• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Trump, entre outsider et roi des oligarques

Trump, entre outsider et roi des oligarques

Les nominations de Donald Trump ne cessent de tomber, avec une grande constance : des personnes très riches, souvent venues du monde des affaires. Celui qui s’était imposé comme l’outsider de cette élection face à une candidate présentée comme celle des élites hors sol compose une drôle d’équipe pour répondre aux besoins des classes populaires. Pourquoi un tel malentendu ?

 

L’argent comme seul repère
 
Donald Trump a sans doute gagné la présidence des Etats-Unis par sa capacité à attirer une proportion plus importante qu’habituellement des classes populaires pour un candidat républicain. Il a su parler aux régions frappées par la concurrence internationale et les délocalisations, mais aussi être le candidat anti-système de cette élection face à Hillary Clinton. Bien sûr, que cela soit le fait d’un républicain milliardaire de New-York est absolument paradoxal. Mais aujourd’hui, celui qui dénonçait l’influence des lobbys bancaires autour de son adversaire nomme une équipe qui peut sembler en contradiction totale avec une partie de son discours de campagne : Goldman Sachs, Exxon, et maintenant Carl Icahn  !
 
Loin d’apporter le changement qu’il promettait dans sa campagne, Donald Trump semble construire une équipe pour accélérer dans la mauvaise direction prise depuis des décennies, comme le montre les records battus par Wall Street depuis sa victoire. Toutes ces nominations semblent indiquer que c’est bien l’agenda du 1% le plus riche qui va s’imposer sans retenue, avec notamment des propositions fiscales qui ne feraient que renforcer tous les travers actuels, de l’explosion des inégalités aux records historiques de profits des grandes entreprises dans la richesse nationale. Tout cela serait aggravé par la forte baisse de l’impôt sur les sociétés et de la tranche marginale de l’impôt sur le revenu.
 
En fait, et cela n’est guère surprenant, Donald Trump ne semble avoir que l’argent comme repère, chose assez inquiétante dans une époque complexe où les changements actuels nécessitent des chefs justement capables de remettre l’argent à sa place et de construire une vision de l’humanité. Même si Clinton proposait d’aller plus loin dans l’impasse actuelle, Trump finit par sembler devoir être pire qu’elle. Mais comment a-t-il pu passer pour un outsider, lui l’oligarque qui s’entoure d’oligarques pour gouverner ? En fait, cela n’est pas très compliqué à comprendre car cela était clair dès ses premiers succès et plus encore sa victoire finale en novembre et ceci en dit long sur les dérives médiatiques de l’époque.
 
Paradoxalement, pour un milliardaire venu de New York, Trump est apparu comme un candidat anti-système et élites. Sur le fond, il a tenu des propos s’éloignant de la doxa dominante, sur les immigrés ou le libre-échange, proposant des mesures chocs comme un mur à la frontière du Mexique ou des droits de douane à 45% pour les produits venus de Chine. Et cette différence de fond était amplifiée par une différence de forme encore plus forte par rapport aux propos ultracalibrés, pour ne pas dire robotiques, de Clinton, qui rendait ses outrances, aussi révoltantes soient-elles, finalement plus humaines et donc plus proches. Aussi grossier soit-il, Trump a sans doute gagné en refusant le politiquement correct.
 
Et sa grande chance a sans doute aussi été de se retrouver autant en contradiction avec la majorité des grands média dominants, qui n’ont cessé de le brocarder, ne se rendant pas compte qu’en faisant de la sorte, ils le renforceraient en faisant de lui l’outsider de l’élection. Pour des électeurs insatisfaits du cours de la politique, quel meilleur badge d’honneur qu’être critiqué par ceux qui avaient soutenu tous ces candidats qui les avaient déçus tout en étant nouveau. Ceci montre une trop grande homogénéité des média, que l’on retrouve en France, sur tant de sujets, de l’Europe aux migrants. Où l’on voit que cette homogénéité peut aussi pousser le peuple à voter dans le sens inverse indiqué.
 

La force de ce mécanisme est telle que cela a réussi à faire passer un milliardaire de New York grossier et misogyne pour un outsider, transformant ses défauts en qualités pour suffisamment de personnes pour qu’il gagne l’élection. Aussi stupéfiant soient-ils, les choix faits pour s’entourer gardent l’avantage de la fraicheur, mais pas sûr que la vieille sauce ultra-libérale plaise longtemps à la majorité

 

Moyenne des avis sur cet article :  3.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • fred.foyn 26 décembre 2016 10:55

    Analyse simpliste d’une personne qui ne connait pas les USA et encore moins son peuple..Du blabla dans le vide !
    Attendez qu’il soit en gouvernance pour juger !
    Typiquement français des bas du front...vous savez le peuple qui se prend pour le Boeuf de la fable, mais qui n’en est que la « Grenouille »...


    • Jeekes Jeekes 26 décembre 2016 12:00

      « Donald Trump ne semble avoir que l’argent comme repère » 

       
      Alors que tous les autres politicards sont des modèles (désintéressés) de vertu ?

      Oui-oui...


      • baldis30 26 décembre 2016 13:49

        Un oubli socio-culturel : c’est celui du « Meilleur des mondes » d’Huxley .

        A l’aide des médias prenant la suite de l’instruction publique ( j’insiste sur ce terme instruction) complètement détruite par des organisations « charitables » le plus souvent parentales ( Ô les pôôôôvres petits qui ne font pas la différence entre e, é, è, es, est,.....) on a crée les « delta moins-moins » et dans bien des cas les epsilon-plus-plus.

        le système américain a parfaitement fonctionné QUEL QU’AIT ETE LE RESULTAT FINAL....

        Plus aucun repère sauf ceux de la pub à la télé, des affiches des supermarchés, et du prêche du dimanche quelles que soient les tenues des officiants.


        • jl-perrin 27 décembre 2016 03:00

          Trump appelle les USA à opposer leur veto à une résolution réclamant qu’Israel cesse sa colonisation. Trump a été mis au pouvoir par l’AIPAC, Netanyahu était très heureux qu’il soit élu (mais il aimait aussi Clinton). Il a nommé beaucoup de conseillers va-t-en-guerre qui avaient servi Bush ou Clinton, ainsi qu’un responsable de la CIA qui était un précurseur de la guerre en Irak.
          Même la fille de Trump s’est mariée à un juif.

          De plus, on se rend compte que tous les conseillers de TRUMP sont des anciens collaborateurs de Clinton (et Clinton lui-meme) et de George Bush. Tous ont soutenu les différentes guerres des dernières décennies. Un de ses conseillers est également un ancien patron de la CIA, fervent soutien de toutes les guerres dans les pays arabes. 

          Steve Bannon, banquier d’affaires de Goldman Sachs, est un très proche conseiller de Trump. Les directeurs financiers des deux campagnes sont néanmoins d’anciens banquiers de Goldman Sachs : Steven Mnuchin (Donald Trump) et Gary Gensler (Hillary Clinton).

          Quelques autres infos sur Trump, en vrac :
          Palestine occupée : Trump aurait fait un don de 10 000 $ aux colonies juives

          Trump nomme comme ambassadeur en Israël, un partisan de la colonisation qui veut s’installer à Jérusalem occupée

          Le chef du Mossad a briefé l’administration Trump lors d’une réunion secrète

          Palestine occupée : le gendre de Trump verse des milliers de $ aux colonies israéliennes

          Pendant l’élection, Moscou aurait cherché à favoriser M. Trump, lequel comptait alors, dans son équipe de campagne, plusieurs membres ayant des liens avec la Russie, comme Carter Page, proche du géant pétrolier Gazprom, Paul Manafort, ancien conseillers de l’ex-président ukrainien (et pro-russe) Viktor Ianoukovitch, ou encore Richard Burt. 

          Bref, Trump et Poutine sont des agents israéliens. Le comble, c’est que les imposteurs de la fausse dissidence, Soral et Dieudonné en tête, nous ont vendu Trump et Poutine comme des anti-sionistes. 
          Conclusion : en suivant ces faux dissidents, vous soutenez les élites sionistes et le système !

          Que voulez-vous attendre de Trump ? Il est pro-israelien comme tous ses conseillers et la plupart d’entre eux sont liés à la finance et notamment à Goldman Sachs. Après son investiture, le Mossad va l’aider en commettant plusieurs attentats aux Etats-Unis puisque Trump ne fera rien pour le peuple qui souffre et qui l’a élu. Il n’a qu’un discours de haine et d’aide aux plus riches. Que voulez-vous qu’il propose ? Rien, à part des attentats ! Il reportera la colère du peuple américain sur les arabo-musulmans. 

          Donc, le Mossad et la CIA ont certainement préparé quelques attentats à commettre après son investiture. Il y a déjà eu une hausse de plus de 6 000% des actes racistes aux USA depuis l’élection de Trump : ces attentats vont donc encore aggraver la situation des arabo-musulmans et des noirs là-bas. 
          Bref, nous allons vers le nazisme aux Etats-Unis et en Europe. 


          • jl-perrin 27 décembre 2016 03:01

            En réalité un type d’homme politique providentiel : celui qui améliorerait leurs conditions de vie, qui éradiquerait le chômage et la misère. Cependant, il n’existe pas ! Tout simplement parce que les hommes politiques n’ont aucune emprise réelle sur l’économie et le social, ces derniers ayant les pieds et poings liés face au système financier. Tout ce que peut faire un homme politique, c’est gesticuler dans les merdias, en agitant un chiffon rouge pour conquérir le pouvoir. Une fois installé au dit pouvoir, le peuple est désabusé devant la trahison du « messie » plébiscité auparavant ... C’est ce qui se reproduira avec l’un quelconque des énergumènes que les merdias nous vendent


            • baldis30 27 décembre 2016 11:01

              @jl-perrin

              « C’est ce qui se reproduira avec l’un quelconque des énergumènes que les merdias nous vendent »

               Une nuance tout de même... les acheteurs sont de plus en plus difficiles à convaincre, et même certains appellent au boycott ( comme c’est vilain..... !)


            • jl-perrin 27 décembre 2016 03:01

              Ha ha ! Il y a quelques mois, les commentateurs venaient par dizaines voire par centaines alors que cet article n’a que 3 commentaires ! Forcément : maintenant les gens commencent à comprendre que Trump n’est pas le Robin des bois qu’ils encensaient et qu’il ne fera rien de bien pour eux et pour le monde.
              Et dire que vous nous avez emmerdés pendant des mois avec vos commentaires : et Trump va sauver le monde, et patati, et patata...
              Trump, c’est Goldman Sachs, comme Bush et Clinton.

              Ah, on se rend compte qu’on a fait une connerie, non ? En fait, meme avec ça, certains d’entre vous etes capables de ne pas vous en rendre compte et de continuer à le soutenir.

              Les hitlériens au pouvoir un peu partout (Trump, Poutine, Netanyahou ainsi que Valls ou Fillon ou Le Pen) vont nous fomenter des attentats, raser les pays musulmans et africains, faire monter l’antisémitisme pour faire partir les juifs en Israel et agrandir ce pays en exterminant les palestiniens, ainsi que monter le petit peuple contre les minorités à cause des attentats fomentés par les services secrets. Bref le chaos. Il est beau l’avenir avec Trump !


              • jl-perrin 27 décembre 2016 03:02

                Il y a des gens qui pensent que Trump va faire la révolution ? Qu’il sera la « trumpette du changement » ! Et bien il dit dans un livre que : « Il faut que tout change pour que rien ne change » ! A méditer !


                • baldis30 27 décembre 2016 10:59

                  @jl-perrin

                  "Il faut que tout change pour que rien ne change » 

                  Il peut l’avoir dit mais phrase appartient au neveu de Salinas ( Il gattopardo - Le guépard) ... et en plus il copie !


                • Yanleroc Yanleroc 27 décembre 2016 17:12

                  @jl-perrin


                  « Ha ha ! Il y a quelques mois, les commentateurs venaient par dizaines voire par centaines alors que cet article n’a que 3 commentaires ! Forcément : maintenant les gens commencent à comprendre que Trump n’est pas le Robin des bois qu’ils encensaient et qu’il ne fera rien de bien pour eux et pour le monde. 
                  Et dire que vous nous avez emmerdés pendant des mois avec vos commentaires : et Trump va sauver le monde, et patati, et patata... »

                  CQFD !! Et ces commentateurs ont un pseudo (c’est plus sûr), FiFi Brin d’acier et Doctorix entre autres, des gens de droite bien sûr, de grands naïfs au mieux !

                • jl-perrin 27 décembre 2016 23:08

                  Baldis30 : ok, merci pour l’info !

                  YanleRoc : ben oui, ils se cachent. La plupart ici sont soit de droite dure soit d’extrême-droite : ils défendent donc le système. Défendre Trump, Poutine, Le Pen, Soral, Dieudonné ou Asselineau, c’est défendre le système, le grand capital, Israël et le sionisme. C’est pour ça que rien ne change !

                  D’ailleurs, comme je le disais hier, l’antisémitisme en Europe et aux USA s’accélère et ça va continuer. On l’a vu ces derniers jours à Montreuil avec des inscriptions antisémites sur une école ou en Californie avec des souillures sur une synagogue. Et pourtant, les conseillers de Trump sont tous pro-israéliens, pro-colonisation... Les nazis sont liés à Israël (Hitler avait déjà des conseillers juifs sionistes, comme Trump).



                  • jl-perrin 27 décembre 2016 23:08

                    Avigdor Lieberman, ministre israélien de la défense, vient de lancer un appel aux juifs de France pour leur conseiller de venir en Israël. Comme beaucoup d’entre eux ne voudront pas, beaucoup d’agressions antisémites vont être inventées pour les pousser à partir. Car le chaos est en cours et va s’amplifier par des attentats que les services secrets commettront et des assassinats d’arabo-musulmans par des mercenaires corses, des pays de l’est, israéliens et des groupes d’extrême-droite entraînés par exemple dans les « stages de survie » par Soral et Piero San Giorgio entre autres ainsi que par des anciens agents secrets comme Claude Hermant.

                    PS : ici, il n’y a que de la propagande mensongère surtout à propos de Trump, Poutine, Le Pen...


                    • jl-perrin 27 décembre 2016 23:11

                      Théodore Herzl : l’antisémitisme deviendra le plus grand allié du Sionisme 

                      Soral et Dieudonné et tous ces fachos servent l’Alyah des juifs de France comme après la seconde guerre mondiale pour faire monter l’antisémitisme pour faire partir les juifs en Israel et agrandir ce pays en exterminant les palestiniens, ainsi que monter le petit peuple contre les minorités à cause des attentats fomentés par les services secrets. 
                      Les antisémites seront nos amis les plus dévoués et les pays antisémites nos alliés ».


                      • jl-perrin 27 décembre 2016 23:13

                        Bien sûr que le sionisme, l’antisémitisme et le nazisme sont complètement liés. Si vous faites des recherches vous verrez que les collaborateurs de Hitler étaient tous des juifs sionistes, Hitler lui-meme était juif et ses actuels petits-enfants etudient dans des universités israéliennes. Beaucoup de dirigeants nazis sont partis en Israël ou bien ont été exfiltrés vers les USA, Israël, Argentine, etc... Après la seconde guerre mondiale. Même Eva Braun etait juive. 
                        Tous les conseillers de TRUMP sont pro-israéliens et certains généreront de l’antisémitisme (comme Soral, Dieudonné ou JM Le Pen ici) et des attentats afin de : 
                        - faire des rafles d’arabes et musulmans tout en générant un chaos 
                        - l’antisémitisme et attentats générés par le pouvoir motiveront les juifs américains à gagner la Palestine afin d’étendre les colonies et créer à terme le « grand Israel ».


                        • jl-perrin 27 décembre 2016 23:13

                           TRUMP et Poutine sont au coeur du projet messianique orchestré par Israël. En clair attendons nous à de nombreux attentats, le Mossad doit être en train d’en organiser un actuellement. 

                          ---

                          https://youtu.be/duQU2fgDJ9k 

                          La famille Rothschild et Hitler 


                          https://youtu.be/MzopaqehxSE 

                          Hitler a cofondé Israel en 1933 avec les juifs sionistes 


                          Partout où il y a des Juifs, il y a de l’antisémitisme 


                          https://youtu.be/zO7XErO2sh4
                          ---


                          • jl-perrin 27 décembre 2016 23:13

                            Certains n’ont toujours pas compris que Soral et Dieudonné travaillent avec les israéliens. Il n’y a pas plus sioniste qu’eux ! Ils sont carrément liés aux services secrets.‎


                            • Yanleroc Yanleroc 28 décembre 2016 02:01

                              @jl-perrin tout fraîchement inscrit,


                              tous crypto-sionistes hein ? Et la beigne de Soral au racialiste Conversano, un coup monté de Dieudonné et de Soral ..

                              Mila (jl p ?) nous a déjà fait le coup ! 
                              Il vaudrait mieux que vous soyez deux car il y a du boulot pour convaincre tous ces gens !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès