Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Thaïlande : ils assassinent, nous fermons les yeux

Thaïlande : ils assassinent, nous fermons les yeux

La presse du monde entier et l’ensemble des gouvernements occidentaux se sont relayés pour se réjouir du nouvel élan démocratique en Birmanie après les premières élections libres depuis de trop nombreuses années. Ce qui est vrai pour la Birmanie n’est vraisemblablement pas valable chez son voisin thaïlandais où la junte militaire continue de brimer la population et d’assassiner opposants politiques et simples citoyens.

Comment obtenir une légitimité quand on a usurpé le pouvoir ? Cette question devient lancinante pour la junte militaire qui a accaparé le pouvoir en Thaïlande à la suite d’un nouveau coup d’Etat en mai 2014. Habitués à expulser le pouvoir civil dès lors qu’il ne répond pas à toutes leurs exigences, les militaires thaïlandais devraient pourtant être rompus à l’exercice peu reluisant de la création d’une légitimité fabriquée.

Arrivée au pouvoir sans idée précise de la politique à mettre en place, la clique qui commande le pays sait toutefois comment assurer son maintien à un poste usurpé. Une mise en coupe de la société via une censure qui dépasse bien souvent les imaginations les plus fertiles. Un tag contre le régime ? Emprisonnement. Une discussion privée sur les réseaux sociaux qui déplaît ? Emprisonnement. Tout est prétexte à la mise sur la touche de ceux qui osent encore émettre le moindre début de critique. Et lorsque la junte perd les pédales ce sont des assassinats purs et simples qui sont orchestrés.

En l’espace d’un mois, deux prisonniers ont été retrouvés morts dans leur cellule. Le dernier, il y a quelques jours étant le célèbre astrologue Suriyan Sucharitpolwong. Un nom trop charismatique dans le pays pour lui laisser le moindre espace de liberté ? Accusé comme tant d’autres de crime de lèse-majesté, le savant est officiellement mort d’une infection sanguine. La junte assassine, falsifie les autopsies et cherche d’autres victimes expiatoires. Préserver la famille royale est devenu la justification d’une prise de pouvoir par les militaires. Mais quelle sera la justification de tous les crimes (vrais, eux) dont se rendent coupables les généraux ? Pardon, il n’y a pas de crimes à en croire les rapports d’autopsie…

Se cacher derrière son petit doigt et des gros mensonges ne dure qu’un temps. Les pays qui ont mis la pression sur la Birmanie doivent aujourd’hui faire savoir à la junte que la récréation mortifère a assez durée. Les militaires sont tout puissants en Thaïlande, mais ne sont rien au niveau international. Le salut de la démocratie, des libertés et de la population passe par une prise de conscience de tous. Des consciences qui se réveillent lentement alors que dès janvier 2015, l’ONU dénonçait officiellement les peines d’emprisonnement largement exagérées au regard des délits et crimes jugés. Depuis ? Rien, si ce n’est que les Thaïlandais vivent dans la crainte et redoutent le pire à chaque son de botte qui claque. La Thaïlande n’est pas le paillasson de la démocratie ! 


Moyenne des avis sur cet article :  1.75/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 24 novembre 2015 12:15
    • « ...gouvernements occidentaux se sont relayés pour se réjouir du nouvel élan démocratique en Birmanie »
    Ah ben oui vu qu’ils font du business avec eux ^^

    On peut quand même rappeler ceci sur la Birmanie :
    "A la veille des législatives du 8 novembre 2015, Aung San Suu Kyi, dont le parti LND est donné favori, minimise les persécutions dont sont victimes les Rohingyas en Birmanie. La chef de file de l’opposition appelle à « ne pas exagérer » le drame, alors que l’université américaine Yale, dans un récent rapport, parle de « génocide » à l’encontre de cette minorité musulmane maltraitée par le pouvoir."
    http://geopolis.francetvinfo.fr/birmanie-aung-san-suu-kyi-refute-le-terme-de-genocide-des-rohingyas-85505

    On peut remarquer comment les états-unis condamne le régime Birman, quand il ne fait pas de business directement avec lui, et qu’il voit des marchés lui échapper au profit des chinois notamment, des suisses et même des français.


    • asterix asterix 24 novembre 2015 14:42

      La junte thaïe assassine ?
      Oui, c’est vrai !
      Mais où se situe l’alternative ? Thaxin ? Ce n’est guère mieux et, vu les assassinats de masse ( la guerre du Yabba - la répression du sud musulman ) peut-être même pire.
      En Thaïlande, rien ne changera. Ce pays ne parviendra jamais à être une démocratie car le vote s’achète ouvertement.
      C’est celui qui paye le plus qui gagne, c’est facile à comprendre.
      Dès lors en quoi une élection est-elle nécessaire ? Que ce soit la junte ( les jaunes - la maison royale ) ou les rouges ( la police - Thaxin ) cela ne changera strictement rien à la situation du peuple.
      Et il y a un paramètre que l’auteur ne relève pas : quelle que soit l’autorité dont il dépend, le Thaï s’en fout. Sa seule préoccupation est de ramasser le plus d’argent possible sans rien faire ...ou le moins possible et le choix se résume à l’allégeance envers l’un ou l’autre des deux réseaux mafieux : les flics ou l’armée à l’exclusion de tout autre.

      Pour la Birmanie, j’ai une position qui n’est pas celle communément admise par notre monde occidental. Les élections qui viennent d’y avoir lieu et assuré le triomphe d’Aug San Suu Khi n’ont rien de démocratique. Elles ont juste assuré la main-mise de l’ethnie burma sur tout un pays où elle reste minoritaire.
      Il n’y a pas que les Rohingha, loin de là...
      Je vous livre, non pas un article politique, mais quelques souvenirs marquants des contacts glanés en cinq ans avec différentes minorités. Vous en conclurez ce que vous voulez :
      http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2015/11/09/birmanie-est-ce-vraiment-l-ouverture-a-la-democratie-5713646.html&nbsp ;


      • L'enfoiré L’enfoiré 24 novembre 2015 15:02

        @asterix


        « Les pays qui ont mis la pression sur la Birmanie doivent aujourd’hui faire savoir à la junte que la récréation mortifère a assez durée ».Parler de la Thaïlande et de la Birmanie est affaire de spécialistes et tu en fais partie.Voici, le billet sur la Birmanie (petite erreur ci-dessus) : "Birmanie ou Myanmar, est-ce vraiment l’ouverture à la démocratie ?

      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 24 novembre 2015 18:50

        @asterix
        Merci, très intéressant.


      • asterix asterix 24 novembre 2015 19:49

        @bouffon(s) du roi

        Et pourtant le pays que je connais le mieux est à l’ouest, c’est CUBA.
        Je me marre chaque fois que je lis les péroraisons de Fortin et la propagande à l’état brut de Lasmani sur le sujet...


      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 24 novembre 2015 21:04

        @asterix
        C’est tout le problème avec les infos, qu’est ce qui est vrai, qu’est-ce qui tient de la propagande (ou contre propagande), etc.
        On retrouve ça sur presque tous les sujets. Pas facile d’y voir clairement les tenants et aboutissants. Mais il y a des constantes, la richesse et le pouvoir.


      • agent ananas agent ananas 25 novembre 2015 00:48

        L’auteur, parlez nous aussi des 3000 morts assassinés par le régime Thaksin pendant les trois mois de guerre à la drogue en 2003, ou de la centaine de musulmans morts étouffés dans les camions militaires à Tak Bai ou encore de la centaine d’autres exécutés lors du siège de la mosquée à Kre Su. Ou de la répression des journalistes critiques du gouvernement Thaksin. Oui ce qui se passe actuellement en Thaïlande est regrettable et risque d’empirer avec la succession du roi Bhumiphol par son fils craint et haï. Malgré cela une grande partie des thaïs préféreront cette ordure à Thaksin ...
        Quant au Myanmar (ex Birmanie), un dictateur remplace un autre. Aung San Suu Kyi a déclarée qu’elle sera au dessus du prochain président ... Et que dire des 800 000 musulmans Rohingyas privés de leur droits civiques car rayés des listes électorales en vertu de la loi sur les nationalités passée au printemps de cette année imposée par le lobby des bouddhistes nazis ? Pas vraiment démocratique tout cela, même si la population ici à Yangon se réjouit de la défaite de la junte.
        Il n’en va pas de même dans plusieurs zones ethniques où la donne ne change pas. De leur point de vue des birmans remplacent des birmans. Les groupes mieux organisés militairement comme les kachins de la KIO ou des was de l’USWA n’ont pas signé le NCA (Nationwide Ceasefire Accord) du 15 octobre. Dans les semaines/mois à venir la guerre civile dans les zones périphériques pourrait reprendre si la NLD d’Aung San Suu Kyi ne parvient pas à un accord. Il va sans dire que la Chine et l’Inde suivent cela de très près...


        • asterix asterix 25 novembre 2015 12:39

          @agent ananas, bonjour.

          Tout à fait exact sauf pour les bobos qui pensent que dès qu’il y a passage par les urnes, c’est automatiquement la démocratie qui gagne. Tous les organes de presse ont loué de concert « le passage à la démocratie » mais aucun n’a relevé le taux de participation quasi nul dans les ethnies périphériques.
          La Birmanie explosera bientôt en plusieurs entités. Les Chinois continueront à contrôler le nord et les Américains ont déjà placé tous leurs pions dans le pays Karen.
          Et les peuples autres que ceux de l’ethnie BURMA n’auront toujours d’autre issue que d’être les dindons de la farce...

          Quant à la Thaïlande, si la démocratie c’est sa version Thaxin, mieux vaut qu’elle s’abstienne...


        • Fafa 26 novembre 2015 10:39

          Les thaïlandais n’ont besoin de l’aide de personnes pour se débarrasser de leurs dictateurs.Tout comme les Français de 1789, les Cubains de 1953 ou les Iraniens de 1979 ils sont assez grands pour chasser leurs oppresseurs sans l’aide de qui que se soit.

          Un peuple n’a pas besoin de la bienveillance d’une main invisible pour régler ses affaires douloureuses. Demander Aux Afghans, Irakiens, Libyens, Syriens, Centrafricains, Ivoiriens ou maliens ce qu’ils pensent des interventionnistes fouteurs de merdes comme BHL, Bush, Obama, Poutine, Ban ki Moun etc...
           


          • ToNgoc 27 novembre 2015 14:41

            La Birmanie assassine la France fournit les armes, les photos satellites et les mercenaires !

            Ils me font vraiment rires ces français qui n’ont rien dit lorsque Total et le gouvernement français sponsorisaient la junte birmane qui leur doit d’être au pouvoir aujourd’hui !

            Est-ce qu’il a des preuves sérieuses le monsieur, que les militaires thaï sont responsables de ces morts ?

            Grâce aux militaires, une guerre civile voulu par le clan Thaksin à la botte des USA a été évité, peut-être le monsieur aurait voulu que la Thaïlande soit transformé en zone de guerre et d’anarchie comme la Syrie et la Libye et cela grâce à la France, c’est cette démocratie là que tu voudrait imposer au thaïlandais ?

            Partout dans le monde les islamistes servent les intérêts de l’occident, il n’y avait plus de problème dans le sud de la Thaïlande avant que Thaksin prenne le pouvoir, il avait cassé à l’époque toutes les structures qui assurait la paix, fait tué des civils musulman innocents et ses maître du Carlyle group avaient fait revenir des combattants islamistes d’Afghanistan. diviser pour mieux régner et cela avait très bien marché ;

            Les islamistes ont permis à l’OTAN d’affaiblir l’URSS, de combattre les serbes, ils étaient en Libye contre Kaddhafi et en Irak contre Saddam AVANT LE 11/9, ensuite grâce à eux les USA ont pu intervenir et prendre le contrôle de zone stratégique, depuis que la France est repassé sous l’OTAN nous les servons aussi, tu es choqué par 2 morts alors que notre pays sous Hollande et Sarkozy est responsable de millier de victime en Libye ou on soutenait officiellement les islamistes et en Syrie ou comme trop de gens on compris la manipulation, on a renommé un groupe en Al Nostra pour pouvoir continué à financer Al Qaida.

            L’OTAN se fout de nous, en un an de luttes contre DAESH, les djihadistes n’ont posté aucunes photos de destructions sur les réseaux sociaux, par contre les irakiens ont dénoncés des livraisons d’arme de l’OTAN à Daesh et après les bombardement russe les djihadistes ont postés pleins de photos des destructions et les russes se sont étonnés de trouver des camps soit disant attaqué par l’OTAN, intacte ! Parce que nous n’avons jamais vraiment combattu DASESH.

            DAESH avait pour but de faire tomber la Syrie et l’Iran, une manière pour l’OTAN d’intervenir sans se mouiller mais les russes ont compris et leur interventions change la donne !

            Alors les français n’ont vraiment pas de leçon de démocratie à donner au thaï !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Thierrym


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès