Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Tunisie, faillite d’un système

Tunisie, faillite d’un système

Sans décrire, dans l’immédiat, le moindre impact des derniers événements survenus en Tunisie, il nous est déjà permis de stigmatiser la désastreuse gestion de l’information dans ce pays claquemuré.

Kalachnikovs et RPG. On n’est pas en Afghanistan, ni en Irak. On est dans la petite Tunisie sereine. Echange de coups de feu entre les forces de sécurité et les membres d’un groupe « criminel » pendant plusieurs jours, du côté de la banlieue Sud de Tunis. Comme à son accoutumée, le régime tunisien a bloqué toutes les voies vers l’information et a imposé aux médias du monde entier les dépêches laconiques de la très officielle agence Tunis-Afrique Presse.

Pour cet accrochage, le premier depuis 1980, les autorités tunisiennes ont accrédité la thèse d’une affaire de drogue ou de trafic d’armes, bien que toutes les données aient renforcé la piste salafiste.

Peu importe, puisque la Tunisie, devenue au fil des années une véritable caserne, vient d’être frappée de plein fouet par des « criminels ». L’affaire a mobilisé, en effet, tous les appareils de sécurité, y compris l’armée. Des barrages ont été établis à l’entrée de plusieurs villes. Et, pis encore, la population a froid au dos, surtout en l’absence d’informations fiables.

Devant une telle désinformation, les rumeurs ont abondé : coup d’Etat, des dizaines de morts... autant de bruits qui circulent dans un pays épargné, jusque-là, par les violences.

Le pays n’a, d’ailleurs, pas connu de banditisme, au sens propre du mot. Avec trois hold-up en deux décennies et un nombre très limité de meurtres par balles, la Tunisie demeure une exception dans toute la région.

Cependant, le régime tunisien refuse de comprendre qu’il n’existe pas de paradis sur Terre, d’où sa gestion « soviétique » de l’actuelle crise.

Ce n’est d’ailleurs pas surprenant. En 2002, lorsqu’une voiture piégée explose devant la synagogue de Djerba, tuant plusieurs touristes allemands, Tunis essaie d’accréditer la thèse de l’accident, avant une intervention farouche des diplomaties allemande et israélienne obligeant les autorités tunisiennes à parler d’attentat.

L’Organisation mondiale du tourisme imputa, alors, à la mauvaise gestion de l’information les piètres résultats du tourisme tunisien, au cours de l’exercice 2002, expliquant que tous les pays du monde étaient des cibles potentielles et que seule la transparence et la clarté des informations fournies aux tours opérateurs et aux agences de voyages pourraient atténuer les craintes des touristes.

Le Maghreb connaît actuellement un retour en force des réseaux salafistes, dont certains, tels que le GSPC algérien, sont directement liés à Al Qaïda. La Tunisie ne sera, donc, pas épargnée par cette « ferveur » qui compte, d’ailleurs, des adeptes dans les jeunes générations tunisiennes. On parle de plus de cinq cents prétendants « malheureux » au « Djihad » en Irak croupissant, en ce moment même, dans les geôles tunisiennes. Un chiffre alarmant pour un régime qui se targue d’avoir « extirpé les racines du terrorisme » et qui s’est voulu un donneur de leçons au lendemain des attentats du 11 septembre, puisqu’ayant « averti ses alliés occidentaux depuis les années 1990 du danger que représentaient les barbus ».

La Tunisie de M. Ben Ali peut-elle encore se vanter de ses « acquis » sécuritaires après les derniers événements ? On impute cette dérive à l’absence aussi totale que frappante des libertés publiques. La chasse aux opposants - toutes sensibilités confondues - et la pacification de la rue n’ont pas empêché l’apparition de poches de tensions, parfois de nature terroriste.

Le souci sécuritaire étant fort précieux pour les Tunisiens, qui y voient la seule consolation en l’absence de vraies et solides pratiques démocratiques, l’opinion publique réclamera des comptes à un régime en fin de règne, si on en croit plusieurs indices.

En tout cas, il serait légitime, dans l’état actuel des choses, de parler d’une faillite totale du système, ne serait-ce que du système d’information. Et cela constitue en soi un grand problème.


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (80 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Citoyen ordinaire 9 janvier 2007 11:44

    A l’auteur,

    Absolument pas d’accord avec votre analyse.

    La Tunisie, minuscule pays, sans ressources naturelles, est pourtant, et de très loin, le pays du Maghreb qui économiquement s’en sort le mieux.

    Pourtant ses voisins ont eux tout les ingrédients de la richesse dans leur sol et leur sous sol.

    La Tunisie tire en majeure partie sa prospérité du tourisme, exploité de manière très habile, professionnelle, et de l’apport des délocalisations européennes, sans parler de l’agriculture qui reste une ressources mineure.

    Dans ces deux domaines, et tout particulièrement le premier, la sécurité et la stabilité politique, ainsi que l’éducation, l’hygiène, la propreté, la pratique des langues étrangères, sont des conditions primordiales de réussite.

    La Tunisie a réussi à compenser son manque de ressources naturelles par le developpement d’une sorte d’excellence de la ressource humaine qui met brillament en valeur les attraits du territoire aux plans géographique et climatique.

    Sans quoi, ce pays serait à l’heure actuelle un pays sous développé du quart monde, agité par l’insécurité, réduit à mendier l’aide extérieure pour sa survie.

    Naturellement, un tel succès ne peut s’obtenir, en Tunisie ou partout ailleurs, qu’au prix du maintien de l’ordre, de la sécurité et de la discipline, en mettant en oeuvre tous les moyens qu’il faut pour y accèder.

    Alors bravo la Tunisie ! Surtout qu’elle continue dans cette voie !


    • Adama Adama 9 janvier 2007 13:10

      Article très intéressant, cette affaire est étouffée par les médias Tunisiens comme Français par ailleurs !

      Alf shoukr Bassam.


      • aquad69 (---.---.33.228) 9 janvier 2007 15:09

        A « Citoyen ordinaire »

        Sans vouloir être agressif, je vous trouve en effet très ordinaire, citoyen ! Et un cas d’école de cette déculturation crasse servie à tous chaque jour par notre télévision.

        Cher Monsieur, avez-vous déjà été en Tunisie autrement qu’en voyage organisé, en club med ou autre grille-peau ? Que savez-vous de l’historique de la Tunisie, de sa culture et du ressenti des gens là-bas ?

        Vous qui venez sur un site comme agoravox, et qui trouvez normal d’échanger idées politiques et critiques du système, savez-vous seulement ce que c’est de vivre dans un état policier ?

        Et de savoir que si l’on exprime des critiques politiques, on met en danger non seulement sa propre vie, mais aussi celle de ses proches et de sa famille ?

        De grâce, pour ne plus risquer d’écrire ce genre de commentaire tant méprisable qu’odieux, faite votre valise et partez : allez, allez voyager un peu, mais vraiment voyager, en essayant de vous rapprocher des habitants, en prenant le temps de les écouter et de vous faire accepter par eux, et en faisant leur connaissance autrement que dans le rôle de larbins de vos clubs de vacances.

        Je vous souhaite sincèrement de réussir un jour à élargir votre horizon, et à vous ouvrir un peu l’esprit.

        Thierry


        • aquad69 (---.---.33.228) 9 janvier 2007 15:17

          Merci pour votre bon article, Bassam.

          Info en effet totalement occultée par nos médias.

          Mais je crains qu’il n’y ait pas lieu de s’en réjouir, et que cela n’entraine qu’un raidissement supplémentaire du régime.

          Cordialement Thierry


        • Citoyen ordinaire 9 janvier 2007 15:31

          A aquad69

          Pour bien connaître hors des « resorts », la Tunisie, et les Tunisiens qui participent à l’économie du pays, ainsi d’ailleurs que les pays voisins et leurs habitants, je confirme mes dires en tous points.

          L’intérêt de l’ensemble des citoyens de ce pays, est son accession à la prospérité et son indépendance à l’égard du colonialisme de la terreur qui menace la Région.

          Pour l’instant l’intérêt national a été préservé et celà vaut bien les quelques sacrifices qui se sont avérés necessaires au plan des libertés individuelles.

          Quant on veut s’adonner à la géopolitique, il faut savoir prendre un peu de hauteur, sinon, mieux vaut se cantonner à la lecture des faits divers, et des articles larmoyants sur la condition humaine vue par le petit bout de la lorgnette. Il y en a quelques uns sur le site. Bonne lecture.


        • fidel chavez (---.---.211.99) 9 janvier 2007 20:06

          LA TUNISIE EST UN PAYS -PRISON OU REGNE UNE DICTATURE IMPITOYABLE MENEE PAR UN BARBOUZE AUTO-PROCLAME PRESIDENT A VIE.POUR LE TOURISTE TOUT VA BIEN !!IL PEUT MEME SE « taper » UN GOSSE SANS INQUIETUDE ,TOUT LE MONDE REGARDE AILLEURS.MAIS....C EST UN PAYS« AMI » PARCE QU AU SERVICE DES OCCIDENTAUX ,COMPLICES ET DONNEURS D ORDRES.QUANT ON A UNE PARTIE DE SA POPULATION QUI EST PRETE A CHAVIRER AU LARGE ,sur des cannots de fortune,PLUTOT QUE RESTER ET SUBIR ..CELA EST D AUTANT PLUS GRAVE. AUTRE ASPECT INQUIETANT C EST LE PAYS LE PLUS POLICE DU MONDE AVEC 5 FOIS PLUS DE POLCIER PAR HABITANT QUE LA FRANCE !!!ET OBLIGATION D AFFICHER LA GUEULE PEU SYMPATIQUE DU DICTATEUR DANS TOUS LES LIEUX PUBLICS OU PRIVES !!!. LES GENS PIEUX NE PEUVENT MEME PAS PRATIQUER L ISLAM DANS LEUR SOI-DISANT PAYS « MUSULMAN »... J EN AI CAUCHEMARDE BEN-ALI L A FAIT !!!MAIS APRES TOUT LES PEUPLES N ONT QUE LES DIRIGEANTS QU ILS MERITENT !.


        • D.Mazenda (---.---.13.247) 10 janvier 2007 13:45

          Vous n’avez qu’ a vous mettre à la place d’un tunisien et on en rediscutera


        • aquad69 (---.---.100.34) 9 janvier 2007 16:07

          A citoyen,

          Il y a bien sûr du vrai dans ce que vous dites, mais... c’est aussi la manière de le dire ; surtout à quelqu’un de directement concerné comme l’auteur, qui a, lui, directement goûté à ce que vous appelez un peu facilement « le sacrifice des libertés individuelles ».

          Allons, comme c’est parti entre nous, tout cela finira par un mariage ! Salutations Thierry


          • Citoyen ordinaire 9 janvier 2007 16:21

            Ok pour la leçon. La prochaine fois j’y mettrai plus de forme.


          • Marsupilami (---.---.160.239) 9 janvier 2007 16:46

            @ Aquad69 & Citoyen ordinaire

            Le pire c’est que vous avez tous les deux raison. Ben Ali est un vrai caïd arabe qui a su, à la suite de Bourguiba, un pays du Maghreb relativement prospère mais sans pitié pour les pauvres et complètement fliqué et corrompu. Ce qui fait évidemment le jeu des islamistes rétrogrades. Tout ça finira mal, de toute façon.


          • fouadraiden fouadraiden 9 janvier 2007 16:35

            salam à l’auteur.

            nous sommes tous dans une impasse.

            sinon,les arabes sont à l’islamisme.le seul avantage que je lui reconnais est la capacité de nuisance qu’il a auprès de ces regimes policiers meme ici ,la generation maghrebine ,nees sur le territoire français, croit à cette nouvelle contestation ideologique.

            si apres saddam ,les autres tyrans de pacotilles devaient se voir pendre,nous remercierions les americains,enfin presque.


            • Marsupilami (---.---.160.239) 9 janvier 2007 16:49

              @ Fouadraiden

              Toujours aussi foudroyantes, tes réflexions. Et surtout ne me réponds pas en m’appellant « mon cher compatriote ». Ça ne passe pas du tout.


            • fouadraiden fouadraiden 10 janvier 2007 21:26

              ne sommes nous pas liés par le pacte patriotique cher frere de coeur ?

              ton compatriote, fouadraiden


            • Marsupilami Marsupilami 10 janvier 2007 21:48

              @ Fouadraiden

              T’as du pot que je ne verse pas dans l’extrême-droite, vu que des puants comme toi existent. Des mecs comme toi sont à gerber.


            • fouadraiden fouadraiden 11 janvier 2007 17:33

              compatriote utlime marsu

              je ne te demande pas pour qui tu votes.quelle importance !

              je te trouve bien triste....


            • CAMBRONNE CAMBRONNE 9 janvier 2007 16:57

              BONJOUR A TOUS

              Ayant vécu en tunisie de 1982 à 1984 dans le cadre de la coopération , en famille et dans la ville de NABEUL je voudrais , sans contester ce que dit l’auteur apporter quelques petites précisions .

              A l’époque Bourguiba était président et M’Sali premier ministre . Il s’est passé un fait marquant en Novembre 1984 : « La révolte du pain » . Le gouvernement ayant décidé de mettre sur le marché le pain à son prix réel , la population dont c’était et c’est encore l’élèment alimentaire principal , s’est révoltée . Les émeutes sont parties du sud pour remonter vers Tunis .

              Ceux qui comme moi ont vu l’armée tunisienne tenir les carrefours de Tunis avec des chars , les fouilles des femmes avec le détecteur de métaux , appris par des amis médecins que les hopitaux étaient remplis de blessés graves et de morts savent que ces évènements furent tragiques .La répression a été dure , trés dure . Les gamins jetaient des pierres sur les blindés qui leur répondaient en tirant à la mitrailleuse lourde . Je l’ai vu en personne .

              Les médias tunisiens et internationaux n’ont quasiment pas parlé de ces évènements et s’ils l’ont fait c’est en les édulcorant .Au bout de quelques jours le vieux est sorti de son palais il a parlé à la Télé en disant qu’on lui avait tout caché , il a viré le ministre et tout est rentré dans l’ordre .

              Tout ça pour dire que Ben Ali ou pas la méthode n’a pas changé en Tunisie vingt ans aprés .Déja à l’époque les émeutiers éraient traités de voyous et d’associaux , les familles n’ont eu le droit de récupérer les corps des leurs que longtemps aprés et avec le conseil de les enterrer dicrètement.

              J’ai découvert à la même époque que les jeunes étudiants étaient trés branchés islam intégriste . Que sont ils devenus maintenant qu’ils sont aux postes de responsabilité . Ont ils changé ou bien se tiennent ils à carreau pour se dévoiler lorsque l’occasion se présentera .

              Ceci étant dit il est indéniable que la Tunisie est un des rares pays arabo musulmans où les droits de la femme sont à ce point développés . La démographie est sérieusement controlée et le niveau de vie augmente .

              Je pense sincèrement que si j’étais maghrébin je préférerais vivre en tunisie que chez les voisins .

              Salut et fraternité .


              • Marsupilami Marsupilami 9 janvier 2007 17:04

                @ Grand maréchal merdique

                Impeccables témoignage & analyse, mon général...


              • CAMBRONNE CAMBRONNE 9 janvier 2007 17:12

                SALUT MARSU VIEIL AMI

                Merci pour ton appréciation .

                Salut et fraternité .


              • (---.---.38.189) 9 janvier 2007 19:49

                Bravo pour ce commentaire interessant et ce morceau d’expérience.

                Parfois mieux vaut un régime autoritaire (mais non dictatorial) ou l’on vit bien à condition de ne pas jouer au trublion, plutôt qu’un régime démocartique ou l’on se meurt.

                En France, nous avons aussi gouté à un régime assez autoritaire pendant les années 50 et 60. Il fut renversé en 68. Vivons nous mieux aujourd’hui ?


              • Citoyen ordinaire 9 janvier 2007 22:01

                Et j’ajoute pour que ce commentaire ne soit pas mal interprété que je ne suis pas « Maighrebin »... smiley


              • fouadraiden fouadraiden 10 janvier 2007 21:32

                cher cambronne,

                merci pour le choix que vous nous proposez entre des dictatures identiques,sans doute encore votre regard de colon paternaliste.

                je conseille à tous nos compatriote entre toutes les miserables sociétés arabes et leur regimes policiers le choix du maroc,pays ou les filles sont presque gratuites....

                sur l’émancipation des femmes tunisienne ,on en rigolerait presque ....


              • seb (---.---.12.18) 9 janvier 2007 17:00

                Ce n’est pas du tout oublié par les médias français (Libé en a fait un dossier cette semaine...) mais quand vous vivez dans un état policier corrompu ... il est normal que le peuple se révolte, non ??? Même si cela est commandits par des « fanatiques » religieux !! La Tunisie est au bord de l’explosion sociale et identitaire : ça c’est sûr.


                • Yvance77 (---.---.234.111) 9 janvier 2007 23:16

                  Article interessant, et vu de l’intérieur par une personne de l’intérieur.

                  Un peu comme Marsupilami je pense que tôt ou tard cela finira mal, et pas uniquement en Tunisie.

                  Il suffit de loucher sur la Lybie et un poil plus loin l’Egypte pour se dire que le terreau, pour de futures terreurs du terrorisme, est fertile.Quitte à choper un strabysme on colle l’Algerie et on a le quarté dans l’ordre.

                  L’autre possibilité c’est d’espèrer un miracle à la mode sud américaine. Combien de ces pays furent encore dans les années 70-80 sous le joug de dictateurs ? Les Somosa, Stroesnner, Pinochet et autres généraux avaient le pouvoir de la mort assez lourd, et ils ont frappé cruellement.

                  A aujourd’hui bon an mal an on peut se dire que la démocratie à vaincu, en Argentine, Bresil, Perou, Chili et j’en passe ... la seule chose que je souhaite pour les pays du maghreb c’est que la sauce sud américaine vienne épicer le couscous, et il n’en sera pas indigeste du tout mais là on est déjà dans de la voyance, et la question c’est que manque t’il aux arabes pour réussir à l’instar du continent sud américain ?

                  A peluche


                  • Cosmic Dancer (---.---.31.39) 10 janvier 2007 00:08

                    @ L’auteur

                    Excusez-moi, mais que s’est-il passé au juste ? Quels sont les faits dont personne ne parle mais que vous ne semblez pas plus préciser ? Sans vouloir du tout remettre en question votre article, loin de là mon intention, je cherche à comprendre. Sauf à vous avoir mal lu, pour l’instant je n’y arrive pas.


                    • D.Mazenda (---.---.154.253) 10 janvier 2007 11:17

                      La tunisie est un pays dirigé d’ une main de fer par un seul homme : Ben Ali. Aucune opposition est tolérée d’une part d’autre part il y a un déphasage radicale entre la volonté d’un etat tunisien cherchant a être systematiquement « laic » et un peuple qui est profondement croyant et cherchant n’ont pas des valeurs occidentales mais son identité arabo-berbere et islamique. Au lieu de crystaliser ces « frustrations » dans un parti politique ou un multipartisme (et dans la presse)le pouvoir s’acharne à écraser la moindre contestation ou opinion et la liste est longue:tel que les jeunes internautes de Zarzis par exemple La performance de l’economie tunisienne ne reste que macroéconomique il faut considerer les graves problemes de chômage dans certaines regions desertiques et les problemes de la jeunesse tunisienne en mal de vivre dans un etat ou on a un Policier pour 10 tunisiens. Le temps est venu pour M. Ben ALi ( bac - x années comme les jeunes l’appel en tunisie)de faire acceder son pays à la vraie démocratie et au multipartisme exactement comme le royaume du Maroc.


                      • jamesdu75 jamesdu75 10 janvier 2007 12:59

                        [Mode surper Cynique / on]

                        Je suis allé une fois en vacances en Tunisie à Djerba et j’ai trouvé les gens gentil agréable et je n’ai pas ressentis de pression. Je me rappel du patron du Club med qui était toujours entrain de sourire. En plus c’est moins chére que la France.

                        [Mode surper Cynique / off]

                        De manière moins comique, oui je suis allé une fois en Tunisie, j’ai des amis la bas. Et j’ai vus pas mal de contraste dans ce pays.

                        Déjà dans les familles ou j’était invités tous était pro Ben Ali. Pourquoi ? tout simplement la sécurité. On leurs répéte (et c’est un peu vraie) que leurs pays se trouve en l’Algérie qui est dans une guerre civile qui ne porte pas son nom et la Lybie qui est une dictature avec a sa tête un psychopat qui engendre des monstres. Donc pourquoi vouloir un autre régime qui laissent les femmes librent, une liberté de culte. L’economie est assez florissante pour peu qu’on n’est pas juste envie de poser un tissus avec des babioles (le commerce de la nourriture est de plus en plus abondant et celui du cinéma - Dvd et Divx- est en plein explosions) Un pays qui ne doit pas être mal vus que des gens payent pour venir le voir.

                        Autre point de vue. Qui ne sera pas le mien encore fois mais d’un homme qui habite Djerba. Il travail dans un magasin de souvenir. Il à tout le temps du beau temps, des gens heureux, un salaire plus honorables que beaucoup d’habitants de l’ile qui n’ont même pas le droit d’aller dans la zone touristique. Le probleme c’est que ce monsieur n’a pas eut le choix, soit moisir dans une prison au fin fond du desert, soit être enfermé dans une ile a vendre des sachets de chips a des gros moustachus au nez rouge. Il était ancien opposant politique. Si vous vous n’êtes pas d’accord avec le regime, vous serz ecrasé comme un cafard. C’est soit l’exil soit tu fermes a geule. Il est plus facile dans un journal d’entendre parler de Zidane que de la politique economique du pays. Le moindre léttré ayant attrait pour la politique ne pourra se soummetre qu’au partis unique, les autres partis existe mais sont constamment assimilés. C’est pas une dicatature, c’est pas un regime communiste, c’est le quart monde au même titre que l’Amerique du SUD.

                        Tout ça pour dire que certes Ben Ali est un petit dictateur locale mais il faut reconnaitre qu’il tient le pays assez sur. C’est n’est pas la faillite du systéme Tunisien mais une faille. Je viens de parler de ces indcidents a mes amis habitant la bas, certes ils n’ont pas entendus parler clairement de ces incidents, mais ca les à moins affolés que de voir les emeutes en banlieue pendant l’hiver 2005.

                        Ensuite d’un point de vue economique, comment mettre une usine en place dans des zones desertique ? Comment contrôler un pays quand des zones sont tellement reculés qu’une milice ou organisation « terroriste » peut a tout moment traversé la frontiére de la Lybie ou l’Algérie sans n’avoir aucun pouvoir ?

                        Il faut faire la part des choses.


                        • D.Mazenda (---.---.13.247) 10 janvier 2007 13:41

                          Pour le remede des maux Tunisiens : Passer de la dictature ( ou in ferme sa gu....) à la démocratie ( ou cause toujours) Et ceci est en mode super cynique


                        • ZEN zen 10 janvier 2007 13:30

                          @jamesdu75 (IP:xxx.x4.6.5)

                          Oui, sous Franco, on ne ressentait pas la dictature en vacances sur les côtes espagnoles...(mode ironique..)

                          Le représentant des Droits de L’homme en Tunisie a quelques soucis


                          • CAMBRONNE CAMBRONNE 10 janvier 2007 15:33

                            ZEN

                            Si vous m’avez lu avec un peu d’attention vous avez pu vous souvenir que sous Bourguiba les choses n’allaient pas mieux mais qu’il n’était pas politiquement correct de le dire .

                            Salut et fraternité .


                          • Cosmic Dancer (---.---.174.210) 10 janvier 2007 14:02

                            Je maintiens ma question à l’auteur, mais pour ce qui concerne l’adhésion des Tunisiens au régime de Ben Ali, j’émets de grandes réserves : je connais ce pays. Et lorsque ses habitants commencent à vous parler vraiment, ce n’est pas par conviction qu’ils se disent en accord avec le régime, mais par peur. Du moins ai-je cru le comprendre bien souvent.


                            • Citoyen ordinaire 10 janvier 2007 20:49

                              La crainte n’est elle pas le commencement de la sagesse ?


                            • Cosmic Dancer (---.---.174.195) 13 janvier 2007 00:04

                              @ Citoyen ordinaire : la crainte est l’arme des dictatures.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès