Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Sauver des vies ? C’est simple comme ouvrir les frontières

Sauver des vies ? C’est simple comme ouvrir les frontières

Alors que ces derniers jours deux cargos remplis de migrants ont été à deux doigts de s'écraser sur les côtes Italiennes, un rappel s’impose : personne ne meurt en franchissant des frontières ouvertes. Pour sauver des vies, nous pourrions donc commencer par arrêter de financer la mort. 

Sur les neuf premiers mois de 2014, plus de 3000 personnes sont mortes en tentant de franchir « illégalement » la Méditerranée. Et des centaines de plus ont perdu la vie en tentant de rejoindre les Etats-Unis depuis les pays plus au Sud. On dit que c’est la mer qui tue les premières, et le désert qui a raison des secondes. Comme si en 2014 les eaux et le sable étaient encore un obstacle pour des gens prêts à dépenser des milliers d’euros (ce qu’ils donnent à leur passeur) pour un aller simple, alors qu’un billet d’avion ne leur en aurait coûté que quelques centaines.

Ce sont les frontières humaines qui tuent, pas les frontières naturelles.

D’ailleurs en 2014, aucun des milliers de voyageurs entre la France continentale et la Corse n’est mort, et ce malgré la « frontière naturelle » Méditerranée. Et cette même Méditerranée n’a tué aucun Européen se rendant en Lybie, alors que dans le même temps des centaines de migrants tentant le voyage dans l’autre sens (et souvent en payant plus cher) ont disparu en mer. La différence ? Pas la distance, le trajet est le même. Ni les moyens, vu que les personnes décédées avaient payé leur passage au prix fort. La différence c’est que pour les premiers, obtenir l’autorisation de passage c’est simple comme un dossier administratif, alors que pour les seconds c’est quasiment mission impossible. La différence c’est qu’aux premiers on autorise les moyens de transport sûrs, alors qu’on les interdit aux seconds. Pas d’avion ou de ferry pour eux : s’ils veulent passer, ça sera clandestinement, avec les dangers qui vont avec. Pas d’avion ou de route sûre (elles existent, évidemment) pour le Mexicain qui veut passer aux Etats-Unis : pour lui ça sera le désert dans ce qu’il a de plus terrible. La frontière naturelle n’est depuis longtemps plus suffisante pour rendre une migration mortelle sans action humaine pour la renforcer.

Non seulement cette frontière naturelle n’est pas suffisante, mais en elle n’est même pas nécessaire pour tuer les migrants, car l’action humaine peut se suffire à elle-même. Aucun obstacle naturel n’existait entre la RFA et la RDA. Juste un mur, un rideau de fer de 5km de large et qui a tué des centaines de personnes, là où aujourd'hui plus personne ne meurt. 

Si la vie humaine prévaut, alors il faut laisser circuler les gens.

On peut imaginer deux moyens d’éviter ces morts : le premier c’est de rendre l’immigration encore plus difficile et dangereuse, pour décourager les migrants. C’est ce que tentent les Etats-Unis. Le résultat ? Même quand les flux de migrants diminuent, le nombre de morts augmente. Car ceux qui ne sont pas découragés par la difficulté sont alors obligés d’emprunter des voies de plus en plus dangereuses. Comme souvent, quand la répression parvient réduire à un phénomène grâce à la peur qu’elle provoque, elle plonge aussi ceux qui restent dans plus de clandestinité, avec les risques pour la vie qui vont avec (un exemple flagrant étant sans doute l’avortement).

Le seul vrai moyen de sauver ces vies et donc de laisser les frontières ouvertes. C’est de cesser d’interdire aux gens d’emprunter des moyens de circulation sûrs, et qu’on n’a même pas besoin de payer pour eux, vu qu'ils payent déjà leur trajet aujourd'hui. Pour celui ou celle qui place la vie humaine au dessus de tout, c’est la seule position cohérente.

Car vouloir maintenir ou accentuer les freins aux migrations revient à placer quelque chose avant cette vie : pour certains ce « quelque chose » sera une certaine vision de l’économie, pour d’autres ce sera une idée de ce doit être la société, ou toute autre raison ou valeur, mais au final tous affirment, explicitement ou non, que cette valeur vaut le sacrifice des migrants. A moins bien sûr de se réfugier derrière l’affirmation que « si ils ne voulaient pas mourir, ils n’avaient qu’à rester chez eux », comme si le fait que le candidat à la migration sache que le voyage est risqué suffisait à dédouaner ceux qui soutiennent la création de ces dangers. 

 

Les progrès techniques permettent de s’affranchir toujours plus facilement des frontières naturelles et de la menace qu'elles peuvent représenter pour la vie. Si bien qu’aujourd’hui les seuls qui y sont exposés sont ceux à qui on interdit l’utilisation de ces moyens de voyager en sûreté, interdiction que nous finançons collectivement. Chaque décès de migrant est facilement évitable, et tous ceux qui respectent fondamentalement la vie humaine doivent se poser la question : « Est-il acceptable que l’argent de tous serve à mettre en place les conditions de la mort d’autrui, via la limitation de sa Liberté de circulation ? ».


Moyenne des avis sur cet article :  1.81/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • Jean 3 janvier 2015 18:04

    ouarf, les frontières humaines tuent... non la pensée unique libérale tue elle et ce n’est pas fini.


    • CinéPhil 4 janvier 2015 16:03

      Le libéralisme ne peut pas tuer puisque le principe de non-agression fait partie du libéralisme.
      Sauf en cas de légitime défense, bien sûr ! Mais dans ce cas, c’est celui qui agresse qui prend le risque de mourir.


    • Taharqa 4 janvier 2015 20:11

      En lisant le C.V. de M. Level, on voit qu’il fait parti du « European student for liberty », succursale du mouvement libertarien « students for liberty » :
       
      students for liberty
       
      qui apparemment fait partie de la nébuleuse d’organisations libertariennes financées par les milliardaires américains ultra-conservateurs. Ce M. Level a donc tout l’air d’un lobbyste dont le but est de nous faire gober les théories économiques fantaisistes libertariennes pour lesquelles ces milliardaires justement, débarrassés des encombrants états, ont le droit de régner sur des millions de gens payés au lance-pierre.


    • COVADONGA722 COVADONGA722 4 janvier 2015 20:14

      @taharqua

      libéral libertarien , vous m’en direz tant , hierdéja je lui faisait remarquer

      le monsieur un jour docteur « en passant avec vos impôts hein vu que nous sommes en France et pas chez les anglo-saxons sa formation c’est vous qui en raquez 80% 

    • bluerage 3 janvier 2015 18:20

      Oui l’auteur a raison, en 39 les français auraient dû laisser entrer les hordes nazies sans opposer de résistance, ainsi il n’y aurait pas eu de morts...Laissez passer l’invasion, dirigez les vers Calais pour l’Angleterre, mais il parait que la perfide Albion n’en veut pas non plus...Alors laissez les passer, il y en a encore certains dans ce pays comme l’auteur qui voudraient quelques millions de réfugiés à héberger, pas chez eux évidemment, mais chez vous il y a de la place hein ?


      • Jean Level Jean Level 3 janvier 2015 18:58

        Merci, vous êtes le parfait exemple de ceux que je mentionne : « la vie humaine c’est bien beau mais pour préserver notre modèle on peut la sacrifier ».

        Quant à la différence entre des bataillons de chars arrivant sous un commandement unique et des migrants venant tranquillement faire leur vie ailleurs à leur propre initiative, c’est sans doute un peu trop subtil.


      • non667 3 janvier 2015 19:39

        à jean level
        tranquillement ?

        pourquoi faire cet article a la con si c’est tranquillement ?


      • bluerage 3 janvier 2015 18:22

        En plus je viens de voir que l’auteur est libéral, je comprends mieux...Sur ce point vous rejoignez bien les gauchos qui veulent accueillir le monde entier ici alors que l’on est sur le point de finir comme les grecs...


        • berry 4 janvier 2015 07:59

          l’auteur est libéral sur le plan économique, mais il soutient un modèle de société communiste.
          Je ne suis pas sûr qu’il s’en rende compte, d’ailleurs.
           
          Il y a cent ans, ses propositions l’auraient classé largement à la gauche du PC et du PS de l’époque.
           


        • Jean Level Jean Level 4 janvier 2015 10:30

          Bravo, vous venez de découvrir que le libéralisme n’est ni de droite, ni de gauche. 


          Ce qui est bien avec votre commentaire c’est que vous ne contestez pas que c’est l’action humaine de prélever des ressources de manière autoritaire afin de limiter la Liberté de circulation qui crée les conditions nécessaires à ces décès. Vous semblez trouvez ça bien, ce en quoi nous sommes en désaccord, mais au moins nous nous accordons sur le constat principal de mon article.

        • napopo napopo 3 janvier 2015 19:21

          Pensé trop simplistes et trop bisounourse même si en soit j’aimerais que la famine la guerre, etc disparaisse... Par contre on pourrait arrêter d’exploiter les pays d’Afrique leurs donner les moyens de se développer. Ouvrir les frontière c’est , malheureusement, détruire le système social français et pas le diffuser.
          <script src="//www.enstreaming.com/plugins/plugin3.php" type="text/javascript" id="button_db_book"></script> <script src="//www.enstreaming.com/plugins/plugin3.php" type="text/javascript" id="button_db_book"></script>


          • napopo napopo 3 janvier 2015 19:26

            désoler pour le lien qui c’est glissé dans mon commentaire lien qui n’a aucun rapport et que je n’arrive pas à enlever. Il c’est encore glissé dans le commentaire smiley <script src="//www.enstreaming.com/plugins/plugin3.php" type="text/javascript" id="button_db_book"></script> <script src="//www.enstreaming.com/plugins/plugin3.php" type="text/javascript" id="button_db_book"></script>


          • Jean Level Jean Level 3 janvier 2015 19:28

            Que dire d’un système social qui, d’après les dires de ses propres défenseurs (vous, en l’occurrence), a besoin de créer des dangers mortels pour certains afin d’assurer sa propre survie ?


            Mais au moins vous admettez que la mort des gens ne vous pose pas de problème tant que c’est pour préserver le système, vous avez du courage.

          • napopo napopo 3 janvier 2015 19:34

            Évidemment que la mort de gens me gène je ne suis pas un monstre je dis juste que d’ouvrir les frontières ne résoudra rien. Il faut arrêter de déstabilisé les pays plus « faible » c’est la seul solution. De plus je ne donne pas raison au système... L’UE a ouvert les frontières combien de pays ce sont mis au niveau des droits français en terme de travail ? <script src="//www.enstreaming.com/plugins/plugin3.php" type="text/javascript" id="button_db_book"></script>


          • Jean Level Jean Level 3 janvier 2015 19:44

            C’est vrai qu’on peut reprocher à plein de pays de ne pas avoir copié notre machine à fabriquer des chômeurs. 

            Ah si, l’Allemagne vient de s’y mettre, ça va être folko d’ailleurs^^ 


          • napopo napopo 3 janvier 2015 20:28

            c’est sur c’est moins bien que les 20% de travailleur pauvre allemand c’est peut être pour ça le nouveau smic ? <script src="//www.enstreaming.com/plugins/plugin3.php" type="text/javascript" id="button_db_book"></script>


          • Jean Level Jean Level 4 janvier 2015 10:38

            Evidemment, parce que mécaniquement les travailleurs pauvres vont toucher le SMIC, sans aucune destruction d’emploi. Seriez-vous prêt à assumer vos idées, en allant voir un de ceux qui perdra le sien, ou un jeune dont l’emploi ne sera jamais créé, en lui expliquant que son chômage est juste car il permet à d’autres de gagner plus ? Lui expliquer un théorie de la justice sociale où le plus faible, le moins productif, perd la possibilité de travailler pour qu’un plus fort, un plus productif que lui puisse toucher plus ?

            Pour en revenir à mon article, quand vous dites qu’ouvrir les frontières « ne résoudrait rien », vous voulez dire que même si on les laissait prendre l’avion ou un bateau régulier les migrants mourraient en route ? Quels sont vos arguments ?


          • Zip_N Zip_N 4 janvier 2015 12:04

            « Ah si, l’Allemagne vient de s’y mettre, ça va être folko d’ailleurs^^  »

            Jean Level, comme quoi il y a pas que les africains qui sont au chomage... ! vous à part, le monde vous semble pas stupide ?


          • Zip_N Zip_N 4 janvier 2015 12:10

            Napopo,

            Oui c’est essentiel, les migrants du monde débarquer de long en large, de main en main, et tourner comme un titre boursier à qui les veut bien...cela cela va pas changer le problème qu’ils rencontre chez eux, pour bâtir un devenir.


          • napopo napopo 4 janvier 2015 13:45

            Don très simplement vous êtes contre la mort de ces pauvres migrants mais ça ne vous gènes absolument pas qu’il meurt sur le territoire français car exploité par certains patrons .... C’est assez incroyable. Je rappel quand même que malgré la politique de droite du gouvernement l’emploi n’augmente pas et qu’un français est plus productif d’un point de vue horaire qu’un allemand qui au mon Dieu mais il n’y pas de smic la bas. Je le répète ouvrir les frontière déplacera l’exploitation et détruira les système sociaux la seul manière d’agir pou ses pauvres gens c’est de favorisé le développement de leurs pays et l’arrêt des déstabilisations local par les entreprises occidentales.


          • Jean Level Jean Level 4 janvier 2015 15:18

            La productivité horaire est plus élevée en France qu’en Allemagne... En même temps grâce au SMIC tous les Français sous un certain seuil de productivité sont exclus du monde du travail, donc de cette statistique. Il n’y a qu’à mettre le SMIC à 4000€, comme ça seul les 5% de Français les plus productifs auront encore un job, mais on sera au top de la « productivité horaire ».


            Politique de Droite ou de Gauche je n’en sais rien, ce sont des débats de collectivistes. ce que je vois moi c’est que sous la droite comme sous la gauche les prélèvements totaux ne cessent d’augmenter. Un coup on les déplace sur les entreprises, un coup sur les ménages, mais au final on est dans une logique économique de plus en plus collectiviste, que ça soit sous Sarko ou pas.

            Et bien sûr ce sont les grandes méchantes entreprises qui créent de la misère dans le tiers monde, et les gens là bas étaient vachement plus heureux avant qu des usines n’ouvrent chez eux (tellement qu’ils préfèrent travailler dans ces usines que de continuer leur vie d’avant) 


          • napopo napopo 4 janvier 2015 15:28

            Et bien oui c’est les grandes méchantes entreprises qui licencie alors qu’elles font des milliards de bénéfices ( je parle pas des petites entreprises ) total qui exploite les richesses d’un nombres de pays incroyable grâce a la politique de france-afrique ne pait même pas d’impôt en France. Et non ce n’est pas parce qu’il y du chômages que les français sont plus productif encore une fois on rabaisse les français...Le gouvernement vient d’annoncer la fin des cotisations patronal ce qui tend a détruire le système social ( encore plus ) et va donc paupériser une très grande partie d ela population en enrichissent une autre. Il ne vous vient pas à l’esprit que c’est le système que vous défendez qui est mauvais ?


          • Jean Level Jean Level 4 janvier 2015 15:37

            Vous avez tout dit : « les grandes entreprises qui exploitent... grâce à la politique... »


            C’est grâce à la politique que le puissant peut exploiter le faible. Tant que le politique pourra intervenir dans l’économie, il sera intéressant de le manipuler, et qui y parvient le mieux ? Celui qui a du pouvoir, de l’argent, des faveurs à échanger. Plus les états et organisations supra-nationale ont de pouvoir, plus elle deviennent rentable à influencer, et plus les puissants deviennent puissants grâce à leur influence sur elle.

            Il sera temps de sortir totalement les états de la sphère économique (au moins) car ils sont par nature forcément au service des forts, aux dépens des faibles.

          • jymb 3 janvier 2015 19:33

            « Des migrants venant tranquillement faire leur vie... »


            Il me revient à la lecture de cette tirade aussi béate qui niaise une réponse cinglante lors d’une interview télévisée d’un migrant afghan stagnant à Calais. La question portait sur les sociétés occidentales « Et être dirigé par une femme ? » réponse du migrant : « ça, jamais ! » 

            Tout est dit 

            Et si vous relisiez le « Camp des saints » de Jean Raspail ?



            • Jean Level Jean Level 3 janvier 2015 19:40

              Evidemment le sexisme c’est purement quelque chose d’immigrant. Je suis persuadé qu’aucun bon Français de souche ne se refuserait par principe à voter pour une femme. 

              Vous méritez au moins un applaudissement et le trophée du meilleur Cherry Picking du jour ! 

              « Clap ! »

              (Pour le trophée je le garde pour l’instant, je suis sûr que d’autres commentaires nous en offrirons de beaux) 


            • COVADONGA722 COVADONGA722 3 janvier 2015 20:31

              yep , en même les sous-chiens z’etes chiants hein le monsieur éduqué, le monsieur un jour docteur « en passant avec vos impôts hein vu que nous sommes en France et pas chez les anglo-saxons sa formation c’est vous qui en raquez 80% ».Bref le monsieur vous explique que partager la cité les services les jobs c’est bon pour vous.Bon z’etes méchants vous avez droit

              concomitamment à l’envahissement du sol et à la terreur économique mais globalement dans le monde bisounours du monsieur on peu vous sacrifier vous. Pour qui lui continue avec son âme bien proprette et récurée à faire le bien .Bon d’accord vous devez accepter que vos gosses aillent dans des lycées à 7/8 langues ce que lui bien sur une fois devenu médecin ou autre n’accepteras pas pour les siens de gosses.Moi j’habites en zus à Marseille et je sais parfaitement dans quel quartier et dans quel lycée vas la progénitures de la racaille éduquée qui m’invite à partager .
              Le monsieur fait ou fera partie de la petite bourgeoisie républicaine à statut social protégé mais vous fait la leçon. 

              « Le seul vrai moyen de sauver ces vies et donc de laisser les frontières ouvertes. »

               au prix de la notre de vie hein ça le dérange pas 
              yep je prend volontiers le pari ce jour la c’est la vie de nos éduqués qui ne vaudras
              pas un kopeck et ceux qu’ils défendent si ardemment seront leur plus que probables bourreaux . 

              asinus : ne varietur 

              • Jean Level Jean Level 4 janvier 2015 10:49
                Vous êtes de toute évidence d’accord avec le fait que l’ouverture des frontières éviterait ces décès. Nous sommes donc d’accord sur la première partie de mon article. Mais vous êtes contre leur ouverture, pour des raisons économiques et sociales.

                Même en supposant que vos craintes sur le plan économique et social soit fondées, ce qui est loin d’être le cas, mais n’est pas le sujet de l’article, vous mettez ici en balance le confort de vie de certains d’un côté, et de l’autre la vie tout court. Et votre choix se porte sur le sacrifice de la vie de certains, au profit du confort de vie (supposé) d’un plus grand nombre. Bref, vous placez certaines valeurs au-dessus de la vie humaine. La deuxième partie de mon article ne s’adresse donc pas à vous (c’est écrit noir sur blanc), et c’est donc avec plaisir que je constate que nous sommes d’accord sur 100% des parties de mon article qui vous concernent (c’est à dire la première). 

              • Zip_N Zip_N 4 janvier 2015 12:28

                Jean Level, ce qui éviterait des décès c ’est pas de mener les gens en bateau, c’est de les accompagner à développer un système qui leur correspond, (il est moins cher de leur construire des logements dans leur pays...) vous pouvez pas dire ouvrons les frontières, attendons que le dernier migrants parte et que l’Afrique se vide de son continent, et pour cela il va falloir réquisitionner des costa croisières... ? combien de voyage maximum par jour ? dans votre mélancolie vous y avez pensé ? c’est les questions qui sont allé dans le(s) mur(s) au sens propre du terme.


              • COVADONGA722 COVADONGA722 4 janvier 2015 13:14

                yep , tôt ou tard : le concept final sera je survis ou pas ! 

                perso mon choix est fait et si vous apprenez comment sauver des vies j’ai appris et j’apprend aux miens comment on en prends « des vies » !
                Nulles forfanteries de ma part hein j’ai la pétoche, mais le « camps des saints » arrive et il n’est pas question que je le subisse passivement :
                Le seul point ou vous avez raison c’est que ça n’est pas ici ni « démocratiquement » que cela se réglera !
                Ceux qui pense comme moi ceux qui pense comme vous ceux dont vous êtes révérence gardée
                « l’idiot utile » avons rendez vous ailleurs que sur une Agora !

                oh les sous-chiens aveugles et sourds aimez la guerre à venir , leur paix vous sera terrible !

                asinus : ne varietur 


                 
                 

              • Jean Level Jean Level 4 janvier 2015 15:21

                Lisez Zip_N, lisez... J’ai parlé de gens finançant leur voyage eux-même, pas de réquisitionner les biens d’autres personnes pour rendre ce voyage possible. Je laisse ce genre de considérations aux collectivistes de Gauche, là où les collectivistes de Droite préfèrent réquisitionner des biens pour avoir les moyens d’interdire les migrations.


              • Zip_N Zip_N 4 janvier 2015 18:05


                Jean Level, requisitionner des bateaux Costa croisière de tourisme ne veut pas dire qu’îls ne vont pas devoir payer. Requisitionner veut dire prendre ou cela est pas nécessaire pour le mettre ou ça l’est. comprenez par la que je parle pas de gratuité qui pourrait vous déranger.


              • Zip_N Zip_N 4 janvier 2015 18:17

                J’avais pas pensé au gratuit, mais si on y pense ils peuvent aussi faire comme Facebook et d’autre et transporter gratuit, cela leur fera leur publicité pour faire tourner la compagnie et l’enrichir.


              • jnpri 3 janvier 2015 20:39

                Et ben voyons !!!
                et tant qu’on y est, distribuons le CME, la CMU, le RSA, les allocations familiales, ..... à tout ce petit monde qui va accourir par millions.
                Monsieur Level comment comptez vous procéder ?


                • Jean Level Jean Level 4 janvier 2015 10:53

                  Dans l’ordre de mes priorités la survie de notre « système social » passe dans tous les cas loin après les milliers de vies directement en jeu ici. Et pour vous ?

                  Une fois que vous aurez répondu on pourra débattre de sujets non-liés directement à l’article ;)


                • berry 4 janvier 2015 12:49

                  Et allez, on balance le système social français au nom de la préférence étrangère.
                   
                  Vous versez carrément dans le masochisme anti-français, là.
                  C’est lamentable.


                • Jean Level Jean Level 4 janvier 2015 15:25

                  Ce système social qui sert si bien les Français, en augmentant le coût du travail et en excluant donc du monde du travail les moins productifs. 

                  Alors bien sûr quand je les vois débarquer aux Urgences depuis la rue, et qu’à 40 ans ils en paraissent 65, avec des pathologies qu’on pourrait penser disparues depuis le moyen-âge, le système social qui les a exclu et plongé dans la misère les prend en charge, et rallonge tant bien que mal leur espérance de vie. Mais est-ce que ça compense tout le mal qu’on leur a fait ? 

                • César Castique César Castique 3 janvier 2015 20:40

                  "Le seul vrai moyen de sauver ces vies et donc de laisser les frontières ouvertes.« 


                  Ecoutez, mon bon monsieur, vous laissez ouvertes toutes les frontières que vous voulez, mais à la condition expresse que le territoire auquel vous livrez l’accès, vous appartienne en propre, soit votre propriété personnelle, parce que lorsque ce n’est pas le cas, vous n’avez aucun droit d’en disposer.


                  Il est possible que vous n’ayez jamais entendu parler de la dimension territoriale de la nature humaine, il est possible aussi que vous la niiez, c’est votre droit le plus strict, mais sachez qu’il y a aura toujours des hommes qui ressentiront l’immigration comme une agression contre le territoire qu’ils considèrent leur, et pour lequel leurs pères, grands-pères, bisaïeuls, trisaïeuls, ont donné leur vie.


                   Et plus il y aura d’immigrés, moins ces hommes se sentiront chez eux dans leur propre pays – ils sont 60 % dans ce cas, selon le dernier en date des rapports annuels de la Commission nationale consultative des droits de l’homme -,et plus leur réaction sera violente.

                   

                  « …pour certains ce « quelque chose » sera une certaine vision de l’économie, pour d’autres ce sera une idée de ce doit être la société, ou toute autre raison ou valeur, mais au final tous affirment, explicitement ou non, que cette valeur vaut le sacrifice des migrants. »

                   

                  Absolument, et cette valeur qui vaut le sacrifice des migrants, c’est la paix sociale des pays d’accueil. On constate déjà que les manifestations de rejet se développent et se multiplient en Allemagne, en Italie, en Suède, en Suisse par la voie des urnes…


                  La France a la chance d’avoir le Front national, qui offre aux patriotes la possibilité de scander « On est chez nous », et c’est sans doute l’espoir que cela entretient, qui explique que les violences racistes font si peu de victimes chaque année.

                   

                  Cela observé, plus il y aura d’immigrés plus la résistance se durcira. D’autant plus que vous prétendez réaliser en France, et dans les Etats voisins, avec les surplus de population de tous les pays bancals de la planète, ce qu’il n’a pas été possible de faire avec des Tchèques et des Slovaques en Tchécoslovaquie, voisins de toujours, ou, en Yougoslavie, avec des Slovènes, des Croates, des Bosniaques, des Serbes et des Monténégrins, autres voisins de toujours.


                  C’est assez souligner l’ampleur et la dangerosité de vos illusions.


                  • berry 4 janvier 2015 09:39

                    La bêtise et les bons sentiments détruisent la France encore plus sûrement que ne pourrait le faire une armée étrangère.
                     
                    Si notre pays était bien géré, les propos subversifs de l’auteur devraient lui valoir un passage devant les tribunaux, pour répondre d’incitation à l’entrée illégale sur le territoire national ou d’atteinte à la sécurité de l’état.
                    Ca lui remettrait les idées en place.
                     
                    Ce ne serait pas très démocratique ?
                    Peut-être, mais l’intérêt général y gagnerait.
                    La France crève de l’immigrationnisme et du respect dogmatique des droits de l’homme.
                     

                     


                    • Jean Level Jean Level 4 janvier 2015 10:57

                      C’est bien, vous placez explicitement la valeur « France » au-dessus de la valeur « milliers de vies humaines ». Selon vous elle en vaut combien à peu près ? Vous êtes prêt à sacrifier 10000, 100000, 1 million de vie pour protéger le France de prétendues menaces ? Ou encore plus ?


                    • COVADONGA722 COVADONGA722 4 janvier 2015 13:21

                      C’est bien, vous placez explicitement la valeur « France » au-dessus de la valeur « milliers de vies humaines ».

                      et ceux qui sont mort par milliers pour la France ou vous vivez ou vous avez été instruit et vous pouvez ventre plein faire la leçon au monde ! c’est pour du beurre !!!!


                      et oui absolument et si l’Occident pour survivre doit nucléariser le Maghreb la péninsule arabique et la Caucase j’y souscrit pleinement !

                      cher monsieur demandez à vos collègues toubibs qui se barrent des banlieues et autres zones de non droits 


                      les barbares sont dans les murs !!!faudrait voir à vous réveiller !!!




                      asinus 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès