Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Tous les chemins mènent à Téhéran

Tous les chemins mènent à Téhéran

Le face-à-face entre les Etats-Unis et l’Iran se transforme en une authentique guerre froide que le successeur de George W. Bush devra très vite apprendre à gérer. En fait, cette nouvelle guerre froide a ingéré, en les instrumentalisant, tous les autres contentieux moyen-orientaux à tel point que deux - et deux seuls - blocs s’opposent de nos jours, à savoir le bloc pro-américain englobant Israël et les pays arabes sunnites qui fait face au clan iranien comprenant la Syrie, le Hezbollah et accessoirement le Hamas.

Les divisions endémiques des Arabes sunnites, la duplicité de certains Etats arabes supposés être les alliés de Washington, le simplisme manichéen d’une administration américaine extrêmement affaiblie donnent pour le moment un très net avantage à l’Iran et à ses acolytes qui avancent leurs pions avec maestria !

Pour preuve, après avoir tenu tête et même, n’ayons pas peur des mots, mis en échec Israël il y a bientôt deux ans, voilà le Hezbollah qui humilie et qui réduit au silence la majorité gouvernementale libanaise pro-sunnite. L’empire iranien rayonne ainsi depuis l’Irak dont les milices chiites et le Premier ministre Al Maliki sont sous influence, au Hezbollah qui contrôle le Liban et dont la capacité de nuisance pourrait se retourner contre Israël si cette dernière songeait à attaquer l’Iran en passant par le Hamas qui s’évertue à bloquer tout processus de paix israélo-palestinien parrainé par les Etats-Unis !

Les Iraniens se révèlent les dignes descendants des Perses inventeurs du jeu d’échec tant il est vrai qu’une quelconque menace contre leurs installations nucléaires s’exposerait à des ripostes immédiates émanant de territoires aussi variés que l’Irak, la Palestine, le Liban, la région du golfe Persique et même la Syrie...

Face à cette situation pour le moins sophistiquée, le clan Bush se retrouve tout penaud et dans la plus inconfortable des situations où il ne peut ni se retirer de son engagement militaire local ni contribuer à dénouer la crise et pour cause car comment les Etats-Unis pourraient-ils résoudre une crise dans un contexte où ils ne sont ni aimés ni craints ? En dépit de voyages répétitifs dans la région de la secrétaire d’Etat Rice, du vice-président Cheney et même du président Bush qui s’y trouve actuellement, les Etats-Unis ne sont plus en position d’arbitres et encore moins de vainqueurs potentiels.

Du reste, le débat animé entre les deux candidats à l’investiture démocrate Obama et Clinton sur le fait de savoir s’il faut discuter avec l’Iran semble assez surréaliste – ou pitoyable – tant il est vrai qu’une négociation diplomatique serait de toute façon vouée à l’échec car les Etats-Unis n’ont plus aucune carte en main ! Le clan Bush a en effet échoué lamentablement dans chacune de ses tentatives visant à reprendre l’initiative et le prochain président devra user de moyens de pression diplomatiques, militaires et économiques s’il souhaite que l’Iran se mette sérieusement à la table des négociations car l’Iran ne fera des concessions que si elle y trouve son intérêt ou que si elle a peur !

Cependant, pour être pris au sérieux, les Etats-Unis devront impérativement s’adosser aux sunnites saoudiens et du Golfe qui, non contents d’être divisés, semblent avoir également perdu le sens des réalités pour le moment, enivrés par leurs immenses revenus pétroliers.

Les Etats-Unis ne feront pas la guerre à l’Iran – et ne devraient effectivement pas la faire –, mais comment ne pas être affligé face au manque de considérations et à la faiblesse extrême dont souffrent les Etats-Unis et leurs alliés arabes ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.88/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • morice morice 16 mai 2008 11:22

    Il y a un mois c’était « les armes utilisées par les irakiens de Sadr proviennent d’iran, dixit Petraeus. Il y a une semaine, ce ne sont plus des armes iraniennes. La propagande américaine et surtout ces ratés expliquent le but des USA en Irak : ce n’est pas le bonheur du pays qui est souhaité. On s’achemine vers des frappes iraniennes, avec un discours d’hier de Bush en Israël comparant l’iran au régime d’Hitler. Les neo-cons sont bien toujours au pouvoir aux USA... et préparent le terrain pour un éventuel successeur. Hier on ressortait Ben Laden de sa tombe pour agîter une énième fois le spectre du terrorisme : logiquement, Ben Laden devrait lui-même saluer l’Iran, si on veut légitimer les frappes prévues par ces neo-cons : à mon avis, son discours prévu sera dans ce sens, preuve qu’ »il n’y est pour rien dans cette propagande éhontée depuis 2001...


    • frédéric lyon 16 mai 2008 11:41

      Cet article de pure propagande prête à rire, bien évidemment.

      L’article d’un vulgaire Kollabo. Cela étant dit, espérons que les ayatollahs s’entêteront comme s’est entêté Saddam Hussein, ce qui nous donnera l’occasion de nous en débarrasser.

      Et rappelons à notre Kollaborateur de service que c’est l’ensemble de la Communauté Internationale qui s’oppose au régime fasciste musulman de Téhéran, pas seulement les Américains, et que PERSONNE DANS LE MONDE ne souhaite que ce régime pourri ne se dote de l’arme atomique, de même que PERSONNE n’aurait almé que le régime nazi ne se dote d’une telle arme en 1945 !!

       

       


      • 1984 16 mai 2008 12:19

        Tu bouffes toutes la merde qu’on te donne toi !!!


      • dalat-1945 16 mai 2008 12:38

        @ 1984,

        Faites bien attention que les Iraniens ne vous fassent pas manger votre propre merde un jour !


      • Yannick J. Yannick J. 16 mai 2008 11:44

        Et bien je ne partage pas votre avis...

        Le président iranien est ce qu’il est, soit...

        et si tout simplement on acceptait de se dire qu’on ne pourra rien faire sans l’avis de l’iran dans cette région ?

        c’est trop tard ils sont trop implanté pour qu’on n’en tienne plus compte,

         et après tout en les mettant face à leurs nouvelles responsabilités de puissance stabilisatrice qu’ils veulent tant, peut-être s’apercevrait-on que c’est tout simplement ce qu’ils voulaient, être reconnus.

        mais jepeux me tromper...

        cordialement


        • aquad69 16 mai 2008 11:46

          Bonjour Michel Santi,

          "Tous les chemins mènent à Téhéran" ? Non, je ne pense pas.

          L’Iran n’est qu’une pièce du jeu dans cette gigantesque avalanche qu’est aujourd’hui la puissance américaine, obligée de courir de plus en plus vite pour essayer de ne pas tomber.

          Ce qui compte avant tout, c’est ce qu’il y a derrière l’Iran, cad la Russie et la Chine, seuls pays significatifs encore non soumis au monde que l’on appelait jadis "libre", et qui sont sans doute les objectifs réels que l’on défie, que l’on "titille" de plus en plus car, du point de vue de nos doctrines économiques, seule une guerre pourrait résoudre pour un certain temps nos contradictions systémiques.

          De ce point de vue, ce qui se passe actuellement en Géorgie-Abkhazie paraît tout aussi dangereux, à moins que l’on n’essaye aussi de faire le "coup du Kosovo" à la Colombie ou au Vénézuela ...

          Par quel cratère le volcan explosera-t-il ? Il semble aujourd’hui que nous ayons l’embaras du choix mais, à l’intensité des grondements, il est à craindre que l’éruption ne soit proche ...

          Cordialement Thierry

           


          • dalat-1945 16 mai 2008 12:17

            Tananarive


            • dalat-1945 16 mai 2008 12:27

              @ l’auteur,

              Ce que l’on peut regretter, c’est que le président Carter n’ait pas frappeé très fort, lorsque les Iraniens ont emprisonné tous les diplomates américains d’Iran, pendant plus d’un an. Là, les Américains avaient une bonne raisonpour intervenir : bombardements massifs (comme en Yougoslavie) pour détruire usines et infrastructures auraient peut être fait réfléchir les Iraniens. Mais Carter, c’est un peu comme Chamberlain et Daladie,r des gens atteints d’angélisme, qui en prime de leur incompétence nous ont apporté la guerre et ses suites désastreuses.

              Les USA n’ont probablement pas fait un bon choix. Il valait peut être mieux attaquer l’Iran avant l’Irak... Mais on ne refait pas l’histoire !


            • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2008 09:37

              Mais Carter, c’est un peu comme Chamberlain et Daladier des gens atteints d’angélisme

              Disons qu’avec des fous furieux comme vous, ça s’équilibre... Mais bon, on n’est quand même pas arrivé à éviter qqs dérapages.

              Vous voulez raser l’Iran ? Parfait, mais visez bien car je n’ai pas été convaincu totalement par l’efficacité de vos "frappes chirurgicales". Encore un pays à raser, où la population sera affamée et le salaud bien au chaud dans son palais. Après l’Irak, votre cerveau a fait son petit tour de moulinette habituel, on passe au suivant : destruction des infrastructures... affamer la population... accuser le dirigeant... envahir le pays... "instaurer la démocratie"...


            • miwari miwari 16 mai 2008 12:29

              Je reposte le message que j’avais mis dans un autre article qui semble avoir sa place ici aussi.

              Pouvez-vous répondre à cette question.
              De ces 3 pays lequel n’a jamais attaqué ou annexé ou colonisé un autre pays

              • USA
              • Israël
              • Iran

              La bonne réponse vous montrera de qui il faut se méfier, tout le reste n’est que propagande et désinformation.


              • dalat-1945 16 mai 2008 12:41

                @ mi wari,

                Cet article est déjà ancien. Vous nous le resortez à toutes les sauces !


              • miwari miwari 16 mai 2008 12:47

                Toujours car tout est là 


              • Weinstein 16 mai 2008 12:48

                 

                 Voilà une réponse a vos interrogations légitimes

                Les Kurdes d’Iran rêvent d’autonomie et d’emploi
                Article paru dans l’édition du 22/08/2005


                Par Max CHAMKA à Sardasht, Baneh, Mahabad



                 

                Activisme politique, capacité de résistance, luttes d’influence interkurdes : le combat est bien là, au cœur des revendications d’autonomie. Mais pour l’heure, les Kurdes d’Iran affrontent un tout autre démon, aussi inébranlable, celui des revers socio-économiques.

                 

                Les quelque 35 millions de Kurdes d’Iran, de Turquie, d’Irak, de Syrie et d’ailleurs peuvent-ils espérer disposer d’un Kurdistan unifié et indépendant ? Shuan, commerçant à Sardasht, ultime ville du Kurdistan iranien perchée à la frontière irakienne, en est convaincu. « Nous avons réussi il y a 60 ans. Pourquoi échouerait-on maintenant ? », lance-t-il depuis son arrière-boutique.

                Le ton est résolument optimiste. Pourtant, les velléités d’indépendance restent à ce jour difficiles, voire improbables, dans cette région reculée de l’ouest iranien. Asphyxiée, la population souffre, comme partout ailleurs au Kurdistan iranien, de sous-emploi chronique. « Beaucoup de jeunes diplômés traînent dans les rues. Quand ils ne tombent pas dans l’écueil de la drogue en provenance d’Irak ou du Pakistan », regrette Shuan.

                Certes, tout le monde ici garde en mémoire l’héroïsme d’un Qazi Mohammad, légendaire président de la république de Mahabad qui exista moins d’un an, de janvier à décembre 1946. Mais, il ne s’agit plus que d’une icône. Il s’agit de regarder aujourd’hui vers le futur. Du moins d’appréhender le quotidien et son lot de difficultés.

                Répression anti-ethnique

                Les Kurdes d’Iran ne trouvent aucun répit à la répression du pouvoir central iranien. A la révolution islamique, en 1979, l’ayatollah Khomeini avait explicitement proclamé le djihad contre « les plus grands des infidèles ». Matée sous Khomeini, la société kurde l’est encore sous l’Iran du nouveau président Mahmoud Ahmadinejad. Ses journalistes sont soumis à censure, la jeunesse à une assimilation graduelle. Difficile également d’accéder à des postes administratifs de haut niveau pour les ethniques kurdes.

                Les interdictions tombent en masse. Jusqu’aux sites Internet kurdes à l’accès bloqué depuis les serveurs iraniens. Seul heureux bémol, la capacité de résistance et d’adaptation du peuple kurde en butte aux « autorités assimilatrices de Téhéran » dont ils font peu de cas, assène Shuan.
                Face à ce poids lourd politico-religieux qui n’hésite pas à agir manu militari, les Kurdes contournent, ajustent, s’adaptent. Sur Internet par exemple, les sites anti-filtres sont pléiades. Aussi nombreux qu’éphémères. « Ils ont une durée de vie d’une semaine avant que le pouvoir ne mette la main dessus », précise-il.

                Et si la politique régionale de mixité ethnique imposée au Kurdistan depuis la révolution islamique de 1979 a fait venir dans les rues de Mahadab des Lors, des Perses, des Azéris, la kurdicité, elle, n’a pas été matée.

                 


              • miwari miwari 16 mai 2008 13:06

                Concernant les kurdes voici un lien qui vous donnera des réponses
                http://fr.wikipedia.org/wiki/Kurdistan

                Et concernant justement l’Iran et les Kurdes ...

                En Iran, les régions kurdes de l’Ouest et du Nord-est sont surveillées par l’armée et des Kurdes sont en prison pour des raisons politiques[réf. nécessaire]. Cependant, la langue kurde est officiellement reconnue et au Parlement siègent des députés kurdes. Contrairement à la Turquie, il n’existe pas de phobie à l’égard des mots kurdes et du Kurdistan. Pour exemple, les journaux peuvent publier en langue Kurde, écrite avec l’alphabet arabo-persan. Il existe une région iranienne portant le nom de Kurdistan (Kordestan en persan). La ville de Mahabad fut la capitale de la République de Mahabad en 1946.
                 

                 


              • fonzibrain fonzibrain 16 mai 2008 14:54

                bonjour tout le monde

                pour les septique,hier soir sur canal,jeudi investigation sur la volonté guerriere des usa,dans ce doc,2 republicain qui bossait pour la maison blanche ont du demisssioner pour montrer leur opposition,en effet ces personne ont eu entre leur mains des document montrant les iraniens faire amende honorable,inviter les usa à verifier qu’il font que du nucléaire civi,l et re penser leur soutient aux mouvement de resistance palestiniens et libanais.,et la maison blanche n’a daigné repondre,bien entendu !

                à regarder


                • frédéric lyon 16 mai 2008 15:45

                  Cet article de pure propagande prête à rire, bien évidemment.

                  L’article d’un vulgaire Kollabo. Cela étant dit, espérons que les ayatollahs s’entêteront comme s’est entêté Saddam Hussein, ce qui nous donnera l’occasion de nous en débarrasser.

                  Et rappelons à notre Kollaborateur de service que c’est l’ensemble de la Communauté Internationale qui s’oppose au régime fasciste musulman de Téhéran, pas seulement les Américains, et que PERSONNE DANS LE MONDE ne souhaite que ce régime pourri ne se dote de l’arme atomique, de même que PERSONNE n’aurait almé que le régime nazi ne se dote d’une telle arme en 1945 !!


                  • Redj Redj 16 mai 2008 16:42

                    Et oui, la propagande des néocons républicains contre l’Iran bat son plein, à coup de Fox News...Bien poussé par les puissants lobbys juifs situés au Etats-Unis qui, on peut le dire, dirige la politique des USA au moyen-orient.

                    Du coup on ne se prend même plus la tête, on reprend les mêmes arguments utilisés contre Saddam Hussein, on change les noms et ni vu ni connu, les Iraniens deviennent les ennemis n°1. S’il n’y avait la vie de milliers d’iraniens innocents, ça en serait risible, mais à ce niveau là ça en devient tragique. Et le pire dans tous ça, c’est que les démocrates ne valent pas mieux que les républicains sur ce sujet là...

                    Je sais que je vais me faire moinsser par tous nos chiens de garde sioniste, mais je m’en tape le coquillard.


                    • Redj Redj 16 mai 2008 17:21

                      @ Thierry Jacob.

                      En Irak aussi c’était le régime qui était visé ! Combien de victimes innocentes ?

                      Vous avez bien que les USA ont légitimé les dommages collatéraux. Il vaut mieux tuer 10 innocents que de laisser un GI mourir !


                    • Mr Mimose Mr Mimose 16 mai 2008 17:08

                      Attention ! En cas d’attaque de l’iran par les USA, quelle sera la riposte ?

                      Si il y a embrasement au moyen-orient, n’oublions pas que le pakistan possède la bombe nucléaire, si ce gouvernement capote et qu’il soit repris par des extrémistes, quelle sera leur réaction face à israel ?

                      J’ai bien peur que malheureusement les usa sacrifie leur pion israélien dans la bataille qui s’annonce.


                      • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2008 09:49

                        Boooooah ! Ca passera en "dommage collatéral"... Ils ont l’habitude de laisser des plumes (pas celles des faucons de l’administration en tout cas) dans les conflits.


                      • katalizeur 16 mai 2008 19:15

                        il ne se passera rien ;tous savent que l’empire est entrain de prendre l’eau de partout

                        comme pour le titanic, l’orchestre joue et les premieres se bourrent la gueule.

                        enfin quand je tout le monde sait que l’empire s’effritte,je me goure car yacob ,weinsten ,de lyon et les autres nazisionistes eux me le savent pas encore.


                      • Mr Mimose Mr Mimose 16 mai 2008 19:54

                        C’est une option américaine que d’utiliser leur pion israélien dans la bataille du moyen-orient, l’iran risque de disparaitre et israel pourrait etre entrainé dans la chute. Au moins on sera débarassé de tout ces fouteurs de merde !


                        • citadelle 16 mai 2008 21:34

                          Très bon article

                          La Syrie est majoritairement sunnite et est assez proche de l’Iran chiite. Les dirigeants arabe sont en majorité du coté américain contrairement a leurs populations. On peut meme dire que seul les dirigeants de ces pays sont alliés au Etats Unis. Je pense que la Syrie et l’Iran défendent la région ou en tout cas n’acceptent pas de se laisser marcher dessus ou d’etre guider par les israelo-americain. Après huit années de guerre contre l’Iran, beaucoup d’irakiens n’effacent toujour pas de leur mémoire toute la propagande de guerre , Rapellons que Saddam pour éviter de perdre tous ses avions de chasse a demandé a l’Iran d’en garder. Je pense qu après tant de guerre et d’hypocrisie dans la région, tous le monde basculera dans la resistance, les dirigeants devront suivre


                          • frédéric lyon 16 mai 2008 22:05

                            Laissons nos amis fascistes islamistes à leurs rêves de grandeur. Leurs gesticulations et leur rodomontades sont bien puériles.


                            • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2008 09:45

                              Ma parole, Fox News est parmi nous. Quelle belle campagne ! Continuez messieurs, vous diffamez à merveille Mr Fred.

                              Par contre, j’espère que vous ne serez pas offusqué si on vous traite de sale nazi de merde ou de raciste plus tard (même si tout le monde sait que ce n’est pas vrai... ), vu votre aptitude à détecter les fascistes islamistes. Vous avez pris des cours chez Nadine Morano ou quoi ?


                            • Dominique Larchey-Wendling 16 mai 2008 23:23

                              @ l’auteur

                              l’Iran ne fera des concessions que si elle y trouve son intérêt ou que si elle a peur !

                              Pourquoi en serait-il autrement face aux USA qui l’encerclent, le menacent et l’accuse de tous les maux en permanence depuis 6 ans ? Aucun Etat n’accepterait des concessions sans rien en retour ... Pourquoi voudriez-vous que l’Iran face "plaisir" aux USA ?

                               


                              • vinvin 16 mai 2008 23:28

                                Bonjour.

                                 

                                (@MIMOSE. IP : 76.1.94, 16 Mai, 19h Heure 54)

                                 

                                Vous avez tout a fait raison. on dirait que votre message a été écrit par moi, tellement il résume le fond de ma pensée.

                                Effectivement, si deux états fouteurs de merde s’ auto-détruisent, ce n’ est pas grave, ils débarrasseront le plancher.

                                 

                                cordialement.

                                 

                                 

                                VINVIN.


                                • leréveur 17 mai 2008 08:37

                                   

                                  pour occuper le mec de lyon / lu dans le guardian / suivent une 50taine de signatures

                                   

                                  The Guardian,
                                  Wednesday April 30 2008
                                   
                                  Israel - 30-04-2008 .Au mois de mai, certaines organisations célèbreront le soixantième anniversaire de la fondation de l’Etat d’Israël. Cela peut se comprendre, dans le contexte de siècles de persécutions ayant culminé dans l’Holocauste. Néanmoins, nous sommes des juifs qui ne célèbrerons pas cet anniversaire.
                                  Il est manifestement grand temps de reconnaître le récit de l’Autre, le prix payé par un autre peuple en raison de l’antisémitisme et de la politique génocidaire d’Hitler. Comme l’a souligné Edward Said, la Naqba est, aux yeux des Palestiniens, ce que l’Holocauste est à ceux des juifs.

                                  En avril 1948, en ce même mois qui vit l’atroce massacre de Deir Yassin et l’attaque au mortier contre des civils palestiniens sur la place du marché de Haïfa, le Plan Dalet a été mis en œuvre.

                                  Ce plan autorisait la destruction de villages palestiniens et l’expulsion de la population indigène à l’extérieur des frontières de l’Etat (israélien). Non, nous ne fêterons pas cela !

                                  En juillet 1948, 70 000 Palestiniens furent chassés de leurs maisons à Lod et à Ramléh, au plus fort de la canicule de l’été, sans eau et sans nourriture. Des centaines d’entre eux perdirent la vie.
                                  Cet événement est connu sous le nom de « Marche de la Mort ». Non, nous n’avons aucun motif à nous réjouir !

                                  Au total, ce sont au minimum 750 000 Palestiniens qui devinrent des réfugiés.

                                  Plus de 400 villages furent rayés de la carte. Mais cela ne mit pas fin à l’épuration ethnique. Des milliers de Palestiniens (citoyens israéliens) furent expulsés de la Galilée, en 1956.

                                  Plusieurs milliers de Palestiniens supplémentaires furent expulsés de la Cisjordanie et de la bande de Gaza.

                                  Selon le droit international, et comme le stipule la résolution 194 de l’Onu, les réfugiés de guerre ont le droit de retourner chez eux ou d’obtenir une compensation. Israël n’a jamais accepté ce droit. Non ; nous ne ferons pas la fête.

                                  Nous ne saurions célébrer l’anniversaire d’un Etat fondé sur le terrorisme, les massacres et la dépossession d’un autre peuple de sa terre.

                                  Nous ne saurions célébrer l’anniversaire d’un Etat qui, encore aujourd’hui, pratique l’épuration ethnique, viole le droit international, inflige une punition collective monstrueuse à la population civile de Gaza et continue à dénier aux Palestiniens leurs droits humains et leurs aspirations nationales.

                                  Nous ferons la fête quand les Arabes et les juifs vivront, en tant qu’égaux, dans un Moyen-Orient en paix.



                                  • Bulgroz 17 mai 2008 09:28

                                    Je ne sais pas à quoi jouent les populations Palestiniennes.

                                    Population Palestinienne.

                                    1950 : 1 004800
                                    1960 : 1 100 905
                                    1970 : 1 095 641
                                    1980 : 1 476 177
                                    1990 : 2 154 468
                                    2000 : 3 149 447

                                    2005 : 3 762 005

                                    Entre 1950 et 2005, la population a été multipliée par 3,74 (pour la même période, la multiplication en France a été de 1,45).

                                    Selon les Nations Unies, les projections de population en 2050 sont :

                                    Medium variant projection : 10 264 625
                                    High variant projection : 11 825 169
                                    Low variant projection : 8 832 899
                                    Constant fertility scenario : 18 869 781

                                    http://unstats.un.org/unsd/cdb/cdb_advanced_data_extract_yr.asp?HSrID=13660&HCrID=275

                                    Soit la population est heureuse de se développer soit les palestiniens jouent la stratégie de la quéquette.

                                     


                                  • wesson wesson 19 mai 2008 02:28

                                    ben evidemment, vu que les israéliens leur ont coupé la télé depuis 50 ans, il n’ont plus que la quéquette pour s’amuser...

                                    Et puis faire du planning familial avec les tanks israélien dans le jardin et le buldozage des quartiers palestiniens, c’est quand même pas simple.

                                     

                                    tout cela pour dire que effectivement, c’est la stratégie de la quéquette chez les Palestiniens, mais c’est une question de situation, une situation voulue par Israel et qui rends impossible tout contrôle des naissances...

                                     

                                    Le pire : ça marche au point que les Israéliens pas arabes vont se retrouver en très grosse minorité numérique, d’ici pas longtemps.

                                    Mais d’ici là, Israel aura bien organisé une déportation qui ne dira pas son nom...


                                  • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2008 09:57

                                    Qu’est-ce que ça peut foutre que les naissances augmentent ? Ca prouve strictement que dalle !

                                    Vous croyez que les pauvres dans les ghettos, ils feront pas de gosses car ils sont pas heureux et pauvres ? Mais vous connaissez rien de la nature humaine ou quoi ? Et c’est même pas la nature humaine, c’est l’instinct animal qu’on se traîne depuis des lustres qui parle à ce niveau là (la nature humaine étant la destruction de l’autrecomme vous le prônez ici) ! Vous arrivez juste de la mission Cassini de retour de Jupiter ou quoi ?

                                    Mais vous, vous avez vu le taux en France, et tout le monde devrait avoir ce taux de natalité. N’importe quoi de mettre ça sur la table. Dans toutes les régions les plus pauvres du monde il y a des taux de natalité énormes, et vous vous dîtes pas que les gens n’ont pas les moyens d’utiliser les moyens de contraception ???!!! Y ont-ils accès ?

                                    Bel exemple d’esprit étriqué. Et encore le mot étriqué doit se sentir à l’étroit...


                                  • Nobody knows me Nobody knows me 20 mai 2008 15:20

                                    mission Cassini de retour de Jupiter ou quoi ?

                                    Oups ! Mea culpa : Cassini, sonde orbitant autour de Saturne...


                                  • Obok 20 mai 2008 08:36

                                    « ben evidemment, vu que les israéliens leur ont coupé la télé depuis 50 an »

                                    ahahah... c’est nouveau ou bien c’est vous qui venez de l’inventer ???? c’est fou ce qu’on peut inventer pour abreuver la propagande pro-Hamas... bien sûr que les palestiniens ont la télé, le Hamas a même sa chaîne personnelle, Al-Aqsa TV, qui diffuse de merveilleux programmes éducatifs pour les enfants avec Mickey mouse en guest-star, qui enseigne aux jeunes enfants paix, tolérance et amour (c’est-à-dire dans le langage du Hamas : annihiler tous les juifs et les « mécréants » et étendre la domination islamiques sur la Terre..... voir ici : http://fr.youtube.com/watch?v=lZEGsnWZKh8 ) passons sur l’épisode tragico-ridiculo-comique « tank dans le jardin » (oh les pauvres chous martyrisés !) et regardons plutôt les chiffres de la natalité à Gaza : presque 7 enfants/femme, soit le taux de natalité le plus élevé du monde. Incroyable n’est-ce pas, pour ne pas dire complètement surréaliste et hallucinant de la part d’une population qui se plaint tant du manque de place et de ressources. eh bien pas tant, puisque c’est le Hamas lui-même qui exhorte sa population à enfanter. Le hamas l’a dit noir sur blanc : « les enfants sont une arme ». confirmation de sa stratégie terrifiante qui consiste à mettre les enfants en 1ère ligne (tirer des qassam depuis des écoles, des terrains de jeux, des quartiers résidentiels, former les enfants à devenir des kamaikazes dès leur plus jenue âge....etc). Mais curieusement, cela ne smble émouvoir PERSONNE. comme si cela était tout à fait normal.... en ne dénonçant pas cela, vous détruiserez toute crédibilité à votre « lutte ».


                                    • Cug Cug 21 mai 2008 01:43

                                       A la limite, les USA permettent à Tsahal de faire des frappes aériennes à des endroits ciblés mais ce n’est pas sur qu’un seul avion rentre à la maison et ensuite se sera l’escalade .... en Israel.

                                       L’Inde, le Pakistan, la Chine et probalement la Russie ne l’accepteront pas et se sont les marchés de demain (croustillant n’est ce pas).

                                       De plus si les USA attaquent l’Iran, il suffit à celle ci de couler une dizaine de tanker pétrolier dans le détroit d’Ormuz au bon endroit pour fermer cette route et ainsi mettre à genoux l’économie des USA , entre autres.

                                       Et en plus l’Iran peut se payer le luxe de ne même pas fermer le détroit d’Ormuz, juste de couler tout batiment US qui traine dans le golfe persique + en option attaquer les bases US en Irak.

                                      L’Iran a tout à gagner et les USA tout à perdre dans un affrontement.

                                       Ils ont misé (naivement) sur un changement de régime en étant à côté en Irak.

                                       Les USA n’attaqueront pas l’Iran, tout simplement parce qu’ils ne peuvent pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès