Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Toujours le problème de l’anglais...

Toujours le problème de l’anglais...


Avec la globalisation des marchés et des entreprises, toutes les entreprises du CAC 40 ont désormais des filiales et des implantations partout dans le monde. Pour beaucoup d’entre elles, la majorité de leur chiffre d’affaires est désormais à l’international. Ce que n’ont d’ailleurs toujours pas compris ni leurs syndicats ni nos hommes politiques ni nos médias, si j’en juge par leurs réactions stéréotypées et immuables chaque fois qu’elles annoncent leurs bénéfices. Eh oui, si on devait redistribuer les bénéfices de Total à ses employés, ce serait à des employés saoudiens ou angolais voire iraniens que cette distribution supplémentaire irait, pas vraiment aux employés français.

Mais passons, car là n’est pas mon propos.Toutes ces sociétés devenus multilangues ont dû choisir une langue véhiculaire pour arriver à se comprendre. Et comme le français n’est plus la langue universelle depuis Louis XIV, il a fallu se rendre à l’évidence et choisir... l’anglais, hélas. Au grand dam des employés français qui ont de la peine à admettre que l’on en soit rendu dans une société française à parler et correspondre en anglais. Et de se plaindre de ce que, dans la langue de Shakespeare, on s’exprime, nous Français, avec moins de subtilité que dans notre langue natale et de ce que dans une réunion en anglais, on n’ose intervenir parce qu’il nous est plus difficile d’exprimer notre pensée.

C’est effectivement vrai et j’ai parfois personnellement "passé" sur tel ou tel commentaire par manque de fluidité de mon anglais. Mais outre que s’exprimer ne veut pas dire nécessairement que nous ayons quelque chose d’intéressant à dire, il ne faut pas oublier que c’est aussi le lot des 20 ou 50 nationalités autres que la nôtre pour lesquelles cette difficulté existe dans les mêmes proportions et qui s’en accommodent. Je dirais même que comme la possibilité de parler dans leur langue natale ne se pose même pas, ils adoptent sans barguigner cette langue véhiculaire là où nous-mêmes passons notre temps à nous plaindre.

On peut trouver cette hégémonie de la manière de penser anglo-saxonne regrettable, mais ce n’est pas seulement lié à la langue elle-même, mais plutôt à l’éducation que les Anglais donnent à leurs enfants par rapport à la nôtre.Comme j’ai eu l’occasion de le dire à plusieurs reprises dans ce blog, notre enseignement est un enseignement de l’écrit et l’enseignement britannique un enseignement de l’oral. Pas étonnant dans ces conditions que les Anglo-Saxons interviennent plus facilement dans des réunions internationales que leurs homologues français !

Ce problème n’est pas nouveau et c’était il y a au moins cinquante ans qu’il aurait fallu s’en inquiéter. Hélas par une combinaison de suffisance, d’ignorance de l’évolution du monde extérieur et de mépris des activités commerciales, seules demanderesses d’un bon anglais, nous n’avons rien fait à cette époque. Il n’est d’ailleurs que de voir nos hommes politiques ânonner en anglais là où leurs homologues sont parfaitement bilingues pour se rendre compte de la perte d’influence que cette carence provoque pour nos idées...


Moyenne des avis sur cet article :  3.05/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 30 mai 2008 12:06

    Article d’une grande banalité , par rapport aux nombreuses interventions sur le sujet sur Avox..

    Krokodilo ne va pas tarder à sortir de son repère


    • Boson De Higgs Boson De Higgs 30 mai 2008 12:31

      Banal : peut-être. Cet article n’en demeure pas moins vrai !


    • Olga Olga 30 mai 2008 12:39

      Je ne suis pas loin d’être en parfait accord avec vous ZEN. On aurait pu résumer l’article en deux phrases :

      Parler l’anglais n’est pas si important.

      Sans en connaître un mot, on peut devenir président.


    • ZEN ZEN 30 mai 2008 13:31

      Olga


    • bifluor bifluor 30 mai 2008 13:38

      Hey Olga,

      Why did you write it in French this one ??!! What the hell happened to you ?

      C’mon back on track.

      Take care ;)


    • Olga Olga 30 mai 2008 14:03

      bifluor,

      You want to check my poor english ?

      My teacher is Tony Soprano. So, don’t bullshit me, ok !

      Excuse my french...

       


    • Olga Olga 30 mai 2008 14:07

      shawford,

      Love, love me do.

      You know I love you,

      I’ll always be true,

      So, please, love me do.

      Lire en chantant tu devras...


    • bifluor bifluor 30 mai 2008 14:36

      Haha,

      Take it easy Olga !! 

      but yeah, I definitely wanna check your english  . 

      -----------------------------------------------------------------------------

      Pour réagir à l’article

      Quand je fais des réunions pour le boulot il y a environ une dizaine de nationalités à la table et en effet les 2 pays toujours à la traîne c’est l’Italie et la France.

      Je ne dis pas que je suis pour l’anglais comme langue véhiculaire. Mais les faits sont là et c’est ce qu’il y a de plus pratique pour l’instant. Si dans 20 ans c’est une autre langue et bien on apprendra cette autre langue. Il s’avère malheureusement en France que l’enseignement des langues étrangères est misérable !!! Et du coup on se retrouve en retard comme dans la plupart des domaines.

      Au passage là où je vie (Londres) si vous dites que vous ne parlez que 2 langues on vous prend pour un idiot. Dans mon entourage 80% des gens parlent 3 langues et je parle d’un très bon niveau dans les trois langues en question.

      Bien entendu en France on se fait encore la petite guéguerre sur la question de la deuxième langue... Pendant ce temps pourtant le temps défile à toute allure et la France coule. "Ohhh my dear sinking boat where are you ???"

      Bon allez, tout le monde devant TF1 et que ça saute. Faudrait pas louper la prrrrropagandaaaa...


    • Krokodilo Krokodilo 30 mai 2008 16:39

      En parlant de propagande, celle de TF1 et A2 est justement en faveur de l’anglais !


    • Deneb Deneb 30 mai 2008 17:55

      Bifluor, vous n’avez pas tort. Je voudrais juste savoir ou vous avez deniche cette horde de polyglotes à Londres. Manifestement il ne s’agit pas de britanniques. Je n’ai jamais vu autant de paresse intellectuelle en ce qu’il concerne l’apprentissage des langues, que chez les anglais. Ce qui rassure pas mal de français qui se disent qu’heureusement il y a pire qu’eux.


    • bifluor bifluor 30 mai 2008 18:14

      je vous rejoins à 200% !!!! Je ne parlais biensûr pas des Anglophones qui ne font absolument aucun effort.


    • faxtronic faxtronic 31 mai 2008 11:42

      Bifluor. Des tests ont montré que les anglias sont bien meilleurs en langues que les neerlandais. En effet, a 15ans, tout petit neerlandais est capable de s’exprimer correctement en anglais, alors qu’outre-manche, c’est age est de 14.

      quand au niveau en anglais des germains, je peux vous dire qu’il est pas bien haut non plus


    • Yvance77 30 mai 2008 12:39

      Ca Derange bonjour,

      D’ordinaire j’aime beacoup vos articles, mais la je coince. Je vis dans un pays anglophone, et la certitude que j’ai pu acquerir c’est que la qualite des connaissances meme basiques est bien superieure chez nous. Ou nous ne sommes pas des genies loin de la. 

      Et j’ai pu le constater dans d’autres contrees. Apres la ou vous avez raison c’est cette petite honte qui paralyse mes concityens des qu’il s’agit de spikay ingliche. Mais bon faut juste se dire que meme si on le trouve ridicule, ils adorent notre accent.

      Et de jouer avec c’est presque un atout avec les femmes locales

       

      A peluche

       

       


      • Hermes esperantulo 30 mai 2008 12:47

        Cet article survole l’ensemble du gros problème lié à l’anglais, quand je dit ca c’est un compliment.

        Si l’on va beaucoup plus loins dans l’analyse. Baroso avait demander une étude linguistique des marché en Europe, la commission Orban fut lors crée et le presque résultat est 1000 milliard de profits manquant du à un manque de maitrise de l’anglais mais aussi à un manque de maitrise des autres langues de maniere très importante.

        Le recourt à l’anglais de maniere idiote peut produire une perte de compétence par exemple parler anglais alors qu’il n’y a que des francophones, voir la dessus "Sauvons la langue francaise" de HAGEGE ou de l’appauvrissement du vocabulaire technique, amis aussi du manque de garde fou sur les brevets voir "Pourquoi veulent t’ils tuer le francais ? " de Lecherbonier un livre truffé d’exemples de l’incompétence de nos dirrigeants en matière de promotion de notre pays.

        Pour finir, je ne m’en cache pas pour moi il existe une autre solution bien plus efficace que l’anglais et permettant plus de choses, mais la dessus voir mes articles et ceux d’autres agoravoxiens


        • Krokodilo Krokodilo 30 mai 2008 12:47

          Coucou Zen ! Mon repaire n’est qu’un humble marigot, mais c’est le lot de tous les crocos.
          Cet article entérine l’hégémonie de l’anglais au nom de la fatalité économique, de la mondialisation.
          Mais tout n’est pas aussi simple : il est très possible qu’en Amérique du sud, des réunions d’entreprise même multinationales, se déroulent en espagnol, ou demain peut-être en Asie certaines négociations commerciales se tiendront-elles en chinois, si l’on en juge par l’augmentation exponentielle des Instituts Confucius partout dans le monde. Vous présentez la victoire de l’anglais mondial comme un fait acquis, un mal auquel il faut se résigner, alors que la guerre linguistique est plus violente que jamais, même si elle ne fait pas couler le sang. La Chine n’a pas dit "oui, l’anglais est la langue mondiale", ils ne disent rien à ce sujet mais implantent discrètement leurs Instituts partout, qui ont les mêmes fonctions militantes que le Bristih Council, l’Alliance française, Russki mir, ou les Goethe instituts, pour promouvoir culture mais aussi langue. Dans certains milieux de certaines parties du monde, effectivement l’anglais est roi, mais quand nos cosmonautes sont allés à Baïkonour pour voler avec la navette russe, ils ont dû se taper un apprentissage accéléré du russe, et la notice technique de la navette, on ne leur pas dit "super les gars, vous êtes forts en anglais !"

          De plus, les entreprises ne sont le seul aspect de la question des langues : par exemple pour la construction européenne, basée théoriquement sur l’égalité des peuples et des cultures, comment accepter qu’un des pays membres tire avantages et des millions d’euros du fait de l’usage de sa langue comme lingua franca (officieuse mais…)

           

          Rien n’empêche d’utiliser l’anglais dans son boulot si besoin, et de militer pour une solution à la fois plus équitable et plus efficace, l’espéranto comme langue auxiliaire, langue-pont.
           


          • Hermes esperantulo 30 mai 2008 13:04

            Atentions les gens, on arrive on arrive.

             Comme le dit kroko le probleme de l’anglais va bien plus loin que celui des entreprises, l’anglais bouffe la culture européenne, il suffit de voir le cinéma qui à d’énormes problèmes ou le domaine de la chanson. cet appauvrissment de culture produit, une perte par ricochet, une perte d’influence du pays au niveau mondial et donc perte de profit.


          • gecko gecko 30 mai 2008 15:43

            moi j’ai été halluciné lors de mon passage à l’aéroport de miami il y a quelques semaines ! j’entendais plus d’espagnol que d’anglais ! incroyable !


          • Olga Olga 30 mai 2008 16:16

            Woooouuuuaaaah ! Miiiaaami ! Incroyable !

            As-tu vu Sonny et Ricardo ?

            A quand la série, Deux geckos à Miami ?

            Ne sois pas faché, j’adore les geckos. A Miami ils sont tous mes amis...

            Mille excuses...

             


          • Krokodilo Krokodilo 30 mai 2008 16:41

            Bien sûr, l’espagnol est parlé par quasiment tout un continent, et 2e langue aux USA. Par contre, n’espérez pas en faire en France en LV1...


          • bifluor bifluor 30 mai 2008 17:00

            Voilà on a la solution !!

            Il faut mettre obligatoire en France l’apprentissage de l’Anglais et de l’Espagnol. Les petits Français parlant ces 3 langues n’auront plus jamais aucun problème de chomage et pourrons travailler dans n’importe quelle capitale de la planète si jamais en France il n y a pas assez de travail !

            Le brassage des cultures étant salvateur on ne peut que aller dans ce sens !!!


          • Krokodilo Krokodilo 30 mai 2008 17:07

            Pourquoi des langues devraient-elles être imposées à l’école ? Surtout quand on sait qu’un des facteurs essentiels pour l’apprentissage d’une langue, c’est la motivation. Libérez les enfants ! libérez les langues !


          • zelectron zelectron 30 mai 2008 17:23

            @BIFLUOR

            C’est effectivement un minimum. Je dispose de 4 langues et qqs notions d’autres encore, c’est agréable de se balader avec l’arme de la communication linguistique, comprendre et répondre, suggerer, plaisanter....et même en Americain...

             


          • krikri 30 mai 2008 17:27

            *Il faut mettre obligatoire en France l’apprentissage de l’Anglais et de l’Espagnol. Les petits Français *parlant ces 3 langues n’auront plus jamais aucun problème de chomage

            Il y en a deja une foule de ces trilingues, et ils ne bossent pas tous tous les jours.

             


          • bifluor bifluor 30 mai 2008 18:06

            " Une foule de ces "trilingues" "

            Haha qu’est ce qu’il ne faut pas entendre. C’est vrais que être trilingue en France c’est savoir demander sa route et un café... Par contre quand faut bosser avec les 3 langues, il n y a plus personne !!!

            Pour un peu que les trilingues en question soit "très/trop" Français et veulent rester dans leur village de 10 000 habitants j’imagine en effet qu’ils ne vont pas utiliser leurs langues très souvent.

             

             


          • krikri 30 mai 2008 21:34

            *Haha qu’est ce qu’il ne faut pas entendre. C’est vrais que être trilingue en France c’est savoir demander *sa route et un café... 

            *Par contre quand faut bosser avec les 3 langues, il n y a plus personne !!!

            Essayez de leur proposer un salaire.

            *dans leur village de 10 000 habitants

            Ne prenez pas votre cas pour une generalite. Deja, dans mon bled de 15 000 habitants, il y en avait 5000 de langue maternelle espagnole. Meme si 95% ont encore des progres a faire en anglais, ca en laisse un bon paquet a s’etre bouges pour l’apprendre et a avoir ces 3 dialectes courants sur le CV. Et pas specialement des possibilites d’emplois miribolantes s’ils ne savent que tchatcher.

            Evidemment, pour AgoraVox, faut pas trop faire la nuance. "Tous les Francais ne sont pas multilingues" ca devient tout de suite "Tous les Francais sont nuls en langues". Et pour l’auteur de l’article, c’est "moi, j’ai un probleme avec l’anglais" a "la France a un probleme avec l’anglais".


          • Hermes esperantulo 30 mai 2008 12:57

            Par contre au sujet des autres politiques qui sont bilingues, il faut déjà definir le niveau de bilinguisme minimum requis, car ce niveau n’est pas le même entre un petit commercial et le patron d’une multinationale.

            Moi de mon coté je n’est pas trouver que les autres politiques soit bien meilleur que nous en anglais, cela parait mais si on regarde bien aux commitions européennes et discours officiel que nous avons la chance de voir par notre petite télé, ils sont toujours relier par un fils à un casue et à un micro, avec à l’autre bout un gentil monsier ou madame qui raconte quelqe chose dans une autre langue pour qu’un autre politique puisse comprendre ce que le premier à dit et même des fois on fait de la traduction retraduite, le premer traducteur traduit en anglais, pour qu’un deuxieme traduise la version angalise dans la langue final (au passage il y a une perte de 50% d’info par ce genre de traduction relaie)


            • Zalka Zalka 30 mai 2008 14:04

              L’anglais, c’est de la merde. Personne n’a jamais réussi à l’apprendre, et ceux qui ont réussi deviennent dyslexique. De toutes façon, il y a plus de chinois et d’espagnols que d’anglais, donc il faut apprendre l’espagnol et le chinois. Et comme les gens essaient l’anglais et ne se comprennent pas, il y a toutes les guerres du monde. A cause de l’anglais !

              Mais il y a encore mieux : c’est l’esperanto. Il n’y a que 2 millions de personnes qui le parlent (en comptant les morts et les non nés), mais c’est facile l’esperanto. Tout le monde peut l’apprendre en 1 semaine. Et si tu connais l’esperanto, tu peux apprendre toute les langues, sauf l’anglais, parce que quand même, c’est trop dur, l’anglais.

              Mais le problème, c’est que l’anglais empêche l’esperanto de libérer le monde de l’asservissement de l’anglais ! French 24 devait au départ être Francoj 24, mais Bush a manipulé les sectes évangélistes avec l’aide de Staline, pour qu’on ne diffuse pas en esperanto, mais en anglais ! Ils ont utilisés comme argument débile et faux, que parler en anglais permettait de se faire comprendre d’1,5 milliard de personnes alors que l’esperanto, seulement 2 millions ! Mais c’est faux car personnnes ne maîtrise l’anglais. Donc personne ne peut comprendre French 24. Donc l’esperanto bat l’anglais avec 2 millions de personnes toutes capables de lire Heidegel en esperanto, puisque c’est facile !


              • Hermes esperantulo 30 mai 2008 14:15

                Et après il se demande pourquoi on le traite comme de la merde

                on en parler ou dans cet article de tout ca

                ha l’humour c’est pas le fort de tout le monde

                Bon sinon maintenant pour éviter de faire trainer encore les commentaires sur l’esperanto du fait du message de Zalka que je suis à la limite de qualifier de goret , ignorez le ou aller cherccher esperanto sur avox ou mieux googlequi est un grand ami à moi


              • Deneb Deneb 30 mai 2008 18:04

                Heidegel est il l’enfant illegitime de Heidegger et Hegel ?


              • Zalka Zalka 30 mai 2008 18:44

                @Deneb : c’est un mix esperantiste des deux. C’est pour faire croire qu’il y a de grand penseur esperantiste.

                @Esperantulo : Quoi ? Tu n’aimes pas mon résumé de vos arguments ?

                A part cela, ne te gêne pas pour me traiter de gorêt. Je ne vois pas pourquoi je t’en empêcherai puisque je n’ai moi même jamais caché le fait que je vous tenais pour des crétins hystériques.


              • Zalka Zalka 30 mai 2008 18:46

                Oui, regardez esperanto sur AV. Regardez les plus ancien articles de Henri Masson. Constatez comment Chocolat bleu pâle, 20 ans d’esperanto, se fait traiter pour avoir dérogé au saint dogme de Masson, prophète de l’esperanto.


              • Hermes esperantulo 30 mai 2008 19:44

                le même choco qui a 20 ans d’esperanto et qui connait pas les bases, le m^me qui a le coup de pas de bol et qui mélange tout

                Sinon Zalka, ce que je disais était une boutade juste pour t’embeter en plus avec un grand sourire, mais au mions merci de m’avoir fait connaitre le fond de ta pensée, tu critique l’intolérence des autres et bien regarde toi dans une glace, tu est pareil ; au moins là on sais ce que tu pense derriere le sauvetage de la veuve et de l’orphelin


              • zelectron zelectron 30 mai 2008 14:41

                L’anglais est la langue des vainqueurs : militairement, commercialement et même dans une certaine mesure artistiquement à travers principalement le cinema. Au lieu de nous plaindre apprenons à nos enfants la langue du Sieur William qui ma foi est aussi fort belle, c’eut pû être celle de Johann Wolfgang ou d’autres encore. Les dieux, la chance et la victoire ne nous ont pas été favorable. Sachez cependant qu’ethymologiquement l’anglais est très fortement influencé par notre langue et même aujourd’hui, je sais ce n’est qu’une maigre consolation, mais ça vaut mieux que rien.


                • Krokodilo Krokodilo 30 mai 2008 16:45

                  Je suis scandalisé que le festival de Cannes soit encore en français, et ne diffuse pas des films en anglais sous-titré, compte-tenu que des journalistes et des stars du monde entier nous honorent de leur présence. Il faut rendre hommage aux vainqueurs.


                • Krokodilo Krokodilo 30 mai 2008 16:48

                  Oui, ils font des trucs superbes au cinéma, et bon nombre de grosses daubes, mais combien aussi de "remakes" ? le plus gros de leur public ne sait même pas que beaucoup de scénarios proviennent d’ailleurs !


                • Deneb Deneb 31 mai 2008 08:25

                  Krokodillo, parlons-en des sous-titres. En matière de cinema je suis un adepte de VOSTF. Je trouve qu’un film doublé en français est un sacrilege. Premierement, parce que la traduction est limitée - il faut qu’elle corresponde aux mouvement des levres - une contrainte non négligeable. Deuxiemement, du point de vue commercial, ça permet d’augmenter les prix de places de cinéma et des DVD, parce que le doublage génére, comme tout travail, une plus-value qu’empochent les marchands du temple. Troisiemement - du point de vue éducatif c’est une vraie catastrophe : l’ouverture d’esprit et la conaissance d’autres cultures cèdent la place à la commodité sterile. C’est certainement une des causes principales de non-polyglotisme du français moyens - si l’on favorise les films en VOSTF, le niveau de connaissance des langues etrangères dans la population fera certainement un bond.


                • Hermes esperantulo 31 mai 2008 09:03

                  ho ben tiens c’est bien le doublage, ha oui les americians ils comprennent bien les films en francais, en allemand, quest ce qu’ils sont fort c’est des supers polyglottes.

                  Treve de boutade, on trouve dans les DVD la version originale du film, après à chacun de choisir, alors aller vous ecouter la version originale d’un film chinois, non je ne pense pas, allez vous pouvoir comprendre toute la subtilité d’un film psychologique anglais avec seulement le globish . non je ne pense pas que la pluspart des gens peuvent le faire, mais je ne dit pas par contre que cela est impossible


                • Deneb Deneb 31 mai 2008 09:57

                  VOSTF, c’est toute une education a refaire. Ma fille de 15 ans, je l’ai habitué depuis qu’elle sait lire. Elle a d’ailleurs d’excellentes notes en langues, même en Français, pas seulement en Anglais et en Italien. Par contre, si une copine vient la voir, et qu’elles decident de voir un film, la copine en général ne supporte pas le VOSTF - elle dit : "il faut lire en plus !" (sic). La plupart de français n’ont pas compris, que pour apprécier la culture, il faut en posseder déjà au demeurant ou alors faire un petit effort d’apprentissage. C’est pour cela que ça m’ennerve quand j’entends les gens dire :" je ne veux pas voir un film intello, je veux de l’action !" A cause de cette paresse intellectuelle, la France va vite devenir une terre promise pour les demagogues et autres brasseurs de vent.


                • skirlet 31 mai 2008 14:42

                  L’essentiel, c’est d’avoir le choix. Ceux qui aiment les sous-titres, qu’ils les usent ; ceux qui préferent le doublage, doivent en avoir. Vous, Deneb, êtes d’une intelligence suprême, alors vous pouvez certainement lire les sous-titres, suivre les mimiques et l’agencement des scènes à la fois. Nous les simples gens devons choisir - lire ou regarder le reste. Et quant aux contraintes de la traduction... vous pensez vraiment que les sous-titres n’en ont pas ?.. Pour avoir traduit et sous-titré quelques films, je sais que les contraintes sont très importantes : à celles inhérentes à la traduction elle-même s’ajoute le temps d’affichage, la longuer de la ligne, et tout simplement l’impossibilité de caser tout ce que dit rapidement le personnage dans les sous-titres (lisibles).

                  Elle a d’ailleurs d’excellentes notes en langues, même en Français, pas seulement en Anglais et en Italien.

                  Il y a plein d’enfants qui ne regardent pas les films sous-titrés et qui ont d’excellentes notes en langues  smiley A propos, on écrit "français", "anglais" "italien" quand il s’agit des langues, la majuscule est un anglicisme.

                  La plupart de français n’ont pas compris, que pour apprécier la culture, il faut en posseder déjà au demeurant ou alors faire un petit effort d’apprentissage.

                  Là, par contre, c’est une majuscule : les Français smiley C’est quoi "posséder déjà en demeurant" ? Pourriez-vous préciser votre pensée ? La plupart des Français seraient-ils incultes ? Pour s’ouvrir sur d’autres cultures, il n’est pas nécessaire de parler les langues de chaque culture, personne (sauf les hyper-surdoués très très minoritaires) n’en est capable.

                  C’est certainement une des causes principales de non-polyglotisme du français moyens - si l’on favorise les films en VOSTF, le niveau de connaissance des langues etrangères dans la population fera certainement un bond.

                  La cause principale est la même que pour tous les locuteurs des langues dites "de grande diffusion". Même les populations avec des langues de diffusion moins grande ne sont tous hyper-polyglottes. En plus, chaque pays qui en a des moynes financiers pratique le doublage. Par ailleurs, il ne suffit pas de mettre une personne devant un film sous-titré que la langue rentre dans sa tête comme par enchantement  smiley

                  C’est pour cela que ça m’ennerve quand j’entends les gens dire :" je ne veux pas voir un film intello, je veux de l’action !" A cause de cette paresse intellectuelle, la France va vite devenir une terre promise pour les demagogues et autres brasseurs de vent.

                  Ca ne vous a pas traversé l’esprit que, selon l’humeur, on peut vouloir un film intello ou un film de détente ? La bêtise vous énerve, alors indiquez-moi la terre promise où tout le monde est des intellos purs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès