Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Si les régimes arabes n’ont pas en face une structure de pensée (...)

Si les régimes arabes n’ont pas en face une structure de pensée plurielle qui les contrebalance, ils vont sombrer inéluctablement dans la pensée unique

C’est étrange presque toutes les régions du globe forment ou essaient de former des espaces d’intégration économique sauf la région du « monde arabe ». Pourtant, ces pays jouissent d’une assise assez solide, en termes de ressources, pour assoir des régimes convenables et prospères capable de les propulser loi devant. Socialement, le peuple arabe se disent issus d’une même origine, parlent la même langue et croient en même dieu. En somme, ils ont tous les ingrédients pour créer un espace fécond animé par une synergie positive. Malheureusement, cet espace, dont je vous parle, n’existe que dans l’imaginaire hallucinatoire et les perceptions extravagantes de la réalité. Les plus riche d’entre eux sont investis par la monomanie délirante de courir derrière des projets pharaoniques futiles pour satisfaire leurs égos et leurs impulsions anormales rien pour dire qu’ils sont les premiers à réaliser ce « n’importe quoi ». La répétition constante de ce genre de niaiseries repris par presque tous les supports médiatiques, lui confère une telle force d’intimidation qu’elle étouffe toute tentative de réflexion libre, et rend fort difficile la résistance contre cet obscurantisme. On en viendrait presque à considérer que la majorité de la population arabe et la marée des exclus sont de simples mirages, des hallucinations coupables, fortement discordantes dans ce meilleur des mondes qu’édifie, pour nos consciences anesthésiées, la pensée unique.

Ce phénomène insolite m’a interpellé et me suis décidé de s’y arrêter un instant pour le contempler afin de déceler l’aspect anormal dans sa structure pour le comprendre à la lumière de ce qui se passe dans ce monde appelé « Monde arabe ». Contrairement, à ce qu’ils pensent le commun des mortels, les pays arabes ne constituent pas une entité homogène. Dans leurs structures sociétales, Ils présentent plusieurs disparités tant au niveau des ressources humaines qu’au niveau des ressources naturelles et financières. Au niveau géographique, le monde arabe s’étend sur une superficie de 14 million de km², soit le dixième de la superficie du globe. On peut constater que six pays, à savoir, le Soudan, l’Algérie, l’Arabie Saoudite, la Libye, la Mauritanie et l’Egypte, dont la superficie est supérieure à 1 million km² (voire 2 million km² pour les trois premiers), représentent à eux seuls près de 11 million km², soit 78% de la superficie du monde arabe. En revanche, six petits pays, à savoir le Bahreïn, Djibouti, Qatar, Koweït et Liban ne représentent ensemble qu’une superficie à peine supérieure à 60.000 km². Malgré, ces atouts considérables, cette agglomération n’a pas pu faire émerger un espace de collaboration permettant de consolider ses richesses et ses ressources. Depuis qu’ils ont accéder à leurs indépendances, les pays du Maghreb tentent bien que mal à créer un espace appelé le « grand Maghreb ». Personnellement, j’ai bien compris « grand » mais pas le reste. Pour ce faire, ils se sont engagés dans les politiques de développement et d’orientations chacun de son côté. Les contraintes qui pèsent sur les stratégies de développement rendent leurs bilans mitigés par rapport aux espoirs de leurs populations.

La population de la majorité des pays arabes, se sentent englués, poissés par une sorte de visqueuse doctrine qui, insensiblement, enveloppe tout raisonnement rebelle, l’inhibe, le trouble, le paralyse et finit par l’étouffer. Cette doctrine, c’est la pensée unique, la seule autorisée par une invisible et omniprésente police d’opinion. Depuis la démoralisation du socialisme, l’arrogance, la morgue et l’insolence ont atteint un tel degré qu’on peut, sans exagérer, qualifier cette fureur idéologique de moderne dogmatisme. Ce discours anonyme est repris et reproduit par les appareils de ces systèmes en décadence et les médias qui les soutiennent, les petits hommes qui leurs crient allégeance et leurs répètent à satiété. Le monde arable est un agglomérat des pseudo-états pions soutenus par soi-disant des états libre parce qu’ils protègent leurs intérêts géostratégiques des autres états jugés méchants et parasitaires. S’il y a une chose sur laquelle les états arabes se sont mis d’accord, c’est de ne pas être d’accord tout court. Autres opiums que les arabes ont réussi à inventer et ont librement échangés entre eux, c’est les jeux arabes, les films arabes et autres inepties qui font d’eux les champions du monde, par excellence, des consommateurs de tout ce qui est superflu et stérile. Bref, ils ont amassé tout ce qu’il faut pour les rassembler autour d’une pensée unique et de créer une fierté virtuelle dans un espace de librement échangeable.

Le monde dit arabe n’existe que dans le pays des merveilles mais sans Alice. Un monde où les élites ne sont sublimés que par eux-mêmes et s’en contre-foutent royalement du bien être économique ou autres de leurs populations. Tant que ces populations sont pauvres et vivent sous la pensée unique, c'est-à-dire avec des feuilletons arabes et d’autre idioties du genre, elles sont sous contrôle et n'ont aucun moyen mentale pour revendiquer quoique que ce soit, Elles sont gavées à mort par la pensée unique, par le discours unique, par un conflit unique « Palestine ».... Les régimes arabes contribuent à développer une jalousie mal saine entre eux au lieu de la concurrence loyale qui leurs propulse vers l’avant. Juste pour mesurer l’ampleur de cette ineptie, lorsqu’il y a un match de foot entre deux pays arabes, ils en parlent un mois à l’avance pour galvaniser la masse et deux mois de tapage médiatique haineux après le match. Certains, discours anonyme est repris et reproduit par les principaux médias, et notamment par les « Médias satellitaires » qui sont, généralement, les propriétés de certains richissimes et certains monarques du Golf. Evidement, il n’y a qu’eux qui peuvent se permettre ce genre de frasque, quant aux présidents mafieux se contentent de bouffir leurs comptes secret en Suisse. Les excédants de fortunes de ces derniers sont investis soit dans l’achat des grands clubs européens ou le financement des chaînes de télévision, c’est une façon de planquer l’argent volé à leurs propres populations.

On se demande, comment la prolifération par caryocinèse de ces masses médias d’intoxication a eu lieu, qui les détiennent et où se trouvent leurs sources d’informations ou plutôt comment ils fabriquent l’information. La quantité déferlent de ces informations est téléguidées pour atteindre un objectif précis, c’est de déstabiliser les indésirables en diffusant des âneries fracassantes à leur encontre, et en fait, ils ne font que du tort à l’image des sociétés des dites indésirables. Souvent, ils se trompent de cibles parce que leurs arguments sont souvent préfabriqués et non fondés ou préparés avec une sauce répugnante. Par ailleurs, leurs antennes font le bonheur des radicaux, des extrémistes et servent souvent de haut parleur pour qu’un certain Etat fait passer leurs annonces d’agression ou d’attaque contre d’autre Etat sans défense. Un certain nombre d’incohérences ont été observées dans l’attitude contradictoire des ces émirs qui les financent. A tire d’exemple, je cite une chaîne qui a pris une certaine notoriété internationale dont le leitmotiv « l’opinion et le contre opinion », moi je dirai « l’idiotie et l’autre idiotie ». Les autres concepts-clés de la pensée unique sont connus : les médias fétiche dont « la main invisible corrige les aspérités et les dysfonctionnements de la démocratie », et tout particulièrement les médias du monde libre, dont « les signaux orientent et déterminent le mouvement général de la démocratie ».

                       Le financier d'Aljazera, l'émir de de qatar

Le principe phare de la pensée unique est d’autant plus fort qu’un marxiste distrait ne le renierait point : l’économique l’emporte sur le politique. C’est en se fondant sur un tel principe que, par exemple, un instrument aussi important dans les mains des riches complices des appareils politiques que les masses médias dans le monde arabe ont été, sans opposition notable, rendus indépendante et, en quelque sorte, « mis à l’abri des aléas politiques ». Les médias tels qu’ils sont conçus dans le monde arabe ne peuvent s’effondrer, c’est l’état naturel de la structure sociétal de la majorité des pays arabes. La démocratie n’est pas l’état naturel de la société pour certains régimes, ce qui est naturel est :

· La corruption à la plus haute instance de l’Etat ;

· L’abus de pouvoir

· Le refus de créer une compétitivité saine, qui stimulent et dynamisent la société ;

· Le libre-échange sans rivages ;

· Le refus de la division du travail, qui modère les revendications syndicales ;

· La déréglementation, la privatisation et la libéralisation à outrance, etc. oui ;

· Moins d’Etat, un arbitrage en faveur des revenus du capital au détriment de ceux du travail, oui ;

· L’indifférence à l’égard des nécessiteux.

· Etc… parce que la liste est longue.

Les médias sont placés au poste de commandement qui protègent certains régimes politiques ou déstabilisent d’autres qui sont jugés indésirables. Un média de d’intoxication débarrassé, il va de soi, de l’obstacle du social, sorte de gangue pathétique dont la lourdeur serait cause de régression et de crise. Nous avons vu les conséquences après les soulèvements de la Tunisie et de l’Egypte et nous ne savons pas à qui le tour prochainement ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 26 février 2011 12:01

    Ma Tunisie, tu es le premier pays arabe à…
     

    Ma Tunisie, tu es

    Le premier pays arabe à abolir l’esclavage (1847)

    Premier pays arabe à adopter une Constitution (1861)

    Premier pays arabe à promulguer un Code du Statut Personnel (1956),

    Garantissant les Droits Inaliénables de la Femme,

    En particulier son Droit au divorce

    Et l’interdiction de la répudiation et de la polygamie,

    L’unique pays arabe à octroyer le Droit de Vote aux femmes,

    A l’année de son indépendance (1956),

    Premier pays arabe à légaliser l’IVG (1973)
     

    Premier pays arabe à proposer une solution politique

    Au conflit Israélo-palestinien :

    « Après une semaine, un mois, ou un an ou dix ans,

    Il faut admettre l’existence d’Israël (…)

    Et le jour où les Arabes et les Juifs pourront se rencontrer face à face,

    Ce jour-là nous pourrions peut-être parler de solution (Bourguiba, 13 mai 1961)

    Premier pays arabe à faire une Révolution Démocratique (2011),

    Dont les mots d’ordre sont Liberté-Dignité-Démocratie,

    Révolution dont nous avons rêvé, quand nous étions jeunes,

    Et ce sont nos jeunes qui l’ont faîte,

    Révolution Populaire et Civique,

    Prise de ta destinée politique par ton Peuple,

    Dépourvue de toute idéologie sous-jacente,

    De tout Parti et de tout leader emblématique
     

    Et, bien que déficiente en matière d’expérience démocratique,

    Tu sauras, ma Tunisie, j’en suis sûr, sans aucun doute,

    Donner vie à notre « Révolution de Jasmin »

    En premier lieu, tu seras le premier pays arabe

    A assurer, réellement, la Citoyenneté, l’Egalité et la Justice pour tous,

    En particulier l’Egalité-Homme-Femme,

    A instaurer un climat de Laïcité et de Liberté Citoyenne basée sur la devise :

    « La liberté des autres étend la mienne à l’infini » (Bakounine)
     

    Et tu seras, j’en suis sûr, sans aucun doute,

    Le premier pays arabe à abolir la peine de mort,…
     

    Alors, ma Tunisie, ta Révolution sera,

    A l’instar de ce que vivent, aujourd’hui, les Peuples Egyptien et Libyen,

    Une source d’inspiration pour tous les Peuples opprimés,

    Et le Souffle des flammes de Mohamed Bouazizi

    Emportera leur Tyran

    HORCHANI Salah

    Professeur à la Faculté des Sciences de Tunis


    • Karim El Idrissi Karim El Idrissi 26 février 2011 15:21

      Très bien la Tunisie. J’espère que vous allez garder ce que vous avez réalisé et le peuple tunisien accède à ses espérances.


      • fonzibrain fonzibrain 26 février 2011 15:28

        super, et bientot les mariages gay, la téléréalité avislisante, les clips de music dégénérés qui perturbent les cerveaux, le neuro marketing qui vous manipulent et la bouffe industrielle qui vous empoisonne !!!


        super, le monde arabe devient comme nous !!!


        j’espère de tout coeur que la jeunesse arabe n’est pas encore totalement dégénéré mais je me fais du soucis.

        ils ont refusé de prier sur la place tahrir, ça commence mal.


        • JACOB 26 février 2011 18:31

          ils ont refusé de prier sur la place tahrir, ça commence mal.

          c’est un signe des plus sain au contraire. L’islam a participé à la soumission des peuples. Les peuples s’en souviennent. Dehors les barbus !


        • dawei dawei 26 février 2011 19:10

          selon Yakob « dehors les barbus »
          CARTON ROUGE !!!!!!
          c’est fini c’est antisémitisme ??????
          c’est vraiment pas sympa pour les rabins et les orthodoxes !!!! smiley


        •  C BARRATIER C BARRATIER 26 février 2011 17:36

          Pourquoi pas, mais quand on est Français sous Sarkozy on peut difficilement critiquer ailleurs ce que fait notre petit pharaonique national. Je me retiens souvent de critiquer quelque pays que ce soit, le mien (je suis français héritier de dizaines de générations) a en général fait pire sur le même sujet.


          • Bardamor Bardamor 26 février 2011 18:07

            Il me semble que vous vous trompez lorsque vous prétendez que les pays du Maghreb ou du Moyen-Orient ont une assise économique suffisante pour ne pas se contenter de répéter les slogans creux de la bourgeoisie libérale occidentale.

            Tourisme et pétrole ne suffisent pas à fonder une économie de type occidental (bien que la France tire une très grande partie de ses ressources du tourisme, elle aussi, ce qui dans une période de conquête industrielle de la Chine n’est pas forcément un inconvénient).
            Les émeutes qui ont lieu au Maghreb et au Moyen-Orient sont en grande partie dues à la crise économique que connaissent les pays occidentaux et sur laquelle les dirigeants arabes ont peu de prise.
            Les leaders dans le genre de Kadhafi ou Saddam Hussein sont démis en grande partie du fait de la pression des « Nations Unies », une des inventions les plus hypocrites de tous les temps ; ce sont les mêmes nations unies qui ont favorisé l’accession au pouvoir de ces dictateurs et les ont aidé à s’y maintenir. Le sang des victimes retombe autant sur le prétendu « droit international » que sur les mains de Kadhafi.
            A cause du pétrole et de son importance, il est impossible d’imaginer à l’avenir en Libye un autre type de pouvoir que celui exercé d’une main de fer par Kadhafi.

            • Karim El Idrissi Karim El Idrissi 26 février 2011 19:07

              En réponse à votre commentaire et je t’en remercie, je tiens à préciser que mon article ne vise pas à diminuer la valeur de l’intellectuel occidental. Par contre, je suis étonné de leurs absences sur les plateaux médiatiques quelque soient.

              Quant aux raisons directes qui ont conduit ces pays à se révolter se résument au fait que les gouvernés n’en peuvent plus et les gouvernants n’arrivent plus à tenir la situation. Dans toutes les manifestations que j’ai vu, il n’y pas un slogan contre une personne ou un pays ou cause classique. Mais elles visent en premier lieu le changement du système pour reconquérir un minimum de dignité. Quant aux restes, ça peut attendre. 

              Votre argumentation cher ami (Bardamor) fait partie des restes, c’est-à-dire  le pétrole, le tourisme, le terrorisme, l’affaire isralo-palestienne, l’intégrisme, etc .... Pour la plus part ces raisons là, ce ne sont que du poudre aux yeux. Votre argumentation justifie le dicton « tout pour nous et rien pour les autres »       


              • OMAR 26 février 2011 20:37

                Omar 3"

                Bonjour Karim : les pays du Maghreb tentent bien que mal à créer un espace appelé le « grand Maghreb ».

                Comment voulez-vous que l’UMA, ce grand Maghreb, se crée, quand M6 construit un mur le long de sa frontiere sud avec l’Algérie, Boutef qui se conduit comme potentat, Ben Ali qui applique à la lettre toute directive qui émane de Paris ou New-York et Kaddafi qui refuse un séjour à St-Anne.
                Quant à la Mauritanie, cet enfant pauvre a compris et préféré se tourner vers....Israél..

                L’UMA se fera avec et grace aux peuples maghrébinss, jamais par décision de ceux qui les gouvernent.


                • grimmy grimmy 26 février 2011 20:53

                  Je vous ai lu jusqu’au bout dans l’espoir de trouver vos éventuelles solutions mais ...rien. On attend donc la suite de votre article, car comme disait l’autre, la critique c’est ...


                  • Karim El Idrissi Karim El Idrissi 26 février 2011 22:28

                    Bonjour Omar, Je suis d’accord avec vous sur toute la ligne en ce qui concerne M6, Boutif et Ben ali on n’en parle plus parce qu’’il n’est n’est plus là. Quant aux moyens utilisés pour distancier les peuples, j’ose être optimiste vu ce qui se passe en cette période. Tous ces obstacles non que des artifices que j’estime caduque à l’aube de ce printemps arabe. J’espère que la suite des évènements me donne raison.

                    Cordialement.

                    • Karim El Idrissi Karim El Idrissi 26 février 2011 22:37

                      Merci grimmy de m’avoir lu jusqu’au bout. Avec mon article, je ne prétends pas donner des solutions mais plutôt soulever un problème. Les intellectuels occidentaux m’ont habitué d’être plus avant gardiste, mais, cette fois me paraissent un peu bouche bec et ne savent plus par quoi commencer ou par quoi finir. Dans un sens, tout ce qui se passe là bas est unique. Sauf erreur de ma part, c’est la première fois dans l’histoire où un soulèvement qui a eu lieu sans prémisses. Bien sûr on connait tous les causes mais personnes n’avaient la solution. J ’avoue que moi aussi, je ne savais pas que ceci allait arriver en 2011.

                      Alors laissons le temps au temps

                      • le journal de personne le journal de personne 27 février 2011 10:47

                        Révolution et religion

                        Qu’est-ce que je fous en taule ?
                        Je voulais importer la révolution libyenne dans la banlieue parisienne…
                        Pourquoi ces révoltes en série, ces révolutions arabes inquiètent-elles le monde occidental ?

                        Ce n’est pas la révolution française que l’on nous rejoue en langue étrangère,
                        mais la révolution universelle qui réclame pour tout un chacun une petite place dans l’univers… plus de canaille… plus de racaille…
                        Il n’y a plus aucune raison d’agiter l’épouvantail !
                        Après le communisme, l’islamisme, c’est désormais l’heure de l’universalisme…
                        Plus la peine de se plaindre, l’islam n’est plus à craindre mais on peut tout au plus se joindre à cette SOIF DE LIBERTÉ que personne ne peut ni contester, ni combler…
                        Plus de bouc émissaire, ni de diabolisation de la misère mais des hommes et des femmes qui réclament leur pied à terre.
                        On voulait donner une petite leçon aux musulmans… ils viennent de nous signifier que c’est nous qui allons bientôt la recevoir…
                        Un homme semblable à tous les hommes l’avait déjà prédit :
                        lorsque la liberté éclate dans le cœur de l’homme plus personne ne peut plus rien contre lui, ni les hommes, ni les dieux.
                        http://www.lejournaldepersonne.com/2011/02/revolution/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès