Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Tenzin Gyatso, le dernier dalaï-lama du Tibet ?

Tenzin Gyatso, le dernier dalaï-lama du Tibet ?

« L’homme sacrifie sa santé pour gagner de l’argent. Ensuite, il dépense son argent pour rétablir sa santé. Et alors, il est si inquiet de l’avenir qu’il ne savoure pas le présent. Le résultat est qu’il ne vit pas au présent ni au futur ; il vit comme s’il ne mourait jamais, et ensuite meurt en n’ayant jamais vraiment vécu. » (Le dalaï-lama, traduction personnelle).



C’est ce lundi 6 juillet 2015 que Tenzin Gyatso, le 14e dalaï-lama, a 80 ans, mais il a déjà fêté son anniversaire le 21 juin dernier. L’occasion de revenir sur cette personnalité assez étonnante, à la fois chef temporel et spirituel du Tibet et du bouddhisme tibétain.

L’homme paraît très sympathique, esquissant toujours un large sourire, des gestes toujours pacifiques et doux, de la bienveillance et de la compassion. C’était un peu par curiosité que j’étais allé à sa rencontre l’après-midi du samedi 30 octobre 1993.

Il avait été invité par Alain Carignon, alors maire de Grenoble et aussi Ministre du Budget du gouvernement d’Édouard Balladur. Lorsque le dalaï-lama avait reçu le Prix Nobel de la Paix en 1989 (quelques semaines avant la chute du mur de Berlin), le gouvernement français était resté très discret et prudent dans ses relations avec le dalaï-lama en raison des pressions chinoises, mais Alain Carignon n’avait pas hésité (comme élu local, il n’était pas ministre) à lui exprimer toute sa sympathie, d’où le passage par Grenoble lors de cette visite en France. L’autre raison est qu’il y a beaucoup de monastères bouddhistes dans la Vallée de l’Oisans, et le bouddhisme était même très "à la mode" à l’époque dans la région.

_yartiDalaiLama01

Je suis arrivé devant l’amphi Louis Weil du campus universitaire de Saint-Martin-Hères mais la salle de deux mille places était déjà remplie. Beaucoup de Grenoblois était venus tôt, et en premier lieu, des étudiants, pour avoir une place. Heureusement, un écran géant dehors sur l’esplanade près de l’amphi permettait à ceux qui n’avaient pas de place (environ le même nombre de personnes) d’assister quand même à la rencontre.

Tenzin Gyatso tenait une conférence philosophique ouverte à un large public et l’assistance était en effet très diversifiée, jeunes, moins jeunes, étudiants, retraités, employés, etc., toute la sociologie urbaine se retrouvait dans ce public de curieux et de fascinés.

Bien que cette conférence fût simultanément traduite en anglais, ce qui était assez difficile pour suivre le fil de la pensée, j’avoue que je n’ai pas compris grand chose, sans doute parce qu’il me manquait quelques bases dans la philosophie bouddhiste. Je me suis dit que je ne devais pas être le seul dans le cas et je me suis donc beaucoup interrogé sur la très grande popularité du dalaï-lama en France. Si l’on ne comprenait ou connaissait pas grand chose de ses réflexions, en quoi pourrait-on l’apprécier ?

C’est peut-être l’effet du star système, renforcé par l’attribution du Prix Nobel, comme Nelson Mandela ou Lech Walesa, mais qu’ont connu aussi tous les papes, les plus médiatiques (comme Jean-Paul II, par exemple aux Journées mondiales de la Jeunesse du 18 au 24 août 1997 à Paris) et même les moins médiatiques (comme Benoît XVI qui avait largement réussi à remplir l’esplanade des Invalides à Paris le 13 septembre 2008).

_yartiDalaiLama05

Après avoir été proclamé 14e dalaï-lama le 23 août 1939 (réincarnation de son prédécesseur Thubten Gyatso mort le 17 décembre 1933), après être arrivé à Lhassa le 8 octobre 1939, et installé dans son palais le 22 février 1940 pour y suivre une éducation spécifique, Tenzin Gyatso fut officiellement intronisé à 15 ans le 17 novembre 1950 et à ce titre, chef de l’État et chef spirituel des Tibétains. "Dalaï-lama", en mongol et en tibétain, signifie maître spirituel plein de sagesse. L’armée chinoise venait d’intervenir le 7 octobre 1950 (ce qui aurait provoqué la mort de 5 000 personnes selon certaines estimations) et occupe encore aujourd’hui le Tibet qui avait proclamé son indépendance le 14 février 1913. Cela a abouti à un accord sur la "libération pacifique" du Tibet signé à Pékin le 23 mai 1951. Après le soulèvement populaire du Tibet le 10 mars 1959 à Lhassa (en un an et demi, il y aurait eu 87 000 morts dans la répression chinoise), le dalaï-lama s’est enfui le 17 mars 1959 à Dharamsala, en Inde, où il a trouvé asile politique et y a dirigé le gouvernement en exil proclamé le 29 avril 1959.

Le dalaï-lama a alors toujours adopté une position de résistance pacifique à la domination chinoise. Il a renoncé à la revendication de l’indépendance du Tibet en 1979 mais a toujours réclamé l’autonomie réelle de son pays. Le 21 septembre 1987, il a présenté à Washington son plan de paix qui fut très mal reçu par le gouvernement chinois. En représailles, deux détenus politiques tibétains furent condamnés à mort et exécutés publiquement le 23 septembre 1987 à Lhassa, engendrant des manifestations de moines à partir du 27 septembre 1987 (les dernières manifestations ont eu lieu en juin 1993). Il renouvela son plan à Strasbourg le 15 juin 1988.

_yartiDalaiLama03

Lors de la réception de son Prix Nobel de la Paix « en partie [en] hommage à la mémoire du Mahatma Gandhi » et pour « la lutte pour la libération du Tibet et les efforts pour une résolution pacifique au lieu d’utiliser la violence », le dalaï-lama avait fustigé le 10 décembre 1989 la répression chinoise contre les étudiants de la Place Tiananmen six mois plus tôt (la loi martiale avait été décrétée au Tibet le 7 mars 1989 par Hu Jintao, secrétaire du parti communiste chinois dans la région autonome du Tibet du 9 décembre 1988 à novembre 1992, surnommé le "boucher de Lhassa" en raison des répressions contre les manifestants tibétains, avant de devenir Président de la République populaire de Chine du 15 mars 2003 au 14 mars 2013).

Tenzin Gyatso a fait de nombreux déplacements dans le monde et en particulier une dizaine de fois en France ; il était retourné en France notamment du 11 au 22 août 2008 pendant que Pékin fêtait ses jeux olympiques, créant une tension dans les relations diplomatiques entre la Chine et la France.

Dans cette lutte pour la liberté du peuple tibétain, on aurait pu être dubitatif sur le mode particulier de gouvernance du Tibet basé sur un modèle théocratique depuis le 17 mai 1642 associé à des relations très particulières avec la Chine (qu’elle fût impériale ou communiste).

L’ancien candidat à l’élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, alors qu’il était encore militant du PS, avait même rédigé sur son blog deux articles particulièrement incendiaires contre la théocratie tibétaine les 1er mars 2008 et 24 avril 2008, en prélude des jeux olympiques de Pékin (alors que le magazine "Time" a classé le dalaï-lama premier des personnalités les plus influentes au monde en 2008) : « Il faudrait accepter de parler de "génocide" pour désigner une population tibétaine qui a plus que doublé depuis les années cinquante ! Il faudrait s’incliner devant la prétendue identité religieuse des Tibétains au moment où ces populations entrent dans le processus de déconfessionnalisation que partagent toutes les sociétés en développement. » (etc.).

_yartiDalaiLama06

Toutefois, Tenzin Gyatso, au contraire de ses prédécesseurs, a voulu moderniser les institutions tibétaines. Ainsi, un Parlement tibétain élu en exil fut créé le 2 septembre 1960 (depuis, quinze élections législatives ont eu lieu, la dernière a eu lieu le 20 mars 2011) et une Constitution promulguée le 10 mars 1963 (reprenant la Déclaration universelle des droits de l’Homme) : « [Depuis 360 ans], nous les Tibétains avons maintenu notre culture de non-violence et de compassion. Étant donnée la situation internationale et nos propres conditions, nous avons greffé en exil les valeurs de démocratie et de modernité à notre système traditionnel. C’est, bien sûr, un motif de fierté et de joie pour nous. Nous avons maintenant besoin de faire des efforts pour réaliser un système démocratique autonome au Tibet. » (22 mars 2002).

Le 20 août 2001, le Premier Ministre tibétain en exil a été élu pour la première fois au suffrage universel direct. Samdhong Rinpoché fut réélu le 1er juillet 2006. Enfin, le 10 mars 2011 à Dharamsala, le dalaï-lama lui-même a annoncé qu’il renonçait à sa fonction politique pour prendre sa retraite, laissant entendre que l’institution des dalaï-lamas était elle-même anachronique : « Dès les années 1960, je n’ai eu de cesse de répéter que les Tibétains avaient besoin d’un dirigeant, élu librement par le peuple tibétain, à qui je pourrai transmettre le pouvoir. Aujourd’hui, j’ai clairement atteint le moment pour mettre ceci en application. ».

À l’époque de cette annonce, le sinologue Jean-Philippe Béja avait constaté : « Le dalaï-lama prouve officiellement que le gouvernement tibétain en exil n’est pas le simple héritier du système féodal et archaïque que dépeint la Chine pour justifier son emprise sur cette région. En comparaison, le Tibet en exil est ainsi bien plus en avance d’un point de vue démocratique. » ("Le Monde" du 10 mars 2011). Avec un bémol de taille, en raison de l’exil, c’est que seuls les 150 000 Tibétains en exil peuvent voter, sans les 6 millions habitants au Tibet sous la domination chinoise.

Élu le 20 mars 2011 avec 55,0% des voix, proclamé le 27 avril 2011 et en fonction depuis le 8 août 2011, le nouveau Premier Ministre Lobsang Sangay représente désormais le pouvoir exécutif des Tibétains en exil et fait figure du successeur temporel du dalaï-lama (né en 1968, il ne s’est jamais rendu au Tibet).

_yartiDalaiLama07

D‘un sourire inaltérable, Tenzin Gyatso a désormais préparé son héritage politique. Refusant de lutter frontalement avec le pouvoir communiste, il garde l’espoir d’une résolution pacifique du problème tibétain, même si les démocraties le soutiennent très peu en raison des pressions diplomatiques et économiques de la Chine populaire. Hommage ici lui soit rendu pour ses 80 ans, son courage, ses appels permanents à la non-violence, qu’il puisse continuer à symboliser ce qu’il y a de plus cher à l’humain, la liberté dans la paix.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (6 juillet 2015)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Le 14e dalaï-lama.
Répression chinoise.
Chine, de l’émergence à l’émargement.
Bilan du décennat Hu Jintao (2002-2012).
Xi Jinping, Président de la République populaire de Chine.
Xi Jinping, chef du pcc.
Qui dirige la Chine populaire ?
La Chine me fascine.
La Chine et le Tibet.
Les J.O. de Pékin.
La justice chinoise.
Nelson Mandela.
Le pape François.
Jean-Paul II.
Benoît XVI.

_yartiDalaiLama04

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.79/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • njama njama 6 juillet 2015 09:54

    Le 20 août 2001, le Premier Ministre tibétain en exil a été élu pour la première fois au suffrage universel direct. Samdhong Rinpoché fut réélu le 1er juillet 2006. Enfin, le 10 mars 2011 à Dharamsala
    Ce gouvernement off-shore (Dharamsala est dans le nord de l’Inde) est parfaitement illégal, illégitime puisque ce suffrage n’a pas recueilli les voix des chinois tibétains, et il est de plus complétement fictif, car l’État tibétain n’existe pas.
    Jean-Luc Mélechon avait même rédigé sur son blog deux articles particulièrement incendiaires contre la théocratie tibétaine
    Il a bien fait, faut arrêter de croire que le Tibet du dalaï lama était un pays de bisounours, c’était une théocratie médiévale autoritaire, les paysans étaient des serfs, et les monastères kidnappaient les jeunes garçons pour en faire des moines.
    Il faut en finir cette image tintinophile niaiseuse. Militer pour le retour d’un chef religieux aux affaires politiques va à l’encontre du bon sens et de la démocratie.


    • Gabriel Gabriel 6 juillet 2015 10:27

      @njama

      Vous êtes bien renseigné, on voit que vous avez lu de nombreux ouvrages sur le Tibet, que vous avez étudié son histoire et son mode de vie, que vous avez assisté à de nombreuses conférences sur le sujet, ce que j’ai et continue à faire. A première vue, nous n’avons pas du lire les mêmes livres et étudier la même histoire. Sachez que les enfants n’étaient pas enlevé par les moines mais proposé par les familles afin qu’ils puissent acquérir les connaissances scolaires et avoir une éducation religieuse. Cette éducation peut vous déplaire mais elle faisait partie intégrante de l’histoire de ce pays, de sa culture, au même titre que l’islam en terre arabe. Quoi qu’il en soit, aucun pays n’a le droit d’en envahir et d’en asservir un autre et question liberté et droit de l’homme, la Chine est loin d’être une référence. Alors, que ce soit la Chine avec le Tibet ou Israël avec la Palestine cela s’appelle une invasion, un massacre, une violation du droit des peuples à disposer d’eux même. Pour finir, sachez que le gouvernement tibétain est tout aussi légitime qu’était le gouvernement de la France libre en exil lors de la deuxième guerre mondiale.


    • njama njama 6 juillet 2015 12:35

      @Gabriel
      Si les conférences que vous avez connues étaient organisées par Tibet Libre qui distille régulièrement ici sur AV sa propagande d’un Tibet Mythique idyllique, effectivement nous n’avons pas les mêmes perceptions
      Je conçois tout à fait que le communisme chinois ou non était, est, parfaitement critiquable et certainement très imparfait, mais quoi qu’on en pense cette vague politique qui a fait fuir le dalaï lama, un escadron de moines et une grand partie de sa classe aristocratique tibétaine, comme chez nous la révolution a balayé le roi, la noblesse, et le clergé pour le plus grand profit du peuple, (tout de même, non ?) a (de mon point de vue) rendu un grand service au peuple tibétain maintenu dans le servage et l’esclavage dans un système féodal au profit d’une petite élite de moines et d’une petite aristocratie de grands propriétaires terriens.
      Pour différentes raisons, autant politiques que spirituelles (considérant que le bouddhisme tibétain est un bouddhisme complétement dévoyé de ses origines) je ne me vois pas soutenir le cause politique d’un Grand Tibet qui n’a jamais existé politiquement d’ailleurs. C’est vrai j’ai choisi ce camp, l’article de Sylvain Rakotoarison va dans l’autre.
      Je n’ai pas envie de plaindre le dalaï lama, il a perdu son trône, et son royaume (pertes bien matérialistes), ok, mais il lui reste l’essentiel de son trésor, le bouddhisme smiley


    • njama njama 6 juillet 2015 12:44

      @Gabriel
      j’admets que dire enfants kidnappés forçait le trait , mais « l’enrôlement » de jeunes enfants était une habitude chez eux, car toute la structure du Tibet reposait sur le renouvellement des moines dans les monastères, qui donnaient l’aura que le dalaï lama était considéré comme un dieu vivant.
      Le mythe du Tibet
      "Les religions ont eu un rapport étroit non seulement avec la violence mais aussi avec l’exploitation économique. En effet, c’est souvent l’exploitation économique qui nécessite la violence. Tel était le cas avec la théocratie tibétaine. Jusque 1959, quand le Dalaï-lama a fini de présider le Tibet, la plupart de la terre arable était toujours organisée en domaines seigneuriaux travaillés par des serfs. [...]
      Le monastère de Drepung était un des plus grands propriétaires terriens dans le monde, avec ses 185 manoirs, 25.000 serfs, 300 grands pâturages et 16.000 bergers. La richesse des monastères est allée aux lamas ayant le grade le plus élevé, beaucoup d’entre eux étant les rejetons de familles aristocratiques. [...]
      Le vieux Tibet a été faussement représenté par certains de ses admirateurs Occidentaux comme « une nation qui n’a exigé aucune police parce que ses gens ont volontairement observé les lois du karma. » (8) En fait, il avait une armée professionnelle, bien que petite, qui a servi comme une gendarmerie en faveur des propriétaires pour maintenir l’ordre et traquer des serfs fugitifs.

      De jeunes garçons tibétains ont été régulièrement enlevés à leurs familles et emmenés dans les monastères pour être formés comme moines. Une fois là , ils étaient internés à vie. Tashì-Tsering, un moine, rapporte qu’il était courant que des enfants de paysans soient sexuellement maltraités dans les monastères. Lui-même était une victime de viol répété à partir de l’âge de neuf ans. (9) Les domaines monastiques enrôlèrent de force des enfants de paysans aux fins de servitude perpétuelle comme domestiques, danseurs et soldats."
      http://www.legrandsoir.info/Le-mythe-du-Tibet.html


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 6 juillet 2015 14:01

      @njama
      « Militer pour le retour d’un chef religieux aux affaires politiques va à l’encontre du bon sens et de la démocratie. » 


      Je suis d’accord. Mais qui milite pour le retour d’un chef religieux aux affaires politiques ?? Certainement pas le Dalaï Lama, qui est au contraire le premier de sa lignée à se désengager de tout pouvoir politique et qui a une position très claire en faveur d’institutions politiques laïques et démocratiques. 

    • Gabriel Gabriel 6 juillet 2015 14:42

      @njama

      Aucune société n’est parfaite. Certaines personnes trouvent des défauts et des tares à la société tibétaine en prenant la leur comme référence. Premièrement, ils devraient regarder les défauts et les tares de leur société avant d’en juger une autre et de lui imposé son modèle qui est souvent basé sur une corruption cent fois supérieure et une politique guerrière quasiment inexistante au Tibet. Ceci dit, le Dalaï lama a toujours prêché la non violence et a toujours favorisé le dialogue même avec la Chine responsable de massacres et d’épuration ethnique dans son pays. Je vous encourage vivement à assister à des conférences sur le sujet et à vous documenter en dehors des médias traditionnels afin de vous faire une idée par vous-même.


    • gaijin gaijin 6 juillet 2015 10:32

      je partage le point de vue de njama sur le tibet mais il n’en reste pas moins que l’action des chinois est honteuse : il ne s’agit pas moins que d’éradiquer la population originelle pour la remplacer par des chinois ......
      de toute façon il n’y aura pas de « paix » aux tibet car les enjeux économiques et géopolitiques sont trop grands ( c’est curieux on n’en parle jamais )

      vae victis .....


      • bernard29 bernard29 6 juillet 2015 11:13

        @gaijin
        La semaine dernière il y avait une soirée Théma (Arte) sur le Tibet. Les chinois depuis Mao, sont très intéressés par le Tibet en raison de la richesse du sous sol et surtout pour la captation incroyable des ressources en eau. 

        C’est vrai que de ne pas parler de ces questions dans un article sur le Tibet est une erreur manifeste.

        vous pouvez encore revoir tous les reportages (excellents) sur Arte Replay.


      • mmbbb 6 juillet 2015 13:07

        @bernard29 

        @bernard29 Et de surcroit une zone stategique avec l Inde Comment imaginer un seul instant que la Chine puisse abandonner cette region qu’elle a sous influence depuis la dynastie des Yuan ( 1270 ) Cette relation n’a jamais cessée Le gouverneur des Indes britannique en 1904 mena une expedition  sanglante, mais l’angleterre dut se retirer . Mao a retenue la leçon et il savait pertinemment que les occidentaux ( marche de l’opium par l’angleterre, saccage par les francais du Palais d ‘ete ont ete par le passe des conquérants Le Dalai Lama a ete financé  par la CIA et avait comme amis un nazi  Heinrich Harrer Il appartenait a la Chine de ne pas laisser le Tibet sous inflluence etrangere qui aurait rendue cette region incontrolable IL est vrai que les occidentaux les intellectuels ont cette contradiction un peu etonnante Ils glorifient cette culture thibetaine qui n’etait qu un etat theocratique et rejettent toutes references religieuses de notre passe Quand l’acteur americain Richard Gere il oublie un peu facilement lorsque Mao prit en main le Tibet son pays quelques dizaines annees auparavant pratiquait le massacre Indiens De meme pour les arborigenes et nous en tant que francais avont aussi un passif  Non pas que je veuille faire acte de repentance mais nous voulons reprocher au chinois ce nous avions fait dans le passe La Chine fait valoir ses interets geostrastegiques comme les grands etats donneurs de lecons l’auraient fait et l’ont fait dans le passe .


      • mmbbb 6 juillet 2015 16:35

        @gaijin lien http://www.lhassa.org/geographie-du-tibet/ressources-minerales-du-tibet.php

        Pensez vous que les americains en soutenant le Dalai Lama n’avaient pas quelques idees derrière la tete Il y tant de peuples qui ont ete et sont maltraites voir massacres mais qui n’ont pas toutes la sollicitudes des intellos Et un indien d’amerique ou un arborigne ne vallent ils pas un tibetain ? et nous francais nos relations equivoques en afrique, ELF par exemple


      • gaijin gaijin 6 juillet 2015 17:25

        @mmbbb
        soyons sérieux les massacres des uns justifieraient ceux des autres ?????

        je dénonce tout aussi bien le génocide des amérindiens ou des aborigènes australiens que celui des tibétains .........
        en géopolitique il n’ y a pas de camp du bien mais différents camps du mal qui s’affrontent .....

        bien sur les américains soutiennent le dalai lama comme ils soutiennent les talibans, daesh et les nazis ukrainiens selon leur principe habituel : l’ennemi de mon ennemi est mon ami .......et nous leurs vassaux pédalons devant en agitant nos petits bras ........


      • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 6 juillet 2015 17:49

        @mmbbb
        « Pensez vous que les americains en soutenant le Dalai Lama n’avaient pas quelques idees derrière la tete »


        Et lors du débarquement en France ?

      • mmbbb 6 juillet 2015 18:49

        @Qaspard Delanuit De Gaulle a mis les americains dehors et Mao a pris les devant Napoleon a dit on a la politique de ses frontieres Geopolique applique a la lettre par les Chinois


      • mmbbb 6 juillet 2015 19:13

        @gaijin Je me suis peut etre mal exprime Ce que je voulais dire est que le Dalai Lama sait joue de son image mais ce n’est pas maintenant qu il faut s’indigner c’est lorsque le Tibet a demande un soutien a L ONU et qu’aucun pays n’ a réagit Mais qui voulait encore s’engager dans une guerre lontaine dans ces vastes etendues dans le contexte de l’epoque


      • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 6 juillet 2015 14:12

        Décrire les imperfections de la société Tibétaine d’avant l’occupation maoïste est de la même logique que de décrire, par exemple, les imperfections de la société française d’avant l’occupation nazie. C’est vrai que la France des années 1930, n’était pas la France idéale, on y pratiquait par exemple souvent les passages à tabac dans les commissariats et le réseau autoroutier était peu développé.

        Bref, l’irréductible mauvaise foi des cocos est toujours plaisante à constater.  smiley 

        • mmbbb 6 juillet 2015 16:22

          @Qaspard Delanuit Je suis pas communiste pas de bol Alexandra David Neel ayant decrit ce pays avait predit qu il tomberait sous le joug communiste Elle ne faisait pas preuve d’une tres grande clairvoyance Mao a simplement appliquer la geo politique comme l’aurait fait n’importe quel pays occidental En revanche il est toujours etonnant l’engouement pour la spiritualite de ce pays et de son chef et du rejet du sacre chez nous Ce sont surtout les intellectuels et la bourgeoisie qui sont attaches au peuple tibetains comme l’etait Alexandre David Neel Par ailleurs cet ecrivain a relate des croyances que l’on auraient qualifiees de moyen ageuse chez nous et ipso facto rejetees violemment Quoi qu il en soit ce n’est pas vous ni moi qui allons chatouiller les chinois au Tibet C’est par nature leur province et Mao n’a fait que reaffirmer les droits de la Chine bien que le peuple tibetain en a fait les frais ( le Dalai Lama etait finance par la CIA ) et nous occidentaux n’avons guere de lecons a donner .


        • Gabriel Gabriel 6 juillet 2015 16:52

          @mmbbb

          Dire que le Dalaï lama est un agent de la CIA, c’est comme dire que le Pape est un ex agent du KGB et Mère Thérésa bossait pour le MI6. Devant de telles inepties mieux vaut sourire.


        • gaijin gaijin 6 juillet 2015 17:32

          @mmbbb
          « C’est par nature leur province et Mao n’a fait que reaffirmer les droits de la Chine »

          mdr vous sortez ça d’où ?
          il n’est question ici que de la loi du plus fort pas du droit ou de lois naturelles ......


        • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 6 juillet 2015 17:40

          @mmbbb
          « C’est par nature leur province et Mao n’a fait que reaffirmer les droits de la Chine »


          Pas de bol, non seulement vous n’êtes pas communiste, mais en plus vous n’êtes pas non plus historien ni géographe. 

          En revanche, vous êtes un bon comique. J’aime beaucoup : « C’est pas nature leur province ». C’est vraiment très drôle. Par nature, haha !  smiley

        • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 6 juillet 2015 17:46

          @mmbbb

          « le Dalai Lama etait finance par la CIA »

          Evidemment, comment aurait-il pu se payer sa Ferrari et toutes ses gourmettes en or sans cela ? Il est clair que ce mec a passé son existence à flamber du pognon à Ibiza.  smiley

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 juillet 2015 18:46

          @Gabriel
          C’est la CIA qui a exfiltré le Dalaïlama en 1959.
          Le Tibet est un lieu géostratégique majeur, qui le contrôle, contrôle l’eau et tout le sud-est asiatique.
          « Il y a 56 ans, la CIA organisait l’évacuation du Dalaïlama » par Asselineau.


        • mmbbb 6 juillet 2015 19:07

          @Qaspard Delanuit si vous ne savez pas lire je n’y peu rien . L’histoire je n’ai pas inventee il suffit de compulser les divers site et je vous joins ceui ci entre autre
          Le PCC (Parti Communiste Chinois) annonce la prochaine libération du Tibet.Craignant une infiltration communiste, celui-ci expulse tout les ressortissants chinois.Mais la Chine entend bien récupérer ce qu’elle considère être historiquement son territoire et elle annexe à by PalMall 1.1"> nouveau le Tibet en 1951.  http://www.lhassa.org/histoire-du-tibet/causes.php D’ailleurs Alexandra David Neel l’avait ecrit elle qui n’etait pas une idiote Au lieu de toisez les autres de mornes remarques vous feriez mieux d’etayer vos propos J’en ai rien a cirer de vos remarques a la con qui non ni queue ni tete hormis de jeter le discredit Vous employez la methode des communiste c’est dire


        • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 6 juillet 2015 19:08

          Fifi, je connais cette conf d’Asselineau dans laquelle il y a de nombreuses simplifications caricaturales assez risibles quand on connaît le sujet. Bien sûr que pendant la guerre froide, les USA et l’URSS ne manquaient pas une occasion de tenter d’avancer leurs pions. Même en France, de nombreuses associations culturelles ont été financées par l’URSS, d’autres par les USA. Partout dans le monde, une grande part de « l’art moderne » a été fabriquée par la CIA, tandis que l’art « engagé » était entretenu par le Komintern. Les deux blocs se sont aussi positionnés par rapport à la religion. Et alors ?


        • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 6 juillet 2015 19:14

          @mmbbb


          « D’ailleurs Alexandra David Neel l’avait ecrit elle qui n’etait pas une idiote Au lieu de toisez les autres de mornes remarques vous feriez mieux d’etayer vos propos J’en ai rien a cirer de vos remarques a la con qui non ni queue ni tete hormis de jeter le discredit Vous employez la methode des communiste c’est dire » 
           

          Essayez de faire des phrases, s’il vous plaît. 

        • mmbbb 6 juillet 2015 19:18

          @Qaspard Delanuit Vous me prenez pour un con mais ce que vous avancez est d’un banalite outranciere Vous etes vraiment un comique troupier meme PIF le chien etait detenu par le PC la bonne blague


        • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 6 juillet 2015 19:31

          @mmbbb
          « Qaspard Delanuit Vous me prenez pour un con »


          On ne peut rien vous cacher. Mais il faut dire que vous m’y aidez beaucoup.  smiley

          « mais ce que vous avancez est d’un banalite outranciere » 

          En effet, comme dire que la résistance des Tibétains au maoïsme était soutenue par les Ricains (oui, bien sûr, elle l’a été pendant un certain temps et le Dalaï Lama lui-même l’a expliqué sans en faire de mystère. Et alors ?)

          « meme PIF le chien etait detenu par le PC »

          Eh oui et pourtant cela ne faisait pas de tous les dessinateurs collaborant à ce journal des agents du KGB pour autant. CQFD

        • mmbbb 6 juillet 2015 19:33

          @Gabriel c’est la CIA qui a exfiltre ce chef spirituel vers l inde je n’invente rien une fois de plus


        • soi même 6 juillet 2015 19:38

          @mmbbb, une fois dit cette évidence vous en faites quoi marmouset ...


        • mmbbb 6 juillet 2015 19:49

          @Qaspard Delanuit Vous etes d’une malhonnete sans borne si je dis que PIF appartenait au PC je n’ai jamais avance que les dessinateurs faisaient allegeance au PC.. et je vais arreter la je trouve cette discussion sterile et je n’ai pas l’habitude de perdre mon temps avec des imbeciles Quoi qu il en soit le Tibet est desormais Chinois et ce n’est pas l’agitation de gogos occidentaux qui changera le cours de l’histoire desormais Vous devriez organise la resistance dans ce pays puisque voues etes si fort en gueule et ce serait beaucoup plus utile que de jouer les gros bras ici et de prendre les autres pour des cons .


        • mmbbb 6 juillet 2015 20:03

          @Fifi Brind_acier Si la CIA n’avait sorti ce chef religieux celui ci aurait termine en residence surveille et le Tibet n’aurait pas ete d’un sujet de préoccupation des occidentaux Les USA se servent de l’image du DALAI LAMA. Je n’en ai rien a faire du reste de cette evidence.


        • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 6 juillet 2015 20:07

          @mmbbb
          « Qaspard Delanuit Vous etes d’une malhonnete sans borne si je dis que PIF appartenait au PC je n’ai jamais avance que les dessinateurs faisaient allegeance au PC.. »


          J’ai bien compris que vous ne l’avez pas dit. Je vous dis simplement que vous devriez appliquer le même raisonnement aux Tibétains : ce n’est pas parce que leur refus du Maoïsme arrangeait les Ricains qu’ils ont fait allégeance à la CIA. C’est plus clair ?

          « Quoi qu il en soit le Tibet est desormais Chinois et ce n’est pas l’agitation de gogos occidentaux qui changera le cours de l’histoire desormais Vous devriez organise la resistance dans ce pays puisque voues etes si fort en gueule et ce serait beaucoup plus utile que de jouer les gros bras ici et de prendre les autres pour des cons . »

          Qui est le gogo occidental qui s’agite ici... à votre avis ? En ce qui me concerne, j’informe calmement les lecteurs de ce forum. Par ailleurs, je ne vous ai pas dit que j’étais occidental, ni où je suis né, ni bien sûr quelle action je mène. De toutes ces choses dont vous ne savez rien, ne croyez-vous pas qu’il vaut mieux ne rien dire si vous ne voulez pas prendre le risque de dire des sottises inutiles ?

        • mmbbb 6 juillet 2015 21:32

          @Qaspard Delanuit je ne dis pas plus de sottises que vous et je n’admets pas votre suffisance « De toutes ces choses dont vous ne savez rien, » il est vrai que le Tibet ne m interesse plus autant mais neanmoins j’ai lu quelques livre de Neel Elle savait ce qu’elle avait vecu a Lhassa disparaitrait Elle sentait qu ’elle etait a une charniere historique ’Vous n’aviez pas a m’agresser Avec un ton provocateur je voulais signifier que les Chinois avaient tourne la page Le Tibet du Dalai LAMA c’est du passe Ils ont restaure le Potola afin de montrer que la culture Tibetaine est respectee mais ce n’est que de la com evidemment L e Tibet est desormais la Chine et l’economie prime d’autant plus que cette region est bourree de de mineraux uranium entre autre L’infracture tres developpee comme le train qui relit Pekin à Lhassa en passant un col a 5000 metres affirme la prédominance de la Chine et relegue leTibet a une region J’habite pres de Lyon il y a desormais des etudiants chinois Je doute que le Tibet soit leur préoccupation majeure et je doute que cette histoire cree autant de controverse Leur seul but est la reussite sociale d’autant plus qu ils ont une fierte nationale Je fais de la montagne je suis alle au confins du nepal dans la vallee du Mustang un de mes compagnons,guide est alle a Lhassa les Chinois etait tres dur avec les tibetains et pas tres affable avec les touristes Je n’ignore rien Salutations


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 juillet 2015 07:43

          @Qaspard Delanuit
          La Tibet n’est donc pas une région géostratégique de première importance ?


        • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 7 juillet 2015 12:26

          @mmbbb
          « il est vrai que le Tibet ne m interesse plus autant mais neanmoins j’ai lu quelques livre de Neel »


          C’est très insuffisant pour comprendre la situation. Elle est née en 1868 et ces récits concernent le Tibet d’avant l’invasion, quelle que soit sa perspicacité. Il n’y a pas de honte à être mal informé dans un domaine, on ne peut pas tout savoir sur tout. Sur un forum, il est cependant recommandé de rapidement identifier si l’on discute avec des gens qui en savent plus ou moins que soi. Et si l’on croise des gens qui en savent plus, il faut en profiter pour apprendre. 

        • Alain 6 juillet 2015 15:36

          il faut aussi voir que la théocratie tibétaine est une dissidence du bouddhisme.
          Celui qu’on appelle le Bouddha Gautama avait renoncé à son trône et ne prônait aucune théocratie.
          Le système des dalai-lama basés sur des visions et des réincarnations perpétuelles ne ressemble guère aux textes fondateurs du bouddhisme et pas vraiment aux propos du Bouddha Gautama.


          • Gabriel Gabriel 6 juillet 2015 16:46

            @Alain
            Nous avons là une branche dérivée du bouddhisme qu’est le lamaïsme ou le bouddhisme tantrique Tibétain qui est pratiqué au Tibet mais aussi dans les contrées avoisinantes de l’Himalaya comme le Népal ou le Ladakh dont le chef spirituel est le Dalaï lama de la secte des Gelugpa ou école des bonnets jaunes. Tout comme chez nous ou le Christianisme c’est scindé en plusieurs obédiences dont la plus connue réside au Vatican.


          • gaijin gaijin 6 juillet 2015 17:48

            @Gabriel @ alain
            en fait le bouddhisme se sépare en 2 branches dès après la mort du bouddha une branche plus attachée a la lettre et l’autre plus a l’esprit ....chacune étant persuadée d’être la « bonne »
            les courants qui ont trouvé un écho en occident comme le zen ou le tantrisme tibétain sont issus de la seconde branche .......


          • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 6 juillet 2015 19:23

            @gaijin
            « en fait le bouddhisme se sépare en 2 branches dès après la mort du bouddha une branche »


            L’histoire du bouddhisme et de ses nombreuses écoles est d’une grande complexité. Ce qu’on appelle le bouddhisme tibétain est une branche du bouddhisme mahāyāna (dont l’apparition coïncide peu ou prou avec celle de l’ère chrétienne) que l’on nomme le vajrayāna, ou « véhicule de diamant », et celle-ci ne prend forme quant à elle que vers le VIIe siècle.


          • soi même 6 juillet 2015 19:47

            @Qaspard Delanuit ( Ce qu’on appelle le bouddhisme tibétain est une branche du bouddhisme mahāyāna  ) L’on comprend autant mieux quand l’on tiens compte que se bouddhisme Tibétain  est un syncrétisme avec une spiritualité chamanique plus ancien la spiritualité  bön.

            Le bouddhisme Tibétain avec ses deux écoles est incompréhensible si l’on ne tien pas compte de se syncrétisme .

             


          • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 6 juillet 2015 19:53

            @soi même

            « L’on comprend autant mieux quand l’on tiens compte que se bouddhisme Tibétain  est un syncrétisme avec une spiritualité chamanique plus ancien la spiritualité  bön. »

            C’est exact, et il faut encore ajouter qu’on ne comprendrait toujours rien de tout ça si l’on ne le replaçait dans la perspective complexe du Dzogchen.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès