Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Syrie : pas de gaz sarin selon des experts US

Syrie : pas de gaz sarin selon des experts US

Selon des experts indépendants états-uniens et européens spécialistes des armes chimiques et bactériologiques, le rapport de l'administration Obama sur l'utilisation de gaz sarin par les troupes d'Assad serait sujet à caution. Ceux-ci contestent les conclusions du rapport et n'ont pas retrouvé de preuves de l'utilisation du gaz sarin dans ce dossier (Sarin gas use doubted. Experts don't see evidence). Jean Pascal Zanders, spécialiste belge des armes chimiques et ancien chargé de recherche auprès de l'Institut d'Études de Sécurité de l'Union européenne (IESUE) déclare : "Non seulement nous ne pouvons pas prouver une attaque au gaz sarin mais en plus nous n'observons pas ce que nous aurions dû constater si il y avait eu une telle attaque". Il constate l'absence surprenante de photos ou de vidéos (prises à partir des téléphones mobiles) des corps des victimes soumis à ce genre d'attaque, ce qui est toujours le cas dans ce genre de situation pour dénoncer des exactions commises par l'autre camp. Les seules photos dont on dispose sont celles de l'enquête du quotidien français Le Monde mais elles ne montrent pas de cadavres de victimes portant les stigmates usuelles liées à l'utilisation de ce gaz (cf. plus bas).
Des experts états-uniens déclarent ne pas avoir pu consulter les preuves intangibles de l'utilisation de gaz sarin avancé par l'administration Obama et notamment les échantillons sanguins. Greg Thielmann s'étonne en tant que membre de l'Association de Contrôle des armements aux USA de l'absence d'une "chaîne de contrôle concernant les échantillons physiologiques de ceux qui ont été exposés au gaz sarin". Même s'il n'écarte pas complètement la possibilité d'utilisation de gaz sarin, il note que les accusations du rapport sont formulées avec la plus grande réserve. Plus exactement qu'elles sont "soigneusement et prudemment exprimées" (carefully and prudentially worded). Selon Philip Coyle, expert international sur le contrôle de l'armement et la non prolifération nucléaire à Washington, le peu de données fournies par l'administration Obama ne permet pas de conclure à l'utilisation de gaz sarin en Syrie.
Selon Anthony Corderman, expert au Center for Strategic and International Studies à Washington, "l'argument du gaz sarin en Syrie pourrait être un stratagème politique" visant à lutter contre l'armement du Hezbollah en Syrie.

Enfin Zanders (déja cité), expert international en arme bactériologique et chimique et ancien directeur du projet de prévention contre les armes bactériologiques à Genève, remet en cause l'enquête du Monde en déclarant qu'elle pose plus de questions qu'elle n'apporte de réponses.
Parmi les questionnements il y a la présence de ces vidéos de rebelles portant des masques alors que le gaz sarin tue par simple pénétration au travers de la peau, l'absence de combinaison de ces rebelles laisse à penser qu'il ne s'agissait pas de gaz sarin. De même les déclarations des journalistes du Monde rapportant les propos d'un médecin qui déclare avoir fait 15 injections rapprochées d'atropine à un rebelle ayant été en contact avec le gaz ne sont pas crédibles. En effet de par leur nombre, ces injections auraient été mortelles. Cet expert en armes chimiques et bactériologique s'étonne de l'absence de décès parmi le personnel médical lorsque celui-ci a été en contact avec les victimes du gaz sarin et de ses résidus. D'autant plus que sur ces vidéos, le personnel médical porte uniquement des masques en papier totalement inefficaces contre les effets des résidus de sarin (encore présent sur les prétendues victimes). Enfin le délai d'acheminement des victimes depuis l'endroit où elles auraient été gazées et l'hôpital lui parait incompatible avec leur survie dans un contexte d'attaque au gaz sarin. Son action étant usuellement extrêmement rapide.

Autant d'éléments qui devraient inciter les dirigeants occidentaux et leurs communicants à la plus grande résserbe au lieu que d'inciter à la guerre.Episode qui n'est pas sans rappeler les horreurs de l'invasion iraquienne et ses 1 million et 500.000 morts irakiens depuis 2003. 


Source :
The Herald Sarin gas use doubted. Experts don't see evidence


Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • gorio 15 juin 2013 16:59

    La propagande informative remplace et annule l’information propagandiste qui elle-même suppléait le message , la main sur le coeur de M.Fabius, qui jure, ses grands morts, que Assad il fait rien qu’à envoyer du gaz sarin sur les syriens.

    On attend avec gourmandise les informations vraies qui contre-disent en partie les doutes de ces scientifiques nous disant qu’ils sont peut être pas tous indépendants. L’un au moins aurait été vu en train de manger avec B.Tapie et un autre a dormi dans la même ville que Dieudonné, si c’est pas une preuve ça, j’arrête le métier de journaliste...hein

    • marcdouziech 15 juin 2013 20:18

      Hehe ! Par contre, je ne serais pas surpris que Fabius couche avec le journaliste du monde, celui qui se protege du gaz sarin avec un mouchoir, et se soigne avec du colire. Le même qui se déclare « rapporteur » de faits et contredit Roland Dumas. On croit rêver. 


    • bluerider bluerider 15 juin 2013 17:07

      il n’est pas si facile de trouver un journaliste expert en gaz militaires capable ou de se faire embarquer par des rebelles qui font de la propagande avec la bénédiction des USA-OTAN-CCG, ou de fabriquer de A à Z (peu probable) une histoire pareille... aussi dénuée de sens qui plus est.... la bête rare n’existe pas à tous les coins de rédaction. Il ne faut pas jeter la pierre à toute la profession.

      En revanche,que ce soit Le Monde qui se colle à ce sinistre travail de sape des opinions publiques et de collaboration avec une partie d’un conflit, dont par ailleurs les innombrables reportages de confrères montrent les atrociité, l’idéologie mortifère, les mensonges répétés et innombrables, et les manipulations de toutes sorte, me semble relever, sinon du conseil de guerre ou du TPI, du moins du syndicat de la presse et de l’ouverture d’une enquête parlementaire où figurent des spécialistes des médias et de la Syrie à parité.

      Que Le Monde abrite des ordures, cela peut se concevoir, il y en a comme partout, mais que ces ordures « fassent mine d’accuser » pour que la chaine se transforme dans la bouche de Fabius ou Obama en « LIGNE ROUGE DEPASSEE » est monstrueux de couardise et de duplicité. C’est un comportement de vendus, de « jaunes », de traitre à leur déontologie... ce sont des criminels de l’information... car derrière ces accusations qui n’en sont pas, le Monde sait bien le but visé,les effets recherchés... il y a tromperie, mensonge vis à vis du lecteur sur la nature de l’information délivrée... on dit peut-être par écrit, mais on suggère certain dans l’inconscient... d’autant qu’on voit aujourd’hui où cette abominable duplicité mène nos hommes politiques : A adopter un comportement OPPOSE aux voeux du peuple. A 180° opposé aux voeux du peuple, entre 70% et 80% de la population européenne et américaine sont CONTRE ARMER les rebelles... c’est du déni de dialogue démocratique absolument orwellien. Car à BIEN LIRE, les journalistes n’affirment RIEN DU TOUT, juste ils circonscrivent un doute en forme de quasi certitude mais ce n’est pas affirmé comme une certitude, non !!! c’est plus vicieux que cela !!! Un tél acte de journalisme, à partir de preuves qu’aucun expert ne peut voir me semble im-Monde.

      J’accuse ici le Monde de nous mentir.
      J’accuse le Monde de ne pas vouloir diffuser l’intégralité de ses informations à la planète, russes y compris.
      J’accuse Le Monde de diffamer des citoyens syriens par amalgame.
      J’accuse le Monde d’inciter à pratiquer l’amalgame à partir de leurs accusations
      J’accuse le Monde sur le fond de leur article, et leur demande de faire expertiser leurs « trouvailles » par un comité d’experts relevant de l’ONU ou de l’Organisation Mondiale de la Santé, ou du TPI..
      J’accuse le Monde de ne pas donner leurs conclusions aux Russes et aux Chinois pour qu’il fassent leur propre contre-analyse. Il n’y a pas de solution US-OTAN-CCG dans cette crise.
      J’accuse le Monde de causer la prolongation du conflit CONTRE les opinions publiques et CONTRE les syriens eux-mêmes.
      J’accuse donc le Monde de participer au génocide en cours comme Média de propagande.

      Il n’v a pas de mots, à y bien réflèchir.

      Un peuple a la presse qu’il mérite.

      Nous ne méritons certainement pas d’avoir Le Monde.


      • bluerider bluerider 15 juin 2013 17:21

        On est loin d’un Ellsberg, ou même d’un Fabrice Arfi ! Eux ont exposé au monde entier leurs trouvailles. Idem de Denis Robert et Clearstream. Il travaille à livre ouvert..... honte sur cette équipe de pieds nickelés de l’im- Monde.


        • S2ndreal 15 juin 2013 21:01

          Le gaz sarin sert à faire passer le soutien massif des gouvernements US, Français et Anglais à leurs peuples. Une défaite sévère de ces gens était en route. C’est vu comme une victoire des Iraniens, des Russes et des Chinois. Le terrain de l’affrontement est la Syrie. Les rebelles sont en voie d’effondrement. Laissés à eux-mêmes, la question aurait été réglée sans douceur (Assad n’est vraiment pas un tendre) mais avec moins de morts, moins de casse, moins d’horreurs. Maintenant, cette guerre par Syriens interposés va se prolonger indéfiniment.


          • CN46400 CN46400 16 juin 2013 08:19

            Question : Pourquoi c’est la France du socialiste Hollande qui a découvert le « gaz sarin en Syrie » ?

            Tout simplement parceque les GB , et les USA, après les ADM irakiennes nauraient pas été crédible. Par contre les français, désormais reOTANISés, un peu de gauche, peuvent se charger des basses maneuvres..... Fabius joue les Colin Powel, on attend juste les fioles !


          • Login Login 16 juin 2013 08:45

            Les méthodes do début du 20eme siècle ne fonctionnent plus au début du 21eme. 










             

            • husky husky 16 juin 2013 13:01

              avec l’élection de samedi qui porte à la tète de l’Iran un modéré « anti bombe », 

              on peut penser que les us , et donc L’OTAN vont revoir leur position quant à une intervention en Syrie, je l’espère 
              et cela calmera nos va-t’en-guerre(s) BHL, Fabius....
              Et j’espère qu’ Assad, après en avoir fini avec ces cannibales saura trouver la voie des réformes dont la Syrie a besoin

              • soi même 16 juin 2013 14:24

                Timidement Obama à reconnus les accusation Franco britannique, bizarre, j’ai dt bizarre, comme c’est bizarre !


                • OMAR 16 juin 2013 16:04

                  Omar 33*

                  Salut Sam :« Episode qui n’est pas sans rappeler les horreurs de l’invasion irakienne et ses 1 million 500.000 morts irakiens depuis 2003 ».

                  Depuis les mensonges éhontés mais aux conséquences désastreuses et barbares de Bush et Tony Blaire, nous assistons à un relais que se passent certains dirigeants occidentaux et qui vise ni plus ni moins, que la destruction du monde arabo-musulman et le massacre de ses peuples.

                  Sarko a eu sa guerre de Libye et Hollande celle du Mali.

                  Alors, pour ce sioniste de Fabius, il lui faut celle de la Syrie.
                  Tu parles, casser du bougnoule, sa rapporte et c’est dans l’air du temps.

                  Et qu’importe que le sarin ne soit pas utilisé, car il a été prouvé que l’armée syrienne utilise bien du poivre noire dans sa popote.
                  Et ça, c’est déjà grave, très grave....


                  • Esprit Critique 16 juin 2013 16:05

                    Souvenez-vous, seulement il y a un moi a peine :

                    D’après des « journalistes » du « Monde », « ils avaient senti des gaz, sans doutes du gaz Sarin »

                    Ce gaz est inodore te foudroyant .

                    Des témoignages « authentiques » ! .


                    • Shade 16 juin 2013 16:12

                      Ils ont dû confondre Sarin avec Sarrasins. 


                      • marcdouziech 17 juin 2013 13:22

                        On ne va pas chercher a justifier un etat qui se dote d armes chimiques, quoique son voisinnage pointant des armes atomiques puisse être un motif recevable.

                        En tout cas, la non-signature de la Syrie affranchit Hassad d avoir a se justifier sur l approvisionnement et le stockage. Mais ça, la presse ne le rappelle pas.
                        Poutine dans le même sens, confirme qu il continue a armer la Syrie, dans le respect des lois internationales... Qu est ce qu ils vont pouvoir inventer au G8 ? J ai hate de voir comment va continuer la propagande.

                      • ovni 17 juin 2013 13:59

                        moi aussi j ai hate de voir ce que le G8 va inventer.je sent que cela va être comique.peut etre vont ils nous montrer une petite fiole et a l intérieur une arme de destruction massive extra terrestre donné a bachar par les russes.lol

                        ok je sors !!


                      • bo bo 17 juin 2013 12:12

                        Tout cela est tout simplement criminel....que de mensonges digne d’une propagande des années 30.


                        • le moine du côté obscur 17 juin 2013 14:08

                          Quand prendra fin la tragédie du peuple Syrien ? Malheureusement difficile de répondre à la question ! Nous sommes dans un monde plus insensé que je ne le pensais avant. Je ne pensais pas que des dirigeants « démocratiquement élus » (si ça veut dire encore quelque chose) puisse se foutre de nous de la sorte en utilisant des ficelles usées et récemment utilisées ! Mais pour qui nous prennent-ils ? Dire qu’il y a des abrutis qui avalent ça sans utiliser leur sens de critique. Ben Laden tué disent les médias, mais où est le cadavre ? Où sont les ADM de Hussein ? Où sont les preuves irréfutables que Bashar Al Assad a utilisé du gaz sarin ? L’ignorance est certes un crime mais se complaire dans l’ignorance et la bêtise est un crime encore plus grand. Mais je crois que de telles choses contre-nature ne peuvent tenir ! Même s’il est clair que nous passerons par des moments difficiles surtout si ceux qui ont le pouvoir de faire changer les choses ne font rien. Mais même si les choses doivent changer nous passerons par une période de chaos et d’anarchie. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès