Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Sanglants boniments

Sanglants boniments

Imaginons le maire d’un village dont l’élection est contestée par son voisin, furieux de ne pas avoir été élu à sa place. Il est détesté par le dictateur d’un autre pays qui veut s’en débarrasser. Le dictateur envoie son armée détruire sa maison à coups de canon. Le pauvre type se réfugie dans sa cave. Le dictateur qui, contre toute évidence, veut faire croire qu’il n’est pas intervenu, dit à son protégé (le voisin) : “Voilà, il est KO. Moi je retire mes troupes ni vu ni connu. Vous pouvez aller régler vos comptes avec lui. Comme ça, tout le monde sera convaincu que c’est vous et pas moi, qui l’avez battu.“

C’est à peu près ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire, avec la capture de Gbagbo. La farce, déjà énorme en elle-même, n’est dépassée en grotesque que par les commentaires officiels. “Pas un seul soldat français n’a mis les pieds dans la résidence“, a le culot d’affirmer François Fillon. “Pas un soldat français n’a participé à l’arrestation de Laurent Gbagbo“ surenchérissent Gérard Longuet, ministre de la Défense, et Alain Juppé, sous-ministre des Affaires étrangères (coiffé triomphalement par Bernard-Henri Lévy).

Oui, euh... A part une colonne de 30 véhicules blindés qui s’est immobilisée à 1 m 50 du bâtiment, une nuée d’hélicoptères qui l’ont bombardé de missiles et l’ouverture du tunnel reliant l’ambassade de France à la résidence présidentielle (ce qui a permis aux partisans de Ouattara d’appréhender le rival caché au sous-sol), aucun soldat français “n’a participé à l’arrestation“. Et aucun Français, bien sûr, n’a aidé Ouattara à débouler du nord pour vaincre les troupes de son adversaire, l’acculer dans son bunker, et se proclamer président à sa place.

On reste confondu devant tant d’aplomb dans l’imposture.

Comment peut-on encore croire à ces guignols qui se moquent de nous en voulant nous faire avaler leur burlesque mise en scène ?

Qu’ils cherchent à voiler la façon dont la France a renoué avec le passé sulfureux du colonialisme de la Françafrique, on les comprend. Les malfaiteurs veulent toujours effacer les traces de leurs méfaits. Mais qu’il le fassent avec cette arrogante désinvolture est une insulte. Un tel mépris des gens les déshonore et devrait les rendre inéligibles à tout jamais.

D’autant que la bouffonnerie caricature aussi la réalité en Libye. Là on n’a pas affaire à une comédie en trompe-l’œil, mais à une démonstration d’hypocrisie et de cynisme. Cameron (salivant devant le pétrole de Kadhafi) et Sarkozy (jouant les Tartarin de sous-préfecture) ont entraîné l’équilibriste Obama et quelques comparses de l’OTAN dans un numéro d’illusionnisme digne de David Copperfield. Kadhafi a massacré son peuple, prétendent-ils ; l’Alliance atlantique est intervenue pour sauver Benghazi d’un bain de sang : les avions occidentaux bombardent pour protéger les civils ; les insurgés sont d’héroïques combattants de la liberté qui se battent les mains nues pour la démocratie. Autant de lénifiantes assurances : autant de mensonges éhontés. Propagés sous le drapeau de l’écœurante “morale“ qui à justifié toutes les guerres récentes de l’impérialisme, depuis celle faite à la Yougoslavie.

Ceux qui répandent ces tromperies le font sciemment. Au contraire de leurs boniments, ils savent parfaitement que Kadhafi a fait de la Libye un pays riche et indépendant ; qu’il a promis une amnistie aux rebelles qui déposaient leurs armes ; que les bombardements font plus de victimes civiles que le régime agressé ; que les insurgés sont une opposition traditionnelle à Tripoli dirigée par des djihadistes reconnus ; et que l’intervention internationale n’a rien à voir avec la protection d’une population menacée.

Le malheur est que leur propagande dupe beaucoup de monde et surtout fait couler beaucoup de sang. Au nom de leur droitdel’hommisme de faux culs, de leur croisade du Bien contre le Mal et de leur criminel droit d’ingérence, ils ont ruiné la Yougoslavie, écrasé l’Irak, semé le chaos en Afghanistan, asservi la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, ils veulent dépecer la Libye. Au prix de milliers de morts et de milliards payés par les contribuables. Et en nous prenant pour des cons.

Combien de temps allons-nous les laisser continuer ? 

Louis DALMAS.

Directeur de B. I.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • spartacus1 spartacus1 19 avril 2011 09:59

    Plus c’est gros, plus ça passe !


    • Makan 19 avril 2011 16:32

      « Plus c’est gros, plus ça passe ! »

      Tenez donc ! C’est bien ce qu’un député UMP disait ce matin, sur RFI, à propos des déclarations d’un certain Sarkozy, candidat en 2007 : « Je serai le président du pouvoir d’achat ! »

       smiley


    • latortue latortue 19 avril 2011 11:10

      SILENCE

       la France assassine pour le bien être de la communauté pour que roulent nos voitures pour que nos enfants boivent leur cacao et que nos entreprises fassent des gros bénéfices .

      TUEZ UN HOMME VOUS VOUS RETROUVEREZ DEVANT LES ASSISES ... TUEZ DIX HOMMES VOUS SEREZ DÉCLARE IRRESPONSABLE ET FINIREZ VOS JOURS DANS UN ASILE...TUEZ DIX MILLES HOMMES VOUS SEREZ INVITE A UNE CONFÉRENCE DE PAIX
      ce n’est pas de moi mais c’est formidablement juste

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 avril 2011 11:43

        Une bonne réflexion bien court termiste :
        pour rappel, en 2003, le même maire du village, dont l’élection est contestée par une partie de sa police municipale, demande l’aide du dictateur d’un lointain pays, pour botter hors de la commune les garde champêtres irrespectueux, appuyés par le maire du village voisin.

        Le lointain dictateur sauve la mise du maire, mais considère que ces problèmes relèvent plus de la compétence de la commune et qu’il ne s’agit pas de l’invasion de la commune par sa voisine.
         
        Quelle est votre analyse des faits en Côte d’Ivoire en 2002-2003 ?
        Ah, Sarkozy n’était pas encore là


        • gaijin gaijin 19 avril 2011 15:36

          « On reste confondu devant tant d’aplomb dans l’imposture.
          Comment peut-on encore croire à ces guignols qui se moquent de nous en voulant nous faire avaler leur burlesque mise en scène ? »

          a la place d’un dictateur soutenu par la gauche (et la soutenant ) on a mis en place un dictateur soutenu par la droite (et la soutenant ) (il faut bien prévoir le financement de la campagne de sarkoléon )

          attention mesdames et messieurs le spectacle continue
          hypocrisie et foutage de gueule a tous les étages
          demandez le programme
          un euro symbolique sera versé aux bons petits noirs qui se sont fait massacré au nom des bénéfices de la finance internationale
          Vive les droits de l’homme
          vive la France
          et vive les paradis fiscaux


          • ung do 20 avril 2011 03:38

            Les 3 rois ( pas mages ) mais maudits ont éructé leurs menaces dans divers relais journalistiques . Qu’ils envoient donc leurs troupes terrestres en Libye !!! On a l’impression que Khadafi les attend avec son comité d’accueil .Quelques dates qu’ils devraient se rappeller : _ Dien bien phu ,7 mai 1954 _ Baie des cochons en 1962 _ Sud Vietnam ,30 avril 1975_Suez 1956 _ Evian 1962 _ 1994 chute apartheid 


            • non667 24 avril 2011 17:24

              après les armes de destruction massive et le 11/9 qui sont passé comme une lettre à la poste auprès des « démocraties » on peu s’attendre à tout et dire que le crime paie .
              et ça date même d’avant  : Dresde , Hiroshima ,tuerie inutile.  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès