Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > « Time Magazine » célèbre la success story rwandaise

« Time Magazine » célèbre la success story rwandaise

Une fois n’est pas coutume. Un des plus prestigieux newsmagazines américains, Time en l’occurrence, consacre plusieurs pages à un pays africain... qui marche bien. Ou plus précisément à un pays africain qui a atteint les profondeurs du malheur et de la barbarie, et qui aujourd’hui pourrait être un des symboles d’une renaissance du continent. Time Magazine consacre un long reportage aux « racines du changement » au Rwanda, pays qui a été le théâtre du seul génocide du XXe siècle en Afrique.

L’article d’Alex Perry commence certes par évoquer les souvenirs monstrueux du génocide. Mais très vite, il raconte avec enthousiasme le chemin parcouru depuis le naufrage de 1994. Il explique comment, grâce à un « process » bien respecté par les agriculteurs et à une usine de décorticage acquise à 120 000 dollars, le café rwandais est devenu un label mondial, mis en valeur et commercialisé notamment par Starbucks. Au Rwanda, le travail paie. Alors qu’il y a peu le kilo de café y était acheté à 25 cents, il rapporte aujourd’hui au moins 1 dollar au paysan lambda. Mais il n’y a pas que le café.

Les autorités rwandaises travaillent à installer internet sans fil dans tout le pays ces dernières années. Une politique environnementale rigoureuse permet au pays de profiter du filon de l’éco-tourisme et de l’image d’Epinal des « gorilles dans la brume ». Les villes rwandaises sont d’une propreté peu commune en Afrique noire, surtout depuis que le gouvernement a interdit les sacs en plastique, qui défigurent les mégapoles du continent. 49 % des députés sont des femmes. Le taux de séroprévalence n’est que de 3 %.

Le Rwanda, nouveau modèle du développement en Afrique ? Pas si vite ! Le pays de Kagame est le chouchou des Etats-Unis en Afrique noire - il est dénommé « Africa’s America sweetheart » par Time. Bien entendu, ça peut aider. Ainsi, Paul Kagame a rencontré récemment les patrons américains que nombre de chefs d’Etat seraient heureux de recevoir, et pas qu’en Afrique. Ceux de Microsoft, Google, eBay, Merrill Lynch, etc. Si l’on veut être un peu provocateur, l’on peut dire que le Rwanda est aux Etats-Unis ce que le Burkina Faso est (ou a été) à la France. Une « vitrine » intéressante. Un pays pauvre, volontariste, qui peut servir de champ d’expérimentation et de validation aux modèles de développement promus depuis Paris ou Washington, qu’ils soient d’inspiration jacobine ou libérale. Mais aussi un pays volontiers expansionniste, qui permet à la puissance protectrice de porter la guerre ou de participer à la paix dans un pays voisin stratégique.

De plus, le Rwanda est un pays admirable, mais il est dirigé par un régime autoritaire - Time parle de « benevolent dictator » en évoquant Kagame. Comme beaucoup de pays africains, le Rwanda n’a pas résolu l’équation permettant de prendre le pouvoir sans tuer, de quitter le pouvoir sans mourir et de négocier pacifiquement les alternances.

Si le Rwanda n’est pas un modèle, il peut être un exemple qui montre une voie à l’Afrique : celle de la « valeur ajoutée ». Le Rwanda ne se contente pas de contempler ses richesses naturelles et de les brader au tout-venant, en organisant un système clientéliste et jouisseur. Il exploite sérieusement ses richesses agricoles, tirant, grâce au travail de son peuple, le maximum de bénéfices de la moindre cerise de café. Le Rwanda investit dans les nouveaux usages et les nouveaux savoirs - les technologies de l’information. Les autorités rwandaises sont conscientes que le seul fait d’organiser l’existant produit ipso facto de la richesse. Le pays des mille collines montre au continent que les richesses naturelles ne sont pas tout.

C’est cette sagesse qui permet au Rwanda d’être cité pour ses réussites treize ans après le génocide, et les « covers » apocalyptiques de magazines étrangers... dont Time.

L’intégralité de l’article de Time :

http://www.time.com/time/magazine/article/0,9171,1665646,00.html

L’interview de Paul Kagame à Time :

http://www.time.com/time/magazine/article/0,9171,1666064,00.html

Documents joints à cet article

« Time Magazine » célèbre la success story rwandaise

Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 8 octobre 2007 10:06

    Un miracle rwandais ? Un cas de résilience nationale qui ferait du pays un nouveau modèle ? J’en doute, hélas, vu la façon dont l’ONU et la France ont réagi lors du génocide. Voir aussi l’article de Pierre.R : « Le rôle de Bernard Kouchner au Rwanda discuté dans un procès à Montréal » sur le site Esprits Libres : http://www.forumdesforums.com/modules/news/article.php?storyid=2397


    • Bulgroz 8 octobre 2007 10:49

      par La Taverne des Poètes (IP:xxx.x14.136.64) le 6 octobre 2007 à 18H54

      Bulgroz, dégage petite merde !

      par La Taverne des Poètes (IP:xxx.x14.136.64) le 6 octobre 2007 à 18H55

      Bulgroz, le plus grave parmi les plus graves, c’est toi, sous-merde !

      par La Taverne des Poètes (IP:xxx.x14.136.64) le 6 octobre 2007 à 19H04

      où sévit une petite crotte puante qui se fait appeler Bulgroz.

      par La Taverne des Poètes (IP:xxx.x14.136.64) le 6 octobre 2007 à 19H31

      Bulgroz, t’es encore là, crevure ! T’as pas encore pigé que je ne voudrais pas te marcher dessus même du pied gauche.

      par La Taverne des Poètes (IP:xxx.x14.136.64) le 6 octobre 2007 à 10H38

      Carlo Revelli se cache. Et, effectivement, ce site devient infréquentable. D’ailleurs, je le fréquente de moins en moins...Comme vous, je poste un ou deux commentaires dans les cas graves...enfin je veux dire les plus graves parmi les graves.


    • manusan 8 octobre 2007 11:04

      Donc le slogan en Afrique, c’est un bon petit génocide pour une économie fleurissante et l’internet sans fil.

      Merci au Time Magazine, pour cette lobotomie rafraichissante.


      • Antoine Diederick 8 octobre 2007 16:56

        Lobotomie...tout à fait d’accord.


      • grangeoisi 8 octobre 2007 11:09

        Sympa l’ambiance : 100% de TVA ( Totale Vulgarité Ajoutée).

        Pas pour vous l’auteur ,bien entendu, votre article est parfait.Merci.


        • Boileau419 Boileau419 8 octobre 2007 11:38

          Article NUL qui en plus accumule les anglicismes de mauvais aloi. Un record : sur sept mots de titre quatre sont en anglais.

          Une « Success Story », c’est tout bonnement une « réussite ». Un « newsmagazine », c’est un « hebdomadaire d’information ».

          Apprenez à parler français, bon sang !

          Je comprendrais si on parlait de choses qui sont propres aux pays anglophones, mais là vraiment, ce n’est pas le cas du tout.

          Sachez-le : truffer son titre de mots anglais ne vous rend pas plus intelligent ni lisible !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

          Carpette anglaise du mois.


          • Antoine Diederick 8 octobre 2007 16:45

            hummm, les anglicismes ...mouais bon....ce n’est pas l’essentiel...


          • faxtronic faxtronic 8 octobre 2007 12:00

            C’est l’illustration du monde plein et du monde vide, si typique du moyen age :

            Le monde plein engendre la crise qui engendre le monde vide qui engendre l’abondance qui engendre le monde plein.

            Exemple :

            Le cycle autour de rome et des invasions barbares

            Le cycle autour du moyen age et la crise de 1347

            Le cycle autour de la renaissance et la crise de la religion (notamment en allemagne)

            Le cycle autour de l’age classique et la crise de la revolution

            Le cycle autour de l age moderne et les guerres mondiales

            Nous somme dans un monde plein : A quand la prochaine crise ?


            • Dominique 8 octobre 2007 13:39

              Mais il est excellent cet article ! Et l’auteur, n’en déplaise aux esprits chagrins, a non seulement bien traduit le texte de Time Magazine, mais il l’a enrichi, avec intelligence et sensibilité et a permis à des francophones d’avoir accès à une information capitale. Ca ne vous fait pas du bien à vous de voir que des pays martyrisés peuvent se relever ? Ou alors le problème vient-il du fait que parmi ses médecins se trouvent d’affreux américains ?

              Je trouve incroyable ces commentaires qui commentent tout sauf l’article !

              @ l’auteur, merci


              • Antoine Diederick 8 octobre 2007 16:38

                Bonjour Dominique,

                Je trouve l’article bon aussi....il serait l’introduction d’une recherche et d’un point de la situation après l’horreur des règlements etniques.

                C’est aussi le moyen de dire qu’il faut espèrer !


              • Marianne 8 octobre 2007 15:17

                Je suis entrièrement d’accord avec Dominique. L’article est intéressant, reprend celui du times avec un peu de distance et en le critiquant (aussi bien positivement que négativement)

                Article du Times très intéressant, bien qu’« enjolivé à l’américaine », j’entends presque la musique derrière l’article smiley


                • Antoine Diederick 8 octobre 2007 16:39

                  Si ce n’était que la musique.....Marianne...


                • Antoine Diederick 8 octobre 2007 16:34

                  bonjour Monsieur Théophile Kouamouo,

                  Arcticle intéressant...

                  Allez plus loin :

                  Qui est Kagamé ?

                  Que fait exactement Starbucks ?

                  Etc.....


                  • Act 8 octobre 2007 20:08

                    Théophile,

                    J’ai à chaque fois plus de plaisir à vous lire avec une telle écriture qui interpelle l’intelligence et active la sensibilité. Votre papier, est bien la preuve, s’il en fallait encore, que les Africains peuvent comme tous les peuples du monde se prendre brillamment en mains. La condition évidente est bien que les faiseurs de corruption, de dictateurs, de pillages, de manipulations, de guerres et de massacres (bien à l’abri de ce côté du monde) leur en laisse possibilité. C’est bien ce que font les US dans ce cas. Espérons que l’exemple fera tâche d’huile ailleurs en Afrique et que Sarko en prendra de la graine. On peut toujours rêver le temps de votre article, c’est gratuit et ça fait du bien.

                    Merci bcp


                    • Vilain petit canard Vilain petit canard 9 octobre 2007 11:04

                      Eh bien ça fait plaisir de voir le Rwanda s’en sortir, économiquement tout du moins. Le tableau dressé par M. Perry me paraît un peu trop idyllique quand même...

                      Merci de nous avoir donné cet éclairage peu accessible aux monofrancophones.

                      @ Boileau

                      Vous reprochez à l’auteur d’inclure quatre mots anglais dans le titre : pour « success story », je ne dis pas, mais comment traduiriez-vous « Time Magazine » ? Le « Magazine du Temps » ? smiley


                      • Bigre Bigre 9 octobre 2007 23:36

                        L’auteur est soit resté dans le centre ville de Kigali soit n’a jamais visité le pays. Oui, le pays s’équipe en internet sans fil , à la norme Wimax s’il vous plait. Le volontarisme est remarquable mais les moyens , les ressources humaines manquent. La réforme de la décentralisation n’a pas apporté d’améliorations et le pouvoir en place, est bien en peine de gérer les 30 communes du pays, d’y faire faire les travaux prévus, ... le contrat de performance signé entre chaque maire et Kagame n’est pas évalué, il vaut mieux pas ! Dernièrement le PAM s’est fait remonter les bretelles, il fallait cacher la famine dans le Bugesera et pas apporter d’aide aux populations (les mauvaises langues ajoutent majoritairement Bahutu, dans les collines ...)

                        Il est vrai qu’une magnifique ambassade américaine est en construction à Kigali, un gros paquet de millions de $, ... difficile à comprendre sauf à regarder le pays comme une tête de pont vers le Congo ... il y a de la révision du tracé des frontières , du conflit régional dans l’air ....

                        20 % du PNB rwandais consacrés à l’armement, premier dans le classement mondial en % des dépenses militaires par rapport au PNB ... la quiétude des matins dans les mille collines ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès