du droit international : l’autodétermination des peuples. Pourquoi donc l’acharnement des USA à vouloir épauler la politique israélienne, sinon pour des raisons géo-politiques




            • kalon 3 novembre 2011 18:00

              Ce ne sont pas les Américains qui ont aidé à la naissance d’Israél, c’est l’’accord de transfert« (haavara) signé en 1933 entre Théodor Hertzl et les »autorités allemandes " de l’époque !
              http://lesouffledivin.fr/2010/09/23/theodore-herzl-le-pere-du-sioniste-etait-anti-semite/

              http://lessakele.over-blog.fr/article-1933-l-accord-de-transfert-controverse-entre-sionistes-et-nazis-39643457.html


            • TigerSean TigerSean 4 novembre 2011 05:17

              J’ai envie d’être d’accord avec vous, de tout mon coeur... Mais le nazisme a eu moins de 20 ans de domination, alors que le sionnisme domine depuis ???? Tant que les USA seront dominés par les lobbies (juifs principalement), je ne vois pas la fin de cet ignominie.


            • Louisiane 3 novembre 2011 13:11

              Il est de quel côté le terrorisme, là ?

              De quel droit certains états se permettent-ils de faire pression de manière financière ou autre sur ceux qui soutiennent la Palestine, alors qu’on voit nettement que toute velléité de reconnaissance est systématiquement combattue de toutes les manières possibles par les vrais états terroristes, ceux qui possèdent l’arsenal militaire le plus puissant ?

              Alors je repose la question : il est de quel côté le terrorisme, là ?


              • Valas Valas 3 novembre 2011 13:30

                Le terrorisme est tout simplement du coté des pays membres de l’OTAN et des monarchies anglo-saxonnes qui les soutiennent ! Ceux là même qui contribuent à l’accélération de la pollution, de la malnutrition, de l’élitisme et à la souffrance des peuples « pauvres » qu’ils étouffent sans scrupule en plus de leur piller leurs ressources !

                Voilà où il se situe le terrorisme !


              • TigerSean TigerSean 4 novembre 2011 05:20

                Même réponse que Valas...

                En rajoutant simplement : On attend quoi pour se soulever contre cette minorité qui dicte les consciences à avoir ?


              • Alef Alef 3 novembre 2011 13:14

                Vous aimez l’histoire, alors osons dire la vérité historique :

                Au lendemain de la Deuxième Guerre Mondiale, la population de la Palestine mandataire était constituée de Juifs et d’Arabes arrivés, pour la plupart, au cours des quarante années précédentes.

                Le Royaume-Uni a remis le dossier du Mandat palestinien aux Nations Unies. Un vote a eu lieu divisant les vingt pour cent restant de la Palestine mandataire en un Etat arabe et un Etat juif.

                L’Etat juif est devenu Israël.

                Le deuxième Etat arabe de Palestine n’a jamais vu le jour, car le monde arabe a refusé l’existence même de l’Etat juif.

                La Jordanie a annexé par la force la Judée-Samarie et en a chassé tous ses habitants juifs. En tout, huit cent mille juifs ont été chassés du monde arabe, pour des raisons d’épuration ethnique.

                L’Egypte a annexé Gaza par la force et en a chassé tous les habitants juifs. Les pays arabes de la région, dont Egypte et Jordanie, ont déclaré une guerre d’extermination à Israël dès le jour de la naissance d’Israël et ont demandé aux populations arabes vivant sur le territoire israélien de partir pour quelques jours, le temps que l’extermination soit accomplie.

                Toutes les populations arabes ne sont pas parties.

                - Ceux qui sont partis sont devenus « réfugiés » par la faute des dirigeants arabes, et se sont, de facto, comportés en complices du projet d’extermination. Ceux qui sont restés sont devenus Arabes israéliens.

                En 1967, une guerre d’agression contre Israël s’est préparée. Israël a écrasé les forces ennemies alors qu’elles se massaient à ses frontières. La Jordanie a perdu la Judée-Samarie, l’Egypte a perdu Gaza.

                C’est au milieu des années 1960 seulement qu’a été formée l’OLP. C’est après la guerre de 1967 qu’on a commencé à parler de « peuple palestinien », et la notion de « peuple palestinien » a été forgée strictement pour que la guerre arabe contre Israël prenne l’aspect d’une « lutte de libération nationale ».

                Les « réfugiés » sont devenus dès lors le « peuple palestinien », et le « peuple palestinien » a été depuis lors un instrument de guerre contre Israël : en devenant un vivier de terroristes fanatisés.

                C’est après le traité de paix avec l’Egypte et le traité de paix ultérieur avec la Jordanie qu’on a commencé à parler de Gaza et de la Judée-Samarie comme de « territoires palestiniens » : ce qu’ils n’ont jamais été une seule seconde dans le cours de l’histoire de la région, car il n’y a jamais eu de « peuple palestinien ».

                Les réfugiés » palestiniens ne sont, pour la plupart pas plus « palestiniens » que moi, et sont des Arabes qui ont immigré dans la région constituant Israël : pour devenir « réfugié » en 1949, il fallait prouver deux années de résidence sur le territoire, juste deux années.

                Depuis, cas unique dans l’histoire contemporaine, on est « réfugié palestinien » de père en fils et de mère en fille, et on l’est par alliance, mariage, cousinage.  smiley

                Les villes et villages juifs de Judée-Samarie, comme ceux qui existaient à Gaza, ne sont pas des « colonies », non : les villes et villages juifs de Judée-Samarie sont des villes et villages juifs sur une terre que des Juifs ont habité sans interruption depuis des millénaires avant de subir l’épuration ethnique menée par la Jordanie.

                Alors oui, vos Palestiniens sont les plus lassants des pleurnicheurs de la terre, leur cause est bidon et ils sont les seuls responsables de leur sort !


                • Gilbert Gilbert 3 novembre 2011 13:48

                  La solution serait donc un seul État avec les mêmes droits pour les Juifs et les Arabes.
                  Qu’en dîtes-vous ?


                • eaglepitts eaglepitts 3 novembre 2011 17:21

                  Bonjour Alef !

                  Même si l’histoire est celle que vous avez prie la peine de rappeler, et que de fait, la situation n’est pas aussi claire que ce que l’on veut bien nous la redire... Votre conclusion est un peu « légère » car vous ne dissociez pas les actions et responsabilités des pouvoirs des résultats qu’en subissent les peuples !
                  Combien même le peuple (ou dit « peuple Paslestinien ») ne serait que mal placé et historiquement infondé à la légitimité... Ce n’est pas le problème à résoudre... Il ne reste plus que de mauvaises solutions ! Tant pis, les retours en arrière étant impossible ! Apprenons de l’histoire et tirons nous honorablement des dégâts des gouvernances ou autres dominations ! Dont assurément les destructions continuent...

                  Si vous voyez une solution logique ? Donnez la nous !

                  Cordialement


                • goc goc 3 novembre 2011 18:30

                  @alef

                  alors selon les principes que vous défendez, il faudrait que les indiens d’amérique reprennent leurs terres et chassent les blancs et les noirs ??

                  un peu de sérieux svp !!

                  et quand bien même vos théories fumeuses seraient vraies, rien n’autorise la barbarie sioniste, rien n’autorise les bombardements de civils à gaza avec des bombes interdites, rien n’autorise de traiter les palestiniens en sous-hommes sans aucun des droits les plus fondamentaux, accès à l’eau, accès aux champs, accès aux soins, bref droit de vivre !

                  vos prétendues justifications pseudo historiques sont d’une bêtise et d’un obscurantisme qui prêterait à rire s’ils n’étaient utilisé par vos « amis » pour justifier une des politiques raciste et arrogante, les plus abjectes qui soit,


                • John Eastwood 2 John Eastwood 2 3 novembre 2011 20:32

                  @ Gilbert

                  Non, ce qu’ils veulent, c’est les virer, ou avoir des murs suffisement haut pour ne pas les voir, pas question de finir comme les Sud-Af aprés Mandela.

                  Impossible d’avoir 2 états non plus, ou il faudrait reloger des centaines de milliers de colons, partager les ressources, autoriser les échanges, définir des frontieres, impossible.

                  Ca les irritent un peu que la Palestine rentre a l’UNESCO quand ils font tout pour progressivement effacer ce mot de toutes les cartes. Ils vont plus vite du coup.... Et avec un peu de chances ces « refugies » vont etre accueillis dans les nouvelles « democraties » voisines et il n’y aura plus de petites taches arabes sur leur grande carte d’Israel ;)

                  Racist-Land pourra faire la Paix. 


                • Traroth Traroth 3 novembre 2011 13:14

                  Le vote français a été pour moi la première véritable surprise en politique depuis des années...

                  Concernant l’Union des patrons et des professionnels juifs de France, c’est surtout le rapport entre cette organisation et Israël que j’aimerais comprendre !


                  • TigerSean TigerSean 4 novembre 2011 05:22

                    Et je rajouterais : Vu que Sarkozy est encore plus sioniste que les sionistes eux-même :

                    Qu’est-ce qui a pu amener la France à voter ainsi ? Qui (personne physique) est reponsable de ce choix providentiel, que je l’embrasse ?


                  • dom y loulou dom y loulou 3 novembre 2011 13:31

                    l’abomination d’une colonie relique d’un autre âge

                    parce que vous voyez un seul pays européen qui ne serait pas traité en palestinien aujourd’hui par les sionistes ?

                    On est tous des sous-hommes pour ces fous et ils nous massacrent allègres et détruisent nos pays en toute impunité... croient-ils.

                    reste plus qu’à comprendre que les banksters sont tous sionistes, quel que soit le passeport qu’ils possèdent et que tous les politicards travaillent pour leur agenda de dépopulation puant.

                    • King Al Batar King Al Batar 3 novembre 2011 13:53

                      Bienvenu dans le monde moderne mon cher.
                      Ici c’est la loi du plus fort et le fort domine le faible.
                      Ce que tu dis des sionistes, et du rapport au autres pays considérés comme des sous hommes, ca fait plusieurs siecle que la France le fait avec l’Afrique.
                      Nous exploitons des ressources naturelles que nous ne payons pas, nous mettons en place des dictateurs, que nous formons, financons et armons, et notre belle nation est complice de crime contre l’humanité pour toutes les responsabilités qu’elle a sur les maladies et la pauvreté sur ce continent.
                      Vois tu comme c’est agreable de sentir que ton pays est soumis à des décisions venant de l’extérieur. Pour les Africains, c’est pareil mais à l’echelle d’un continent.

                      Tout ca pour vous demontrer que ce ne sont pas les sionistes qui pourrissent le monde, mais les puissants, et que le jours ou il n’y aura plus de sionistes, il y aura d’autres tyran à leur place. Le problème n’est pas le Talmud, ou la Torah, comme le pense certaines personnes qui, visiblement ne connaissent rien à l’histoire de l’humanité, mais bel et bien l’application du pouvoir. De tout temps des salopards ont énc**é le peuple, et les ont divisé pour se faite combattre.

                      Tout n’est que stratégie et si vous voulez mon avis, ce n’est pas une Victoire pour la Palestine, ce sont des miettes de pain que les puissants leur ont accordé pour mieux les frapper ensuite. Les sanctions a venir seront certainement plus lourde que les bénéfices. Vous verrez, je suis sur que nous n’avons pas voté oui pour rien... Nabot premier est peut être un beauf, mais il est très malin...


                    • teddy-bear teddy-bear 3 novembre 2011 15:35

                      KING* Votre vue de la situation mérite d’être lue et relue. Effectivement tout n’est qu’une question de pouvoir et le roman polito-religieux qu’est l’ancien testament le démontre. Il n’empêche qu’Israël reste un pays colonisateur qui s’’est constitué comme tel pour plusieurs raison et que le sionisme politique rentre dans le cadre de votre démonstration.



                    • King Al Batar King Al Batar 3 novembre 2011 16:43

                      Tout a fait, mais on oublie souvent de dire que ce que notre pays a fait et continue de faire dans ce que l’on appelle l’espace France Afrique c’est pareil si ce n’est pir au regard des quantités de populations.
                      JE trouve que le raisonnement, et ce n’est pas forcément le votre, qui consiste à dire ce sont les sionistes qui sont au pouvoir, qui tirent les ficelles et qui pourrissent l’humanité, est un peu trop simplistes à mon gout.
                      Ce sont les hommes, les puissants qui tirent toujours les ficelles, aujourd’hui ce sont les sionistes, il ya cent ans c’était les empires coloniaux, dans deux cents ans ce seront d’autre.
                      Donc résumer le problème à une religion est d’une bétise sans nom. Le probleme est humain et bien plus philosophique que cela. Il en est de la personnification du pouvoir. A savoir, la vrai question, Est il possible de disposer d’un pouvoir, fruit d’un groupe d’individus, et d’en user uniquement dans l’interet de ce groupe d’individus, sans etre influencé par ses propres interets. ?
                      Quand on regarde le monde, les nations, l’organisation d’un parti politique, la gestion d’une entreprise (l’eternel débat salarié / actionnaire), et meme des associations humanitaires, il y a toujours des abus.
                      Là ou il y a pouvoir il y a abus de pouvoir, et ce n’est pas le Talmud qui apprend ça.
                      A ce que je sache Machiavel, les Borgias n’étaient ni juif ni sionistes.
                      Tant qu’on ne trouvera pas une manière différente de concevoir le pouvoir et son application, nous serons systématiquement confrontés aux mêmes problèmes.
                      Mais le pir de tout, c’est que nous de notre point de vue de Francais, on s’imagine que ce sont les Israeliens qui vivent heureux et qui dominent le Monde. Or c’est faux, comme d’habitude ce sont leur dirigeant. Le peuple, lui, n’est pas heureux. Il n’est pas du tout évident de vivre en brimant son voisin. En sachant qu’on est exposé à une guerre, en sachant que le jour ou ca va peter, ils péteront les premiers !
                      Mais les dirigeants s’en foutent ils sacrifient des populations, ce sont des choses dont ils ont l’habitude maintenant....


                    • Zobi Aldo Rifort 3 novembre 2011 23:57

                      "Quand le pouvoir de l’amour surpassera l’amour du pouvoir,
                      le monde connaîtra la paix."
                      Jimi Hendrix


                    • TigerSean TigerSean 4 novembre 2011 05:37

                      King,

                      Je dois dire que vos deux interventions méritent un papier... écrivez un article, car vos idées sont les parmis les plus profondes que j’ai pu lire.

                      Ceci dit, même s’il s’agit effectivement d’un problème humain, il n’en reste pas moins que nous sommes, en bon contemporains, obligés de voir que la France est fortement influencée par les sionistes, comme le reste des occidentaux.

                      La reflexion que vous amenez est digne. Peut-être que le socialisme, le vrai, n’a pas été compris par ceux qui ont tenté de l’appliquer à notre monde. Ceux qui ont eu la possiblité de changer les choses ne sont-ils pas devenus fous ou... ne nous a t’on pas vendu leur parcours comme pure folie ? That is my question.


                    • Zion 3 novembre 2011 14:05

                      oullaaa !!! mise à part Alef, je crois bien être tombé sur un forum où l’antisémitisme de base s’en donne à coeur joie !!! Elle est belle la France d’aujourd’hui...(mais a-t-on affaire à de vrais français dans ce forum ?)
                      Alors concernant l’article de teddy-bear, voici quelques commentaires :
                      « la création de cet Etat tant soit peu artificiel »...connaissez-vous un état non artificiel, qui ait poussé de la terre, avec un peu d’eau et d’ensoleillement ? Teddy-bear, vous n’êtes pas sérieux, là, ou bien vous êtes con.

                      « avec les juifs autochtones qui vivaient en paix avec les musulmans » ...ah oui ?!? dois-je vous rappeler le massacre de Jerusalem à l’encontre de juifs autochtones, perpétrés par des musulmans enflammés par leur fête religieuse et leur peur de l’étranger en voyant quelques immigrés juifs venus grossir les rangs des autochtones ?...et ceci eut lieu en...1920  ! donc bien avant la création de l’état Juif.

                      « Considérant qu’il s’agit »manoeuvre unilatérale« des Palestiniens, » il faut bien tirer les leçons de l’unilatéralisme au moyen-orient : on voit où cela mène :

                      • désengagement unilatéral du liban sud par tsahal => réarmement du Hezbollah, puis 2ème guerre du Liban.
                      • désengagement unilatéral de gaza => tirs de roquette pendant 10 ans en continu, sans réaction dite disproportionné de la cible => finalement, après 10 ans de terreur, Israel en a eu marre et a lancé l’opération plomb durci : mise d’Israel au ban des nations, devant la guerre des images amplifiée par les « pauvres malheureux » de gaza.
                      • « La Palestine est le berceau des religions et des civilisations [...]" oui si vous parlez des civilisations égyptienne (la vraie, celle des pharaons) et hébraïque (future palestine, d’après l’appellation romaine), de l’ensemble constitué par l’Egypte, la Judée, la Samarie, la Galilée, cet ensemble dont les grecs se sont beaucoup inspirés. Le monothéisme ayant été apporté par les Juifs et dans une moindre mesure par les Egyptiens (sous Akhenaton), env -1000 av JC.
                        Au fait , l’Islam a été créé vers 680 ap JC. Voilà, les choses sont replacées dans leur contexte.

                      • mick_038 mick_038 3 novembre 2011 19:04

                        antisémite différent de antisionisme...
                        Je répète : antisémite différent de antisionisme
                        ça s’écrit pas pareil, ça ne se prononce pas pareil. regardez bien les lettres sont différentes... si si je vous assure, même si ça commence par anti et que ça a l’air presque pareil, ce n’est pas la même chose.
                        C’est comme arabe et terrorisme, c’est différent, mais je sais pas pourquoi les sionistes croient que ça veut dire la même chose.
                        Il doit y avoir un sacré problème d’éducation culturelle et spirituelle dans votre pays pour que vous soyez à ce point incapable de différencier des mots qui n’ont pourtant rien à voir... Alors que le monde entier arrive à faire cette distinction, vous non... Et ce depuis des siècles... C’est assez incroyable non ce manque d’évolution et un tel immobilisme pour un pays qui se prétend moderne....
                        Faut peut-être arrêter d’acheter des armes, des tanks, des bombes, des pays en faillite, et vous acheter des bouquins de lecture, de grammaire, d’orthographe, de conjugaison, d’histoire et de civisme, ça pourra vous servir... Sinon je crains que vous ne finissiez par regrimper aux branches...


                      • OMAR 3 novembre 2011 22:21

                        Omar 33

                        Zion : je crois bien être tombé sur un forum où l’antisémitisme de base s’en donne à coeur joie !!!

                        Pire encore...

                        Opposés à la paix, c’est nous qui avions assassiné le Comte Bernadotte....

                        http://palestine1967.voila.net/discorde/D.discorde.assassinatdebernadotte.h tm


                      • teddy-bear teddy-bear 3 novembre 2011 15:22

                        Zion * Encore un monsieur qui confond antisémitisme et antisionisme volontairement ce qui peu se concevoir dans sa logique ou par ignorance ce qui est plus grave. Quant à moi je suis bien Français et pas plus fier que ça , mais sûrement pas idiot contrairement à ce que vous laissez entendre avec un gros mot, ce qui ne sert à rien, sinon à situer la profondeur d’esprit d’un contradicteur. Lorsque je parle d’un Etat artificiel ’et autoproclamé’ je veux dire entité israélienne, ne me lisez pas trop vite.

                        Vous parlez des révoltes citadines dues à l’arrivée des premiers immigrés juifs colons d’Europe centrale. Dois-je vous rappelez (lol) la déclaration Balfour de 1917. En effet, je parlais des séfarades surtout dans les campagnes et petites villes ainsi qu’à Bethléem et qui vivaient en harmonie avec les autres confessions. Surtout de ne tenter pas de justifier la tuerie étatique de la bande de Gaza, c’est une crime contre l’humanité. Enfin vous confondez mes citations avec mon texte. Je considère les références à la Bible la plus grande supercherie de tous le temps fallacieuse notamment en ce qui concerne la légitimité pseudo-historique de l’Etat Israélien.



                        • Alef Alef 3 novembre 2011 16:02

                          La présence juive sur la terre d’Israël a été constante et ininterrompue pendant 3300 ans.
                          Les Juifs ont été forcés à l’exil de Judée et Samarie par les Romains.
                          A la fin du 19è siècle, la population Juive de Jérusalem était majoritaire.


                        • kalon 3 novembre 2011 16:31

                          La présence de l’humanité sur la terre est nettement antérieurs et de quelques millions d’années à la présence des sionistes en Palestine ! smiley


                        • kalon 3 novembre 2011 16:29

                          Les masques commencent à tomber, en menancant de sanction l’UNESCO, l’empire prouve, à suffisance, que son objectif n’a jamais été la paix, mais maintenir la guerre !
                          Tout comme les réactions de Merkel et Sarkosy à propos du référundum Grec prouve aussi, à suffisance, que l’objectif des « maîtres » de l’Europe n’a jamais été le bien étre des citoyens mais leur exploitation au bénéfice des « financiers de l’ombre » , vous voyez certainement de quel ombre il s’agit ! smiley


                          • Roland Franz Roland Franz Jehl 3 novembre 2011 16:41

                            Si vous aviez lu le livre de Shlomo Sand, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Jerusalem, intitulé « comment le peuple juif fut inventé », vous ne tiendriez pas ces propos qui n’ont aucun fondement historique.


                            • Roland Franz Roland Franz Jehl 3 novembre 2011 16:45

                              Mon commentaire s’adressait bien évidemment à celui d’Alef.


                            • King Al Batar King Al Batar 3 novembre 2011 16:57

                              Le livre de Shlomo Sand, pour le coup n’est qu’un livre d’historien parmis tant d’autre et ce qu’il avance est aussi peu démontrable historiquement que l’inverse.
                              Que vous ayez choisi de croire en son livre, cela vos regarde mais il ne peut absolument pas être établi pour une vérité historique car ce qu’il demontre n’est pas vérifiable.
                              D’ailleurs en bien des points, tout ce qu’il ecrit et largement démontable.
                              Comprenez bien que je n’ai rien a voir avec un sioniste. En revanche, dire que les juifs, dont des livres antiques, des écrits, allant de la Rome Antique, au moyen Age, en passant par Pascal puis Robespierre, qui décrivent leur situation et que celle-ci est peu enviable, ne sont pas un peuple et n’ont pas d’histoire, ca n’a pas de sens. Si ce n’est dans l’esprit d’un Isralien un peu rebelle.
                              Si demain un historien Francais écrit un livre qui s’apelle Le peuple Francais n’existe pas. Tout historien qu’il est, cela reste une théorie.
                              Vous êtes libre d’y adherer, mais je vous mets en garde. On croit que ce qui arrange nos raisonnements, mais autant on peut douter certaines informations, autant affirmer avec certitude des évenements qui se seraent produits il y a 1500 ans, et dire que c’est la vérité, c’est trop facile. 


                            • kalon 3 novembre 2011 17:42

                              Et que Théodor Hertzel, fondateur du sionisme moderne se soit déclaré antisémite dans ses écrits ne doit pas étre interpréter, non plus, comme une vérité historique !,
                              tout au plus une blague de comptoir, un jour ou il avait trop soif ! lol


                            • Alef Alef 3 novembre 2011 20:30

                              Nier l’identité juive est une vieille marotte, Shlomo Sand participe à cette forme de négationnisme qui se révèle complètement vide d’un point de vue historique. Il a surtout du succès auprès des palestinophiles plus à la recherche de propagande que de vérité historique


                            • OMAR 3 novembre 2011 22:32

                              Omar 33

                              @Alef  Les juifs d’Algérie etaient plus indigenes plus algériens que cetains qui se proclament algériens de souche, aujourd’hui..

                              En fait, ils partageaient la même terre, la même histoire, la même langue et les mêmes traditions que les berberes...

                              Mais voila, il a suffit qu’un « député » Crémieux ( juif, comme par hasard) leur accorda la citoyenneté française, et hop, tout leur passé est éffacé, balayé, oublié....

                              Ils ont toujours été français... à la limite pieds-noirs, mais jamais Maghrébins ou Nord-Africains..


                            • King Al Batar King Al Batar 3 novembre 2011 23:31

                              Bonsoir Omar,
                              ce que vous dites n’est pas forcément faux.
                              Je suis bien placé pour en parler parce que j’en suis.
                              Alors d’après ce que je sais, ma famille comme la plupart des juifs d’Algérie viennent d’Espagne d’avant l’inquisition. D’ailleurs pour la petite histoire, le terme sepharade veut dire Espagnol en hébreux ce qui veut bien dire ce que cela veut dire. Ils sont donc allés en Algérie durant les années 1400. Ils ont donc vécu sur cette terre pendant plusieurs siècles.
                              Après la situation des juifs était différente en fonction des villes d’après ce que l’on m’a expliqué. Visiblement, seul Alger (d’ou ma famille est originaire) était une ville cosmopolite, ou tout le monde vivait ensemble et surtout qui n’avait pas de « quartier juif » comme c’était le cas à Tlemsen (excuz l’orthographe) ou encore Oran.
                              Cremieux a donné la possibilité à tous les juifs de prendre la nationalité francaise mais tous ne l’ont pas fait en 1872. Dnas ma famille par exemple, c’est mon grand père qui a pris la nationalité francaise, en 1943, au moment ou il a rejoint les Force Francaise Libre pour pouvoir recevoir des décorations militaires. Mais il m’a toujours dit qu’il aurait préféré éviter de le faire, car vivant à Alger, et possédant une épicerie ou tout le monde allait, il n’avait pas spécialement besoin d’être Francais. Il m’a aussi dit que de toute façon, à l’issue de la guerre d’Algérie, Francais ou pas, il pense qu’il aurait certainement été obligé de revenir en France, car c’était une époque ou on ne faisait pas détail.
                              Effectivement, ils ont vécu et font partie de l’histoire de l’Algérie, certains Berbere d’ailleurs, peu enclin à l’implantation de l’Islam dans leur terre, tiennent d’ailleurs un discours troublant sur la Reine Kahina. Je pense que vous voyez de quoi je parles... Après comme bien des choses rien n’est vérifiable, et on ne saura jamais la vérité.
                              Par contre j’ai une question par rapport au livre de Schlomo Sand, que je souhaite vous poser, car à force de parler vous me connaissez et vous connaissez maintenant ma ligne de pensée. Vous savez bien que je desaprouve fortement l’usage de la violence par les divers gouvernement Israeliens, et que je ne pense qu’à la paix.
                              Maintenant, j’ai aussi une identité et une histoire, et je trouve particulièrement agaçant que certains nie complètement cette identité. (Vous noterez au passage que certains pro Israéliens irréfléchis utilise le même procédé à l’égard des Palestinien et qu’objectivement détruire l’histoire d’un peuple, c’est détruire la légitimité de ses causes.)
                              Sachez qu’avec un peu de recherches, mais il est tard je peux vous retrouver des ecrit authentiques datant de plusieurs périodes, étendues sur un siecle, dont on ne peut douter de l’auteur. Cela va de texte d’historiens Romains, en passant par des declaration de Rabelais, de Pascal, dans ses pensées, ou des textes de Robespierre. Il existe également des textes traduits de l’Espagnol ancien qui vont dans le même sens.
                              Si il est démontrable que pendant 1500 ans sur 2000 des juifs ont été persécutés en différents endroit d’Europe, et on continuer à croire en leur religion. S’ils ne se sont pas convertis a une autre religion (comme l’Espagne Chrétienne leur a demandé de le faire). S’ils ont continuer à survivre dans la persecutions donc, est il seulement concevable qu’ils aient procédé à cela uniquement dans le but de tromper tout le monde des siècles plus tard, dans l’unique but d’aller voler une terre de la taille de la Seine et Marne.
                              N’est ce pas purement illogique d’en chier toute sa vie, de crever, tout cela dans le but de ses dire, on va jouer les descendants des hébreux alors que nous ne le sommes pas, on va continuer à pratiquer notre religion malgré le persecutions et cela pendant des siècles, uniquement dans le but de pouvoir voler une terre dans 600 ans ?

                              Ceci n’est qu’un exemple :

                              Pascal, Blaise, 640

                              "C’est une chose étonnante et digne d’une étrange

                              attention, de voir ce peuple juif subsister depuis tant d’années,

                              et de le voir toujours misérable : étant nécessaire

                              pour la preuve de Jésus-Christ et qu’il subsiste pour le prouver,

                              et qu’il soit misérable, puisqu’ils l’ont crucifié : et quoiqu’il

                              soit contraire d’être misérable et de subsister, il subsiste

                              néanmoins toujours, malgré sa misère.« 

                               »Il est certain que dans certaines parties du monde nous pouvons observer un peuple particulier, séparé des autres peuples du monde, et il est appelé le Peuple juif. Ce peuple remonte non seulement à une antiquité remarquable, mais il a aussi persisté pendant une durée longue et singulière… Car alors que les Peuples de Grèce et d’Italie, de Sparte, d’Athènes et de Rome et d’autres venus bien plus tard, ont disparu depuis si longtemps, celui-là existe encore, malgré les efforts de nombreux rois si puissants, qui ont essayé des centaines de fois de les effacer, comme leurs historiens en attestent, et comme on peut facilement en juger par l’ordre naturel des choses sur de si longues périodes. Ils ont cependant toujours été préservés, et leur préservation était prédite… Ma rencontre avec ce peuple me stupéfie…”

                              Je vous rappelle que Pascal, entre autre a vécu en 1600 et des poussières. Et là je pose la question fatidique. Pensez vois que Pascal était sioniste ??

                              Non je déconne ! Ce que je veux dire et qu’il est quand meme surprenant d’imaginer des juifs, au quatre coins de l’Europe et de l’Afrique du Nord, vivre en étant mis à part, ou en se mettant à part, sans avoir internet ni de moyens de communications entre eux, tous aller dans le même sens, dans le but uniquement de s’inventer une autre histoire pour aller voler un minuscule territoire des siècles plus tard.

                              Obectivement la thèorie de Schlomo Sand et facilement démontable avec un minimum de recherches dans une bibliothèque, mais je vous avoie ne pas avoir le temps de le faire.

                              En tout cas nier l’histoire des juifs, c’est simplement une stratégie de la part de ceux qui veulent detruire la légitimité qu’on ressenti les juifs a avoir un pays. Comprenez bien que ce que je déplore c’est la manière, les méthodes, mais objectivement, il ne me parait pas inconcevable, ni même injuste que les juifs, comme tout autre peuple (on pourrait parler des gitans d’ailleurs dont l’histoire pourrait être assez proche dans le mode de vie finalement) ait droit d’avoir un pays. Maintenant la manière est sale, et ce n’est certainement pas par la force qu’ils auraient du l’obtenir et le conserver et sur ce point là il n’y a rien a dire.

                              Qu’en pensez vous ?

                              Cordialement


                            • TigerSean TigerSean 4 novembre 2011 06:17

                              King, beaucoup moins d’accord avec vous, ici et par d’autres chercheurs juifs que je ne retrouve malheureusement pas...

                              Sans avoir à fouiner dans la génétique, il suffit de regarder certains peuples comme les Khazars, pour s’apercevoir que la religion juive d’aujourd’hui ne correspond pas du tout à ce qui est écrit dans la Bible. Les indo-Européens qui se sont convertis au judaïsme n’ont strictement rien à foutre en Palestine, dans le cadre de ce qu’il être un retour à la terre promise...


                            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 4 novembre 2011 06:22

                              @ King al Batar

                              Autant vos commentaires précédents étaient de valeur, autant celui-ci n’en a aucune.
                              C’est un jugement gratuit qui dit que la thèse de Sand n’est pas démontrée et qu’elle est démontable sauf que  :

                              1) le livre de Sand est une solide démonstration très appréciée en Israël où il a eu un grand succès
                              2) la démonstration est solide car en fait, il ne cesse de citer des collègues historiens bien documentés
                              3) on ne voit pas venir de votre part le moindre contre-argument. Avez-vous vraiment lu ce livre ?

                              L’idée du peuple juif qu’on nous sert depuis l’invention du sionisme est essentiellement une invention, une fiction, en particulier dans la prétendue unité du peuple juif et donc sa supposée pureté raciale qui est au fondement de la prétention de l’Etat d’Israel à être LA nation des juifs du monde et pas un simple état comme les autres (ce qui les obligerait à renoncer à l’apartheid qu’ils organisent de fait).
                               
                              Comme le montre Sand, une bonne proportion de juifs askhénazes sont originaires de populations qui se sont converties au judaïsme. Dès lors la prétendue lignée qui ferait le peuple juif, c’est des fadaises inventées au temps où la pensée raciale était en vogue et légitime.
                              Elle ne l’est plus et Israël en est la dernière survivance, tolérée pour je ne sais quelle raison.

                              Je signale à Alef que Sand n’a pas été apprécié des palestiniens car il amène à penser qu’ils sont les descendants des juifs restés sur place et secondairement convertis à l’Islam.

                              Conclusion : l’Etat d’Israël est doublement illégitime, d’abord au regard du forcing illégal opéré via l’ONU qui n’avait pas autorité pour légiférer en la matière, ensuite parce que le storytelling supposé en fonder l’essence, le principe ou l’idée n’est qu’un mythe.

                              Avant de me faire accuser de tout, je précise qu’étant d’ascendance juive par ma mère (sioniste si l’en fut, elle avait sa carte de soutien à Tsahal), je suis très attaché à la culture juive (surtout Yiddish) et j’ai été sioniste.
                              D’une certaine manière je le suis encore, oui, oui.
                              Que le « peuple juif » et tout ceux qui croient en cette idée cherchent une terre d’accueil pour que ces croyants vivent en paix avec leurs voisins me semble un objectif respectable. Je ne miserais pas deux kopeks dessus, mais je le respecte.
                              La seule chose, c’est qu’il s’agit de trouver une terre d’accueil (Sibérie, Arkansas ?), car la Palestine n’a visiblement pas vocation à être terre d’accueil pour le projet sioniste.
                              Si c’était le cas, les Palestiniens nous l’auraient dit, n’est-ce pas ?
                              D’ailleurs, leur a-t-on demandé leur avis ?


                            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 4 novembre 2011 06:41

                              @ Tigersean

                              Très bonne réponse. King tient visiblement à son mythe.
                              Mais pas suffisamment pour trouver le temps d’aller dans les bibliothèques trouver les preuves que Schlomo Sand se trompe...
                              ... alors que c’est si facile, nous dit-il !

                              Bizarre...

                              @ King al Batar

                              Ne venez pas nous la jouer victime encore une fois par la falsification des propos.
                              Sand ne nie pas « l’histoire juive ». Il nie celle à laquelle vous croyez, l’histoire d’UN peuple juif, uni, de lignée raciale pure qui devrait, selon le projet sioniste, faire nation.

                              Nul ne songe à nier qu’il existe une « histoire juive ». Nul ne songe à nier que c’est une histoire de discrimination, de persécutions qui ont culminé avec l’Holocauste. Cela n’est pas en question.
                              Donc vous pouvez citer Pascal à longueur, vous n’y trouverez pas l’’ombre d’un argument sioniste.
                              Il s’intéresse aux juifs, il peut même les penser comme « peuple », mais cela n’en fait pas un sioniste pour autant. Et surtout, il est bien naturel qu’il puisse être dans l’ignorance des faits mis en avant par Sand.

                              Conclusion : ce n’est pas dans l’histoire juive que vous trouverez des fondements légitimes pour le projet sioniste en Israël. Beaucoup de juifs de par le monde essaient de le dire. Pour une raison que j’ignore, on les entend peu et il est remarquable que le livre de Sand ait pu avoir une telle audience.


                            • King Al Batar King Al Batar 4 novembre 2011 10:22

                              Ecoutez je vais vous posez une queston simple.
                              Considérez vous les gitans comme un peuple ?
                              Ils n’ont pas de lien historique, par contre ils ont un mode de vie d’errance commun.
                              C que vous ne comprenez pas, c’est que je n’ai rien à voir avec ISrael. Perso je suis Francis et très content en France.
                              Je ne nie pas qu’il y ait pu y avoir des conversions, d’ailleurs pourquoi un converti n’aurait il pas la même légitimité qu’un descendant direct ? Pour moi je ne vois pas de différence. Les convertis à l’Islam ne vont ils pas à la mecque ?
                              Ce que je dis c’est qu’il est indemontrable que tous les askenaze soient des descendants de Kazars. Ce sont les proportions.
                              Déjà 1 pour convertir, il faut bien des juifs convertisseurs.
                              2 c’est quand même surprenant qu’aujourd’hui on vienne dire que les juifs n’ont pas le facies d’un semite, alors que les nazis passaient leur temps à décrire des juifs comme physquement différent. des bruns avec des grands nez, surprenant dans des pays majoritairement blond...
                              3 Vous conviendrez qu’il est quand même surprenant que des peuples au quatre coins de l’Europe (Espagne, France, Afrique de Nord, allemagne, Pologne, Russie et meme Ethiopie)conservent tous leur memes traditions, et les meme us et coutûmes, alors qu’ils n’avaient aucune possibilité de communiquer entre eux, et qu’en plus on les persécutaient pour ses us et coutumes. Ont ils été masochistes sur deux millénaires, pour le pur plaisir de se convertir, et de se faire persécuter dans l’unique but de se dire 1000 plus tard, nous aurons un pays.
                              Je dis simplement que dans ce type de situation ou c’est malhureusement indémontrable réellement, on croit que ce que l’on veut bien croire. Vous croyez Sclomo Sand que je ne contredit pas dans sa totalité, je dit juste qu’il est impossible de determiner la proportion de convertis et de descedants, et je pense qu’elle est bien plus faible que ce qu’il affirme.
                              Moi j’ai mon avis, et vous avez le votre.
                              Mais son livre ne peut en aucun cas être donné comme une vérité dans la mesure ou ce qu’il avance n’est pas réellement démontrable.

                              Enfin en ce qui me concerne, une personne qui se converti n’a aucune différence avec un juif qui l’aurait hérité par le sang. Ni même bien sur avec un non juif, mais est ce necessaire de le dire...


                            • King Al Batar King Al Batar 4 novembre 2011 10:23

                              Si je trouve pas le temps d’aller dans un bibliotheque, c’est parce que j’ai deux boulot, une femme et un gosse.
                              Chacun sa merde, me direz vous, mais effectivemnt j’ai pas que ca a foutre... LOL


                            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 4 novembre 2011 13:55

                              Si c’est votre argumentaire, je pense que nous allons pouvoir nous entendre.

                              Vous reconnaissez l’existence historique de conversions au judaïsme, notamment chez lez Kazars.

                              Mais vous minimisez en indiquant qu’on ne connaît pas la proportion.

                              Mais qui s’en préoccupe ?

                              Avez-vous déjà vu apparaître au premier plan l’information concernant la proportion entre ashkénazes et séfarades ? On s’en fout.

                              Là n’est pas la question.
                              Là n’est plus la question

                              Dès lors que l’existence d’un processus de conversion au judaïsme est avéré ici et là dans l’histoire, il devient clair que le judaïsme est une religion simplex et non la religion d’UN peuple à l’unité raciale qui aurait droit à sa terre promise même s’il faut pour cela déporter et massacrer tous ceux qui s’y trouvent.

                              On ne devrait plus à notre époque pouvoir soutenir un projet à dimension raciale comme celui là.

                              Nous ne sommes plus en 1935 ! Mais avec les lois d’Israël, c’est tout comme.

                              En conséquence, Sand est fondé à dire que la représentation sioniste d’UN peuple juif qui attend sa terre est proprement mythique. C’est un storytelling construit pour les besoins de la cause.

                              Et encore une fois, j’insiste, il ne s’agit pas de nier l’histoire de violences vécues par les juifs ici ou là.

                              Mais de dire que cette histoire juive ne recèle pas l’histoire d’UN peuple juif, mais de différents peuples qui ont pratiqué le judaïsme.

                              Le fait que le judaïsme se soit pratiqué ici et là durant des lustres est preuve de ténacité, d’intelligence et de courage autant qu’on voudra, mais pas d’unité raciale.

                              Bref, j’y insiste, et m’étonne de ne pas vous avoir vu réagir à mes précédents propos (qui ne dit mot consent ?), l’Etat d’Israël comme nation du peuple juif n’a pas de légitimité historique et c’est dorénavant un fait à mettre en résonance avec son absence de légitimité légale concernant le processus de sa création.

                              Celle-ci a été extorquée à l’ONU qui n’en avait pas le pouvoir. C’est donc depuis les origines que Israël se moque de l’ONU. Le fait que, par la suite, les résolutions qui lui ont été contraires aient toujours été tranquillement ignorées trouve là son explication logique.

                              Quand on pense à ce que les juifs ont endurés au cours de l’histoire, c’est insondablement triste de les voir s’être ainsi fourvoyés dans un projet inventé par les chrétiens fondamentalistes restaurationnistes (restaurer le temple… pour le voir détruit à nouveau (et « le » peuple élu avec probablement)… pour voir le retour du Christ, le but originel) et repris finalement par ceux qui se sont laisssés convaincre et que l’on appelera les sionistes.

                              Thierry Meyssan explique ça très bien dans son superbe bouquin consacré à la dernière guerre du Liban. 


                            • King Al Batar King Al Batar 4 novembre 2011 16:21

                              Il n’empeche que vous le vouliez ou non, les juifs ont toujours été des migrants, depuis plus de deux millénaires. Qui dit migrant, dit exclus, et qu’effectivement le fait qu’ils aient un pays n’est pas non plus une abhération.
                              Ce que je veux dire c’est que la légitimité n’est pas forcément religieuse, elle est simplement humaine. Au même titre, à l’echelle individuelle qu’il est regretable que les SDF n’aient pas de toit, un ou plusieurs groupes d’individus, voyageurs sans terre peuvent avoir envie, le droit et le besoin d’en avoir une. Sans necessairement rechercher de légitimité religieuse.
                              Comprenez que ce que je critique en ISrael c’est la méthode, le pays s’est mal crée, dans la violence, s’est ml imposé et survit que par et au travers de la violence.
                              Maintenant si les juifs avaient eu un pays et que cela s’était fait dans la paix et l’harmonie avec le voisinage, je ne vois pas ce qu’il y de criticable.
                              POur reprendre la comparaison, je ne serai pas scandalisé qu’un bout de terre soit donné aux Gitans pour leur faire un pays.
                              Un peuple de migrant, sans terre d’attache est un peuple condamné à souffrir de toute façon. L’étranger fait peur, l’étranger est mal vu, et ce qui n’est pas comme nous suscite la méfiance... Sinon Le Pen n’aurait pas ce succés.


                            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 5 novembre 2011 06:15

                              @ King al Batar

                              J’adhère complètement à votre propos.
                              Nous sommes d’accord.
                              Lorsqu’on considère les choses de manière dépassionnée, on voit bien en effet qu’il est humain, il est sensé de considérer que ceux qui se sentent en lien par l’histoire (de migrants, de victimes éternels) et la religion puisse se rassembler et se sentir enfin membre d’un collectif plutôt que toujours à la marge.

                              Le projet sioniste, dans cette perspective fait sens, j’y adhère, si, précisément, ainsi que vous le soulignez il ne se réalise pas par la violence, originelle puis continuelle à l’égard de ceux dont on viendrait occuper la terre.

                              Il ne peut donc s’agir que d’une terre d’accueil. Cela doit pouvoir exister quelque part sur Terre. Mais comme je l’ai déjà indiqué, pour la Palestine, il ne faut plus y compter. Il ne faut plus escompter qu’elle puisse être terre d’accueil.

                              La violence d’Israël restera dans l’histoire et, comme pour les Croisades, ne passera qu’après des millénaires.

                              Le projet sioniste doit... migrer !

                              Il faut croire que c’est le karma du juif errant...


                            • Cyril Cyril 3 novembre 2011 18:58

                              La solution serait le statut de condominium, comme la petite Ile des Faisans entre hendaye et Irun. Gérée alternativement par des pays ou entités représentant les 3 grandes religions monotéistes qui revendiques ce territoire.


                              • Alef Alef 3 novembre 2011 20:23

                                La solution pourrait venir en 2012, si Obama perd les élections (ce qui est plus que probable) la Commission des Affaires Etrangères de la Chambre des représentants aux Etats-Unis pourrait retirer les deux cent millions de dollars d’aide à l’Autorité Palestinienne et réduire la contribution des Etats-Unis aux Nations Unies, visant ainsi la cessation du financement de l’UNWRA (l’Agence des Nations Unies pour le Secours et l’Action en faveur des Réfugiés Palestiniens).

                                Le gouvernement israélien pourrait alors couper les ponts avec l’Autorité Palestinienne.
                                L’ONU, le cas échéant, ne fera rien, car le veto américain l’empêchera de faire quoi que ce soit.

                                Le moment serait venu, dans ces conditions, de déclarer que la loi israélienne s’applique aux terres de Judée-Samarie. Les arabes de palestine décideront s’ils souhaitent rester sous administration israélienne ou retrouver la nationalité jordanienne.

                                Avant 1967, les Arabes palestiniens vivant en Judée-Samarie, étaient sous souveraineté jordanienne puisqu’à l’époque la Judée-Samarie était annexée par la Jordanie. Ce ne serait qu’un juste retour des choses.

                                Quand à Gaza, il est clair que ce territoire devra retourner à l’Égypte.

                                Voilà une solution juste et équilibrée qui permettra à chacun de vivre en paix et prospérer.


                                • King Al Batar King Al Batar 3 novembre 2011 23:40

                                  Bonsoir Alef, la solution ne viendra que d’une manière et une seule.
                                  C’est au peuple Israelien, à la jeunesse de manifester son mecontenment à l’égard de la politique militaire de son pays et a demander de faire la paix en se soulevant à l’encontre de ses dirigeants.
                                  Le main tendu doit venir des Israeliens car ce sont eux qui sont en position de force. Comme visiblement on ne peut pas compter sur les politiciens, qui sont tous des anciens militaires pour faire la paix. Les militaires n’étant pas formé à trouver la paix sans faire la guerre. C’est du peuple que doit venir la main tendu.
                                  Mais comme en tant que juif, vous savez quand même qu’on nous élève dans la crainte que l’autre nous deteste de toute facon, c’est difficilement envisageable. Sans un réel leader d’opinion pacifiste en ISrael, il n’y aura jamais de paix, car c’est au Israeliens de tendre la main.
                                  Vous le savez aussi bien que moi, mais peut être ne le souhaitez vous pas...
                                  Sinon, Peace, Shalom, Salam, sont trois mots qui n’auront jamais de valeur...


                                • goc goc 4 novembre 2011 01:48

                                  alef ou l’incitateur à la haine raciale qui se croit au dessus des lois.

                                  mon pov garçon, continue avec tes copains à construire des maisons à tout va, cela fera des logements gratos aux palestiniens quand vous aurez disparu, car ne te fait aucunes illusions, l’histoire ne va pas dans ton sens, l’entité sioniste, telle qu’elle est actuellement, est appelée à disparaitre dans 20ans, dans 100ans , ou dans 1000 ans, peu importe, la seule certitude, c’est qu’elle disparaitra, et ce définitivement

                                  Quand à ton phantasme de croire qu’il suffit de supprimer les subventions pour punir le reste du monde, tu dois avoir une opinion tellement imbue de toi-même et de ta communauté, que tu n’a même plus la capacité de comprendre qu’a ce jeu, ce sont tes copains qui seront isolés, encore plus qu’ils le sont déjà (la preuve l’élection de l’UNESCO), et quand vous comprendrez que « ne pas payer » veut dire « plus de droit de vote », vous vous dépêcherez de revenir à plat ventre


                                • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 4 novembre 2011 14:02

                                  @ King al Batar


                                  Tout à fait d’accord.
                                  la solution ne peut venir que de là.

                                  Le problème est qu’elle ne viendra pas.
                                  Ou alors le peuple élu mérite bien son nom.

                                  Elle ne viendra pas car la main tendue existe déjà mais elle n’aura jamais de prééminence politique.
                                  Quel peuple dans cette situation, choisirait la pillule rouge de la conscience, de la responsabilité, de la repentance, condition sine qua non de la justice, du pardon et de la paix ?

                                  Ce qui domine là-bas, c’est la pillule bleue, c’est l’évidence du grand Israël

                                  L’histoire ira jusqu’au bout, j’en ai peur.

                                  Nous boirons le calice jusqu’à la lie.

                                • King Al Batar King Al Batar 4 novembre 2011 16:28

                                  Il leur faut un leader d’opinion.
                                  On con de Bendit (non je plaisante, c’est juste pour blaguer).
                                  C’est ce qu’il leur faut. Un homme avec une vrai conscience politique, qui ait des couilles (parce qu’il va y risquer sa vie c’est sur) et des talents d’orateurs que n’ont pas les leader politico militaire actuel.
                                  Ce sera pas le Messie, ca c’est sur, mais déjà un grand homme. Je connais des Israeliens, des jeunes surtout, qui en ont vraiment marre de cette situation. Mais pas d’orateur.
                                  Je vous avoue garder mes distances avec ce pays, la dernière fois que j’y suis allé c’était en 2002 pour un décès.


                                • ma pomme 3 novembre 2011 21:44

                                  ça fait 60 ans qu’ils nous emmerdent les palos...avec leur terre qui n’est pas à eux.
                                  marre de leurs pleurnicheries.


                                  • rakosky rakosky 3 novembre 2011 23:55

                                    Une seule certitude dans cette tragédie ,il n’y aura aucune paix sans la reconnaissance des droits nationaux du peuple palestinien,le droit à la terre ,le droit au retour
                                    revue dialogue


                                    • Alef Alef 4 novembre 2011 08:16

                                      Les thèses de Shlomo Sand sur l’inexistence du peuple juif ont été réfutées par beaucoup et approuvées par certains, mais là n’est pas la question.

                                      La question est qu’il fait fausse route dès l’énoncé de son essai, parce que Shlomo Sand n’a pas à prescrire aux gens ce qu’ils sont en fonction de leurs ancêtres. Il a à respecter le droit des vivants de se définir. Et le peuple juif est bien vivant.

                                      L’identité d’un peuple est dynamique et changeante. Elle est culturelle et non pas génétique

                                      Pour ce qui concerne Shlomo Sand, une telle haine de soi (et des siens, quelle que soit la façon dont on se définit juif) demontre de graves difficultés avec sa self estime…


                                      • teddy-bear teddy-bear 4 novembre 2011 15:38

                                        Il serait peut-être temps de faire le point, bien que je ne puisse répondre à chaque commentaire,et de constater que le seul fait des sanctions contre les Palestiniens pour avoir obtenu le droit de siéger à l’Unesco, déclenche la polémique sur le droit à l’existence d’Israël. Les deux ou trois défenseurs de la cause sioniste, si ce n’est de la politique d’Israël, se démènent comme ils peuvent. Ils font appel encore et encore à l’ancien testament prenant cet ouvrage hétéroclite et romancée pour les besoins de la cause, comme un livre d’histoire. Aucune condamnation pour certains d’entre-eux des décisions iniques prises à l’encontre des Palestiniens, ni de celles concernant l’ensemble des pays adhérents à l’UNESCO.

                                        Le récit de King de son origine est significatif, les juifs espagnols puis algériens sont bien des israélites du Proche-orient, mais je continue à penser que cela ne forme pas un peuple, par exemple les juifs pieds-noirs d’Algérie étaient Français avant tout, ce qui ne forme pas non plus une identité, seulement une communauté. Vive les Bretons de France !. Ensuite nous n’allons pas ici refaire le procès de la France en Algérie, c’est un autre sujet que l’on pourrait aborder d’ailleurs.

                                        Il se trouve que depuis 1967, encore jeune homme, je me penche sur le problème de ce conflit presque centenaire, par mes lectures des deux bords,et peu-à-peu l’évidence m’a paru claire, il y a un agresseur et un agressé, ce que reconnu Ben Gourion lui-même et on devrait s’arrêter là, mais les passions sont plus fortes que la raison.

                                        Les détracteurs de Slomo Sand, certainement un renégat et un antisémite pour sucre, d’un livre qu’ils n’ont peut-être pas lu, utilisent des contre-arguments plutôt d’arrière-garde. Sand se base sur l’Histoire, à savoir que les juifs européens n’ont aucune racine avec la terre d’Israël. Les brassages et conversions – massives- de toutes sortes durant des siècles ont fait qu’un tel peuple contemporain ne peut exister sans langue et culture commune autre que celles qu’ils reçoivent du pays où ils sont nés et dont ils sont citoyens et sans histoire commune propre, c’est une évidence. Quant à Pascal, je parie (lol) qu’il utilise le mot peuple dans un autre sens autre que celui de nos polémiques. Cette communauté religieuse était-elle demandeuse d’une terre et d’un pays spécifiquement juif, je n’en suis pas sûr, seul les rabbins et encore, les orthodoxes n’y étaient pas favorables et continuent d’ailleurs à l’être, se sont alliés à Hertzl un politicien plus que religieux, pour échafauder un plan inepte porteur de malheurs et désavoué par une multitude de réactions d’intellectuels et politiques de l’époque, un projet qui a jeté les israéliens dans une vie d’angoisse perpétuelle et les Palestiniens dans des combats inégaux

                                        Pourquoi se raccrocher aux branches alors que d’excellents commentaires ne soufrent d’aucune critique sur le fond.

                                        Petit rappel, des Israéliens tentent de prouver la consanguinité des juifs de la diaspora par la science génétique.

                                        Ensuite, non, les gitans ne forment pas un peuple, mais l’amalgame de petites communautés culturelles, nos romanichels n’ont plus rien à voir avec nos gitans venus d’Espagne et qui se sédentarisent.

                                        Ensuite, je cite : « en ce qui me concerne, une personne qui se converti n’a aucune différence avec un juif qui l’aurait hérité par le sang. Ni même bien sur avec un non juif, mais est ce nécessaire de le dire » Je ne sais pas très bien où on veut aller et je rappelle à « l’assistance publique » (Francis Blanche’) que la judaïcité se transmet par la mère.

                                        Quant à la solution proposée de rejeter les Palestiniens de Cisjordanie sous la coupe israélienne ou les forcer à s’exiler encore une fois, est de la provocation. Et inepte, car Israël serait incapable financièrement et socialement de subvenir aux besoins de cette population et ce, sans aucune aide internationale, c’est plutôt la grande trouille des dirigeants actuels de Tel Aviv. Il ne resterait plus aux sionistes triomphant de coloniser la Syrie et le Liban et toute la région, qui font partie d’Eretz Israël.






                                        • Alef Alef 6 novembre 2011 09:03

                                          La « solution jordanienne » tient la route, elle n’est qu’un juste retour des choses.

                                          L’aspect « palestinien » de la Jordanie est renforcé par le fait que les trois-quarts de la population de ce pays sont déjà constitués d’Arabes palestiniens, et que la transformation de la Jordanie en Palestine fait partie des objectifs à long terme du mouvement palestinien.

                                          Face à l’échec des tentatives toutes basées sur les mêmes schémas illusoires, il faut commencer « à réfléchir en dehors de la boîte ».

                                          Mais rien ne presse, d’autres problèmes plus urgents sont a prendre en compte comme l’arrêt du programme nucléaire iranien.

                                          Actuellement, les Israéliens simulent des combats aériens avec leurs camarades européens ; avec les Allemands et leurs Tornados, les Italiens et leurs Eurofighters, et les Néerlandais et leurs F-16. Il est évident que l’Iran est dans le collimateur.

                                          Am Israel Rai (Le peuple d’ Israel est vivant)


                                          • Alef Alef 6 novembre 2011 09:14

                                            @teddy-bear

                                            Je me contrefous des ultra-orthodoxes qui ne sont pas favorables au retour des juifs en Terre d’Israel.Je suis sioniste

                                            Moi je crois en nos droits sur cette terre, avec un F16 en prime. smiley
                                            Israël ne s’est pas construite dans le but de faire disparaitre l’antisémitisme, mais pour ne plus avoir à rendre compte à quiconque. Je suis sioniste.

                                            Je pense que l’Etat d’Israël n’est pas seulement un pays mais une idée, un concept. J’ai foi en trois nouveaux commandements gravés sur le mur du musée du mémorial de l’Holocauste à Washington : « …tu ne pacteras pas avec le mal, tu ne te défileras pas, tu ne te porteras plus en victime…”. Je suis sioniste.

                                            Si je t’oublie, O Jérusalem, que ma main droite se dessèche…Je suis sioniste.
                                            Tant que nous gardons notre identité, nous sommes éternels.


                                            • BA 6 novembre 2011 13:41

                                              Samedi 5 novembre 2011 :

                                               

                                              Shimon Peres : une attaque contre l’Iran "de plus en plus vraisemblable".

                                               

                                              Le président israélien Shimon Peres a estimé samedi qu’"une attaque contre l’Iran« de la part d’Israël et d’autres pays est »de plus en plus vraisemblable".

                                               

                                              Israël a procédé jeudi 3 novembre à un vaste exercice de défense passive simulant une attaque de missiles conventionnels et non-conventionnels dans la région de Tel Aviv. L’Etat hébreu a en outre tiré mercredi avec succès un missile balistique doté d’un nouveau système de propulsion.

                                               

                                              Les médias israéliens ont également fait état d’un exercice mené ces derniers jours par 14 avions israéliens en Sardaigne en coopération avec l’aviation italienne pour s’entraîner à des missions "à longue distance" nécessitant notamment des ravitaillements en plein vol.

                                               

                                              L’Iran a pour sa part prévenu qu’il « punirait » Israël en cas d’attaque.

                                               

                                              http://www.romandie.com/news/n/Peres_une_attaque_contre_l_Iran_de_plus_en_p lus_vraisemblable061120111011.asp


                                              • teddy-bear teddy-bear 6 novembre 2011 15:41

                                                Alef*
                                                « Je suis sioniste voilà ma gloire mon espérance et mon soutien ». D’après un cantique catholique.

                                                Je n’ai jamais lu que les Palestiniens et ses politiques avaient pour objectif de créer un pays commun avec la Jordanie en apport des camps de réfugiés.

                                                En ce qui concerne l’Iran et sa bombinette improbable, je me demande pourquoi Israël, doté de l’arme nucléaire, n’intervient pas comme son armée sait le faire, directement à titre préventif en Iran ? Pour un sioniste belliciste vous devriez y penser, cela ferait faire des économies aux pays alliés.

                                                On pourrait se demander, si vous n’êtes pas rivé devant des jeux vidéos avec des ’p’tits soldats qui tuent d’ l’arabe’.

                                                Je répète que pour une cause on peut tout avancer, mais dans les limites de la raison, sinon on tombe dans un délire. Je maintiens que les juifs étaient d’abord citoyens des pays qui les ont vu naître et y vivre sans cette idée, à mon sens inepte de croire en un dieu, une terre promise et une vocation sélective de la communauté israélite.

                                                Il n’existe aucun droit humain de créer arbitrairement un Etat et surtout pas avec les armes et pour le pérenniser par des F16 comme sur Gaza. Avec ce raisonnement autiste vous précipiteriez la fin inéluctable du sionisme, de toute façon lié à l’échec. Cette conception va à l’encontre des préceptes de ses créateurs qui étaient de créer un Etat qui accueillerait les victimes du racisme antisémite en Europe. Comme d’habitude le rappel de la tuerie des israélites européens et d’autres, n’a rien à voir avec le sionisme, c’est un moment de l’histoire qui change certes la donne, mais les enfants des victimes n’héritent pas de ces malheurs et s’en détacheront, sans les oublier, c’est dans le droit fil de l’Histoire humaine..

                                                Créer un Etat dans un environnement hostile et le maintenir par la force les canons n’est pas le bonheur prévu pour ses habitants, leur malheur et celui des indigènes. Ce Pays qui glisse, avec vos arguments vers l’apartheid contre lequel plus jeune j’ai combattu, celui de l’Afrique du Sud.

                                                Le sionisme religieux ou politique est une erreur historique que le peuple israélien paye très cher et encore plus les fellahs et citadins de la Palestine contemporaine de l’époque et les réfugiés d’aujourd’hui dans des camps .

                                                Pour terminer je me demande pourquoi, à moins que vous ne soyez là-bas soyez, tous vos semblables n’émigrent pas vers ce pays de cocagne et s’engagent illico dans l’armée d’occupation, cela comblerait le vide laissé par des Israéliens qui sortent de ce pays enfermé et condamné à survivre, ce dont ils ont assez. Et enfin pour clore mon intervention, un conseil raisonnable  :ne soyez pas plus sioniste que Ben Gourion.


                                                • Alef Alef 6 novembre 2011 17:28

                                                  J’ai fait un volontariat civil au sein de Tsahal et je compte bien y retourner prochainement en fonction de mon emploi du temps. Un peu trop âgé maintenant pour combattre, le volontariat civil apporte tout au long de l’année une aide pour la préparation d’équipement qu’a besoin Tsahal au quotidien.


                                                • garisamui garisamui 6 novembre 2011 21:17

                                                  @ Teddy Bear

                                                  BRAVO  ! RIEN A RAJOUTER  !


                                                • garisamui garisamui 6 novembre 2011 21:24

                                                  @alef

                                                  retounez donc dans votre pays et restez y ça nous fera des vacances à nous français, simples et fiers de l’être.

                                                  Et puis il faut choisir un jour : juif, israelien, français...non vous préférez la sécurité en France, mais pourtant je ne comprend pas, vous l’aimez tellement Eretz Israel......

                                                  Entre criminels de guerre à Tsahal vous vous sentirez bien........

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès