Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > « Si Saddam revenait, j’embrasserais ses pieds ! »

« Si Saddam revenait, j’embrasserais ses pieds ! »

Anne Nivat revient de Bagdad. Elle a rencontré Ali. Il a 32 ans. La plupart de ses amis ont joint la horde de réfugiés qui ont quitté leur pays pour la Jordanie ou la Syrie, voire la Suède pour d’autres. Dans le Herald Tribune (édition du 18 juillet 2007), Anne Nivat relaie le cri du cœur d’Ali : « I am Shiite » Ali said. « My uncles and cousins were murdered by Saddam’s regime. I wanted desperately to get rid of him. But today, if Saddam’s feet appeared in front of me, I would fall to my knees and kiss them ! » (Je suis Chiite. Mes oncles et mes cousins ont été tués par Saddam et son régime. J’ai désiré plus que tout au monde le voir quitter l’Irak. Aujourd’hui, si Saddam apparaissait devant moi, je tomberais à genoux et je lui embrasserais les pieds !). Déclaration qui pourrait paraître choquante pour les uns, réaliste pour les autres.

Fille de l’historien Geroges Nivat, spécialiste de la Russie, Anne Nivat s’oriente vers le reportage international. Docteur en sciences politiques, elle est, depuis 1998, correspondante à Moscou des quotidiens et magazines Ouest-France, Le Soir, Le Point ainsi que pour RMC. Mais la presse étrangère fait également appel à elle et Anne Nivat collabore régulièrement avec l’International Herald Tribune, le New York Times et le Washington Post. Elle visite ces terres ensanglantées, ces régions en guerre, s’entretient avec des populations dont la détresse ne se mesure plus dans les statistiques habituelles. Habituée à travailler dans des conditions de reportage extrêmes depuis sa couverture de la guerre en Tchétchénie, elle livre des témoignages qui vont de l’espoir au plus grand des désespoirs.

Entre 1999 et 2000, elle avait tiré un livre, Chienne de guerre, de sa couverture de la guerre de Tchétchénie, et pour lequel elle a reçu le prix Albert Londres. Habituée à travailler dans des conditions de reportage extrêmes depuis sa couverture de la guerre en Tchétchénie, elle a trouvé le temps de publier, en 2004, Lendemains de guerre (Éditions Fayard). Dans ce livre de 500 pages, elle fait entendre des voix de femmes et d’hommes qui, en lui ouvrant leur maison, ont pu lui livrer ouvertement leurs propres analyses de la situation. Elle révèle ainsi toute la densité humaine de ce conflit. C’est en quelque sorte un documentaire, un reportage. Elle décrit les paysages, l’atmosphère, les conditions de vie, et ses rencontres avec des hommes et des femmes et ajoute, en annexe, des informations détaillées sur les personnalités publiques et religieuses ainsi que sur les diverses organisations actives dans ces pays. Elle est également auteur d’Islamistes, comment ils nous voient, Fayard, 2006.

Anne Nivat revient d’Irak. A Bagdad, en se détachant volontairement de l’actualité, elle a réussi à s’immiscer dans la vie quotidienne des Irakiens. Elle est passée par la Rue89 pour livrer sa conception du reportage. Elle montre que travailler dans ce pays reste malgré tout possible pour un journaliste. «  Le plus dur, dans ce type de reportages, n’est pas ce que l’on croit. C’est le retour. Abandonner ses interlocuteurs, sans savoir s’ils seront vivants la prochaine fois. Et se heurter à l’indifférence de beaucoup, y compris parfois de ses rédacteurs en chef  », dira-t-elle dans l’une des entrevues qu’elle a accordées aux reporters de Rue89.

Déjà en 2004, dans une entrevue qu’elle accordait à Julien Nessi, Anne Nivat avouait que : «  ce qui m’a le plus marqué, c’est cette perte brutale des repères dans les sociétés afghanes et irakiennes. Les populations sont en quête d’identité. Cette situation est comparable à la société post-soviétique, au lendemain de la chute de l’URSS, toujours en quête de repères  ». Et déjà elle constatait, dans son livre, que : «  les Américains sont perçus par la population locale comme ne faisant aucun effort pour s’adapter à leur environnement. Ils ne s’intéressent ni à leur coutumes ni à leur religion. Il y a un véritable fossé culturel entre les habitants et les Américains. Les Afghans et les Irakiens sont loin d’approuver la présence américaine  ».

Pour revenir à l’histoire d’Ali, Anne Nivat précise qu’il a six sœurs dont seulement deux sont mariées. Son père continue d’étudier les demandes en mariage mais il se refuse de consentir à l’une d’elles aussi longtemps que l’armée américaine occupera le territoire et que les milices irakiennes s’entretueront. Le père d’Ali préfère garder ses filles à la maison et les protéger. La famille d’Ali habite une maison coquette dans un quartier dangereux.

Anne Nivat écrit : «  Aujourd’hui, vendredi, c’est jour de prière. Je dois attendre en milieu d’après-midi pour me rendre à Sadr City, place forte de Moktada al-Sadr. Je compte me rendre à l’hôpital Ali Ben Ali Talib afin de rencontrer Rana, femme médecin de 26 ans, qui gagne à peine 250 $ par mois. Cela ne lui a pas pris beaucoup de temps à perdre ses illusions : "In this district, the patients don’t respect us. They don’t even bother to disarm when they come here, despite all the notices at the entrance", she says. "Sometimes doctors are directly threatened. You get used to it" (Dans ce quartier, les patients ne nous respectent plus. Ils ne se soucient même plus de déposer les armes, malgré l’avis affiché à l’entrée. Les médecins font l’objet parfois de menaces. On s’y fait).

Rana confie à Anne Nivat qu’aux personnes blessées par armes, explosions ou attaques, s’ajoutent maintenant de plus en plus les femmes qui se suicident en s’immolant par le feu. Ces femmes, nouvellement mariées, n’ont plus la force de s’occuper dignement de leur famille : «  Besides those wounded by gunshots or victims of explosions and attacks, there are more and more cases of young women who have tried to commit suicide. For the most part, they have set themselves on fire with gasoline. They are brides who, in addition to the general tension in the country, cannot cope with their new family life  ».

Ce phénomène du suicide des femmes par désespoir a fait l’objet d’une étude de l’organisme allemand de défense des droits des femmes Medica Mondiale. Mais cette fois en Afghanistan. De plus en plus d’Afghanes en proie au désespoir choisissent de s’en sortir en s’immolant par le feu. Le fait que des femmes choisissent de mettre fin à leurs jours en s’immolant par le feu constitue une tournure des événements d’une grande cruauté pour ces mères de familles et épouses, privées de toute autre ressource. Le pétrole qui les aide à nourrir leur famille et à éclairer leur domicile est habituellement leur seul moyen d’évasion. Anne Nivat nous montre que le désespoir n’a pas de frontières.

Pour terminer sur une note d’espoir, la Presse canadienne relatait tout récemment l’histoire, plus heureuse, si tant est que le bonheur est le moindrement présent dans une guerre, d’Ali Moshen, 24 ans. Ali «  fréquente  » Samar par téléphone interposé depuis 2004 mais n’a jamais eu de vrai rendez-vous avec elle. Les parents de la jeune fille refusent de la laisser sortir seule. «  Avant, je la voyais souvent de loin, quand elle venait voir son oncle, notre voisin, mais il a déménagé  », explique-t-il. «  Alors maintenant, nous convenons d’une heure à laquelle je passe devant chez elle, et je la regarde à sa fenêtre  ». Les jeunes femmes n’osent plus sortir seules, même dans la journée. Les lycéennes et les étudiantes se déplacent en groupe et se font conduire en cours par des taxis de confiance ou des proches. Les amoureux craignent aussi les fondamentalistes religieux. Dans ce contexte, comme l’indique la Presse canadienne, les téléphones portables, introduits après la chute de Saddam Hussein, sont devenus indispensables pour flirter à Bagdad, échanger de tendres messages et garder le contact. Internet, désormais très répandu, est également apprécié des jeunes Irakiens pour rencontrer l’âme sœur.

Bernard Fontenelle écrivait : « Le grand obstacle au bonheur, c’est de s’attendre à un trop grand bonheur » (Du bonheur).


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • haddock 20 juillet 2007 10:11

    Le match peut commencer !


    • COLRE COLRE 20 juillet 2007 10:35

      Bien vu, capitaine !


      • alberto alberto 20 juillet 2007 10:39

        Pierre : je trouve très bien votre éclairage sur les talents de cette « vraie » reporter qui apparemment ne se contente pas de relire les articles de ses confrères.

        J’ai eu récemment l’occasion de l’écouter (et de la voir) à l’émission « C dans l’air » à propos de la « Mosquée Rouge ». J’ai pu apprécier sa clarification sur la situation politico-religieuse au Pakistan et constate aujourd’hui que ses prévisions sur les suites de l’intrusion de la dite mosquée s’avèrent pertinentes...

        Pour ce qui est d’Ali dont il est question dans votre article : en fait il aurait préférer la Peste Saddam au Choléra Bush !

        Mais je me plais à immaginer que d’autres opinions ont cours dans le pays (ou du moins ce qu’il en reste)

        J’ai, à ce propos de l’avenir de ce pays (l’Irak), la suggestion de renvoyer ceux que ça interesse au petit bouquin d’Antoine Sfeir « Vers l’Orient compliqué » (Ed. Grasset, 9€ chez mon libraire préféré)

        Merci encore de nous avoir présenté cette « grande » reporter : Bien à vous.


        • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 juillet 2007 11:29

          @ Alberto

          Le courage et la détermination de cette femme reporter sont admirables. Il suffit de prendre le temps d’écouter ses entrevues pour bien comprendre que la voie qu’elle s’est tracée n’est pas la plus sécuritaire. Elle a su traduire la détresse abyssale - avec beaucoup de compassion - de ces peuples qui vivent au coeur des guerres qu’ils n’ont pas souhaitées.

          Pierre R.


        • Gandalf Tzecoatl 20 juillet 2007 10:49

          Un baiser sur la Bush pour changer ?


          • anonymous 20 juillet 2007 10:59

            Rue89 un trés bon média participatif et nettement plus transparent que ces confrères...


            • Antoine Christian LABEL NGONGO Antoine Christian LABEL NGONGO 20 juillet 2007 11:30

              Bonjour Pierre, Bon article sur Anne Nivat. Nous réalisons également la bêtise (la guerre absurde) que Bush a déclenché en lien avec la Grande Bretagne. C’est évident que le peuple souffre et n’a pas fini de souffrir. Il n’y a que Bush et les hypocrites d’occidentaux qui veulent y croire pour imaginer une démocratie irakienne naître rapidement. C’est triste. Bravo à cette dame qui rencontre ses déplacements dans des lieux de conflit. Merci Pierre de Montréal. smiley


              • faxtronic faxtronic 20 juillet 2007 11:32

                qu’est que tu entends par hypocrites d’occidentaux : tu entends que tous les occidentaux sont des hypocrites ?


              • IP115 20 juillet 2007 12:02

                « Il n’y a que Bush et les hypocrites d’occidentaux qui veulent y croire pour imaginer une démocratie irakienne naître rapidement. »

                Quelle hypocrisie, on croirait entendre les pleurnicheries de ces femmes que l’on paie pour venir faire semblant de pleurer sur les tombes ...

                Je ne sais pas si cette « guerre » (quelles que soient les raisons qui l’ont motivée) était fondée ou pas (mais ce qui est sûr c’est que TOI tu sais, forcément).

                Je te rappelle que la guerre proprement dite n’a fait quasiment pas de morts, la coalition est rentrée comme dans du beurre et les « soldats » ont détallé comme des lâches dès qu’ils ont vu le premier soldat américain pointer le bout de son nez ...

                Aujourd’hui, les morts ne sont quasi exclusiment que ceux du terrorisme (qui nous le savons tous, n’a pas vraiment besoin de « cause » pour massacrer). Ces barbares (non irakien pour la très grande majorité), financés et aidés logistiquement par les états voyous de la région (Iran et Syrie en tête) tuent (en embrigadant des pauvres malheureux pour se faire sauter à leur place, comme des lâches) chaque jours une bonne centaine de victimes innocentes, dans le seul espoir que les opinions se retournent ...

                Seule la présence américaine et des troupes de la coalistion (car il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas que des américains en Irak) fait que tout cela ne se soit pas encore transformé en bain de sang !


              • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 20 juillet 2007 16:26

                @ IP115

                Il est tout de même à rappeler que le peuple irakien malgré la menace des attentats est courageusement et massivement allé voter pour la démocratie, ainsi que toutes la diaspora irakienne dans chaque pays qui a également massivement voté pour le gouvernement laïc et démocratique irakien. Et cela ce n’est pas grâce à l’ONU, ni à Chirac ou De Villepin, mais à la coalition, n’en déplaise aux bien-pensant tiers-mondistes.

                Je suis atterré de voir comment l’on occulte des évidences par de l’idéologie simpliste pour cautionner des attentats fratricides entre chiites et sunites. Les pays que vous citez justement (Syrie et Iran) veulent imposer la charia, la lapidation, et l’arbitraire religieux, contre toute avancée démocratique entérinée et voulue par les premiers intéressés eux-même, je veux parler du peuple irakien. au travers d’une élection démocratique qu’aucun pays n’a à ce jour contesté.

                Je suis consterné de voir comment l’ONU apprécie différemment l’intervention de la coalition en Irak et l’extermination des populations au Darfour. Cette belle organisation internationale a tout de même mis plus de TROIS ans avant de réagir alors que depuis février 2003 elle était au courant des massacres qui y étaient perpétués par les milices soudanaise. Les beaux 4X4 climatisés marqués « UN » étaient sur place et sillonnaient le pays à la grande consternation des ONG humanitaires leurs demandant à corps et à cris d’alerter la communauté internationale, ce que l’ONU c’est bien gardé de faire jusqu’à ce qu’un certain G.W Bush mette les pieds dans le plat.

                Messieurs les grands moralistes donneurs de leçons vous me faites penser aux pacifistes de 1938 (Munich) qui ont glorifiés le Maréchal Pétain et laissé gentiment entrer l’armée allemande occuper le pays. Si à l’époque (1938) la France s’était donné les moyens de renverser le dictateur Hitler, comme l’a fait Bush en Irak, on aurait fait l’économie de 62 millions de morts.

                Désolé de devoir vous rafraîchir la mémoire d’une façon aussi abrupte, mais vous aurez tout le loisir de marquer mon commentaire comme non constructif...


              • masuyer masuyer 20 juillet 2007 16:33

                Ah le rappel de Munich.

                Ce qu’il ne faudrait pas oublier, c’est pourquoi Hitler est arrivé au pouvoir (par les urnes) : crise de 1929, République de Weimar corrompue et surtout l’humiliation de la défaite de 1918 ajoutée aux « réparations » demandées par la France.

                Il existera toujours des discours et des actes extrémistes, en général à la marge. Après il faut peut-être se demander comment ils se généralisent dans une société.


              • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 20 juillet 2007 16:42

                Donc mon cher Masuyer,

                D’après votre analyse cela justifie que l’on ai signé les accords de Munich avec Hitler et entraîner plus de la moitié du monde dans une guerre qui fera 62 million de morts, j’avoue ne pas vous suivre dans votre raisonnement... Mais est-il le fruit d’un raisonnement ?


              • masuyer masuyer 20 juillet 2007 16:51

                Bateleur,

                vous caricaturez. Je ne justifie pas les accords de Munich. S’ils n’avaient pas été signés on serait entré en guerre 1 an plus tôt, et je ne suis pas sur que cela aurait changé grand chose sur le résultat final. L’Allemagne était déjà prête la France non. Disons que dans un pays humilié, un « vrai chef », qui lave plus blanc et aux accents martials à plus de chance de rencontrer le succès. C’est une leçon qui n’est pas assez méditée à mon avis.

                Ce que je vois, c’est que la situation, au moins à court terme, voire à moyen terme ne s’est pas arrangée (c’est un euphémisme) depuis l’aventure irakienne.


              • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 20 juillet 2007 17:14

                @ Masuyer (suite)

                Vous nous dites : « Il existera toujours des discours et des actes extrémistes, en général à la marge. Après il faut peut-être se demander comment ils se généralisent dans une société. »

                Je la trouve plutôt large votre marge :

                - Attentats de 11 septembre 2001 à NY

                - Attentats de Bali

                - Attentats de Madrid

                - Attentats de Londres + ceux avortés

                - Attentats récents dans le nord du Pakistan

                - Attentats journalier en Irak

                - Attentats au Liban

                - Attentats en Algérie

                - Attentats en Tunisie

                - Etc, etc, etc...

                Il serait peut être temps d’arrêter cette argumentation de humiliation justifiant tous ces actes de terrorisme, pourquoi les humiliés sud-vietnamiens, cambodgiens, arméniens, kurdes, tibétains juifs, ne sont pas devenus des terroristes kamikazes ?


              • masuyer masuyer 20 juillet 2007 17:33

                Il faudrait aussi arrêter de transformer tout discours sortant du manichéisme axe du bien/axe du mal comme une justification du terrorisme. Ca devient fatigant.

                regarder parfois le monde autrement qu’à travers le miroir grossissant des médias.

                Donc, il existe des guerres dans d’autres parties du globe que le moyen-orient. L’un des conflits les plus sanglants qu’il y ait eu en Asie durant les 10 dernières années a eu lieu au Népal, 13000 morts environ entre 1996 et 2006. Je ne parle pas non plus des multiples conflits sur le continent africain, ni en Amérique latine. Et ces conflits font aussi beaucoup de victimes et souvent civiles. Quand les Etats-Unis ont bombardés Bagdad en 1991, vous croyez sincèrement à la théorie des « frappes chirurgicales ». Moi non et je pense donc que la majorité des victimes ont été des victimes civiles. Il n’y a pas de guerres propres et depuis le XXième siècle (bien que ça avait commencé bien avant, je pourrais vous donner quelques exemples), les guerres s’en prennent majoritairement aux civils.

                Comprendre (ou tout du moins essayer) n’est pas justifier. Maintenant si vous pensez que la théorie de la guerre contre « l’axe du mal » est de nature à enrayer le terrorisme, grand bien vous fasse je ne tenterai pas de vous convaincre.


              • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 20 juillet 2007 19:38

                Masuyer,

                Contrairement à vous je me reconnaît dans des valeurs humanistes qui prônent la Liberté, l’Egalité et la Fraternité, pas le terrorisme fut-il d’état, ni la destruction de peuples quelque soit le nombre de morts, 300 000 ou 3 000, c’est toujours UN mort de trop.

                Entre un Bush, un Ahmadinejad ou un Al Zaouahri je choisi celui qui se bat pour la démocratie et mes valeurs quelque soit ses motivations. Essayez quelques secondes de dépasser vos préjugés, vous parlez de comprendre, cela ne demande pas QUE de la réflexion...


              • masuyer masuyer 20 juillet 2007 20:06

                Oui parce que moi je me reconnais dans des valeurs anti-humanistes de totalitarisme, d’inégalités et de haine entre les hommes.

                Vous noterez au passage que la justification d’une guerre s’appuie toujours et dans les deux camps sur des valeurs positives.

                Vous noterez aussi que même un pays démocratique préfère une dictature qui lui est favorable à une démocratie qui lui est hostile.


              • C.C. C.C. 20 juillet 2007 20:34

                « Hypocrites d’occidentaux » ... En voilà un beau préjugé raciste ! Mais bon , c’est du racisme à la mode, alors tout va bien ... Et vous travaillez, enb plus, pour les collectivités territoriales de région parisienne ? Comme éducateur je suppose ?


              • claude claude 20 juillet 2007 20:48

                mon cher masuyer, vous voilà rhabillé pour l’hiver !!! smiley ip 115 doit en être vert de rage !

                @ l’auteur, merci de relayer les propos d’anne nivat, que plus ou moins consciemment on présentait.

                quel gâchis de vies humaines et de richesses...

                combien de temps encore, le peuple irakien, ces hommes et ces femmes qui ne demande qu’à vivre paisiblement, combien de temps encore vont-ils encore devoir supporter ce calvaire ?

                à l’image de ces femmes qui s’immolent, est-ce qu’un jour n’est-ce pas le peuple tout entier qui va le faire, tant son désespoir sera grand ?

                souhaitons que non.


              • claude claude 20 juillet 2007 20:49

                mon cher masuyer, vous voilà rhabillé pour l’hiver !!! smiley ip 115 doit en être vert de rage !

                @ l’auteur, merci de relayer les propos d’anne nivat, que plus ou moins consciemment on présentait.

                quel gâchis de vies humaines et de richesses...

                combien de temps encore, le peuple irakien, ces hommes et ces femmes qui ne demande qu’à vivre paisiblement, combien de temps encore vont-ils encore devoir supporter ce calvaire ?

                à l’image de ces femmes qui s’immolent, est-ce qu’un jour n’est-ce pas le peuple tout entier qui va le faire, tant son désespoir sera grand ?

                souhaitons que non.


              • Achéron 20 juillet 2007 23:28

                Quand vous affirmez que cette guerre n’a fait que peu de morts, j’ose espérer que vous plaisantez ou que votre propos n’était pas achevé... Peu de morts oui, mais seulement du côté occidental, qu’en a t-il été du côté irakien, en comptant les perte purement militaire puis en y adjoignant les pertes collatérales dues aux frappes aériennes ou terrestres américaines... ? Elles ont été estimées par les orgnanismes humanitaires OCCIDENTAUX comme étant supéreures à 100 000 rien que pour la phase que le président bush reconnaît comme phase de guerre des opérations aéro-terrestres (puisqu’actuellement, toujours selon lui, l’amérique n’est plus en guerre mais simplement en situation de maintient voire de rétablissement de, l’ordre, si j’osais faire un parallèle hardi, j’ajouterais que leur situation est comparable à celle de l’armée française en algérie de 56 à 62) (avant d’être taxé par certains d’antimilitariste notoire, de gauchiste, de pacifiste pleurnichard, ou de je ne sais quoi encore, je tiens à préciser que je suis resté sous les drapeaux pendant plus de 15 ans et que j’ai vécu plusieurs missions en situation de conflit, il me semble donc savoir de quoi je parle...). Quant à vos assertions sur les méthodes terroristes employées en Irak actuellement, je dois avouer que je ne suis que partiellement d’accord (voir ma réaction et surtout mon explication sur les conflits assymétriques actuels dans l’article du 18 juillet dernier concernant le développement des nouvelles doctrines militaires, voir surtout le passage où j’illustre mon propos avec le cas irakien). Ne soyez donc pas aussi dupe que vous semblez l’être et analysez la situation avec un peu plus de recul, et vous votre jugement y gagnera sans doute en lucidité et surtout en clareté... amicalement.


              • Michel Maugis Michel Maugis 21 juillet 2007 02:27

                Michel Maugis @ IP115.

                À cette remarque juste : « Il n’y a que Bush et les hypocrites d’occidentaux qui veulent y croire pour imaginer une démocratie irakienne naître rapidement. »

                Vous répondez très hypocritement :

                Quelle hypocrisie, on croirait entendre les pleurnicheries de ces femmes que l’on paie pour venir faire semblant de pleurer sur les tombes ...

                Vous êtes donc un expert en hypocrisie, un occidental bien de chez nous qui se sent visé par cette remarque. Il faut reconnaître votre courage pour défendre le nouveau Fuhrer, quoique avec les mêmes « arguments » de l’autre, mais en plus hypocrite. Vous traitez d’hypocrite votre opposant et insultez les femmes dont les proches sont assassinés par le fascisme occidental conduit par le nouvel Hitler de l’Ordre Nouveau « Démocratique » que vous semblez défendre. Cet Empire en déroute éthiquement et économiquement. Et pour ce faire, vous usez des mythes établis par ce même Empire, dans l’ordre de ceux pondus en son temps par Goebels, à la recherche de son espace vital. Ce besoin dans les deux cas fut exprimé sans hypocrisie par Hitler dans son « mon Combat » et avec beaucoup d’hypocrisie par les maître à penser sionistes de Bush dans son PNAC ( Project For a New Américan Century et qui vous réfute sur toute la ligne.

                Hitler au moins ne se prenait pas pour un continent, n’était pas alcoolique, ariva au pouvoir légalement, et savait ce qu’était la guerre, la proprement dite qui fait peu de cadavres et celle entre guillemets qui fait beaucoup de cadavres.

                Par contre l’autre, le fanatique, soutenu par toute la droite européenne hypocrite, se prend pour un continent depuis la doctrine fasciste de Monroe, soutenu en cela par n’importe quel ignare politique qui continu d’appeler américain un citoyen de l’Usanie criminelle, est alcoolique, ne sait pas lire et encore moins écrire et à voler deux fois son élection.

                On comprend que tous les cons hypocrites et occidentaux se reconnaissent en lui.

                Je ne sais pas si cette « guerre » (quelles que soient les raisons qui l’ont motivée) était fondée ou pas (mais ce qui est sûr c’est que TOI tu sais, forcément).

                Ainsi votre hypocrisie est telle que vous ne savez toujours pas après 4 ans, si cette guerre est fondée, mais vous la mettez toutefois entre guillemets, comme pour dire que ce n’est pas une guerre. On ne serait être plus clair pour affirmer son hypocrisie.

                Vous vous permettez donc d’intervenir pour clamer que MENTIR sur les ADM, la responsabilité de Saddam dans le 11/9, ses liens avec Alquaida, etc... est normal et n’était pas un moyen pour justifier une guerre injustifiable, illégale, illégitime et immorale, infiniment bien plus que celles d’Hitler mêmes.

                Quelle belle hypocrisie !

                Je te rappelle que la guerre proprement dite n’a fait quasiment pas de morts, la coalition est rentrée comme dans du beurre et les « soldats » ont détallé comme des lâches dès qu’ils ont vu le premier soldat américain pointer le bout de son nez ...

                Voilà maintenant que cette « guerre » se compose d’une guerre proprement dite qui n’aurait fait quasiment pas de morts. Vous ne précisez pas bien sûr si vous aviez en tête des victimes innocentes, c’est à dire des irakiens militaires ou civils, où les envahisseurs fascistes. Les guerres donc, celles proprement dites, ne font que très peu de morts. Vous rappelez cette connerie comme si elle relevait de la véracité historique.

                Cette guerre proprement dite donc, pour reprendre sa terminologie, à fait plus de victimes que celles (proprement dites) d’Hitler envahissant la Pologne, la Tchécoslovaquie, la France.

                Et ce sont bien les « guerres » (notez les guillemets) qui s’ensuivirent qui firent les plus nombreuses victimes.

                Nous nous retrouvons donc bien ici dans le même cas de figure que les guerres fasciste du Bush allemand des années 39-44 que vous osez comparer à Saddam et non à l’Hitler actuel, Bush.

                Quelle superbe hypocrisie. Et bien sûr, vous faites cette comparaison maintenant, alors que vos amis politique d’alors se seraient vautrés dans la collaboration avec Hitler. Comme vous le faites actuellement avec le nouvel Hitler, Bush.

                Aujourd’hui, les morts ne sont quasi exclusivement que ceux du terrorisme.

                Exactement comme en 1942 quand le terrorisme français et des pays occupés ( communistes en général) rendaient la vie difficile aux hordes fascistes du capitalisme occidental. Encore le même cas de figure. C’est ce que disent les hitlers respectifs.

                (qui nous le savons tous, n’a pas vraiment besoin de « cause » pour massacrer).

                Votre connerie à atteint des sommets, à supposer que les gens sont aussi savant et intelligent que vous pour le savoir. Et bien non, je ne savais pas. Puisque vous n’êtes pas terroriste, vous avez donc besoin d’une cause pour bombarder des femmes et des enfants innocents et désarmées, depuis la chute d’Hitler ( le premier), avec du Napalm et des bombes atomiques. Quelle est donc votre cause ? Je parie que c’est « la liberté ».

                Mais l’irakien qui se bât pour libérer son pays est lui un terroriste, parole d’Hitler !

                Ces barbares (non irakien pour la très grande majorité), financés et aidés logistiquement par les états voyous de la région (Iran et Syrie en tête) tuent (en embrigadant des pauvres malheureux pour se faire sauter à leur place, comme des lâches) chaque jours une bonne centaine de victimes innocentes, dans le seul espoir que les opinions se retournent

                Si si vous en appelez pas aux pleurnicheries sentimentales pour justifier vos crimes, je veux bien me faire curé.

                Vous êtes vraiment un pauvre type, mentalement je pense. Car les milliardaires US et des oligarchies occidentales, eux ne sont pas pauvre du tout, et rigoleraient bien s’ils passaient leurs temps à vous lire. Qui c’est qui dit toutes ses conneries ? BUSH et les Sionistes.

                Et même si c’était vrai, je ne vois vraiment pas le problème de se solidariser contre un envahisseur fasciste sioniste et raciste. Disons que ce sont des brigades internationales que Franco et Hitler appelaient aussi des terroristes.

                Seule la présence américaine et des troupes de la coalition (car il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas que des américains en Irak) fait que tout cela ne se soit pas encore transformé en bain de sang !

                On ne s’en ait pas aperçu. Il semble que le bain de sang, comme pour Hitler, à commencé par l’invasion illégale, illégitime et immorale du pays. Quant à votre présence américaine, c’est une insulte d’ignare aux millions d’américains, du Nord, du Sud, du Centre et des Caraibes , la très grande majorité qui sont contre cette guerre. La majorité des pays d’Amérique est contre cette guerre.

                C’est l’Usanie Fasciste qui fait cette guerre, soutenu par la racaille hypocrite européenne qui ne pense qu’à ses dogmes économiques du capitalisme, et dont vous faites visiblement partie. cette racaille comprends les Kouchners, Fabius et autres partisans déguisés du capitalisme et représentant suprême de l’hypocrisie occidentale.

                Vous vous référez à une coalition. Quelle belle hypocrisie. Coalition contre quoi ? Ce n’est pas une coalition mais un complot, une conjuration de pays lâches contre un pays innocent, souverain , libre qui défia les ordres de l’Empire. Ce n’est que l’exécution du PNAC lancé après l’incendie du Reichstadt, pardon, je voulais dire du complot du 11/9 dont Bush a reconnu, en droit, sa complicité par l’élimination des pièces à conviction.

                Finalement, vous vous êtes bien reconnu comme un Hypocrite occidental. Vous aviez bien raison de le confirmer, on aurait pu en douter.


              • Michel Maugis Michel Maugis 21 juillet 2007 02:35

                Tous ses attentats sont préparé et exécutés par la CIA et le MOSSAD.

                Il y a suffisament de preuves, vous les verrez dans 50 ans.


              • dom y loulou dom 23 juillet 2007 01:52

                « Seule la présence américaine et des troupes de la coalition (car il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas que des américains en Irak) fait que tout cela ne se soit pas encore transformé en bain de sang ! »

                 !!!

                si si, vous avez bien lu : ...fait que tout celà ne se soit PAS ENCORE transformé en bain de sang !"

                Une moyenne de trente morts par jour pendant quatre ans c’est quoi d’après vous ? L’habitude ? Après douze millions de morts sous embargo ce n’est rien ? Je vous plains.

                A part ça il y a déjà un gouvernement élu en Irak, il est de type fédéral et une armée. Il n’y a plus aucune légitimité à l’occupation du terrain en constatant de plus l’aggravation permanente de la violence à cause de la présence des coalisés comme vous dites... usurpation d’un terme pas approprié du tout puisque nous avons tous assisté à un assujetissement pur et simple de tous les participants : -Vous êtes avec nous ou contre nous !

                Vous vous souvenez n’est-ce pas ? La haine maintenant déjà déployée ne peut que retomber sur tous les « coalisés » comme vous dites.

                Coalisés ? Vraiment ? Autour de quel but ? De quelle perspective ? Le pillage du pétrole, bon, admettons, y verrions-nous une telle haine déployée ? L’éradication des perses ? C’est quoi ?

                On aimerait bien qu’on nous explique parce qu’on ruine tout le monde en ne sachant même pas quel but est fixé, quelle perspectives portent ces barbaries. ça s’arrête où leur délire ? Bush qui menace d’un plus grand bain de sang en cas de retrait... repris bouche en coeur par sa meute... c’est un aveu ouvert qu’il organise la terreur, qu’il sait tous les «  »employés" qu’il a posté là-bas qui seraient encore plus incontrolables.

                Gageons pourtant que de ceux-là les irakiens sauront très bien s’occuper, à moins de regarder tous les perses comme des sous-hommes, incapables d’autre chose que de violence extrême et les jardins suspendus leur étaient tombé sur le coin de la gueule !

                Les innombrables beautés de l’antique Babylone ... irrémédiablement détruites pendant que par les mêmes commanditaires les Bouddha afghans explosaient, éradication culturelle de toutes références à des civilisations antérieures à Sumer la barbare ? Comme le faisaient jadis des êtres se disant supérieurs avec toute forme de littérature, la livrant aux flammes de l’oubli ?On aimerait entraîner l’Asie dans la haine du taliban dénaturé ? Ne risquant que de les faire exister durablement par les souffrances à venger ? De provoquer une ^haine si immense et impossible à endiguer qui fait de l’Europe tout à coup une cible, un point de collusion entre le monde dit occidental et l’Asie. C’est exactement ce dont on essaie de vous prévenir, chers amis européens, depuis vingt ans !

                Voilà que Bush a détruit les traités de paix signés avec la Russie et nos médias serviles viennent encore nous raconter que c’est la faute au manque de jugeotte des russes... aucune voix ne s’élève pour s’affranchir de cette politique suicidaire menée par la maison blanche et le jour où il faudra trinquer le retour de bâton... c’est qui qui va prendre ? Le lointain continent USA ? L’Australie ? Ou l’Europe aux portes de l’Asie mineure ? Bien sûr que nous avons besoin de la fraternité du peuple turc et de celui des russes et des chinois et des africains et des latinos ainsi que de tous les peuples comme c’est la tradition chez tous les êtres dotés de raison. Rien n’indique que l’espèce humaine doit enfiler le même pyjama numérique.

                Une autre maison qui a bien d’autres couleurs que celle qui nous enferme dans sa bipolarité ennemie, chrétiens et muslmans. Une maison comportant les sept couleurs avec lesquelles on fait toutes les couleurs qui ressemble plus à l’europe, bigarrée, faite de mille fanions antiques et nouveaux, vivante, quand sa voix de raison résonnera-t-elle pour défendre les populations du proche et du moyen-orient qu’on livre à une apocalypse mal interprêtée, trafiquée invariablement transcrite en noir alors que les révélations sont celles des lumières du Seigneur qui irradie par les mondes ?

                Par son retour inéluctable en s’approchant inexorablement de l’axe galactique. Trois jours alors de balayage et il faudra être prêt. Quand ? Nul ne le sait, pas même les anges et même les choses les plus solides deviendront de l’O.

                Et vous avez été bien préparés à ce passage. A rassembler votre esprit sur un point, sur une activité microscopique quand on vous enlève la possibilité de vous mouvoir et à y regagner les sièges de la bonté, à vous adonner à des activités créatives quand on vous enlève le droit de vous exprimer et qu’on le remplace par un devoir de se taire, à chanter et prier quand vient vous manquer la respiration et à savoir vous reposer dans la confiance quand vous ne comprenez plus rien de ce qui se passe autour de vous.

                Pour ceux qui ont appris autant qu’ils pouvaient et dans la mesure où la bonne volonté a pu transmettre malgré la présence constante de notre nature empoisonée de toutes parts. Bombardés sans cesse que nous sommes en ne voulant pas le voir. Invoquez les forces de Dieu et tout se stabilise dans notre perception, c’est ça qui est en jeu et ça prend une minute qui donne un jour et peut-être mille.

                Courage, les souffrances que nous valent de tenir à la vérité sont nos témoins devant Dieu et le reste ne l’intéresse pas, s’il n’y a que le reste il dit qu’il ne connait pas. smiley


              • Serpico Serpico 25 juillet 2007 13:25

                IP115 :

                « Quelle hypocrisie, on croirait entendre les pleurnicheries de ces femmes que l’on paie pour venir faire semblant de pleurer sur les tombes »

                Tout ce qui vient de ces orientaux est forcément douteux, fourbe et sournois.

                En plus de l’hypocrisie, l’occident cultive le mépris et le préjugé.

                La récente loi sur les hydrocarbures démontre largement que la guerre de Bush était un sale coup « à l’occidentale » : prendre prétexte de ce qu’il qualifie d’oppression pour intervenir dans le seul but de piller le pays.

                L’occident a toujours eu la langue fourchue : en déclamant jusqu’à assourdir le monde qu’il est pour la liberté, la démocratie et la paix, on aurait tendance à être subjugué et endormi par ces professions de foi.

                Tout n’est que pipeau de A jusqu’à Z. Les media et les dirigeants occidentaux vont jusqu’à affirmer que la guerre et la tuerie leur soulèvent le coeur : les peuples de l’occident cultivent l’amnésie et l’autocomplaisance. Tout comme vous.

                Le constat est simple à faire : depuis la seconde guerre mondiale, environ 80% des guerres sont le fait de l’occident.

                En matière de massacres et d’extermination, l’occident est champion. Il ose, en plus, traiter les « autres » de barbares.

                Mieux : il refuse absolument de reconnaître ses crimes.

                Quand je lis dans le Soir belge « La guerre, au demeurant, lui est coutumière (à Saddam) et ne lui inspire nullement la même horreur qu’aux démocraties occidentales », je me dis qu’il y a des coups de pieds au derrière qui se perdent.


              • Le Panda Le Panda 20 juillet 2007 12:48

                @ Pierre,

                Avec des « Si » on pourrait tout refaire. La qualité effectivement de Anne Nivat reste la démonstartion de son excellent travail qui n’a plus à faire ses preuves.

                Nous pouvons tout au plus que lui rendre hommage, comme tu viens de le faire. Combien de reporters méritent encore ce titre ?

                Il faudra bien plus de temps que cela pour « calmer » la rage qui embrase cette partie du monde.

                Saddam revenant oui, pourquoi pas cela est-il le désir des nations instigatrices des plaies béantes ? La solution du suicide par le « feu » lorsque l’on comprend ou que l’on connait juste un peu le sens de certaines religions s’explique. Il est vrai, que certains états voisins tirent un « profit » manisfeste d’une situation voulu au départ pour des interêts financiers avant tout autre chose. A présent les relais font leur action, au détriment des populations sur place, au point de tuer notre, leur, raison de vivre « l’amour ».

                Un bon article qui met en évidence le constat d’un travail que les autorités veulent ignorer.

                Le Panda.

                Patrick Juan


                • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 juillet 2007 17:17

                  @ Patrick Juan

                  Merci Patrick. Toujours le bon mot. Que dire de plus à ce que tu as si bien dit ?

                  Pierre R.


                • Willien 20 juillet 2007 13:55

                  Très bon article mais les citations en anglais sont-elles indispensables ?

                  Il me semble qu’il est préférable de tout traduire en Français ; reproduiriez-vous les citations intégrales d’un Finlandais avant de les traduire ?

                  Je ferai même remarquer que certaines citations ne sont pas traduites du tout...

                  Merci.


                  • Martin Mystère 20 juillet 2007 16:39

                    Quand on voit comment sont traduits certains commentaires, notamment à la télévision, oui, il est préférable d’avoir également les phrases d’origine (en espérant qu’elles ne soient pas elles-même modifiées), et ce, quelle que soit la langue.

                    On l’évite la plupart du temps par manque de place et parce qu’on sait que le public, en général, n’est guère demandeur de ce genre de choses. Dans ce cas précis, toutefois, je suis plutôt pour.

                    Reste que c’est un détail, rien de plus.


                  • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 juillet 2007 17:14

                    @ Willien

                    En raison du sujet particulièrement sensible, et pour le motif que la journaliste s’est exprimée dans un journal anglophone, il m’est apparu plus honnête, puisque j’ai procédé moi-même à la traduction des textes, de pouvoir laisser au lecteur le choix de l’interprétation. Désolé si cela a pu vous indisposer ou perturber votre lecture. Là n’était pas mon but.

                    Pierre R.


                  • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 juillet 2007 17:16

                    @ Martin Mystère

                    Vieille déformation de ce côté-ci de l’Amérique de naviguer entre le français et l’anglais. Parfois un oubli peut se glisser. Désolé encore une fois pour les personnes que cela a indisposé, cette lecture de quelques phrases en anglais.

                    Pierre R.


                  • Emile Red Emile Red 20 juillet 2007 15:44

                    Très bon article et joli hommage à une journaliste vraie qui mouille chemise dans les dangers de guerre pour témoigner de la souffrance des innocents...


                    • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 juillet 2007 20:19

                      @ Bateleur du Tarot et Masuyer

                      Échanges intéressants, courtois et civilisés. Merci

                      Pierre R.


                      • masuyer masuyer 20 juillet 2007 21:14

                        Bonjour Pierre,

                        alors « Nicole » a abandonné vos pensées ? smiley

                        Article pertinent comme toujours.

                        Cordialement


                      • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 juillet 2007 21:34

                        @ Masuyer

                        Ben oui, tout penaud que je suis. Nicole est partie. Soyez gentil. Ne la ramenez pas trop vite.

                        Pierre R.


                      • elateolibre 30 juillet 2007 06:27

                        Michel Maugis @ Arthur Mage

                        Quant à cette phrase d’un irakien qui exprime avec force du regret pour le régime de Saddam Hussein malgré que ce dernier ait fait assassiner des membres de sa famille, doit-elle inciter les coalisés à se comporter comme Saddam Hussein ? Bien sûr que non.

                        Les « coalisés » ne se comportent pas comme Saddam. Ils sont bien pire et vous le savez et le souhaitez.

                        Coalisé contre quoi exactement ? Vous êtes incapable de le dire sans mentir et sans rougir de honte. La volonté de soutenir vos dogmes vous pousse par cohérence et à être malhonnête, comme tous ceux qui soutiennent le nouvel Hitler.

                        Les souffrances et chaos qui succèdent aux dictatures sans nom sont autant de sang qui s’écoule de plaies très profondes et toujours béantes.

                        Qu’est ce que c’est que ce charabia ? Voulez vous dire que le chaos actuel est dû à Saddam parce qu’il lui succède ? Vous faites de la corde raide pour tromper. Votre hypocrisie est à son comble

                        Mais que faire d’autre sinon ne jamais perdre foi en la lumière d’un mieux être qui aujourd’hui, ne saurait être autre chose que les droits universels de l’être humain ? Que faire d’autre ?

                        Vous vous en foutez comme de votre première chemise des droits universels de l’être humain. Sinon vous commenceriez à être contre cette guerre monstrueuse soutenue par des monstres.

                        Que faire d’autre ? D’autre de quoi¨Vous n’osez même pas qualifier VOTRE HORREUR. Voilà que vous vous excusez de supporter un criminel de guerre BUSH, le nouvel Hitler dont « son combat » a été décrit ( par d’autres évidemment) dans le PNAC que vous vous obstinez à ne pas mentionner, et pour cause.

                        Doit-on discuter avec Ben Laden ?

                        Arrêtez avec votre hypocrisie !. Vous savez très bien que BUSH a discuté avec lui puisqu’il a été et l’est certainement encore, un agent de la CIA. Il a discuté très peu de temps avant le 11/9 à travers des agents de la CIA dans un certain hôpital d’Arabie Saoudite ou il se faisait une dialise.

                        Doit-on chercher à s’arranger avec ceux qui posent des bombes sur les marchés à Bagdad,

                        Mais c’est ce que Bush et Israel font puisque ce sont le MOSSAD et la CIA qui le font.

                        Doit-on laisser en place, au risque de fragiliser l’ordre de régions entières, sinon du Monde, des régimes tels que furent ceux de Mussolini, d’Adolf Hitler, de Saddam Hussein ?

                        Mais c’est BUSH qui a fragilisé cette région, et c’était son but pour s’y maintenir.

                        Mais c’est exactement ce que vous faites en oubliant BUSH dans votre liste et en y joignant Saddam sans jamais avoir fait la comparaison avec Hitler et Mussolini. Très facile comme argumentation !

                        BUSH lui est totalement comparable à Hitler. CE QUE VOUS SAVEZ. Mais vous êtes prêt à participer à causer une guerre mondiale pour sauver votre petit orgueil mal placé. , en 39-45 tant les nord-états-uniens par exemple se refusèrent à agir plus tôt, etc...

                        Encore votre mythe des Usaniens libérant l’Europe alors que vous saviez très bien qu’elle se libérait toute seule, grâce à la résistance des peuples soumis et essentiellement de la SEULE UNION SOVIETIQUE.

                        Je ne le répèterai jamais assez : la démocratie ne pousse pas comme une plante verte.

                        SVP, de quelle démocratie parlez vous ? De la véritable, celle du peuple. De la bourgeoise, celle de la classe oligarchique et de l’élite bonniche ? De l’Athénienne avec ses esclaves ? De la romaine ?

                        Vous voyez bien que vous ne vous servez que de mots dont vous ignorez le sens. Que voulez vous dire ? Elle s’impose par la guerre ? Vous êtes un criminel, un pauvre type en quelque sorte qui ose porter le bonnet phrygien.

                        Tout ça pour défendre vos dogmes.


                      • Eric eric 20 juillet 2007 21:06

                        @ l’auteur :

                        Bonne initiative cet hommage à ce grand reporter qu’est Anne Nivat, et bon article.

                        Pour l’anecdote, elle est aussi celle qui partage la vie de Jean Jacques Bourdin, journaliste phare d’RMC, qui a vécu un enfer d’inquiétude pendant son séjour irakien. Ce dernier a d’ailleurs reçu, pendant sa matinale du 12 juillet dernier, un étudiant bagdadi ( qu’Anne a rencontré là bas), catholique et parfaitement francophone, venu témoigner du cauchemar quotidien des chrétiens dans ce chaos.

                        J’en ai fait un « audio » de 15 mn ici : http://blog.pooocontent.fr/post/2007/07/15/Epuration-silencieuse

                        Plutôt édifiant...

                        @plus.


                        • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 juillet 2007 21:37

                          @ Eric

                          Merci pour le commentaire complémentaire et, surtout, le lien, que je viens de consulter.

                          Pierre R.


                        • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 juillet 2007 21:48

                          @ Arthur

                          « Je ne le répèterai jamais assez : la démocratie ne pousse pas comme une plante verte ».

                          Hélas Arthur

                          Puissiez-vous être entendu par les grands de ce monde.

                          Pierre R.


                        • moebius 20 juillet 2007 21:13

                          Tres courageuse Anne Niva et trés bon article...mais regretter Sadam ou staline...regretteront peut etre aussi aussi le depart des américains...beaucoup de courage pour faire un reportage ou simplement vivre dans ces pays ou il est si facile de devenir un « hero » en se suicidant

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès