Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > The Issue (L’échéance)

The Issue (L’échéance)

Avec les élections américaines nous allons choisir entre 2 avenirs très différents pour toute la planète.

Avec les élections américaines nous allons choisir entre 2 avenirs très différents pour toute la planète.

Les Etats-Unis d’Amérique sont une des puissances qui influencent l’économie mondiale et puisqu’ils se sont donnés le rôle de libérateurs des autres peuples, ils ont un impact très large sur la manière dont les nations se développent, échangent ou se combattent. Cette responsabilité assumée par des générations de présidents américains rend d’autant plus importante pour nous tous cette élection 2012 car à ce point précis de l’Histoire de l’Humanité de grands courants d’évolution sont déjà à l’œuvre pour amener notre monde – dans sa diversité d’états et de niveaux économiques- vers plus de conscience et d’équilibre ; nous nous acheminons vers plus de respect entre les peuples, plus de Paix ou vers un retard néfaste et dévastateur.

Or, tant Mit Romney que Barack Obama sont des hommes très respectables, courageux dans leurs actions politiques et porteurs de victoires : tous les deux sont de redoutables gagnants, ce qui rend le choix difficile.

Cependant chacun d’entre eux est porteur du comportement de sa famille politique et tout au long de leur histoire nous, qui ne sommes pas américains n’avons pas vécu les succès de l’Amérique avec le même enthousiasme.

Barack Obama a permis aux Etats-Unis de retrouver la Confiance des pays du monde, plusieurs fois remise en question par l’attitude guerrière des Républicains. Les situations économiques et les besoins de la Chine, des pays de l’Est de l’Europe et des Pays Arabes ont évolués vers plus de modernité en même temps que les Etats-Unis se dégradaient : tandis que les Etats-Unis investissaient des milliards pour la guerre, obligeant l’Etat fédéral à diminuer ses investissements dans les domaines sociaux, de l’éducation et de la santé, de grands écarts se sont creusés entre les plus démunis et les classes aisées.

Mit Romney est un homme doué pour faire de l’argent, il a rétabli de nombreuses situations déficitaires mais la réalité économique d’un vaste continent ne ressemble pas à une entreprise familiale ou à un état dont les citoyens sont impliqués et coopératifs. Ce qu’attendent les classes aisées est de continuer de vivre « l’American dream » comme dans les années 60 - à n’importe quel prix- or depuis quelques années la situation du monde a changé, la réalité diplomatique et économique est devenue complexe, chaque économie est imbriquée avec celles des autres pays, c’est pourquoi le choix d’un président américain doit permettre aux Etats-Unis de faciliter leurs relations avec le reste du monde.

Un président agrée par l’ensemble des membres politiques du monde est vital pour la stabilité et la bonne évolution de l’ensemble. Cette fois-ci les Etats-Unis ne pourront pas se replier sur eux-mêmes et panser leurs déficits comme ils l’ont faits d’autres fois dans l’Histoire, en laissant le reste du monde s’engluer.

Ce moment-ci appartient au monde dans son ensemble, si les Etats-Unis ne veulent pas perdre la main, il faut qu’ils se positionnent sur une autre ligne que l’armement et le repli économique pour redéployer leur économie intérieure. Leurs partenaires économiques sont devenus puissants et dépendants du commerce extérieur avec les pays occidentaux : l’équilibre de ces échanges est précaire.

Aujourd’hui la planète est vraiment fragile et toutes les économies se sont affaiblies. La bonne vieille méthode de créer des guerres pour relancer l’économie intérieure des USA n’est pas souhaitable car ni les uns ni les autres n’avons les moyens financiers de nouveaux conflits et par ailleurs, le monde est déjà suffisamment miné, exsangue, asséché : toutes nos forces devront être rassemblées pour éviter les cataclysmes écologiques qui commencent à apparaître.

 Nous sommes entrés petit à petit, grâce à de nombreuses personnalités politiques qui ont encouragées ces perspectives pacifiques, dans une autre vision des choses avec l’arrivée au pouvoir de gens issus des générations qui n’ont pas connue la guerre froide et qui voient les conséquences des précédentes guerres mondiales avec plus de recul. Les héros des temps passés ont laissé la place à des conquérants d’un autre genre ; commerciaux et juristes, des gens qui ont l’habitude d’utiliser les mots à la place des armes : nous sommes dans l’ère de la communication entre les continents, les domaines intellectuels, administratifs, une ère de coopération entre les gens concernés par les mêmes problèmes partout sur la planète, le partage des coûts et la mise en commun des acquis intellectuels pour des avancées rapides dans différents domaines. Les prochaines décennies seront écolos et destinées à l’échange interculturel, scientifiques et autre.

Il faut choisir l’homme qui incarnera le mieux cet avenir heureux possible car notre famille est le monde, notre lieu de vie est cette planète.

Que Dieu bénisse l’Amérique ! Lila

www.lilaluz.net


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • paoum 10 septembre 2012 14:39

    « Or, tant Mit Romney que Barack Obama sont des hommes très respectables, courageux dans leurs actions politique »

    mouahaha !


    • lila lila 10 septembre 2012 15:59

      Il est nécessaire de comprendre la réelle portée du pouvoir qu’on leur confie. Les présidents ne sont pas des maîtres absolus et ne disposent que d’un droit d’influence sur les décisions qui sont normalement le résultat de discussions avec leurs conseillers et les parlementaires. Ils sont autant courageux que possible !

       


      • Radix Radix 10 septembre 2012 21:58

        Bonsoir Lila

        Ne soyez pas désespérée... Thanksgiving approche, vous serez peut-être graciée !

        Radix


        • CHIMERE 11 septembre 2012 06:18

          @ Lila,


          Vous citez les deux Guest stars de cet opéra bouffe qu’est en réalité l’ « élection » du président des Etats-unis,mais vous oubliez de parler de l’entité qui a le pouvoir RÉEL,je veux parler de la réserve fédérale.

          Qu’en dit Wikipédia :

          La Réserve fédérale (Federal Reserve System), appelée souvent Federal Reserve ou, plus court encore, Fed, est la banque centrale des États-Unis. Elle a été créée le 23 décembre1913 par le Federal Reserve Act dit aussi Owen-Glass Act.

          La Réserve fédérale :

          • décide de la politique monétaire des États-Unis
          • supervise le système bancaire américain,
          • publie des rapports, tels que le livre beige, relatifs à l’économie américaine
          • agit comme prêteur de dernier ressort,
          • peut agir sur la valeur externe de la monnaie, le dollar américain notamment à travers l’utilisation de ses taux directeurs (rémunération des prêteurs) pour motiver la venue ou la fuite de capitaux, et donc influer sur la masse monétaire et la croissance économique des États-Unis (exemple du protectionnisme déguisé qui entraîne par la suite une dévaluation du dollar et donc une meilleure compétitivité-prix),
          • est indépendante des institutions politiques

          La « FED » n’est pas une banque nationale mais un conglomérat de banques privées.

          La « FED »  a le pouvoir de création monétaire,et le « US DOLLAR » est donc une monnaie privée.

          Deux POTUS (President Of The United States) ont,vainement à (l’extrême) la fin de leur mandat (sic...) de reprendre la main sur la « FED » .

          Il s’agit de :

          -Abraham Wilson
          -John Fitzgerald Kennedy

          Les deux ont été assassinés peu après.

          Vous comprendrez donc que nous sommes en droit de n’accorder à cette « élection » que l’intérêt qu’elle mérite...

          L’enjeu n’étant finalement ,qu’un choix entre la guerre,et encore plus de guerres...

          • Constant danslayreur 11 septembre 2012 07:52

            Biiijour Lila

            « Avec les élections américaines nous allons choisir entre 2 avenirs très différents pour toute la planète »

            En fait vous n’allez rien choisir du tout... Je ne sais pas pour les vôtres mais mes tarots à moi sont formels...

            PS : « The issue » ne se traduit pas par l’échéance mais bon pour ce que ça change hein smiley

            Meuuuhhh non ch’uis pas vilain ou alors si peu... allez cadeau http://www.youtube.com/watch?v=iZV7akaSo0s&nbsp ;


            • lila lila 11 septembre 2012 11:26

              Je vois que vous êtes très français par votre approche cynique de la politique internationale. Vous avez raison, ça vous vous coûter votre retraite en guerres « de pacification »...D’autre part vous m’amusez lorsque vous pensez m’apprendre que l’argent fait tourner le monde, en fait, c’est même étonnant que vous ne compreniez pas encore que la Démocratie, n’en est plus depuis longtemps...à moins que l’on ne se reprenne en main, nous finirons comme les poulets que nous mangeons : dans des cages/maisons, sans autre droit que celui de se moquer avec ce ton cynique qui vous plaît tant, d’un pouvoir que nous n’aurons plus.


            • Constant danslayreur 11 septembre 2012 13:07

               smiley Et vous avez réussi à voir tout ça, chapeau... Balèèèèèze

              Sinon ben vous êtes tout simplement à croquer smiley Passez une bonne après midi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

lila

lila
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès