Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Tunisie postrévolutionnaire. Le choc des cultures

Tunisie postrévolutionnaire. Le choc des cultures

À l’heure où se joue l’avenir démocratique du monde arabe, les aspirations tunisiennes et arabes de façon générale, sont de deux tendances : un penchant progressiste moderne, et un autre nourri d’une obsessionnelle régression avec le rêve d’un monde soumis à la religion. Laquelle va finalement triompher ? La position des Islamistes au pouvoir les met dans une situation fragile qui démontre d’ores et déjà leur incapacité à diriger des peuples épris de libertés et de démocratie, aspirant à recouvrir les Devoirs Fondamentaux de l'Homme.

Nous assistons à un projet de transformation de la société tunisienne, étonnés, ahuris, scandalisés et choqués par ce qui se passe depuis l’arrivée des Islamistes sur la scène politique.

 Pays moderne, considéré comme la Grèce de l’Afrique du nord, la Tunisie a, et demeure encore le fleuron des acquis fondamentaux quant aux droits de la femme, à l'éducation et à l’ouverture au monde. Aux confluents de l’Europe, de la méditerranée, de l’Orient et de l’Afrique, la Tunisie s’affiche, fidèle à son histoire, une mosaïque des civilisations, un monde où toutes les cultures s’y sont intégrées sans réticences aucunes, parce qu’elles y ont trouvé la chaleur du climat et des peuples qui l’ont habité. C’est mon pays.

 Les Islamistes, toutes tendances confondues, sont des individus dogmatiques, leurs préoccupations majeures : changer les mentalités, opprimer et inférioriser les femmes, instituer la charia, créer une société selon les préceptes coraniques, participer à instaurer un VIème califat, projet d’envergure des régimes islamistes qui se mettent en place en Egypte, en Lybie, au Maroc, au Yémen et sans doute bientôt en Syrie et en Algérie. C’est la course vers l’obscurantisme à qui mieux mieux.

 Que voit-on au jour le jour ?

 Les quartiers des villes tunisiennes sont investis de barbus pour la majorité incapables d’une réflexion sérieuse sur la réalité, passionnés par la vie et l’itinéraire d’un prophète dont ils sacralisent l’apport et la pensée, aveuglés par leurs instincts primaires où la femme semble prendre une place de choix, vivant dans un univers où le passé islamique est à la fois leurs présent et futur. Tout se confond en un seul et unique versant. Aucune vision dialectique ou raisonnée de l’histoire, l’unique et perpétuelle histoire qu’ils connaissent est celle de l’Islam. Leur monde s’arrête et commence là, au VIème siècle de J-C, il va jusqu’à la déchéance des Arabes après la chute du Vème califat… leur monde est sans perspectives, immobilisé dans les rêveries d’un retour aux sources d’un Islam fort, belliqueux, illuminé et hégémonique. C’est un rêve de barbarie dont ils font l’exercice au quotidien contre les hommes et les femmes, contre la jeunesse qui aspire à un futur de modernisme, de laïcité, de démocratie, une voie vers un humanisme authentique où les dogmes religieux n’ayant plus de crédibilité, sont relégués à la sphère personnelle, dans les mosquées, loin de la vie citoyenne et même en rupture avec elle. beaucoup d'entre eux sont revenus de l'exil où relâchés des prisons lors de la chute du régime de Ben Ali. 

 Les Islamistes pratiquent une politique complexe de répressions, régressions et obscurantismes. Ils profitent de la démocratie pour s’installer, mais contestent ses pratiques et valorisations, ses substance et réalisations. Bref, leur politique refuse d’admettre ceux qui sont différents, qui ne sont pas Islamistes, qui ne sont pas ou ne se reconnaissent plus dans l’Islam et ceux qui veulent que religion et politique soient séparés. C’est l’image des Rhinocéros courant sur la scène d’Ionesco, où se trame la critique de l’extrémisme fasciste, qui me revient à chaque fois que je réfléchis sur la politique des religieux. Pourquoi, me diriez-vous ? Je réponds d'abord par une phrase : je les ai vus se transformer.

 Je réponds ensuite plus longuement : la mutation culturelle est une idée inconnue chez les Islamistes. Ils ont une vision égocentrique de la culture et de la civilisation arabes. Tout en reconnaissant les autres religions du Livre, ils sont convaincus que l’Islam en est l’apogée, et même une version parfaite du monothéisme. Lorsqu’on lit la Bible, notamment l’Ancien Testament, après avoir bien lu et bien connu le Coran, on se rend compte de l’intertextualité qui relie les deux Livres. La réponse est facile : l’Arabie du VIème siècle comptait beaucoup de tribus chrétiennes et des communautés hébraïques où même certains camarades de Mahomet ont appris à lire et à écrire l’hébreux et l’araméen, langues dominantes à l’époque, l’arabe n’ayant encore aucun système codé et formant des dialectes divers. Ce sont les poètes préislamiques, à travers une tradition orale longue de plusieurs siècles, qui ont déclenché et développé la promotion de la langue arabe. Et il est assez visible, lorsqu’on a découvert toute cette tradition, que même si le Coran est la première prose poétique arabe, il s’inspire largement de la poésie préislamique qui l’a nourri tout autant que les textes religieux hébraïques et chrétiens. Il ne s’agit là d’aucune infériorisation du texte coranique, au contraire, cette brève démonstration vise à le remettre dans son contexte originel et à en montrer les richesses à la fois culturelles, littéraires et historiques. Quant à la question de savoir pourquoi le Coran est en versets et pas en vers, cela est facile je pense, il s’inspire dans sa forme prosaïque de l’Ancien Testament qui est lui aussi en versets. Le Coran ne devait pas se confondre avec la poésie, même les aèdes Quraychites qui ont classé Mahomet parmi les poètes furent massacrés à une époque, pourtant elle y est présente avec force.

On voit donc, contrairement à la vision immuable de l’histoire que proposent les Islamistes, toutes tendances confondues, que les religions ne sont pas le produit d’un esprit statique, mais en mouvement, en changement perpétuel. L’Histoire ne peut pas être ignorée dans le but de servir les ambitions politiques de religieux chevronnés dont le regard, au lieu de se poser sur les hommes qui la font, est constamment dirigé vers le ciel, à la recherche de quelque miracle qui nous tomberait sur la tête pour améliorer nos vies.

Pire encore, nos vies, si elles ne s’améliorent pas, ou peu, ou même jamais, elles ne comptent pas, c’est la vie après la mort qui est meilleure… La vie sur terre est un passage qui même dans la misère, ne doit pas être méconnue, remise en question, nourrie de nos révoltes et nos mécontentements. Elle doit se suffire à elle-même et on doit s’y résigner. Dans une sorte de cercle vicieux, les Islamiques veulent emprisonner les sociétés arabes qui se réveillent enfin, parce qu’elles répugnent et refusent la dictature, toutes les dictatures désuètes, la résignation, toutes les résignations aveugles, le dogme, tous les dogmes précuits.

 La transcendance absolue apparue avec la sémiticité, une des matières fondamentales à côté de la sacralité et de la médiévalité du monothéisme, mettant l’homme en position de faiblesse et de crainte, de fascination et d'obéissance absolue à un Dieu justicier et centre-souverain du monde, ne peut plus fonctionner aujourd’hui en politique et même dans la pensée humaine de façon générale. La souveraineté en politique relève de la monarchie absolue, or les Islamistes viennent s’installer au pouvoir dans des systèmes républicains qu'ils souhaitent transformer en tyrannies nouvelles. Ces républiques veulent acquérir leurs droits les plus fondamentaux et fonder un système juste et cohérent avec les réalités du monde actuel.

C’est là que l’on voit clairement la stratégie politique islamiste, fondée non sur une pragmatique du monde, mais sur la transcendance : l’homme et le monde se trouvent dans une réalité qui ne se définit que comme étant le signe de la réalité divine indivisible et souveraine. Le projet islamiste est donc hégémonique et il ne peut pas en être autrement. Pour ceux qui continuent à prôner un Islam modéré, je dirai qu’aucune religion n’est modérée, car la religion est Passion et la modération ne vient que de la Raison.

À ceux qui veulent tourner définitivement cette page islamiste, je dirai qu’il est fondamental de reléguer les religions à l’espace personnel en les séparant de la vie citoyenne et de la politique.

Il est temps de fonder une éthique nouvelle où l’Homme aura enfin sa place dans l’Univers. 


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • volt volt 16 mars 2012 13:30

    Votre réflexion me fait penser aux Hymnes des Manuscrits de la mer Morte où l’on voit « celle qui est enceinte du Messie » assise juste en face de « celle qui est enceinte du Serpent »...

    Pour faire bref, et clairement :
    Lorsqu’un enfant naît, il y a toujours le placenta qui vient avec ; on peut le laisser se dessécher comme un déchet, et on peut aussi en faire des trucs pour les produits cosmétiques (c’est très précis attention).

    Les soi-disant islamistes qui ont occupé le devant de la scène en Tunisie ou en Égypte et ailleurs ne sont pas l’Enfant, loin de là... Ils sont le placenta. Et leur précipitation sur les hautes sphères du pouvoir est leur suicide même.
    Vu de loin, on a l’impression que la Société leur donne ou leur laisse une chance, histoire de bien vérifier : soit c’est jouable et on continue ; soit c’est le bide du siècle, et ils finiront dans le cosmétique spectaculaire - le dossier sera définitivement clos.

    Patience...
    Ils sont tous nés d’une femme, avec leur placenta sous le bras.
    Et maintenant, la petite question essentielle qui tue :
    Ben Ali aurait-il eu la moindre chance de durer s’il n’avait, auprès des femmes tunisiennes, acheté au prix fort prolongation de son visa ?
    Pas une minute !... soyez-en sûr.


    • popov 17 mars 2012 14:28
      @100% troll

      « c’est faux, le Coran nous met en garde contre les passions justement...et bien au contraire nous pousse à la raison et la réflexion. »

      Avec un peu de raison et de réflexion, vous vous rendriez compte qu’allah a été fabriqué par un imposteur qui continue à vous conduire par le bout du nez.

    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 16 mars 2012 13:41

      Les Tunisiens vont faire la douloureuse expérience que la démocratie ne peut survivre sans le respect et la primauté absolue des droits de l’homme.

      En espérant que cette expérience ne les brise pas à tout jamais.


      • Abou Antoun Abou Antoun 16 mars 2012 14:32

        Ayant vécu et travaillé en Tunisie il y a quelques décennies, je suis effaré de ce qui se passe là-bas. La Tunisie, restant un pays très largement et sincèrement musulman, avait, me semble-t-il intégré la laïcité en l’ayant faite sienne. La société tunisienne que j’ai connue ne manifestait aucune forme d’intolérance, elle revendiquait une part de culture française qui n’entrait nullement en conflit avec sa culture arabe traditionnelle.
        Comment ce peuple peut-il accepter une telle régression ?
        Comment la communauté tunisienne vivant en France peut-elle cautionner tout cela ?
        Je n’ai aucune explication à fournir c’est tout simplement ahurissant.


        • Hdhaouadi 16 mars 2012 14:49

          Ce qui se passe est indescriptible, suivez ce lien pour avoir des nouvelles de ce qui se passe au Bardo cet après-midi 



        • volt volt 16 mars 2012 15:59

          non très chère,
          il ne manque qu’un tout petit détail, et c’est normal (au vu de l’historique) :

          la Politique...

          Lacan avait coutume de dire :
          « Avant comme après les révolutions, c’est toujours le bordel... »
          (sous-entendant : donc très organisé)

          Alors... la politique ?... en faire ?
          Il suffit déjà de se poser les bonnes questions et le tour est presque joué ;
          ainsi, contrairement à ce que vous dites justement,
          ce qui se passe serait parfaitement descriptible :

          - pourquoi ils se rassemblent,
          - à la demande de qui,
          - qui a payé les bus,
          - à qui il s’adressent,
          - sur quelles télés sont-ils retransmis,
          - quel pourcentage de femmes voire d’enfants,
          - que disent-ils au juste pour justifier leurs demandes,
          - pourquoi ce timing,
          - où et comment ont-ils disposé les caméras,
          - sur quels critères ont-ils choisi leurs tribuns,
          - qu’en pense au juste la rue, les médias, les blogs...
          - quels sont leurs points faibles évidents,
          - sur quoi se basent leurs points forts,
          - comment faut-il s’organiser pour y répondre,
          - sur quels terrains d’abord porter réponses,
          - qu’en est-il des facteurs internationaux,
          - etc., etc., etc.

          il est encore des milliers de questions quand on veut « faire »,
          et surtout sortir de l’attitude spectatrice.

          bon courage et bonne chance sur ce chemin où le « choc » ne sert à rien -
          quand le ring se joue « à l’usure ».


        • volt volt 16 mars 2012 16:00

          (petit à petit, vous en viendrez peut-être à comprendre qu’il ne se passe peut-être « rien » au bardo cet aprèm smiley )


        • Hdhaouadi 16 mars 2012 16:12

          Voilà ce qui se passe au Bardo cet aprèm : une bande de salafistes disent non à la démocratie 

          Pour eux elle ne peut pas être compatible avec l’Islam et quelque part ils ont raison. Religion et démocratie ça ne marche pas ensemble

          • volt volt 16 mars 2012 16:30

            oui c’est clairement écrit sur la pancarte, mais comme je n’ai pas tous les éléments, je trouve étonnant votre empressement à leur donner raison...


          • volt volt 16 mars 2012 16:32

            je suis un peu fou à mes heures, mais à mon sens (au niveau sémio) le mec avec la main sur la bouche juste devant en dit long... smiley


            • popov 17 mars 2012 15:16
              @Vani Shert

              « Demandez donc aux berbères ce qu’ils pensent des arabes. »

              Ils pensent qu’ils ont été coraniqués et arabaisés.


              Un site intéressant en ce que les intervenants s’expriment librement sur l’islam, dans un sens ou dans l’autre, sans craindre de se faire traiter de racistes, mais au risque de pires représailles.

            • Yohan Yohan 16 mars 2012 18:23

              Excellent article, clair, limpide débarassé des enthousiasmes béats qui proviennent de ceux qui n’ont pas à subir ce genre de régime chez eux. Perso, je plains tous ceux qui, en tunisie, espéraient se débarasser d’un dictateur corrompu pour l’échanger contre une démocratie moderne. Malheureusement, les islamistes attendaient tapis dans l’ombre pour prendre le pouvoir.
              J’espère que le peuple tunisien saura échapper à l’emprise des barbus, pour qui la vie sur terre ne vaut pas un clou.


              • Yohan, faites confiance au peuple tunisien.Foi de françazis, tunisien de coeur vivant dans son pays natal, l’ancienne Ifrica et croyez-moi si vous aviez l’intention d’y passer quelques vacances n’hésitez pas. Vous serez conquis et rassuré.


              • Yohan Yohan 16 mars 2012 18:26

                PS : le fait que votre article soit moinssé prouve que les salafistes déjà sont bien actifs sur ce site.


                • Reflexions 23 mars 2012 00:18

                   

                  Les salafistes ne sont que les portes flingues de la C I A


                • A tous et surtout à l’(auteur,
                  Cessez de vous attarder sur quelques faits précis se passant dans une université de la banlieue de Tunis. Votre obstination fait croire à tous ceux qui sont en dehors du pays que celui-ci nage dans l’islamisme à la salafiste.
                  J’habite depuis plus de quinze ans en Tunisie mon pays natal, dans une région du Cap Bon, au coeur d’une ville dite moyenne et les barbus que j’ai pu rencontrer se comptent depuis la révolution sur les doigts d’une seule main. tout comme dans le reste du pays.
                  Laissez svp à la révolution le temps de s’installer définitivement dans la démocratie après quelques soubresauts, come toutes les révolutions. Et surtout ne comparez pas la Tunisie aux autres nations arabo-musulmanes. Ce pays a un peuple unique et mature.
                  N’oubliez pas non plus que la future Constitution est encore en élaboration et que l’Assemblée, le Gouvernement et le Président actuels ne sont là que pour un temps. 
                  Enfin au niveau de la religion, qui dira enfin avec force que le Coran tel qu’il est étudié n’est pas l’oeuvre de Mahomet. Expurgé de nombreux textes de ce dernier, il a été mis en sa forme actuelle, quarante ans après la mort du prophète par un calife qui avait envoyé dans la région une armée de chercheurs des propos de Mahomet rapportés par ses disciples.
                   Tout comme la catholicisme a été crée à partir des Evangiles longtemps après la mort de Jésus. Et qu’il s’avère que celui-ci n’avait en rien crée une nouvelle religion.


                  • popov 18 mars 2012 12:16
                    @Henri Diacono alias Henri François

                    « Enfin au niveau de la religion, qui dira enfin avec force que le Coran tel qu’il est étudié n’est pas l’oeuvre de Mahomet. Expurgé de nombreux textes de ce dernier, il a été mis en sa forme actuelle, quarante ans après la mort du prophète par un calife qui avait envoyé dans la région une armée de chercheurs des propos de Mahomet rapportés par ses disciples. »

                    Omar a en effet eu l’occasion de trier parmi les textes proposés, et même de les modifier. On ne pourra jamais prouver qu’un verset est authentique ou pas.

                    On peut cependant juger le « prophète » par ses actions :

                    618 : massacre des ennemis à la bataille de Bu’ath
                    622 : Mahomet reçoit le verset :« tuez les infidèles où vous les trouverez,faites les prisonniers... »
                    623 : combat de Nakhla ; premières morts violentes ; quatre bédouins tués par huit musulmans
                    623 : mahomet aurait construit une mosquée à Médine ou coupant des arbres et en exhumant les sépultures d’infidèles
                    623 : meutre d’Amrou ben Al Hadhrami chef de caravane, contre l’avis de Mahomet : premier tué notable par les musulmans
                    623 : avis de Mahomet : « ce sont des infidèles, envers lesquels il n’y a pas lieu d’observer une intediction sacrée »
                    624 : bataille de Badr ; première victoire sur les infidèles
                    624 : razzia sur la Mecque, pillage et prise de captifs
                    624 : après la victoire de Badr, début de l’élimination des juifs
                    624 : décapitation du poète Kab been Al Ashraf à Médine, opposant à Mahomet
                    624 : bataille de Badr : mahomet à oqba : « je fais à Dieu le voeux que si je te saisis en dehors de la Mecque, je te ferai couper la tête ».
                    624 : bataille de Badr ; Abou Bakr à Mahomet : « l’infidélité sera exterminée dans le monde ».
                    624 : bataille de Badr ;défaite des infidèles : « les musulmans les tuèrent à coup de sabres et firent des prisonniers »
                    624 : bataille de Badr ; Mahomet à ses hommes : « quiconque d’entre vous rencontrera Djahl, tranchez lui la tête et apportez la moi ».
                    624 : révélation de Mahomet : « il n’a pas été donné à un prophète d’avoir des prisonniers , sans faire de grands massacres sur la terre.
                    624 : décapitation de Kab ben Asraf, poête critique
                    624 : décapitation de deux poêtes anonymes après la bataille de Badr
                    624 : après la bataille de Badr, Mahomet à oqba : »ta place et celle des tes enfants est en enfer. s’ils ne deviennent pas croyants, je les ferai tuer...« 
                    624 : décapitation du poèteAbu Afak en Arabie pour avoir critiqué l’islam
                    624 : exécution d’Asma Bint Marwan femme ayant critiqué Mahomet
                    625 : expulsion du clan juif des Al Nadir
                    625 : destruction de l’idole Oubal
                    626 : massacre des juifs Beni Khazradj et partage des familles et du butin
                    626 : expédition contre les juifs beni Qoraizha,insultés par mahomet : »O vous, singes et cochons...« 
                    626 : massacre des 700 juifs Beni Qoraïzha,liés pendant trois jours, puis égorgés au dessus d’un fossé,avec les jeunes garçons
                    626 : meurtre du juif Kab chef des Beni nadhir poête satiriste, et de sa femme qui s’était moqué de Mahomet
                    626 : expédition contre les juifs de Kaihbar
                    626 : meurtre sur ordre de Mahomet du juif Sallam abou rafi
                    626 : tentative de meurtre d’Abou Sofyan ordonné par Mahomet
                    626 : Mahomet fait couper les palmiers de l’oasis des juifs Beni Nadhir
                    626 : Mahomet prend parmi les Beni Qoraizha une jeune fille très belle comme par du butin
                    627 : élimination du clan juif des Qurayza à Médine
                    627 : massacre des juifs de Médine ; partage des familles et des biens
                    627 : début de la politique d’agression systématique des autres tribus
                    627 : agression de la tribu des Bani Moustalik
                    628 : attaque par Mahomet de l’oasis de Khaybar
                    628 : caravane d’infidèles pillée par Mahomet
                    628 : Mahomet aux juifs beni Qainoqa : »si vous n’embrassez par l’islam, je vous déclare la guerre
                    628 : rapt des femmes et enfants de la tribu des Moshjarik
                    628 : attaque des juifs de Khaïbar, et torture des prisonniers
                    628 : prise de l’oasis juive de Fadak comme bien personnel de Mahomet
                    628 : soumission des juifs de Wadil Qora
                    629 : destruction des idoles d’Allat, Manat et Al Uzza en Arabie
                    630 : prise de la Mecque ; 30 exécutions
                    630 : première agression contre la Perse à Tabuk
                    630 : bataille de Honaïn contre les Bédouins païens
                    630 : soumission des juifs et chrétiens de Makna, Eilat, Jarba
                    630 : décapitation à la Mecque de Abdallah ibn Abou Sahr apostat
                    630 : décapitation à la Mecque de Abdallah ibn Khatal poête satiriste
                    630 : décapitation à la Mecque de Howairith ibn Noqaïd
                    630 : condamnation à mort à la Mecque de Ikrima, en fuite
                    630 : condamnation à la Mecque de Cafwan ibn Ommayya, en fuite
                    630 : condamnation à mort la Mecque de Hind femme d’Abou Sofyan, en fuite
                    630 : exécution à la Mecque de Sara, esclave affranchie
                    630 : exécution à la Mecque de Qariba, chanteuse
                    630 : exécution à la Mecque de Fartana, chanteuse qui s’était moquée de Mahomet
                    630 : destruction de l’idole d’Hubal située dans la Kaaba
                    630 : Mahomet à son ennemi Cafwan : « tu n’as qu’à chosir entre le sabre et l’islam »
                    630 : massacre de la tribu des beni Djadsimaa
                    630 : arrachage des vignes en Arabie
                    630 : destruction de 360 idoles à la Mecque
                    630 : prise de Taif par les musulmans
                    630 : bataille de Houynan contre les tribus hawazites
                    630 : destruction de l’idole d’Al Uzza dans le temple de batn nakhla
                    630 : destruction du sanctuaire de Manah par Ali sur les ordres de Mahomet
                    630 : destruction du sanctuaire d’AlFals, idole des Tayyi, par Ali sur les ordres de Mahomet
                    630 : destruction de l’idole d’Allat par Ibn Suba sur les ordres de Mahomet
                    630 : destruction de l’idole Al Uzza dans la vallée de Nahla
                    630 : meurtre de Dubayya prêtre d’Al Uzza
                    630 : destruction du démon femelle Al Uzza par Halid « femme noire dévêtue »
                    630 : destruction de l’idole d’Isaf
                    630 : destruction de l’idole de Naila
                    630 : destruction de l’idole de Ruda par Al Mustawgir
                    630 : destruction de l’idole Du Al Halasa, du temple ; 200 morts dans l’attaque
                    630 : incendie de l’idole Dul Kafayn, dieu des Daws
                    630 : destruction de l’idole Dus Sara des Banu Al Harit
                    630 : destruction de l’idole Al Uqaysir
                    630 : destruction de l’idole A’im des Azd as Sarah
                    630 : destruction de l’idole Su’ayr des Anaza
                    630 : destruction de l’idole Umyanis des hawlan
                    630 : destruction de l’idole Wadd dieu des Qura par Ibn Al Walid
                    630 : destruction de l’idole Suwa à Ruhat
                    630 : destruction de l’idole Yagut au Yémen, dieu des Madhig
                    630 : destruction de l’idole Yauq dieu des Hamdan
                    630 : destruction de l’idole nasr dieu des Himyarites sur ordre de Mahomet
                    630 : destruction de l’idole Ad Daggal
                    630 : destruction de l’idole Al fals des Tayyi et sacrilèges
                    630 : destruction de l’idole
                    631 : attaque de la ville byzantine de Tabouk
                    631 : soumission de Tabouk ; tribut pour les chrétiens
                    631 : attaque contre le chrétien Adi et rapt de sa soeur
                    631 : destruction par Mahomet de l’idole des Beni Tay
                    631 : interdiction du pélerinage de la Mecque pour les infidèles
                    631 : pour les Mecquois : « ceux qui restent : qu’ils deviennent musulmans,sinon, que le sabre ou la guerre décident »
                    631 : apostasie de la tribu des Abdul Qaïs, chrétiens à l’origine ; soumission ou élimination
                    631 : soumission des chrétiens de Nadjran
                    632 : hérésie d’Al Asuad au Yémen
                    632 : traité de soumission de la tribu chrétienne des Taghlibites
                    632 : traité de soumission de la tribu chrétienne du Nadjran
                    632 : soumission d’Al Aswad chef yéménite apostat
                    632 : à sa mort, le pacifique Mahomet possède 7 sabres, 3 lances, 3 cuirasses, un bouclier

                  • Reflexions 16 mars 2012 21:44

                     LA MANIPULATION DE LA FRACTURE NORD/SUD AU XXI EME SIECLE( notamment avec les attentats du 11 Septembre qui restent douteux quant aux auteurs )

                    Les Etats Unis sèment les fractures communautaristes ( ici l’islamisme radical, là, le gangstérisme maffieux, plus loin la division des Européens...) ; ensuite ils viennent « libérer »les Pays......
                    Dans le cas de l’Islamisme Radical, comment s’organise la manipulation américaine ? :
                    En semant l’intégrisme musulman partout dans le monde, entre autres actions ..........
                    Le choix par les E-U de la manipulation de l’Islam est ancienne et remonte au XIX en, avant la 1er guerre mondiale.... En effet, les américains ( il faudrait dire Etats-uniens), comme leurs parents anglo-saxons, sont des férus de prospectives, et celles-ci, dès la fin du siècle dernier, avaient dû leur fournir les scénarios des développement géopolitiques futurs, notamment en Europe et en Orient ..... Si la modernisation des deux rives de la méditerranée s’était poursuivie de façon naturelle, les rives Sud de l’Europe et les rives Nord de l’Afrique auraient connues un développement économiques beaucoup plus important. Ce développement intense aurait construit un bloc économique Euro Oriental puissant, avec d’une part, le bloc France Allemagne Italie Espagne Russie( et Angleterre ) et le Bloc Maroc- Algérie- Tunisie- Libye- Egypte- Palestine- Syrie Turquie. Etant entendu que ce bloc oriental était, avant la 1ere guerre mondiale, regroupé sous l’influence Ottomane.......
                    Si cette agglomération économique s’était poursuivie, les Etats Unis aurait été marginalisé sur la scène économique mondiale au second rang ; la première zone économique mondiale serait aujourd’hui Euro Orientale avec la méditerranée comme centre ......
                    Cela, les Etats Unis ont tout fait pour l’empêcher.
                    Après la 2eme guerre mondiale, alors que l’Europe en avait pour 50 ans pour se remettre de l’aventure nazie ( dont en se demande bien qui a pu leur souffler ce délire ? ? ? ..), toute une stratégie a été développée pour construire une fracture en pleine méditerranée. D’abord une couveuse maffieuse a été créée aux Etats Unis (notamment New York ) dans le but d’exporter de la maffia et de l’installer en Sicile pour couper ainsi la 1ere voie de communication économique possible entre l’Europe et le Maghreb ; il faut reconnaître que l’objectif a été atteint au-delà des espérances américaines : l’Europe s’arrête à Naples ! Au-dessous, c’est le Mezzogiorno sous développé.....la Sicile, pont naturel entre l’Europe et l’Orient reste en panne ! ! !
                    Et puis, un Mezzogiorno sous-développé, c’est plus pratique pour installer une base atomique..
                    Les Anglo-saxons ont toujours eu un comportement prospectif ; on ne peut pas leur faire le reproche de ne pas avoir une politique étrangère constante : c’est pour cela que le petit rocher de Gibraltar est Anglais.....
                    Et oui....ils ne s’en cachent pas : ils veulent dominer la Méditerranée..... oui, mais tous seuls ; par-dessus les Espagnols ; par-dessus les Français, par-dessus les Italiens ......
                    Leur prétention n’a pas d’égal
                    Au passage, il faut savoir que les Etats Unis sont des spécialistes de couveuses en« isme » ; partout ou il y a un activisme en « isme », il faut rechercher si la couveuse ne se trouve pas aux Etats Unis .....
                    Mais revenons à notre sujet :
                    Puis, il y a eu la fracture franco-algérienne (notamment sur des critères « ethniques ») qui a fini de couper les espoirs de développement communs entre l’Europe et le Maghreb ; il faut aussi se demander quels ont été les intérêts américains dans l’affaire franco-algérienne.
                    Cela pour faire bref ; mais si nous creusons cette thèse, nous voyons qu’elle éclaircie de nombreuses zones d’ombre d’une politique qui semble chaotique sans ce décodage de la manipulation américaine...
                    Cependant, cette fracture limitée au Maghreb, ne tiendrait pas longtemps si elle ne trouvait pas une assise idéologique puissante qui permettrait de la maintenir et de l’amplifier ....
                    C’est là qu’intervient la manipulation de l’Islam ..... ( qui reste une religion respectable autant que le Christianisme, le Judaïsme ou autres religions )
                    Tout comme l’Inquisition ne représentait pas le Christianisme, l’Intégrisme Musulman ne représente pas l’Islam....
                    Avec l’Inquisition nous avons assisté à l’instrumentalisation du Christianisme, avec l’Intégrisme Musulman, nous assistons à l’instrumentalisation de l’Islam......
                    Pour empêcher au XIX eme siècle l’Europe Économique de supplanter les États-Unis, il fallait empêcher l’ Europe qui commençait son industrialisation d’accéder a l’énorme marché potentiel que représentait l’Orient.
                    La méthode utilisée a été de re-fondamentaliser ( d’instrumentaliser ) l’Islam et l’empêcher de se séculariser. Cette ainsi que depuis le début du siècle, il y a une alliance tacite entre les États-Unis et les fondamentalistes Musulmans. Ce retour a un Islam archaïque (obscurantiste et médiéval ) fait en sorte que les rives de l’Europe et les rives de l’Orient s’éloignent un peu plus tous les jours depuis la fin de la 2eme guerre mondiale .
                    Il faut savoir que toutes les écoles coraniques du monde sont en majeur partie financées par l’Arabie Saoudite, et l’Arabie Saoudite est l’alliée des États-Unis : chercher l’erreur ! ! ! La Mecque est une machine a re-fondamentaliser sous l’oeil bienveillant des USA.
                    En y regardant de plus près, on pourrait se demander si les États-Unis n’ont pas fait à la fin du XIX em siècle un marché avec les fondamentalistes : Aux Etats-Unis la domination économique de l’Occident ( hormis la Chine ), aux fondamentalistes, la domination sur toute la sphères Musulmane ( avec , pourquoi pas, un Ben Laden comme « Calife à la place du Calife » ; c’est un délire très « Buschien ».........) . Ben Laden et Al Qauïda ne servent d’ailleurs que les intérêts Étasuniens dans le monde..... Al Quaïda est d’ailleurs le cache-sexe du viol conceptuel organisé par les États-Unis sur la planète depuis le 11/09 ......
                    Résultat :
                    un Orient qui rétrograde et qui ne peut plus être un marché porteur pour les économies Européennes ; un affaiblissement de l’Europe qui reste sous domination américaine ( y compris la Russie )
                    Un Orient qui rétrograde et qui reste lui aussi sous une domination américaine relayée par des roitelets locaux ( type Ben Ali et autre Moubarak ) avec lesquels ils monnayent pétrole et autres richesses.......
                    De façon subsidiaire, je pense, contrairement aux idées générales, que les Etats Unis ne sont pas allé voler seulement le pétrole en Irak, mais ils sont allés y voler leur Laïcité. En effet, cette stratégie d’obscurantisme développée par les Etats Unis, pouvait être mise en danger par l’exemple Irakien, pays arabe qui, petit a petit, était en train de s’ouvrir à la modernité en sécularisant l’Islam .....Saddam Hussein ne devait pas vivre cent ans, et si les Etats Unis n’étaient pas intervenu, on aurait eu une relève jeune et laïque plus porteuse encore d’espoirs de progrès et de relations fructueuses avec l’Europe .... Comme nous avons eu une relève à Franco en Espagne ...sans avoir eu besoin d’intervenir...Les peuples se suffisent à eux-mêmes, souvent. ( La Tunisie vient de nous en donner un exemple lumineux ! ! ! )
                    Au lieu de cela, les Etats unis, en intervenant, essaient de favoriser la mise en place de régimes religieux intégristes qui freineraient les relations Euro Orientales.
                    Pourquoi n’ont-ils pas déloger Saddam Hussein lors de la 1 ère guerre du Golfe ?
                    Parce que, à ce moment-là, une relève Laïque était possible puisque les classes moyennes et aisées pouvaient fournir les hommes
                    Dix années de blocus avaient pour but de vider le pays de ses classes moyennes et dessécher le terreau Laïque afin de laisser la voie ouverte aux intégrismes.
                    Il faut reconnaître que les Etats Uniens ( les dirigeants ) ont de la suite dans les idées...
                    Un pays arabe musulman républicain et laïque : voilà un exemple qui pouvait être dangereux pour les Etats-Unis. La Syrie est dans la ligne de mire des Etats Unis pour la même raison ..........

                    Les Etats Unis ne supportent pas ce qui pourrait créer une contagion laïque en terre islamique et permettre la jonction économique Euro Orientale........

                    Les capacités technologiques de l’Europe couplées avec les richesses minérales de l’Orient feraient du bloc Euro Oriental le plus grand espace économique pour les mille ans à venir !!!

                    Cette perspective les inquiètent plus que le décollage Chinois ! ! !
                    Les Etats unis ne supportent pas que les pays musulmans se modernisent car ils deviendraient alors le marché naturel de l’Europe.
                    Il y a deux façons de moderniser les pays musulmans :
                    1/ par l’installation de Républiques démocratiques laïques. On peut appeler cela la « modernisation » de l’islam. C’est ce qui se passait en Irak. On a vu ce qu’en pensent les Etats unis : ils n’en veulent pas ........
                    2/ il y a l’Iran qui propose une autre voie : C’est « l’islamisation » de la modernité. Cela aussi ne plait pas du tout aux Etats Unis. Un Iran ou les femmes au tchador siègent comme députés au Parlement, en plus grand nombre que dans certains Parlements Occidentaux, voilà qui fait désordre. Cette modernisation aussi fait peur aux Etats Unis ; cela risque de réussir et d’être contagieux ...et nous avons là, la raison du montage en épingle de l’affaire Iranienne ! ! ! ; L’histoire de la bombe atomique Iranienne c’est le nuage de fumée qui cache la véritable motivation.
                    Les Etats unis ont une peur panique de voir la « modernité » éclore ou s’épanouir en Orient....et être le ferment du rapprochement économique Euro Oriental.. Pour eux , l’éclosion de cet espace économique Euro Oriental central ( au niveau mondial ) leur fait plus peur que le décollage Chinois !
                    Cette peur, il la nourrisse depuis le XIX em siècle ....et toute leur stratégie se résume à cela :

                    EMPECHER LA JONCTION NATURELLE EUROPE ORIENT

                    Le credo des Etats Unis c’est donc :
                    1/ Islam, oui, mais archaïque et rétrograde ....un Islam moderne et républicain, type « Iran » pas question ! ! !
                    2/ Musulmans, oui, mais intégristes et rétrogrades ...des musulmans laïques et modernes, type « Irak » , pas question ! ! !
                    C’est dans ce délire que nous entraîne la manipulation américaine ( depuis le 11 Septembre ) et sa marionnette Ben Laden ( dont on ne doit pas oubliés que les deux familles Ben Laden et Bush sont amies et intimes ! ! ! !) .
                    La seule façon de la contrer est de la déjouer et de ne pas s’y laisser prendre .....
                    Comment ?
                    Pour nous Européens, en soutenant les efforts de modernisation et de démocratisation des pays musulmans.....
                    Pour les musulmans de tous les pays, y compris de France, en refusant l’archaïsme ou veulent les entraîner des prêcheurs fanatiques et manipulés .....
                    A ce moment-là, ce n’est plus de Choc des Civilisations dont nous parlerons, mais de la Fusion des Civilisations .......
                    .....si les Etats unis de Bush ( ou d’Obama )et aujourd’hui de sarkozy, n’interdisent pas ce rêve à l’Europe et à l’Orient par un chantage aux armes de .........

                    Je vous laisse continuer...

                    ( Reflexions 1 ) ( 12 Mai 2007 )
                    ….................................................

                    Aujourd’hui, la Révolution Tunisienne ouvre la voie de cette Fusion Euro Orientale ! ! ! !

                    Et si nos hommes politiques, en France, n’ont pas le courage ou la force d’accompagner ce mouvement de fond, le Peuple saura peut-être les obliger ( comme en Tunisie ) à être à la hauteur de ce moment Historique.

                    Au lieu d’échanger notre savoir-faire sécuritaire comme l’a dit indignement proposé MAM, c’est notre savoir faire Educatif, notre savoir-faire Economique, Industriel, notre savoir-faire en Développement que nous devons leur apporter.

                    Notre savoir-faire Moral, Philosophique, qu’il faut partager

                    Ces Peuples jeunes ont besoin de nous ; ces Peuples jeunes peuvent représenter la Renaissance de notre Europe déclinante ….Nous avons besoin de leur jeunesse, de leur vitalité, de leur soif de Modernité.

                    L’Europe et son Sud peuvent écrire une histoire commune faite d’échanges et de richesses, pour le bien être des Peuples des deux rives d la Méditerranée. : un Nord avec son savoir-faire, un Sud avec une population jeune, une jeunesse disponible pour la Modernité ; un Sud avec des potentialités minières énormes …

                    Seul manque le courage de nos hommes politiques pour amorcer cette histoire commune.

                    Nous vivons des moments Historiques ! ! ! Nos hommes politiques ont le devoir d’être des éclaireurs dans cette voie nouvelle qui s’ouvre à nous.

                    Il faut changer le schéma conceptuel de la lecture du réel et opter pour la Fusion Euro-Orientale .

                    L’Europe ( y compris la Russie ) a besoin de son Sud

                    Le Sud a besoin de son Europe ….

                    C’est la leçon que me donne, personnellement, cette première secousse de la Révolution Tunisienne .

                    ( REFLEXIONS 1 ) 26 01 2010


                    • popov 17 mars 2012 14:32

                      @l’auteur


                      Excellent article. On souhaiterait que nos politiciens de guignol aient une vision aussi noble que vous de la démocratie et des aspirations de leur concitoyens.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès