Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Serbie, Stockholm, Zakharova et le syndrome

Serbie, Stockholm, Zakharova et le syndrome

On ne peut qu'être d'accord avec Mme Zakharova, la MAE russe, sur la position russe concernant l'accès de la Serbie - on peut y ajouter le Montenegro - à l'Organisation de Défense otanesque contre... l'URSS, qui a cessé d'exister il y a longtemps. 
 
Je me permets toutefois de penser que la Russie sous les déclarations de sa MAE s'en fout, grosso-modo, parce que comme je le lisais sur le support médiatique alternatif de Fortruss, ça a pris du temps et la Russie a eu beaucoup de mal à se réorganiser après la chute du régime socialiste/communiste, mais... Mais en prenant la période allant de la chute du régime en 1990 jusqu'à la guerre en Ukraine en 2014 - qui supprima de facto un accès à beaucoup de matériel militaire produit en Ukraine et datant d'avant 1990 - on pourrait établir la réussite de la réforme militaire russe aux alentours du coup d'état de l'Euromaidan de Kiev en 2014, qui a définitivement forcé la Russie a tourné le dos à de vieux équipements, pour préparer le futur et aussi confirmé au monde avec le lancement de la Caspienne de missiles Kalibr, que la Russie sous Poutine avait fait ce qu'il fallait avant 2014... et allait continuer d'autant plus vite après 2014, forcée qu'elle l'est. 
 
Lanceurs russes - Angara
fusée Angara, dans ses différentes tailles, bloc central est identique


Autrement dit, la Russie est obligée de produire non plus des copies ukrainiennes des armes datant d'avant 1990 à cause de la crise entre les deux pays, mais de développer des nouvelles armes qui vont venir, datant de 2020+, ce qui est bien mieux, pour tenir jusqu'en 2050 - 2080, avec une armée moderne. A terme, certaines idées seraient/pourraient être reprises et copiées dans le domaine civil.
Un exemple que le matos peut durer : la France doit acheter des C-130 aux USA, car l'Europe ne dispose pas d'un avion de transport de troupes adapté, le C-130 Hercules effectua son premier vol le 23 aout 1954, c'est dire comment un matériel peut être utile sur la durée, pendant ce temps la Russie pense au transporteur supersonique PAK-TA (on est loin de la réalisation) vu la faillite de l'ukrainien Antonov (la Russie ne commandant plus rien et les projets étant gelés par la nouvelle-Kiev). Mais hors Russie, Kiev voit son industrie spatiale aussi au point mort avec le Brésil pour les missiles ICBM de tyoe Tsyklon-4 alors que la Russie améliore son missile Topol et ouvre son propre pas de tir près de Vladivostok avec une nouvelle technologie kérosène + oxygène liquide de la fusée Angara, non-polluante et modulaire.
 
avion de transport lourde supersonique, la Russie pourrait déployer ses troupes partout dans le monde en 7 heures seulement

 
Si l'article de RT ci-dessous parle de l'OTAN et la Serbie dans le jeu de mot très bien choisi du syndrome de Stockholm ou l'agressé "tombe amoureux" de son agresseur avant de préférer rester avec lui, ce n'est pas totalement faux vu que c'est l'OTAN sans autorisation de l'ONU qui avait bombardé la Serbie. Il en va de même pour le Montenegro, dont le premier ministre passe en force cette adhésion contre une grande partie de son peuple. Ce sera probablement identique pour l'essentielle adhésion (2 pour le prix de 1, c'est période de soldes) avec l'UE pour faire partie à tout jamais du monde "démocratique". Pour toujours, oui, il suffit de voir la facilité avec laquelle la Grèce s'est vue laisser sortir de la zone € (3e couche du gâteau-surprise, bloquée pour raison crisique depuis 2008, aucune adhésion prévue à terme), ou avec quelques mécanismes et pressions le référendum anglais sur le maintien de la GB dans l'UE va avoir lieu, et on est convaincu de l'extrême nature démocratique des deux ensembles. --- Concernant la GB, on propose de Belgique avec "Verhoofdstadt l'Européen" de permettre à cette dernière de faire partie de l'UE, mais d'en sortir provisoirement quand cela ne lui plait pas, ahaha, ils boufferont à la carte les anglais, les autres seront obligés de rester à table, soupe froide ou pas. —
 
Avec la rénovation militaire russe commencée sous Poutine et achevée avec l'après 2014 et le conflit ukrainien, je me pose la question de connaitre la motivation serbe et montenegrinne en cas de conflit ouvert contre la Russie, lorsque ces deux pays feront peut-être parties de l'Alliance ? Je me pose la même question pour la Hongrie, la République Tchèque, la Slovaquie, l'Autriche, la Finlande. Même en Allemagne, il est peu sûr et loin d'être certain que le peuple achète la propagande et aille guerroyer sur demande émanant de Bruxelles (siège de l'Alliance et de l'UE). En passant, il est peu sûr que la Russie voit un intérêt à entrer en guerre avec l'UE. Je rappelle que les russes n'ont jamais attaqués Paris, ni Londres, à l'inverse de Napoléon ou des britanniques en Crimée ou des allemands à Stalingrad, si on regarde dans l'histoire.
 
Entre temps, on a quoi de tout cela nous, "européens-unionistes" (je dis cela, parce que les russes sont aussi européens) ? Et bien nous avons des dépenses militaires en hausse, pour rien, en gros. Parce que les USA, la GB, la France pour prendre les 3 armées encore correctes de l'Alliance (oublions la Turquie, qui jamais ne déploiera son armée en Hongrie ou ailleurs en UE, trop de mauvais souvenirs ottomans) n'ont pas l'argent ni le temps, ni l'envie d'étaler leurs forces là où cela ne sert à rien (tout à l'Est), sauf à faire "mu-muse", ce que les yankees adorent faire. On vient de le voir, les USA ont déployé des F22 (supposément) furtifs en Syrie, le rapport cout-efficacité de la manœuvre, analyser ci-après, par le journal de propagande russe, RFI, radio france internationale, vous conviendrez...
 
Plusieurs dizaines de missiles et un raid aérien à grands renforts de drones et de l'avion de combat le plus cher de l'armée américaine : le début de campagne en Syrie s'illustre par le déploiement de moyens conséquents. Des moyens qui semblent pourtant se justifier par la situation sur le terrain. (RFI.fr) Plus loin, ou lit : "La première attaque aérienne furtive des Etats-Unis en Syrie a coûté plus cher que la mission indienne vers Mars."

 

Et oui, je sais bien que nous sommes des pays "riches", mais quand même. Ici, on apprend qu'une heure de vole coute 44,000 USD par avion, gloups. On imagine le cout d'une mission de 5 heures avec 5 F-22... un million d'USD. Et on apprend que le cout total de ce déploiement est de 400 millions d'USD, pour avoir tiré au cours de 150 sorties, 200 bombes, alors que le F22 est techniquement un avion d'attaque en vol, un chasseur, et non pas un bombardier (rôle dévolu au très efficace F35). Mais soit.
Et de se dire que les russes font pareil avec des SU-25 coutant pour ce qui est du prix unitaire, 5 à 15 fois moins cher - 36 millions pour un SU-25 et 150 millions pièce pour le F22 et 400 millions annoncés pour le F35 -. L'heure de vol d'un Rafale français est estimée à 18.000 €, par exemple, ce dernier étant pourtant critiqué pour son prix exorbitant. Peut-être, l'heure de vol des SU-25 se monte à 2.000 ou 3.000 € ? Toutefois, le Pentagone lui-même nous dit :

Selon les analystes du Pentagone, le Kremlin est parvenu à atteindre tous ses objectifs sans avoir porté de coup dur au budget de l'État.
Le montant de l'opération aérienne russe en Syrie, poursuivent-ils, s'élève à un ou deux millions de dollars par an tout au plus, ce qui constitue une somme bien modique, étant donné que les dépenses en question sont entièrement couvertes par le budget militaire. Sputmik.

 

On touche là au problème de l'Alliance de Défense et de l'Occident en général, faire ces "groupes d'amis" qui deviennent de plus en plus gros, couteux et sans aucun sens. Tout cela coute toujours plus cher, on ne sait pas vraiment pour qui, contre quoi, ni dans quel but, mais on continue, encore et encore. Donc le prix de la bombe étatsunienne en Syrie, jetée d'un F22, est à 2 millions/pièce, qui dit mieux ?
 


Je pense que tout est dit, que l'OTAN s'étende donc en Serbie et au Montenegro, ça coutera un bras, et diminuera l'efficacité de l'Alliance, qui s'étend, encore et encore. Et en cas de conflit, ce seront clairement les pays les moins motivés à réagir, sauf à se mettre le peuple à dos.
 
 
Les promesses de sécurité en contrepartie de l'adhésion de la Serbie à l'OTAN sont humiliantes pour le pays, dont deux diplomates ont péri dans des frappes américaines en Libye, a estimé la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères. 
 
Dans son interview pour la chaîne russe Rossiya 1, Maria Zakharova a évoqué la duplicité de Washington, qui ne cesse d'accuser la Russie de mener des attaques contre des cibles civiles en Syrie, tout en ne présentant aucune preuve. Et dans le même temps, a-t-elle poursuivi, la Maison Blanche ferme les yeux sur les victimes civiles de ses frappes non autorisées en Libye.



Elle s'est interrogé comment les Etats-Unis peuvent garantir la sécurité à la Serbie en cas d’adhésion à l'OTAN, si deux diplomates serbes, enlevés par Daesh, sont morts dans une attaque américaine.
  La porte-parole a souligné que Washington a mené ces frappes après avoir obtenu des informations concernant les otages serbes. « Le plus tragique c'est que ces informations ont été transmises au FBI et à la CIA. C'est ce qu’assurent le autorités serbes », a-t-elle précisé, en ajoutant que les Etats-Unis déclarent pour leur part ne pas avoir été informés.

« C'est une imposition du syndrome de Stockholm [à la Serbie], quand ils forcent leurs victimes à les aimer et admettre publiquement qu'ils veulent les rejoindre », a déclaré la porte-parole du ministère.
Le samedi 20 février, une vague de manifestations a envahi la Serbie après l'annonce de la signature par le président du pays d’une loi accordant l’immunité diplomatique aux représentants de l'OTAN, les autorisant à circuler librement sur le territoire serbe.

Deux fonctionnaires de l'ambassade de Serbie en Libye, qui avaient été enlevés en novembre dernier, ont péri le 19 février, lors d’un raid américain contre une maison où étaient présument réunis des membres de Daesh.

Selon le Pentagone, la frappe avait pour cible Noureddine Chouchane, Tunisien soupçonné d’être le cerveau de l’attaque contre le musée du Bardo à Tunis en mars 2015. Les Etats-Unis affirment que le bombardement s’est révélé être un succès et quand bien même celui-ci a été effectué sans base légale.

http://vodkaetpelmini.blogspot.com/2016/02/serbie-stockholm-zakharova-et-le.html


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • MAIBORODA MAIBORODA 26 février 21:41

    A propos de la Serbie


    Bien que je ne partage pas son idéologie « populiste », je dois reconnaître que Slobodan Despot , à travers son roman « Le miel » et ses divers écrits (lettre hebdomadaire ANTIPRESSE et blog http://blog.despot.ch/ parle excellemment de son pays d’origine. 

    • gorio 27 février 11:31

      « Le montant de l’opération aérienne russe en Syrie, poursuivent-ils, s’élève à un ou deux millions de dollars par an tout au plus, ce qui constitue une somme bien modique, étant donné que les dépenses en question sont entièrement couvertes par le budget militaire. Sputmik. »


      Qui peut vraiment croire à une telle fable.


      • filo... 27 février 15:45

        Une blague serbe : qui est le plus parmi les serbes ?
        La réponse est : de la mauvaise herbes.

        Cette mauvaise herbe est actuellement au pouvoir et imposée aux serbes par les occidentaux et leur « élection démocratique »

        Vivement les prochaines élections !


        • microf 27 février 16:31

          Le Président Poutine en bon stratège, se moque de l´élargissement de l´Otan, car il sait que l´Otan ne l´attaquera jamais et que bientôt, la grenouille qui voudrait se faire plus gros que le boeuf va éclater.


          • Zolko Zolko 28 février 02:47

            article un peu confus, mais qui touche très juste. J’ajouterai 2 points qui vont dans le même sens (indépendance de la Russie du monde « occidental » tout en lui étant égal voire supérieur)
             
            - je suis ingénieur mécanicien, et à ce titre j’utilise des outils appelés CAO 3D (ou CAD en english). J’utilise en particulier la suite Russe T-Flex car elle était la moins chère avec des fonctionnalités très haut de gamme, genre CATIA ou Pro-E, pour 1/10 – 1/100 du prix ! Légalement. Or, depuis 2011, cette société a développé, avec financements publics, un noyau de modélisation – appelé kernel – tout nouveau, intégrant le dernier cri des connaissances : le RGK, Russian Geometrical Kernel. A noter que la France possède 2 de ces kernels : celui de CATIA (Dassault) et l’open-source OpenCascade.
             
            Il est indéniable que dans ce domaine – central pour l’aérospatial – la Russie est à la pointe et indépendante.
             
            - Dans un autre domaine, la menace d’exclure la Russie du système de paiements internationaux SWIFT a obligé/encouragé la Russie à chercher des alternatives, et si ils ont eu la même approche que pour le kernel de CAO 3D, on peut être certains qu’ils ont des solutions avec lesquels ils peuvent se passer de Wall-Street. Selon les articles que j’ai lus, les Russes vendent même leur pétrole sans passer par le dollar, mettant fin de fait à l’Empire Petro–Dollar. Et avec leur alliance avec l’Iran, il est probable que les Iraniens font de même.
             
            Et comme par ailleurs ils ont des coopérations serrées avec la Chine et l’Inde, cela fait une grosse partie de la Terre qui est sortie complètement de la sphère d’influence de Goldmann–Sachs.
             
            Reste à savoir ce que fera l’Europe. Ou plutôt, les Européens, car on sait très bien ce que fera l’Europe .... si on la laisse faire. Les Schultz, Rasmussen, Junckers, Hollande, Merckel nous conduisent directement vers une confrontations armée avec les Russes, et l’Histoire nous a appris qu’une guerre avec les Russes sera perdue.


            • microf 29 février 15:09

              @Zolko
              Merci Zolko de votre commentaire, il ya un proverbe chez moi qui dit ceci : « Lorsqu´un cours d´eau sort de son lit, c´est parcequ´il n´y a personne pour le canaliser ».
              Tout n´est pas encore perdu en Europe, il y en a encore des Européens qui réfléchissent et pensent positifs, souhaitons que leurs Dirigeants les entendent.


            • JP94 10 mars 12:07

              @microf
              Non, impossible qu’ils soient entendus, puisque tous les dirigeants européens sont directement connectés au Pentagone .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès