Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Suffisance alimentaire et boom des populations

Suffisance alimentaire et boom des populations

C’est quasiment la petite annonce publiée par les Emirats Arabes Unis aux autres pays d’Asie du Sud Est pour s’assurer des ressources alimentaires suffisantes pour nourrir leurs populations en 2050. Depuis que les prévisionnistes ont publié leurs sombres prévisions pour l’année 2050, entre réchauffement climatique, développement démographique et élévation du niveau de vie, nos gouvernements commencent à s’intéresser à comment résoudre la quadrature du cercle de la suffisance alimentaire en plus de celle de l’énergie. Et il est vrai que, dans ces conditions, 2050 nous paraît diablement près pour trouver des solutions à l’alimentation de la planète en maintenant la disponibilité énergétique.

Certains des pays concernés sont déjà passés à l’action comme la Chine ou la Corée qui ont commencé à acheter d’immenses territoires agricoles en Afrique ou à Madagascar, d’autres comme les Pays du Golfe passent à l’action en faisant cette proposition iconoclaste.Canablog286_012

Les pays du golfe ont prévu passer de 38 millions d’habitants à 58 en 2030 et sans doute à de l’ordre de 85/90 millions en 2050. Il ne sont pas autosuffisants pour la nourriture de leurs habitants et dépendent déjà à 80pct d’importations. Ils manquent d’eau et les expériences de développement de cultures vivrières ont très vite atteint les maigres ressources hydriques. Par contre ils disposent de pétrole,de gaz et d’argent. Leur idée a donc été d’essayer d’échanger des contrats d’approvisionnement en énergie contre des terres agricoles...

Les pays les plus proches accessibles à un tel échange sont ceux de l’Asie du Sud Est, réunis au sein de l’ASEAN. Ces pays ont effectivement des terres et un climat propice à la culture mais malheureusement ils ont aussi des populations importantes voire pléthoriques (600 millions au total). Au point qu’ils s’inquiètent eux mêmes pour leur suffisance alimentaire. La réunion annuelle de l’Asean avec la FAO( Organisation mondiale de l’agriculture) s’est traduite par une recommandation de mettre en place une politique alimentaire commune et " d’examiner les conséquences des investissements directs étrangers dans la terre".

Un signe que le problème de la suffisance alimentaire commence à se poser sérieusement dans le monde et en particulier dans les pays émergents. Entre le réchauffement climatique, la suffisance alimentaire et le développement économique, il est évident que nous arrivons, et pas seulement pour l’énergie, aux limites de la planète.

Qu’attendons-nous pour commencer à discuter d’un sujet à la fois tabou, très difficile à aborder sur la base des expériences plutôt négatives à ce jour des uns et des autres et avec des relents nauséeux, la limitation des populations ? Que les guerres pour la subsistance ou pour l’énergie s’en chargent ? Un équivalent du GIEC sur le sujet serait peut-être le bienvenu pour faire le tour du problème et des possibilités de maîtrise d’une croissance des populations qui, en tout état de cause, ne peut être indéfinie. Si le problème n’est pas pour 2050, il sera pour 2100 ce qui n’est guerre plus lointain. Alors ?  


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • hurlevent 21 juillet 2009 19:17

    « il n’y a pas si longtemps, vous idolatriez le système capitaliste soi-disant le seul à nous pouvoir résoudre toutes les crises ; »

    Les pays capitalistes sont les pays les plus riches du monde et produisent beaucoup plus de richesses et de nourriture que les pays non-capitalistes.

    Comparez la Corée du Nord (anticapitaliste) et la Corée du Sud (capitaliste). Famine et pauvreté dans l’un, richesse dans l’autre


  • xray 21 juillet 2009 17:10

     

    De quoi se plaint-on ? 
    Chaque jour qui passe, il y a 200 000 habitants de plus sur la planète. 
    Cela veut dire que les choses ne vont pas si mal que ça. 
    Pour les problèmes de l’écologie, du logement, de l’énergie, on aura bien le temps d’envisager cela plus tard. 


    La Croissance 
    http://echofrance.vefblog.net/LA_CROISSANCE_1  

    Rêve et réalité 
    http://echofrance.vefblog.net/ReVE_et_RALIT_1 

    UNESCO, Le tissage des mots pour la confection du prêt-à-croire. 
    http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/29/unesco/ 



    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 juillet 2009 19:12

      « Leur idée a donc été d’essayer d’échanger des contrats d’approvisionnement en énergie contre des terres agricoles. » Tiens, comme c’est curieux, le troc ? Ils n’ont donc pas besoin d’argent...

      « Si le problème n’est pas pour 2050, il sera pour 2100 ce qui n’est guerre plus lointain. Alors ?  »
      Amusant lapsus révélateur, Cadérange, et prémonitoire dans le pire des cas.

      Pour la troisième fois aujourd’hui, je joins ce lien et l’info très en rapport qui s’y trouve : 

      En rapport étroit avec celle ci :

      Voila le livre au format pdf de l’homme qui parle aux plantes (283 Mo) (megaupload.com)

      " Le miracle, c’est Don José Carmen Garcia Martinez qui, avec son amour pour les plantes, les paroles qu’il leur adresse et d’anciennes recettes aztèques, a réussi à cultiver des légumes géants. Il a produit ainsi des choux de 45 kg, des pieds de maïs de 5 m. de haut, des feuilles de blette de 1,5 m. de long, 7 à 8 courges par pied (1 à 2 habituellement), 110 tonnes d’oignons par hectare (16 tonnes normalement). Un journaliste péruvien, Yvo Perez Barreto...etc.

      L’avenir de l’humanité passe par ces idées d’utilité publique non brevetables et générées par de petits hommes habiles, fins d’esprit, pleins de bon sens et bien plus ingénieux que vénaux comme sont tous les nauséabonds pétroleux.


      • GéraldCursoux Cursoux Gérald 22 juillet 2009 11:10

        En 1820 la population mondiale était de l’ordre du milliard d’individus, et on estime que 85% de gens (850 millions) vivait dans la misère noire. Aujourd’hui nous sommes 6,5 milliards et 20% de la population (1,3 milliards) vit encore sous le seuil de pauvreté. C’est dire que, du fait du développement scientifique et technologique – et donc du système capitaliste –, le nombre de damnés de la terre a été multiplié par 1,5 pendant ces deux cent dernières années. Symétriquement la population vivant au-dessus du seuil de pauvreté (que nous désignerons par le mot de « nantis » par commodité) est passée, elle, de 150 millions à 5,2 milliards d’individus – elle a été multipliée par 35 !

        Le système capitaliste a donc permis à la population de la planète d’être multiplié par 6,5 en deux siècles, le nombre de pauvres étant multiplié par 1,5 et le nombre de « nantis » par 35. A chacun d’en tirer ses propres conclusions...

        Partant de ce constat est-il possible d’extrapoler ces données pour éclairer notre avenir ? A vue humaine le doublement de la population mondiale est une hypothèse assez solide. Le développement scientifique et technologique devra donc se poursuivre pour continuer à réduire la pauvreté de masse d’une part, et d’autre part pour satisfaire les nouveaux besoins qui résulteront de ce doublement de la population. Mais le système de production pourra-t-il répondre à la demande de quelques 12 milliards de « nantis » ? L’épuisement des ressources naturelles, les pollutions engendrées par la production des biens et des services – et sa conséquence sur le climat - seront-ils compatibles avec ce scénario heureux ? En d’autres termes l’équation : « ressources naturelles, pollutions, réchauffement climatique, démographie » a-t-elle une solution ? On peut en douter... malgré les efforts vertueux que nous promettons de faire sur l’autel de l’écologie pour un développement durable et une meilleure répartition de la richesse produite...


        • HELIOS HELIOS 22 juillet 2009 11:33

          Il faudrait expliquer a ces 1,3 milliard de mal nourris, vivants dans des conditions inhumaines, que le capitalisme est une bonne chose puisque 5,2 milliards d’autres mangent peut etre a leur faim et vivent comme des chiens.

          Determiner la taille optimale de la population mondiale n’est possible qu’en determinant quel est le mode de vie qu’on souhaite. Demander a des Japonais ou des inuits et vous n’aurez pas du tout la même réponse.

          L’avenir de l’homme est donc une quete permanente où l’humanité sera toujours du mauvais coté de la ligne blanche, celle qu’il ne fallait pas franchir. l’humanité sera donc toujours obligée de réparer ses erreurs irreparables en en commetant d’autres encore pires.

          Au nom des droits de l’homme nés on sacrifie les droits de l’homme à venir. Nos petits enfants pouurront-ils encore aller a la peche et manger du poisson (par exemple).

          Il est grand temps d’appliquer sur nous même une limitation de bon sens. même si la planete est capable de nous nourrir, nous n’avons pas le droit de tranformer ce jardin en une immonde cage a poule.

          Preferez vous l’auto regulation, raisonnée, encadrée, intelligente ou la guerre, les famines ? Dépechez vous de choisir, le temps est contre nous


        • Le péripate Le péripate 22 juillet 2009 11:48

          Devons nous penser à limiter la population mondiale ?

          Non. La réponse est ici, sur Gapminder. En anglais.


          • GéraldCursoux Cursoux Gérald 22 juillet 2009 13:41

            La démographie est le problème N°1. Tout le reste ne dépends. Il est probable que le mécanisme de régulation se fera de façon non programmée : manque de ressources + pollutions + réchauffement climatique = de grandes hécatombes. Mais la planète en a connues d’autres ! Elle s’en remettra. Quant à nous, l’espèce humaine, c’est moins sûr. Il faudra repartir de bien bas...
            Mais restons optimistes puisque nous n’y pouvons rien.


            • Mycroft 22 juillet 2009 17:08

              Comme le montre le lien du Péripate, en effet, la natalité tant à décroître au fur et à mesure que les pays se rapprochent du modèle occidental.

              Mais ça a un inconvénient. Le vieillissement des populations. Qui a des conséquence catastrophique sur la société. Avec l’âge, les capacité d’un individus diminuent considérablement. Le gâtisme en est la preuve la plus flagrante, mais il n’est au final que la manifestation la plus exacerbé de cette dégénérescence.

              On va donc, et c’est particulièrement dramatique, vers une population nombreuse et vieille. La solution, c’est un changement des mentalités vis à vis de la mort. Une généralisation de la mort choisie, par le suicide assisté, donc sans douleur. Il faudra également éduquer les gens afin qu’ils comprennent qu’il est immorale de s’accrocher trop à la vie, de vouloir vivre alors qu’on a fait ce qu’on avait à faire. On doit tous mourir un jour, autant choisir de le faire avant d’être un poids pour l’humanité. De plus, il faut à tout pris arrêter de dramatiser la mort. Elle n’est au final qu’un état neutre, la fin de toutes joies, mais aussi de toutes souffrances, ni bonne, ni mauvaise.

              Sans cela, on aura soit une croissance exponentielle de la population (catastrophique dans un monde fini), soit une population qui sera de plus en plus vieille, donc gâteuse et incapable de progresser.


              • Le péripate Le péripate 22 juillet 2009 17:30

                De mon temps, on ne parlait pas comme ça des aînés ! Certains ici ne vont pas apprécier.

                Léonie, ma canne !


              • paul muadhib 22 juillet 2009 21:54

                pourquoi avez vous tous si peur dans peu de temps vous serez morts dans l’indifférence générale ?


                • paul muadhib 22 juillet 2009 21:55

                  qui méprise a ce point tous les humains si ce n’est les sionistes ?


                  • paul muadhib 22 juillet 2009 22:01

                    dernier commentaire sur ce site définitivement pourris, bon OK ca dépend pour qui .
                    de fréquenter ce genre de site donne l’impression fausse que l’empire americano/sioniste/neocons/profiteurs/capitalistes..etc est en train de gagner....soyez sur que ce n’est pas si ...sur , c’est l’impression qu ’ ils veulent que vous ayez....ainsi contrairement a ce que veut nous faire croire cette propagande, les jeux ne sont pas fait..je n’ai pas d’avis...
                    salut a abdelkader ,a gazi borat , a allain julles et d’autres encore..
                    agoravox est a eviter , ok ca depend pour qui..
                    salutation et rdv apres la mort , c’est a dire jamais..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès