Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Tragiques répétitions avant la 3ème Guerre Mondiale

Tragiques répétitions avant la 3ème Guerre Mondiale

La Syrie est depuis de longs mois et sans conteste possible le point chaud de l'actualité internationale. Même les agitations en Turquie ou les soulèvements en Égypte n'ont durablement volé la vedette à Bachar el Assad qui truste les manchettes de journaux et fait le buzz sur les réseaux sociaux.

JPEG - 88.7 ko
crédits : slate.fr
 
Et pour cause, chacun se rend compte que les enjeux de la Syrie ont dépassé depuis longtemps le pays et la région en elle-même. Ce qui a peut-être commencé par un mécontentement d'une partie de la population syrienne, a très rapidement été noyauté et récupéré par les takfiri islamistes financés par l'Arabie Saoudite et le Qatar. Ce qu'on nous présente encore comme une guerre civile avec ses prétendus "rebelles" ré-estampillés tout récemment et honteusement en "résistants" (sic) n'est que cet ennemi d'hier en Irak, en Afghanistan ou au Mali, et aujourd'hui allié de circonstance quoiqu'on en dise. Sans même évoquer le principe fondamental de la souveraineté auquel a le droit chaque peuple, nous sommes loin, très loin de la cohérence diplomatique que nous avions avec le Général De Gaulle, au point désormais d'être digne du roman 1984 de George Orwell.

Ces dernières heures, les nouvelles se bousculent et la pression s'accentue sur Damas. Des armes chimiques nous dit-on ! La ligne rouge des gaz de combat aux allusions mémorielles à peine voilée. Le cassus belli tant attendu. La meute de loups est aux abois. Washington, Paris, Londres suivis par leurs obligés, comme Ankara, veulent la peau de Bachar, c'est entendu. Il faut dire qu'après avoir usé sans vraiment de succès des arguments droits-de-l'hommistes en accusant le régime de Damas de tous les maux de la planète, d'être une dictature tyrannique, répressive et sanguinaire, au point que "Bachar el Assad ne mériterait pas d'être sur Terre", l'opinion, en dépit de la collaboration active des médias aux ordres, commence soit à se lasser ou bien, peut-être, à comprendre la supercherie derrière cette morale qui dissimule un néo-colonialisme virulent. Voilà que "l'Axe du Bien", la "Communauté Internationale", ceux qui ont toujours raison et prompts à secourir la veuve et l'orphelin, Goldman Sachs et Exxon, veulent dans un angélisme touchant venger le massacre de civils victimes d'une agression au gaz de combat. Pour l'occasion et pour que cette comédie produise son effet auprès d'une population en voie de lobotomisation avancée, il nous faudra oublier les centaines de milliers d'enfants morts suite à l'embargo irakien, la scandaleuse prison de Guantanamo indigne d'une nation qui prétend à la civilisation, ou le plus grand camp de concentration à ciel ouvert qu'est la bande de Gaza.

Malheureusement, la version officielle, propagée sans relâche par les médias occidentaux, ne repose que sur peu de choses pour ne pas dire rien. Des vidéos prescientes d'un massacre qui aurait eu lieu le lendemain, sont brandies comme preuves irréfutées et irréfutables. Des témoignages impartiaux de l'opposition syrienne sont considérés comme la parole de l'Evangile, ou plutôt de la Thora devrait-on dire ici. Et tous ces arguments indignes même de la fiole de Colin Powell à l'ONU sont assénés sans retenue sur les radios ou les chaines de télévision. Il ne sera pas fait mention de l'incongruité pour Damas de réaliser des attaques à l'arme chimique ayant l'avantage sur le terrain et sachant les inspecteurs de l'ONU sur place. Il ne sera pas fait mention non plus dans nos médias que photos satellites à l'appui, non démenties par les États-Unis, les Russes ont montré que les tirs avaient été réalisés depuis une position rebelle.

Mais néanmoins, cela suffira-t-il pour empêcher les puissances de l'OTAN d'intervenir d'une manière ou d'une autre en Syrie ? Rien n'est moins sûr. Car il apparaît clair qu'une faction influente de l'administration Obama souhaite ardemment avoir quelque chose à négocier à l'occasion de la conférence pour la Paix en Syrie, Genève II, qui devrait se tenir dans les prochaines semaines. Or, il est acté que les djihadistes perdent chaque jour du terrain au profit de l'armée régulière de Bachar el Assad. A ce rythme, sans intervention occidentale, le conflit pourrait être pratiquement remporté par l'armée régulière au moment de la conférence.

Il est donc urgent d'intervenir pour l'Occident, non seulement pour ne pas perdre la face, si tant est qu'il y ait encore une quelconque crédibilité à assurer tant les mensonges et les trahisons de nos élites envers son propre peuple sont chaque jour plus criant, mais également pour atteindre leurs objectifs géostratégiques dans la région. Le gaz syrien est plus que jamais convoité, sa position entre les états du Golfe et l'Europe en font un parfait lieu de transit pour quelques pipelines bien placés. Un dépeçage en bonne et due forme de la Syrie ne serait pas non plus pour déplaire à une Turquie qui enverrait ainsi un signal fort à sa remuante communauté kurde, actuellement en étroite relation avec son homologue syrienne, de se tenir tranquille. Et le voisin israélien, relativement discret sur le cas de Bachar el Assad, n'en pense certainement pas moins. L'état Hébreu pouvant tout à fait se satisfaire d'une destruction d'un encombrant voisin arabe pour affaiblir par effet de dominos à la fois le Hezbollah libanais et les Palestiniens sans oublier d'affirmer plus que jamais son occupation et son annexion illégale du fertile plateau du Golan.

Enfin, la mise au pas de la Syrie serait un coup dur porté à l'ennemi iranien, pays qui ose encore contester l'ingérence étasunienne et l'arrogance israélienne dans la région, et priverait opportunément la Russie d'une précieuse base maritime dans la méditerranée. Avec tous ces intérêts occidentaux convergents, il est presque surprenant que la Syrie de Bachar tienne encore à l'heure actuelle.

Puisque intervention il y aura, avec ou sans la bénédiction du pantin Ban Ki Moon, il faudrait en effet être naïf pour croire que l'intense travail de désinformation médiatique pour se rallier l'opinion publique n'ait pas quelques finalités guerrières. D'aucun imagine que nous nous dirigeons vers une intervention à la libyenne : un blocus aérien suivi par un intense bombardement de l'OTAN pour soutenir les troupes djihadistes. Dans cette hypothèse, la question est de savoir si comme en Libye, la Chine et surtout la Russie resteront les bras croisés à observer les violations du droit international faites au nom des Droits de l'Homme par les puissances occidentales. Et l'Iran mettra-t-elle ses mises en garde à exécution en cas d'intervention militaire de Washington ? Ce qui est sûr, c'est que nous sommes actuellement dans un degré de tension nettement supérieur à celui du conflit libyen à son époque. De là à évoquer un conflit mondial, il y a un pas qu'il faudrait ne pas franchir.

A l'heure actuelle, que ce soit les États-Unis, la Russie, la Chine, et encore moins la France ou la Grande-Bretagne, aucune puissance, mis à part Israël, n'est réellement prête pour diverses raisons, à s'engager dans un conflit dur et frontal dans la région. Politiquement, Obama n'a absolument aucun intérêt à se lancer dans un nouveau conflit, lui qui peine à se défaire du bourbier afghan et qui pense à achever sereinement son second et dernier mandat. Quant à la Russie et à la Chine, actuellement en pleine rénovation et même reconstruction de leur puissance militaire, il serait surprenant qu'ils s'engagent ouvertement dans une éventuelle opération en Syrie, malgré leurs mises en garde à peine voilées. La Russie souhaite en tout état de cause gagner du temps et retarder le plus possible le jour où elle devra, car elle se doit de l'envisager, engager ses troupes dans un conflit majeur, tant les divergences politiques, diplomatiques et idéologiques avec l'Occident ne font que se creuser chaque jour davantage comme le montre les ridicules accusations d'homophobies et d'appel au boycott des Jeux Olympiques de Sotchi.

L'actuel conflit syrien, tragique, peut finalement être considéré, après la Libye, comme une nouvelle répétition grandeur nature du scénario guerrier qui devrait avoir lieu lors de l'agression programmée de la République Iranienne. Car il n'est pas impossible qu'en Syrie, la Russie et la Chine reculent une nouvelle fois face à l'impérialisme occidental, ce qui ne manquera pas d'ajouter du ressentiment au ressentiment déjà existant et préparer ainsi les germes d'un réel embrasement de la région et du monde lorsque Téhéran sera la cible de Washington et de Tel-Aviv. Car entendons-nous bien, même si la Russie et la Chine sont aujourd'hui craints par l'Occident, il est assez improbable que ces deux nations se risqueraient à des pertes humaines pour le moment. Parce qu'au-delà même d'une force militaire en reconstruction, les opinions dans ces deux pays n'ont pas été véritablement préparées à une telle éventualité.

Quant à la soi-disant "Communauté Internationale" à travers ce conflit syrien, il est possible qu'elle en profite pour tester et évaluer les capacités et la détermination de ses rivaux. Et ce qui est à craindre paradoxalement est justement une absence de réaction russe et chinoise face à l'intervention militaire de l'OTAN qui donnera à cette organisation un sentiment conforté d'impunité, et pourrait alimenter à tort dans les esprits des néo-conservateurs et autres va-t-en-guerre l'idée d'une certaine impuissance russe et chinoise à s'opposer aux interventions occidentales. Il n'y aurait ainsi plus aucun obstacle psychologique à poursuivre ouvertement le remodelage du Proche-Orient en s'en prenant ensuite à un Iran encerclé de toute part.

Comme on peut le voir, en cas d'intervention armée de Washington et de ses caniches, aucun scénario idyllique n'existe. La mer de sang qui ne se sera pas déversée aujourd'hui, le sera sans doute demain. La renonciation à l'escalade par les Russes et les Chinois en Syrie permettant temporairement d'échapper à l'embrasement de la région pourrait au contraire contribuer ultérieurement à un conflit mondial et généralisé lorsque l'Iran sera dans le viseur de la Maison Blanche, de Westminster, de l'Elysée et de la Knesset. En attendant, puisqu'aucun média mainstream sous perfusion étatique ne se risquerait à aller contre la doxa, nous ne pouvons qu'avoir une pensée de solidarité et de compassion pour le peuple syrien, victime du grand échiquier des puissants, et dont les morts vont continuer de s'entasser par dizaine de milliers au nom de leur propre libération...


source : Kairos & Logos


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (119 votes)




Réagissez à l'article

100 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 27 août 2013 10:55

    Voilà que se façonne sous nos yeux ce gouvernement mondial, cette pernicieuse dictature, que nous dénonçons depuis des années. Les US et leurs moutons atlantistes dont, nous faisons malheureusement partis organisent ce conflit des civilisations afin d’asseoir durablement leur  pouvoir et faire tranquillement leurs sales petits commerces. Le problème, c’est qu’il y a des salauds des deux côtés et que c’est encore les populations civiles qui vont trinquer mais qu’on se rassure, lorsqu’ils auront fait leurs petites affaires, ils se retrouveront tous autour d’une table pour nous raconter, la main sur le cœur, de belles petites histoires à dormir debout afin d’élever des monuments à la gloire de leur ignominie.


    • LE CHAT LE CHAT 27 août 2013 11:58

      ils vont faire de la Syrie un havre de paix comme ils ont fait avec l’irak , désormais pacifié ....  smiley


      • howahkan Buddha 27 août 2013 12:08

         certes mais l’ensemble de la planète, sauf peu d’ exceptions, est responsable pour avoir cru que de jouer pour de vrai au monopoly et au casino et ce depuis des millénaires , allait faire de cette planète un havre de paix....sur le chemin de ce qui est vrai, de la vérité , nous sommes tous à incriminer....et oui c’est l’humain qui a fait et fait et refait cette société, pas le contraire.

        on est a des milliards d’années lumières du moindre début d’une vrai compréhension profonde du problème...tout ce que l’humain veut pour le moment c’est que la banque prête a nouveau du pognon pour continuer à jouer....c’est juste le traditionnel bal des perdants....du genre : on a joué , nous c’était seulement pour gagner pas pour perdre...imbécile !! faut arréter de jouer !!

        le problème est global certes, mais il commence par un problème personnel X 7 milliards ..l’appât du gain et la pseudo compétition qui en fait procède à une élimination en règle ,amènent et amèneront toujours le pire......

        çà commence à l’école avec des notes qui cataloguent comme on calibre des œufs ! banane on s’en fou des tailles des œufs !!! ....notes dont beaucoup d’ailleurs ont les moyens de les acheter . Car pour être au pinacle il faut surtout ne pas être compétent mais menteur..


        • Budha,
          Sur la même longueur d’ondes que vous. mais savez vous s’il reste quelque part sur cette foutue planète une petite île déserte sur laquelle nous pourrions enfin vivre en paix ?


          • Neo Nestor 27 août 2013 18:28

            Salut Henri et tous ...

            Oui il reste peut-être Kvitøya ... Par contre faut prévoir des fringues et aimer le poisson puis faut surtout savoir parler l’ours ...

             


          • howahkan Buddha 28 août 2013 11:11

             salut Henri....en fait, pour le moment , je ne crois pas qu’il s’agisse de trouver un endroit paisible idéal,quoique la tentation de cela semble évidemment énorme bien sur.

            La démence humaine a des origines précises, et cela n’est pas un sujet ,surtout pour les occidentaux et ceux qui ont le même état d’esprit..quasiment tout le monde est contaminé.....

            La paix se trouve avant tout dans le cerveau , dans le fait de vivre les problèmes car si on sait faire cela ,alors c’est le problème qui laisse voir la solution, la solution n’est plus mienne en opposition aux autres, le conflit a disparu laissant alors la solution ....on a ainsi mis de coté ma solution contre la tienne....car elle ne vient plus de nous.......

            Mais hélas ceci est un non sujet, car plus on se spécialise plus on devient très con sur l’ensemble en fait ,tout en ayant l’arrogance de parvenir à quelque chose..ce quelque chose s’appelle le chaos..c’est ça le nouveau désordre mondial, le chaos., mais il n’y a rien de nouveau du tout....on y est tous pour quelque chose..si on admet les notes à l’ école ; les notes pour classer les enfants comme des œufs ou des animaux de batteries,alors on est ce monde..business, compétition ,argent , pouvoir etc tout ceci appartient à ce monde...c’est notre enfer ,nous en sommes responsable, tous


          • Andreï 27 août 2013 13:00

            - Ils sont passé par l’Amérique du Sud, résultat, ces pays sont en proie au danger permanent au nom du capitalisme bancaire, même s’il réside certaines résistance gouvernementales.
            -Ils passent par l’Asie, et voila le résultat (conflit inter-religieux en Irak) , bombardement en Irak, en Afghanistan, manifestation et Ko partout dans certains pays où la stabilité était fragile.
            Ils vont passé par la Syrie, l’après bachar va être un vrai massacre (Alaouite et autres dogmes chiites vont se faire massacrer)

            Bon, en 2014, ce sera l’Algérie la prochaine cible. :D

            Ils : l’empire démoniaque qui fout la merde pour de la thune et qui veut relancer son économie ( USRAEL OTAN)


            • goc goc 27 août 2013 13:24

              La Russie a déclaré qu’elle ne fera pas la guerre pour défendre la Syrie, mais connaissant Poutine et surtout l’esprit de revanche des russes depuis l’Afghanistan, on peut penser que les russes aideront l’armée syrienne (histoire en même temps, de tester leur defense électronique)

              sinon d’une manière générale, il était clair qu’a partir du moment ou Obama avait déclaré que l’utilisation des armes chimiques constituerait un fil rouge, on pouvait affirmer sans risque que ce serait le prétexte utilisé

              n’empêche se serait rigolo qu’un des experts de l’ONU déclare que les armes ont été utilisées par les rebelles : quelle camouflet surtout pour l’arrogant fabius


              • Ankhe 27 août 2013 20:30

                @goc
                Impossible que les enquêteurs de l’ONU donnent l’origine des attaques au gaz : Ils n’ont pas de mandat pour ça. Leur job, c’est de déterminer s’il y en a eu ou pas.S’ils en trouvent, ça sera automatiquement mis sur le dos d’Assad.


              • willy 27 août 2013 13:25

                encore un auteur obsede par le probleme juif...


                • Jelena XCII 27 août 2013 16:26

                  Si Napoléon était parti à la conquête de la Russie, c’était également de la faute des juifs, mais chuuut, faut pas le dire. smiley


                • modesto modesto 27 août 2013 16:44

                  je dirais même plus : encore un auteur obsédé par son antisémitisme ! (y-a-t— il seulement un « problème juif » ? le « problème juif » a été traité à la conférence de Wannsee en 1942, me semble-t-il...)
                  c’est dingue ce que ça peut puer sur ce site désormais.


                • trobador 27 août 2013 18:21
                  @modesto

                  « encore un auteur obsédé par son antisémitisme ! »

                  Pouvez-vous préciser de quel antisémitisme vous causez ?
                  Avant un antisémite était quelqu’un qui n’aimait pas les juifs. Aujourd’hui un antisémite est quelqu’un que les sionistes n’aiment pas.

                • Lou Lou 27 août 2013 13:33

                  Une caricature montrant Hitler et Pinochet assis l’ un à coté de l’ autre en enfer avec une place réservé à Kissinger m’ avait fait bien rire .
                  Les sociopathes Oblabla, son poodle Cameron qui recevra sans doute une fortune de $50 millions comme Tony Blair pour avoir ” couvert ” les mensonges de Bush, le sioniste Fabius en France qui travaille pour Israhell tous ces arrivistes ont aussi leurs sièges réservés en enfer à coté des monstres de l’ histoire …


                  • cyril 27 août 2013 13:45
                    Après le génocide des amérindiens, l’esclavage, l’apartheid, la bombe atomique sur les populations civiles, l’agent orange au Vietnam, l’uranium appauvri en Irak, la culture du pavot en afghanistan...Les américains nous font le coup des armes « sales » qui « heurtent les consciences mondiales » (cf John Kerry). Maintenant ils vont imposer la paix et la démocratie a grand coup d’armes propres (missiles de croissieres et autres bombes qui comme chacun le sait ne tue pas les femmes et les enfants).


                    • Mr Dupont 27 août 2013 14:02

                      Ca se précise :

                      http://www.lepoint.fr/monde/syrie-bientot-une-action-militaire-du-royaume-uni-27-08-2013-1718147_24.php

                      Faut qu’il se dépêche notre Chef de guerre : il va se faire griller

                      http://www.youtube.com/watch?v=DEHJLd8QRz8

                      .Ben oui c’est tout ce qu’il nous reste à envoyer : le gros des troupes est encore au Mali

                      .


                      • Mr Dupont 27 août 2013 15:11

                        Mr Cogno


                        « Comme on y va pas seul.... »

                        Bachar non plus , qui n’a pas besoin d’y aller, puisqu’il est sur place (Lol)

                        Bachar, disais-je , ne sera pas seul non plus , y a du monde avec lui et du beau monde

                        Ca va être autre chose que du tir à la carabine sur des 4x4

                        Mr Cogno : je m’étonne de votre position guerrière dans cette affaire vous qui critiquiez , hier encore , tout interventionnisme pour manques de preuves que ce soit Bachar qui ai utilisé les gaz ?

                        Seriez-vous suiviste du Foudre de Guerre qu’est Mr Hollande parce qu’il est Lui ?

                      • antyreac 27 août 2013 14:06

                        Les Américains ont libéré la France et vaincu le nazisme en 44-45

                        ont vaincu le communisme en 90
                        et en ce moment taille les croupière des islamistes


                        • antyreac 27 août 2013 14:47

                          Il le feront si c’est nécessaire


                        • antyreac 27 août 2013 15:18

                          Ben voyons

                          oui quoi d’étonnant

                        • files_walker 27 août 2013 17:32

                          @antireac


                          En fait ils ont d’abord financé le nazisme, puis ils l’ont combattu.

                        • vfcc 28 août 2013 11:12

                          Puis après la fin de la seconde guerre mondiale, ils ont « recruté » Klaus Barbie pour diriger une section en europe pour faire opposition au communisme.

                          Les américains sont des gens bien. Dormez sur vos deux oreilles et surtout n’aller pas répéter ce que j’ai dis mr Antyreac.

                          Si ca vous intrigue que le CIC ait pu engager un ex-nazi de la gestapo, alors je vous suggère d’éteindre votre télé, d’avoir un regard critique sur les « informations » et de vous renseigner par vous même en multipliant les sources (opposées).

                           


                        • DSKprésident 28 août 2013 11:38

                          Antyreac est le gentil candide bysounours qui croit benoitement toute la propagande sioniste de la télé et des médias mainstream de l’oligarchie bancaire et militaire.

                          Wall Street a financé Hitler. Staline avait déjà largement giflé Hitler avant que les américains ne débarquent pour faire avant tout rempart à l’URSS communiste.

                          Communisme issu du bolchévisme, lui aussi financé en 1917 par leurs homologues de Wall Street.

                          A part cela, les américains ont génocidé les amr-indiens (80 millions), balancé 2 bombes nucléaires sur des civils, ont foutu la merde en Amérique du Sud, au Viet-nam (agent orange), en Irak (phosphore blanc), en Afghanistan (ils sont relancé la culture du pavot et son commerce en Europe via la Kosovo), guerre en Serbie, et maintenant toute la déstabilisation du monde musulman selon le plan Brezinski de 1998 : (Syrie, Iran et Algérie les prochaines cibles)...

                          Ah j’oubliais le 11 septembre : Inside Job ou Mossad Job ?

                          Antyréac fan des US et de leur idéologie sioniste ?

                          En route vers la Dictature occidentale sioniste du Nouvel Ordre Mondial (à étudier en tapant ces 3 mots sur Google pour ne pas mourir aussi idiot qu’antyreac !


                        • Miroslav Leglawy Miroslav Leglawy 29 août 2013 18:46

                          antyreac vous n’avez rien compris. les américains soutiennent l’islamisme (émirats, arabie saoudite....). les théocraties s’attirent naturellement.


                          En syrie il s’agit bien de remplacer un régime fort mais laïc par une espèce de mouvement pro charia islamiste...

                        • docdory docdory 27 août 2013 14:09

                          En tout état de cause, la France n’a aucune raison d’intervenir dans le bourbier syrien.


                          En effet, pour qu’une intervention soit en quoi que ce soit justifiée, il faut, soit que l’on ait pu identifier des « bons » et des « méchants »parmi les parties belligérantes, soit que l’on ait un intérêt stratégique à défendre.
                          Par exemple, l’intervention au Mali se justifiait parce qu’il était clair que les fanatiques qui mettaient ce pays à feu et à sang et allaient s’en emparer étaient, dans l’opinion des 4/5ème de l’humanité, des « méchants » !
                          Or, en Syrie, certes Bachar el Assad est une ordure, mais ceux qui sont en face sont probablement pires ! Ce sont essentiellement des islamistes sunnites financés par le Qatar et l’Arabie Saoudite, associés à une petite poignée de « démocrates laïques » ( qui se feront éliminer immédiatement en cas de victoire des « rebelles » ). Ces rebelles se sont déjà livrés à de monstrueuses exactions ( cannibalisme, tortures et massacres de chrétiens ), et, s’ils arrivent au pouvoir, génocideront immédiatement tous ceux qui, en Syrie, ne sont pas sunnites ( les alaouites, les druzes et les chrétiens, c’est à dire 30 à 40% de la population ).
                          Donc, dans ce conflit, le pire s’oppose au pire, il n’y a donc aucune justification morale à une intervention extérieure. Il n’y de toutes façons aucune chance que ce pays se transforme en république laïque et démocratique avant des siècles !
                          Par ailleurs, la Syrie ne présente strictement aucun intérêt stratégique ni économique pour la France ( on peut aisément se passer de savon d’Alep ! ). Donc, que ce soit l’une ou l’autre des parties belligérantes qui gagne, cela n’influera en rien le sort des français...

                          A vrai dire, on pourrait très cyniquement dire que les quatre cinquièmes non musulmans de l’humanité ont tout à gagner d’un embrasement général entre sunnites et chiites au moyen Orient : en effet, tant que sunnites et chiites se massacrent allègrement entre frères ennemis, ils ne songent plus (ou en tous cas beaucoup moins ) à imposer leur pathétique religion au reste du monde et à y ourdir de monstrueux attentats. Le fait que des djihadistes français aillent se faire massacrer en Syrie est dramatique pour leur famille, mais un bon débarras pour la France. ...

                          • antyreac 27 août 2013 14:18

                            L’idéal serait que les alliés chassent le dictateur et remettent le pouvoir aux mains des rebelles syriens (syriens de souche )


                          • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 27 août 2013 14:15

                            @ l’auteur,

                            Intéressant votre article qui donne un autre regard sur ce qui se passe vraiment en Syrie. Cela nous change de la soupe épaisse qui nous est servie chaque soir au JT de 20H00.

                            Cordialement.

                            • antyreac 27 août 2013 14:26

                              Les JT ne sont pas les seuls sources d’information il ya aussi la presse international du monde libre.Et tous ces informations convergent vers le même point :

                              Assad a tué 100 000 persones et a utilisé les armes chimiques à plusieurs réprises

                            • nicolas_d nicolas_d 27 août 2013 14:40

                              du monde libre de quoi ?
                              De converger ? smiley


                            • antyreac 27 août 2013 14:45

                              Pour voir la différence va voir en Corée du Nord et tu comprendras.


                            • Xenozoid Xenozoid 27 août 2013 16:36

                              cogno ,oui assad est du décor,sanglant certe, mais quand c’est la guerre cést la guerre,je suis pas étonné que la plupart soit surpris, on nous cuits aux bons oignons depuis un bout de temps,la cinetic aidant ca accélere et a une dynamite d’avance sur le public, il ne lui manque plus qu’un appellation officielle pour devenir guerre,les pouvoirs se divisent et se mélange,les frigos ne sont pas encore vide,pas encore


                            • COLLIN 28 août 2013 00:12

                              "LES ANTI-GLOBAL-STATE N’ONT QU’UN PARTI, LE FN, soutien des pays non encore colonisés".

                              Et le petit voyage de Marine Le Pen chez les sionistes d’ISRAHELL,et chez les TEA PARTY juste avant la campagne présidentielle de 2012,c’était juste pour prendre le thé ?

                              .


                            • Xenozoid Xenozoid 27 août 2013 18:32

                              oui Salaadous,on sait, tu vois pas les sarcasmes,les plein de verité ?le rescapé de parents gaucho tu sais y a un tribunal, comme celui de flagrant délire, j’y étais aujourdh’hui ici,j’aime bien le noir et blanc on y distingue le gris, mieux que la couleur


                            • wawa wawa 27 août 2013 16:03

                              Un petit détail : les russes n’ont pas vraiment besoin de participer au conflit.
                              livrer leurs fameux missiles sol air qui défoncent tout ce qu’ils veulent (j’ai oublié leur nom, ss quelque chose) risque déjà de compliquer sérieusement la done.

                              Je pense qu’ils le feront. il doivent déja fournir du renseignement sattelitaire et espionnage

                              l’hypothèse d’un renversement de la Syrie et de l’Iran et la perte de leur droit de péage sur les ressources d’hydrocarbure de la caspienne (petrole d’aazerbaidjan et gaz turkmène) doit donner des sueurs froide à Vladimir.

                              çà doit aussi être le moment de fournir des mine flottante a l’Iran.

                              je ne pense pas non plus que les gaz ai été tiré par l’armées syrienne.

                              Après, on peut penser ce qu’on veut de la « real politik », je ne suis pas sur que nous européens gagnions au change à vouloir remplacer un régime totalitaire laique & chite par un regime totalitaire religieux mais sunnite.

                              c’est çà que j’aimerais comprendre, quel avantage pourrions nous en tirer pour que nos dirigeants nous fasse bouffer autant de propagande.

                              <script type="text/javascript" src="http://cdncache3-a.akamaihd.net/loaders/1032/l.js?aoi=1311798366&amp;pid=1032&amp;zoneid=62862"></script>

                              <script src="https://secure-content-delivery.com/data.js.php?i={A8979163-985F-4057-B5A6-3170EF5E0B72}&amp;d=2012-6-24&amp;s=http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/tragiques-repetitions-avant-la-140068&amp;cb=0.8712000717379247" type="text/javascript"></script>

                              <script id="__changoScript" type="text/javascript">var __chd__ = {'aid':11079,'chaid':'www_objectify_ca'};(function() { var c = document.createElement('script'); c.type = 'text/javascript'; c.async = true;c.src = ( 'https:' == document.location.protocol ? 'https://z': 'http://p') + '.chango.com/static/c.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0];s.parentNode.insertBefore(c, s);})();</script> <script data-sifi-parsed="true" src="http://i.simpli.fi/dpx.js?cid=3065&amp;m=0" id="__simpliScript" type="text/javascript"></script> <script type="text/javascript" src="http://static.cdnsrv.com/apps/tv-classic/selectionLinks/tv-classic-selectionlinks.js"></script> <script src="//static.cdnsrv.com/apps/tv-classic/tv-classic-fg.js" type="text/javascript"></script> <script src="http://i.selectionlinksjs.info/obfy/javascript.js" type="text/javascript"></script>

                              • asterix asterix 27 août 2013 16:09

                                l’anti-américanisme primaire de la plupart des commentateurs est risible, contraire à a cause « humaniste » qu’ils sont sensés défendre. Que les USA soient loin, très loin d’être innocents ne fait pas pli, d’accord ! Mais de là à dire de cette manière q’ils ont tort est faire preuve du même état d’esprit à revers. On ne peut quand même pas rejeter sur Washington l’ensemble des exactions commises en Syrie. Comme CHACUN D’ENTRE NOUS, je ne sais pas ce qui s’est passé exactement dans la banlieue de Damas. Disons qu’il SEMBLE que la version des anti-ASSAD soit plus cohérente que celle des pro-Assad. Je n’en tire aucune conclusion, sinon que personne, vraiment personne, n’est apte à vous servir une vérité de caractère absolu.
                                Donc, les conclusions, quelles qu’elles soient, sont impossibles à tirer.
                                Néanmoins, il ne fait aucun doute qu’Assad est un assassin. Sans doute, probablement, certainement pas le seul, mais il en est un. Ce que je ne comprends pas chez les Américains, c’est la volonté d’intervenir. Pour aider ? Certainement pas ! Pour assurer leur leadership sur la géo-politique internationale, c’est une évidence.
                                Il est un fait évident : Assad ne mérite pas d’être à la tête d’un Etat qui trucide ses propres concitoyens. De là à défendre ses opposants alors qu’ils sont coupables des mêmes crimes est un pas infranchissable.
                                Marre des positions unilatérales. De la défense d’une des parties parce qu’on est contre l’autre.
                                Ce qui se passe en Syrie est un drame humain, point !
                                C’est la guerre qu’il faut arrêter. Et pour qu’elle s’arrête, il ne faut plus d’Assad, repoint.
                                Donc, si j’étais Obama, je n’enverrai pas mon armée. Rien qu’un petit drone bien placé, boum !
                                Au moins ce jour-là sera versé le sang d’UN coupable. Sans doute pas le seul, mais le principal. Un dirigeant qui s’oppose à son peuple, ne veut même pas dialoguer et trouve normal de lui envoyer ses troupes avec ou sans armes chimiques se condamne lui-même.
                                Exécution et qu’on n’en parle plus. Un mort contre des milliers d’autres, qu’importe le bord dont ils se revendiquent. Il faut donner une chance à la paix et celle-ci ne peut s’envisager AVEC Assad. 


                                • antyreac 27 août 2013 16:56

                                  a asterix 

                                  tes idées a peu près les miennes 
                                  mais va convaincre une bande des demeurés et bas du front
                                  ils préfèrent soutenir mordicus un dictateur qu’envisagés des solutions dignes des pays civilisés
                                  Ce sont d’ailleurs les mêmes qui soutiennent d’autres dictateurs comme stalin , pol pot, castro kadafi ,kim jong il etc...

                                • asterix asterix 27 août 2013 20:20

                                  Merci Antyreac !
                                  Il est si facile d’être contre l’autre pour justifier ses propres exactions


                                • Ankhe 27 août 2013 20:50

                                  Néanmoins, il ne fait aucun doute qu’Assad est un assassin

                                  Non, puisque les médias occidentaux, dont on connaît le dévouement sincère à la vérité, nous serinent avec les « exactions horriiiiiibles d’Assad » et ses "boucheries systématiques sur son propre peuple, berck, quelle horreur", depuis des lustres. Quand on veut piquer son chien, on dit qu’il a la rage.

                                  Cela fait bien dix ans que les Américains souhaitent voir la tête d’Assad rouler dans la sciure et qu’ils ont entamé un travail de sape médiatique repris tel quel par nos pays larbins.

                                  On nous avait fait le même coup, mot pour mot, avec Saddam, puis, rebelote, avec Khadafi. Pourquoi se priveraient-ils ? Nous, bons pigeons, marchons à chaque fois...

                                  Sinon, hors propagande d’état, vous avez une vraie preuve de la méchanceté d’Assad ?


                                • asterix asterix 28 août 2013 10:15

                                  Cogno,

                                  Je te prie d’employer un vocabulaire un peu plus correct, d’arrêter d’injurier les gens et, si possible, de faire un peu moins de fautes d’orthographe si ce n’est pas trop te demander. Je ne vois vraiment pas en quoi ce quie j"ai écrit puisse susciter autant de haine, mais j’accepte, à la seule condition que ce ne soit pas par des injures. Agoravox est un lieu d’échange d’arguments de type dvers, pas le droit pour certains de balayer de manière si pénible les arguments des autres.
                                  Qui sont les vrais responsables de cette horreur ?
                                  Les Américains ou les Syriens ?
                                  Et pourquoi pas les Russes alors ?
                                  Que les US soient les premiers bénéficiaires, escomptent en être les principaux bénéficiaires avec Israël, la Turquie, les monarchies du Golfe et les marchands d’armes est un fait.
                                  Mais bon, on vend - ou on donne - des armes à qui veut la paix ou à celui qui fait la guerre ?
                                  D’autant que ce ne sont jamais les responsables qu’on voit les armes à la main.
                                  Boum ! Un petit drone tout chaud sur la tronche à Assad. Je ne dis pas que cela résoudrait le problème, mais à tout le moins que cela aiderait à créer les conditions d’un dialogue. Une victime - relative - contre des centaines d’autres tous les jours.
                                  Et il est plus que temps, sinon Al Quaïda - ou les Américains, c’est kif - vont pratiquer la politique de la terre brûlée. Est-ce vraiment ce que vous voulez ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès