Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Sarkozy et la question du Tibet

Sarkozy et la question du Tibet

« Le Tibet fait partie de la Chine », a déclaré Sarkozy. Or, rappelons que le Tibet est considéré comme un pays indépendant soumis à l’occupation étrangère. Sur ce point, il y a unanimité des commissions de juristes internationales depuis 1950 ! Rien d’étonnant donc que l’opposition et François Bayrou aient réagi vivement à ces mots qui semblent cautionner la politique d’occupation et d’extermination de Pékin.

A l’ONU, dans les années 60, le représentant irlandais, Franck Aiken, rappela "Pendant des milliers d’années (...) le Tibet a été mille fois plus libre de s’occuper de ses propres affaires que bien des nations ici présentes".

"Le Tibet fait partie de la Chine" :

La phrase paraît avoir été prononcée de façon aussi péremptoire que "La Turquie n’est pas en Europe", prononcée par le candidat Sarkozy. Elle a été dite lors de la rencontre en Chine entre les président Sarkozy et Hu Jintao. Par cette position de notre président qui est à rapprocher de sa déclaration intransigeante à propos de Taïwan, la France donne son blanc-seing à Pékin, ferme les yeux sur ce qui pourrait bientôt être qualifié de génocide des Tibétains. Certes l’Elysée aurait tempéré "Mais nous encourageons le dialogue" pour que le peuple tibétain puisse bénéficier de "davantage de liberté culturelle, religieuse" pour que "son identité soit préservée". Mais ce que la Chine a retenu, ce que le monde a entendu, c’est "Le Tibet fait partie de la Chine" et que donc la Chine peut faire ce qu’elle veut des Tibétains. Car de dialogue il n’y aura pas !

Pékin refuse tout dialogue :

Déjà Den Xiaoping avait déclaré en 1982 : "Excepté l’indépendance totale du Tibet, toute autre question peut être discutée". Il n’a jamais honoré sa déclaration. Aujourd’hui, rien n’a changé. Seul le Tibet a fait des efforts vers la solution du dialogue. Ainsi, le Dalaï Lama a-t-il annoncé en 1988 devant le Parlement européen que bien que le Tibet soit un Etat indépendant occupé par la Chine depuis 1949, il renonçait à l’indépendance pour l’autonomie. Le Dalaï Lama veut faire du Tibet un Etat neutre dans la Chine, un Etat sur le modèle de la province autonome de Catalogne. En dépit de cette concession importante, la Chine a refusé le dialogue et s’obstine à voir dans le chef spirituel tibétain un séparatiste par Pékin, solution commode pour justifier la répression sanglante.

Droits de l’homme et courage politique :

"Il faut oser dire, de France et en Chine, que nous n’acceptons pas ces manquements qui ne correspondent pas à nos principes. Depuis des années, les gouvernants français croient à tort que, pour faire du commerce avec la Chine, il faut se taire sur les violations des droits de l’homme. Je pense au contraire qu’ on est d’autant plus respecté qu’on est capable de défendre des principes." (François Bayrou)

Angela Merkel applique ces principes. Malgré la vive opposition du gouvernement chinois, elle a reçu le Dalaï Lama le 21 septembre. Ce courage politique a été salué et n’a pas été suivi de sanctions de Pékin. Il rappelle la fermeté dont a su faire preuve le roi de Norvège qui avait maintenu la cérémonie de remise Prix Nobel au Dalaï Lama en dépit des menaces de la Chine de rompre les relations diplomatiques avec la Norvège. Sur la question du Tibet, la France vient au contraire de faire montre d’opportunisme complice pour ne pas dire de lâcheté. Pourtant la situation est très grave au Tibet.

La situation au Tibet :

Le régime communiste chinois continue de génocider le peuple tibétain, par divers moyens :

- la mort : rien qu’entre 1959 et 1979, le nombre de victimes directes ou indirectes est évalué à plus d’1,2 million, selon les données du gouvernement tibétain en exil en Inde ;

- le contrôle des naissances : les femmes tibétaines sont stérilisées et obligées d’avorter au-delà du premier enfant d’après un rapport de la Commission des droits de l’homme, alors que la politique de contrôle des naissances ne s’applique pas en Chine aux minorités ;

- la marginalisation : l’objectif est de diluer le peuple tibétain dans un flot de colons chinois, d’en faire une minorité dans son propre pays. Ainsi, le gouvernement chinois favorise-t-il l’arrivée en masse de colons chinois. Le 1er juillet 2006, le premier train pour Lhassa a permis d’accélérer encore cette immigration. Le but est de vider les ressources naturelles du pays (pétrole, gaz, uranium, cuivre...) Il y aurait aujourd’hui 7,5 millions de Chinois pour 6 millions de Tibétains. La Chine bafoue la convention de Genève de 1946 qui interdit aux puissances occupantes l’installation de colons dans les territoires qu’elles contrôlent. La situation du Tibet pourrait se rapprocher à terme à celle de la Mongolie intérieure qui compte maintenant 20 millions de Hans pour 2 à 3 millions de Mongols seulement.

On le voit, le but de la Chine est de conserver le Tibet pour le piller. Elle n’a aucune intention de démarrer le moindre dialogue en vue d’une autonomie par voie pacifique. D’ailleurs, le Dalaï Lama a dit plusieurs fois qu’il se retirerait de la vie publique si les Tibétains renonçaient à la non-violence. Ce qu’il demande aux grandes puissances, ce n’est pas un soutien logistique armé, mais de faire pression sur le gouvernement chinois pour des négociations. Cette non-violence et cette volonté de dialogue du côté tibétain n’ont entraîné jusqu’ici que des réponses brutales ou le mépris. Tout l’effort du gouvernement chinois est de discréditer la cause tibétaine. En 2002, un faux attentat a été organisé (un gros pétard dans une poubelle qui ne fit aucune victime) pour faire condamner, en guise d’exemples, Tendzin Délek Rinpotché et son assistant Lobsang Dondroup. Le premier fut condamné à mort en décembre 2002, après un procès inéquitable et torture. Sa sentence a été transformée en peine d’emprisonnement à perpétuité le 26 janvier 2005, sous la pression internationale. Le second fut exécuté après un simulacre de procès moins de 2 mois après sa condamnation.

Torture, déportation, ségrégation, répression culturelle et religieuse, les atteintes aux droits de l’homme sont nombreux au Tibet. Si ce pays "fait partie de la Chine", comme le martèle Nicolas Sarkozy, pourquoi la Chine ne le traite-t-elle pas avec respect ? Les droits de l’homme devront-ils toujours être oubliés au profit du seul opportunisme commercial ou peut-on espérer que la France intègre un peu de morale ou du moins un peu d’humanité dans sa diplomatie ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 10 décembre 2007 10:13

    Décidement le TSS ce lundi est infernal !

    Revoila le TIBET ! et il ne faudrait pas que la France face des affaires avec la Chine et laisse aux autres les marchés !

    Arrêtez le nivellement par le bas de la France qui est une grande puissance et qui disposent d’entreprises performantes pour reconquérir des marchés à l’exportation.

    Vos principes d’une autre époque démontre bien votre pensée anti-économique et anti-mondialisation dans laquelle nous vivons.

    Oui le TIBET appartient à la CHine et si vous voulez faire la guerre à la Chine ,nous vous souhaitons bonne chance.

    Pour votre culture quelques infos

    La part de l’Asie émergente dans les exportations françaises est relativement modeste.

    En 2003, elle était d’un peumoins de 6 % du total des ventes françaises.

    Les seules ventes vers la Chine ont représenté 1,5 % des exportations françaises, soit un peu moins que les exportations vers le Japon (1,7 %).

    A titre de comparaison, la France exporte deux fois plus vers la Suisse (3,4 % des exportations françaises en 2003).

    Ces chiffres sont à mettre en regard du poids des pays d’Asie dans le commerce mondial (environ 18 % des importations mondiales en 2003).

    Avec 413milliards de dollars d’importations en 2003 (5,3 % des importations mondiales),

    http://64.233.183.104/search?q=cache:ct0yNnjeUH4J:www.etudes.ccip.fr/dossiers/chine/chine_parts_de_marches.pdf+les+part+de+march%C3%A9+des+pays+en+chine&hl=fr&ct=clnk&cd=7&gl=fr

    Quand la France aura des parts de marché comme les Allemands qui ne se posent pas vos questions débiles nous pourrons dire que la France se portera beaucoup mieux

    Si la structure géographique de notre commerce est identique à l’horizon 2010, notre part de marché mondiale reculera de 0,6 points.

    Il faut donc tendre à des rééquilibrages dans notre positionnement par grande zone d’exportations afin d’infléchir la tendance naturelle et de préserver, voire d’accroître,notre part de marché mondiale

    Le président Nicolas SARKOZY rempli sont rôle de VRP et espérons que la FRANCE deviendra le 1er client de la LIBYE et de la CHINE


    • La Taverne des Poètes 10 décembre 2007 11:00

      « Pour votre culture quelques infos » : c’est gentil de penser à enrichir ma culture ! Je ne suis pas opposé aux échanges économiques avec les pays comme la Chine mais Sarkozy pouvait s’abstenir de donner un signe encourageant à ce pays par cette petite phrase. Il pouvait se taire, user d’un langage diplomatique à double sens et même émettre des réserves sans compromettre les contrats. Il a semble-t-il choisi de flatter les dictatures du monde entier par opportunisme. Et ça, ce n’était pas indispensable du tout : c’est un choix personnel !


    • armelle89 10 décembre 2007 12:09

      ma conscience a moi monsieur passe avant le bizzeness,quant aux ressources,pillez,vendez,bradez,rien ne reculera l’echeance de la sanction.nos enfants paieront un jour notre politique de surconsommation.il est pourtant facile de produire propre et bien,garder notre bio-diversite et nos abeilles !seulement ce serait guère allechant pour les actionnaires de fond de pension americains qui en veulent de plus en plus.ils etranglent les pauvres humains que nous sommes,nous rendent fous,participent a nos suicident,nos divorces,nos folies !nous n’avons qu’une vie,protegeons la elle est precieuse,tout comme nos ressources.le tibet doit etre tibetains monsieur,il n’est pas chinois,loin de la.votre discours sarkosiste ne me convaint pas,mais en tout etat de cause s’il y avait plusieurs sarko dans le monde,nous serions pas loin de notre perte !!


    • SlyTheSly 10 décembre 2007 12:57

      Tiens c’est marrant ce que vous dites (enfin c’est ridicule et pathétique comme d’hab’, mais aussi marrant) : les allemands eux n’hésitent pas à ruer dans les brancards avec les Russes, Chinois, etc... et pourtant réussissent assez bien en affaire.

      Comme quoi on a les méthodes et les principes qu’on mérite.


    • Gandalf Tzecoatl 10 décembre 2007 13:40

      L’argutie commerciale de N Sarkozy n’est pas franchement de premier choix.

      Ou alors il est mal conseillé


    • Traroth Traroth 10 décembre 2007 15:12

      Ierma, l’ensemble de votre commentaire est complètement hors-sujet.


    • Patience Patience 10 décembre 2007 10:30

      « Quand la France aura des parts de marché comme les Allemands qui ne se posent pas vos questions débiles nous pourrons dire que la France se portera beaucoup mieux »

      Heu ! Lerma, le réalisme allemand n’a pas empêché Angela Merkel de recevoir le Dalaï-Lama, au grand dam des dirigeants chinois.

      Si M. Sarkozy, grand défenseur des cultes, en faisait autant, je saluerais son courage.

      Mais, n’est pas Angela M. qui veut.


      • Patience Patience 10 décembre 2007 11:29

        A propos Lerma,

        Est-ce que vous lisez tous les articles que vous commentez en premier ?

        Celui-ci, c’est sûr vous ne l’avez pas lu. smiley


      • manusan 10 décembre 2007 11:57

        Entièrement dac, le gouvernement français ferait mieux de s’occuper de ses entreprises sur son territoire s’il veux une meilleur balance commerciale, ça évitera la honte d’une politique léche-botte face à un président chinois qu’on a surnomé en décembre 1988 « le boucher de Lhassa ».


      • mangyu 10 décembre 2007 10:40

        @auteur : merci pour ce rappel ! Les paroles de Sarkozy se sont noyées dans la masse, elles n’ont finalement pas fait beaucoup de vagues et c’est bien dommage. Mais le Tibet intéresse-t-il encore ?

        Non, le Tibet ne fait pas partie de la Chine. Plus que de la lâcheté, Sarkozy a commis une erreur. Il n’avait aucune obligation de prononcer ces paroles absurdes. C’est d’autant plus étonnant que récemment d’autres gouvernements et pas des moindres (USA, Allemagne par exemple) ont clairement soutenu le Dalaï Lama et le résultat... aucune sanction de la Chine.

        Ce pays, malgré les crises colérique et pathétiques de ses dirigeants, sait très bien que seuls, ils ne sont rien. (tout comme ils ne seraient rien sans le Tibet et leurs autres terrains occupés, Mongolie intérieur, Ouïgours...).

        Pour l’aspect pacifique des Tibétains. Rappelons quand même qu’ils ne se sont pas laissé faire lors de l’envahissement par la Chine et du génocide qui en a résulté. Ce peuple s’est battu courageusement et efficacement, en particulier les guerriers Khampas. Ils ont été soutenu par les USA, seul pays qui les aie aidé. Par intérêt, certes, mais on ne peut pas en dire de même pour l’Inde par exemple. Malgré la connaissance du terrain et l’efficacité de ces guerriers, le nombre de chinois en face a eu raison de cette résistance.


        • Plum’ 10 décembre 2007 10:44

          L’attitude de Sarkozy sur Taïwan est « aussi pire » que sur le Tibet. Nous sommes très très loin de « l’auto-détermination des peuples » chère à De Gaulle...


          • mangyu 10 décembre 2007 10:56

            Je la considère même cette phrase contre Taïwan comme plus grave que celle à l’encontre du Tibet. C’est un déni de Démocratie.

            Venant d’un pays comme la France c’est tout simplement hallucinant.


          • Jean-Paul Doguet 11 décembre 2007 09:04

            mangyu je ne suis pas vraiment d’accord avec votre position intransigeante. La situation des Taiwanais n’est pas comparable à celle des Tibetains. Ils ont une indépendance de facto alors que les Tibétains sont sous occupation. Une déclaration d’indépendance n’apporterait rien à Taiwan sinon sans doute des ennuis puisque pékin y voit un casus belli. Donc les déclarations banales de Sarkozy ne devraient pas vous scandaliser de la sorte.


          • La Taverne des Poètes 10 décembre 2007 10:54

            ERRATUM : « les atteintes aux Droits de l’Homme sont nombreux aux Tibet » : « nombreuses » bien sûr.

            « En 2002, un faux attentat » : je précise qu’il n’y a aucune preuve tangible qu’il s’est agi d’un faux attentat organisé par Pékin. Seulement de fortes présomptions. Quant à la culpabilité des deux condamnés, le doute est sérieux. Enfin les méthodes employées (caractère expéditif du procès, inéquité du procès, actes de torture...) sont réelles.


            • TSS 10 décembre 2007 11:08

              la plus grosse saloperie que fait la chine à l’heure actuelle c’est l’integration forcée à grand renfort de VIOLS et deplacement de population aussitôt remplacée par des chinois..


              • adeline 10 décembre 2007 16:49

                Oui sous couvert de confidences j’ai appris d’amis Viet Namiens que la chine « harcelait » de la meme maniére des iles Viets dans le nord (kidnaping etc de pécheurs) mais le Gvt Viet préfére ne pas en parler..... :-


              • La Taverne des Poètes 10 décembre 2007 11:47

                « Le Tibet a fait partie de la Chine » : comprenez : le « Grand trésor de l’ouest » appartient à la Chine. C’est son butin !

                Sur les crimes, le sénateur américain Frank Wolf (*) qui visita le Tibet incognito en 1998 relate dans son rapport « J’ai vu de mes propres yeux les camps soviétiques durant la Guerre froide. J’ai la conviction que les conditions au Tibet sont encore plus brutales. Les maîtres chinois y cumulent les fonctions d’accusateurs, de juges, de jurés, de gardiens de prison et bien souvent de bourreaux. Les détentions arbitraires, la torture et les assassinats sont monnaie courante. Il n’y a aucune liberté au Tibet. Point final. »

                (*) Cité par Matthieu Ricard, moine bouddhiste, co-auteur avec son père, le philosophe Jean-François Revel, du livre « Le moine et le philosophe » (1997).


                • tvargentine.com lerma 10 décembre 2007 11:54

                  @RobertH

                  Mon pôvre ami ,vous devez avoir une sacré gastro ce matin pour déverser votre haine extrèmiste qui n’a rien à voir avec un échange d’idée

                  Nous voyons bien à vos propos que vous n’aimez pas la contradiction et que vos idées sont extrémistes,voir fasciste (noir ou rouge c’est pareil !)

                  Oui le TIBET c’est la Chine,c’est une réalité comme la Bretagne est française mon pôvre ami bobos adorateur du vélib et de Paris Plage.

                  Oui la France doit développer son exportation vers la chine et mettre en place en france la TVA sociale afin de pouvoir permettre à l’Etat de percevoir des revenus supplémentaires et financer des projets d’investissements.

                  Tout ce que fait Nicolas Sarkozy,vous n’aimez pas,cela vire à de l’extrèmisme,vous devriez vous contrôler


                  • La Taverne des Poètes 10 décembre 2007 12:58

                    « Le Tibet c’est la Chine » : le Dalaï Lama ne dit pas autre chose ! Il a renoncé à l’indépendance pour l’autonomie au sein de la Chine. Il prêche pour le simple respect de son peuple, de sa religion, de sa culture. Si le Tibet fait partie de la Chine, les Tibétains doivent avoir les mêmes droits que les Chinois mais ce n’est pas le cas, sur le plan économique, sur le plan des libertés individuelles, de la maîtrise du territoire et de ses ressources.

                    Quand Sarkozy dit « Le Tibet c’est la Chine », il montre qu’il ne comprend rien à l’Histoire ni à la politique étrangère. Il appuie la Chine en tant que puissance occupante et violatrice des Droits de l’Homme. C’est pas très fin de sa part...Pas plus fin d’ailleurs que Ségolène Royal vantant la rapidité de la justice chinoise lors de sa campagne présidentielle.


                  • nick 10 décembre 2007 14:10

                    @Lerma

                    « Tout ce que fait Nicolas Sarkozy, vous n’aimez pas, cela vire à de l’extrèmisme, vous devriez vous contrôler ».

                    Et Lerma, tu crois pas que la phrase suivante pourrait s’appliquer à toi : « Tout ce que fait Nicolas Sarkozy, vous aimez, cela vire à de l’extrèmisme, vous devrier vous contrôler ».

                    Ahurissant Lerma...à mourir de rire tes posts...


                  • Traroth Traroth 10 décembre 2007 15:24

                    Ce que vous dites est la justification de toute invasion, de tout génocide et la négation de l’idée même de droit international. Donc, je ne vois pas comment on pourrait être d’accord avec vous et votre cynisme. Et balancer du « bobo » et du « fasciste » n’importe comment, c’est juste *stupide*.


                  • moebius 10 décembre 2007 12:45

                    ... Selon Ierma la Bretagne fait aussi parti de la Chine....le taverneux reveillez vous !


                    • La Taverne des Poètes 10 décembre 2007 13:06

                      Moebius, avec des gars comme Lerma, je ne dors pas : je garde toujours un oeil ouvert. smiley


                    • moebius 10 décembre 2007 12:53

                      ...Ierma est Chinois ?


                      • moebius 10 décembre 2007 12:54

                        ...Ierma est Chinois ?


                        • moebius 10 décembre 2007 12:56

                          ..Ierma est toujours du coté du manche, le manche est il made in china ?


                        • tvargentine.com lerma 10 décembre 2007 13:47

                          Le président Nicolas Sarkozy aura signé :

                          En Chine plus de 20 milliars d’euros de contrats,

                          En Algérie plus de 3 milliars d’euros,

                          Au Maroc plus de 2 milliars d’euros,

                          Avec la Libye 15 milliars d’euros environs...

                          Bref,voila l’exemple à suivre et vous pourriez remercier les qualités de négociateurs de Nicolas Sarkozy pour remettre la France à sa vrai place de grande puissance industrielle et économique.

                          Alors,les masturbations intellectuelles d’ex-gauchistes reconvertis dans la bobo-attitude...on s’en fout smiley


                          • armand armand 10 décembre 2007 13:54

                            Lerma :

                            La prostitution rapporte - surtout avec un président-maquereau.


                          • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 10 décembre 2007 13:55

                            Cher Lerma,
                            Je crois que ce n’est pas à un chef d’état de faire le vrp, et je ne crois pas non plus que c’est avec un carnet de commande bien rempli que l’on restaure la grandeur d’un pays.


                          • Wlad Wlad 10 décembre 2007 14:04

                            Je persiste à croire que Lerma n’est qu’une entité virtuelle permettant à un symmpathique rédacteur de raconter les plus grosses conneries imaginables...

                            Et si ton cher NS te vend comme esclave sexuel dans un bordel au Myanmar, tu vas opiner benoîtement en félicitant ce « grand esprit commercial », Lerma ?


                          • Méric de Saint-Cyr Méric de Saint-Cyr 10 décembre 2007 13:54

                            D’habitude, dit-on d’après le célèbre proverbe, que c’est la Chine qui se dresse devant les Nippons...

                            Mais celle de Sarkozy, depuis le départ de Cécilia, semble ne plus se dresser du tout.

                            Et en tout cas, pour parler sérieusement, je suis surpris pour ne pas dire choqué de voir l’ignorance de certains intervenants ici.

                            Quand on ne connaît pas l’histoire du Tibet, royaume indépendant illégitimement envahi par les armées maoïstes, on commence par s’informer, au lieu d’affirmer des bêtises comme « le tibet c’est la chine comme la bretagne c’est la france ». Cette comparaison est stupide et reflète simplement l’ignorance.

                            Voici donc quelques liens pour que ceux qui croient encore que le Tibet serait une « province » de la Chine puissent ouvrir leurs yeux et dissiper leur ignorance :

                            http://www.tibet-info.net/hist_geo/histoire/resume.html http://rencontrestibetaines.free.fr/index_fichiers/HistoireTibet.htm

                            Savoir d’ailleurs que les Tibétains ne sont pas des Chinois, ils parlent tibétain, langue plsu apparentée à l’ouralo-altaïque, avec de nombreux emprunt à l’hindi, une écriture spécifique (héritée du sanskrit), rien à voir avec le mandarin.

                            Le gourvernement du tibet est en exil depuis 1959 et si l’invasion du tibet n’a été que timidement contestée, c’est que la plupart des nations moderne chient dans leur froc devant la puissance de la Chine.

                            Que le Tibet ait pu être annexé sans que beaucoup de voix, à part la Suède, se soient élevé contre, est seulement la preuve de la lâcheté des politiques et autre hommes de pouvoir (notamment économique).

                            Il n’est jamais inutile de rappeler que la chine est un pays de merde où le peuple vit dans la terreur, travaille 15 heures par jour, n’a jamais de congé, crève parce qu’il n’y a aucune protection sociale.

                            Un excellent travail coorpératif réalisés sur Wikipedia mérite aussi une lecture attentive :

                            http://fr.wikipedia.org/wiki/Tibet

                            Sur les conditions épouvantable du travail des chinois en chine, il est bon aussi de lire ceci, un article du Figaro :

                            http://www.lefigaro.fr/reportage/20060712.FIG000000056_la_chine_poubelle_el ectronique_du_monde.html


                            • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 10 décembre 2007 13:57

                              Merci pour votre post Méric de Saint-Cyr, vous m’avez devancé dans votre réponse


                            • Guzecha Guzecha 10 décembre 2007 21:57

                              « D’habitude, dit-on d’après le célèbre proverbe, que c’est la Chine qui se dresse devant les Nippons... »

                              Et soyons sûrs que pour plaire au président, Lerma serait capable d’arriver à pieds par la Chine... smiley


                            • Jean-Paul Doguet 10 décembre 2007 23:53

                              Cher loindelà

                              Le précédent des républiques de l’URSS montre que la cause du Tibet n’est pas nécessairement perdue. Voyez aussi le Timor oriental. Une éventuelle démocratisation du pays poserait immédiatement la question du Sinkiang et du Tibet, dont les populations subissent une occupation pure et simple. C’est d’ailleurs leur seul espoir, mais il n’est pas absurde. La seule question est le danger de submersion démographique des Tibétains par les hans sur le modèle de la Mongolie intérieure. Mais là non plus le pire n’est pas sûr. Je pense que vivre au Tibet n’est pas du tout intéressant pour des hans. Ils restent entre eux, c’est ennuyeux, c’est loin et ils se savent détestés. Il n’y a pas d’agriculture, le Tibet est un pauvre pays d’élevage, on ne peut pas y installer des colons comme les Israeliens. En fait la colonisation n’est même pas intéressante pour les Chinois.


                            • Jean-Paul Doguet 11 décembre 2007 09:10

                              Je voulais dire qu’à mon avis vivre à Lhassa (car à ma connaissance les hans y sont concentrès) n’était pas spécialement attrayant pour des hans venant du YangTse. Je pense que c’est une migration organisée artificiellement, qui doit sans doute plus couter à l’Etat chinois qu’elle ne lui rapporte.


                            • manusan 10 décembre 2007 15:42

                              Connaissant un peu le sud-est du Tibet, ce qui est frappant c’est qu’en dehors de Lhassa, les tibétains ne parlent pas un mot de chinois même aprés 50 ans de colonisation (sauf quelques gamins).

                              Mais pire, entre l’est du Tibet et l’ouest du Sichuan, route Chengdu-Lhassa, certaines routes sont carrément interdites car des Kampas (un peuple Sherpa) ne sont pas encore « pacifiés » , bref ça castagne encore, ce qui oblige des détours de plusieurs jours.

                              Quand à la fameuse voie ferrée qui relie Lhassa au Qinghai (la plus haute du monde) elle est gelée les trois quart du temps et le froid déforme l’acier.


                              • Jean-Paul Doguet 10 décembre 2007 16:22

                                Moi je suis allé deux semaines au Tibet en 86. je parle chinois et je peux vous dire que même à Lhassa très peu de Tibétains parlaient chinois. Les seuls à le faire étaient ceux qui sont passés par l’Institut des minorités de Pékin. A l’époque à Lhassa il y avait deux villes bien distinctes, les HLM pour les chinois et la ville ancienne pas éclairée la nuit où les Chinois ne se risquaient pas le soir. Il n’y avait que des Tibétains.

                                Sur le fond il y a un problème qui est la position officielle de la France. Sarkozy s’est tout simplement contenté de la réaffirmer, y compris sur Taiwan. Ce n’est pas nouveau. La France refuse la théorie des deux Chine et elle reconnait depuis qu’elle a reconnu Pékin que le Tibet est chinois.


                              • manusan 11 décembre 2007 05:07

                                loindelà,

                                on peux rajouter les ressources en eaux et l’aspect géopolitique entre l’Inde et la Russie. Les frontières avec l’Inde ne sont pas encore définie (même s’il s’agit de montagnes infranchissables).

                                Pour les matières premières, la région reste encore difficilement exploitable, même si le potentiel est tentant. Ca rappelle un peu le chemin de fer du Tonkin contruit par les français début du 20eme siècle, pour exploiter les mines du sud-Yunnan. Mines non rentables à l’époque, la France les a vite remplacé par la culture du pavot. smiley


                              • moebius 10 décembre 2007 16:16

                                vous dites n’importe quoi.les kampas sont pacifié. J’ai fait la route qui traverse le quighai, en pays Kampas a partir de Xining via séwu Serxu Manigangoo ganxi Kanding Chengdu cette route n’était pas interdite il y a 5 ans . La région n’était pas interdite ,elle ne doit pas l’etre actuellement ,je pense qu’elle ne s’ouvre toujours pas au au tourisme, a la différebnce de Lassah. Pas d’infrastructure touristique. Les transports y était un peu problématique mais sans plus. Le Dalai Lama est originaire de cette région qui est resté plus sauvage que la région de Lhassah. La présence chinoise y reste discrete, elle reste cantonnée aux abords des rares axes routiers


                                • manusan 11 décembre 2007 01:52

                                  C’est vous qui dites n’importe quoi.

                                  J’ai dis DES kampas pas LES, J’habite dans le Yunnan depuis 2002, ma femme est guide de trek dans cette region depuis 6 ans, je connais bien la route Zhongdian Chengdu (trés belle au passage), mais il ne s’agit pas de la route que je parlais relisez moi svp ou prennez une carte, je parlais de la route Chengdu-Lhassa. D’ailleurs le détour que l’on doit faire pour allez à de Lhassa à Chengdu passe justement par l’itinéraire que vous avez sité puis on remonte par Deqen (région qui était fermé aux étrangers jusqu’en 1996) qui est une porte de la region administrative du Tibet.

                                  En 2003 la route était fermée, en 2005 elle était ouverte, puis fermée en 2007. bref ça dépend des évênements locaux.

                                  Sinon dans les autres coins (nord du Yunnan, route que vous avez indiqué) oui ils sont pacifiés. C’est pourquoi vous avez pus y allez en vacances.

                                  Encore un touriste qui croit tous connaitre aprés 2 semaines de vacances. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès