Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Somalie : Piraterie ou Tribunaux Islamiques ?

Somalie : Piraterie ou Tribunaux Islamiques ?

La piraterie du XXI ème siècle nous fait sourire et nous rappelle nos lectures et nos jouets d’enfance, quelques bons films aussi et plusieurs BD. Mais celle qui se déroule en ce moment au large des côtes somaliennes est unique en son genre et va rentrer dans les annales des records.

Depuis la prise du pétrolier géant saoudien le Sirius Star, une cible d’une dimension inédite circulant de surcroit très au sud de leur aire d’action habituelle du Golfe d’Aden, à 800 kilomètres au large du Kenya et de la Tanzanie, les pirates somaliens ont détourné trois autres navires dans le Golfe d’Aden : un chalutier thaïlandais, un cargo immatriculé à Hong-Kong et un vraquier grec. Au total 92 bateaux et plus de 250 membre de l’équipage sont entre les mains des pirates.

Tous les médias relatent l’acte de piratage, tous les gouvernements organisent la sécurité de leur commerce, mais aucune presse, aucun gouvernement n’a soulevé la question cruciale : qu’avons nous fait à ce pays ?

Voici un des rares commentaires intelligents tiré sur internet sur des centaines de réactions sur le pour ou le contre des rançons et sur la chasse aux pirates..

"c’est bien fait pour l’occident...


Par fraid -

...les tribunaux islamiques avaient pacifié règlementé une grande partie du pays la criminalité était en baisse mais le vieux démon de la peur d’une république islamiste en somalie a fait que les occidentaux surtout les américains via les éthiopiens ont délogé ces tribunaux islamiques et instauré le chaos dans le pays ; ces pirates encore une fois ne sont que la résultante de crimes de l’occident..."


Voici un extrait tiré du "Monde" du 18 Aout 2006

Les milices islamistes du cheikh Hassan Dahir Aweys ont pris le contrôle du principal bastion des bandes qui attaquent des navires dans l’océan Indien. En Somalie, la chasse aux pirates est désormais ouverte par les forces des Tribunaux islamiques. Mercredi 16 août, plusieurs centaines d’hommes des milices islamistes sont entrés, sans combattre, dans la ville côtière d’Hobyo, l’un des principaux bastions des pirates somaliens, à environ 500 km au nord de Mogadiscio. L’opération avait commencé quelques jours plus tôt, lorsque leurs troupes avaient pris Haradhere, un peu plus au sud, l’autre grande base de pirates somaliens, où opérait jusqu’ici un groupe baptisé « Défenseurs des eaux territoriales de Somalie »,..
.

La situation en Somalie est catastrophique, le pays est en guerre civile depuis 1991. Le pays est, en outre, sans gouvernement. Le gouvernement illégitime, installé par les américains via les éthiopiens est en fuite au Kenya, les Tribunaux Islamiques sont en train de rependre la pays entre les mains et de larges portions du territoires sont "libérées". La population somalienne leur reconnait autorité et justice sociale. Pourquoi avoir lancé l’Ethiopie contre ces Tribunaux ? Chaque peuple a le régime qui lui sied et qu’il mérite. Si les somaliens veulent vivre sous la Charia, tant mieux ou tant pis pour eux. Qu’allons nous nous révolter chaque fois qu’une main de voleur est coupée ? Pensons nous au taux de criminalité dans les pays occidentaux ou simplement aux Etats Unis, pays où toute la population est armée ? Quelle différence y a-t-il entre lapidation et chaise électrique ? Combien de femmes meurent chaque année suite aux violences conjugales dans les pays occidentaux "civilisés" ?

La solution de la piraterie somalienne réside dans le règlement politique du gouvernement illégitime en place en Somalie et dans le rétablissement des Tribunaux islamiques dans ce pays
. Un autre ennemi avec lequel Barack Hussein Obama, l’Africain à la Maison Blanche devra discuter et "sans conditions préalables". Une autre "bavure" de Bush à réparer.

Mais la Somalie n’a ni pétrole, ni opium, alors ça n’intéresse personne, et les pirates, comme des enfants veulent attirer l’attention de l’opinion internationale : les eaux territoriales leur appartiennent et les somaliens doivent toucher un droit de passage et non seulement tendre la main à "l’aide alimentaire si "généreusement" distribuée.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Je suis Fantomas 24 novembre 2008 15:04

    "les pirates, comme des enfants veulent attirer l’attention de l’opinion internationale"

    Quelle betise !!! smiley



    • LE CHAT LE CHAT 24 novembre 2008 15:19

      y’a un peu de vrai là dedans , quand l’occident chasse des islamistes ça donne


      - des pirates en somalie

      - des marchands d’opium et d’héroine en Afghanistan

      - des satrapes corrompus jusqu’à la moelle en Irak

      - des enfants soldats au Soudan

      est ce vraiment un progrès ?  smiley


      • del Toro del Toro 24 novembre 2008 15:35

        C’est clair, le chat mais, si les puissances occidentales mettaient aussi un terme à leurs expérimentations cyniques pour assurer l’énergie en Europe et en Amérique, on aurait moins de connards armés.


      • Thierry JACOB 24 novembre 2008 15:52

        Il n’y aurait donc rien entre l’islam et le chaos ???
        aucune autre solution ???

        et si c’était cela qui était recherché par les obscurantistes justement ???



        • Tosca22E 24 novembre 2008 16:03

          Oui, tu as raison. Seuls les obscurantistes des deux bords ont à y gagner. Les populations, elles, ont tout à perdre. 

          Et nous aussi. Car, outre que c’est avec notre pognon qu’on organise ces catastrophes, elles nous retomberons dessus sous forme d’instabilité politique croissante et de réfugiés qui viendront demander l’asile chez nous.

          Perdants sur tous les plans...


        • Tosca22E 24 novembre 2008 15:59

          Il n’y a sans doute pas de solution idéale à tous ces problèmes. mais il est vrai que l’irruption des puissances occidentales avec leurs lourdes bottes, leurs armes en surnombre et leur bonne conscience a jusqu’ici laissé des pays entiers dans des situations catastrophiques.

          Je ne sais pas si les tribunaux islamiques sont la meilleure solution. Mais je suis convaincu que les locaux connaissent leurs problèmes... et leurs solutions mieux que personne.

          Aider des pays en difficulté, oui. Envahir l’Irak, l’Afghanistan et détruire le tissu socio-économique de la somalie pour y installer des amis politiques, et c’est la catastrophe irréparable. Combien de décennies seront nécessaires pour reconstruire ces pays, leurs réseaux sociaux, leur économie ? En liguant les sunnites contre les chiites, en jouant la carte kurde, bref en divisant pour régner, l’administration américaine a laissé des cicatrices profondes qui mettront du temps à guérir.

          L’inculture des Occidentaux à l’égard des réalités régionales ou nationales des pays asiatiques, africains ou du Moyen Orient est tout simplement consternante. Vouloir jouer au gendarme ou au nouveau colonisateur dans ces régions sans en maîtriser la géopolitique complexe est tout simplement jouer avec le feu.


          • Thierry JACOB 24 novembre 2008 16:11

            le probléme des obscurantistes c’est la démocratie...c’est l’instruction, la raison, le progrés !


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 24 novembre 2008 17:23

              J’ai été moinssé la derière fois que j’ai écrit ce post...Peut-être qu’aujourd’hui ? qui sait ;..

              par Lisa SION 2 								 (IP:xxx.x4.12.51) le 8 novembre 2008 à 03H38 				 				
              				

              								
              				
              					Si je puis me permettre de resituer le débat,

              la Somalie n’est-elle pas aux premières loges de tous ces convois qui lui passent sous le nez sans que jamais elle ait droit à une seule miette du gateau ?

              L’occident ne véhicule-t-il pas depuis des siècles toutes les matières premières qu’il va chercher en Orient, puis, ne repasse-t-il pas dans l’autre sens dans les yacht qu’il s’est payé avec les plus values grotesque qu’il a pu faire sur le dos du monde entier ?

              Cette région du monde où tous ont pratiqué le droit d’ingérence, avec caméras et sacs de riz, n’atteint-elle pas le summum de l’inégalité croissante sur la surface de notre planète ? Il y a des endroits encore plus pauvres, bien sûr, mais qui n’ont pas cette autoroute de diamant et d’or qui leur passe sous le nez.

              Nos armées s’y déploient pour repousser tous les affamés qui voudraient bien être de la fête, et maintenant qu’ils ont l’antenne satellite, ils peuvent être témoins de l’avenir qui attend chacune de leurs filles si elles passaient entre les mailles du filet et échouaient dans le monde riche comme prostituée, et rien d’autre.

              Sans vouloir leur donner raison, on peut quand même comprendre ce que leurs lois cherchent à défendre : Une très certaine morale complètement absente dans le monde moderne entièrement basé sur le commerce, y compris du corps humain, et surtout, de celui qui gravite autour de la femme...

              Nous sommes semblablement outrés par la vision qu’ils nous renvoient, qu’ils le sont eux même par la vision qu’on leur envoie ! Nos troubles économiques actuels démontrent que notre civilisation est entièrement responsable des inégalités qu’elle génère quotidiennement par sa soif de croissance.

              Leurs lois extrémistes font autant de tort au monde que nos lois libéralistes !

              Lisa SION.
              				


              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 24 novembre 2008 19:14

                Curieux, le complexe militaro-industriel rejoint les instances religieuses dans certaines prises de décisions ??? L’occident et l’orient, main dans la main pour installer la prohibition locale envers le khat ???

                http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=44291


              • appoline appoline 24 novembre 2008 17:29

                Il est sûr qu’en passant sous leur nez avec des yachts et des tankers, alors qu’ils crèvent de faim ; il ne faut pas sortir de polytechnique pour comprendre que cette situation n’est que la résultante du décalage entre la pauvreté crasse et la richesse qui l’est tout autant. N’est pas Robin des bois qui veut.


                • Mr Mimose Mr Mimose 25 novembre 2008 12:35

                  Oui moi je créve les pneus des 4x4 ! Je suis aussi un terroriste (en herbe).


                • Yohan Yohan 25 novembre 2008 12:39

                  Ouaip, Michelin et les garagistes te disent merci


                • appoline appoline 25 novembre 2008 18:40

                  Ne me tentez pas, en voilà une idée qu’elle est pas mauvaise.


                • Georges Yang 24 novembre 2008 17:39

                  J’ai vécu plus de cinq ans en Somalie, plus particulièrement au Somaliland, peu affecté par la piraterie. Celle-ci se localise quasi exclusivement au Puntland, la Corne, plus ou moins autonome.
                  Ce qui est dit dans cet article est en parti vrai ; Mais il ne faut pas totalement exonérer les pirates, pauvres types pour la plupart, mais ayant une ou plutôt des organisations mafieuses derrière eux.
                  Les islamistes sont loin d’être des saints moralistes. Beaucoup de Somalis ne les apprécient guère et même s’ils sont tous musulmans sunnites, tous ne partagent pas leur approche politique. De plus, les pirates ne sont pas des mêmes clans que les islamistes qui viennent de Mogadiscio, c’est aussi une des raisons de l’affrontement
                   
                  L’islamisme apporte autant de problèmes que de solutions à ce pays qui n’existe plus en tant qu’état, mais dont la société est encore forte et qui arrive encore à faire du commerce.
                  Alors, laisser les islamistes éradiquer les pirates, pourquoi pas ! Mais, une fois bien en place au pouvoir, les islamistes seront difficiles à déloger et beaucoup de Somalis en pâtiront.

                  • robocup555 24 novembre 2008 18:32

                    Tant que les pirates s’attaquaient aux bateaux de pêche et aux yatchs, on pouvait considérer la piraterie comme un acte délictuel. Avec la prise d’un navire russe contenant des chars et d’un superpétrolier, on ne peut considérer, malgré la demande de rançon (et si la demande est effective, ce qui n’est pas prouvé), la piraterie que comme un acte politique visant à attirer l’attention de l’opinion internationale sur les injustices créées par les Etats-Unis dans ce pays et le chaos qui en découle.


                    • snoopy86 25 novembre 2008 00:07

                      A l’évidence cet auteur considère le terrorisme comme un "acte politique" donc légitime....

                      Ce faisant, il justifie aussi les répliques....


                    • Barbet Barbet 24 novembre 2008 18:50

                      Des bateaux venant du monde entier pèchent illégalment dans les cotes somaliennes, ces cotes étant parmis les plus poissonneuse au monde, il ne faut pas s’étonner que les somaliens se vengent contre ce pillage de leurs cotes.
                      La piraterie est illégale, le vole du poisson des pauvres l’est aussi.


                      • Mr Mimose Mr Mimose 24 novembre 2008 19:05

                        Je dois dire que ça me fait assez plaisir de voir quelques malheureux excédés par le pillage des navires de peches se rebeller.
                        Une fois n’est pas coutume ceux qui souffrent ne sont pas noirs africains ! On les fait rentrer chez eux par charter et aprés on croit pouvoir pecher leurs poissons et piller les richesses africaines sans qu’ils se rebellent jamais ?
                        Juste retour du baton.


                        • snoopy86 24 novembre 2008 19:07

                          Article ahurissant....

                          C’est comme si l’auteur nous expliquait qu’il faut appliquer la charia dans le 93 pour y lutter contre la délinquance....

                          Il suffirait que les marines occidentales exercent un droit de poursuite et butent quelques centaines de ces pirates pour que les choses se calment rapidement...

                          Il n’y a pas si longtemps les pirates étaient pendus sans procés... 


                          • maxim maxim 24 novembre 2008 19:24

                            et les armateurs ,qu’est ce qu’ils attendent pour mettre 3 ou 4 mitrailleuses de 50 et quelques lances roquettes à bord des navires marchands ...

                            on laisse approcher les pirates et une fois à portée on rafale un bon coup histoire d’en descendre un maximum ,une roquette ou deux pour couler leur rafiot ,et là ils vont se calmer !


                            • michel michel 24 novembre 2008 20:06

                               Avec une couverture satellite surement tres dense, de nombreux navires de guerre, c’est tout juste
                               si a presse ne nous donne pas le nom des troquets des ports ou sont installés les ’pirates", ces
                               pirates operant à des centaines de km de leurs cotes, etc... on peut detourner un tanker ? 


                            • mcm 24 novembre 2008 23:26

                              @Snoopy, Maxim

                              L’auteur préconise à mi-voix d’employer les islamistes contre les pirates, voilà une solution qui évite le douloureux choix entre la peste et le choléra :

                              Le Conseil de sécurité de l’ONU a autorisé lundi l’entrée de navires de guerre dans les eaux territoriales de la Somalie, avec l’accord de son gouvernement, pour combattre la piraterie.

                              http://www.france24.com/fr/20080602-onu-piraterie-large-somalie-nations-unies-detroit-malacca-navire-guerre-1816


                            • snoopy86 24 novembre 2008 23:30

                              mcm

                              les pirates me semblent moindre mal...

                              mais ce n’est pas une raison pour leur épargner les lois de la mer


                            • mcm 25 novembre 2008 10:20

                              @Snoopy,

                              Ce n’est pas si facile d’opposer les pirates aux islamistes puisque l’immense majorité des pirates somaliens est aussi islamiste.

                              Pour le superpétrolier saoudien Sirius Star, les pirates ont réclamé une rançon de 25 millions de dollars. Le bateau, dont la cargaison vaut environ 100 millions de dollars, est ancré devant Harardere, petit port sous contrôle des milices islamistes.

                              En réaction les insurgés islamistes somaliens, via le cheikh Abdirahim Isse Adow, déclarent : “L’arabie Saoudite est un pays musulman et détourner son navire est un crime plus grave que s’il s’agissait d’autres navires."

                              Ce à quoi les pirates répliquent via Mohamed Said : “Nous sommes les shebab de la mer et nous n’avons pas peur des shebab de la terre”.


                            • Gilles Gilles 25 novembre 2008 11:53

                              mcm

                              "Ce n’est pas si facile d’opposer les pirates aux islamistes puisque l’immense majorité des pirates somaliens est aussi islamiste."

                              Simplement musulmans, et souvent des anciens pêcheurs non fanatisés qui veulent bouffer !


                            • cleopale 25 novembre 2008 12:28

                              snoopy 86, tu parles des lois de la mer dans ta réaction contre la piraterie. Mais sache que le ’Sirus Star’ détourné par les pirates bat pavillon libérien (pavillon de complaisance) permettant à l’armateur de ce navire de détourner les lois : le fisc et les lois sociales de son pays.


                            • cleopale 25 novembre 2008 12:32

                              maxim, lis la réaction que j’ai envoyé à snoopy86 au sujet des pirates. Qui sont les vrais pirates dans cette affaire ?Cleopale.


                            • mcm 25 novembre 2008 12:36

                              Vous avez bien raison gilles : "simplement musulman".


                            • mcm 26 novembre 2008 10:13

                              Ces pauvres pêcheurs qui demandent des rançons de 25 millions de dollars pour un humble repas. Comment peut-on être assez inhumain pour ne pas voir leur dépouillement si dramatique.

                              Dépouillement qui ne va pas sans rappeler celui d’un pauvre prophète qui malgré plusieurs caravanes journalières de chameaux chargés à blocs de butin ne réussissait pas même à faire deux repas par jour.

                              Mea culpa, je dois avoir un coeur de pierre pour ne pas être ému par une telle indigence ! smiley


                            • robocup555 24 novembre 2008 20:02

                              LIRE

                              Les idéologues et les pirates

                              dimanche 23 novembre 2008 - 09h:06

                              K. Selim - Le Quotidien d’Oran

                              C’est le branle-bas de combat à cause des actes de piraterie commis par des Somaliens. L’attaque contre le superpétrolier saoudien Sirius Star s’est déroulée très loin des côtes somaliennes (plus de 800 km), alors que la zone était censée être sous haute surveillance.

                              Si l’on peut comprendre l’émoi des armateurs, des assureurs et même des Etats, il ne faut pas croire que cette piraterie soit le fruit d’une génération spontanée. La Somalie est un pays sans Etat depuis la chute du régime de Ziad Barré en 1991. Les seigneurs de la guerre se sont imposés à la population. La Somalie, hormis sa position géographique dans la région de la mer Rouge où passe une partie substantielle du pétrole mondial, ne dispose pas de richesses qui auraient intéressé les puissances. Elle est restée livrée à elle-même.

                              En 2006, face à l’anarchie générale et à l’insécurité qui pesait sur les populations, le mouvement des Tribunaux islamiques a réussi à imposer un peu d’ordre. Il s’est imposé aux chefs de guerre. Partout ailleurs, on aurait trouvé normal que dans des situations critiques, où la vie normale devient impossible, des religieux jouent un rôle de rétablissement d’un ordre minimal. Le problème des Somaliens est qu’ils ont l’Islam pour religion et que les Tribunaux islamiques sont apparus en pleine guerre « globale » contre le terrorisme des Américains. Les idéologues de cette guerre n’ont pas apprécié.

                              Pourtant, si des Somaliens ont pu se plaindre du rigorisme de ces Tribunaux, la plupart ont salué leur avènement comme salutaire au plan de la sécurité. Il fallait sortir de l’anarchie avant tout. Aujourd’hui encore, les Somaliens considèrent que les quelques mois de règne des Tribunaux islamiques ont été les plus calmes et les plus sûrs depuis 1991. Cette période était donc une opportunité unique de se remettre à construire l’Etat somalien disparu. Une pression internationale ou arabe aurait pu convaincre les Tribunaux islamiques de composer avec d’autres courants pour cet objectif. C’était la démarche réaliste.

                              Mais à Washington, où, selon la formule d’un journaliste britannique, on voit derrière chaque pierre un terroriste arabe ou musulman, on a décrété que les Tribunaux islamiques étaient liés à la nébuleuse d’Al-Qaïda. Sans preuve, la parole de l’Empire étant considérée comme suffisante. Les Etats-Unis ont incité l’Ethiopie à intervenir en Somalie, ce qui fut fait brutalement et les Tribunaux islamiques sont tombés en décembre 2006. La présence militaire éthiopienne aura favorisé l’émergence d’un nationalisme religieux plus radical que celui des Tribunaux islamiques. Le mouvement des Chabab gagne du terrain et il contrôle déjà deux grands ports et la quasi-totalité du sud du pays. L’intervention militaire éthiopienne était bien la pire des choses à faire. Les idéologues américains de la guerre globale, ne s’embarrassant ni de la vérité ni des réalités concrètes, ont créé les conditions pour l’émergence d’un radicalisme islamiste militant, qui était faible, voire inexistant en Somalie. Par simplisme - c’est un tic des idéologues -, ils ont classé les Tribunaux islamiques comme terroristes, après avoir soutenu contre eux les seigneurs de la guerre qui sont la plus grande des calamités pour les Somaliens.

                              Ce simplisme a donné les résultats prévisibles. Une radicalisation de la rébellion et un accroissement de l’anarchie. La piraterie n’en est qu’une des conséquences.


                              • armand armand 24 novembre 2008 21:04

                                Je reste consterné devant cet appel au retour des ’tribunaux islamiques’ - pourquoi ne pas souhaiter le retour des talibans aussi, pendant qu’on y est ? Et je suppose que l’auteur de l’article irait jusque là. Ces ’tribunaux’ n’ont pas plus de légitimité que les seigneurs de la guerre, c’est simplement choisir entre la peste et la choléra.

                                Par contre, je rejoindrais plutôt barbet dans son analyse de la situation. Le phénomène pirate serait issu d’une réaction d’auto-défense des pêcheurs locaux, risquant la famine à cause des ravages de la pêche industrielle.
                                Et je dois avouer qu’un petit côté frondeur chez moi se réjouit de voir ces gugusses arraisonner sans faire de détail des pétroliers, transports d’armes et autres exemples bien voyants des tares de notre société - sans parler des yachts des hyper-riches.
                                Et l’on peut constater que ces pirates ont un sens de l’organisation bien rigoureux - répartition des taches, discipline, pas d’exactions.
                                L’embryon d’un futur gouvernement ?


                              • robocup555 24 novembre 2008 21:54

                                @Armand

                                Je n’ai jamais dis que je souhaitais le retour des Tribunaux Islamiques et ce n’est pas à moi de le dire mais aux Somaliens. Ce sont eux qui reconnaissent que sous les Tribunaux Islamiques, la sécurité commençait à s’instaurer en Somalie. Que demande le peuple ?

                                De même que je ne souhaite pas le retour des Talibans, mais force est de constater que sur le terrain ils représentent la majorité des afghans et qu’ils opposent une farouche résistance à ce que l’on refuse de considérer comme une occupation.

                                Par contre, je suis tout simplement contre les guerres absurdes menées sous les étiquettes de "guerre préventive" et de "guerre contre le terrorisme" et sous les idéologies guerrières de " choc des civilisations" et "axe du mal".

                                Le monde entier espère que l’arrivée à la tête de la première puissance au monde de Barack Obama, un homme multiculturel et multiracial, une sorte de mélange condensé des cultures occidentales, orientales et africaines ouvrira une ère nouvelle de tolérance et de paix entre chrétiens, juifs et musulmans.






                                • armand armand 25 novembre 2008 00:15

                                  Merci de ces explications.
                                  D’abord les talibans ne représentant pas une majorité d’Afghans - loin s’en faut. On constate tout au plus une lassitude devant les insuffisances du gouvernement en place, le ressentiment contre la présence de troupes étrangères et surtout des bavures qui s’ensuivent. Et puis le choix majoitaire, quand il se porte sur un mouvement inacceptable, ne blanchit pas celui-ci pour autant - voir le succès des Nazis aux élections allemandes.

                                  Puis n’oubliez pas qu’Obama a fermement l’intention de se concentrer sur l’Afghanistan...


                                • Gilles Gilles 25 novembre 2008 11:45

                                  D’autant plus que sous l’étiquette "taliban" on amalgame un peut n’importe qui, comme en iraq lorsque tous les insurgés sunnites (et encore..) étaient étiquetés Al Qaeda

                                  taliban = toute résistance contre l’Otan...des religeux, aux résistants non allumés, aux trafiquants d’opium mafieux etc etc etc


                                • Mr Mimose Mr Mimose 25 novembre 2008 12:29

                                  Juste pour vous rafraichir la mémoire, les soi disants islamistes talibans qui font regner la terreur en afghanistan sont les memes individus (armés par les USA) qui se battaient contre les soviétiques il y a 20 ans mais à cet époque on disait que c’était de valeureux combattant de la liberté en lutte contre l’ odieux régime communiste.
                                  Ca remet un peu les pendules à l’heure.


                                • armand armand 25 novembre 2008 19:24

                                  Ben non, ce ne sont pas les mêmes, car parmi les gouvernementaux actuels il y a tout autant d’anciens moudjahidine.

                                  Et quand cela serait, ce ne serait pas la première fois que d’anciens alliés se fachent et se font la guerre.


                                • LE CHAT LE CHAT 25 novembre 2008 09:05

                                  il n’y aura pas de solution à la piraterie sans la restauration d’un état fort et souverain en Somalie !
                                  les pirates profitent de l’anarchie totale de cette zone du globe ! c’est la même chose dans le golfe de guinée qui est la seconde zone la plus dangeuse en ce moment . Des tyrans règnent sur ces pays , mais les états ne font rien ou si peu .


                                  • Gilles Gilles 25 novembre 2008 11:40

                                    "La solution de la piraterie somalienne réside dans le règlement politique du gouvernement illégitime en place en Somalie et dans le rétablissement des Tribunaux islamiques dans ce pays

                                    Selon un chercheur qui s’est spécialisé sur la question de la piraterie dans le monde. les zones les plus touchées sont le détroit de Malacca, le golf du Niger et le golf d’Aden

                                    Cette année, 95 cas de piraterie dans le golf d’Aden (parmi 300 dans le monde), dont 39 réussies. Le traffic maritime est entre 16 000 et 20 000 navires / an ça relativise le "chaos"

                                    Ensuite, pourquoi avoir recours à la piraterie ?

                                    • Les habitants des côtes ne pouvent plus pêcher vu que les chalutiers du monde entier viennent piller les ressources halieutiques jusquà leur quasi épuisement. le poisson vendu en Europe contribue donc à l’émergence de la piraterie
                                    •  
                                    • Les pétroliers et autre chimiqiuers viennent balancer leur ordure et nettoyer leurs cuves en face des côtes, induisant une pollution extrême contaminannt la poiscaille, mais aussi les habitants et leur bétail. Nos industries sont aussi responsables de cette piraterie et des morts
                                    •  
                                    • Les pirates sont manipulés et utilisés par de nombreux pays au niveau politique, et semble t-il, cela a toujours été le cas depuis toujours (Elisabeth annoblissant Drake pour ses actes de flibustages contre les espagnol et les chinois soutenant les pirates du détroit de Malacca contre les impérialistes. En ce moment la piraterie par là bas sert de prétexte aux saoudiens, français, américains et autre pour mieux s’incruster dans cette zone hyper stratégique et avancer leur pions
                                    • L’origine de nombre d’actes de priraterie provient ailleurs que de la Somalie.....du moins les donneurs d’ordre et ceux qui en récoltent le plus les fruits
                                    Les pirates sont, selon lui, en grande majorité des pauvres gars qui ont besoin de bouffer et ne pouvant plus disposer de la mer pour vivre, ont recours à la piraterie. Ce sont souvent des caïds mafieux ou des intérêts étrangers qui les téléguident et récoltent le gros du pactole. Quand une nouvelle source de revenus honnête apparait, que des services publics apparaissent, en général, la piraterie périclite, car malgré ce qu’on croit c’est un taf dur, risqué et peu rémunérateur

                                    Voilà, encore une histoire de la misère, de l’exploitation de la misère par des mafieux et son utilisation comme prétexte pour défendre des interêtes géopolitiques

                                    Mieux vaut des somaliens morts noyés par dizaine sur une plage du Yémen (on compatit, on veut les aider) que des somaliens essayant de survivre dans leur pays (des bandits, on veut les éliminer)

                                    • Mr Mimose Mr Mimose 25 novembre 2008 12:32

                                      Merci Gilles pour ce commentaire, y’a encore des types qui ont un peu d’honneteté intellectuelle sur cet planète.


                                    • Rackham le rouge Rackham le rouge 25 novembre 2008 13:27

                                      J’approuve totalement le commentaire de Gilles (et quelques autres), je suis heureux de constater qu’il existe encore des esprits libres, non formatés, qui savent repérer derrière les désordres du monde la main prédatrice des trusts occidentaux.

                                      Oui, ces "pirates" somaliens sont la conséquence du pillage des ressources de leurs côtes par des chalutiers-usines, et de la pollution des eaux par des tankers et autres chimiquiers immatriculés dans des paradis fiscaux.

                                      Tout comme les galériens sénégalais qui s’échouent sur les côtes des Canaries et de Lampedusa sont les victimes de la braderie de leurs zones de pêche, concédées à des sociétés occidentales.

                                      Idem pour les bélligérants des bidonvilles de Nairobi, descendants de paysans chassés de leurs terres, celles ci ayant été offertes à des firmes agro-alimentaires, pour y pratiquer la culture extensive des petits pois et autres haricots verts, afin que le capricieux consommateur occidental puisse, in fine et en toute bonne conscience, disposer de ces mets toute l’année (et ce, bien entendu, en faisant abstraction du fait que les pauvres bougres spoliés au passage n’ont pas les moyans d’acheter le moindre gramme de ces productions, en en se contrefichant de l’empreinte écologique désatreuse induite par les milliers de kilomètres de transport, nécessaires pour amener ces denrées jusqu’à leurs assiettes).

                                      Alors, pour répondre à certains néo-colonialistes adeptes de la canonnière, qui veulent pendre et/ou canarder ces pauvres qui ont l’audace de se rebeller et de ne pas attendre de crever la main tendue, je dirais pour ma part que la pendaison qui me réjouirait, serait celle du chacal proprio d’un des yachts qui leur passe sous le nez.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès