Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Tibet : encore des peines de mort avant l’anniversaire du Panchen (...)

Tibet : encore des peines de mort avant l’anniversaire du Panchen Lama disparu

Trois femmes tibétaines, âgées seulement d’une vingtaine d’années, accusées d’avoir déclenché des incendies lors des manifestions au Tibet en 2008, sont condamnées à mort par le gouvernement chinois. L’annonce précède le 20ième anniversaire du Panchen Lama, en résidence surveillée en Chine et dont aucune nouvelle n’est parvenue depuis sa disparition en 1995, à l’âge de 6 ans, laissant craindre le pire quant à sa vie ou sa santé.

A nouveau, selon les médias officiels chinois, le Tribunal de Lhassa au Tibet vient de condamner à mort avec un sursis de 2 ans, cette fois une femme tibétaine, dénommée Penkyi. Deux autres Tibétaines, nommée Penkyi et Chimed, accusées d’avoir déclenché des incendies ayant causé 6 morts lors des manifestations à Lhassa en 2008, ont été condamnées à de très lourdes peines de prison, la perpétuité pour la première, et 10 ans de prison pour la seconde. Une annonce qui semble vouloir ainsi permettre de répéter le message de la propagande chinoise qui voudrait faire croire que les évènements au Tibet en 2008 n’auraient été que le fruit d’émeutiers, puisque début avril déjà, 5 Tibétains avaient été condamnés à mort ou à de lourdes peines. Comment peut-on croire sur parole ses affirmations alors que le Tibet est quasiment fermé aux journalistes, quand ils ne sont pas « accompagnés » afin de produire des articles conformes à ce que veut laisser croire le pouvoir chinois ? Le Gouvernement tibétain en exil, à Dharamsala en Inde du nord, déclare que ces condamnations ont été prononcées sans que les accusées ne bénéficient d’un procès juste et équitable, et qu’il en résulte une augmentation des ressentiments de toute la population tibétaine. Pékin affirme que le procès, à huis clos, se serait déroulé de manière transparente et juste, dans le respect des lois chinoises, et que les accusées auraient bénéficié de l’assistance d’avocats et d’interprètes. Pourtant, après les manifestations au Tibet en mars 2008, des avocats chinois avaient proposé d’assurer la défense des Tibétains arrêtés, plus de mille. Mais, ils avaient reçu des menaces de la part des autorités chinoises, de se voir radier du barreau des avocats. Dans le monde, les exilés tibétains réagissent contre ces peines de mort à travers de multiples manifestations. Ils demandent à la communauté internationale, et aux organisations de défense des droits de l’homme, de se joindre à une campagne pour que les Tibétains condamnés bénéficient de nouveaux procès, justes et équitables. Coïncidence de date et d’âge, l’annonce des condamnations à mort des jeunes femmes tibétaines précède de peu le 20ième anniversaire du Panchen Lama, en résidence surveillée en Chine et dont aucune nouvelle officielle ne nous est parvenue depuis sa disparition en 1995, alors qu’il avait 6 ans. En 1995, le jeune Gendhun Choekyi Nyima, fils de nomades tibétains, fut reconnu par le Dalaï Lama comme étant le 11ième Panchen Lama. Trois jours plus tard, Gendhun et ses parents furent placés en détention par la police chinoise. Pékin a d’abord nié avoir détenu l’enfant et sa famille, puis, un an plus tard, avouait le détenir « pour sa sécurité », faisant de lui le plus jeune prisonnier politique au monde. Le Comité des droits de l’enfant de l’ONU demanda à rendre visite à Gendhun Choekyi Nyima, mais les autorités chinoises ne donnèrent jamais suite, et malheureusement personne n’a jamais été autorisé à le rencontrer, faisant peser un doute quant à sa vie et à sa santé. Le 25 avril 2009, date anniversaire du Panchen Lama, à 14h30, les associations solidaires de la cause tibétaine appellent à un rassemblement en face de la fontaine Stravinsky, Place Igor Stravinsky, près du Centre Georges Pompidou, rue Brisemiche à Paris.

Documents joints à cet article

Tibet : encore des peines de mort avant l'anniversaire du Panchen Lama disparu

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Michael Jordan Manson (MJM) Michael Jordan Manson (MJM) 24 avril 2009 15:24

    Tibet et Chine, je me demande finalement si ce n’est pas deux problème différents...


  • 25 avril 2009 13:05
    Témoignage
    Pourquoi je me mobilise avec les Tamouls de France
    http://www.rue89.com/2009/04/25/pourquoi-je-me-mobilise-avec-les-tamouls-de-france

  • antyreac 24 avril 2009 13:46

    Une infamie du régime communiste chinois une de plus...

    Plus de 1 200 000 morts depuis l’invasion de communistes chinois du Tibet.

    Quand s’arrêtera le martyre du peuple tibétain ?


    • Suldhrun LOL 24 avril 2009 14:02

      De par ma chanson de geste

      En troubadour, j ai appris, du thibet

      Lha gyolo dé tant ché jamu !

      les dé monts son franchis !

      Vive le tHibet libre , il y faudrat des années , ne précipitons pas les actes , en trobar clos , ils veules , les chinois , du thibet , 

      D accord avec vous 117


      • plancherDesVaches 24 avril 2009 14:47

        N’empêche que cette Chine, complétement totalitaire, pourrait faire tomber économiquement un autre régime totalitaire.
        Amusant, non ?
        Nous irons tous au paradis...fils Cal.


        • alizée 24 avril 2009 15:22

          Bonjour,
          merci pour cet article criant d’injustice et de haine ! ce peuple chinois est un danger pour le monde de part leurs méthodes judiciaires tirées des guerres et des génocides ; leur moralité est d’un autre temps et leur éthique se substitue à leur racisme.. ils vont continuer jusqu’à éradiquer la population tibétaine totalement ? ce sont des meurtriers ces chinois et c’est pourquoi je serais là à 14h30 demain pour soutenir les organismes et la cause tibétaine depuis notre lointain pays.
          Cdt,
          Alizée


          • Michael Jordan Manson (MJM) Michael Jordan Manson (MJM) 24 avril 2009 15:26

            Si les chinois sont réellement 2 milliards et les tibétains quelques millions, ces allers-retours entre la Chine et le Tibet peuvent durer quelques siècles... La vérité est ailleurs.


          • plancherDesVaches 24 avril 2009 15:47

            Excellent.
            Y’avait une affiche avec les ma queue donald en Irak, mais je ne la retrouve plus...


          • Haina 24 avril 2009 16:41

            Vous ne répondiez rien ici : http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/reactions-aux-condamnations-a-mort-54648.&nbsp ; Votre propre fil...

            Je pensais que vous étiez devenu muet.

            Mais non. Vous avez de la voix quand il s’agit de toujours diffuser la même propagande.

            Ainsi cette phrase m’interpelle : "Une annonce qui semble vouloir ainsi permettre de répéter le message de la propagande chinoise qui voudrait faire croire que les évènements au Tibet en 2008 n’auraient été que le fruit d’émeutiers, puisque début avril déjà, 5 Tibétains avaient été condamnés à mort ou à de lourdes peines.« 

            Vous pourriez expliciter plus avant ce que vous souhaitez avancer ? Ce »puisque« correspond à quelle logique ?

            Imaginons que, par exemple, il y ait eu des agents étrangers à qui on pourrait imputer une partie de la responsabilité des émeutes (j’ai bien dit, »imaginons") en quoi cinq condamnés à de lourdes peine, cinq Tibétains, plus trois, feraient que cette probabilité passerait aux oubliettes ? Voulez-vous dire que les condamnés étant tibétains, on devrait en déduire que les émeutes sont dûes seulement à des Tibétains ?? Non, vous dites que ce serait ce que la Chine veut faire croire...Vous avez un sérieux problème de logique, ou alors c’est la Chine.

            Le reste est du même tonneau. C’en devient risible. Si ce n’était pas sur un sujet aussi sérieux.


            • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 24 avril 2009 17:33

              Haina, vous préférez dévier la discussion plutôt que de répondre quand au fond du problème, celui de la prison pour un grand nombre de Tibétains, et ces nouvelles au sujet du suicide d’un moine tibétain, craignant d’être arrêté et torturé par la police chinoise :
              http://www.phayul.com/news/article.aspx?id=24508&article=Fear+of+arrest+and+torture+drives+Tibetan+monk+to+suicide
              Celle au sujet d’un lama réincarné accusé de détenir des armes, et qui fut torturé :
              http://www.phayul.com/news/article.aspx?id=24515&article=Tibetan+lama+on+trial+for+weapons+charge+in+China&t=1&c=1
              Celle d’un journaliste tibétain arrêté risque la torture :
              http://www.rsf.org/article.php3?id_article=30904
              Si vous en avez la possibilité comme on peut le croire, dites à Pékin que tout cela est choquant pour l’opinion publique internationale.



            • Suldhrun LOL 24 avril 2009 20:35

              @ Haina

               Le Tibet , luttepour sa culture , et non pour le pouvoir !

              Laissez les exister ,


            • Islamo Confucianiste 25 avril 2009 06:44

              Tibet WAS,IS,and ALWAYS WILL BE a part of China :
              http://fr.youtube.com/watch?v=x9QNKB34cJo

              Riot in Tibet : True face of western media
              http://fr.youtube.com/watch?v=uSQnK5FcKas

              Le Mythe du Tibet de Michael Parenti :
              http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6187

              http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6287&nbsp ; Le Tibet, l’impérialisme et la lutte entre progrès et réaction :"Mais il commence à changer son orientation au fur et à mesure que se profile l’avancée de l’armée populaire conduite par Mao Tsé-Toung. Dès le 13 janvier 1947, George R. Merrel, chargé d’affaires américain à New Delhi, écrit au Président américain Truman pour attirer son attention sur l’ « importance stratégique inestimable » de la région-toit du monde : « Le Tibet peut donc être considéré comme un bastion contre l’expansion du communisme en Asie ou du moins comme une île de conservatisme dans un océan de bouleversement politique ». De plus – ajoute le diplomate américain – il ne faut pas oublier que « le haut plateau tibétain […] en ces temps de guerre de missiles peut s’avérer le territoire le plus important de toute l’Asie ». Les US veulent faire du Tibet une base de missiles pour dominer l’ Asie.La Chine a envahi le Tibet pour pouvoir intervenir face à l’ Inde en cas de conflit Inde / Pakistan et parce que la dissuasion Pakistanaise n’ est pas suffisante.Le Second Artillery Corps dispose de missiles au Tibet : http://www.youtube.com/watch?v=ECtP4Mb1HPE&nbsp ; http://www.youtube.com/watch?v=GTJF3wa12Os http://www.youtube.com/watch?v=ycXgNDY2zPA&nbsp ; Les médias parlent souvent du Tibet pour des raisons stratégiques beaucoup moins du Sikkim (région qui pratique le Bouddhisme Tibétain) annéxé par l’ Inde en 1975 , et étonnant rarement du Cashemire ou même du Turkestan Oriental. http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6266 Les coulisses de la révolte tibétaine http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6182&nbsp ; Quelques rares informations sur la Chine et le Tibet http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6187&nbsp ; Le mythe du Tibet


              • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 28 avril 2009 15:46

                Bel exemple de propagande excessive. Et les américains, ils sont où au Tibet ? Combien de militaires américains sont allés envahir le Tibet pour implanter des missiles ? Mais dites donc, ce ne serait pas plutôt la Chine qui fait que vous dites ? Et dans quel but ?


              • natmaka 1er mai 2009 17:13

                À propos du « mythe »...

                Les abus décrits dans le texte de Parenti surviennent partout, énoncer que le régime est en cause à ce propos est ridicule. Seules des études sérieuses permettent de montrer qu’elles sont ou non systématiques.
                 
                En d’autres termes : en-dessous d’un « pourcentage » donné de cas de ce genre on ne parle pas de « régime horrible » mais on constate que, comme partout, il y a des salauds et des dingues. La propagande du PCC récupère des exactions de ce genre et les présente comme la norme, alors même qu’on en trouve de semblables dans les prisons chinoises, tout comme on pourrait exposer les actes de Fourniret et compagnie puis de clamer que puisque la France est ainsi gérée, alors il faut la « libérer ».
                 
                Les études des spécialistes affirmant aujourd’hui qu’il n’y avait pas esclavage ni même, selon beaucoup d’entre eux, de réel servage, sont posées sur de nombreux faits qu’ils vérifièrent, sur des études démographiques, sur des documents et témoignages aussi précis et bien éclairés que possible, serrés dans la volumineuse documentation des centres de recherche. La désinformation du PCC ce sont, au contraire, des espères de racontars imprécis (ni noms, ni dates, ni lieux...) exposé comme un fait divers relaté dans la presse à sensation, afin de frapper les imaginations.
                 
                J’espère que c’est plus clair, parce que je ne perçois pas comment tenter de l’expliquer autrement.
                 
                L’avant-dernière phrase du texte correspond bien à de nombreux contextes d’aujourd’hui, y compris en Chine : « une minorité privilégiée vivait richement et puissamment au prix du sang, de la sueur et des larmes de la majorité »
                 
                Notons par ailleurs que le véritable texte n’est pas un document scientifique (pas de publication officielle, pas de revue par les pairs...) mais un document personne, et que son adaptation en français sur le site de Collon est partielle et distordue. Le texte originel (http://www.michaelparenti.org/Tibet.html) recèle en effet des précisions éclairant les effets de la « libération », par exemple ainsi : « Workers in China who try to organize labor unions in the corporate dominated “business zones” risk losing their jobs or getting beaten and imprisoned. Millions of business zone workers toil twelve-hour days at subsistence wages. With the health care system now being privatized, free or affordable medical treatment is no longer available for millions. Men have tramped into the cities in search of work, leaving an increasingly impoverished countryside populated by women, children, and the elderly. The suicide rate has increased dramatically, especially among women. ». Qu’est-ce, aujourd’hui, qu’un servage auquel rien ne permet de se soustraire et menant à la mort, sinon de l’esclavage ? Autrement dit en quoi cet exposé ne conduit pas à conclure qu’il faut « libérer » la Chine ?
                 
                Pour illustrer une distorsion du texte originel (de Parentil) il me suffit de rappeler que ses éléments « factuels » (rappel : hautement imprécis et dont la représentativité n’est pas éclairée) relatifs aux exactions sont issus de l’ouvrage des Gelder publié en 1964 intitulé « Timely Rain : Travels in New Tibet » (lire à ce propos les notes infrapaginales du document de Parenti), lequel n’est nullement un ouvrage savant mais bien un récit de voyage (rehaussé de photographies), et que les propos rapportés ne sont pas pleinement endossés par les auteurs. En résumé ils rencontrent sur place au début des années 1960, donc après l’invasion, des gens qui leur disent qu’untel a été battu par les lamas et tout et tout... tout comme en France des collabos et contraints tissaient les louanges de l’occupant.
                 
                Votre « argument » est un texte qui n’est pas une thèse savante mais un simple billet d’opinion, rédigé par un non-professionnel du secteur (la spécialité de Parenti est l’histoire de la Rome antique, fort loin du Tibet), lequel utilise avant tout des racontars de journal de voyageur, le tout dans une version mal adapté par un journaliste (M. Collon) potentiellement favorable au PCC car d’extrême gauche ?

                Toutes ces fadaises sont depuis longtemps exposées comme telles : http://studentsforafreetibet.org/article.php?id=425
                http://fr.discu.org/wiki/Le_Tibet_et_la_Chine
                ...


              • Marx 26 avril 2009 18:03

                Personellement, que la justice chinoise condamne les perprétateurs d’actes qui ont conduit à la mort de victimes innocentes ne me choque absolument pas. Bien au contraire, car contrairement à auteurs de cet article, je pense également aux familles des vicitmes des émeutiers.

                Plus généralement, il est temps que la manipulation de l’opinion française au sujet du Tibet cesse. La France y a beaucoup perdu de sa crédibilité internationale et seuls les imbéciles et les aveugles peuvent encore croire que les gesticulations médiatiques de Ménard et consorts à l’occasion des jeux olympiques aient pu conduire à une quelconque amélioration de la situation au Tibet, bien au contraire.

                Une petite suggestion donc aux auteurs de cette « info » : trouvez-vous d’autres causes plus légitimes à défendre (Palestine, Sri Lanka ?) ou, encore mieux, remballez vos indignations et vos bons sentiments à géométrie variable et allez rejoindre R.Ménard. Il paraît qu’il coule une semi-retraite bien dorée, financée par les intérêts pétroliers du Golfe, à défendre la liberté de la presse au sein de ce phare bien connu de la liberté qu’est Doha, un pays où rappelons-le, le système judiciaire est fondé sur la Sharia.

                Décidément, Hypocrites Sans Frontières se porte toujours bien ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès