Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Tension au Tibet à la vieille du 52e anniversaire de l’exil où la (...)

Tension au Tibet à la vieille du 52e anniversaire de l’exil où la démocratie avance

A l’approche du 10 mars 2011, 52ième commémoration du soulèvement tibétain de 1959 qui allait mener à un exode de près de 100 000 Tibétains, le Tibet vit dans un climat de forte tension. Depuis les troubles au Tibet en mars 2008, les Tibétains vivent sous une forte oppression les pires heures depuis 1959. Après les manifestations de 2008, des centaines de morts, des milliers de disparus et de prisonniers avaient été recensées, laissant place à une situation de terreur. Fin février, on a appris le décès d’un moine du monastère de Labrang qui avait pris part aux manifestations. Craignant la répression des autorités, il s’est caché dans les montagnes, sans pouvoir manger ni dormir correctement, il est tombé gravement malade et est décédé à l’âge de 41 ans.

Des écrivains et intellectuels tibétains sont emprisonnés, comme Tashi Rabten, qui a publié un livre sur les manifestations de 2008 au Tibet. Cet écrivain tibétain décrit l’effusion de sang de mars 2008, quand la police chinoise réprima violemment les manifestants, apportant des éléments à la thèse selon laquelle des fonctionnaires chinois sont responsables de la violence et des destructions qui ont suivi. Le 6 avril 2010, Tashi Rabten a été arrêté. Plus récemment, 15 Tibétains dont 5 moines du monastère de Linka ont été sévèrement battus et arrêtés lors de manifestations contre l'exploitation minière dans la région de Shigatsé, et seuls 2 d’entre eux ont été libérés depuis. Selon le rapport annuel publié le 12 janvier 2011 par le Centre Tibétain pour les Droits Humains (TCHRD), le gouvernement chinois détient au moins 831 prisonniers politiques tibétains répertoriés dont 12 sont condamnés à perpétuité. Le rapport souligne que depuis 2008, plus de 60 écrivains et intellectuels tibétains ont été arrêtés. De plus, au moins 9 Tibétains ont été condamnés à mort, dont 2 furent exécutés.

En exil en Inde, le Dalaï lama, chef temporel et spirituel du Tibet a annoncé qu’il renoncerait à sa fonction de chef du gouvernement en exil cette année, alors que les réfugiés tibétains se préparent à élire un nouveau Premier ministre qui succédera à Samdhong Rinpoché, élu à deux reprises depuis l’instauration du suffrage universel en 2001. L’élection du Premier ministre se déroulera le 20 mars 2011. Le nouveau premier ministre sera élu pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois. Le 3 octobre 2010, environ 79 000 réfugiés tibétains dans le monde, inscrits sur les listes électorales, ont pu prendre part à l'élection primaire pour nommer les candidats aux fonctions de Premier ministre du gouvernement tibétain en exil, et de députés du Parlement tibétain en exil. Au Népal où résident 20 000 réfugiés tibétains, les urnes et leurs bulletins de vote furent confisqués par la police népalaise une heure avant la clôture du vote à la demande du ministère de l’intérieur népalais, sous l'influence du gouvernement chinois. Le Dalaï-lama a déclaré : « Afin de laisser la démocratie s’exprimer pleinement, il me semble préférable de me retirer et de me consacrer à d’autres questions, comme la défense des valeurs humaines, de la paix et de l’harmonie. Je dois toutefois d’abord en discuter et informer les membres du Parlement tibétain ». Il a précisé qu’il continuerait d’œuvrer pour la cause tibétaine.

De son côté, Pékin surveille l’évolution de la situation, s’inquiétant sans doute d’une politisation d’un nouveau premier ministre tibétain. Du côté du dialogue entre les représentants chinois et tibétains, on est toujours dans l’impasse.

Dans les capitales des pays où sont exilés les Tibétains dans le monde, ils manifesteront pour commémorer les 52 ans d’exil le jeudi 10 mars 2011. Soyons à leur côté dans leur lutte non-violente pour la liberté au Tibet comme en Chine.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 9 mars 2011 13:18

    Dernière minute : on apprend qu’en mars cette année, le Tibet est fermé aux visiteurs étrangers, suscitant l’appréhension , puisque dans le même temps, Pékin lance une campagne provocatrice contre l’influence du Dalaï lama au Tibet. Voilà des raisons supplémentaires de rejoindre la manifestation  de la Communauté Tibétaine de France jeudi 10 mars 2011, à 15h au Trocadéro à Paris (Métro : Trocadéro, ligne 9 ou 6) et qui se poursuivra par une marche pacifique de protestation vers l’ambassade de la République populaire de Chine à Paris. (plus d’info sur le site web : http://www.tibetan.fr/ )


    • le beotien 9 mars 2011 17:01

      Le béotien à l’auteur :

      J’apprécie beaucoup votre article. Auriez-vous l’amabilité de m’indiquer de quelle importance doit être, à votre avis, le montant du don à faire à Agoravox pour espérer qu’un article soit publié dans des conditions normales. Pour ma part, constatant que mes deux premiers articles datant du 4 et 5 février étaient, après un mois, toujours en instance de publication j’ai compris qu’il fallait faire un don. N’étant pas très fortuné, j’ai dû dans l’immédiat limiter ma participation financière à 30 €uros. J’ai ainsi obtenu la publication de 2 articles : « instaurons la démocratie en France » et « démocratie, je crois en toi ». Il s’agit d’un thème auquel je suis très attaché et je crois devoir promouvoir le principe d’accès au référendum d’initiative populaire, mesure qui réduirait l’importance du président, quel qu’il soit, le peuple ayant la possibilité d’interdire toute action ne lui convenant pas.

      Mais j’ai encore quatre articles dits « en instance de publication », dont un depuis le 5 février..

      Pourriez-vous me suggérer en douce à quelle condition je pourrais obtenir une lecture de mes articles assez rapide et qu’ils ne soient pas enterrés sans être ni approuvés ni rejetés ? Merci d’acvance.


      • ALBIE Alain 9 mars 2011 17:17

        « Dernière minute : on apprend qu’en mars cette année, le Tibet est fermé aux visiteurs étrangers »


        Ce qui est aussi véridique que les mots Egypte, Tunisie et autres sont bannis, soit archifaux comme d’habitude. 

        Une question à la rédaction, ce même article a déjà été publié en 2005,2006,2007,2008,2009,2010.

        Est-ce fait exprès ou cela provient-il d’une erreur informatique ???

        • Ouallonsnous ? 9 mars 2011 17:27

          Une autre question à la rédaction d’Avox et à la suite de celle d’ALBIE Alain ; est ce une de vos nouvelles peratiques de censure, de faire « sauter » les commentaires envoyés à la publication ?


          • dom y loulou dom y loulou 9 mars 2011 23:53

            c’est une pratique constante depuis bien... une bonne année en tous cas

            une censure sourde qui ne se déclare pas, mais trie conscieusement ...


          • dom y loulou dom y loulou 9 mars 2011 23:57

            consilencieusement ... oui tout à fait thierry...  smiley bref


          • Ouallonsnous ? 10 mars 2011 23:14

            Je croit aussi que vous complétez votre censure faux-jetonne en convoquant le banc et l’arriére banc de vos complices pour moinsser les commentaires qui vous accusent !!


          • Ouallonsnous ? 9 mars 2011 17:36

            Il semble que France-Tibet Ile-de-France , sous produit de la NED yankee ai encore le droit à publier les mensonges de la propagande état-unienne néo-colonialiste, sur Avox.

            Lamentable rédaction d’Avox, obéissante au « bachchisch » qui trahit l’éthique de l’information honnête pour quelques dollars — de plus en plus virtuels — de l’oncle Sam devenu l’oncle indigne comme les médias internationaux nous l’apprennent chaque jour, alors que nos articles restent dans les cartons !


            • Onegus Onegus 10 mars 2011 00:27

              On peut dénoncer l’instrumentalisation de la cause tibétaine par la propagande anti-chinoise US, mais reprendre pour ça la propagande chinoise tient du crétinisme le plus complet.


              Oui, Albie machin, le Tibet est fermé aux étrangers depuis hier et pour tout le mois de mars, c’est un fait que vous pouvez vérifier par vous-même en trois clics si vous prenez la peine de vous sortir le doigt du c...

              Les autorités d’occupation chinoises veulent pouvoir massacrer sans témoin au cas où il prendrait l’idée à ces arriérés de Tibétains de protester encore une fois contre le traitement que leur inflige l’occupant chinois depuis 50 ans. Ils se foutent royalement de revenir au système d’avant l’invasion, ils veulent simplement être libres chez eux et que cesse la politique de sinisation qui les réduits à des citoyens de troisième zone, détruit leur patrimoine historique, culturel et même environnemental par un pillage intensif des ressources naturelles. Mais il y a visiblement de plus de crétins à leur refuser ce droit.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès