Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Tibet, paradis des moines

Tibet, paradis des moines

Le Tibet avant l’arrivée de la Chine n’était pas franchement le paradis sur terre. Le Tibet des moines était une dictature moyenâgeuse, que seules la passion et l’attirance des occidentaux pour ces philosophies soi-disant tolérantes, continuent de défendre. La doctrine religieuse imposait la supériorité du riche seigneur sur le paysan misérable, sur l’esclave et la femme. Cette idéologie justifiait un ordre de classe féodal. Tout était prétexte à de lourdes taxes, et les dettes passaient du père au fils et au petit-fils, et si on ne payait pas, on était réduit en esclavage. Les punitions favorites étaient entre autres d’arracher la langue, l’œil, ou de sectionner le tendon du genou, le seigneur avait droit de vie et de mort sur ses serfs.

Dès le 13ème siècle, le Tibet est annexé à la Chine par les Mongols. Au 17ème siècle, il est une des dix-huit provinces de l’empire chinois. Fin 19ème, l’empire britannique envahit le Tibet et y installe ses comptoirs de commerce. En 1949, le Département d’Etat US déclare le Tibet partie intégrante de la Chine. Mais tout change quand la Chine devient communiste avec Mao Zedong. Le même Département d’Etat US écrit alors : « Le Tibet est stratégiquement important, il est dans notre intérêt de ne pas le reconnaître comme faisant partie de la Chine  »

Lorsqu’en 1951 l’Armée Populaire de Libération entre au Tibet, Le dalaï-lama écrit un poème à la gloire du président Mao Zedong. L’accord prévoit le maintien du servage au Tibet sous l’autorité du Dalaï-Lama. Les monastères, le Dalaï-Lama, les moines et les seigneurs garderont plus de 70% des terres. Pékin gèrera les questions militaires et les relations internationales. Le dalaï-lama reçoit le poste de vice-président du parlement de toute la Chine. Mais en 1959, Pékin décide de profondes réformes, les tortures et le servage sont supprimés, une réforme agraire est engagée : le Dalai-Lama et les seigneurs s’y opposent soutenus par l’occident.

Le principal financier du mouvement tibétain est le gouvernement des Etats-Unis, aujourd’hui les versements sont plus discrets, à travers diverses organisations de couverture. Les USA considèrent la Chine comme leur principal ennemi, ils encouragent donc les séparatismes ainsi que toutes sortes d’oppositions, et ils soutiennent par des campagnes médiatiques toutes actions pro-tibétaines.

Le Tibet est une région autonome, où la culture et la religion se pratiquent librement. La langue tibétaine est parlée et écrite dans des écoles tibétaines. La Chine a publié d’importantes collections de livres, des journaux et des magazines en langue tibétaine. Le plus grand risque pour la culture tibétaine comme pour beaucoup d’autres cultures est la modernité qui efface et modifie ses traditions.

Une solution pour le retour du Dalaï Lama au Tibet serait que cette région de culture tibétaine soit clairement laïque au sens politique, tel qu’on le comprend en France, et que la religion bouddhiste soit confinée dans la sphère privée. Soutenir et prôner un retour du Dalaï Lama en tant que chef spirituel et politique, et donc le retour à une théocratie, est totalement absurde. L’on peut être contre le régime chinois, sans vouloir le retour d’une dictature religieuse !

Le Dalai Lama, qui se présente comme « le gouvernement en exil » avec le soutien des occidentaux, réclame un ‘Grand Tibet’ : le double de celui où les dalaï-lamas exerçaient le pouvoir politique local dans le passé. Ce territoire incorporerait des provinces dans lesquelles on trouve des minorités tibétaines mélées à d’autres nationalités. Le dalaï-lama a déclaré au Congrès américain en 1987 : « 7,5 millions de colons doivent partir ». Mais, il ne s’agit pas de colons, car la population de ces régions est mixte depuis des siècles, il s’agit plutôt de purification ethnique. Il s’agit en fait de faire ce que toutes les puissances coloniales ont cherché à faire depuis 150 ans : démembrer la Chine. ..

Publié sur Conscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/2012/01/20/tibet-paradis-des-moines/


Moyenne des avis sur cet article :  3.51/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

107 réactions à cet article    


  • Gérard Luçon Gerard Lucon 21 janvier 2012 05:55

    Bonjour l’auteur, voici en complement quelques donnees statistiques

    http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=81203

     


    • amipb amipb 23 janvier 2012 22:08

      Et voici ce que la police chinoise réserve à des manifestants pacifiques et désarmés : http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2012/01/23/la-police-chinoise-ouvre-le-feu-sur-des-manifestants-tibetains_1633425_3216.html

      Et voici ensuite comment les tibétains voient leur avenir : http://www.phayul.com/news/article.aspx?id=30710

      Et, pour finir, voici le sort que la Chine réserve à l’information venant du Tibet : http://www.phayul.com/news/article.aspx?id=30719

      Que magnifique paradis, en effet.


    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 24 janvier 2012 00:37

      Amipb, considérez-vous vraiment le journal Le Monde comme une source fiable dont la ligne éditoriale est dépourvue d’agenda politique ?

      Je me suis assez fait tromper par ce journal (et par d’autres du même acabit) pour que désormais mon attitude face à eux ait changé de la confiance à l’incrédulité par défaut.

      Je ne les crois plus, voilà tout. Ils nous ont trop trompé, et cette information, telle qu’elle est présentée, est nulle et non avenue. Il s’est certainement passé quelque chose là-bas, mais ce n’est certainement pas ça.

      Il faut être masochiste pour continuer à croire des agences de presse après les containers de couleuvres qu’elles nous ont fait avaler. Je vous suggère de raisonner votre indignation légitime et d’aller chercher d’autres sources d’information.


    • amipb amipb 25 janvier 2012 20:42

      Le Monde nous sert évidemment parfois sa propagande, mais c’est sans commune mesure avec le Quotidien du Peuple, tout de même.

      J’ajouterai que les immolations sont rapportées par les tibétains eux-mêmes (elles sont d’ailleurs souvent incomprises), par les journaux indiens ou népalais (ex : http://www.hindustantimes.com/world-news/China/Tibetan-protesters-fired-at-in-China-one-dead/Article1-797691.aspx) et sont condamnées par le Dalaï Lama.

      Il ne faut pas croire non plus que toutes les informations occidentales sont fausses...


    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 21 janvier 2012 10:48

      Bonjour,

      C’est peut-être déplaisant à entendre, mais l’auteur dit vrai. Cette version des faits est assumée par les moines eux-mêmes. Réf : « L’histoire secrète des Dalai-Lamas » de Gilles van Grassdorf, qui a interviewé les tulkus et l’actuel Dalai-Lama lui-même sur la question.

      http://www.evene.fr/livres/livre/gilles-van-grasdorff-l-histoire-secrete-des-dalai-lama-40846.php

      Le Tibet était un pays féodal où l’essentiel de la population appartenait corps et âme à un monastère. La spiritualité des habitants et notamment leur foi naturelle en la réincarnation selon les principes du Dharma faisait que ceux-ci considéraient comme parfaitement normal et tout à fait justifié les sévices qu’ils subissaient.

      La Chine est arrivée au Tibet comme un chien dans un jeu de quilles et a renversé le féodalisme et le servage tibétains au nom d’un humanisme (tous les prolétaires sont égaux entre eux). Mais une grande partie des Tibétains ne VEUT PAS être libérée du joug du servage, voilà la vérité.

      Il faut aussi noter que l’appartenance du Tibet à la Chine ne s’est pas faite suite à une invasion, mais à une relation de « choyon » (protectorat) demandée par les Tibétains eux-mêmes au moyen-âge pour le protéger des razzias mongoles.

      Un document sourcé de première main que tous ceux qui sont curieux du Tibet devraient lire. On ne peut absolument pas accuser l’auteur de propagande puisque les personnes avec qui il a ses entretiens sont précisément celles que les anti-communistes qui ne connaissent pas grand-chose à l’histoire du Tibet prétendent défendre.

       


    • GS78 21 janvier 2012 12:13

      Il est surprenant, alors que les spécialistes ne s’accordent pas entre eux sur la réalité du Tibet, que vous puissiez avoir une telle assurance. Alors faisons table rase du passé et regardons ce qui se passe aujourd’hui pour nous faire une conviction, les Tibétains n’ont pas accès aux soins oh vous allez me dire qu’ils sont arriérés et adeptes de leur médecine traditionnelle et ne veulent pas aller à l’hôpital (c’est ce que prétendent les autorités chinoise) en réalité ils ont renoncé tenter d’y avoir accès


    • amipb amipb 21 janvier 2012 12:41

      Les communistes continuent leur propagande, à l’heure même où ces moines s’immolent par le feu, certainement pour fêter ce fameux « paradis » décris par l’auteur.

      Mais vouloir parler raisonnablement d’un pays où tous les propagandistes présents ici ne mettent pas et n’ont jamais mis les pieds relève de la gageure.

      Il est tellement doux de s’accrcoher à des idéologies qui pourtant, chaque jour, démontrent leur inadéquation avec la liberté du peuple.

      Je toruve encore une fois déplorable que ce soient des occidentaux, qui ont tous les moyens pour aller chercher l’informations là où elle est, qui cèdent à la propagande et à l’admiration pour un régime oppressant jusqu’à son propre peuple.


    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 21 janvier 2012 12:59

      Je vous en prie, lisez le livre d’entretiens dont je vous ai donné les références avant de donner votre avis sur le Tibet.


    • amipb amipb 21 janvier 2012 14:15

      Non, Pierre-Marie, je n’ai pas besoin de vos livre. J’ai été au Tibet de nombreuses fois et vais encore de temps en temps aux Népal et Bhoutan pour des missions humanitaires (dispensaires, écoles, hôpitaux...)

      Depuis votre arrivée sur Agoravox, j’ai bien vu votre engagement pour le communisme, qui semble bel et bien aveugle.

      Alors désolé, je ne construis pas mes opinions sur ce qu’untel ou tel autre dit, mais sur l’expérience. Et celle-ci me montre un peuple chaleureux mais opprimé.

      On ne peut pas critiquer l’impérialisme américain et se coucher devant l’impérialisme chinois.


    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 21 janvier 2012 14:31

      Libre à vous de croire ce que vous voulez me concernant, je ne vais pas chercher à vous détromper, mes écrits et mes actes finiront bien par s’en charger d’eux-mêmes.

      Permettez juste que j’observe que le jour où l’on dit : « maintenant, je sais tout sur la question, je n’ai plus besoin d’apprendre quoi que ce soit d’autre », on pose un acte dangereux.

      C’est votre liberté : vous lisez bien entendu ce que vous voulez. Mais personnellement, ce n’est pas en revenant de trois voyages en Afrique pour y construire un dispensaire dans un village que je pourrais prétendre : je connais l’Afrique.

      C’est encore moins en refusant d’entendre ce qu’un chef religieux a à dire qu’on peut prétendre connaître la spiritualité qu’il propose. Ne prenez pas ceci comme un reproche, il s’agit juste d’un commentaire.

      Bonne journée.


    • Michel Maugis Michel Maugis 21 janvier 2012 17:10

      @amipb


      « admiration pour un régime oppressant jusqu’à son propre peuple »


      Tous les peuples sont opprimés. La vertu des régimes communistes et de n’ opprimer que les leurs. Ce que l’ histoire du communisme démontre depuis 1917 jusqu’à nos jours


      Moi, communiste, j’ ai horreur des gens qui admirent les régimes qui n’ ont pas la vertu de n’ opprimer que leur propre peuple. Bien au contraire, ces régimes se développèrent en opprimant les autres peuples et continuent de le faire pour éviter leurs faillites éminentes.


      Les régimes communistes, eux, sont dans l’ obligation de se défendre devant la crapulerie des autres. Ils se sont d’ ailleurs développer principalement dans des guerres souveraines contre la barbarie des régimes du FUKUS. (FUKUS= France, United Kingdom, US+Israel)


      Ces gens, s’ expriment jamais pour condamner les oppressions obamesques et sarkonazienne et sioniste sur les autres peuples, et comble de l’ hypocrisie ils osent se présenter en grand défenseur des peuples.


      C’ est vraiment déplorable. Ces gens appellent à la guerre et dénotent une imbécillité à faire pleurer, pour masquer leur crapulerie.


      Vive la Chine qui N’ opprime QUE son peuple, comme la RPDC, Vietnam, CUBA, Russie, Iran, Syrie, ex Libye, Bielorussie, Venezuela, Equateur, Bolivie, Nicaragua, Bresil, Argentine..


      USRAEL et le FUKUS sont les crapules de l’ Humanité et crèveront dans leur cupidité et ridicule.


    • Onegus Onegus 21 janvier 2012 23:54

      Effectivement, ce texte rassemble le corpus propagandiste de Pékin à propos du Tibet. Rien de nouveau sous le soleil, toujours le même ramassis de conneries et de contre-vérités. Derrière le pseudo de l’auteur, ne vous faites pas d’illusion, c’est l’agence Chine Nouvelle qui vous parle.

      Allez donc voir sur place le traitement réservé au Tibétains, allez voir Lhasa, ville en état de siège, l’armée à tous les coins de rue, les soldat défilant au pas de l’oie devant le Jokhang. Allez donc discuter avec les Tibétains des questions d’éducation, où les filières en tibétain sont des impasses alibis d’affichage alors que toutes les formations qualifiantes sont en chinois, et où aucune avenir n’existe pour la jeunesse sans une sinisation forcée et l’abandon de la culture tibétaine. Allez voir les temples « reconstruits » par les Chinois pour être transformés en « Disneylands » visités par les troupeaux de touristes (6 millions en 2011) issus de la nouvelle classe moyenne chinoise qui viennent voir les « barbares » avant d’aller se gaver dans les fastfoods de Lhasa. Allez voir sur les hauts-plateaux l’exploitation massive des ressources naturelles, les dizaines de barrages de type 3 rivières qui défigurent l’environnement, les montagnes éventrées pour piller les gigantesques réserves de minerais, les populations déplacées, sédentarisées de force, relogées dans de « jolies » maisonnettes « typiques » alignées le long des routes pour donner le change aux touristes (notamment sur les 80 km qui séparent Lhasa de son aéroport « international » qui n’est desservi que par Air China)...

      Alors oui, je sais, c’est compliqué, ça coûte cher et ça peut être risqué si on sort des chemins balisés par les Chinois pour creuser un peu et comprendre ce qui se passe réellement là-bas, mais si vous voulez vraiment dépasser la propagande des deux empires qui s’affrontent sur le dos des malheureux tibétains, allez-y voir par vous-même. Ce que vous découvrirez est, de fait, une situation de type colonial, que ça vous plaise ou non. 
      Le Tibet n’a jamais été la Chine, le Tibet possède sa propre culture, sa propre langue, il possédait sa propre administration, sa propre monnaie, ses propres lois avant l’invasion chinoise. Et quels que soient les reproches que l’on puisse faire à l’ancien régime Tibétain, qui n’avait rien de paradisiaque mais rien de pire non plus que nos anciens régimes ou celui de la Chine, ils ne justifient en aucun cas le traitement infligé depuis un demi siècle au peuple Tibétain, que l’on peut légitimement qualifier d’ethnocide.

    • amipb amipb 22 janvier 2012 11:17

      @Michel Maugis : je ne passerai aucun temps à vous répondre. Vous avez démontré maintes fois auparavant votre attitude autoritaire et votre fermeture d’esprit.

      Merci donc de parler des sujets que vous connaissez, sachant que vous parlez d’un pays où vous n’avez jamais mis les pieds.


    • amipb amipb 22 janvier 2012 11:51

      Mr Maugis aime bien les méthodes autoritaires. Il a encore sévit dans les votes des commentaires pour faire apparaître les siens en tête de liste.

      Ne venez pas nous parler de crédibilité, Mr Maugis...


    • Michel Maugis Michel Maugis 22 janvier 2012 16:04

      @amipb

      « je ne passerai aucun temps à vous répondre. »

      Parce que vous en êtes absolument incapable, cela est plus clair.

      « Vous avez démontré maintes fois auparavant votre attitude autoritaire et votre fermeture d’esprit. »


      C’ est à vous de démontrer et non à moi ! Vous êtes vraiment archi nul avec vos affirmations toutes faites. Votre incapacité avouée de me répondre est la preuve avouée de votre fermeture d’ esprit.

      « Merci donc de parler des sujets que vous connaissez, sachant que vous parlez d’un pays où vous n’avez jamais mis les pieds. »

      Justement, pour savoir si un pays est impérialiste, il n’ est point nécessaire d’y vivre pour le savoir. Il vaut mieux ne pas y vivre et de vivre ailleurs, dans ces pays victimes de son impérialisme.

      Et c’est cela le sujet. Décidément votre référence permanente à vous même comme argument d’ autorité démontre votre nullité et obsession à défendre l’ impérialisme Usraélien et ses guerres impériales.

      Où sont les bases militaires de la Chine de part le monde ?

      La Chine est attaquée par l’ impérialisme du FUKUS parcequ’ elle est une extraordinaire sources de matières premières.... si le FUKUS empêche son développement inéluctable.

      Et vous participez avec votre mauvaise foi à l’ entreprise d’ anéantissement de la Chine appelée à être une très grande consommatrice de matières premières.

      Votre attaque sur la Chine qui serait impérialiste à cause du Tibet est d’ un ridicule monstre, lorsqu’ on sait que le Tibet indépendant serait un Tibet US avec bases US. Le Tibet est chinois depuis des lustres, et reconnu comme tel par tous les pays, en particulier les USA, avant la révolution communiste de 1949.

      Vous n’ êtes absolument pas ce que vous voulez paraître. Vos commentaires sont toujours dirigés contre ceux qui luttent contre le principal danger mondial qui est l’ impérialisme USRAÉLIEN.

      Votre crédibilité est nulle.





    • Gerardo Chavez 21 janvier 2012 10:36

      Quel ramassis de conneries (ou c... si ce vocable n’est pas autorisé ici-bas). On retrouve dans cet article toute la propagande du PCC (parti communiste chinois) sans aucun regard critique et historiographiquement sensé sur l’histoire du Tibet et, j’insiste, sur l’invasion de ce pays par la Chine populaire. J’ai franchement l’impression de lire les manuels d’éducation et « d’histoire » de la propagande chinoise à travers cet article. Défendre le Tibet, ce n’est pas défendre l’ostracisme et le féodalisme surtout si, comme vous avez l’air de le penser ,la motivation de la présence des chinois au Tibet aurait été de défendre la liberté et de libérer les tibétains du joug de la religion et de la féodalité ? Lisez, relisez les écrits et pas simplement ceux de la propagande chinoise, allez en Chine, au Tibet si on vous autorise à le faire. Ouvrez les yeux !


      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 21 janvier 2012 10:49

        Bonjour M. Chavez,

        Lisez mon commentaire plus haut, et sans animosité aucune renseignez-vous davantage sur le Tibet. Il est noble de se choisir une cause à défendre, encore faut-il le faire en connaissance de cause.

        Bonne journée


      • Onegus Onegus 22 janvier 2012 00:15

        Pierre-Marie Baty : Vous pensez réellement que trois pauvres lectures orientées font de vous un expert du Tibet ? Désolé, mais vous êtes totalement ridicule. Prétendre que les Tibétains souhaitent revenir à l’ancien régime est une connerie sans nom qui indique votre degré d’ignorance absolu de la question Tibétaine. Non, les Tibétains ne veulent pas revenir à l’ancien régime, ils veulent simplement être libres, pouvoir pratiquer leur religion, ou pas, ne plus être traités comme un peuple inférieur, des citoyens de seconde zone, avoir des passeports, voyager, ne plus voir leur pays totalement coupé du monde deux ou trois fois par an, comme une gigantesque prison, ne plus voir leurs ressources naturelles pillées sans vergogne, ne plus risquer 4 mois de prison à chaque fois qu’ils se confient à un occidental, etc. etc.


        Alors un conseil, prenez quelques années à étudier sérieusement la question, allez sur place voir ce qu’il en est réellement, et vous pourrez revenir vous exprimer sans être complètement ridicule.

      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 22 janvier 2012 12:04

        Bonjour,

        Eh bien, que voilà une réponse belliqueuse et péremptoire.

        Mes « pauvres lectures orientées », comme vous dites, sont celles d’un bouddhiste pratiquant, proche du Dalai-Lama, et qui a produit ces entretiens à la demande de ce dernier.

        Mais connaissez-vous seulement la position du Dalai-Lama sur la question tibétaine ?

        Vous repasserez donc avec des insultes qui tiennent la route, la prochaine fois. Bonne journée, monsieur, le ridicule complet que je suis salue votre profonde connaissance évidente de la question. smiley

         


      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 22 janvier 2012 12:13

        (correction : plutôt que « sont celles d’un bouddhiste pratiquant », il faut bien évidemment lire : « sont les ouvrages écrits par un bouddhiste pratiquant »...)


      • Gérard Luçon Gerard Lucon 21 janvier 2012 11:59

        @Pierre-Marie Baty, malheureusement monsieur Chavez se gargarise de son anticommunisme primaire pour reecrire l’histoire .. nul doute que si la Chine etait restee sous le joug japonais monsieur Chavez ne dirait pas la meme chose

        Par ailleurs il prouve qu’il reste encore des « naifs » qui croient que la Chine est un pays communiste ... Etonnant, non ? 


        • Michel Maugis Michel Maugis 21 janvier 2012 17:36

          @Gerard Lucon


          « Par ailleurs il prouve qu’il reste encore des »naifs« qui croient que la Chine est un pays communiste ... Etonnant, non ? »

          votre commentaire dénote une incompréhension de l’ histoire ou un attachement à la propagande bourgeoise.

          Le naïf c’ est bel et bien vous.

          Un pays communiste signifie depuis 1917 un pays dont la gouvernance est principalement celle du Parti Communiste de ce pays. Ce qui ne signifie pas que le mode de production de ces pays soit communiste. Aucun pays communiste a ou a eu un mode de production communiste. 

          Un mode de production communiste existe quand il n’ y a plus de classes sociales antagonistes et donc un état assurant la pérennité de l’ oppression d’ une classe sur l’ autre.

          Un pays a dirigeance marxiste est un pays dont l’ élite est imprégné de la conception et développement du monde selon le matérialisme dialectique de Marx et Lénine, en fonction des conditions objectives de survivance face aux défis que pose la menace exterminatrice du FUKUS.

          Ces pays ont ou ont eu un mode de production de SOCIALISME, c’ est à dire qui tant à se construire, tant bien que mal, sous les coups terroristes de l’ environnement capitaliste.

          Aucun de ces pays se nomme communiste, seulement la propagande bourgeoise le dit. 

          La raison est statégique. C’ est pour faire de la flatterie aux partis qui se nomment socialistes et qui n’ ont jamais été foutu de l’ instaurer, pire, ils ont instauré le néolibéralisme ( Mitterand). Ces partis ne construiront jamais le socialisme, ce sont des partis essentiellement bourgeois et donc contre révolutionnaires.

          Alors, évidemment, la presse bourgeoise, et par essence contre révolutionnaire, parlera toujours de communisme à l’ encontre des pays à gouvernance communiste, pour ne pas gêner leurs complices socialo-traitres.

          Il n’ est d’ailleurs pas surprenant que les pays qui résistent face au FUKUS soient très souvent traités de communistes.. alors même que les communistes, pas forcément au pouvoir, approuvent ces régimes résistants qui restent pourtant des régimes capitalistes.


        • Gérard Luçon Gerard Lucon 21 janvier 2012 18:44

          excusez-moi, monsieur le communiste, mais pouvez-vous utiliser un decodeur pour votre phraseologie ? Pour moi qui ai vecu en Chine et continue a y travailler, vous me semblez « desuet » ...


        • Michel Maugis Michel Maugis 21 janvier 2012 19:51

          @Gerard Lucon

          « excusez-moi, monsieur le communiste, mais pouvez-vous utiliser un decodeur pour votre phraseologie ? »

          Vous avez donc bien compris ce que j’ ai dit, sinon vous auriez eu l’ amabilité et le respect, monsieur le « je ne sais qui », de dire ce que vous n’ auriez compris avec ma « phraséologie ».

          M. Chavez, a qui vous avez bien répondu, avait très bien compris avec son anti-communisme.. ET Oui, ce type en a contre le « communisme » c’ est à dire contre toute direction communiste d’ un pays. Donc contre la Chine. Il en a d’ ailleurs, et avec raison, contre tout pays qui avance vers une socialisation des moyens de production.

          Et croyez bien que comme communiste, je suis infiniment mieux placé que vous, monsieur « je ne sais qui », pour savoir ce que veut dire pays communiste ! Et ce que veulent suggérer ceux qui parlent de « régimes communistes »

          La Chine est un pays communiste depuis la victoire des communistes, en 1949, parce qu’ elle est dirigé par un Parti Communiste qui se réclame du Marxisme Léninisme (pléonasme).

          La Chine n’ a jamais été un pays communiste dans le sens de mode de production communiste. La Chine est depuis 1949 un pays qui se déclare socialiste en ce sens qu’ elle essaie de développer une économie dirigée essentiellement par l’ État. L’ existence de l´état est essentiel pour construire le socialisme avant de bâtir le communisme.« Pour moi qui ai vecu en Chine et continue a y travailler, vous me semblez  »desuet« … » 

          Se prendre soi même pour un argument d’ autorité est vraiment le comble de la désuétude

          Plus d’ un milliard de Chinois se disent vivre dans un pays communiste. C’ est vraiment très désuet, car selon vous ils se trompent...


        • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 21 janvier 2012 20:09

          Si vous permettez, et si cela peut vous mettre d’accord, je pense que vous avez raison l’un et l’autre. Aucun pays n’a jamais été communiste. L’Union Soviétique elle-même ne s’est jamais définie comme un pays communiste mais socialiste — en tant que, comme vous le dites très justement, la direction du Parti planifiait le nivellement des classes par la propriété étatique des moyens de production et la dictature du prolétariat ; le Gosplan était cet outil. Nikita Khrouchtchev disait, dans les années 60, qu’il estimait que la nation aurait atteint le communisme vers les années 1980.

          On sait, s’il en fut, qu’il s’est trompé. Andropov a essayé de restaurer la foi de la nation soviétique en son avenir par la discipline, mais le coeur n’y était plus.


        • Gérard Luçon Gerard Lucon 22 janvier 2012 11:00

          sans rentrer dans les details il y a 2 pouvoirs en Chine, celui de BeiJing via le PCC et l’armee qui tiennent le pays et celui de ShangHai et du sud (via les bourses) qui tiennent l’economie. je sais c’est un peu caricatural mais c’est ainsi. Pekin lutte pour prendre une partie de ce pouvoir capitaliste car l’argent est le nerf de la « guerre ». Par exemple le fils de Wen Jiabao est le representant en Chine de Novartis, quand au fils de Hu JinTao il possede la plus grande societe de securite de Chine, presente sur toutes les places importantes internationales ... 

          Donc je maintiens, la Chine n’est pas communiste, et les chinois non plus, ils sont avant tout nationalistes et fiers d’etre chinois. Ceci etant, effectivement, ils ont une particularite, ils n’ont jamais eu une politique colonialiste (meme a leur epoque imperiale, donc pas une specificite communiste )... sauf depuis 10 ans

           

          Quand a differencier par principe le communisme des ingerences etrangeres, c’est nier Ev Davidovitch Bromsky, dit Trotsky


        • Michel Maugis Michel Maugis 22 janvier 2012 15:39

          @Gerard Lucon

          « Donc je maintiens, la Chine n’est pas communiste »

          Vous n’ avez rien démontré en affirmant comme un perroquet ce que vous souhaiteriez.

          Le « donc » ne démontre pas l’ existence d’une démonstration.

          Pourtant vous devriez savoir qu’ une réfutation d’ une proposition n’ est pas l’ affirmation d’ une proposition contraire. Votre entêtement à ne pas être capable de dire en clair ce qu’ est un pays communiste, pour pouvoir conclure que la Chine ne l’ est pas est très caractéristique d’une incapacité à faire un raisonnement autrement qu’ a partir des schémas imposés par l’ oligarchie.

          1) Depuis 1917, un pays est dit communiste si il est dirigé par un PARTI COMMUNISTE.
            Il n’ y a et il n’ y a eu aucune exception. 

          2) La Chine est dirigé par le Parti communiste Chinois depuis 1949

          3) Donc la Chine est toujours communiste, au sens du point 1, et depuis 1949.

          Si vous insistez à dire que la Chine n’ est pas communiste au sens du mode de production communiste, vous ne faites pas preuve de connaissance économique , politique, et philosophique, puisque AUCUN pays n’ a jamais été communiste dans ce sens. Autrement dit, vous n’ apportez absolument rien au débat, sinon que vous embrouillez dans la compréhension de la véritable lutte qui est celle de la construction du socialisme.

          La Chine est un pays SOCIALISTE. Seul les partis communistes ont essayé ou essaient de construire le socialisme, contre les partis qui se disent socialistes mais sont toujours bourgeois et contre révolutionnaires. Réalité que l’ idéologie dominante veut masquer en parlant de pays communistes et jamais de pays socialistes... pour entretenir l’ illusion que les socialistes seraient des révolutionnaires.

          Dire que les Chinois sont nationalistes et non communistes est encore une autre preuve de votre incompréhension de la marche de l’ histoire. 

          Le communisme justement c’ est forgé dans la lutte contre le colonialisme donc dans une lutte pour la souveraineté et donc dans le nationalisme, contre les empires criminels dont la France.
          On ne peut dire que les Chinois sont communistes, mais on se doit de dire que la Chine est communiste, puisque dirigé par le Parti Communiste Chinois.

          Si vous pensez qu’ il est étonnant de naïveté de dire que la Chine est communiste, alors vous devez le démontrer en nous disant ce que serait un pays communiste, selon vous, et au sens politique ( et non économique).

          Je vous conseil pour cela d’ étudier le Matérialisme historique avant de répondre.

        • morice morice 21 janvier 2012 12:01

          quelle horreur ce pays !


          • Slift Slift 21 janvier 2012 12:11

            l lève ainsi le voile sur les mystères du Tantra de Kalachakra, initiations délivrées par le dalaï-lama pour la paix dans le monde dont la réalité est différente de ce que l’on croit puisqu’il s’agit de pratiques secrètes, réservées à une élite, jalouse de ses prérogatives, qui prône une guerre interplanétaire en 2424 contre les ennemis du bouddhisme, chrétiens, musulmans...

            Ouais mon gars continu comme ça tu commences à m’intéresser....


            • Slift Slift 21 janvier 2012 12:19

              Ah ces buddhistes tibétains ils cachent bien leur jeux...
              des racailles en puissance oui !
               smiley


              • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 21 janvier 2012 12:32

                Vous ne croyez pas si bien dire, Slift.

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Tantra_de_kalachakra

                Il est important de bien comprendre que ce mysticisme suprémaciste est revendiqué par l’actuel Dalai-Lama lui-même.

                Le Tibet, et le bouddhisme tibétain en particulier, qui est une élaboration plutôt sophistiquée du bouddhisme originel, n’ont vraiment pas grand-chose à voir avec ce que l’imagerie romantique occidentale en véhiculent.


              • Gollum Gollum 21 janvier 2012 12:38

                Ce texte me fait penser à la propagande qui sévissait à la veille de la Révolution de 1789 en France. Louis XVI y était présenté comme un tyran qui opprimait le pauvre peuple. Quand les parisiens libérèrent la Bastille (en fait ils y entrèrent comme dans un moulin, personne ne s’étant défendu), ils n’y trouvèrent en tout et pour tout que 5 prisonniers.. La Bastille était quasi vide, reflet de la « tyrannie » du Roi. On sait maintenant que ces propagandistes n’étaient autres que les bourgeois marchands dont nous subissons la dictature financière à présent, dictature pire que celle de l’époque...


                Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose...

                • amipb amipb 21 janvier 2012 12:44

                  A l’auteur : je vous trouvais bien mesuré dans vos commentaires, habituellement.

                  Autant dire que cet article est une énorme déception.

                  Quant à ceux qui parlent du Kalachakra ou des moines pour utiliser les mots Moyen-Âge et racailles, je vous laisse chercher tous les rapprochements récents entre les méditants, la méditation et les neurosciences. Vous serez certainement surpris de voir que ces moines répandent autrement plus d’amour et de sagesse que vos idoles communistes en mal de mensonges pour asseoir leur pouvoir.


                  • Mondex Mondex 21 janvier 2012 13:04

                    Il n’y a pas de doutes sur le fait que comme vous dites  les méditants, la méditation  répandent autrement plus d’amour et de sagesse  que « vos idoles communistes » en mal de mensonges pour asseoir leur pouvoir. « Idoles » est un peu osé quand-même, car il y a aussi ceux qui rejettent la méditation comme ils rejettent toute formes de religions. Cependant il serait plus prudent de faire la différence entre "  les méditants et la méditation« et les élites qui prennent ces pratiques/religions en otages pour »asseoir leur pouvoir" - que l’on soit d’accord avec la politique en question ou non.


                  • Gérard Luçon Gerard Lucon 22 janvier 2012 14:18

                    l’amour que repandent les moines est surtout en direction des moinillons, obliges a des fellations et penetrations quotidiennes .. (cf. mon combat pour un Tibet moderne de Tashi Tshering)

                     

                    Quand a Kalachraka, c’est un tantra guerrier tres morbide, il suffit d’aller au Potala pour regarder sa composition ...des tetes empalees, des morts .... bref tout le bouddhisme dans sa « substantifique moelle »


                  • amipb amipb 22 janvier 2012 18:36

                    Mr Lucon :
                    1) Vous n’êtes jamais allé au Potala et le prouvez ici-même : j’y suis allé 3 fois et n’ai jamais vu la moindre tête de mort.
                    2) Généraliser vos accusations à l’ensemble du bouddhisme est particulièrement tiré par les cheveux. Les 3 écoles bouddhistes sont pourtant radicalement différentes
                    3) Le Kalachakra n’est pas un tantra guerrier morbide. Relisez donc la vie de Padmasambhava pour vous en assurer. Les tantras sont des représentations intérieures, des supports de méditation. Mais vous préférez apparemment le tantra du petit livre rouge, qui,lui, a fait des millions de morts.

                    J’espère qu’un jour vous visiterez vraiment le Tibet, tout comme nos amis Maugis ou Albie, ou de discuter avec les tibétains. Car ne sont-ce pas eux, les premiers concernés ?


                  • amipb amipb 21 janvier 2012 12:46

                    Et pour démonter tous les mensonges de cet article, voici un contre-article : http://www.rangzen.net/rangzen-facts/independent-tibet-the-facts/

                    Dire que les mongols ont annexé le Tibet à la Chine, c’est oublier que ces mêmes mongols avaient annexés la Chine à... la Mongolie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès