Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Tension entre trois pays frères : Venezuela, Colombie et Equateur

Tension entre trois pays frères : Venezuela, Colombie et Equateur

L’attaque de la part de l’armée colombienne en territoire équatorien qui termina avec la vie de Raul Reyes, membre du secrétariat des Farc a créé une série d’incidents qui petit à petit sont susceptibles de rendre la situation grave. L’opération a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi et s’est faite sans l’accord du gouvernement équatorien. Ensuite Uribe a appelé Correa pour lui signaler que lors d’un combat les militaires colombiens avaient dû passer quelque peu la frontière et avaient finalement réussi à abattre Reyes.

L’explication d’Uribe n’a au départ pas trop posé de problème. La crise a débuté lorsque que Correa s’est rendu compte qu’Uribe lui avait totalement menti. Que ce n’était pas du tout une action de défense sinon une attaque bien préparée et que l’armée colombienne avait complètement violé la souveraineté de l’Equateur, entrant à plus de 10 km dans ses frontières.

Le fait le plus grave n’est pas forcément la violation de l’espace aérien, ce n’est pas la première fois que cela arrive et même si cela crée quelques tensions ce n’est jamais grave, le problème c’est le gros mensonge du président à un autre président. C’est du foutage de gueule en direct ou comment prendre les autres pour des cons ! Forcément Correa n’accepte pas les plates excuses du gouvernement colombien, ce qui est bien normal. Il rompt donc les relations diplomatiques, n’importe quel autre pays aurait fait la même chose.

Dans un même temps, Chavez, non trop content d’avoir un copain qu’il peut utiliser pour ses fins personnelles fait la même chose, et monte d’un cran. Il envoie 10 bataillons à la frontière. Ce qui en soi ne fait pas vraiment peur à la Colombie, depuis trois mois Chavez saute partout et insulte Uribe, mais la dépendance économique entre les deux pays est tellement forte qu’une guerre paraît totalement absurde.

Et là le gouvernement colombien ne trouve rien de plus malin que de faire monter la tension. Il commence à accuser le gouvernement de Correa d’avoir des relations avec les Farc. L’annonce faite par le chef de la police se fait une heure après le discours de Correa refusant les excuses de la Colombie. C’est exactement le type de thème qui est secret et qui se parle entre diplomates pour éviter toute tension et avoir des explications... Non, Uribe attaque. Correa est un terroriste (à ce rythme il n’y a bientôt plus que Bush qui ne va pas être un terroriste).

Correa annonce qu’il envoie des troupes à la frontière... Le problème est qu’autant Chavez peut passer pour un excentrique fou aux yeux de la communauté internationale autant Correa est un président tout à fait respecté. Il est donc normal que le Chili, l’Italie, l’Argentine, etc., demandent des explications au gouvernement colombien.

L’attaque du gouvernement d’Uribe contre Correa est la 3e erreur en 24 heures. Je ne sais pas si Uribe prend les décisions tout seul ou s’il est accompagné, mais si c’est le cas ses assesseurs ne doivent pas être autre chose que des militaires...

Mais surtout on ne change pas une méthode qui ne fonctionne pas, il faut être sûr qu’elle ne fonctionne pas, alors le gouvernement colombien récidive et il accuse Chavez de financer les Farc. Ça chauffe encore un peu plus et le Venezuela expulse l’ambassadeur colombien. Maintenant tout le monde est prêt pour attaquer les deux voisins.

La question des relations avec les Farc est un peu plus délicate que simplement un soutien à une bande terroriste. Il est peut-être bien de rappeler quelques faits. Effectivement, les Farc emploient des méthodes terroristes, ils attaquent les civils (bien que la majorité de leurs attaques soit contre des organismes de l’Etat et donc pas des actes terroristes), séquestrent des civils. Ce sont des monstres sanguinaires qui croient que la fin justifie les moyens et qui vivent dans un autre siècle. Mais n’oublions pas non plus qu’il y a à peine sept ans le gouvernement colombien considérait les Farc comme une force politique armée, qu’il a permis et encouragé ce même Reyes à aller faire des conférences en Europe, etc. Les Farc ont même eu des ambassades au Mexique et dans un pays scandinave. Pour ces raisons, nier que leur création s’est faite pour des raisons politiques est une erreur stratégique, ceci n’empêche évidemment pas de condamner leurs actions.

On prétend maintenant que d’un jour à l’autre tous les pays du monde comprennent le changement radical du gouvernement colombien. Ce changement est compréhensible et juste de la part du gouvernement colombien, simplement il est normal que plusieurs pays continuent à avoir des relations avec les Farc, surtout les pays voisins qui ont aussi besoin de garantir le fait que le conflit ne débordera pas chez eux.

Rappelons-nous aussi que Chirac a négocié en secret avec les Farc pour obtenir la libération d’Ingrid Bétancourt en 2005. Une opération qui fut un échec complet (juillet 2005). La France est donc aussi un pays terroriste. Les Etats-Unis ne seraient-ils pas aussi en train de négocier la libération de leurs trois mercenaires ?

Pour finir et revenir à nos moutons, et en étant un peu réaliste on peut se demander pourquoi il y aurait un intérêt à faire une guerre alors que les trois pays sont totalement interdépendants économiquement. Militairement, la Colombie est largement supérieure au deux autres, de plus il est fort probable que les Américains les soutiennent contre Chavez, probablement pas en envoyant de militaires sur le terrain, mais à travers par exemple des entreprises privées type Blackwater (qui a besoin de se refaire une image après les événements en Irak de septembre 2007... où ils ont tué dix-sept civils pour rien).

C’est sûrement pour cette raison que la Colombie se permet de telle provocation, simplement Chavez peut vouloir une guerre pour sauver son honneur et s’il arrive à compter sur l’appui de l’Équateur et bien sûr des Farc il arrivera tout de même à faire quelques dégâts... probablement pas jusqu’à Bogotá et c’est aussi sûrement pour ça que le gouvernement ne s’en préoccupe pas trop. De plus, Chavez peut peut-être espérer sauver sa place au pouvoir grâce à un conflit et une bonne dose de nationalisme. Par contre, l’Equateur a tout à perdre, mais l’honneur peut jouer un grand rôle et la population équatorienne à l’air de suivre son président. En essayant d’être aussi con que les assesseurs d’Uribe, on peut penser que le gouvernement colombien peut voir un intérêt à ce conflit pour pouvoir en finir avec tous ces terroristes. Avec un conflit ouvert, les militaires colombiens pourraient bombarder toutes les frontières et ainsi espérer tuer tous les membres des Farc... (en même temps que la moitié de la forêt amazonienne).

Les dernières bourdes du gouvernement colombien ont réussi à transformer un coup militaire intéressant en la pire connerie de l’année. Un coup de téléphone honnête juste avant l’opération aurait tout changé...


Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 5 mars 2008 11:00

    URIBE est un individu dangereux à l’image de ses escadrons de la mort ,il est pret à tout pour empêcher la libération I. Betancourt et l’ouverture de négociations internationales sur la guerre civile en Colombie

    Pourtant l’espace de négociation existe bien ,mais le fanatisme d’un homme élevé dans la haine et peut etre aussi par l’assassinat de son frére par les FARCS ,risque de mettre à mal ces négociations.

    Le Président Nicolas Sarkozy doit faire un geste fort en se rendant sur place et venir chercher directement I.BETANCOURT et mettre ainsi au pied du mur la mauvaise fois du président URIBE

    Osera t-il utiliser la force pour empêcher le Président Nicolas SARKOZY de récupérer I Betancourt ????

    Voila un geste fort que nous attendons de Nicolas Sarkozy,son geste permettrait de relancer les négociations en Amériques du sud sur la paix en Colombie

     


    • jamesdu75 jamesdu75 5 mars 2008 17:49

      Dés qu’on parle de la gauche Lerma faut toujours que vous essayez de remuer la merde et dire du bien de la droite Sarkozy en general.

      Déjà pour votre information Betancourt n’est qu’une seule parmis des milliers d’autres victimes des Farc et de l’armée Colombienne. Donc je sais que pour vous comme Jean Pierre Pernault c’est dur d’avoir une pensée de fond. Mais avec un peu de travail et une dose plus petite de TF1 vous y arriverez.

      Ensuite il n’y a rien de fanatique de vouloir en finir avec des types qui agresse et et tue sans aucune raison a part leurs petit confort.

      Même si il y a des enjeux politique la dedans, l’intetion était louable. Aprés d’un point de vue diplomatique et la stratégie militaire c’était stupide.

      PS : je parle en connaissance de cause et pas en connaissance d’un article lu sur libé ou vue au 12/13 de France 3. Une de mes meilleurs amie ) a eut sont grand pére tué par les Farc et son pére n’a plus qu’un poumon, l’autre a était transpercé par un mitraillette qui n’a pas ouché le coeur.

      De plus la ou je suis au Mexique c’est la même chose mais dans le nord avec des anciens Zapatiste devenus mafieux. Mais personne n’en parlent aux USA ou en Europe car c’est une zone de libre echange ou des grandes multinational travaillent.

       


    • loloa 5 mars 2008 11:59

      je ne sais pas mais de manière plus trivial je me dis que rien n’arrive par hasard et sûrement pas l’assassinat de Reyes.

      libération de 4 otages (+ ceux qui allaient suivre...) = succès considérable de Chavez = catastrophe pour la stratégie américaine en Amérique du Sud = vite foutons le bordel !

      Le dernier digne représentant de cette stratégie dans la région étant Uribe, il n’y avait plus qu’à monter un plan avec lui.

      Reyes, qui devait être suivi en permanence par les barbouzes de la CIA était donc "the joker" à éliminer pour saboter les plans de Chavez.

      Là-dessus, on rajoute de bonnes doses de provocation et des remakes de films d’espionnage ("j’ai trouvé dans le disque dur d’un ordinateur la preuve que...) qui ressemblent à plein nez aux méthodes impérialistes américaines, et Bush jubile.


      • Lino Pralino La Praline 5 mars 2008 13:57

        Fabrice Delloye, l’ex-mari d’Ingrid Betancourt, se dit "horrifié par les manipulations du président colombien" 

         Uribe ne veut pas la paix avec les Farc mais se sert de cette guerre contre les Farc pour occulter des dossiers qu’il a sur le dos et qui pourraient avoir des retombées judiciaires pour lui. 

        Quels dossiers ? 
        Ils concernent ses liens avec les paramilitaires. La justice est indépendante en Colombie et des histoires sortent en ce moment. Uribe cherche donc à minimiser ces affaires en capitalisant sur un succès comme la mort du numéro 2 des Farc. 

        http://www.levif.be/actualite/monde/72-58-13860/colombie---uribe-sabote-tous-les-efforts-de-liberation-.html


        • Yltes 5 mars 2008 14:00

          Selon votre thèse le soutien de Correa aux Farcs aurait dû rester secret et n’être abordé que par la diplomatie souterraine ? Pourtant j’imagine que cela intéresse pas mal de gens de connaître la diplomatie secrète des Farcs...

          Si Corrrea soutient les Farcs et entretient des négociations secrètes avec Raoul Reyes qui nous dit que si Uribe l’avait prévenu préalablement de ses intentions, il n’aurait par informé le chef des Farcs et fait capoter l’opération militaire de l’armée colombienne ?

          N’est-il pas étrange que sa première réaction ait été favorable et que suite à l’intervention de Chavez il est changé d’avis pour dénoncer, de manière assez incongrue, l’armée colombienne, en traitant Uribe de "psychopathe" car ils se sont permis de tuer lâchement ce pauvre Raoul Reyes alors que celui-ci était encore en pyjama ! ... Il me semble que selon la logique de guerre d’Uribe lorqu’on vise à détruire un ennemi tout en protégeant ses troupes on attend pas que ce dernier soit en alerte, sur le pied de guerre et armé jusqu’aux dents avant de passer à l’attaque...

          Enfin attendons de voir ce que révèle vraiment l’ordinateur de Reyes qui est actuellement en train d’être examiné par une batterie d’expert internationaux ... il me semble qu’un ordinateur c’est un peu comme l’ADN du petit Emmanuel, il est très facile aux spécialistes de distinguer des falsifications ou d’authentifier des écrits informatiques ....

          Voilà toutes les questions que je me pose, tout en regrettant comme vous l’escalade guerrière entre ces trois pays voisins fortement interdépendants en ce qui concerne leurs commerces respectifs et pour le bien de leurs populations.


          • tonio tonio 5 mars 2008 17:56

            "Selon votre thèse le soutien de Correa aux Farcs aurait dû rester secret et n’être abordé que par la diplomatie souterraine ? Pourtant j’imagine que cela intéresse pas mal de gens de connaître la diplomatie secrète des Farcs..."

            bien sûr... mias il aurait pu attendre que la pillule de la violation de la souveraineté soit passée et surtout d’abord en parler en secret. La réponse du gouvernement colombien est une aggression contre un voisin faché qui ne demandais que des excuses...

             

            Et le coup de prévenir ... juste 2 minute avant l’attaque, ça suffissait et ça faisait honnête. c’est tout. Uribe a préféré mentir.


          • tonio tonio 5 mars 2008 17:58

            "Selon votre thèse le soutien de Correa aux Farcs aurait dû rester secret et n’être abordé que par la diplomatie souterraine ? Pourtant j’imagine que cela intéresse pas mal de gens de connaître la diplomatie secrète des Farcs..."

            bien sûr... mias il aurait pu attendre que la pillule de la violation de la souveraineté soit passée et surtout d’abord en parler en secret. La réponse du gouvernement colombien est une aggression contre un voisin faché qui ne demandais que des excuses...

            Et le coup de prévenir ... juste 2 minute avant l’attaque, ça suffissait et ça faisait honnête. c’est tout. Uribe a préféré mentir.


          • Yltes 5 mars 2008 18:46

            Certes Uribe n’a jamais été un fin diplomate ....

            Par contre je doute que Correa se contente de simple excuse de la part du gouvernement colombien. Bien sûr l’OEA ne peut que condamner l’intrusion sur le territoire equatorien. Pourtant ils n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur une condamnation officielle puisqu’on ne peut séparer cette intrusion avec le fait que le gouvernement equatorien est aussi sommé de fournir des explications quant à la présence d’un campement aussi important de la guerillla sur son territoire...

            (cf. photos extraites de l’ordinateur de Raoul Reyes dans la presse colombienne ) 

             


          • nephilim 5 mars 2008 14:35

            bon article^^qui eclair un peu plus la réalité sur les agissements de Uribe en partenariat avec le gouvernement Americain.

            Etrange je ne lis pas la bande de gzogzols, censeurs, s’exprimer à nouveau sur le sujet ???

             


            • bernard29 candidat 007 5 mars 2008 16:34

              Objectivement, ces histoires Colombie- Vénézuela - et maintenant Equateur, s’enveniment depuis que notre président a focalisé sur la libération d’Ingrid Bétancourt. Et si on en juge par la communication totalement contradictoire de nos gouvernants, ça continue dans le n’importe quoi : " Alors que le Quai d’Orsay a affirmé hier qu’« il y a eu beaucoup de contacts (avec Raul Reyes) jusqu’à » sa mort, Laurent Wauquiez, porte parole autoproclamé, déclare aujourd’hui que la France n’était « pas récemment » en contact avec l’ex-numéro deux des Farc." 

              Tout ça ne clarifie pas grand chose. Sauf que SARKO serait prêt à y aller, qu’il dit.

              Notre diplomatie à l’emporte pièce réussit a mettre le bordel partout, puisque chacun essaye de se faire mousser dans la recherche d’une reconnaissance politico-médiatique, sur le dos des otages, Sarko, Chavez, les Farcs .... la meilleure c’est que l’escalade ne peut que s’accélérer puisqu’ au lieu d’enfoncer URIBE, celui-ci apparaît maintenant comme la personne ou le pays attaqué et qui se défend contre tous ces agités des médias.. Ce bordel profite à URIBE, puisqu’il est formellement interdit de critiquer Chavez et les Farcs et même de les remettre en cause. Si vous le faites, vous êtes taxés de facisme ou de barbouze "pro américain" trafiquant de drogue ; ce qui est trés grave. 


              • Ben Ouar y Villón Brisefer 6 mars 2008 11:59

                Difficile d’apprécier la qualité de l’action diplomatique de la France, ces pourparlers n’étant -par définition- pas rendus publics.

                Quant à la "proposition" de M .Sarkozy d’aller chercher lui-même les otages, c’est un rôle à la Stallone qu’il aime bien (souvenons-nous de l’enfant de Neuilly rattrapé devant Eric Schmitt avec on sait quels risques). Cela est évidemment grotesque et farfelu (une fois n’est pas coutume) puisque le protocole présidentiel ne permettrait pas qu’un Président s’expose à de tels risques (risque d’être abattu par une balle de l’armée Colombienne par exemple ). Imaginez Sarko otage des Farc, quelle saga !

                D’autant que le Président Français ne se déplace pas sans la présence discrète du dispositif de feu nucléaire (comme c’est le cas lorsqu’il prend un avion privé pour un voyage privé, l’avion du Glam le suit).

                En cela, le cirque outrancier organisé autour des otages les rend une seconde fois victimes, notamment les civils.


              • bede 5 mars 2008 17:42

                Trés bon article, car je pensais jusqu’ici que les otages en Colombie avaient été enlevés, matraités, rançonnés, enchainés, amenés à mourir à petit feu par les FARC ou l’ELN. Je sais maintenant, grâce à notre assistant en relations internationales à Bogota, j’espère que ce n’est pas au service de notre ambassade, je sais que le fautif est Alvaro Uribe, ah le salaud, faire çà à notre Ingrid nationale, le salaud.

                Par dessus le marché il a assassiné Raul Reyes, le saint homme qui s’apprétait à la libérer des griffes d’un gouvernement assassin ,démocratiquement élu, Nous sommes vraiment entourés de salauds, heureusement que Tonio, encore merci Tonio, est venu nous éclairer. Le saint homme qui négociait avec notre gouvernement, mais ce n’était pas récemment, même les quotidiens argentins et colombiens en parlent aujourd’hui Tonio.

                Selon la presse locale un peu plus de 80% des Equatoriens sont contre la violation de leur territoire, çà me parait logique non ? 90% des Colombiens, qui vivent sous le joug d’Alvaro Uribe, sont pour l’opération qui a abouti à la neutralisation du deuxième d’une organisation dictatoriale, sanguinaire, trafiquants de drogue. En résumé une association de malfaiteurs, il faut remonter aux années 70 pour retrouver "l’esprit révolutionnaire". Car il n’y a pas que nos 50% d’Ingrid otage des FARC et autres ELN,

                Dans une Amérique du Sud qui vire à gauche, Uribe dérange tout le monde et ,en particulier, son zozo de voisin du Vénézuela. Qui a raté la présidence à vie mais réussi à mettre en place des tiquets de rationnement pour la nourriture dans un pays producteur de pétrole. Nous, on avait attendu la guerre, l’occupation allemande, les ruines pour rationner la nourriture.

                Quand au clan Bettencourt ,la Praline, ils jouent un jeu pas trés clair. Vu de l’extérieur ils sont en lutte contre Uribe. La mère d’Ingrid reçue par le Pape lui a demandé d’agir pour la libération de sa fille, rien que de plus normal pour une mère, n’est-ce pas, mais aussi de faire tomber le gouvernement élu d’ Uribe, choquant non ??

                . Lors de la marche mondiale contre tous les enlèvements en Colombie de février dernier, le clan Bettencourt n’a pas participé. A voir si ils renouvellent leur boycott pour la marche de demain. Même nos medias, manipulés par le clan, ont à peine évoqué le sujet. Curieux.

                Lorsqu’on lit la presse colombienne on a le sentiment que notre Ingrid nationale commence à fatiguer, pour rester poli. Il n’y a malheureusement pas qu’elle comme otage, et le sentiment général est qu’elle l’a bien cherché, même la télé française l’a évoqué. Elle aussi voulait négocier avec les FARC, les convaincre que ce qu’ils faisaient n’était pas bien, pas trés démocratique. Six ans aprés elle négocie toujours ! Ils ont bonne mine ceux qui crient à l’assassinat de Raul Reyes, l’interlocuteur de Kouchner. Il n’en avait rien à foutre de notre Ingrid, une piéce maîtresse, un pion dans son combat pour la prise de pouvoir en Colombie. C’était sur son ordi, à l’abri de la frontière équatorienne, ah le con comme dirait Tonio.

                Est-ce que Tonio sait qu’une des guerrilleras blessées a été retrouvée attachée à un arbre en guise de punition ? C’était une habitude chez le saint homme négociateur sans doute.

                 


                • tonio tonio 5 mars 2008 17:51

                  Je crois que tu as mal lu... en tout cas pas jusqu’au bout.

                  Je dis clairement que la mort de Reyes est une réussite militaire et qu’il est normal de les attaquer. Simplement je critique (de la même manière que l’OEA bizarrement) l’intervention d’Uribe en territoire voisin. Et le foutage de gueule d’uribe à Correa.

                  D’ou ma conclusion : "avec les dernières bourdes du gouvernement colombien qui à réussit à transformer un coup militaire intéressant en la pire connerie de l’année"

                  Les FARC sont des merde et je le dis mais avoir des contact avec eux n’est aps forcément un tord. Nombreux sont les pays qui sont en contact avec eux. La France incluse.

                  On peut critiquer Uribe sans défendre les FARc ... t’as pas l’ir de t’en rendre compte. Et de la même manière qu’il faut comprendre pourquoi Uribe est aussi populaire il faut coimpredre pourquoi les FARC existe. ...

                  rassure toi je suis pas asistant à l’ambassade.


                • bede 5 mars 2008 19:56

                  Si Correa ne savait pas qu’il y avait un camp des FARC aussi important sur son territoire je veux bien manger mon chapeau, et il a laissé faire, ce qui ne semble pas correspondre à ce qu’a dit sa ministre à l’OEA. Si le gouvernement d’Uribe l’avait avisé le saint homme aurait fui en pyjama, mais aurait fui. La surprise est le secret de la lutte antiterroriste. Adieu les informations de l’ordi.

                  En 73/74 je séjournais en Colombie qui venait de sortir d’une "guerre civile" entre colorados y azules si mes souvenirs sont encore bons, c’est dans ces eaux là que se sont créées les guerillas marxistes. C’était l’époque où les paysans fuiaient les terres à café vers Bogota et ses bidons-villes. A l’éoque on pouvait voyager dans le pays sans risque d’enlèvement par les "révolutionnaires".

                  On est pour ou contre la lutte révolutionnaire, mais on ne peut pas dire qu’il y ait encore une trace de "révolution pour le peuple" dans la "lutte" des FARC. C’était peut-être vrai à l’époque, çà ne l’est plus maintenant. Alors ceux qui les aident comme Correa et Chavez sont des complices de bandits de grands chemins, pour des raisons géopolitiques ou internes, la revolucion bolivariana. 

                  Plus de 90% des Colombiens sont derrière Uribe dans cette intervention, aprés toutes ces années ils souhaitent vivre en paix. L’OEA aimerait condamner sans trop regarder pourquoi Correa laissait faire des bandits et des assassins sur son territoire. Seulement voilà ils ne peuvent le faire.

                  Pas si con que çà Uribe. Beau coup militaire et politique.


                  • Basebou Basebou 5 mars 2008 23:27

                    90% des Colombiens derrière Uribe. Et alors ? cela ne veut pas dire qu’il ait raison et soit un saint homme. 95% des Allemands étaient derrière Hitler (élu lui aussi démocratiquement) lorsqu’Hitler a envahi les Sudètes, la Pologne, la France, etc etc.

                    Uribe a été l’un des principaux sponsors des AUC, et en maintenant l’attention sur les FARC, il fait oublier qu’il a lui aussi du sang plein les mains. En cela il est malin, ce qui ne l’empêhce pas d’être autant, si ce n’est bien plus, criminel que feu Raul Reyes


                  • moebius 5 mars 2008 22:33

                     Que c’est compliqué ces histoires de clandestinité..faut avoir une jungle un maquis des zones géographique de non-droit pour pratiquer la chose avec intérêt...parfois on se demande si les FARC ne font pas le jeux de ce président colombien... la société civile, elle, n’a pas d’armes... elle est patiente....déploiement de forces aux frontières..Chavez en uniforme envoie ses chars... se la pète chef de guerre...Lula, Bachelet ça doit maintenant les faire bien rigoler ce vieux truc d’armé régulière et d’armé clandestine qui jouent dans la cours de récréation aux cowboy et aux indiens


                    • moebius 5 mars 2008 22:39

                      Il a pas d’uniforme le président colombien ? c’est lui pourtant qui a la plus grosse..armée.

                       


                      • moebius 5 mars 2008 22:42

                        trois pays fréres de plus en plus isolés qui se la jouent encore bidasse pour exister encore un peu...déploiement de force...


                        • Basebou Basebou 5 mars 2008 23:23

                          Le président Uribe fait tout pour qu’on ne parle que des FARC afin que l’on oublie ses propres casseroles, à savoir que lui et son parti ont soutenu massivement les AUC, les paramilitaires d’extrême-droite, pendant des années. Or, les crimes de ces AUC font passer les FARC pour des enfants de choeur. Ils ont massacré des milliers de paysan(ne)s, de syndicalistes dans de tortures que je n’évoquerai pas ici (enterrés vivants, torturés à la baionnette, grenades dans le vagin etc etc)

                          L’armée d’Uribe n’est d’ailleurs pas en reste en terme de tortures. Il est d’ailleurs intéressant, comme le soulignait récemment Astrid Betancourt, soeur d’Ingrid, que la première n’a pas seulement été maltraitée par les FARC, mais aussi, et peut-être même surtout par les policiers et militaires qui étaient détenus avec elle (c’est dire la barbarie de ces derniers). En fait, Ingrid serait plus maltraitée (viols ?) par les policiers et militaires détenus que par les FARC

                          Extrait d’une interview d’Astrid Betancourt au quotidien suisse Le Matin (4.3.2008).

                           

                          Selon les dires de Luis Eladio Perez, Ingrid est maltraitée par les guérilleros...

                          Oui, maltraitée, car étant non seulement privée de liberté, elle doit subir le supplice d’être enchaînée, ce qui est très dur pour elle. Mais Luis Eladio m’a raconté que la souffrance d’Ingrid était amplifiée à l’extrême en raison du comportement qu’ont envers elle les prisonniers de guerre, officiers et policiers qui se trouvent dans le même campement. Ces hommes s’en prennent à Ingrid. Leur attitude envers ma soeur dépasse l’entendement. Ils se comportent comme des animaux, et Luis Eladio a dû plusieurs fois se battre à mains nues pour défendre ma soeur. En sortant, il a tout de suite demandé au président Chavez de faire en sorte qu’Ingrid soit au plus vite mise hors de portée de ces personnes dans un autre campement.

                           


                          • Yltes 6 mars 2008 12:50

                            Votre commentaire suscite chez moi un profond malaise...

                            Songez donc un instant que ces hommes sont enchaînés dans la jungle pour certain depuis plus de dix ans !

                            Comment réagiriez vous à leur place, ne seriez vous pas vous aussi réduit à l’état d’animal ?

                            Alors qui est responsable ?


                          • Basebou Basebou 7 mars 2008 10:29

                            Luis Eladio lui aussi était enchaîné dans la jungle et il ne s’est pas comporté comme un animal. Vous êtes donc si naif pour croire que les militaires colombiens qui combattent les FARC sont de gentils garçons ?????? C’est bien là ce que certaines personnes, qui mettent en avant les exactions des FARC, ont de la peine à comprendre : l’armée, la police et les paramilitaires colombiens ont commis tout autant, si ce n’est plus d’exactions que les FARc. Pire, quant les mouvements de guérilla ont tenté la voie politique avec l’Union Patriotique, les paramilitaires et les services secrets ont massacré trois mille membres de l’Union patriotique ! Le saviez-vous ?

                            Certains estimes à plus de 20000 personnes, le nombre de syndicalistes, étudiants, journalistes de gauche massacrés en Colombie par l’extrême-droite colombienne depuis les années 60, alors il faut arrêter d’imputer tous les crimes à la guérilla


                          • Basebou Basebou 7 mars 2008 10:35

                            et dans ces exemples, qui sont les terroristes ?

                             

                            L’armée turque ou le PKK, mal armé et composé de 50% de femmes, réfugié dans les montagnes, après le massacre de milliers de Kurdes depuis les années 80, la torture et la destruction de 4000 villages ?

                            La Serbie qui tente d’imposer son joug sur le Kosovo, peuplé à 90% d’Albanais, ou les indépendantistes kosovars ?

                            Les Tchetchènes ou Poutine, qu’on soupçonne fortement d’avoir, par le biais du FSB, organisé l’attentat qui a servi de prétexte à l’intervention en Tchetchénie (souvenez, en terme de prétexte du fameux incident du Golfe du Tonkin) ?


                          • Basebou Basebou 7 mars 2008 10:36
                            et dans ces exemples, qui sont les terroristes ?

                             

                            L’armée turque ou le PKK, mal armé et composé de 50% de femmes, réfugié dans les montagnes, après le massacre de milliers de Kurdes depuis les années 80, la torture et la destruction de 4000 villages ?

                            La Serbie qui tente d’imposer son joug sur le Kosovo, peuplé à 90% d’Albanais, ou les indépendantistes kosovars ?

                            Les Tchetchènes ou Poutine, qu’on soupçonne fortement d’avoir, par le biais du FSB, organisé l’attentat qui a servi de prétexte à l’intervention en Tchetchénie (souvenez, en terme de prétexte du fameux incident du Golfe du Tonkin) ?


                          • Christoff_M Christoff_M 6 mars 2008 22:29

                             mr URIBE fait abattre celui qui nous servait d’interlocuteur...

                            si certains ne voient pas que ce profile le bras armé derrière ce type aux méthodes d’extreme droite... on visait directement CHAVEZ à travers ce geste, on l’a provoqué et on a failli déclencher un conflit...

                            partout ou ils passent les dirigeants américains provoquent des crises car ils ne supportent pas qu’on ne soit pas dépendant d’eux... quitte à déclencher un conflit mondial, nous avons déja frolé ici et ailleurs la catastrophe...


                            • Kormin Kormin 7 mars 2008 10:04

                              La Colombie viol la frontière avec l’Equateur pour combattre une organisation terroriste....

                               

                              Dans le même style :

                               

                              La Turquie viol la souveraineté de l’Irak pour combattre une organisation terroriste.

                              Les USA viol la souveraineté de l’Afghanistan pour combattre une organisation terroriste

                               

                              Dans une famille proche :

                               

                              La Serbie combat sur son propre territoire pour combattre une organisation terroriste (avant intervention de l’OTAN)

                              La Russie combat sur son propre territoire pour combattre une organisation terroriste.

                               

                               

                              Exception colombienne ? Je crois pas...


                              • Basebou Basebou 8 mars 2008 12:13

                                Vous avez oublié quelque chose dans vos exemple

                                 

                                Les glorieux Waffen SS anéantissent le village d’Oradour pour lutter contre une organisation terroriste, les FTP

                                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès