Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Syrie : Obama-Hollande irresponsables faiseurs de chaos

Syrie : Obama-Hollande irresponsables faiseurs de chaos

Choc pétrolier en vue ? Des propositions pour un axe Israël-Syrie-Liban-Iran.

Pourquoi, subitement, les gouvernements français et américain devraient-ils s'intéresser à un massacre syrien et en faire le prétexte à un bombardement massif à court terme ? Il y a, en permanence, dans le monde, de nombreuses "exactions", de nombreux "évènements" criminels de nature politique, de nature humanitaire, de nature militaire, qui sont perpétrés. Pourquoi, partout, les chaînes de télé, les grands sites de presse, nous inondent de la même information. Bachar le dictateur, Bachar le monstre, il a déjà massacré "100.000" personnes, et voilà qu'il décide - au plus haut point actuel de cette fameuse "tension internationale", d'employer le gaz sarin (à huit kilomètres de son lieu de résidence), concluant à la mort d'au moins 322 personnes, une majorité de civils, offrant ainsi sur un plateau en or le prétexte qui manquait à une intervention militaire occidentale.

L'administration Obama, en effet, manquait d'une voie d'accès légale (ou même médiatique, 60 à 81% des Américains étant opposés à une attaque) à l'ouverture des hostilités officielles. Le président américain avait même déjà tracé les règles du jeu, la ligne rouge à ne pas franchir : principalement l'emploi d'armement chimique. Comment imaginer un Bachar El-Assad - bien qu'au caractère malheureusement trop "buté", trop ancré dans l'hostilité de principe à Israël de son père et toujours maintenu dans les limites étroites du cercle très conservateurs des anciens politiques et militaires, puisse précipiter ainsi son pays, tous les fonctionnaires, tous les cols blancs, les millions de membres des minorités alaouite (dont il fait partie), druze, chrétienne et kurde, sa famille (son épouse Asma et ses trois jeunes enfants), dans l'engrenage du chaos, des viols, des tortures, des massacres, de la mort à venir ?

Sur l'emploi en lui-même de gaz sarin il y a une semaine, il n'y a à l'heure actuelle pas le moindre commencement d'une preuve que le crime ait été commis par le gouvernement de Damas. Ce que l'on sait, par contre, c'est que les inspecteurs des Nations Unies, en arrivant sur place, ont été la cible de tirs de sniper (1), et ces mêmes Nations Unies, par la voix de l'enquêteur U.N. et magistrate Carla Del Ponte, le 8 mai dernier, ont annoncé l'utilisation de gaz sarin par les "rebelles syriens" (2). On connaît aussi l'arrestation le 29 mai, par la Turquie (probablement par l'armée turque qui est relativement "opposée" à l'islamiste Erdogan), de terroristes détenant pas moins de 2kg de sarin à la frontière syrienne (3). Ce que l'on imagine très mal, c'est un Assad qui, très probablement et au moins depuis un an suit à la lettre tous les ordres de Moscou, décide de son propre chef - outrepassant les directives de Poutine, de gazer 1300 civils et placer tout son "peuple", et donc la Russie, en porte-à-faux.

Soit il est complètement "fou", soit Moscou lui a intimé ces ordres, et donc Moscou veut provoquer "à mort", c'est le cas de le dire. Moscou chercherait ainsi à tester les Etats-Unis, les Nations Unies, l'Otan, la France, Moscou veut voir si elle peut dissuader simplement par quelques déclarations, quelques mots bien placés, peut-être aussi est-elle parfaitement sûre des moyens de défense qu'elle pourrait avoir offert à la Syrie : par exemple, des systèmes de défense antiaérienne et antimissile mobile russes dernière génération type S-400 Triumph (С-400 Триумф). Soyons sérieux, la probabilité pour que Poutine soit le grand commanditaire du massacre au gaz sarin est proche de zéro.

Il faut savoir que les Américains ont besoin du soutien français parce qu'ils ne peuvent pas mobiliser plusieurs porte-avions (par exemple ils ne peuvent pas se permettre d'affaiblir la flotte du Pacifique), au final les porte-avions USS Harry S. Truman US et le Charles de Gaulle français devraient être les deux bases stratégiques principales (4). Il n'est pas possible de pilonner Damas au moyen de bâtiments conventionnels et de missiles à courte portée, l'aviation et la balistique à moyen voire grand rayon d'action est nécessaire (surtout si les états-majors veulent conserver leurs deux bâtiments à une distance de sécurité des missiles longue portée syriens), la capitale étant située derrière de légers contreforts montagneux, à une centaine de kilomètres de la mer. 

Bachar El-Assad promet de "surprendre" en cas d'attaque ; en effet si les batteries anti-missiles et anti-aériennes russes - mêmes d'anciens modèles - sont au rendez-vous, la note risque d'être salée pour la coalition "alliée".

Cette coalition possède de nombreuses bases terrestres actuelles, pour des troupes au sol comme en Irak, ou des bases aériennes "Rafale" et "Mirage" françaises comme à Abu Dhabi ou Djibouti. La Turquie offre également un boulevard pour toute la logistique de soutien aux "rebelles", et l'acheminement des "rebelles" eux-mêmes. Bref, de tous côtés, les infiltrations sont possibles et bien entendu fonctionnelles depuis au moins six mois, mais le projet de "punition" proposé par François Hollande se limite - pour des raisons budgétaires et médiatiques, à des bombardements high-tech massifs présentés comme "chirurgicaux". Ce projet se heurte cependant à un autre mur, qui est la base navale russe positionnée en Syrie, à Tartous (5). La moindre petite erreur de survol d'un missile aura pour conséquences l'ire de Moscou, et des répercussions immédiates sur l'échelle de la terreur nucléaire. On peut dire que russes et américains vont avoir l'occasion de se "tester" sur le terrain. 

Essayons d'imaginer le déroulement de cette guerre. Premièrement, Moscou laissera-t-elle son indéfectible et mutuel allié (pour qui elle a l'intérêt, entre autres, du gaz et de la géopolitique pétrolière, notamment pour faire bloc contre un projet d'oléoduc qatari) exposée à des bombardements mortels et destructeurs ? Deuxièmement, quelles pourraient être les ripostes de Moscou ? - On reste bien sûr dans le cadre "conventionnel"... mais trois à quatre (en incluant le Royaume-Uni) des belligérants en présence possèdent l'arme nucléaire. Troisièmement, toute riposte "conventionnelle" russe n'aura-t-elle pas comme effet le déclenchement... d'une troisième guerre mondiale ? Moscou est donc acculée à trouver des moyens de riposte sur d'autres plans. Elle pourrait décider un gel commun des livraisons énergétiques avec l'Iran et des pays de la CEI, à l'Union européenne et au reste du monde. Elle pourrait accélérer une attaque contre le dollar, avec l'aide de Pékin et Tokio.

Mais elle pourrait aussi, tout simplement, décider "qu'elle aussi a le droit de bombarder un autre pays", d'user d'inique ingérence, et pulvériser "en une seule nuit" toutes les installations militaires saoudiennes, ou même tout ce qu'il existe de bâtiments officiels, palaces de pseudo-monarques, réseaux de transport, d'électricité, et l'ensemble du système pétrolier de l'Arabie Saoudite et du Qatar. Le 25 juin dernier, déjà, Moscou avait communiqué exactement en ces termes (6), puis à la mi-août (7), la rencontre Russie-Emirats s'était conclue par un échec catastrophique - notamment un Poutine qui n'a pas supporté la tentative d'humiliation d'une Arabie Saoudite désireuse "d'acheter" la paix russe pour 12 milliards de dollars. Des bombardements de cibles saoudiennes et qataries seraient donc une réponse probable à la très provocatrice offensive Otanienne. Ils permettraient de multiplier par dix, par vingt... en quelques heures, le prix du pétrole, plaçant ses adversaires dans une situation de crise économique subite gravissime, et se plaçant elle dans une position proche de possibilités "monopolistiques" en matière d'exportation énergétique. L'avenir du monde en serait complètement changé (grand tournant de puissance en faveur de la Russie), la coalition ferait marche-arrière toute, essayera de rétablir le pompage et l'acheminement du pétrole saoudien, sera empêtrée dans une crise économique majeure (type 1971, 1980, bien plus grave) pour plusieurs années. Cela, bien sûr, si l'on évite l'annihilation atomique planétaire.

Pour revenir à la situation syrienne récente, on doit aussi relever une cause essentiel de la situation en cours ; (Bachar El-Assad contrôle une très petite superficie du territoire, dont cependant toute la zone méditerranéenne, essentiellement toute la zone "civilisée" pour ainsi dire, "développée", et la plupart des réseaux logistiques et économiqes ; Damas est complètement encerclée - tout cela est bien décrit dans cet article (8) de Wikipedia). Cette cause, c'est l'extraordinaire naissance artificielle des forces d'opposition en présence qui dépendent principalement de la logistique saoudienne et américaine. Non seulement sont-ils en minorité (peut-être un total de 100.000 rebelles), mais en plus la moitié ne sont absolument pas syriens, à l'instar des moudjahidines de "l'Etat Islamique Irakien et du Levant". Ils doivent faire face à une armée syrienne évidemment très organisée, encadrée par des experts iraniens et des combattants du Hezbollah, totalisant pas moins de 270.000 hommes en arme (en comparaison, les troupes françaises n'excèdent pas 123.000 soldats, la plupart "administratifs"). Les adversaires du régime de Bachar El-Assad, les "rebelles", des sunnites, ont été rassemblés par les principaux intéressés, Etats-Unis et Arabie Saoudite en tête. Ces "armées", lorsque "syriennes" ont été largement créées de toute pièce, et des groupes parfaitement terroristes leur ont été accolés (Al-Nusra, par exemple, est un membre "officiel" de la nébuleuse Al-Quaeda Irak, et pourtant l'une des factions les plus importantes de la "rébellion" ; ils sont spécialisés dans le massacre le plus froid et le plus ignoble (9) (10) de tous les "infidèles" qui ont le malheur de croiser leur chemin). 

Ces assassins fanatiques sont très bien placés, à l'heure actuelle, pour prendre le contrôle prochain de territoires druzes, chrétiens ou alaouites. Les massacres qu'ils sont en mesure de perpétrer aujourd'hui avec la bénédiction de différentes administrations occidentales (et de leurs alliés de "l'Armée Syrienne Libre", celle que TF1 et BHL vous montrent en exemple !) laisse présager du bain de sang à venir si le régime actuel est supprimé. Pour l'heure, on peut raisonnablement admettre que l'action des Saoudiens, Américains et Français (la création d'une "Rébellion" ab ovo) est responsable pour une très grande partie de la guerre civile syrienne et des plus de 100.000 morts, environ la moitié dans les deux camps, en très grande majorité des soldats (à vrai dire la quasi totalité des victimes sont des "soldats" ou des "combattants", contrairement aux légendes véhiculées par les grands médias qui en font des civils), ainsi que de plus de 2 millions de réfugiés et de déplacés (dont une très grande partie dans des camps "humanitaires" du gouvernement syrien). En principe MM. Obama, Hollande et Fabius sont parfaitement conscients de cet état de fait, puisqu'ils en sont les maîtres d'oeuvre ; ce qui signifie que, lorsqu'hier encore, M. Hollande nous annonçait solennellement son intention de "punir" Assad pour le gazage (dont nous avons vu plus haut ce qu'il en était probablement), comme une "goutte d'eau" qui fait déborder le vase des "100.000 victimes", il est parfaitement conscient de l'honteuse manipulation qu'il met en oeuvre ; ce n'est même pas aussi naïf qu'un Baden Powell qui essayait de vendre ses fioles irakiennes au Conseil de Sécurité (il était manifestement lui même trompé par son administration) devant un Villepin combatif - qui pour le coup, avait le courage de défendre la vérité et la paix. Et je n'ai même pas besoin de parler du président-prix Nobel de la Paix Obama.

Si les Français paraissent largement opposés à une intervention - ce qui n'est pas évident, les moyens de stopper la machine de guerre, au moins française, semblent à peu près inexistants. Je ne vois pas les Français capables de se mobiliser suffisamment, par exemple dans la rue, pour manifester leur opposition. La "ManifPourTous" a certes permis de diminuer la côte de popularité du gouvernement français (aujourd'hui à 30%), mais celui-ci l'a complètement ignoré et... à vrai dire malgré la pire politique de tous les temps dans ce pays, tout reste figé. Une "Manif" "PaixPourTous" pourrait éventuellement rassembler, mais elle est d'ores-et-déjà "stigmatisée extrême-droite", elle aura toute la désapprobation et toute l'hostilité des médias et du "pouvoir", sa seule issue victorieuse serait le coup d'Etat soutenu par l'Armée française : mais on peut toujours rêver : la Police, on l'a vu durant les manifestations sur le mariage homosexuel, est extrêmement fidèle au ministère et à la Préfecture.

Mais... ! Je m'étonne moi-même à évoquer la "fidélité" des forces de l'ordre en France ! Il y a résolument quelque chose qui est en train de changer dans le monde, l'incertain devient possible, le possible probable. Une riposte russe en Arabie Saoudite devient possible, un effondrement économique de l'Occident par un quatrième Choc pétrolier devient probable.

Le PSUNE ne voit, dans l'immédiat, aucune possibilité pour stopper cette guerre. Renseigner et réfléchir, voilà ce que nous pouvons faire, voilà ce que j'ai essayé ici. 

Si nous avions une Grande Europe Puissante, au moins partenaire fondamental, sinon même confédération, avec la Russie, alors que ferions-nous ? D'abord nous placerions les Etats-Unis en dehors de l'échiquier, un problème en Méditerranée est un problème exclusivement Européen (Mare Nostrum !). Cela semble assez simple à réaliser et ne constitue pas une ingérence.

Ensuite, notre priorité - qui est l'intérêt de l'Europe ne l'oublions pas - est le contrôle du problème nucléaire (entre autres...). Et ce problème ne peut pas se régler si nous ne mettons pas en oeuvre une pacification Iran-Israël, ou plus généralement une pacification Israël-Chiites-Chrétiens. On doit pouvoir imaginer de rassembler tous ces pays que nous appellerons "raisonnables", et qui sont par exemple le Liban, Israël, la Syrie, l'Iran. Il y a un front d'intérêt commun considérable à tous les niveaux : même au niveau culturel, entre ces pays chiites (une Syrie aux contours certes diminués mais permettant au pouvoir alaouite de se perpétuer démocratiquement), chrétiens et juifs, et l'Europe. Ce front stratégique, économique, commun, doit être mis en oeuvre dans le sens de la paix et de la puissance, sous le parrainage (RealPolitik) de l'Europe.

En Europe dans les années à venir, nous allons être terriblement confrontés au sunnisme (la quasi totalité des populations d'origine immigrée en Europe est sunnite), et l'axe (idéal) Israël-Syrie-Liban-Iran est le seul rempart réel (à l'extérieur), à long terme, face aux moujahidins pétrolifères et autres marionnettes américaines sunnites. Ces pays doivent bénéficier de tout notre soutien, en faveur aussi d'un décloisonnement moral et d'une forte "ouverture" à la civilisation européenne à laquelle ils appartiennent en partie. En bout de chaîne nous devons engager un désarmement nucléaire généralisé, dans le cadre de politiques de développement économique "durables" et de pacification par l'ouverture culturelle, les échanges, l'éducation et le leadership bienveillant, nécessaire, de l'Europe. Les Etats sunnites sont d'ores-et déjà et pour longtemps à présent, le territoire des Etats-Unis.

L'intérêt énergétique, économique, stratégique et surtout de "création de la paix et de désarmement nucléaire", est immense. Bien entendu, un tel axe relève aujourd'hui de la plus pure utopie, mais il est du meilleur intérêt pour ces pays et l'existence d'une République Européenne très "forte" facilitera considérablement le projet. Même dans l'immédiat, si Bachar El-Assad consentait à redessiner les frontières de la Syrie, il pourrait certainement gagner beaucoup de temps. Pour conclure, je dirais que nous avons cruellement besoin d'une Europe Nation au service des Européens, et non d'un Président français "élu par défaut", des services de l'US Navy et de ses escapades pétrolières à connotation crimogène.

A.A.W, PSUNE. #NonALaGuerreEnSyrie !

Notes :

ORIGINAL / SOURCE : http://thomasferrier.hautetfort.com/archive/2013/08/28/syrie-guerre-hollande-usa-assad.html  / Voir aussi : https://twitter.com/PSUNE_officiel

(1) https://twitter.com/UN_Spokesperson/status/37194748080123...

(2) http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/syri...

(3) http://www.reuters.com/article/2013/05/30/us-syria-crisis...

(4) http://www.europe1.fr/International/Syrie-les-forces-mili...

(5) http://www.francetvinfo.fr/monde/revolte-en-syrie/pourquo...

(6) http://www.kavkazcenter.com/eng/content/2013/06/25/17953....

(7) http://world.time.com/2013/08/09/the-failed-saudi-russian...

(8) http://en.wikipedia.org/wiki/Syrian_civil_war

(9) Attention images extrêmement choquantes : http://youtu.be/0zSBKq4BxNU

(10) Attention images extrêmement choquantes : http://youtu.be/_Wk-TAIcc4Q


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (94 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • cedricx cedricx 28 août 2013 13:50

     
    Le parti Europe-Ecologie Les Verts estime dans un communiqué qu’« une intervention, y compris militaire, nonobstant l’utilisation par la Russie et la Chine de leur droit de véto au Conseil de sécurité de l’ONU, est à ce stade inéluctable ».


    • Patrick Samba Patrick Samba 28 août 2013 15:53

      Un communiqué (Syrie : Le 21 août 2013 change la nature du conflit syrien. | Europe Écologie Les Verts) signé par :
      Pascal DURAND, Secrétaire National
      Hélène FLAUTRE, Présidente de la délégation des députés européens écologistes
      Jean-Vincent PLACE, Président du groupe écologiste au Sénat
      Barbara POMPILI et François DE RUGY, Co-Présidents du groupe écologiste à l’Assemblée Nationale

      Et les autres ? Tous les autres élus et responsables ils et elles disent quoi ?


    • Patrick Samba Patrick Samba 28 août 2013 17:33

      (9) Attention images extrêmement choquantes : http://youtu.be/0zSBKq4BxNU

      (10) Attention images extrêmement choquantes : http://youtu.be/_Wk-TAIcc4Q

      Effectivement choquantes (et diffusées sur le net par les auteurs des crimes !). Problème : est-ce en Syrie ?. S’il ne s’agit pas de mise en scène (et dans cette hypothèse les acteurs joueraient remarquablement bien !!), et qu’il s’agisse bien des « rebelles » en Syrie, alors qu’est-ce qui pourrait les empêcher d’utiliser du gaz sarin contre la population pour obliger les USA à intervenir ?


    • Patrick Samba Patrick Samba 28 août 2013 19:27

      Effectivement la deuxième vidéo vient d’être censurée. Serait-ce un signe fort ?
      La première ne l’est pas encore à cette heure http://youtu.be/0zSBKq4BxNU
      Or elle est aussi sinon plus choquante. Avec toujours la même question : est-ce en Syrie ?
      Si quelqu’un pouvait traduire le texte lu par les assassins, cela apporterait beaucoup à la compréhension de ces images.


    • alanhorus alanhorus 29 août 2013 09:25

      http://videos.mrconservative.com/video/Executing-Children-for-Supporti ;recent

      pour la vidéo des enfants lachement assassinés par les pseudos rebelles, qu’ils soit jugés et punis pour ces actes et tous les autres que nous ne connaissons pas encore mais que nous decouvrirons bientôt comme leurs mensonges sur les armes chimiques.

    • realTMX 29 août 2013 10:47

      Tout ceci est un montage éhonté. L’attaque chimique avait été planifiée par les USA dès le mois de janvier. Le Mail Online avait publié un reportage dessus avant de devoir se rétracter et payer une indemnité de 110000£ voir ici

      Une personne, Ayssar Midani, s’exprime très largement sur ce sujet ici ainsi que sur la situation en Egypte et en Iran.

      Je le répète, c’est de la propagande faite pour déstabiliser définitivement le Moyen-Orient et Israël en est le grand responsable.


    • Patrick Samba Patrick Samba 29 août 2013 12:20

      @ TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE

      j’imagine que votre post m’est adressé, alors je vous réponds :

      -se défaire d’un dictateur est une chose très compliquée, puisque par définition il peut être cruel.

      -il y a plus de deux ans débutaient les troubles en Syrie (Chronologie de la révolte syrienne | Les Rattrapages de l’actu)

      -à l’heure actuelle 100000 personnes auraient été tuées dans la population, et des centaines de milliers exilées : c’est une horreur, et il serait très difficile de rester indifférent face à une telle tragédie

      -à l’été 2011 un ancien responsable du Mossad et un général israélien à la retraite, scandalisés par Netanyahu, avait « trahi » leur pays en divulguant les plans d’attaques de l’Iran, lesquels prévoyaient le passage par l’espace aérien de la Syrie ; qui bien sûr s’y serait opposée (je n’ai malheureusement pas le lien de cette affirmation et j’espère que quelqu’un l’ayant conservé nous le donnera). Le régime d’Assad, pour Netanyhu, devait donc tomber. Et cette information, rendue publique (mais évidemment envisagée par les dirigeants syriens bien avant) ne les a forcément pas attendri , et ils sont devenus encore plus « obtus » (adjectif utilisé pour qualifier Assad)

      -depuis la situation en Syrie s’est notablement aggravée

      -et aujourd’hui « les » pays occidentaux s’apprêtent à mettre le doigt dans un engrenage dans lequel ils doivent le mettre (et pas seulement les occidentaux, mais tous les êtres humains capables de solidarité envers leurs « frères » martyrisés). Mais ils ne doivent pas le faire de la manière dont ils s’apprêtent à le faire, sur la foi d’une utilisation de gaz dont ils n’ont pas la preuve de l’origine, et sous le seul prétexte qu’Obama a parlé de ligne rouge. Car si par malheur la preuve devait être apportée qu’il s’agit en fait d’un acte horrible perpétré par les « rebelles », sa conséquence serait d’une extrême gravité, actuellement incalculable (amplification+++de l’effet Irak).


    • COLLIN 29 août 2013 13:25

      Ils ont tous signé leur future assignation au tribunal international qui sera mis sur pieds pour juger les criminels de guerre à l’issue du conflit qui s’annonce.

      Mais cette fois ci,les juges seront Syriens,Iraniens,Russes,Chinois,etc...

      Cela permettra,entres autres,de relancer l’industrie du chanvre en France (par ex. la corderie Royale à Rochefort...).

      Leur place : au bout de la corde.


    • appoline appoline 29 août 2013 22:54

      Europe écologie les verts, ce petit parti minable qui nous a pondu la ministre du logement ? Vous parlez d’une référence. Sans rire si vous vous forgez votre opinion en prenant pour argent comptant leurs argumentations, aie, la France n’est pas sortie de l’ornière


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 août 2013 14:23

      Un très beau texte, toujours d’actualité

      Que diable allait-il faire dans cette galère

      « C’est à vous, Monsieur, d’aviser promptement aux moyens de sauver des fers un fils que vous aimez avec tant de tendresse.- Que diable allait-il faire dans cette galère ? Il ne songeait pas à ce qui est arrivé. - Va-t’en, Scapin, va-t’en vite dire à ce Turc que je vais envoyer la justice après lui. - La justice en pleine mer ! Vous moquez-vous des gens- Que diable allait-il faire dans cette galère ? – Il faut, Scapin, il faut que tu fasses ici, l’action d’un serviteur fidèle. - Quoi, Monsieur ? - Que tu ailles dire à ce Turc, qu’il me renvoie mon fils, et que tu te mets à sa place, jusqu’à ce que j’aie amassé la somme qu’il demande. - Eh, Monsieur, songez-vous à ce que vous dites ? et vous figurez-vous que ce Turc ait si peu de sens, que d’aller recevoir un misérable comme moi, à la place de votre fils ?- Que diable allait-il faire dans cette galère ?[...] »Les Fourberies de Scapin, II, 7

      • heliogabale heliogabale 28 août 2013 15:10

        Article intéressant.

        Cependant le secrétaire d’Etat, c’était Colin Powell et non pas Baden Powell, très grand guitariste brésilien.

        Je ne pense pas que la Russie irait attaquer l’Arabie Saoudite. La Syrie ou l’Iran pourrait le faire.

        En cas d’attaque de l’Otan, l’extension du conflit commencerait vraisemblablement au Liban. La Jordanie, la Turquie et l’Irak sont également des territoires de choix pour une réplique syrienne. Une réplique de la Syrie contre Israël ne pourrait se faire sans le consentement de Poutine.

        C’est chaud en tout cas : c’est à se demander si les dirigeants occidentaux n’ont pas à leur disposition des éléments qui leur laisse penser d’une aggravation prochaine de la crise.


        • Gelezinis Vilkas Gelezinis Vilkas 28 août 2013 19:12

          Merci d’avoir lu mon texte. 


          Oui en en effet gros lapsus, COLIN POWELL et non Baden Powell, qui est aussi l’homonyme d’un grand tacticien britannique.

        • Mowgli 2 septembre 2013 09:25

          Chez moi, Baden Powell c’est le père du mouvement scout. Et s’il souffrait de la gratte, c’est à cause des aoûtats, à force de coucher sous la tente.


        • maQiavel machiavel1983 28 août 2013 16:14

          Irresponsables faiseurs de chaos ? Non, le chaos est une stratégie qui n’a rien d’irresponsable, elle peut être organisée et réfléchie ! Le chaos est une échelle  !!!


          • Xenozoid Xenozoid 28 août 2013 22:14

            bien sur, le pouvoir, et toujours quelque coup d’avance


          • appoline appoline 29 août 2013 22:59

            Bien sûr, cela permet d’avoir les mains libres quand le petit peuple ramasse les morceaux, cela s’appelle faire diversion ; en plus il ne faut pas oublier que les trois cercles du haut, le bilderberger, la trilatérale et le CFR, veulent réduire considérablement la population mondiale. Tout ça leur permettrait de faire d’une pierre deux coups


          • Pingouin094 Pingouin094 28 août 2013 17:16

            Article interressant mais qui oublie un point :

            Quid des manifestations massives anti - Assad de l’année 2011, réprimée dans le sang par l’armée syrienne.
            Quid des premiers rebelles, qui ne furent en aucun cas des jihadistes, mais bien des déserteurs de l’armée régulière syrienne, qui se sont mutinés contre l’ordre qui leur était fait de tirer sur leur propre peuple ?
            Oubliez vous que les groupes jihadistes ne sont entré dans le conflit que relativement récemment, à l’été 2012, il y’a un peu moins d’un an alors que le conflit dure depuis 2 ans et demi.

            Non, ce conflit n’est pas inventé de toute pièce de l’extérieur. Par contre, il se fait effectivement vampiriser par l’extérieur, par l’Arabie Saoudite, le Qatar, Al Quaeda. Mais d’abord parcequ’à cheval donné, on ne regarde pas la dent et que les rebelles syriens n’ont pas craché sur les armes donnés par Al Quaida, ou même l’Arabie Saoudite tant ils en étaient dépourvus et même si c’était pour des movitations bien éloignés des leurs.

            Le peuple syrien soutenant à 70% Bachar est un mythe. Une armée rebelle en majorité étrangère, moins nombreuse, moins bien armée, moins bien entraînée et sans soutien de la population capable de mettre en échec l’armée régulière jusque dans les faubourgs de la capitale relève de l’absurde.
            La seule force de la rebellion qui lui permet de résister contre un ennemi mieux armés, mieux entraîné, c’est justement son appuis dans la population. Alors, peut être qu’il n’y a que 100 000 fusils, ils sont effectivement sous armés. Mais que 100 000 hommes prêt à les porter ? J’en doute fort. Ils doivent être bien plus nombreux, pour arriver à tenir contre le régime.


            • Gelezinis Vilkas Gelezinis Vilkas 28 août 2013 19:24

              Non, ce qui, - cela n’engage que moi-, doit se produire, c’est :


              1. 99% des alaouites, druzes, chrétiens doivent soutenir Assad, sans parler du cas « kurde » qui joue sa propre stratégie anti-rebelles. Bien sûr, au moins la moitié des sunnites, qui sont majoritaires dans le pays et constituent l’essentiel de la population à démographie élevé, très pauvres, également immigrés, est « par défaut » hostile à Assad... dire que 70% des syriens sont pour Assad n’a pas de sens, cela revient à dire que 50% d’Israel-Palestine est pour Israël.

              2. Les rebelles utilisent la population comme bouclier, alors que, en face, c’est le contraire. Grand classique (et d’ailleurs le parallèle avec Israel est évident !, on pourrait presque comparer les Palestiniens aux « Rebelles + Sunnites »). Cela permet donc d’agir très différemment et avec moins d’hommes. L’armée syrienne ne peut pas du tout utiliser tous ses moyens, sinon elle tuerait des civils, et cela est rapporté au niveau international, etc. concrètement, les rebelles se cachent dans la population et génocident là où ils sont occupants.

              3. Les manifestations de 2011 étaient communautaires ! (voir 1.)

              4. Les conséquences du chaos dans ce pays seront absolument catastrophiques....

            • David 29 août 2013 09:50

              Les milliard des qataries et de l’Arabie saoudite aide surement bien les « rebelles » pour résister si longtemps. Ne pas oublier que l’armée syrienne est une armée de conscrit à majorité sunnite. Si l’on avait affaire une révolution, l’armée se serait rangé du coté du peuple (plus facilement qu’une armée de volontaire) ou aurait déserté en masse. Ce n’est apparement pas le cas.


            • files_walker 29 août 2013 18:32

              @Pingouin094

              « Quid des manifestations massives anti - Assad de l’année 2011, réprimée dans le sang par l’armée syrienne. »

              Ca c’est ce qu’on nous a dit. J’ai lu qu’il existait des témoignages parlalnt d’aqents extérieurs.
              Je ne sais pas ce que valent ces témoignages, mais je suis sur que les infos officielles et celles de nos médias dominants ne valent pas tripette.

              Ils l’ont prouvé à maintes reprises.

            • Paco 28 août 2013 18:43

               Assez d’accord avec cette analyse, mais le paragraphe sur la manif pour tous y jette un voile nauséabond.


              • Gelezinis Vilkas Gelezinis Vilkas 28 août 2013 19:30

                Je donne l’exemple de la manifpourtous comme « mouvement d’opposition » le plus important de la population au gouvernement, afin de déterminer s’il y a une efficacité, une possibilité quelconque, je ne me prononce pas POUR OU CONTRE la manifpourtous... et quand bien même !


                NOTA BENE : mon article et mes messages sont signées : A.A.W. ; et non l’auteur régulier du compte Thomas/gelezinis.

              • Edward Bernays Edward Bernays 28 août 2013 18:53

                les gens favorables à l’intervention française sont des gens « qui ne sentent pas ce que c’est qu’être Français » @ Mitterrand.

                Personnellement, je considère qu’accepter ce mensonge, après les multiples exemples historiques de guerres « scénarisées » n’est pas seulement une preuve de bêtise, mais aussi un aveu de double allégeance.....

                Seul « l’anti-France » peut cautionner cette guerre d’agression.


                • almodis 28 août 2013 19:03

                  Le peuple syrien soutenant à 70% Bachar est un mythe


                  comment le savez vous ? ( à Pingouin )

                  • almodis 28 août 2013 19:13

                    j’ai beaucoup aimé votre politique fiction concernant la riposte russe ! 

                    cependant vous oubliez le pétrole lybien qui est à l’OTAN , à présent ... 
                    ceci dit , bravo pour la vigueur de vos arguments ( mis à part le mariage : hors sujet , quoique , comme diversion , on ne pouvait trouver mieux ! )

                    • yt75 28 août 2013 20:28

                      Rappelons quand même que la raison majeure de cette affaire cela reste :

                      http://blogs.mediapart.fr/blog/yt75/030713/transition-energetique

                      Et il serait sans doute urgent de sortir de la légende "premier choc pétrolier=embargo Arabe=géostratégie=rien à voir avec les contraintes géologiques". Le premier choc était avant tout la conséquence directe du pic de production des Etats-Unis en **1970**. Résumé en fin de post :

                      http://iiscn.wordpress.com/2011/05/06/bataille-et-lenergie/

                      On est dans la suite.


                      • COLLIN 29 août 2013 13:34

                        - 1 ,rien que pour la référence à l’organe de propagande atlantiste « médiapart » smiley


                      • Ankhe 28 août 2013 20:44

                        Mis à part une petite erreur sur le prénom de Powell (Colin et non Baden), très bien. Seul bémol, « le leadership bienveillant, nécessaire, de l’Europe ». Et si nous lâchions cette mentalité coloniale ? Et si nous laissions ces peuples grandir tous seuls ? Il me semble qu’en Egypte, ils se sont très bien débrouillés sans notre « leadership » pour savoir ce qu’ils voulaient et l’obtenir.


                        • smilodon smilodon 28 août 2013 21:00

                          La Syrie n’est pas le Mali, ni l’Irak, ni même la Libye !!!.... Faut surtout pas y mettre un doigt de pied là-bas !!....Jamais !.... Pas les mêmes « connexions » géo-politiques ! Si François espère s’y balader sous les ovations, il rêve !.... On a envoyé au Mali une armée, une ARMEE, contre des clans de terroristes assez bien identifiés. On a gagné !... Soit-disant.... Les problèmes « intrinsèques » n’étant pas réglés pour autant !.... Mais bon, ok, il fallait y aller, même « seuls » !... L’Irak, jamais il ne fallait y aller, mais trop tard !... La Libye, ok aussi..... Même si on sait très bien que Kadhafi hors jeu, tout ne s’arrangera pas en 6 mois !.... Mais la Syrie, c’est une autre paire de manches !.... Là, on va toucher plein de « gens » !.. Mécontenter plein de « gens » !!... Même les ricains iront vite fait, pour « l’image », et repartiront aussi vite après !... Pour plein de « raisons » !... N’allons pas nous fourvoyer dans ce piège !..... Y’a rien de bon à en tirer !.... Vraiment RIEN !..Que ce gouvernement ne cherche pas à gagner des points ici, en envoyant nos soldats se faire tuer là-bas !.... Nos soldats méritent mieux que de mourir pour rien !...... 1 soldat français mort pour rien, ne vaut pas 1 point de plus dans les sondages !... Que nos gouvernants n’oublient pas çà !...... 1 soldat mort dans ces conditions, c’est 10 points de moins !...... Si on peut beaucoup pour les « arabes » ici, on ne peut rien pour les « arabes » chez eux !..... C’est de « l’ingérence ».. !!.. Désolé !.... Adishatz.


                          • Lou Lou 29 août 2013 01:10

                            Kennedy qui voulait se débarrasser de la réserve fédérale et sortir le plus vite du Vietnam et Martin Luther King avec ses discours enflammés farouchement contre cette guerre représentaient un danger pour le complexe militaro industriel et les banksters de l’ époque ...
                             
                            Leurs assassinats marquent la fin du rêve américain ...
                             
                            LB Johnson, Kennedy encore chaud commandera 9000 hélicoptères, renforcera la présence au Vietnam en utilisant des armes chimiques comme l’ agent Orange ...
                             
                            Oblabla est le 1er président noir a avoir bombardé l’ Afrique ...
                             
                            Les US ont bombardé près de 40 pays depuis la fin de la 2 ième guerre mondiale ....
                             
                            Oblabla hésite car il sait qu’ un seul Onyx SS-N-25 le missile hypersonique Russe le plus rapide de tous, fait partie de l’ arsenal de l’ armée Syrienne et coulerait un des bateaux de guerre US ...
                             
                             


                            • le moine du côté obscur 29 août 2013 06:42

                              Disons que nous sommes à deux doigts de l’inconnu et c’est assez effrayant. Si les dirigeants occidentaux étaient des personnes sensées nous n’en serions pas là, mais nous savons que ce sont des affairistes et des dérangés. Des gens qui n’ont cure des souffrances des gens et quand ils décrivent Bashar Al Assad on jurerait que c’est d’eux qu’ils parlent. M’enfin pour qui nous prennent-ils ? Ils ont de jolis mots à la bouche tels que « droits de l’humain », « démocratie », « liberté » etc... Qu’ils les appliquent eux-mêmes d’abord, après on en reparlera. Je ne pensais pas vivre une telle situation m’enfin il ne faut jamais dire jamais dans un monde aussi bordélique. La chose qui me chagrine ce sont les victimes civiles actuelles et potentielles qui n’ont rien demander à part vivre. Mais pour leurs intérêts les grands de ce monde ou prétendus tels sont prêts à sacrifier des millions de vie. Et certains les soutiennent ? Quand on fait son lit on s’y couche...


                              • morice morice 29 août 2013 09:56

                                on affiche joyeusement le couple glamour : ça tourne à l’idolâtrie, chez vous.... Vilkas !!! 


                                incroyable on se croirait dans People mag....

                                Sur l’emploi en lui-même de gaz sarin il y a une semaine, il n’y a à l’heure actuelle pas le moindre commencement d’une preuve que le crime ait été commis par le gouvernement de Damas.

                                c’est ça... l’ONU le sait déjà, pourtant... vous MENTEZ.

                                • morice morice 29 août 2013 16:57

                                   le négrier favorable à la colonisation melting potes américaine ?


                                  pardon ?

                                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 29 août 2013 10:51

                                  Obama ne fera pas autre chose que ce qu’ont fait ses prédécesseurs, il obéira à « l’intelligence » américaine et à son armée barbare. Il faut juste préciser que si la destruction de la Syrie ait lieu ce sera la victoire de la France de Fabius qui aura réussi à convaincre les USA et les Anglais, d’abord d’armer « les rebelles » puis ensuite de réduire en cendre la nation syrienne. Les intrigues sont toujours françaises, la violence barbare est américaine. Hier c’est le président TOTO qui s’était fait applaudir par les ambassadeurs des pays morts qui ne comprendront jamais rien !

                                  Ce qui est bizarre c’est cette désinformation bâtarde que personne n’arrive à combattre : Ainsi les chaines merdiques de l’intox françaises mettent les attentats en IRAK sur le compte de la guerre en Syrie, ce qui est totalement absurde ! Javais expliqué des milliers de fois qu’un peuple terrorisé finit toujours par reproduire lui-même le terrorisme pour s’autodétruire. La France plus grand pays terroriste du monde en a évidemment la plus grande expérience pour avoir crée les laboratoires de la THÉORIE ET DE LA PRATIQUE DU TERRORISME EN AFRIQUE DU NORD ! Forte de cette expérience, elle avait influencé puis enrôlé les USA dans les guerres de destruction en Irak, en Yougoslavie et dans tous les « pays arabes » où se prononce encore le nom de « Mohammed » ! La France jouit en entendant les « expressions honteuses » : « La France est juste », « Vive la France », « Vive Sarkozy », « Vive Hollande »...ces phrases prononcées par des indigènes presque apatrides étant mal gouvernés et interdits de vivre sur leurs propres territoires à cause des régimes soumis et assimilés à l’Elysées hyper-nazie !

                                  L’OCCIDENT (CE FRAGMENT OUEST DE L’EUROPE, ORIGINE DE TOUS LES MAUX DE LA PLANÈTE) ) A PERDU LA GUERRE, MÊME S’IL ARRIVE A RÉDUIRE EN POUSSIÈRE TOUS LES « PAYS ARABES », IL NE RESSUSCITERA PAS : IL EST FORTEMENT OXYDÉ !

                                  Toute la désinformation, toute la perfidie, toute la diabolisation que l’État français a répandues durant ces dernières années dans le but de détruire les cultures et les peuples se retournent contre la France et elle fera face à elle-même !

                                  Le rêve du pasteur noir réduira en poussière le « rêve américain » et le projet européen du nazisme français éveillera les pays de l’Europe exploités qui refuseront désormais de suivre ! L’OCCIDENT A PERDU...même s’il détruit la Syrie comme il a détruit l’Irak et l’ensemble des « pays arabes » qui ne comprennent rien !


                                  • BlackDjai BlackDjai 29 août 2013 13:21

                                    Vous croyez Mr Madjour fou, mais est-ce la FrancAfrique vous dit quelque chose ?

                                    Depuis que la France a quitté le territoire africain, elle s’est toujours battu pour que les présidents des anciennes colonies francaises viennent lui manger dans la main( je ne vais pas vos refaire un cours d’histoire).

                                    Vous vous offusquez de ce que cite Mr Madjour, mais apparemment vous avez une mémoire de poisson rouge, 3 tours de bocal et on oublie tout !!!!! La France a soutenu et soutien encore toute dictature qui facilitent son expansion économique (suffit de voir la Birmanie, par ex, le Qatar, l’Arabie Lihoudite, la Cote D’ivoire, ......etc etc ). 

                                    Lorsque vous vous regardez dans la glace, éviter de vous regarder le nombril, ce n’est pas à cet endroit que l’on fait son examen de conscience.


                                  • morice morice 29 août 2013 16:58

                                    et les autres sionistes du Purinement Sexialiste .


                                    c’est un peu forcé comme com’ ça non ? Même aux temps du gauchisme forcené on aurait pas osé...

                                  • BlackDjai BlackDjai 29 août 2013 14:19

                                    Bien envoyé smiley Car lorsque l’on voit les pays les plus bélligérants dans cette aventure, vous vous apercevrez que le lobbying de ceux qu’on ne peut nommer EST LE PLUS PUISSANT, ..... et je ne crois pas au hasard. Quels sont les intérets francais, anglais et américains à cette aventure ? Mise à part aidé l’entité de merde à lui enlever une grosse épine, en cassant l’axe de la Résistance Iran - Syrie - Hezbollah, afin de l’affaiblir de façon à ce que ces chacals puissent encore s’approprier une partie de la Syrie afin de contruire leur Eretz Israel à la con !!
                                    Pourquoi Fabius est-il parti en Israel, si ce n’est pour dire à ses maitres qu’il applique bien ce qu’ils leur ont demandé, à l’insu des intérêts du peuple francais !!!!!!

                                    Je ne souhaite qu’une chose, que les francais se rendent compte que leurs politiciens SONT DEVOUES à ce Cancer plutot qu’aux soucis qu’ils rencontrent tous les jours (la dette, ralentissement economique, le chomage, les soins de santé, la retraite, ...etc). Qu’ils se rendent enfin compte que des sionistes dirigent leur pays dans l’intéret d’un autre nation !!!!

                                    S’ils ne se réveillent pas, les politiques bellicistes de Paris, pourraient, à moyen terme, amener la mort dans les rue de France.


                                  • Edward Bernays Edward Bernays 29 août 2013 19:44

                                    une excellent video qui résume parfaitement l’état d’esprit des Français réels !!!

                                    Le bobo PS-UMP n’y verra sans doute qu’une video « nauséabonde » (mot typique du registre rhétorique de l’ennemi pleurnichard-apatride).


                                  • lloreen 29 août 2013 22:47

                                    « le lobbying de ceux qu’on ne peut nommer »

                                    Si.Appelez le le lobby des tueurs en série.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès