Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Touché-coulé : la thèse de l’attaque nord-coréenne

Touché-coulé : la thèse de l’attaque nord-coréenne

Le pire des scénarios pourrait bien être arrivé au navire de guerre Cheonan, coulé il y a plus de trois semaines maintenant causant la mort de nombreux marins (46 sur les 104 présents à bord lors des faits). Le pire ? Oui, car il semblerait que l’explosion externe ne soit pas due à une mine d’après-guerre, mais bien à une torpille nord-coréenne tirée par un sous-marin.

Les spéculations dans ce sens allaient bon train depuis quelques jours déjà. Les experts ne retirent donc pas de leur idée le fait qu’un sous-marin communiste de 325 tonnes type « requin » (shark-class) soit entré dans l’espace maritime sud-coréen sans qu’il ne puisse être détecté vu les conditions climatiques et les eaux troubles de la zone.

Le républicain Kim Hak-Song en charge du comité de défense à l’Assemblée nationale indiquait récemment que le 5 avril, des mouvements de deux sous-marins nord-coréens de type « requin » avaient été identifiés sur la base navale de Bipagot, quelques jours après l’incident en Mer Jaune. L’un des deux n’aurait pas pu être suivi complètement, ce qui fait gonfler de plus en plus les rumeurs d’une torpille nord-coréenne. Ce type de sous-marin avançant à une vitesse de 13 kilomètres par heure, il aurait pu atteindre le lieu de l’incident en 6 à 7 heures, ce qui implique qu’il aurait attaqué le Cheonan et qu’il se serait déplacé en mode sous-marin uniquement.

Cependant, il faut savoir qu’un sous-marin doit remonter de manière périodique à la surface pour dégager les émissions de dioxyde de carbone émises par l’équipage. Tout dépend donc du nombre de passagers à bord du sous-marin. Il existe également un système de tuba assez petit qui permet de dégager à la surface ces émissions, tube généralement indétectable par les radars. Si un sous-marin est venu dans les eaux sud-coréennes, il est forcément passé à l’Ouest de l’île Baengneyong, les courants entre l’île et le nord de la province nord-coréenne de Hwanghae étant beaucoup trop forts pour ce type de bâtiment militaire.

D’après les experts, un sous-marin aurait pu tirer en se positionnant à deux kilomètres du navire sud-coréen. D’après le ministère de la défense, la probabilité de pouvoir repérer un sous-marin situé à 30 mètres de profondeur et à deux kilomètres du Cheonan était de 70%. Certains expliquent que le sous-marin serait passé par une route très fréquentée par les bateaux de pêches chinois, ce qui aurait rendu sa détection quasi-impossible. Les rumeurs enflent au fil des jours et un incident causé par un sous-marin nord-coréen aurait des conséquences forcément graves alors que se profile un sommet du G20 de grande importance pour la Corée du Sud. Cela permettrait également au président Sud-coréen Lee Myung-Bak de se sauver la face, surtout avec des critiques de plus en plus vives à l’égard de l’armée du Pays du Matin calme et avec l’enjeu des élections électorales locales qui se profilent en juin...

Bienvenue en Corée du Sud


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Netanya Netanya 20 avril 2010 16:43

    c’est marrant j’ai trouvé le même article en Anglais ici : http://english.chosun.com/site/data/html_dir/2010/04/19/2010041901342.html

    vous écrivez aussi sur ce site ?


    • Arosmik Arosmik 20 avril 2010 17:47

      non.

      vous trouverez le même sujet abordé en anglais et coréen avec approximativement les mêmes données dans les autres grands médias coréens par contre 


    • djanel Le viking- djanel du viking-chaise 21 avril 2010 11:14

      pauvre naïf d’auteur.

      De l’intox et surtout un cafouillage d’incompétence. S’approcher à deux kilometres d’un bateau pour lui tirer une torpille ????? Idiotie, les torpilles peuvent avoir une portée de plusieurs dizaines de kilometres.....pas nécessaire de s’approcher si prés.

      De l’intox cet article, du n’importe quoi ? Quel est donc ce gouvernement qui serait assez con pour violer les eaux territoriales d’un pays allié des USA, de tirer une torpille pour lui couler un de ses navires de guerre et de se laisser identifier pour être accusé ensuite d’avoir provoqué la guerre.... ?

      De l’intox cet article, Hé dites donc l’auteur, répondez donc à cette question. Comment les américains ont justifié leur entrée en guerre contre le Vietnam ? Ils ont fait croire à l’opinion publique mondiale que les viets avaient attaqué l’un de leurs bateaux.... ce qui se révèla faux.



    • COVADONGA722 COVADONGA722 21 avril 2010 11:24

      yep un vrai sous- marinier lui ce Leif du chebec- tabouret ! hé hé


    • BOBW BOBW 22 avril 2010 22:20

      @Par djanel du viking-chaise
      votre dernier paragraphe est tout à fait exact : revoir si possible l’excellent documentaire sur Arte :« L’homme qui afait trembler Nixon »


    • Augustule pipo 20 avril 2010 17:52

      Cette histoire restera sans réponse et sera oublié très vite pas les médias, tout comme ca fut le cas pour le mystérieux cargo Artic Sea.


      • Traroth Traroth 20 avril 2010 18:47

        Sans vouloir prendre la défense de la Corée du Nord, le fait qu’un sous-marin soit resté non détecté (ce qui est quand même leur but !) un certain temps me parait vraiment léger pour porter ce type d’accusation. Comme c’est le seul argument que vous évoquez dans votre article...


        • curieux curieux 20 avril 2010 22:43

          Comme pour le pentagone, le gros avion qui est passé au dessus et que tout le monde a vu sauf les caméras a largué un missile par erreur probablement.

          http://desordresmondiaux.site.voila.fr/Donald.htm


          • Dzan 21 avril 2010 10:45

            Le fameux tuba dont vous parlez, s’appelle un schnorkel.
            Ce sont les allemands qui ont inventé çà pendant la guerre.

            schnorkel , schnorkel 
              nom masculin singulier  (mot allemand, marine) tube d’évacuation des gaz brûlés et d’admission d’air frais qui reliait les sous-marins à la surface 

            • Arosmik Arosmik 21 avril 2010 10:54

              merci pour cette précision.


            • djanel Le viking- djanel du viking-chaise 21 avril 2010 11:33

              Grosseux bananos... nosse.... nosse, Pasou.

              Le rapport de force n’est pas en faveur des Coréens du nord. Ne sont pas assez con déclencher une guerre perdue d’avance.

              Il est possible que la Chine voient d’un très mauvais que l’Amérique envahisse la Corée du nord qui a une frontière commune avec elle.

              La thèse que tu défends, est complètement absurde. La Corée du Nord est une dictature. Elle n’a pas donc pas besoin de détourner l’attention de son opinion publique sur un phénomène extérieur pour atténuer les revendications. Les coréens ne jouissent pas de la liberté d’expression et ne sont pas maître de leur destin. Je me répète. Tes thèse sont absurdes.


            • Daniel Roux Daniel Roux 21 avril 2010 12:04

              Personne n’a écrit à l’époque : Un sous marin capitaliste a coulé le Koursk.

              La Corée du Nord n’est pas plus communiste que l’URSS sous Staline ou la Chine sous Mao. Le culte de la personnalité est un marqueur spécifique d’une société pathogène pour ses citoyens et dictatoriale.

              Le Communisme est une utopie fondée sur la fraternité et l’égalité. Utopie impossible à réaliser tant que l’humanité sera dominée par l’avidité et la cupidité.

              Cette confusion mensongère est organisée par les capitalistes tendance « esclavagistes » pour tenter de faire oublier leurs nombreux crimes contre l’humanité.

              D’ailleurs faute de Communistes à ce mettre sous la dent, ils se sont fabriqués des Terroristes pour mieux piller le pétrole de l’Irak d’abord, de l’Iran bientôt, et ravager l’Afghanistan pour y poser leurs pipelines.

              Qui sont les bourreaux et qui sont les victimes dans le monde d’Aujourd’hui ?


              • vin100 22 avril 2010 19:49

                De la grande Sémantique Marxiste après les Goulags que ce cher Daniel nous justifiera encore et toujours avec quelques arguments de derrière les fagots.

                Oui, le système Financier mondial (Plus Financier que Capitaliste) provoque la famine de plus d’un milliard d’humain, la mort par sous nutrition de 6 millions chaque année ce qui fait donc en seulement 20 ans plus que n’ont provoqués les régimes Communistes.

                On peux donc dire que le Système Financier Mondial Actuel est plus dangereux que le Communisme sur le long terme pour l’Humanité.
                Mais l’un ne justifie pas l’autre.... et de là a justifier le Communisme....

                Par contre votre relativisme, votre défense idéologique d’une pensée qui est clairement Politique et non idéaliste comme vous semblez vouloir nous le faire croire est mensongère.
                La « Dictature du Prolétariat » c’est une Utopie çà ?
                C’est bien le Programme non ?
                Dictature oui.

                Ouf, personne n’en veux plus de votre Dictature, désolé pour vous.


              • Daniel Roux Daniel Roux 25 avril 2010 14:15

                Il y a une énorme différence entre l’utopie et son application dans la réalité.

                Par exemple, l’utopie LIBERTE EGALITE FRATERNITE.

                Que nous dit l’Histoire ?

                Pour remplacer un ordre ancien, aristocratique, par un ordre nouveau, dont la qualification reste à débattre, nos valeureux ancêtres organisèrent le massacre de milliers de nobles, puis des opposants bourgeois et pour finir celui des dictateurs républicains. A l’arrivée, après une courte période de liberté et d’incertitudes, un dictateur s’impose par la ruse et la force. Quelques années et quelques millions de morts plus tard, c’est finalement l’ordre bourgeois qui triomphe.

                Si le peuple d’aujourd’hui devait abattre l’ordre actuel pour le remplacer par un ordre nouveau, quel qu’il soit, cela ne pourrait se faire qu’à un coût humain exorbitant avec la quasi certitude d’aboutir à une dictature à court terme et sans garantie d’aboutir au but poursuivi à long terme.

                Le moyen d’éviter une Révolution, la dictature du prolétariat (peu probable mais sait-on jamais) comme on disait au 20ème siècle, et les massacres inhérents à ces périodes de transitions historiques, serait de redistribuer les biens abusivement accumulés sur le dos de classes les plus pauvres.

                Vous constaterez cher contradicteur, que c’est plutôt l’inverse qui se produit, nous assistons actuellement à une Restauration type Charles X et à la destruction systématique du modèle social mis en oeuvre par le Conseil de la Résistance par une oligarchie arrogante.

                La bourgeoisie triomphante ne semble pas craindre un renversement de l’ordre actuel. En tout cas, elle ne fait rien pour l’éviter. Qu’elle serait sa responsabilité historique en cas de désordres ?

                 


              • morice morice 21 avril 2010 12:25

                La thèse la plus courue c’est d’avoir heurté une vieille mine : le bateau a été relevé et montre un choc de l’extérieur, mais pas d’impact de torpille...





                • Pegasus Pegasus 21 avril 2010 13:26

                  Pour avoir été présent en Corée du Sud et avoir discuté de l’évènement avec des officiers de 3 marines différentes ( Américaine, Sud-Coréenne et Japonaise ), la thèse qui remporte le plus d’adhésion est celle de la torpille tirée d’un sous-marin.

                  - La dernière mine découverte en ces eaux l’a été en 1984, et des navires de lutte anti-mines continuent régulièrement de fouiller la zone. Une mine posé récemment serait étrange, quel interet pour les nords-coréens de lâcher un ou quelques mines. L’ocean est large, toucher un navire avec une poignée de mine serait d’une chance absolument incroyable, non-voulue et complètement aléatoire. Quand à poser tout un champs de mines, les multiples navires de guerre qui se sont succédés dans la zone n’en ont trouvé aucune.
                  - La torpille humaine ( a l’image des maiales italiennes de la seconde guerre mondiale ) est également peu crédible. Les torpilles de ce types sont généralement lentes, et les nord-coréennes sont considérées comme ayant une vitesse moyenne de 2-3 km/h, tout à fait inaptes à rattraper et couler un navire en mouvement en pleine mer.
                  - L’accident reste possible, mais les dégâts, localisés au centre du navire ne correspondent pas à l’explosion accidentelles de charges sous-marines, situées à l’arrière et seules pouvant occasionner des dommages comme ceux causés au Cheonan.

                  Ensuite qu’est-ce que les nord-coréens pouvaient penser... Coup de force d’une partie plus « dure » de la hiérachie militaire nord-coréenne, simple épisode supplémentaires des clashs entre les deux marines dans la zone, ce n’est que spéculation. Mais au plus haut niveau des des deux cotés, personne ne veux, ni n’a intérêt à une reprise de la guerre dans la péninsule.

                  @djanel du viking-chaise
                  Juste pour le vous le sachiez, l’USS Maddox a réellement été attaqué par la marine nord-vietnamienne le 2 aout 1964 dans le Golf du Tonkin. Il est par contre probable que l’attaque du 4 n’ai pas eu lieu. Cela a été confirmé en 1995 par rien de moins que Võ Nguyên Giáp, vainqueur de Dien Bien Phu et commandant en chef de l’armée nord-vietnamienne durant la guerre du Viet-Nam ( pas vraiment la tête d’un agent de la CIA quoi )



                  • Netanya Netanya 21 avril 2010 14:41

                    @Pegasus  :

                    Pour moi la thèse la plus crédible est la mine (une mine oubliée du dernier conflit). On retrouve encore de temps en temps des mines de la Seconde Guerre Mondiale le long de nos côtes (en Rade de Brest notamment, j’ai pu observer des explosions de mines anciennes par « sympathie »). Juste un exemple en Turquie en date du 13/04/10 : 

                    http://turkishnavy.blogspot.com/2010/04/old-rusty-and-no-more-dangerous.html
                     
                    Je ne pense pas la Corée du Nord assez stupide pour une attaque délibérée à la torpille. Ce qui semble sûr est que l’explosion est extérieure à la Corvette, vue la configuration du trou observé (coque « pliée » vers l’intérieur).

                    L’argument de la Corée du Sud disant qu’ils ont détecté l’appareillage, puis le retour du sous-marin de poche comme preuve de son implication est plus que léger.


                    Enfin je sais pas moi suis pas sous-marinier smiley




                    La Corée du Nord vient de démentir son implication (ça vaut ce que ça vaut...) :
                    http://french.peopledaily.com.cn/International/6958667.html



                    • Pegasus Pegasus 21 avril 2010 15:43

                      @Netanya

                      La thèse de la vieille mine est toujours possible, mais comme je l’ai dit, les officiers de marines avec qui j’ai discuté à cette époque estimaient la chose peu probable, du fait 1° de la faible quantité relative de mines employés durant la guerre de Corée et après par rapport à l’usage intensif de la 2nde guerre 2° du fait que la dernière de ces mines à avoir été retrouvé date de 1984, càd plus de 25 ans 3° que malgré ça des campagnes anti-mines soient toujours régulièrement menées dans la zone sans résultat.

                      Bien sur, tout cela n’empêche en rien la possibilité d’une mine, mais au vu des éléments disponibles au public, on ne peut que speculer.

                      Maintenant vu la coque, il est sur que ce ne peut etre qu’une mine ou une torpille. Je ne vais pas ensuite me mettre à spéculer sur la rationnalité des dirigeants militaires nord-coréens, mais juste signaller qu’entre les affrontements navals au canon, les infiltrations diverses et variés par mer ou DMZ, une attaque à la torpille ne serait un un acte totalement inattendu et imprévisible. Au moins autant qu’une mine échappant à toutes les recherches depuis plus d’un quart de siècle et qui fini accidentellement par se retrouver sur le chemin d’un navire de guerre sud-coréen.


                    • Netanya Netanya 21 avril 2010 15:58

                      Ce pourrait être également une mine récente, placée par la Corée du Nord dans cette zone contestée (avec un sous-marin de poche communiste de la classe « gobie tacheté » par exemple). Ainsi Pyongyang se blanchit les mains, car ils peuvent prétendre avoir simplement protégé les frontières de leurs eaux territoriales, et ne pressent pas directement le bouton.

                      en ce qui concerne la non-détection du sous-marin de poche communiste de la classe « otarie bourrée », il faut savoir qu’un sous-marin de cette taille est très difficile à détecter :

                      - en passif : en plongée il est sur batteries/moteur électrique, mode de propulsion plus silencieux que le nucléaire
                      - en actif : sa faible taille diminue d’autant l’écho potentiel réfléchi suite à un « ping » sonar.

                      - dans les eaux côtières, les conditions acoustiques sont bien plus difficiles qu’en plein océan, en raison des multiples réflections des ondes entre la surface, le fond, les températures non-homogènes etc.

                      assez régulièrement je vois passer des infos concernant la détection de sous-marins chinois à portée de tir de porte-avions US. Détection bien trop tard en cas de conflit.

                      Aveu d’impuissance de Séoul face à la prolifération de ces sous-marins de poche ? Pour rappel, Téhéran est également friand de ce type de sous-marins (classe « kébab frites-mayo »)

                      D’ailleurs, un peu hors-sujet, mais Téhéran vient de délocaliser la plupart de ses ministères. Raison officielle : revigorer un peu l’économie en province.


                    • Pegasus Pegasus 21 avril 2010 16:30

                      Ca pourrait etre un mine récente, mais alors soit la Corée du Nord en déploie une poignée et alors 1° ca n’a aucune signification 2° cette mine est la plus chanceuse du monde, soit ils en déploient un plus grand nombre, ca a une signification tant militaire que politique et la probabilité d’une touche devient plus probable, mais alors pourquoi aucune autre de ces mines n’a été trouvée par les multiples navires de guerre sur zone ?

                      Sinon pour la difficulté de reperer un sous-marin, oui, petite taille plus eaux côtières sont un bonus, mais il ne faut pas oublier que les sous-marins nord-coréens sont obsolètes, et d’une technologie bien antérieure à l’application des découvertes ( hydrodynamie, anaérobie ) rendant les sous-marins diesel potentiellement plus discrets que les nucléaires, rien à voir avec par exemple les classe Han et Song chinois.

                      Quand à l’US Navy, ses capacités ASW sont floues. J’ai autant de sourcess fiables me disant qu’ils peuvent reperer ces submersibles mais laissent faire pour par exemple obtenir des rallonges de crédit, que de sources me disant le contraire. ( Mais c’est surtout par rapport aux navires chinois, de l’avis général, les Kilos Iraniens ne sont pas vraiment une menace et servent plutôt d’armes médiatiques que véritablement offensives ( une appréciation qu’on peut d’ailleurs étendre à toutes ses grosses unités de surface, et même le concept de « guerilla navale » n’est plus aussi attractif qu’il l’était il y a quelques années ))


                    • Netanya Netanya 21 avril 2010 16:55

                      Pegasus,

                      la Classe Han est la première génération de SNA chinoise. Ils ont la réputation d’être particulièrement bruyants. Par contre je vous rejoins pour la Classe Song qui serait dans la même cour que les Kilo russes en termes de discrétion acoustique.

                      vue la vitesse à laquelle les sous-marins de poche nord-coréens se déplacent, (10 noeuds en pointe), l’hydrodynamisme ne joue pas beaucoup. Et les systèmes anaérobies que vous évoquez ne vont pas dans le sens de la discrétion acoustique : au mieux elle ne l’agrave pas dans le cas des piles à combustible, au pire elle la dégrade dans le cas de systèmes anaérobies basés sur cycle de Rankin avec turbine à vapeur dans le process (cas des Agosta 90B pakistanais). C’est la discrétion globale qui est améliorée, avec un temps moindre à passer en surface ou en immersion périscopique.

                      Et cela ne joue pas sur la détection par sonar actif, qui dépend de la taille du sous-marin majoritairement, mais également de ses formes de coque. On soupçonne par exemple l’utilisation de formes à la F-117 sur la nouvelle génération de SNA britannique « Astute » afin de disperser les ondes sonar, en plus d’un revêtement anéchoïque, particulièrement flagrant au niveau de l’étrave :

                      http://www.mod.uk/NR/rdonlyres/02648C84-F1C3-4184-A8B0-E138C059D6CD/0/Astute.JPG

                      http://newwars.files.wordpress.com/2009/01/astute2cropped.jpg

                      même si cette forme particulière va aussi dans le sens des performances du sonar d’étrave.



                    • Pegasus Pegasus 21 avril 2010 17:42

                      Mea Culpa, je voulais parler des Yuan, non des Han. ( bien que j’entende régulièrement qu’a l’instar des Shang ce soient des échecs )


                    • Netanya Netanya 21 avril 2010 14:46

                      « un sous-marin communiste de 325 tonnes type « requin » »

                      avec à son bord des torpilles Front de Gauche, un schnorchel Modem et un moteur électrique Europe-Ecologie. Pas étonnant que ça soit le bordel.


                      • COVADONGA722 COVADONGA722 21 avril 2010 15:12

                        « suis pas sous-marinier »
                        yep z’etes pourtant le seul en uniforme d officier de la flotte sous-marine sovietique
                        Kapitan Ramius ! avez vous remarqué comme moi que beaucoup avec des bribes
                        arrivent a tirer des conclusions definitives , comme dit l adage
                        « en voyant bouger la surface de la mer ,vous croyez la connaitre jusqu en son tréfond »


                        • Netanya Netanya 21 avril 2010 15:44


                          Effectivement Camarade Covadonga. J’apprécie votre adage et il se vérifie régulièrement.

                          Nous ne pouvons pour l’heure que spéculer, et quand bien même nous aurions un avis définitif officiel de Séoul, je ne me prononcerais pas. C’est pourquoi je me cantonne à formuler des hypothèses, sans être catégorique.

                          Personnellement, je me donne une chance sur trois.


                        • Netanya Netanya 26 avril 2010 07:28

                          Ca y est le Ministre de la Défense sud-coréen parle officiellement de torpille : 



                          • Frédéric 11 26 avril 2010 09:16

                            Vous ne suivez donc pas l’actualité Coréenne ? Cela n’est pas la première qu’un sous marin de poche (il fait moins de 30 mètres) du Nord pénètre dans les eaux du Sud.

                            Plusieurs se sont fait capturés, leurs équipages s’étant suicidé ou chassé dans une course poursuite faisant des dizaines de tués dans les rangs des civils et des militaires sud coréens comme en septembre 1996 :

                            Un contributeur sur le wiki à tenté de résumer le tout dans un article sur la ’’Guerre du crabe’’ :

                            http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_crabe

                            Sinon, une torpille peut également être tiré depuis une mine, les CAPTOR américaines en service depuis plus 30 ans ont étaient largement copié depuis.


                            • Frédéric 11 26 avril 2010 09:20

                              Je rappelle que dans les années 1950, c’étaient un tiers de l’Humanité qui souffrait de la faim, alors qu’en ces années 2010, c’est un septieme et que pour la première fois dans l’Histoire, on compte plus de suralimentés que de sous alimenté :->


                              • Frédéric 11 26 avril 2010 09:49

                                Le commentaire ci dessus s’adresse à Daniel Roux.

                                Dire que l’URSS, la Chine, la Corée du Nord, le Cambodge, l’Albanie et autres n’était pas communiste pour dédouaner une idéologie des atrocités que son application pratique à crée me semble par trop commode,


                              • Netanya Netanya 27 avril 2010 11:54

                                développements :

                                "

                                Une équipe mixte civile-militaire qui enquête sur le naufrage de la corvette sud-coréenne Cheonan a inspecté la partie endommagée de l’avant du navire et a publié les résultats d’une seconde enquête attribuant les dégâts à une « explosion sous-marine qui ne s’est pas produite au contact de la coque ».

                                Dans un premier temps, l’équipe avait déjà indiqué le 16 avril, après avoir inspecté la partie arrière de l’épave, qu’il n’y avait aucun signe d’explosion interne, de fatigue du métal ou de choc contre un récif.

                                Dans son communiqué de dimanche, l’équipe réduit l’éventail des causes possibles, écartant la possibilité d’une explosion au contact. Le ministre sud-coréen, Kim Tae-young, a interprété cela en expliquant que la cause la plus probable était une attaque de torpille.

                                Les enquêteurs vont maintenant essayer de retrouver des débris de la torpille. Plus de 330 débris ont été récupérés sur le lieu du naufrage. Ils ont été analysés, mais aucun ne proviendrait d’une mine ou d’une torpille.

                                Mais même si un débris de torpille est retrouvé, il restera difficile de rendre la Corée du Nord responsable, parce que la plupart des torpilles de ce pays sont d’origine chinoise ou soviétique.

                                Aucun élément décisif n’a été trouvé permettant d’impliquer un sous-marin nord-coréen. La seule preuve indirecte est que, aux environs du moment du naufrage, 2 sous-marins nord-coréens de la classe Shark ont disparu de leur base du Cap Bipagot, c’est à dire à 80 km du lieu du naufrage, près de l’île de Yeonpyeong."

                                source : http://english.chosun.com/site/data/html_dir/2010/04/26/2010042601408.html


                                • Pegasus Pegasus 5 mai 2010 05:28

                                  Apparemment le gouvernement Sud-Coréen a décidé de passer à une posture plus aggressive.

                                  « Minister vows retaliation »

                                  http://www.koreatimes.co.kr/www/news/nation/2010/05/116_65220.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Arosmik

Arosmik
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès