Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Triste Palestine confrontée à un homme sans scrupule

Triste Palestine confrontée à un homme sans scrupule

Décidément La Palestine ne connaîtra jamais, certes il ne faut jamais tenir ce propos « JAMAIS », son indépendance : son ETAT. Israël est plus que jamais tout puissant. Il fait ce qu’il veut. Et lorsqu’un homme comme celui qui le dirige actuellement et ce depuis près de quinze ans est au pouvoir, malgré des petits passages à vide, il est à se demander à quel saint ou on sait quoi d’autres ces derniers peuvent se confier pour gagner un jour le droit d’avoir leur propre pays. De longues négociations infructueuses entre lui et Arafat, aboutirent à la signature en janvier 1997 de l’accord sur Hébron qui prévoyait le retrait des Israéliens à l’exception des colonies juives installées dans la ville et permettait la relance du processus de paix. Vous remarquerez que seize ans plus tard, c’est au point mort. Arafat est mort, nul ne sait comment : malade ? empoisonné ? Sa femme a demandé que soit effectuée une autopsie de son corps.

Pourquoi les tensions entre les dirigeants israéliens et le peuple palestinien s’accentuent toujours alors que tout le monde sait qu’Israël est militairement le plus fort et qu’il pourrait décider de mettre fin à ce conflit qui dure depuis longtemps. Trop longtemps. Lorsque le gouvernement israélien actuel, toujours dirigé par le même individu annonce la construction d’une nouvelle colonie juive, même si cela semble bénin pour les européens et les américains, cette décision ne peut pas être bien accueilli par les Palestiniens. Comment penser une seconde que ces derniers vont se mettre autour d’une table alors que leurs droits sont en permanence bafoués. Vous remarquerez que cette dernière décision n’a provoqué aucune réaction d’irritation dans le monde. Nul ne la condamne, à l’exception de la Jordanie. Barack Obama l’allié indéfectible d’Israël est silencieux, son secrétaire d’Etat également. La situation ne cessera pas de se détériorer

Monsieur Benyamin Netanyahou est le Premier Ministre actuel d’Israël, qui est allié à des extrémistes, d’aucuns diront des nationalistes. Le Monde entier apprend qu’une nouvelle colonie va être installée. Plus de trois cent logements vont sortir de terre dans un avenir proche. Pourquoi ce besoin de piller ce peuple qui droit à son existence légale ? C’est terrible de voir et observer le cynisme des dirigeants européens et américains (USA et Canada) ? Ne parlons pas des dirigeants arabes (les gros pétroliers) qui ne servent à rien, qu’à opprimer les pauvres chez eux et à financer des ordures. Nul ne bronche. Obama qui a obtenu le prix Nobel de la Paix, est aux abonnés absents. Le Président Hollande et le Premier Ministre anglais Cameron sont silencieux. Ne parlons pas de Ban Ki Moon, qui est aussi inexistant que l’était les autres secrétaires généraux de l’ONU.

Où se dirige-t-il avec ses mesures d’occupation permanentes des terres de palestiniens ? Que veut cet homme sans scrupule ? Après les dernières élections qui se sont déroulées en Israël, Benyamin Netanyahou s’est allié avec des colons. Il a essayé de ménager encore une fois la tendance nationaliste qui l’a porté au pouvoir et les partenaires d’Israël qui redoutaient un gel du processus de paix. Mais en finalité, ce sont les premiers qui l’emportent. Par cette décision, Monsieur Netanyahou réaffirme son refus de voir la création d’un État palestinien. Cette nouvelle colonie signifie un envahissement de plus et quelques semaines après le passage du Président américain Obama en terre sainte. Triste, déjà pour ceux qui s’intéressent un peu à cette partie du monde, il y a seize ou dix sept ans, le Premier Ministre actuel avait mis fin à l’interdiction de construire dans les colonies juives installées en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Et en ce triste mois de septembre 1996, la décision de percer un nouvel accès à un tunnel sous l’esplanade des Mosquées, à Jérusalem, provoqua l’embrasement de la Cisjordanie et de Gaza, les affrontements d’une rare violence faisaient 76 morts et des centaines de blessés. Bravo, Monsieur Netanyahou Benyamin.

De longues négociations infructueuses entre lui et Arafat, aboutirent à la signature en janvier 1997 de l’accord sur Hébron qui prévoyait le retrait des Israéliens à l’exception des colonies juives installées dans la ville et permettait la relance du processus de paix. Vous remarquerez que seize ans plus tard, c’est au point mort. Arafat est mort, nul ne sait comment : malade ? empoisonné ? Sa femme a demandé que soit effectuée une autopsie de son corps.

Pourquoi les tensions entre les dirigeants israéliens et le peuple palestinien s’accentuent toujours alors que tout le monde sait qu’Israël est militairement le plus fort et qu’il pourrait décider de mettre fin à ce conflit qui dure depuis longtemps. Trop longtemps. Lorsque le gouvernement israélien actuel, toujours dirigé par le même individu annonce la construction d’une nouvelle colonie juive, même si cela semble bénin pour les européens et les américains, cette décision ne peut pas être bien accueilli par les Palestiniens. Comment pensez une seconde que ces derniers vont se mettre autour d’une table alors que leurs droits sont en permanence bafoués. Vous remarquerez que cette dernière décision n’a provoqué aucune réaction d’irritation dans le monde. Nul ne la condamne, à l’exception de la Jordanie. Barack Obama l’allié indéfectible d’Israël est silencieux, son secrétaire d’Etat également. La situation ne cessera pas de se détériorer


Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • GéraldCursoux GéraldCursoux 10 mai 2013 09:18

    L’Islam est un système de croyances qui conduit aux pires dérives, à l’oppression des femmes, à la négagtion des drots de l’homme, à la guerre, au terrorisme, à l’obscurantisme le plus noir !. Mais en Occident on ne doit pas le dire... et encore moins le penser ! On fait de loecuménisme en balançant des conneries du genre : Le sreligines du Livres, les trois monothéimes, Abraham le fondateur unique, etc.
    Depuis mille cinq cent ans les non-musulmans sont en guerre contre les musulmans. Et réciproquement. Mais on fait comme si on partageait des valeurs... Conneries ! Et l’Eglise catholique n’est pas la dernière à jouer ce jeu !


  • olivepsy 10 mai 2013 13:38

    @ Heisenberg

    Vous êtes une parfaite illustration de l´utilisation de la novlangue...Je me demande comment l´on peut être autant aveugle et de mauvaise foi...
    Vous tenez les mêmes propos que les politiques de votre pays théocratique et raciste...toujours en train de jouer les pauvres victimes innocentes et en inversant les rôles. Ce comportement de nier à ce point l´horreur que vit le peuple palestinien depuis 60 ans est vraiment détestable....


  • CASS. CASS. 14 mai 2013 08:22

    c ’est la politique impérialo sioniste qui est le mensonge sous toute ses formes, le mensonge pour exploiter la culpabilité occidentale , pas celle de nos représentants politiques , des médias qui sont aussi les représentants des mensonges des sionistes, mais celle de ceux dont on bourre le crâne de ces mensonges , jusque dans les écoles de nos gosses et au cathéchisme ; la seule religion de paix qui ait existé est le premier monothéisme éthique issu de l’empire perse Iran à vocation universelle. le juda= judaisme date dela même époque que le christ or des romains le judaisme prosélyte auquel furent convertis les sujets non sémites du roi khazars donc après le christianisme et le musulman ; le premier monothéisme éthique né de l’empire perse Iran (mithra - zoroastre ) est très antérieur au christianisme romain au judaisme et à l’islam du desert de la péninsule arabique.


  • CASS. CASS. 14 mai 2013 15:45

    http://www.dailymotion.com/video/xrbi7x_jacob-cohen-temoignage-d-un-juif-anti-sioniste_news 

    de plus les royaumes de juda et d’ishrael sont des inventions, surtout en terme de royaumes sur terre entre autres multitudes de mensonges , des reprises de légendes etc copiées et recopiées, des falsifications et plagiats rérérécritent en fonction de besoins purement politique de toute évidence bref pour en arriver à des écrits bourrés d’incohérences comme pas possible. le pire étant que l’église cathos le sait pertinemment et qu’en fait même à l’époque du jesus romain le dit judaïsme n’existait pas le pharisaÏsme par ex oui et l’église cathos sait pertinemment aussi que les khazars d’où les ashkénazes nétanyahu , rothschilds etc polonais hongrois roumains russes allemands etc ont été convertis à ce judaîsme prosélyte qu’à partir du 8éme siécle de notre ére, puis ainsi de suite, bref . si il y a eu une religion de paix, c’est le premier monothéisme éthique issu du premier empire à vocation universelle Perse Iran dont l’Iran à présent majoritairement chiite est encore inspiré, contrairement au qatar arabie saoudite par ex. l’on peut dire aussi par ex ; que le chrétien Chavez en était aussi inspiré etc
    Tien même Einstein était anti sioniste et anti ce ishrael et je ne vous parle pas des témoignages de sionistes repentis et d’irakiens poussés à venir se réfugier en ce ishrael à cause des attentats perpétrés dans ce but par les sionistes etc etc ouai vraiment pas joli joli, les méthodes employées pour coloniser et pour foutre la merde partout depuis.


  • CASS. CASS. 14 mai 2013 17:43

    Surtout que ça ne sert à rien de creuser sous l’esplanades des mosquées, sauf à faire s’écrouler l’édifice


  • GéraldCursoux GéraldCursoux 10 mai 2013 09:09

    La solution qui a été longtemps défendue par les Nashashibi - qui ont joué un rôe historique majeur en Palestine - était de fondre la Palestine dans la Jordanie. La Cisjordanie fut jusqu’en 1967 jordanienne, et la Jordanie est peuplée à plus de 450% par des Palestiniens. Ce snéma n’a pas été soutenu par Arrafat qui appartenait à l’autre famille importante de Palestine, les Husseini. Et aujourd’hui on assiste à la disparition de ce qui fut la Cisjordanie... grignotée par Israel en fonction des circonstances.
    Quant à Gaza, elle ne peut que retourner dans le giron égyptien, comme elle le fut avant 67.
    Il faut également souligner à la décharge des Palestiniens que la Jordanie n’a rien fait pour récupérer la Cisjordanie, et qu’elle ne s’est pas privé de massacrer les Palestiniens (Septembre Noir) quand les circonstances l’ont permis. Cat derrière cela il y a la défence de la monarchie hachémite...
    Mais comme on peut s’attendre à un éclatement de la Syrie, qui entrainera celui du Liban... ce problème palestinien devient secondaire, ce qui fait les affaires d’Israel qui n’a qu’à ramasser les fruits des conflits inter-arabes.


    • King Al Batar King Al Batar 10 mai 2013 10:01

      Bonjour à l’auteur,
      Je suis a peu près d’accord avec tout ce que vous dites.
      Sauf que visiblement, et comme beaucoup de défenseurs inveterés des Palestiniens, vous limitez l’existence de ce pays à 1946 comme le montre votre carte.

      Sauf que la carte de la palestine en 1920 c’était ca !
      http://www.google.fr/imgres?q=palestine+carte+1920&safe=off&sa=X&hl=fr&biw=1024&bih=576&tbm=isch&tbnid=63hf3OqRVCgLHM :&imgrefurl=http://wotraceafg.voila.net/conflit_pal_isr.htm&docid=gg88hI8555TXJM&imgurl=http://wotraceafg.voila.net/palestine_1920.gif&w=375&h=612&ei=TqiMUfX-Bo2qhQf-xYGwCg&zoom=1&iact=hc&vpx=2&vpy=2&dur=2657&hovh=287&hovw=176&tx=20&ty=74&page=1&tbnh=132&tbnw=81&start=0&ndsp=20&ved=1t:429,r:0,s:0,i:84



      Il faudrait donc que les ex transjordaniens, appelé aujourd’hui Jordaniens rentrent sur la table des negociations, car il y a bien plus de Palestinien en Jordanie qu’en Israel et Palestine occupée.
      Merci de tenir compte de cette information


      • King Al Batar King Al Batar 10 mai 2013 14:20

        Attention, quand je rédige ce post, je ne néglige en aucun point la souffrance du peuple palestinien, ni la responsabilité Israelienne dans leur traitement.
        Toutefois, aujourd’hui et depuis 48 on dit que la source du problème est la création de l’état Israelien, ce qui est en parti vrai. Les principaux responsables du malheur des Palestiniens sont initialement les Anglais. Puisque ce sont eux qui détenait le protectorat, et qui ont pratiqué des coupes de territoires un peu à l’Africaine (regardez une carte d’Afrique et vous aurez compris que les colons en avaient strictement rien a foutre des locaux.)
        Mon but n’est donc pas spécialement la remise en question perpetuelle de la légitimité d’Israel car on a tous compris que ce pays a été crée sur de très mauvaises bases (et que Netanyahou est un gros enlécu de sa reum).
        Maintenant les 3/4 des Israeliens sont des gens qui sont nés sur cette terre, et qui n’ont eu aussi pas demandé à ce que leur parent prennent de force une terre. Donc, la destruction, ou plutot la fin de l’état d’Israel et la restitution de la totalité des terres aux Palestiniens ne me parait pas être une solution intelligente pour la bonne et simple raisons qu’on transformerait les Israeliens nés sur cette terre en Palestinien d’aujourd’hui.
        Non, il faudrait que les Israeliens et les Jordaniens se mettent autour d’une table et convienne de frontières plus « justes » pour les Palestiniens. Mais pas les ISraeliens seuls car cela impliquerait que des musulmans peuvent voler une terre à d’autres musulmans sans que qui que ce soit ne disent rien , mais pas des non-musulmans...
        Donc un accord Israelo-Jordanien, et de plus ces deux pays devraient avoir un impot aux particuliers, dont les fonds seraient reversés pour que les Palestiniens puissent jouir du même niveaux de vie que les habitants des deux pays qui leur ont volé leur terre...

        Mais bon cela reste de l’utopie, il n’empeche que tant que nous n’arriverons pas à cela, les Palestiniens resteront un peuple malheureux, victime d’un vol et démunis...

        Et je ne parle meme pas du comportement actuel des politiciens ISraeliens qui n’ont encore pas compris que la violence ne résoud rien !


      • CASS. CASS. 14 mai 2013 17:06

        Non Al Batar 3/ 4 des colons ne sont pas nés sur cette terre et les sionistes savaient ce qu’ils faisaient, et savent qu’aussi des palestiniens vivent exilés dans des conditions abominables , sans compter que les nétanyahus ne cessent de comploter pour foutre la merde chez tous leurs voisins et bien au -delà,donc foyer juif frontiéres de 48 je dis bien frontiéres avec une constitution et la nationalité Ishtarelienne ou hyiddish d’hyiddishy et sans double nationalité ’ils doivent choisir , et encore je suis gentille car ils avaient déjà triché à l’époque pour grapiller beaucoup de terrain, sans compter que le vote oui à leur état au bout de trois fois a été fait dans des conditions totalement illégales comme tous ce qu’ils ont fait et font. signature du TNP OBLIGATOIRE , et aussi comme disait une politicienne américaine qu’ils rentrent chez eux, moi je dirai qu’ils aillent aux us il y a de la place et les français d’ici surtout ceux qui disent gouverner le France et qui ne pensent qu’à ishrael qu’ils se barrent aux us ou chez les english, il leurs avaient été proposé ’louganda etc pour un foyer juif, mais le but des sionistes a toujours été le grand ishrael archi expanssioniste et surtout d’avoir le monopole sur le pétrole etc etc bref d’êtres les maîtres du monde tous les autres étant des goys bon à abbattre ou leurs larbins ou esclaves. FAUT STOP HEIN, de plus ce sont les seuls à avoir menacer de faire sauter la planéte si on ne les laissaient pas faire ce qu’ils veulent, ils n’ont jamais rien respecté rien. Les palestiniens ont besoins de leurs terres dont ils se sont occupés depuis des miliers d’années (puis convertis au fur et à mesure du temps) de leur eau et de leur mer.


      • Ruut Ruut 10 mai 2013 16:15

        Pourquoi ne pas tout simplement fusionner la Palestine a Israël.

        Cela éviterait des morts et tous le monde aurait les mêmes droits.


        • CASS. CASS. 14 mai 2013 17:14

          à ce moment la , rendre son nom à la Palestine c’est joli et doux ce nom.


        • N.AMARA 10 mai 2013 19:08

          « Je pense en particulier au cas de Gaza : jamais l’occupation allemande n’a entouré le territoire français de tels obstacles »

          "Il suffit d’être allé là-bas (en Palestine occupée) pour constater que cette politique d’occupation est « sociocidaire ». Par « sociocide », je veux dire que cette politique empêche tout bonnement la société palestinienne de respirer"

          Ces propos ne sont pas ceux d’un Palestinien, d’un musulman, d’un chrétien pro-palestinien...ils sont de la bouche de Stéphane HESSEL, juif déporté et ayant connu les camps de concentration.

          Mais cette occupation prendra fin comme toutes les occupations et cette fin sera directement lié au déclin de l’empire américain : http://www.vigile.net/La-chute-brutale-de-l-empire


          • ctadirke 11 mai 2013 05:28

            Hélas un ami gazaoui personnel de Hessel et de sa femme Christiane m’a confirmé qu’Hessel regrettait en privé de ne pas aller publiquement jusqu’au bout en dénonçant l’existence même de l’état hébreu qu’il savait juridiquement nul. 


          • SEPH 10 mai 2013 23:03

            UN PEU D’HISTOIRE

            On sait maintenant que le slogan «  Une terre sans peuple pour un peuple sans terre » n’était qu’une tromperie sordide ! Loin d’être un désert, il y avait là-bas des centaines de villes et villages, des cultures prospères, des jardins, des êtres humains de religions diverses.

            Lorsque les forces britanniques d’Allenby sont entrées en Palestine en 1917 pour libérer sa population du joug de la domination ottomane, les Juifs en Palestine étaient une petite communauté ne dépassant pas les 56.000 âmes.

            En 1944 , un peuple de plus d’un million d’humains vivait sur cette terre et la cultivait ![1]

            Selon les archives du Mandat Britannique qui va de 1920 à 1948, les Juifs possédaient à la fin du mandat 1.490.000 dunams (dunam = 1000 mètres carrés) des terres de Palestine. Cela représente 5,5% de la Palestine, ou 7% de la superficie d’Israël (20.250.000 D.). 


            Donc 93% de la surface d’Israël sont des terres palestiniennes où les Palestiniens vivaient depuis des siècles. Ils détenaient la terre selon la loi islamique, sous diverses classifications de propriété, mais elles étaient toutes prévues pour le bien du peuple

            Ainsi, sous le Mandat Britannique, les Juifs grâce à l’immigration, ont réussi, à la fin du Mandat en 1948, à accroître leur nombre à environ 600.000 personnes (soit 30% de la population totale).



            LE TEMPS A PASSE ET, PEU A PEU, LA RÉALITÉ S’EST DÉVOILÉE

            On sait maintenant que l’Etat d’Israël est le résultat d’une colonisation violente qui a débuté bien avant la guerre de 1940/45…. Et qu’elle n’a que très peu de lien avec la «  solution finale » .

            On sait aussi, depuis l’ouverture d’une partie importante des archives israéliennes, que la création de l’Etat d’Israël a été réalisée en commettant un véritable crime contre l’humanité  : une nettoyage ethnique !

            Le plan, dit « Plan D » , élaboré par Ben Gourion et froidement exécuté par les milices sionistes visait à « désarabiser » le pays en tuant les opposants, en expulsant les populations et en rasant villes et villages.

            Il fut méticuleusement mis en œuvre dès 1947, près d’un an avant la proclamation de l’État d’Israël, le 14 mai 1948.

            Ainsi, grâce à leur puissance militaire, les forces juives ont conquis 78% de la Palestine en 1948 et ont dépeuplé 675 villes et villages, laissant seulement 15% des citoyens palestiniens sous domination des forces juives. Cette zone de Palestine a été appelée Israël. La population expulsée représente 6.320.000 habitants (2008) qui sont des réfugiés depuis 1948.

            L’objectif de créer un Israël ethniquement « pur » n’a pas vraiment été atteint puisque «  seulement » 750 000 à 800.000 palestiniens furent expulsés, quelques milliers de civils exécutés et 531 villages rasés.

            Et qu’il reste encore des Palestiniens sur cette terre.

            Il a fallu de nombreuses années pour que, peu à peu, les détails de cette ignominie soient accessibles au public ! [2]

            Même les historiens sionistes reconnaissent aujourd’hui l’existence de ce plan… En minimisant son importance et les conséquences de son contenu, évidemment.



            UN BREF ETAT DES LIEUX

            Avec la myriade de villages militairement isolés les uns des autres, la Cisjordanie, où vit la majorité du peuple palestinien, ressemble indéniablement aux “réserves indiennes“ des Etats-Unis.

            L’ensemble de ce territoire est sous le contrôle de l’armée israélienne qui fait régulièrement des incursions dans la maigre zone A (4% du territoire !) qui est, en principe, sous le contrôle de l’Autorité palestinienne.

            La zone B, dite mixte, est en réalité totalement contrôlée par Israël.

            Sachant que l’Autorité palestinienne n’a aucun pouvoir sur la zone C, il suffit de regarder la carte pour se rendre compte que Abbas et le Fatah ne contrôlent plus rien, excepté ce qu’Israël décide de lui déléguer, momentanément !

            Seul Gaza peut encore être considéré comme territoire sous autorité palestinienne.

            Objectivement parlant, Gaza est devenu le “plus grand camp de concentration à ciel ouvert du monde“[3] avec ses 1,6 million de personnes enfermées dans un espace de 360 km2… 7 fois moins que le Luxembourg !

            Selon l’ONU, cette population passera à 2,1 millions en 2020 ce qui portera la densité à 5.800 habitants au km2.

            En août 2012, des responsables de l’ONU ont averti [4] : si des mesures ne sont pas prises contre le blocus qui continue à leur être imposé, les conditions de vie des habitants de la bande de Gaza vont s’aggraver d’ici 2020.

            En Cisjordanie, Israël poursuit chaque jour le vol de l’eau, les destructions de maisons et les expulsions pour l’installation de colonies. A Jérusalem-Est, le régime développe la « judaïsation » en chassant les habitants, sous l’œil complice des États-Unis et des pays de l’Union européenne.

            Une des techniques utilisées pour s’accaparer les terres est de décréter que tel champ ou telle oliveraie devient zone militaire.

            Une fois les occupants expulsés, l’armée décide que ce n’est plus une zone militaire… Et la cède aux colons !

            Il faut y ajouter ce honteux mur (760 km prévus) qui empiète un peu plus sur les terres palestiniennes. Quand il sera achevé, 9,5 % de la Cisjordanie sera côté israélien ! [5] et privera les habitants de leurs récoltes, d’accès à leurs puits, à leur famille.

            Dans certains cas – Al Walaja[6] avec ses 2000 habitants est l’exemple le plus connu – le village est carrément enfermé par cette muraille.

            En 2004, Israël a été condamné par la Cour de Justice Internationale de La Haye.

            Elle a exigé la destruction du mur ainsi que le démantèlement des colonies installées au delà de la Ligne Verte de 1967… Israël a répondu par le mépris en continuant à ériger la barrière et en accélérant la colonisation en Cisjordanie !

            Il est vrai que, comme le proclamait Sharon : « Israël a le droit de mettre les autres en procès, mais certainement personne n’a le droit de juger le peuple juif et l’État d’Israël  » [7]

            Qui peut d’ailleurs encore croire un seul instant que cette muraille a comme objectif d’empêcher les attentats terroristes quand on sait qu’elle est loin d’être hermétique : chaque jour, environ 15.000 ouvriers palestiniens la franchissent clandestinement pour se faire exploiter comme travailleurs « illégaux“… et sous-payés, évidemment. 



            Le nettoyage ethnique n’a pas cessé depuis 1947… Seulement la méthode ! :


            En effet, Netanyahou menace les Palestiniens d’expulsions massives, il le fera d’autant plus facilement que Israël est un état raciste où l’apartheid règne depuis sa création.

            Ainsi, Jonathan Cook écrivain et journaliste basé à Nazareth, Israël membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine nous apprend que :

            « Israël a refusé de reconnaître une nationalité israélienne à l’instauration du pays en 1948, faisant ainsi une distinction inaccoutumée entre « citoyenneté » et « nationalité ». Même si tous les Israéliens sont qualifiés « citoyens d’Israël », l’État, lui, est défini comme appartenant à la « nation juive », c’est-à-dire non seulement aux 5,6 millions de juifs israéliens mais encore aux plus de 7 millions de juifs de la diaspora.

            Le statut spécial de nationalité juive est un moyen pour saper les droits de citoyenneté des non juifs en Israël, spécialement pour le cinquième de la population qui est arabe. Quelques 30 lois en Israël privilégient spécifiquement les juifs, notamment dans les domaines des droits relatifs à l’immigration, à la naturalisation, à l’accès à la terre et à l’emploi.

            Grâce à l’apartheid, il est donc facile pour le gouvernement Israélien de chasser de leur pays tous les non juifs pour laisser la place aux juifs venus de pays étranger. Le but est de faire d’Israël un État juif peuplé que de juifs, véritable sanctuaire d’une religion qui dérape vers des pratiques sectaires. Israël a pour obsession l’agrandissement de son territoire pour accueillir le maximum de juifs.


            Pour ce faire, il est indispensable que Israël soit la seule puissance nucléaire de la région pour terroriser ses voisins afin de chasser les palestiniens en toute impunité et pour qu’une immigration massive puisse être possible, car si un pays voisin avait l’arme nucléaire les immigrants potentiels ne se sentiraient pas en sécurité en Israël et par conséquent ne viendraient pas s’y installer. Alors, adieux au Grand Israël, qui comprendrait une partie : de la Syrie, de la Jordanie, de Égypte,.. !!!!!!


             ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

            [1] 752 048 personnes selon un recensement anglais de 1922 et de plus d’un million en 1944 selon le « Palestinian Academic Society for the Study of International Affairs »

            [2] « Le Nettoyage Ethnique de la Palestine » de Ilan Pappe (Fayard, 2006)

            [3] Selon le dictionnaire : lieu fermé de grande taille créé pour regrouper et détenir une population considérée comme ennemie

            [4] « Le Parisien » du 27/8/2012

            [5] Laurent Zecchini dans son article «  Prières contre le mur de Crémisan » (Le Monde du 19-20 août)

            [6] Voir le reportage « La bataille d’Al Walaja » (www.france24.com/fr/20100723)

            [7] A la BBC le 25/3/2001


            • CASS. CASS. 14 mai 2013 11:43

              « Le nettoyage ethnique n’a pas cessé depuis 1947… » oh les terroristes sionistes barbares ont commencé le nettoyage ethnique des Palestiniens autochtones entre autres pires qu’ immondes saloperies depuis bien avant 47. . Le pantin jacob H. de leurs vénérés bauers rothschilds (inventeurs du nazisme)mis en place et financé par leurs bons soins et banque british aussi par ex ; était un saint par rapport à ses petits impérialo sionistes ; bon hein sans oublier la complicité et les mensonges d’ une certaine fange d’une certaine église décidemment aussi abjecte en tous points que ces amis sionistes.


            • ctadirke 11 mai 2013 05:37

              La deuxième carte de votre quadriptyque qu’on trouve partout est fausse


              Il y manque une précision très importante qui prouve que, vous non plus, vous n’avez pas bien lu la« recommandation » 181 

              Alors que les propres statuts de l’ONU ne lui permettaient pas de soumettre ce texte aux voix avant un referendum et que le vote fut truqué par pression et/ou achat de voix

               Moins de 24 pays ont voté librement , et pas les 33 officiels sur 56 possibles

              Vive la Grande Palestine incluant des citoyens à part vraiment entière juifs non racistes s’étendant au moins de la Méditerranée au Jourdain 

               Je vous souffle un peu : votre erreur commence par un J


              • N.AMARA 12 mai 2013 16:04

                C’est ce même faux argument qui a été utilisé pour maintenir en place des régimes corrompus et à la solde de l’Occident (Egypte, Tunisie, Maroc, Jordanie....).

                Non, Israêl n’est pas à l’avant garde contre le terrorisme puisqu’il a toujours pratiqué le terrorisme et ce avant même sa création.
                Non, ce pays ne défend aucun idéal , il ne défend que l’apartheid, la colonisation, le racisme et il est par la même, une menace pour la paix dans le monde.
                Non, ce pays n’est pas une démocratie pour la simple raison de l’absence de Constitution et cette absence est voulue car elle permet ainsi de réaliser les réels objectifs de l’Etat israélien, à savoir « exproprier les terres de leurs propriétaires palestiniens et les attribuer aux immigrants juifs, expatrier les palestiniens, la « loi du retour », l’immigration juive, et l’application d’un modèle de citoyenneté qui entre en contradiction avec toute constitution démocratique possible  ».


              • CASS. CASS. 14 mai 2013 12:02

                votre ishrael impérialo sioniste est une monstruosité qui a été et est à l’avant garde du terrorisme, du mensonge entre autres pires que monstrueuses saloperies même bien avant de s’autoproclamer ishrael ,justement heisenberg votre zionistan est tout l’inverse de ce que vous en dite c’est une monstruosité et ce à tous les niveaux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès