Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Sarkozy, auguste empereur de la zone méditerranéenne de l’Empire (...)

Sarkozy, auguste empereur de la zone méditerranéenne de l’Empire occidental

 Selon la version officielle, Nicolas Sarkozy a libéré Tripoli de l’infâme régime du colonel Kadhafi qui depuis quarante ans, nargue les visées occidentales et se veut prince du panarabisme et du panafricanisme missionné par on ne sait quel décret universel pour façonner un empire du sud voué à s’émanciper de la tutelle occidentale. Bref, un rêve de mégalopathe qui aurait dû se terminer comme une farce de l’Histoire mais que les événements du printemps arabe ont poussé vers les bords de la tragédie et surtout, vers une guerre ayant offert au président Sarkozy l’occasion d’user de la puissance militaire française. Il est de notoriété publique que notre président s’est comporté en chef de guerre et que son conseiller philosophe, le Sénèque de supermarché BHL, apprécie la guerre et d’ailleurs, dans le titre de son dernier livre, le mot philosophie est de trop. Son opus aurait pu s’intituler plus sobrement « de la guerre ». Mais BHL n’ayant rien de commun avec Clausewitz, la moquerie n’en eut été que plus cinglante. L’avenir dira si les Libyens rebelles ont mérité l’aide de l’Otan en installant un régime démocratique. Dans l’affirmative, Sarkozy pourra se prévaloir d’une médaille historique. Mais la Libye ne pourra par servir d’alibi pour résoudre les crises sociales et politiques à venir. Où sommes-nous dans l’Histoire ? Telle est l’interrogation fondamentale bien plus utile au présent que les paris sur le jeu des primaires au PS.

  Nombre d’observateurs sont pessimistes ou bien jouent les Cassandre en prédisant quelques catastrophes économiques du genre crise de 29, longue dépression, mort de l’euro, voire même crise universelle de la matière et effondrement du système comme le suggère Philippe Grasset sur le site defensa riche en analyses mais dont on peut se détacher en traçant une perspective opposée. Auquel cas, la crise économique ne serait qu’une parenthèse d’ordre technique, doublée d’un prétexte médiatique servant à contrôler l’opinion et à calmer la plèbe. Quant à la crise réelle, elle pourrait être sociale mais pas nécessairement politique. Au cas où cela vous aurait échappé, les Sarkozy, Fillon, Royal et Hollande sont sur une ligne idéologique assez consensuelle. Restent alors les dissensions européennes, les comédies nationales jouées sur des questions de sous, de dette, de croissance. Mais malgré cette cacophonie européenne, il se peut bien que la zone euro et l’Europe soient en phase de constitution impériale, autrement dit un processus qui n’est pas sans rappeler la bataille d’Actium, la victoire d’Octave sur Antoine et l’avènement de l’empire romain quelques décennies avant notre ère. En quelque sorte, la victoire de Sarkozy sur Kadhafi pourrait servir d’événement marquant la stabilisation de l’empire européen avec à la clé une union pour la Méditerranée qui devrait nous rappeler que Rome était présente d’Alexandrie au détroit de Gibraltar. Sarkozy ne s’est-il pas positionné comme empereur avec le traité de Lisbonne et s’il n’a pas vocation à être protecteur de la plèbe, il se place en protecteur du pouvoir d’achat, de l’épargne et des banques. Bref, ce qui fait l’essentiel des préoccupations de la plèbe consumériste de l’empire hyperindustriel constituée depuis 1990.

  Que la France ait joué un rôle central dans la constitution de l’empire n’a rien de surprenant puisque, d’après les études savantes de l’historien Curtius publiées dans les années 30, la France est parmi les nations, celle qui a le mieux assumé l’héritage des institutions impériales romaines. Sarkozy n’est pas le premier à incarner la figure impériale. On peut même se demander si le « désir d’empire » n’est pas l’un des ressorts essentiels et universel de la nature politique humaine telle qu’elle se constitue dans la caste dirigeante. Les princes veulent régner sur les territoires. Les prêtres sont les rois de la conscience. La plèbe veut régner sur les choses matérielles. Les empires se succèdent, souvent ils déclinent, s’effondrant en quelques siècles ou parfois deux ou trois décennies. Depuis 1990, la globalisation, alliée au nouvel esprit du capitalisme, a été le terrain où se développe un empire hyperindustriel qui en 2011, s’avère entaché de tensions sociales mais paraît de plus en plus contrôlé, verrouillé par les systèmes de surveillance, stabilisé par les dispositifs policiers de plus en plus efficaces.

  N’accordons pas une attention chronologique spéciale à la bataille de Tripoli comparée à Actium. L’empire est en place. Pour l’instant, l’Histoire semble suspendue. L’empire peut évoluer dans deux voies, le déclin, comme Rome, ou bien un élan spirituel lui permettant d’inventer des formes inédites, savantes, esthétiques, politiques, religieuses. L’option la plus probable en l’état actuel des choses étant le lent déclin, le marasme, le contrôle sécuritaire, les activités pour plèbe nourrie industriellement, soignée et abreuvée de divertissements, le tout au service d’une caste supérieure logée dans les meilleures demeures.


Moyenne des avis sur cet article :  4.16/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • chapoutier 25 août 2011 09:33

    bonjour
    j’ai le sentiment que kadafi à fait un énorme doigt d’honneur à sarkosy
    tout porte à croire que la peau de kadafi à été vendu trop tot
    son armée a disparu sans combattre
    où se trouve-t-elle ?
    j’ai le sentiment que kadafi à fait le choix très tot de la guerre asymétrique et qu’il à caché ses troupes.
    toutes les images que l’on nous montre prouvent que les insurgés n’avaient aucune possibilité de battre les armées de kadafi
    c’est l’otan qui a fait tout le travail
    que peut faire un char contre un hélicoptère qui peut le détruire à 8 km ?
    sarkosi et cie misaient sur une intervention rapide, j’ai le sentiment que kadafi a pris tout le monde à contre pied, sachant qu’il ne pouvait combattre l’otan sur son terrain, il a choisi le terrain de la résistance à l’occupant.
    si tel est le cas ( c’est un sentiment, pas une affirmation) il va contraindre l’otan et donc les troupes françaises à intervenir ouvertement sur le sol libyen.
    et c’est précisément ce que aucun dirigeant occidentale ne voulait.
    si la suite des évènements va dans le sens que je crois, chapeau kadafi.


    • Vipère Vipère 25 août 2011 15:51

      Chapoutier, bien vu c’est aussi mon sentiment !

      Le Colonel Mouamar KADHAFI  est entré en résistance contre les envahisseurs de l’Otan.

      Vers un bis répétita de l’Afghanistan ?

      Rien à voir avec la version officielle que nous servent les médias, le triomphe de N.S. et de la coalition.






    • Maurice Maurice 25 août 2011 09:39

      Bonjour, 

      pour répondre à la dernière question (survie ou mort de l’empire), je vous dirais que l’histoire nous enseigne que tout empire est voué à l’echec (Empire Romain, Charlemagne, saint empire romain germanique, empire napoléonien, bientôt l’empire américain, et l’empire européen).
      Mais vous soulever une très bonne remarque. Pourquoi nos classes dirigeantes ont un tel « désir d’empire ». Pourquoi ne pas mettre la même énergie, pour nouer des partenariats durables, pérennes ?

      • impertinent3 impertinent3 25 août 2011 10:17

        Je recycle un commentaire déjà fait dans un autre article, mais qui me parait toujours actuel :

        C’est entendu, notre chef génial, bien aimé leader, Seine de la pensée (on se croirait en Corée du nord ou dans la Roumanie de Ceaucescu) a, seul, tout seul, à la seule force de ses petits bras, libéré Tripoli.

        Mais quelque chose me titille, fin 2007, Sarko accueillait comme un ami, que dis-je un ami, un frère, un Kadhafi tout ce qu’il y a de plus respectable. La preuve, il avait eu droit aux fastes républicains, aux accolades et embrassades de Sarko, aux larges claques amicales du même dans le dos. Sarko voulait même lui vendre une centrale nucléaire et des rafales (il faut bien tenter de fourguer ces bidules quelque-part), et, privilège accordé aux seuls vrais amis, le droit de planter sa tente face à l’Élysée.

        Alors, comment un homme si respectable en 2007, peut devenir, en moins de 4 ans, un dictateur sanglant, un terroriste international, bref, une bête puante à abattre sans autre forme de procès ?
        Je n’oserais quant même pas imaginer que Sarko ait déroulé force tapis rouges en 2007 pour acceuillir un dictateur.


        • chapoutier 25 août 2011 11:42
          Des Français et des Britanniques ont été aperçus, combattant avec les rebelles libyens dans l’est du pays. Les opposants au régime tentent de quadriller Tripoli, alors que des snipers fidèles à Kadhafi rôdent toujours dans la ville. Le guide, dont la tête a été mise à prix, demeure introuvable.

          11h27 : Des Français et Britanniques ont été aperçus au côté des rebelles sur le front Est par les journalistes de l’AFP. En civil, ils sont déployés depuis plusieurs semaines sur le front Est aux côtés des rebelles libyens. Ces éléments sont installés dans l’enceinte de la raffinerie à l’arrêt de Zuwaytinah, centre de commandement rebelle pour le front Est, à environ 150 kilomètres au sud-ouest de Benghazi, le siège du Conseil national de transition. 


          • Kalki Kalki 25 août 2011 11:58

            Désolé de reformuler le problème : n’aurait il pas fallut faire un véritable état mondial après la guerre bombe atomique ?

            le problème c’est que personne ne sait jamais faire de grande politique pour en finir vraiment dans l’ensemble

            on ne fait que reproduire des schémas

            et le pouvoir économique ne sera pas un critère rationnel.


            • Kalki Kalki 25 août 2011 11:59

              jouer à la politique

              drole de jeu quand ca veux dire créer des millard de personnes

              puis les tuer


            • Kalki Kalki 25 août 2011 12:00

              vous entendez l’appel à la rationnalité ?


            • non666 non666 25 août 2011 12:24

              Pour l’instant, Sarkozy a voulu bomber son torse de hobbit pour jouer les guerriers.
              On passe difficilement du role de soldat pistonné du contingeant planqué à la caserne ballard dans la « force de balayage rapide » des locaux a celui de chef de guerre redouté....
              Mais cela a marché avec Bush alors....

              Pour l’instant Sarkozy a voulu jouer les « americains » en lachant les gros moyens.
              Cet imbecile n’a réussit qua gacher des ressources en utilisant, par exemple, des exocet a plusieurs centaines de millier d’euro comme arme de bombardement....
              Plus con, tu meurt....
               surtout quand on sait qu’il a donné les ordres alors que les navires etaient a moins de 10 km des cotes, a porté pour les canons de 100 mm de bord aux munitions beaucoup moins chères....
              Mais bon, c’est surement un complexe de taille car utiliser des armes de calibre 380/420 mm cela doit surement compenser autrechose !

              L’idée de mettre un WANTED, mort ou vif a 1,5 million de dollar montre bien de quoi il a peur : Si Khadafi est encore vivant aux présidentielles, on sera dans notre guerre d’irak sans fin bien a nous...

              De plus apres avoir reçu en grande pompe le leader lybien a l’Elysée, Sarkozy montre bien la faible valeur de sa parole mais surtout, il sali egalement celle de la diplomatie française. on peut d’ailleurs se poser la question de savoir si ceci n’est pas le but ultime des derniers mopis de présidence de Sarkozy, au final.
              Il aura son passeport US ou israelien en recompense, c’est sur !


              • Talion Talion 25 août 2011 15:43

                « Cet imbécile n’a réussit qua gâcher des ressources en utilisant, par exemple, des exocet a plusieurs centaines de millier d’euro comme arme de bombardement.... »


                Il a quand même pas fait ça ce con ?!...  smiley 

                Si c’est vrai, j’en connais à Moscou et Téhéran qui doivent être à mi-chemin entre l’aterrement et l’hilarité la plus totale.

              • Claude Selva 25 août 2011 12:34

                UN MESSAGE DU JOURNALISTE FRANÇAIS THIERRY MEYSSAN 
                « Pas de joie, de la terreur. Pas de liberté, l’occupation étrangère ».

                Tripoli. 24 août 2011. Heure 21.30

                Le journaliste Thierry Meyssan confirme : « la Croix-Rouge internationale (CICR) a extrait tous les journalistes de l’Hôtel Rixos. Leur évacuation par bateau vers Malte est prévue le 25 août 2011 à midi ».

                24 AOÛT 2011


                Dès sa sortie de l’hotel Rixos, Thierry Meyssan, Président du réseau Voltaire, a fait cet inquiétant constat : « Le centre de Tripoli est occupé par les rebelles. La population est cloîtrée chez elle. Pas de joie, de la terreur. Pas de liberté, l’occupation étrangère ».

                http://www.silviacattori.net/article1850.html


                • easy easy 25 août 2011 13:30

                  Vos évocations d’empire ne sont pas à rejeter complètement puisqu’elles apparaissent automatiquement dans les pensées de tout le monde. Mais seulement comme sorte de bruit de fond et aussi histoire de pouvoir poser quelques mots ou réflexions sur ce qui se passe. Comme en manière de pouvoir dire qu’on voit le Grand Jeu, le plus grand jeu possible.

                  En réalité, même si Sarkozy et BHL ressentent un frisson impérialiste par moments, ils ont un minimum de réalisme qui les amène à considérer les choses déjà à plus petite échelle d’espace et de temps

                  Dans l’immédiat, il s’agissait de sauver la réélection de Sarkozy.

                  Et on peut retourner ce problème dans tous les sens, le mieux que Sarkozy avait à faire en ce moment et en fonction des marges ultra étroites dont il dispose (marges étroites qui viennent en droite ligne de son programme de 2007+ la crise mondiale, à la fois morale, économique et financière) c’était d’apparaître en chef de guerre, de faire de son avion un Air Force One. Ca fait un siècle que les Présidents Américains la jouent chefs de guerre et leur peuple aime ça. (Chez nous, le dernier du genre ayant été De Gaulle)
                   
                  Ca a toujours réussi à tous les autoritaires d’endosser l’habit militaire. Car le peuple a alors l’impression forte que son chef engage toutes ses forces à défendre le pays (voire à attaquer à un autre pour y piller des richesses)

                  Il reste alors à vérifier si cette guerre contre Kadhafi (et peu importe les palinodies ./. aux attitudes amicales précédentes. Elles ressortent détails au regard des grands problèmes du monde) a quelque allure de défense de la France d’une part et de pillage lucratif d’autre part.

                  Si ces deux points sont vérifiés, même selon un jugement très positiviste, alors Sarkozy aura fait au mieux ; Ca ne veut pas dire qu’il sera réélu mais il aura fait au mieux à cette fin.

                  Il est évidemment toujours trop tôt pour établir si ses électeurs vont voir dans la guerre qu’il vient de décider une défense + un profit, mais j’irais à dire qu’il existe des arguments en ce sens.

                  Ils ne sont pas en béton ces arguments et sont bien provisoires mais nous pouvons toujours en papoter en manière de comptoir.

                  Défense ?
                  Oui un peu au sens de la problématique non pas terroriste, mais islamique qui se pose à la France, en tous cas à certains Français (à ceux de son électorat en particulier)
                  Maîtriser la question de l’islamisme en France est acrobatique étant donné notre Constitution. Alors la maîtriser quelque peu sur un territoire off-shore avec lequel nous allons commercer peut ressortir comme un biais consolateur.
                  Sans trop préjuger de la future constitution lybienne, posons provisoirement qu’elle ne sera pas aussi islamiste que celle de l’Iran. Réussir à influer sur la constitution d’un pays musulman de telle sorte qu’il ne passe pas islamiste sera certainement perçu comme un point positif par l’électorat de notre président.
                  On peut partir de cette vision positiviste pour considérer que ce pays d’islam modéré, plus moderne sera alors une tête de pont pour influer, même par procuration, sur le reste du monde islamique pour lui éviter l’islamisme. Mais là, on spécule déjà trop. N’allons pas si loin.

                  Profitable, en raison de commerce privilégié avec un pays qui détient des ressources naturelles ?
                  On peut voir ça. Mais ça ne fera pas un grand tremblement à mon sens.
                  Jusqu’alors nous y avions accès à ces ressources et ça ne nous a pas empêché de nous trouver en plein marasme. On peut considérer qu’à long terme, l’accès à ces ressources sera de plus en plus précieux mais comme nous vivons une crise immédiate sans rapport direct avec un tarissement de ressources, une amitié renouvelée avec la Lybie ne changera pas la donne immédiate.


                  Sur les deux points que sont la défense et le profit, seul le premier me semble donc avoir une petite pertinence au regard de l’enjeu de l’élection présidentielle.



                  Il existe d’autres points secondaires comme par exemple le fait qu’en faisant fonctionner nos armes, nous les valorisons et les vendons mieux mais je trouve ce point très mineur.
                  Il y a aussi le fait que notre président ressort (de manière très ad hominem, comme dans toutes les allures martiales) comme plus important qu’avant aux yeux des autres Chefs d’Etat. Mais ce point me semble également de peu d’impact.






                  Autre sujet, plus philosophique.

                  Cette guerre, effectivement décidée depuis Paris même si sur fond de soulèvement en Cyrénaïque, est de formule inédite. 



                  De même qu’il y a 60 ans on a fait des Français des sortes d’esclaves-péones des entreprises de production et de négoce ainsi que des banques et que ces Français salariés consommateurs avaient l’impression de devenir bourgeois alors qu’ils devaient absolument tout faire, cette guerre est la première de l’Histoire où les gueux ont tout fait tout seuls au sens des risques de se faire tuer d’une part et au sens de l’endossement moral de la charge que représente le fait de tuer. Ce ne sont pas des soldats qui ont tué, ce sont des civils agissant de manière très bordélique.
                  Et pour faire bonne mesure, leurs ennemis, les kadhafistes n’étaient quasiment pas des militaires réguliers non plus (on ne les aura jamais vus en images)

                  (En 1789, en France, dès le lendemain du 14 juillet, il s’est mis en place une organisation révolutionnaire en uniforme et agissant de manière plus militaire contre des royalistes eux aussi organisés en armée ou armées)

                  Au support d’artillerie près fourni par des coalisés, les salariés-consommateurs lybiens sont donc devenus des salariés-consommateurs-soldats-ambulanciers-logisticiens tirant sur des presque civils.

                  Et alors que les US ont sur le dos la charge d’Hiroshima et de Nagasaki, les coalisés qui ont cassé le régime de Kadhafi en faisant des morts par bombardement, ressortent quasiment sans aucune charge assassine sur le dos. L’essentiel de l’initiative de la guerre et de la charge de la tuerie revient aux Rebelles.

                  Il y a peut-être déjà eu des cas dans l’Histoire de coup de main offert à un tiers par feu d’artillerie à distance mais de cette ampleur, je pense que c’est la première fois que ça se produit.


                  Du coup, les Rebelles qui se sont vus être des consommateurs-salariés-soldats-coupables-libérateurs-fondateurs vont avoir des ambitions probablement beaucoup plus larges qu’auparavant.

                  Je vois mal les trois générations de Lybiens (dont des gosses) qui ont participé à cette guerre de durée très acceptable (pour l’instant) redevenir de dociles pousseurs de caddie.
                  Je les vois mal faire la queue sagement pour accéder à un guichet d’administration. je les vois mal se défaire de leurs goût pour les armes.


                  Je vois mieux que chacun devienne un Fouquier Tinville, un Saint Just, un Bonaparte, un Che. En Lybie ou ailleurs.


                  • cathy30 cathy30 25 août 2011 15:16

                    Et bien heureusement qu’il y a l’intervention de non666 pour revenir à la réalité sur le personnage.

                    BD
                    vous citez Curtius, mais sa pensée collait parfaitement avec la pensée métaphysique du 3ème Reich, c’est plutôt maladroit de le citer dans cette circonstance.

                    http://www.cairn.info/revue-d-histoire-litteraire-de-la-france-2005-3-page-607.htm

                    Et dans l’ensemble vous avez parfaitement raison, la France est une province romaine. Mais je pense que cette fois ils sont enfin prêts pour assoir un reigne de domination totale.


                    • pingveno 25 août 2011 15:36

                      Comparer Sarkozy à l’empire romain n’est vraiment pas gentil
                      c’est une insulte à l’empire romain


                      • platon613 25 août 2011 18:24

                        Inimaginable mais vrai !!!

                        Le président du CNT est le bourreau des infirmières bulgares

                        ...On vient d’apprendre que le président du CNT, Mustapha Abdeljalil, est le bourreau des infirmières bulgares ! Un fait qui ne semble pas trop déranger les pays engagés dans la guerre sur place. Pas de doute, les tireurs de ficelle de l’OTAN ont installé pour surveiller leurs intérêts des hommes indépendants et d’une honnêteté intellectuelle rare !...

                        http://www.news-26.com/cosmopolite/974-le-president-du-cnt-est-le-bourreau-des-infirmieres-bulgares.html


                        • chapoutier 25 août 2011 18:27

                          et les insurgés sont des mecs d’alquaida
                          on arrête pas de le répéter


                        • chapoutier 25 août 2011 18:52

                          je fais suivre trop bidonnant les anglais

                          Par Claude Selva (xxx.xxx.xxx.35) 25 août 18:11

                          Il y a nécessairement des « observateurs ». 

                          Seulement voila ils sont tellement en liesse là-bas, tellement HEUREUX d’avoir « renversé » Kadhafi qu’ils défilent en masse à TRIPOLI, Tellement heureux qu’ils ont maintenant des visages d’INDIENS, et tiens, ils ont même pris le DRAPEAU INDIEN comme symbole de leur nouvelle liberté, si..., si...

                          Regardez-bien cette video de la BBC (grand media qui nous prend pour des demeurés), regardez-bien à : 32 secondes...

                          Ils m’ont tout de même bien fait rire...


                          • kalon 26 août 2011 06:19

                            Une chose est certaine, avec cette guerre, la presse alignée a perdu le peu qu’il lui restait de crédibilité et cela peut avoir des conséquences réellement néfastes pour l’avenir immédiat ;
                            D’une part, cela leur servira encore à quoi de subsidier une presse « aux ordres » alors que celle çi n’est plus du tout crédible ? ( méme « madame pipi » au Métropole m’a dit qu’elle ne lisait plus ces « sottises » - dixit ! )
                            D’autre part, les fous de guerre, ne pouvant plus se justifier par une désinformation massive à laquelle plus personne ne croit, ces fous de guerre n’aurront plus d’autre choix que d’agir en dévoilant leur véritable cynisme, ce qui les libérera des derniéres entraves qui les empéchaient d’agir ouvertement sans plus s’occuper de l’avis des citoyens.
                            Et là ou le cynisme s’installe, le fachisme se prépare ! 
                            Il est devenu patent que les islamistes radicaux de la mouvance « al quaida » ne servent que de décor à l’empire et sont instrumentalisés pour changer de camp en fonction des besoins de propagande de camouflage.
                            Il est consternant de constater que les « terroriste » combattus par l’armée Française en Afghanistan sont les mémes qui servent de couverture aux opérations « undercover » de cette méme armée en Libye.
                            Dans ce cas de figure, Le concepte « Ben Laden » devenait dérangeant, la C.I.A. l’a évacuer en balancant le cadavre d’un inconnu à la mer. ( ce corps devrait étre celui d’un « baron » de la drogue qui les dérangait au Pakistan - d’un meurtre, deux morts ! )


                            • kalon 26 août 2011 06:51

                              Une autre possibilité serait que certains membres de l’état major des armées Françaises se mettent à ruer dans les brancards du fait du rôle peu glorieux que les politiciens leur font jouer actuellement.
                              Un début de conflit a, déjà, pu étre observé lors du retrait du porte avion de la zone de conflit.
                              Gagner une guerre sans pouvoir parader n’est, en général, pas trés apprécié par les militaires !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès