Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > « Tea Party » : Certains ont séché les cours d’anglais...

« Tea Party » : Certains ont séché les cours d’anglais...

Tea party, droite des républicains ? C’est un peu plus compliqué que ça...

Tea Party, le buzz word des médias, notamment en France, en ce jour de mid term élections. Il faut dire que tous les éléments y sont :
1. de la nouveauté, ca change du débat bi partisan.
2. des méchants. Les Tea partier aiment les armes à feu et veulent descendre les gentils démocrates
3. du suspense.
4. Le retour de l’inculte et vulgaire Sarah Palin.

Alors, quelques remarques.

D’une part, tea party, c’est pas party comme dans political party, mais comme dans surprise party ; donc en "français" (avec beaucoup de guillemets) on devrait dire la Tea Party, et non pas le Tea Party.

D’autre part, Sarah Palin n’est pas une Tea Party mamma grizzli. C’est une Républicaine en marge de son propre parti, qui s’est raccrochée au mouvement de la Tea Party, puisque son soit disant conservatisme a largement été mis en brèche par les éléments de sa vie personnelle et familiale, telle que la grossesse de sa fille mineure. Par contre, ce qu’elle a gardé des Républicains, c’est le gout pour des Etats-Unis en guerre permanente contre le monde entier, idée absolument absente des opinions Tea Partier et libertariennes.

Enfin, tea party, pour ceux qui l’ignoraient encore, est un jeu de mots sur la Boston Tea Party, un épisode fondateur de l’anti étatisme et de l’anti centralisme US quand les colons se sont révoltés contre les taxes que la couronne d’Angleterre tentaient de leur imposer. Un peu comme si chez nous, un parti prenait pour nom "la coalition 1789".

Une remarque sur la fascination des journalistes vis-à-vis de l’amour des armes à feu que les Etats-Uniens entretiennent : nous sommes mal placés, en France, pour donner des leçons. Le quart des armes françaises légalement détenues car déclarées se trouvent en Corse . On a jamais vu de reportage type Bowling for Columbine expliquant que si les gendarmes français se faisaient tirer dessus en Corse, c’est aussi parce que les habitants sont experts en armement et explosif.

Depuis 2 ans, le Président Obama affronte des défis auxquels les Etats-Unis n’ont jamais été confrontés. La crise à laquelle ils sont confrontés trouve ses racines dans le décalage entre la capacité productive de leur pays et la réalité de la compétitivité de leurs concurrents, sans parler des très sérieuses déviances vis-à-vis de l’idéal libéral (au sens économique) auxquels ils font face. Mine de rien, les Etats-Unis ne sont plus aussi libéraux que la Suisse, Hong Kong, le Luxembourg ou le Canada. Il faut le dire. Quand les Etats-Unis d’Amérique en sont réduits à demander à la SEC (l’administration boursière) de menacer UBS de lui retirer sa licence bancaire pour un problème fiscal (avec l’IRS), un peu comme si, suite à un litige sur votre impôt sur le revenu, on vous menaçait de vous retirer la nationalité française, ils déçoivent énormément.

Quel que soit le congrès qui ressort des élections ce soir, on ne voit pas très bien en quoi ce challenge sera abordé d’une manière ou d’une autre.

Moyenne des avis sur cet article :  2.26/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Capone13000 Capone13000 2 novembre 2010 12:18

    Le problème c’est que les médias comparent la poliitque américaine par rapport à notre vision, hors le système américain ne fonctionne pas du tout de la même manière, il n’y a par exemple pas de socialisme aux USA les démocrates sont plutôt proches de Bayrou que du PS (le vrai, pas celui de DSK ou Aubry).
    Le mouvement Tea party a été infiltré par les républicains classique de manière à en contrôler son évolution.


    • Jean-paul 3 novembre 2010 00:44

      Capone 1300
      Les democrates sont des capitalistes ,comme vous le dites si bien par raport a notre vision francaise aussi ne les comparez pas avec Bayrou .
      French strikes .


    • Moule 2 novembre 2010 12:54

      D’après mes souvenirs de Bowling for columbine, Moore montre que le fait de détenir des armes à feux n’est pas une raison suffisante pour expliquer la violence aux Etats Unis. C’est un détail, mais votre article fait un contre sens sur ce point.


      • LeGus LeGus 2 novembre 2010 13:20

        Exact et il compare même avec la France détenant un nombre comparable d’armes.
        Et il attribue la différence dans le nombre de meurtre à la meilleure sécurité d’existence, assurée par la sécurité sociale.

        Mais ça, ce n’est pas un discours libéral.


      • jean 2 novembre 2010 17:58

        Exacte Moule et Le gus, cqfd donc la différence est dans l’« esprit » , eux ont des armes et les utilisent donc rien à attendre de ce « peuple » décadent.


      • goc goc 2 novembre 2010 18:09

        De plus si on enlève les fusils à 2 coups utilisés dans la chasse, et qui ne servent qu’a tuer son chien, et accessoirement l’amant de sa femme, je ne pense pas que la France atteigne la même quantité d’arme à feu (par habitant) que les usa.

        Et puis les chiffres que vous donnez concernent la Corse, mais en France ???

        heu... non !, c’est juste pour rire, hein.. faisez pas les c... « PAN ! » hargggghhh...


      • Massaliote 2 novembre 2010 13:25

        « On a jamais vu de reportage type Bowling for Columbine expliquant que si les gendarmes français se faisaient tirer dessus en Corse, c’est aussi parce que les habitants sont experts en armement et explosif. »

        Vrai, les Corses s’y entendent. Mais les gendarmes et policiers se font tirer dessus aussi dans nos riantes banlieues métropolitaines et parfois même en centre-ville. Marseille : le commissariat de Félix-Pyat attaqué à la grenade ...

        S’il n’y a pas eu non plus d’ « émeutes de discriminés » en Corse c’est que la plupart des Corses est en mesure de se faire respecter par les dits « discriminés ». smiley


        • LeGus LeGus 2 novembre 2010 13:41

          Article proprement indigent et partial !

          Et pour cause une simple lecture de la page wikipédia, montre la manipulation des TEA baggers par les pétroliers, cigarettiers et autres libertariens.

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Tea_Party_%28mouvement_politique%29


          • Fergus Fergus 2 novembre 2010 14:45

            Vous avez raison, LeGus, il s’agit là d’un point très important qui n’est pas suffisamment mis en avant dans les reportages plutôt creux que l’on nous sert ici et là dans les grands médias.

            Bonne journée.


          • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 2 novembre 2010 14:01

            Le ou la tea party apparaît comme un mouvement anarchiste d’extrême droite ou libertarien qui peut basculer en extrême droite haineuse, violente, raciste et cynique sous couvert de populisme pseudo-démocratique. Pensons à Céline chez nous et à quelques autres dans les années 30...


            Ils ne sont en effet pas en guerre contre l’étranger :, car celui-ci n’existe pas pour eux. Cette inculture et autres niaiseries religieuses feront leur perte. 

            Heureusement donc, qu’ils ne feront pas long feu : ils sont par principe incapables de gouverner par le droit et se couperont de la majorité hétéroclite qui pourrait les envoyer au pouvoir par déception ponctuelle ( au bénéfice d’Obama en 2012).

            • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 2 novembre 2010 14:04

              Ce mouvement est par nature incontrôlable, le parti républicain et les apprentis sorciers qui le finance ou tentent de l’utiliser en auront pour leur grade...


            • Emile Red Emile Red 2 novembre 2010 14:37

              « anarchiste d’extrême droite »

              Ce n’est pas parce que les libéraux de tout poil, dont les pires, galvaudent ou usurpent des mots et des idées qu’il faut suivre leur manœuvre.

              Les anarchistes n’auront jamais rien à voir avec les libertariens, ils en sont même les stricts opposés et opposants. Croyez vous une seconde que les amis de Pinochet pourraient être ceux de Buenaventura Durruti ou de Louise Michel.

              Souvenez-vous qu’à une certaine époque « socialisme » pouvait être adossé à « nationalisme » en perdant tout sens et amalgamant les premiers aux seconds en les assimilant à la barbarie....

              A Lire....


            • Fergus Fergus 2 novembre 2010 14:51

              @ Sylvain Reboul.

              La majorité des Républicains fuient comme la peste les égéries du Tea Party. Et pour cause : l’émergence de ces exaltés incontrôlables peut leur être défavorable. Seule exception de poids : l’inénarrable Sarah Palin, écoeurante de populisme jusqu’à faire campagne à leur profit en instrumentalisant son fils handicapé.


            • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 2 novembre 2010 17:54

              L’anarchisme, au nom de la liberté individuelle, conteste la légitimité de toute espèce de pouvoir central étatique sur les individus comme nécessairement injuste et oppressif.


              Il peut être de droite, à savoir refuser toute solidarité avec les plus faibles et inégalitaire ou de gauche, égalitaire et solidaire. De ce point de vue les libertariens sont des anarchistes de droite.

            • Emile Red Emile Red 3 novembre 2010 08:01

              Reboul,

              Vous caricaturez.
              L’anarchisme ne peut en aucun cas être de droite puisque comme vous dites vous même il est solidaire et égalitaire, toute idéologie omettant ces deux fondamentaux ne peut être anarchiste.
              Prendre le seul refus de gouvernance comme le socle de l’anarchisme est une hérésie dogmatique, l’état n’est pas rejeté en bloc par les libertaires, en tout cas dans l’évolution des idéaux, à la différence des libertariens et ce n’est dans tous les cas, certainement pas le point focal de ce système participatif.

              Je vous rappelle qu’il y a eu des anarchistes à la tête de l’Espagne républicaine et qu’un des principes élémentaires est le contrôle permanent et la révocabilité des représentants du peuple, ce qui implique donc bien une forme d’état...

              Iriez vous dire que les nazis étaient socialistes parce qu’ils l’affirmaient ?


            • JL JL 3 novembre 2010 12:01

              « L’anarchisme ne peut en aucun cas être de droite puisque comme vous dites vous même il est solidaire et égalitaire, toute idéologie omettant ces deux fondamentaux ne peut être anarchiste. » (Emile Red)

              Si l’on s’accorde sur le fait que les libertariens en tant que prédateurs, ne sont ni de droite ni de gauche par définition, on peut se demander ce qu’est l’anarchie.

              Un célèbre péripate ici, prétendait que anarchiste de gauche est un oxymore. De fait, qui dit gauche dit Etat fort et social. Un anarchiste de gauche est un individu de gauche.

              Emile Red, vous contestez que l’anarchiste puisse être de droite du fait des valeurs que vous attribuez à l’anarchie. De fait, un anarchiste de droite est un individu de droite, c’est-à-dire partisan d’un Etat fort au profit de l’ordre bourgeois. Anarchiste de droite est donc un oxymore.

              Et l’anarchiste n’est ni à droite, ni à gauche. Il y a des anarchistes qui ont du coeur,et d’autres qui sont de sales individualistes.

              « Un criminel est une personne avec des instincts de prédateur et qui n’a pas assez de capital pour fonder une société. » Alphonse Allais

              Un banquier est un libertarien qui a réussi et qui désormais est de droite.


            • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 2 novembre 2010 14:07

              qui le financent, avec mes excuses


              • Emile Red Emile Red 2 novembre 2010 14:46

                Encore un article partial sans analyse de fond.

                Les « Tea Party » sont une sorte d’ agglomérat de tous les types de réactionnaires que comptent les USA, une espèce de melting pot où se retrouvent libertariens, créationnistes, religieux extrêmes, fanatiques, puritains et autres psychopathes des armes...

                Un véritable catalogue de ce que la droite américaine a pu engendrer de plus déviant et pervers.


                • Fergus Fergus 2 novembre 2010 14:55

                  Bonjour, Emile, et merci pour ce parfait résumé de ce délirant avatar d’une politique américaine bien malade.


                • Jean PAul 2 novembre 2010 17:17

                  Ceci n’est pas une réaction ne le mettez pas en ligne S.V.P.


                  • sonearlia sonearlia 2 novembre 2010 18:39

                    Le quart des permis d’armes a feux se trouvent en corse, puis faut confondre un simple fusil de chasse, avec ce qu’il est autoriser d’avoir aux USA.


                    • moebius 2 novembre 2010 21:51

                      C’est quoi cet article en téte là... ; mais de quoi est ce donc là... on dirait un ours qui débarque dans un magazin d’éléphants en porcelaine qui s’enculent


                      • imatoumi 3 novembre 2010 08:18

                        D’ailleurs, l’éléphant c’est le symbole des démocrates ou des républicains ?

                        Avec depuis plus de 30 ans plus de la moitié des ricains qui ne votent pas aux élections présidentielles, ça faudrait le préciser à chaque fois que le sujet est abordé.

                        C’est plutôt significatif... Pas sûr que la Tea Party recrute chez ces « anars »... qui sont majoritaires !!!


                        • Krokodilo Krokodilo 7 novembre 2010 12:40

                          Etrange politique d’Agora vox, qui met dans son florilège de la semaine un article court et nul, du moment qu’il a déclenché une discussion relativement longue. Que l’auteur défende son point de vue, soit, mais que son papier soit au moins étoffé, cohérent et sans erreurs. Du coup, le « best of » n’en est absolument pas un.


                          • Krokodilo Krokodilo 7 novembre 2010 12:47

                            Qu’Agora vox en semaine recrute large, mélange de bons articles, d’autres lamentables, de la désinformation, du lobbying, soit, mais pourquoi ne pas faire réellement, pour le florilège du dimanche, une sélection sur des critères précis de qualité ou de valeur ajoutée informative ? Ce qui était et se trouve toujours dans la charte de départ. AV pourrait ainsi faire venir le dimanche des lecteurs exigeants rebutés par l’irrégularité extrême de ces articles.


                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 7 novembre 2010 15:16

                            Les USA, ce n’est ni le thé à la menthe, ni un café au lait ni rien du tout c’est en résumé :

                            Wikileaks !

                            Mohammed MADJOUR.


                            • franchamont franchamont 7 novembre 2010 17:22

                              Oui, c’est bel et bien un article nul et peu voté qui passe en haut de page du dimanche.


                              C’est, choqué par les inepties des articles sur le Tea Party (et pas seulement ceux d’AV) que j’ai écrit le mien, qui a au moins entraîné bien plus de débat que ce torchon.

                                • franchamont franchamont 7 novembre 2010 17:27

                                  Mais, pardon la rédaction, je vois que ce n’est plus le cas, merci.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès