Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Tunisie : Quand un Fou de Dieu devient fou !

Tunisie : Quand un Fou de Dieu devient fou !

Suite aux agressions répétées, perpétrées, contre les biens et les personnes, par des partisans et /ou sympathisants du Parti Islamiste au Pouvoir Ennahdha, au nom de leurs dogmes, sectaires et rétrogrades , qu’ils veulent imposer, par la violence, à tout un Peuple, et devant la complaisance, du moins le silence complice, du Gouvernement, une «  Marche pour Toutes les Libertés  » a été organisée à Tunis, le samedi 28 janvier 2012, pour «  la défense des Libertés d'expression, de penser, d'enseigner, d'apprendre, de critiquer...toutes les Libertés, sans exception  ».

Cette mémorable «  Marche », qui fut une belle réussite , où nous étions des milliers, hommes et femmes, côte à côte, de toutes catégories sociales, de toutes orientations politiques démocratiques, de tous âges, à crier notre attachement à nos Libertés, à toutes nos Libertés, cette mémorable «  Marche » a redonné courage et espoir à tous ceux qui commençaient à avoir peur face à une poignée d’activistes ne respectant ni notre Foi, ni nos Lois !

Lors de cette « Marche », un voyageur-fou-de-Dieu, du Métro de Tunis, a vociféré aux manifestants, du haut de son Wagon, des propos haineux, en leur brandissant un Coran :

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=180477258726893&set=a.134009680040318.28693.133964153378204&type=1&theater

Étant donné que je fus témoin, en première loge, de cette scène (je suis situé quasi au centre de la photo ci-dessus et j’en suis, visiblement, avec ma crinière blanche, le moins jeune), je peux témoigner que, pendant que nous longions l’avenue de Paris, à Tunis, le 28 janvier 2012, lors de cette «  Marche  », où nous étions des milliers, ce voyageur-fou-de-Dieu nous a vociféré, en nous brandissant un Coran : «  Mécréants ! Mécréants ! Ennemis de Dieu ! ».

J’invite ce Fou de Dieu [et les autres, y compris ceux de la Haute] à lire, ou relire, ce Coran qu’il nous a brandi. Il y trouvera :

1. qu’en Islam, il n’y a ni Concile, ni Autorité pontificale, ni Clergé, ni…, que seul Dieu sonde les cœurs et est seul juge de la relation qui l’unit aux hommes.

2. qu’il lui reste beaucoup d’efforts à faire pour arriver à retenir ses pulsations et vivre, par suite, sa foi en respectant autrui ; d’autant plus que, dans ce Livre Saint, la prescription qui prime sur toutes les autres est l’effort individuel de réflexion (al-Ijtihad ), prescription qui peut être considérée comme étant le sixième pilier de l’Islam ; étant donné que c’est la prescription la plus omniprésente, à travers diverses formes, dans le Coran , plus présente que la« Sharia  ». En effet, le mot «  Sharia  » n’y apparaît qu’une et une seule fois, et ce dans le sens de « Voie » et non de « Loi  », ce dernier sens a été imposé, postérieurement, par la volonté humaine.

3. que l’Islam est une Religion de dialogue et de tolérance, comme il est dit dans plusieurs Versets invitant les croyants à toujours discuter avec politesse et courtoisie, surtout avec ceux qui ne partagent pas leur point de vue, comme le montre, par exemple, les deux versets suivants :

V.256-S.2 :« Point de contrainte en religion…  » ;

V.11-S.49 : «  Vous qui croyez, ne vous moquez pas les uns des autres, (…). Ne vous calomniez pas les uns les autres, ne vous lancez pas des surnoms injurieux… ».

En conclusion, je dis que la musulmane (ou le musulman) qui porte des jugements de valeur sur ceux qui ne partagent pas ses idées, jusqu’à les décréter menteurs, hypocrites, mauvais musulmans, apostats, et j’en passe, celle (ou celui) qui refuse l’avis contraire, celle (ou celui) qui ne peut défendre son point de vue sans insulter ou essayer de dévaloriser ou de dénigrer l’interlocuteur, avec des sous-entendus malsains, celle (ou celui) à qui l'anonymat, sur les pages des Réseaux sociaux, permet la lâcheté la plus odieuse, celle(ou celui) qui est frustré de toutes les satisfactions nobles du «  bien-vivre-ensemble  », viole le principe universel de dialogue et de tolérance, principe qui devrait être un précepte commun à toutes les Spiritualités.

Et pour terminer, à celle (ou celui) qui se reconnait dans le paragraphe précédent, je conseille, quand se manifeste dans son cortex l’envie pulsative d’insulter, de cogner ou de déverser sa bile sur le clavier de son ordinateur, de penser que nous sommes de la même espèce dans cet Infini Univers et que « c’est beau, c’est beau » la tolérance !

Salah HORCHANI


Moyenne des avis sur cet article :  3.61/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • TZABAR 1er février 2012 12:05

    la France a trouvé une solution : la laicité !


    • Ronald Thatcher rienafoutiste 1er février 2012 13:20

      une fois de plus les forces sombres de l’intolérance veulent continuer le travail d’abrutissement de masse, de régression des moeurs, de contrôle des vies en se mutant en parti politique respectable : Ennahdha retourne dans ton passé révolu, la tunisie n’a pas besoin de toi !


      • iaito68 1er février 2012 14:05

        Excusez-moi de vous contredire, mais le Coran c’est aussi et surtout çà (à 80%) :

        Sourate 2 : La vache (Al-Baqarah)
        39. Et ceux qui ne croient pas (à nos messagers) et traitent de mensonge Nos révélations, ceux-là sont les gens du Feu où ils demeureront éternellement.
        89. Et quant leur vint de Dieu un Livre confirmant celui qu’ils avaient déjà, - alors qu’auparavant ils cherchaient la suprématie sur les mécréants, - quand donc leur vint cela même qu’ils reconnaissaient, ils refusèrent d’y croire. Que la malédiction de Dieu soit sur les mécréants !
        98. [Dis :] « Quiconque est ennemi de Dieu, de Ses anges, de Ses messagers, de Gabriel et de Michaël... [Dieu sera son ennemi] car Dieu est l’ennemi des infidèles ».
        179. C’est dans le talion que vous aurez la préservation de la vie, ò vous doués d’intelligence, ainsi atteindrez-vous la piété.
        190. Combattez dans le sentier de Dieu ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes. Dieu n’aime pas les transgresseurs !
        191. Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association (être chrétien entre autres) est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.
        193. Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Dieu seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes.

        Sourate 3 : La famille d’Imran (Al-Imran)
        10. Ceux qui ne croient pas, ni leurs biens ni leurs enfants ne les mettront aucunement à l’abri de la punition de Dieu. Ils seront du combustible pour le Feu,
        110. Vous (les musulmans) êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Dieu. Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont des pervers. (les juifs et les chrétiens)
        152. Et certes, Dieu a tenu Sa promesse envers vous, quand par Sa permission vous les tuiez sans relâche

        Sourate 4 : Les femmes (An-Nisa’)
        56. Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment. Dieu est certes Puissant et Sage !
        89. Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier de Dieu. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur,
        91. Vous en trouverez d’autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu’on les pousse vers l’Association, (l’idolâtrie) ils y retombent en masse. (Par conséquent,) s’ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains (de vous combattre), alors saisissez-les et tuez les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné autorité manifeste.
        148. Dieu n’aime pas qu’on profère de mauvaises paroles sauf quand on a été injustement provoqué. (Quelle différence abyssale par rapport aux évangiles ou il est dit d’aimer ses ennemis et de prier pour ceux qui nous persécutent…)

        etc...


        • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 1er février 2012 15:29

          Toutes les Saintes Écritures contiennent des passages douloureux

          Toutes les Saintes Écritures contiennent des passages douloureux. Mais, je pense que ces passages relèvent, en réalité, du conjoncturel et du temporel. D’ailleurs, le plus urgent pour l’Islam d’aujourd’hui, est, d’après moi, de «  libérer le Coran du contexte de sa révélation, et ce en distinguant le temporel de l’éternel et le conjoncturel de l’universel  », comme je l’ai, souvent, exprimé dans mes écrits.

          Quelques douloureuses prescriptions des autres Écritures Saintes

          I-Quelques passages douloureux de la Bible :

          « L’homme qui couche avec un homme comme on couche avec une femme : c’est une abomination qu’ils ont tous deux commise, ils devront mourir, leur sang retombera sur eux » (Lévitique 20,13).

          « Si un homme épouse une femme, s’unit à elle et ensuite la prend en aversion, et qu’il lui impute alors des fautes et la diffame publiquement en disant : « Cette femme que j’ai épousée et dont je me suis approché, je ne lui ai pas trouvé les signes de la virginité »(…) Si la chose est avérée, et qu’on n’a pas trouvé à la jeune femme les signes de la virginité, on la fera sortir à la porte de la maison de son père et ses concitoyens la lapideront jusqu’à ce que mort s’ensuive (...) Si l’on prend sur le fait un homme couchant avec une femme mariée, tous deux mourront : l’homme qui a couché avec la femme et la femme elle-même (…) Si une jeune fille vierge est fiancée à un homme, qu’un autre homme la rencontre dans la ville et couche avec elle, vous les conduirez tous deux à la porte de cette ville et vous les lapiderez jusqu’à ce que mort s’ensuive »(Deutéronome 22,13-22-23).

          Quant à l’interdiction faite à toute personne d’aimer une personne sous prétexte qu’elle ne pense pas comme elle se trouve, de façon très explicite, dans la Bible :

          « Tu ne contracteras pas de mariages avec elles, tu ne donneras pas ta fille à leur fils, ni prendras leur fille pour ton fils. Car ton fils serait détourné de me suivre ; il servirait d’autres dieux. »Deutéronome (7,3-4).

          Enfin, dans l’Evangile selon Saint Luc, à la fin du passage connu sous le nom de « Parabole des mines », Jésus déclare :

          « Quand à mes ennemis, ceux qui n’ont pas voulu que je règne sur eux,amenez-les ici, et égorgez-les en ma présence. » (19, 27).

          II-Quelques passages douloureux du Talmud

          1. « Tout juif qui verse le sang d’incroyants (non-juifs) fait une offrande à Dieu » (Talmud Bammidber Raba c 21 et Jalkut 77.

          2. « Si un goyim (non-juif) frappe un juif, il faut le tuer, car c’est comme frapper Dieu » (Talmud Sanhedrin 58b).

          3. « Vous pouvez tuer un incroyant avec vos propres mains » (Talmud Abhodah Zarah 4b).

          4. « Les juifs baptisés doivent être mis à mort » (Talmud Hilkhoth X, 2).

          5. « Il est permis de tuer indirectement un non- juif, par exemple, si quelqu’un qui ne croit pas en la Torah tombe dans un puits dans lequel se trouve une échelle, il faut vite retirer l’échelle » (Talmud Choschen Ham 425, 5).

          Salah HORCHANI


        • Mor Aucon Mor Aucon 1er février 2012 17:55

          Très bien exposé. Que chaque religion assume le contrôle de ses fous en attendant un système où chacun puisse vivre la foi qu’il désire sans l’imposer au voisin.


        • Clouz0 Clouz0 1er février 2012 19:01

          Hum, Hum, Hum ;-/

          « Enfin, dans l’Evangile selon Saint Luc, à la fin du passage connu sous le nom de « Parabole des mines », Jésus déclare :« Quand à mes ennemis, ceux qui n’ont pas voulu que je règne sur eux,amenez-les ici, et égorgez-les en ma présence. » (19, 27). »
          Je ne suis pas un grand spécialiste des écritures saintes, mais enfin il s’agit de la dernière phrase d’une parabole (donc de paroles que l’on ne peut attribuer à Jésus directement et qui, de plus, sont sorties de leur concept.)

          Ce qui est « amusant » c’est que ce passage semble un argument très régulièrement repris par certains dans différents forum pour essayer de montrer le caractère violent de l’évangile ( ??? Faut le faire ! ) et pour tenter de sortir le Coran de son « splendide isolement » de religion violente.

          Au fil des évangiles Jésus ne fait que répéter, peu ou prou la même philosophie : « Mais moi je vous le dit : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent et priez pour ceux qui vous maltraitent et vous persécutent. » Ce qui est, vous l’avouerez, totalement incompatible avec la phrase que vous citez. smiley

          Je ne pense pas que le Coran puisse se dédouaner de ses passages violents par cette comparaison douteuse avec les évangiles et avec le message chrétien.

          Pour la BIble, il en va tout autrement. Mais c’est justement cette violence que Jésus vient éradiquer. Ca et d’autres choses, je crois.


        • Clouz0 Clouz0 1er février 2012 19:30

          Mais ce n’était qu’une aparté sur 1 phrase qui m’a semblé litigieuse.


          Sur le fond de votre article, j’espère vivement que vous parviendrez à vous débarrasser de vos fous de Dieu et à instaurer cette laïcité qui semble vous échapper.

        • nobody 2 février 2012 10:37

          @clouz0

           Jésus déclare :« Quand à mes ennemis, ceux qui n’ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici, et égorgez-les en ma présence. » (19, 27)."

           Cette présentation est inexacte :

          La parabole (= métaphore), parle d’un homme de haute naissance ayant reçu la royauté. Sa royauté est contestée par ses concitoyens qui le haïssent. Il s’absente et confie dix mines à dix serviteurs.

          A son retour il demande à ses serviteurs comment ils ont fait fructifié les mines confiées, c’est à l’occasion de ce bilan que la phrase indiquée est prononcée (Quand à mes ennemis, ceux qui n’ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici, et égorgez-les en ma présence.).

           Par conséquent Jésus n’a jamais demandé qu’on lui amène des gens pour les égorger !

          Un chrétien ne peut pas comprendre cette parabole comme un appel au meurtre. Si la métaphore en question fait bien de Jésus le roi qui s’absente puis revient, il est évident que le jugement lui revient à lui seul et pas à nous, la condamnation dont il est question fait clairement penser au jugement dernier.


        • Clouz0 Clouz0 2 février 2012 11:52

          Nobody,

          D’accord avec vous, c’est que je voulais dire sans vouloir entrer dans une explication de texte.
          (La phrase que j’ai citée, et dont je conteste l’interprétation, est tirée du commentaire de l’auteur au dessus de moi.)

        • Clouz0 Clouz0 2 février 2012 11:56

          @ Le correcteur,


          Je suis pour l’égalité dans le traitement des fous de Dieu :

          Peine de mort pour tous, quelque soit leur religion. 

          Ce qui les fera rejoindre express leur paradis et tout le monde sera content.

        • Mor Aucon Mor Aucon 2 février 2012 12:14

          Après cette interminable liste de motifs pour l’application de la peine de mort, qui peut encore douter que la religion n’est que peine de vie ?


        • Mor Aucon Mor Aucon 2 février 2012 12:16

          Pardon, j’aurais dû écrire, qui peut douter que la loi religieuse..., et non pas la religion comme je l’ai écrit, n’est que peine de vie .


        • nobody 2 février 2012 22:14

          @lecorrecteur

           Il convient d’interpréter comme il se doit la phrase :« Ne croyez pas que je (Jésus) sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. »

          1) Les prophètes :

          (Esaïe 53) : Le Messie devait venir une première fois et être rejeté

          1 Qui a cru à ce qui nous était annoncé, et à qui le bras de l’Éternel a-t-il été révélé ?
          2 Il a poussé devant lui comme un rejeton, comme une racine sortant d’une terre desséchée ; il n’avait ni forme ni beauté pour fixer nos regards, ni apparence pour exciter nos désirs.
          3 Il était méprisé et abandonné des hommes, homme de douleurs et connaissant la maladie, méprisé comme un objet devant lequel on se cache le visage ; et nous n’avons fait de lui aucun cas.
          4 Véritablement, c’étaient nos maladies qu’il portait, et nos douleurs dont il s’était chargé ; et nous, nous le croyions puni, frappé de Dieu et humilié !
          5 Mais lui, il a été percé à cause de nos péchés, brisé à cause de nos iniquités ; le châtiment qui nous donne la paix a été sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.
          6 Nous étions tous errants comme des brebis, nous suivions chacun son propre chemin ; et l’Éternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous.
          7 On le maltraite, et lui s’humilie et n’ouvre point la bouche, pareil à l’agneau conduit à la tuerie, et à la brebis muette devant les tondeurs ; il n’ouvre point la bouche.
          8 Il a été enlevé par l’oppression et le jugement ; et parmi ses contemporains, qui eût pensé qu’il était retranché de la terre des vivants et que la plaie le frappait à cause du péché de mon peuple ?
          9 On lui a donné son sépulcre avec les méchants, et dans sa mort il est avec le riche, parce qu’il n’avait pas commis d’injustice, et qu’il n’y avait pas de fraude dans sa bouche.
          10 Il a plu à l’Éternel de le briser par la maladie : quand son âme aura offert le sacrifice expiatoire, il aura une postérité, il verra de longs jours, et l’œuvre de l’Éternel prospérera dans ses mains.
          11 A cause du travail de son âme, il jouira, il se rassasiera ; par sa connaissance le juste, mon serviteur, justifiera beaucoup d’hommes, et lui-même se chargera de leurs iniquités.
          12 C’est pourquoi je lui donnerai sa part parmi les grands, et il partagera le butin avec les forts, parce qu’il a livré son âme à la mort et qu’il a été compté parmi les malfaiteurs ; et lui-même a porté la faute de beaucoup, et il intercédera pour les pécheurs.

           JÉSUS EST BIEN VENU ACCOMPLIR LA PROPHÉTIE

           

          2) La loi

          Jésus ne remet pas en cause la Loi, le Mal reste le Mal, et le Bien reste le Bien. Toutefois Jésus ne demande jamais l’application des sentences prévues, au contraire dans son enseignement il nous donne les clés de compréhension grâce à l’histoire de la femme infidèle (Jean 8) :

          Lorsque les Pharisiens lui amènent la femme et lui demandent de confirmer la sentence, il répond « que celui qui n’a jamais pêché lui jette la première pierre », ainsi personne ne sentit digne de la lapider, lui-même ne le fit pas et lui demanda simplement de ne plus pêcher, ce qui nous renvoie à des constantes de la Bible :

          1)  Nous ne devons pas juger autrui (seul Dieu peut sonder les cœurs), et devons regarder la poutre qui est dans notre œil avant de chercher la paille qui est dans celui des autres.

          2)  Un repentir sincère libère des pêchés (et donc de la Loi)

           Par ailleurs JÉSUS S’EST SACRIFIE POUR RACHETER NOS PÉCHÉS, accomplissant ainsi la LOI ! Il a payé pour nous et a remis les compteurs à zéro.

           C’est de cette manière que Jésus peut dire : Matthieu 5.17 : Ne croyez pas que je (Jésus) sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 1er février 2012 15:29

          Le coran est de toute façon un ramassis de mensonges tels que le duel de sorcellerie entre Moise et les sorciers du Pharaon inconnu d’une soit disant divinité qui est sensée connaitre tout et tout le monde ...

          Il est d’ailleurs étonnant qu’actuellement plus d’un miliards d’individus sont encore foutus de CROIRE que la sorcellerie fonctionne, malgré la télé, internet et les avancée de la science.








          • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 1er février 2012 21:14

            @ Alois Frankenberger

            Le bâton changé en serpent

            Vous avez écrit :

            «  Le coran est de toute façon un ramassis de mensonges tels que le duel de sorcellerie entre Moise et les sorciers du Pharaon ».

            Faut-il vous rappeler que ce «  duel de sorcellerie entre Moise et les sorciers du Pharaon », comme vous dites, se retrouve, tel quel, dans les Livres Saints des trois Religions Abrahamiques, comme le montre l’Extrait suivant de l’Ancien (ou le Premier) Testament :

            « Le bâton changé en serpent (Exode 7.10-13)

            10 Moïse et Aaron allèrent trouver le pharaon et se conformèrent à ce que l’Éternel avait ordonné : Aaron jeta son bâton devant le pharaon et devant ses serviteurs, et il se changea en serpent.

            11 Cependant, le pharaon appela des sages et des sorciers, et les magiciens d’Égypte, eux aussi, en firent autant par leurs sortilèges.

            12 Ils jetèrent tous leurs bâtons et ceux-ci se changèrent en serpents. Mais le bâton d’Aaron engloutit les leurs.

            13 Le cœur du pharaon s’endurcit et il n’écouta pas Moïse et Aaron. Cela se passa comme l’Éternel l’avait dit. ».

            Salah HORCHANI


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 1er février 2012 21:45

            Bon et alors ?

            Vous êtes en train de me dire que vous croyez à ça ou quoi ?


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 1er février 2012 21:48

            Si on vous suit, les humains sont capables de faire de la sorcellerie qui fonctionne ?

            Pourriez vous nous dire comment il faut faire pour que je puisse tester vos dires ?

            Parce que c’est un peu trop facile de prétendre que la sorcellerie existe et puis de ne pas être capable de PROUVER que ça existe.

            Dés lors expliquez nous un sort de sorcellerie , ce qu’il faut faire et quel est l’effet qu’il produit, à part mon hilarité, bien entendu.


          • BlackMatter 1er février 2012 21:58

            Ça n’est pas parce que tout le monde dit la même chose que c’est forcément vrai.


            Cela dit ce passage concernant Moise, pharaon et Dieu est quand même assez choquant.

            On y voit un Dieu monter les enchères en terme de plaie mais aussi de violence et qui s’en prend à un peuple innocent (Dieu savait dès le départ que le coeur du pharaon était endurci et s’endurcirait après chaque démonstration de puissance de Dieu). 

            Omnipotent et tout puissant, il aurait sans doute pu trouver d’autres moyens que de faire souffrir de faim, de maladies des hommes et des animaux ou faire mourir des nouveaux nés... Non ?

          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 2 février 2012 11:25

            Quand je parle de preuves, je ne demande pas de raconter des nouveaux contes de fées à propos de sectes obscures.

            Je demande qu’on me fournisse un moyen de faire de la sorcellerie pour que je puisse tester , c’est à dire :

            rituel à accomplir, démon à invoquer, effet produit.

            Jusqu’à présent, on n’a pu me raconter des contes de fées, mais RIEN qui fonctionne.

            Il faut être RATIONNEL dans la vie.


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 2 février 2012 11:36

            Si la sorcellerie marchait, ça permettrait des réflexions métaphysiques et théologiques d’un genre nouveau où on aurait la preuve scientifique qu’il existe une réalité métaphysique.

            Outre les implications dans la vie de tous les jours dans le genre : Marabout Alois F vous guérit du sida, du cancer, augmente la taille de votre organe favori , vous rajeunit , vous fait perdre du poids....

            Malheureusement, ça ne marche pas.

            Et pour détruire, on remarque que les armes sont plus efficaces que des rituels si on voit comment sont structurées les armées : il y a l’infanterie, les tanks, l’artillerie, la marine et l’aviation mais pas de sorcellerie.

            Donc, la sorcellerie ne fonctionne pas, ni pour faire le bien, ni pour faire le mal.

            La sorcellerie est un conte de fées et par voie de conséquence, il en va de même pour le coran. étant donné qu’il a été écrit par un seul homme.


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 2 février 2012 11:43

            Pour en rajouter un couche, vous croyez vraiment que les Israeliens , que vous aimez tant, s’acharneraient à envoyer leur armée à Gaza ou au Liban s’il leur suffisait de recourir à la sorcellerie pour tuer les gens du Hamas et du Hezbollah ?

            Et je ne vous dis pas pour le programme atomique des Iraniens.

            Curieux non ?

            Je m’étonne que cela nous vous interpelle pas, mais vous n’y avez sans doute jamais pensé étant donné que vous vivez dans un cadre où on ne se pose pas de questions.


          • Scribe Scribe 1er février 2012 18:56

             Salah,
            Je vous remercie pour cet article et surtout pour l’état d’esprit qui est le vôtre. Pardonnez-moi mais je ne crois pas qu’aucun des livres « Saints » soit d’essence divine, ils ont tous été rédigés par des hommes, avec les meilleurs intentions du monde à une époque donnée et dans un contexte sociétal donné. J’apprécie cependant votre connaissance et votre interprétation de ces textes.
            Un démocrate agnostique


            • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 1er février 2012 20:10


              @ Scribe

              Ce que crois !

              Je n’irai pas jusqu’à dire que les « Livres Saints » [de toutes les religions confondues, pas nécessairement abrahamiques] sont d’ « essence divine », dans le sens « Parole de Dieu ».

              Je n’irai pas, non plus, jusqu’à dire que les « Livres Saints » sont une œuvre sur Dieu, écrite par des humains, comme toute autre œuvre.

              Mais ce que crois, c’est que les « Livres Saints » sont une œuvre écrite par des hommes inspirés par Dieu.

              Salah HORCHANI


            • BlackMatter 1er février 2012 22:03

              Je préférerai qu’on dise que ce sont des livres écrits pour des hommes par des hommes qui s’inspirent de Dieu (et non pas inspiré par Dieu).


              La nuance est peut-être subtile mais elle a sa valeur.

            • OMAR 1er février 2012 18:58

              Omar 33

              Bonjour Salah : "Cette mémorable «  Marche », qui fut une belle réussite , où nous étions des milliers,......

              Il fallait voter et bien voter, au lieu de rêvasser...

              Maintenant vous pouvez toujours marcher, mais je vous conseille d’apprendre plutôt à courir....

              Car ce qui vous attend.....


              • Richard Schneider Richard Schneider 1er février 2012 19:14

                à l’auteur :

                Bel article.
                Espérons, espérons que les Tunisiens vont pouvoir garder le meilleur de ce que Bourguiba leur a plus ou moins imposé : la laïcité , qui permet à tous les citoyens « le vivre ensemble ... »
                Tout ce que nous pouvons faire, c’est encourager, soutenir les démocrates sincères de la Tunisie.
                Continuez, Monsieur Horchani, à nous tenir informés de ce qui se passe dans votre pays.
                Amicalement,
                RS

                • Radix Radix 1er février 2012 21:41

                  Bonsoir

                  J’espère pour la Tunisie qu’elle réussira a se débarrasser de tous ces givrés, sinon ce sera la réalité commerciale qui s’en chargera.

                  La Tunisie vit du tourisme et des délocalisations européennes, que se passera-t-il lorsque le tourisme ira voir ailleurs et que les délocalisations iront voir là où l’herbe est plus verte ?

                  Radix


                  • franc 2 février 2012 17:28

                     De la parabole des mines on ne peut pas en déduire que Jésus prêche la la mise à mort par égorgement de ses ennemis ,puisque les paroles de ce passage  :« Quand à mes ennemis, ceux qui n’ont pas voulu que je règne sur eux,amenez-les ici, et égorgez-les en ma présence. » (19, 27).« sont prononcées par le souverain royal de la parabole et non pas par Jésus dans l’histoire , affirmez que c’est Jésus qui les prononce est de la malhonnêteté intellectuelle ,j’e dirais même plus ,de la malhonnêteté spirituelle .

                    Et pourquoi ce passage est-il dit à la fin dela parabole , voici une version qui en donne un indice l’’expression adverbiale »au reste« en introduction : »au reste ,amenez mes ennemis ,qui n’ont pas voulu que je règne sur eux ,et tuez les en ma présence « , ;c’est pour montrer explicitement que le souverain en question est un homme rigoureux ,sévère et cruel et sans pitié comme il a été mentioné tout au long de la parabole . Et donc que les fonctionnaires serviteurs auraient dû être encore plus vigilents dans l’application de leur mission

                    la parabole des mines signifie la condamnation de l’incompétence et de la trahison

                     

                    remarque : cela ne signifie pas la condamnation des plaisirs,de la prodigalité et de la joie de vivre dans la liberté ni la célébration de la cruauté ,la parabole du fils prodigue l’atteste

                     

                     

                    autre passage polémique de l’Evangile qui a été mentionné est celui de la jeune femme qui embaume les pieds de Jésus d’un parfum très cher .Ici c’est la condamnation non pas seulement de l’avarice qui est un péché somme toute véniel,mais de la condamnation de l’adoration de l’argent comme valeur suprême,péché idolâtre beaucoup plus grave et mortel ;Pour Jésus (ou l’évangéliste qui le raconte) l’argent n’est pas la valeur suprême ,il existe d’autres valeurs supérieures à l’argent ,à savoir l’amour ,la beauté ect.. ;

                    ailleurs aussi il a condamné le matérialisme étroit et restreint par ces paroles -------------- »l’homme ne vit pas seulement de pain ,mais aussi de toute parole qui sort de la bouche de Dieu« .-------------------- »la parole qui sort de la bouche de Dieu« représente les valeurs spirituelles ,de la vérité ,de la justice ,de la beauté ,autrement dit le triptyque platonicien »le Vrai,le Juste ,et le Beau" qui se résume en un mot le Bien que Platon assimile à Dieu


                    • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 2 février 2012 18:56

                      @ franc

                      1. Votre interprétation n’est qu’un point de vue parmi tant d’autres ; cf., par exemple :

                      « « Qu’on les égorge en ma présence »
                      (Luc, 19, 27)
                      Une parabole, vraiment ? »
                       :

                      http://daruc.pagesperso-orange.fr/divers/jesusroi.htm

                      2. Pour répondre à votre affirmation :

                      «  affirmez que c’est Jésus qui les prononce est de la malhonnêteté intellectuelle, je dirais même plus, de la malhonnêteté spirituelle »,

                      je reproduis ci-dessous, spécialement à votre intention, un extrait de mon article :

                      «  celle (ou celui) qui refuse l’avis contraire, celle (ou celui) qui ne peut défendre son point de vue sans insulter ou essayer de dévaloriser ou de dénigrer l’interlocuteur, avec des sous-entendus malsains, celle (ou celui) à qui l’anonymat, sur les pages des Réseaux sociaux, permet la lâcheté la plus odieuse, celle(ou celui) qui est frustré de toutes les satisfactions nobles du « bien-vivre-ensemble  », viole le principe universel de dialogue et de tolérance, principe qui devrait être un précepte commun à toutes les Spiritualités. ».

                      Salah HORCHANI


                    • Clouz0 Clouz0 2 février 2012 20:02

                      Horchani,


                      C’est tout de même assez bizarre que vous vous accrochiez à cette interprétation contraire à l’ensemble du message chrétien. smiley

                      Pour quelle raison ?
                      Quel besoin ?

                    • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 2 février 2012 20:37

                      @ Clouz0

                      Je ne m’y accroche point : ce n’est qu’une interprétation parmi tant d’autres !

                      Salah HORCHANI


                    • franc 2 février 2012 20:43

                      mes propos ne s’adresse pas spécialement à vous Salah

                       

                      l’interprétation que j’ai émise est rationnelle et conforme à l’esprit de l’Evangile,en cohérence avec le reste des textes de l’Evangile en n’entrant pas en contradiction avec les autres paraboles ou dires de Jésus comme celui-ci :« Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent » ou encore « qui prend l’épé périra par l’épé »,« si’ l’on vous frappe sur une joue ,tendez l’autre joue » etc....par contre votre interprétation pourrait être en contradiction avec l’esprit évangélique tel qu’il est représenté par les paroles de Jésus qui viennent d’être énoncé

                       

                       mais je ne pense pas qu’il puisse avoir polémique dans ce que je dis ,et je vous respecte dans ce que vous dites particulièrement dans votre article du moins dans sa teneur générale et dans son esprit . 


                      • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 4 février 2012 14:05

                        Un accueil particulier de Moncef Ben Salem !

                        « Tunisie : un accueil particulier de l’islamiste Moncef Ben Salem, ministre de l’enseignement supérieur, par les étudiants de l’université de Sfax…Revanche d’Ali Douagi » :

                        http://thalasolidaire.over-blog.com/article-tunisie-un-accueil-particulier-de-l-islamiste-moncef-ben-salem-ministre-de-l-enseignement-superie-98550881.html

                        Salah HORCHANI

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès