Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Syrie – armes chimiques : « Le Monde » de Colin Powell ou de Nayirah (...)

Syrie – armes chimiques : « Le Monde » de Colin Powell ou de Nayirah ?

A quoi joue Le Monde, honnêtement ?

Les journalistes du Monde, revenus de Syrie, sont sûrement des professionnels de la presse, mais l’histoire retiendra qu’ils auront été la caution morale dont les pays occidentaux avaient besoin pour intervenir « officiellement » aux côtés des rebelles syriens. En ramenant des « preuves irréfutables » accusant Bachar Al-Assad d’utiliser des armes chimiques, ils participent au choc psychologique nécessaire pour permettre d’identifier, dans tout conflit, le « méchant » à combattre à tout prix, et le « bon » aux côtés de qui il faut absolument se ranger. Reste que, sciemment ou pas, ces « révélations » rappellent les scénarios précédant l’entrée en guerre de l’Occident contre des pays arabes (et autres).

Un de ces scénarios, sûrement la mise en scène la mieux élaborée de l’histoire des guerres modernes, s’est produit à New York le 10 octobre 1990. Une jeune koweitienne dénommée Nayirah témoigna, larmes aux yeux, devant le Congrès américain pour décrire les atrocités que les troupes de Saddam Hussein faisaient subir aux populations koweitiennes.

« … j'ai vu les soldats irakiens entrer dans l'hôpital avec leurs armes. Ils ont tiré sur les bébés dans les couveuses, ils ont pris les couveuses et ont laissé mourir les bébés sur le sol froid… »[1]

Des bébés tués dans les couveuses… Il fallait absolument intervenir militairement contre le dictateur irakien. Sauf qu’il s’avéra, après la guerre, que le témoignage de la jeune femme était entièrement faux.

Sur le conflit syrien, heureusement, on est à peu près informé sur le déroulement des opérations, les dirigeants occidentaux en premier. Nos « barbouzes » parcourent le monde depuis des décennies et nous rapportent des renseignements extrêmement fiables. Tous les jours, ils glanent de précieuses informations et sont en mesure de mettre la main sur le moindre secret du plus inconnu des dirigeants politiques à l’autre bout de la planète.

Avec les moyens modernes (satellites), les états-majors, en Occident, et les différents services secrets sont au courant de l’armement dont dispose Bachar Al-Assad et les rebelles qui le combattent. Ils savent que les deux camps disposent des armes chimiques et suivent le déroulement de la guerre comme devant un jeu vidéo.

En tout cas, on sait, depuis plusieurs mois que les rebelles syriens utilisent des armes chimiques contre l’armée loyaliste. Des personnalités de haut rang comme l’ancienne Procureur du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, Carla del Ponte[2], ont déjà publiquement dénoncé l’utilisation des armes chimiques par les rebelles syriens. Tout le monde, à l’époque, s’était tu, du moins dans les rangs des autorités…

Et tout d’un coup, on feint d’apprendre que les armes chimiques sont utilisées dans le conflit syrien. Dans une curieuse précipitation, l’Union européenne lève l’embargo sur les armes en destination de la Syrie.

On va donc ouvertement armer les rebelles syriens (leur fournir quel type d’arme ?) et, peut-être, envoyer des troupes occidentales contre Bachar Al-Assad. Ce sera une guerre juste, parce qu’il s’agit de combattre un dictateur qui utilise des armes chimiques contre son propre peuple.

On en rirait s’il n’y avait pas mort d’hommes.

En réalité, dans le conflit syrien, la question n’est pas de savoir qui utilise les armes chimiques, mais plutôt qui a été le premier à les utiliser.

La réponse est d’une banalité ludique. Il suffit de dérouler le fil de l’actualité sur le web…

Les journalistes du Monde n’aurait jamais dû se prêter à ce genre de scénario et servir, peut-être en toute innocence, de caution aux motivations guerrières des dirigeants occidentaux désireux d’orienter l’actualité sur autre chose que la crise.

Boniface MUSAVULI



 


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • alainminc alainminc 28 mai 2013 13:31

    L’auteur ne serait pas entrain de nous dire qu’Assad utilise des armes chimiques... car les journalistes du Monde sont des professionnels ?

     smiley

    Comment faire passer l’information vitale dont on besoin Les Islamistes sans avoir l’air d’y toucher.

    Les journalistes du Monde sont ceux qui ont le plus travaillé à une propagande d’État éhontée dans cette guerre de la désinformation et du déshonneur journalistique.


    • Alliance Rebelle Alliance Rebelle 28 mai 2013 13:31

      ils peuvent fournir autant d’armes qu’ils veulent , ce qui fait la difference sur le terrain , c’est les hommes au combat

      tant qu’ils ne peuvent pas intervenir directement ( grand merci a la russie ) , c’est juste une question de temps en attendant que l’armée syrienne et ses alliés écrase la racaille satano-wahabite sanguinaire
      c’est vrai que beaucoup de rats sanguinaires satano-wahabite ont été massacré , et qu’ils en sort tous les jours d’autres centaines des egouts
      mais les egouts finiront par se vider , et la racaille ira rejoindre leurs 77 vierges qui les attendent en enfer incha allah

      vive l’armée syrienne ! vive le peuple syrien ! vive la syrie !
      nique le triangle du diable : l’alliance atlantiste-sioniste-wahabite

      • Rensk Rensk 28 mai 2013 13:34

        Ne reprenons qu’une partie de vos écris... la femme et les couveuses.

        Pourquoi ne rappelez vous pas que cette « dame » n’était pas infirmière ni même présente dans l’hôpital... La jeune fille, coachée selon certaines sources par Michael Deaver, ancien conseiller en communication de Ronald Reagan, était la fille de l’ambassadeur du Koweït à Washington.


        • Alliance Rebelle Alliance Rebelle 28 mai 2013 13:41

          eh oui !

          la destruction de ce grand pays et grand peuple qu’est l’irak / la mesopotamie , a l’origine berceau de la civilisation
          ceci grace a la complicité des wahabites criminelles du golfs 
          et aujourd’hui ce sont les memes a l’oeuvres pour la destruction de la syrie : les wahabites du golf 

          et encore ils revent de detruire l’iran , ce grand peuple de perse 

          les rats wahabite du golf tous juste sortie du desert ont la haine contre les grands peuples / pays d’orient et contribue a leurs destructions

        • cassandre4 cassandre4 28 mai 2013 23:02

          @ Rensk

           Nayirah raconte :… j’ai vu les soldats irakiens entrer dans l’hôpital avec leurs armes. Ils ont tiré sur les bébés dans les couveuses, ils ont pris les couveuses et ont laissé mourir les bébés sur le sol froid… »[1]

           Heu ?.. mais que comptaient donc faire le Irakiens avec des couveuses inutilisables, car trouées comme des passoires ? pourquoi les sénateurs n’ont ils pas relevé cette incohérence  ?


        • Alliance Rebelle Alliance Rebelle 28 mai 2013 13:35
          Des gaz de combat en Syrie, vraiment ?
          par Claude Petrovic R, lundi 27 mai 2013, 18:15

          « Reportage »… ou farce macabre ? .

          Les Qatariotes se sont payés le PSG et les palaces parisiens, ils peuvent se payer pas mal de… monde…

          - La plupart des gaz de combat (sarin et autres neurotoxiques, vésicants…) passent par la peau et un masque à gaz ne sert à rien si on se promène sans une combinaison ou, au moins, un treillis traité, avec des manches longues boutonnées aux poignets.

          Avec une barbe, un masque à gaz ne sert à rien : les gaz passent entre les poils.

          - Les masques industriels ne sont pas adaptés à la protection contre les gaz de combat.

          - Les « journalistes » n’ont pas été contaminés, quelle chance !

          - Les seules images relatives au « fond » du propos montrent des barbus auxquels on administre un collyre.Vachement probant !

          - Les deux terroristes et les mercenaires qui sont morts à l’hôpital islamiste sont probablement décédés suite aux injections d’atropine injustifiées.

          - Les terroristes interviewés donnent des versions différentes des faits. Les symptômes indiqués relèvent principalement d’un état de stress intense et de terreur panique (bien justifiée : ils ont rendez-vous avec les 72 vierges).

          - Tout ça pue la mise en scène de bas étage et l’improvisation hâtive. Même les studios d’el Jazirat nous avaient habitués à plus de professionnalisme dans leurs montages. Les complices otanesques des wahhabo-fascistes doivent vraiment être désespérés. Tant mieux.

          - On a opportunément oublié de rappeler que les seules forces mises en cause devant l’ONU (et pas dans la presse à scandale) pour utilisation de gaz de combat sont, justement, les égorgeurs barbus de la soi-disant « ASL ».

          - On nous prend encore une fois pour des cons avec les « armes de destruction massive », le pire est que la majorité des gens continuent d’avaler les mensonges des médias dominants. http://allainjules.com/2013/05/28/folie-syrie-embargo-leve-reportage-bidonne-du-monde-armes-chimiques-etc/


          • escoe 28 mai 2013 17:27

            La plupart des gaz de combat (sarin et autres neurotoxiques, vésicants…) passent par la peau et un masque à gaz ne sert à rien si on se promène sans une combinaison ou, au moins, un treillis traité, avec des manches longues boutonnées aux poignets.


            Mon grand père avait traîné longtemps des séquelles de brûlures pour s’être assis en 1917 dans la Somme sur de l’herbe imprégnées d’Ypérite durant une attaque aux gaz.

          • an0n 29 mai 2013 11:20

            J’ajouterais à propos du gaz, qu’ils concluent un peu vite sur l’utilisation du sarin. Il est considéré comme 500x plus mortel que le cianure et il suffit d’une toute petite dose pour être contaminé (0,01 ppm).
            C’est donc plutôt étonnant qu’un des membre de l’équipe s’en sorte sans gros problèmes :
            "Le photographe du Monde souffrira, quatre jours durant, de troubles visuels et respiratoires. Ce jour-là, pourtant, les émanations de gaz avaient été concentrées dans un secteur voisin."
            et pareil pour les rebelles.

            Au final, c’est peut-être juste du gaz lacrymo...


          • Alliance Rebelle Alliance Rebelle 28 mai 2013 14:00
            Bassam Tahhan, politologue et professeur de stratégie et de géopolitique Entretien avec M.Bassam Tahhan, politologue et professeur de stratégie et de géopolitique : « Syrie : l’UE lève l’embargo sur les armes pour les rebelles ». http://french.irib.ir/analyses/interview/item/258773-bassam-tahhan,-politologue-et-professeur-de-strat%C3%A9gie-et-de-g%C3%A9opolitique 
            « il parait que l’armée syrienne a balancé de la farine & parfois de la poudre de talk sur certains rebelle ... les rebelles ont été saisie d’hysterie collectif croyant que c’etait du chimique ... et ils ont quitté leurs barricades ... leurs cachettes ... et ils se sont fait ceuillir par l’armée syrienne ... ils ont été carrement roulé dans la farine »

            ( surement de la farine chimique diront les atlanto-sioniste smiley )

            • Alpo47 Alpo47 28 mai 2013 14:03

              Rappelons au passage qu’une bonne partie des « grands reporters » qui vont sur le terrain ont une double casquette : ils sont également des agents de la DGSE.
              Sais pas pour ceux là, par contre, je peux prétendre avec au moins 80% de chances que celui qui s’est raconté dans les médias ... mentait. Direction du regard, tics, language du corps ne mentent pas, eux. Il n ’a jamais assisté à ce qu’il a « raconté ».


                • Idem les soi disant ONG qui, quotidiennement et selon une phraséologie qui me fait sourire moi qui ait été journaliste, « auprès de sources hospitalières dignes de foi » (Mon œil), annoncent le nombre « exact » de tués dans les affrontements syriens qui sont tous repris sans utiliser le conditionnel de rigueur. Et voilà comment on fait la guerre. Honte aux Européens qui s’alignent sur les chameliers du désert et leur protecteur Oncle Sam. 

              • almodis 28 mai 2013 16:18

                « en toute innocence » dites vous des journalistes !

                Vous n’y croyez pas vous même , je pense . 
                Ce matin sur France Inter , 3 , oui , 3 interventions dans le sens va -t-en-guerre , aux infos de la matinale , dans la longue interview des dits « journalistes » et au journal de 13 h .
                Pas un mot d’’interrogation de la part des rédacteurs , ne serait ce que du genre : « des armes chimiques , bon , mais utilisées par qui ? » ou «  » comment ces échantillons que possède à présent la France pourront ils révéler avec certitude si c’est bien le régime qui les a utilisés ? « 
                Apparemment , aucun n’ a vu le reportage de TF1 , hier lundi au JT de 2OH , où l’on voyait en gros plan un djihadiste exhibant une sorte de gros flacon blanc exactement semblable à celui dont  » la France a la lourde et dangereuse responsabilité , à ce jour , grâce au travail de nos confrères du Monde « . 
                Et , comble de la manipulation , les confrères en question accusent les autres médias et les RESPONSABLES INTERNATIONAUX de cacher la vérité , » qu’ils savent depuis longtemps «  !
                Pour ceux qui se voient sans cesse accuser de complotisme , n’est ce pas troublant ?
                Une seule explication : ces » journalistes " sont des agents et la France va , avec la bénédiction de la population ( ou au moins son indifférence ) rejouer - en petit - la farce tragique des N.U....

                • Herby 29 mai 2013 10:52

                  J’ai également suivi un peu le fil de commentaires qui fait suite à la parution de ce torchon sur le site du monde. Si vous êtes au chômage, envoyez leur votre candidature pour devenir troll. Ca marche à fond en ce moment !!!
                  Impressionnant de voir le nombre d’abrutis qui félicitent et remercient le journal pour leur « excellent travail journalistique ». A vomir !
                  Heureusement, il reste encore quelques lecteurs dotés d’un cerveau qui tentent tant bien que mal de rétablir la verite.


                • Relladyant Relladyant 28 mai 2013 16:19
                  Les rebelles revendiquent eux-memes l’utilisation d’armes chimiques fabriquées par le Turque Tekkym, ils ne se génent pas pour exhiber et tester leur arsenal sur des animaux dans leurs videos Youtube depuis des mois, cf. la video ci-dessous. Tous nos journalistes Occidentaux regardent ailleurs, non pas par incompétence, mais puisque ce sont les ordres, et les lobby possedant la presse sont aussi les lobbys ayant interets a une intervention.

                  Nos dirigeants et journalistes tombent donc sous le coup de la haute-trahison, et violent en plus l’article 2 de la Charte des Nations-Unies en passant, qui stipule :
                  « Les Membres de l’Organisation s’abstiennent, dans leurs relations internationales, de recourir à la menace ou à l’emploi de la force, soit contre l’intégrité territoriale ou l’indépendance politique de tout État, soit de toute autre manière incompatible avec les buts des Nations Unies. »

                  Al-Nosra exhibant son arsenal chimique :

                  • doctorix doctorix 28 mai 2013 17:01

                    Deux journalistes viennent de décider de l’attitude de l’Europe.

                    C’est « Le pouvoir de la presse » ou je ne m’y connais pas.

                    • MUSAVULI MUSAVULI 28 mai 2013 20:27

                      Il n’est pas certain que ce soit les deux journalistes qui aient décidé de l’attitude de l’Europe. Il servent juste de détonateur. L’option militaire couve depuis des mois dans les bureaux des pays occidentaux.


                    • doctorix doctorix 28 mai 2013 17:11

                      Jean-Philippe Rémy, c’est vraiment « La voix de son maître ».

                      Au Mali, en RDC, au Tchad, pas une note discordante par rapport aux propos du gouvernement.
                      Ouaip, ça, c’est de l’info.
                       Il finira à TF1, c’est sûr.

                      • almodis 28 mai 2013 17:28

                        désolée de vous contredire , mais sur TF1 , justement Gilles Bouleau émettait des doutes au 20 h De Lundi soir , concernant l’utilisation de Gaz chimiques « par le seul Assad » ; je n’ai pas vu - ou entendu - la même déontologie , ni sur La 2 , ni dans « Le Monde » , dont on disait autrefois qu’il était «  » la quotidien de référence " ...


                      • escoe 28 mai 2013 17:33

                         Il finira à TF1, c’est sûr.


                        Vous rigolez ? Encore quelques actions d’éclat et il finira adjoint de Pujadas et Lenglet. Maintenant, j’aime bien le journal de TF1 surtout à 13 heures : ça parle des sabotiers du bas Limousin (qui existent, eux) plutôt que de me dire ce que je dois penser.

                      • escoe 28 mai 2013 17:35

                        dont on disait autrefois qu’il était «  » la quotidien de référence « ...


                        Maintenant on dit le »torche-balle de référence"

                      • doctorix doctorix 28 mai 2013 17:36

                        Une fois n’est pas coutume.

                        Et on ne peut pas tout voir.
                        Alors une étoile pour TF1.
                        J’aurais pu parler de Pujadas, aussi bien ?

                      • Traroth Traroth 28 mai 2013 17:14

                        Et si les Russes ou les Chinois interceptent un navire ou un avion transportant des armes pour les rebelles, qu’est-ce qui se passera ?


                        • Pie 3,14 28 mai 2013 17:25

                          A l’auteur,

                          Avez-vous au moins lu ce reportage ?

                          Moi si, et j’aimerais en lire souvent de cette qualité. Une enquête très sérieuse, sans esbroufe, juste des faits croisés et vérifiés au plus près par des reporters de guerre qui manifestement ont pris de gros risques. Un travail de vrais professionnels ce qui n’est pas le cas de votre article qui se contente d’émettre une opinion préfabriquée en suggérant une manipulation à la Powell sans dire un mot du contenu de l’article du Monde.

                          Quelle rigueur argumentaire !!!


                          • bluerider bluerider 28 mai 2013 17:47

                            cet article est certes modeste,mais il a la cohérence pour lui. Le reportage est précis EN APPARENCE, parce que les spins doctors savent travailler, mais il soulève bien des questions et surtout, il affirme qu’il ne constitue pas une preuve, puisque le journaliste NE SAIT PAS de quoi souffrent les blessés...inutile de préciser qu’une vraie attaque chimique serait dévastatrice, pourvu qu’elle ait lieu en milieu confiné, après percement, ce qui semble le cas ici....

                            ce qui fait suspect, c’est la rédaction insidieuse de l’article lui-même et la présentation vidéo des faits... rien ne prouve (au cas où .... je me couvre) mais cependant...et là suivent des observations de mamies.... au secours... Koweit (couveuses bidon), Afghanistan (2001 rapports officiels à la poubelle des ordures de l’Histoire) Kennedy (rapport contredit en 79,et en passe d’être finalement éclairci au profit de l’entourage du vice président,texan pétrolier comme les Bush) Iraq 2003 (pas d’ADM) Libye (pas de chars devant Benghazi) etc.... C’est TOUT LE TEMPS pareil... non ? Pourquoi ICI ce devrait être autrement...ily a des faisceaux d’indices clairs et convergents, pour lesquels unmaquillage pour intoxiquer les medias français, plaide. Et au fait, pourquioi les medias français ont-ils interdit les chaines syriennes  ? C’est CA la démocratie ?


                          • Pie 3,14 28 mai 2013 17:55

                            D’abord ce n’est pas tout le temps pareil.

                            Ensuite vous reprochez au journaliste d’être prudent et de n’affirmer que ce qu’il sait. Pour vous c’est un défaut, pour moi c’est une qualité.

                            Ceux qui profèrent de gros bobards ( couveuses, Powell) ne montrent aucun doute, ils affirment, jurent leurs grands dieux la main sur le coeur . C’est de ceux là dont vous devez vous méfier.


                          • MUSAVULI MUSAVULI 28 mai 2013 20:38

                            Sachant que les rebelles syriens utilisaient déjà des armes chimiques, mais n’étaient pas dénoncés avec la même ferveur, je n’ai pas jugé nécessaire de suivre le reportage du Monde qui « sentait », en plein nez, les manipulations dont nos puissances va-t-en-guerre sont, hélas coutumières. Ceci étant, je me procurerai tout de même ce reportage, juste par curiosité.


                          • Pie 3,14 28 mai 2013 21:42

                            A l’auteur,

                             

                            SI j’ai bien compris, vous êtes persuadé de la réalité de l’utilisation d’armes chimiques par les rebelles qui pourtant fait encore débat car cela supposerait qu’ils soient tombés sur des stocks gouvernementaux.

                            En revanche, vous n’imaginez pas une seconde que le gouvernement qui possède ces armes en quantité les ait utilisées et n’avez donc pas jugé utile de lire cet article que vous dénoncez par ailleurs, parce qu’il sent la manipulation « à plein nez ».

                            Quel odorat !!!

                            Vous êtes un charlot.


                          • almodis 28 mai 2013 17:33

                            salut , PIe machin ! 

                            Moi je l’ai lu - et de plus entendu- sur France Inter, le propagandiste qui ne s’interroge à aucun moment sur QUI utilise , a utilisé , utilisera ces gaz dont personne ne nie l’existence . n’êtes vous vraiment pas frappé par la coincidence entre cette « découverte » (http://www.legrandsoir.info/les-rapports-sur-l-utilisation-d-armes-chimiques-en-syrie-un-air-de-deja-vu.html qui n’en est pas une , et l’annonce de la conférence DE PAIX ?
                            Croyez vous vraiment que Le Monde soit un journal indépendant ????

                            • Pie 3,14 28 mai 2013 17:49

                              Salut Almachindis,

                              Le Monde est un quotidien plutôt sérieux dans la démarche journalistique et indépendant ( il a certes des actionnaires mais ils ne dictent pas leurs articles aux journalistes présents et certainement pas aux reporters de guerre).

                              C’est aussi une entreprise qui vit de ses ventes et il est évident que le choix de la date de publication de l’article répond à la volonté de faire l’événement en profitant de la conférence.

                              Cela a marché, on a parlé du Monde toute la journée sur les médias et la décision de la conférence a pu donner l’impression qu’elle avait été influencée par l’article renforçant ainsi le prestige du journal. En réalité c’est probablement faux car les états ont des sources d’informations multiples et connaissent sans doute la situation mieux que les journalistes.

                              En somme, un bon coup éditorial pour un excellent reportage sur place.


                            • bluerider bluerider 28 mai 2013 17:36

                              On nous apprends à l’école, au collège,au lycée, à l’Université, à adopter une attitude de recul et d’indépendance d’esprit.
                              De guerres injustes en guerres injustes, les motifs de provocation sont toujours cachés, et la charge de la provocation inversée...
                              De guerres en guerres, les bases de l’art de la guerre sont respectées, à savoir faire croire que nous sommes agressés ou en danger, ou des alliés le sont.

                              Et pourtant chaque fois qu’une imposture se présente, l’homme de la rue reçoit ce message : « OUI, mais cette fois ce n,’est pas pareil »... et l’homme de la rue GOBE.

                              Rappel : les affaires étrangères ne sont pas un sujet digne d’être abordé lors du débat présidentiel.... le mépris des français est sans borne, le dictat des hommes politiques sans limites, l’incurie de nos médias sans honte.... et nous devenons tous ensemble des ASSASSINS.


                              • bluerider bluerider 28 mai 2013 17:39

                                cet article qui attendait son heure et le vote de l’UE est destinés à faire monter les enchères de la négociation avec la Russie, qui ne parvient pas à signer le 3ème pack-accord énergétique avec l’UE depuis décembre dernier. C’est IGNOBLE, et tout le monde, en hauts lieux, le sait (sauf nos niais de l’assemblée et nos commissions des affaires étrangères dont le panel ferait pleurer même un bouddhiste ) .


                                • mortelune mortelune 28 mai 2013 18:25

                                  Avec des armes toutes neuves les rebelles qui sont en fait ceux qui vont mener la terreur chez nous, vont pouvoir crier Allah Akbar. Ils ne sont pas plus Musulmans que moi mais eux au moins ils jouent le rôle que nos gouvernants leur donnent ; Déstabiliser le moyen orient et semer la discorde parmi les populations européennes. Cahuzak n’est pas le seul à mentir loin de là puisque Hollande a montré la route à suivre, le journal Le Monde fait la même chose et comme un seul homme ils mentent sans vergogne. 


                                  • Pie 3,14 28 mai 2013 18:53

                                    Et bien entendu vous êtes la seule à détenir la vérité car derrière votre petit clavier vous savez tout de la Syrie et la géopolitique mondiale n’a aucun secret pour vous. Vous mélangez tout, amalgamez et sortez une petite analyse bien naze. Il vaut mieux en rire qu’en pleurer.

                                    Au passage, le pouvoir en place est aussi musulman ( alaouite) et crie aussi Allah Akbar.


                                  • Zobi Zobi 28 mai 2013 21:15

                                    C’est la fin de le monde.


                                    • yvesduc 28 mai 2013 21:24
                                      Les médias alignés sont devenus tellement prévisibles qu’un jour viendra où on ne les écoutera plus du tout.

                                      D’ailleurs… Scoop ! Le Monde vient de révéler que les soldats de Bachar ont fait irruption dans une maternité et ont jeté les bébés hors des couveuses. Juste après, l’aviation syrienne a attaqué deux destroyers étasuniens qui croisaient paisiblement en Méditerranée, tandis qu’une patrouille de l’armée régulière syrienne menait une attaque en territoire turc. Aussitôt après, un attentat était commis contre une voie ferrée en Chine et contre un poste-frontière allemand, portant la signature évidente des services secrets syriens. Et comme l’actualité se bouscule, France Inter vient de révéler, 12 ans après, qui avait financé les attentats du 11-Septembre (information qui avait échappé à la commission Kean-Hamilton malgré une enquête tenace) : (roulement de tambour…) Bachar el-Assad ! Cette fois, c’en est trop ! Il est temps que la communauté internationale intervienne ! En plus cet homme répand la grippe H7N9 en Asie !!!

                                      • Zobi Zobi 28 mai 2013 21:39

                                        Ces journalistes sont bien meilleurs pour trouver du gaz en Syrie plutôt que du pétrole en France... Il faut mettre les fin limiers du « Monde » sur les affaires françaises, on apprendra peut-être quelque chose...


                                        • volpa volpa 28 mai 2013 21:44

                                          Le gaz, c’est Fabius qu’a pété.


                                          • filo... 28 mai 2013 22:37

                                            Bien trouvé, génial !


                                          • cassandre4 cassandre4 28 mai 2013 23:22

                                             Et quant il pète , il troue son slip !


                                          • filo... 28 mai 2013 22:38

                                            Pathetique ce journal devenu symbole de la misère médiatique française.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès