Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Tunisie : vers un nouveau Printemps Arabe ?

Tunisie : vers un nouveau Printemps Arabe ?

« Qu’est-ce que le peuple a pensé de mon discours ? Rien mon général ! Les micros n’étaient pas branchés ! » 

A. Franquin, Le Dictateur et le champignon. Spirou et Fantasio – Tome 7

Evénement historique s’il en est, voilà que pour la première fois dans un pays Arabe un dictateur quitte le pouvoir devant une rébellion. Le Raïs tunisien, chassé par son peuple, a lâché les rênes du pouvoir ; symboliquement, dira-t-on, mais il est des symboles qui résument sans discussion possible une perte de légitimité politique irrémédiable.

 Le président tunisien Zine el Abidine ben Ali a donc quitté son pays vendredi 14 janvier 2011, après 23 années de dictature, après avoir annoncé successivement le limogeage de son gouvernement et la tenue d’élections législatives anticipées dans un délai de six mois.

Entouré par le président de la chambre des députés, M. Fouad Mebazaa et celui de la chambre des conseillers, M. Abdallah Kallal, le Premier ministre tunisien, M. Mohammed Ghannouchi, a annoncé qu’il devenait président de la Tunisie par intérim, fonctions qu’il devrait exercer jusqu'à la tenue d'élections anticipées.

De l’insurrection à la rébellion de tout un peuple, la situation politique ne pouvait que devenir intenable pour un autocrate qui n’avait plus d’autre ressource que de souffler le chaud et le froid après avoir décrété l’état d’urgence sur le territoire de la république tunisienne.

Et pour l’avenir ? On ne saurait formuler quoique ce soit comme hypothèse hasardeuse face à une situation particulièrement instable. Nul doute cependant que dans un monde Arabe qui a les yeux fixés sur la Tunisie, on ne puisse exclure que se lève avec la rébellion tunisienne le vent d’un nouveau Printemps Arabe. Les lignes ont en effet bougé.

On se prendra encore à souhaiter qu’elles puissent bouger en France. C’est qu’en effet je ne puis pour ma part tolérer que l’image de notre pays soit dégradée et avilie une fois de plus par une équipe gouvernementale elle aussi en sursis. Il est urgent en effet que Madame M. Alliot-Marie, ministre des affaires étrangères, puisse déjà rendre compte de ses récents et inadmissibles propos tenus le 12 janvier dernier devant l’Assemblée Nationale, suggérant, au regard des troubles survenus aussi bien en Algérie qu’en Tunisie, que "le savoir faire, reconnu dans le monde entier, de nos forces de sécurité, permette de régler des situations sécuritaires de ce type". 

"C'est la raison pour laquelle nous proposons effectivement aux deux pays de permettre dans le cadre de nos coopérations d'agir pour que le droit de manifester puisse se faire en même temps que l'assurance de la sécurité." Outre qu’ils sont scandaleux, de tels propos sont révélateurs d’une bien singulière mésintelligence de la réalité internationale.


Notes : 

Dictatures du monde arabe. Tunisie, Algérie, etc. Moncef Marzouki, in 

http://www.diplomatie-presse.com/?p=3472


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • silversamourai silversamourai 15 janvier 2011 13:15

    Bonjour,

    ce que vous appelez le « monde arabe » c’est bien des peuples différents qui ont été soumis par les les armes, la langue, la religion du peuple d’Arabie ?


    • OMAR 15 janvier 2011 19:02

      Omar 33

      Bonjour Renaud :"la première fois dans un pays Arabe un dictateur quitte le pouvoir devant une rébellion...

      Parce que Chadli l’a quitté de son plein gré, en Algérie en 1988 ?


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 16 janvier 2011 13:09

        On aura remarqué le très rapide retournement du gouvernement français alors qu’il y a quelques jours encore la Ministre française des Affaires Étrangères proposait l’aide et les conseils de la France dans la gestion des émeutes qui secouaient la Tunisie et qu’en 2008, lors d’une visite de Ben Ali en France, le Président Sarkozy lui avait longuement rendu hommage.

         

        La chute de M. Ben Ali restera pour M. Sarkozy ce que la chute du mur de Berlin a été pour M. Mitterrand : un sérieux retard à l’allumage, comme l’observe un lecteur, avec une nuance, toutefois, que M. Mitterrand n’avait pas proposé une coopération policière à la Stasi … Il est vrai que depuis Gilles Perrault et Notre ami le Roi et  Vincent Geisser avec Dictateurs en sursis, il n’est pire ignorant que celui qui ne veut pas savoir.

         

        Alors même que les forces de l’ordre tunisiennes tiraient sur les manifestants et semaient la terreur,  l’attitude diplomatique de la France et de ses dirigeants actuels est aussi scandaleuse que les propos sur l’aide sécuritaire proposée par Madame Alliot-Marie, sous l’autorité du Président de la République et du Premier Ministre, propos parfaitement inacceptables, déplacés et indignes de la part d’un Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères et Européennes.

         

        Il est de notre devoir de citoyen, toute tendance politique confondue, d’exiger la démission immédiate de personnages dont l’attitude et le comportement ont gravement nui à l’image et à l’honorabilité de la France.

         

        http://www.lemonde.fr/international/article/2011/01/15/la-diplomatie-francaise-a-defendu-jusqu-au-bout-le-regime-tunisien_1466021_3210.html

         

         

        On ne peut que souhaiter plein succès à ce qui pourrait être une extraordinaire transition constitutionnelle dans un pays arabe si la Tunisie parvient au surplus à écarter définitivement tous ceux qui, encore en place dans la Nomenklatura Ben Ali, pourraient être tentés de reprendre en mains, de manière différente, les rênes d’un pouvoir qui leur a échappé.

         

         

         

        Notes de lecture :

         

        01- Sur les laborieuses justifications de la vingt-cinquième heure :

         

        -Cet excellent article sur « Une élite française dépassée » :

        http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/evenements-en-tunisie-une-elite-87159

         

        - Cet excellent article sur Causeur http://www.causeur.fr/vae-victis-qu’il-est-doux-de-pietiner-le-vaincu…,8413

        Vae Victis ! Qu’il est doux de piétiner le vaincu

        http://www.causeur.fr/vae-victis-qu’il-est-doux-de-pietiner-le-vaincu…,8413

        http://news.google.fr/news/url?sa=t&ct2=fr%2F0_0_s_9_0_t&ct3=MAA4AEgJUABgAWoCZnI&usg=AFQjCNEKR9-G7vgYYxHVZRXOMDmfg8iT4g&cid=17593575507986&ei=Q9MyTbDUMsyHjwee_vHWAQ&rt=SEARCH&vm=STANDARD&url=http%3A%2F%2Fwww.causeur.fr%2Fvae-victis-qu%25E2%2580%2599il-est-doux-de-pietiner-le-vaincu%25E2%2580%25A6%2C8413

         

        - Et aussi :

         

        http://lci.tf1.fr/monde/afrique/2011-01/tunisie-sarkozy-et-mam-se-justifient-6225157.html

         

         

        02- Sur les analyses à courte vue et les complaisances politiques :

         

        - Ben Ali Wall of Shame. Une édifiante interview de DSK qui se termine de manière prémonitoire : "En Tunisie les choses continueront de fonctionner correctement." ( Novembre 2008).(Citation) :

        Tunisie un modèle pour les pays émergents

        www.youtube.com

         

        Où l’on découvre comment en visite le 18 novembre 2008 au palais présidentiel de Carthage, Dominique Strauss-Kahn n’a pas manqué de féliciter le président Zine El Abidine Ben Ali pour la pertinence de ses choix économiques : « Je m’attends à une forte croissance en Tunisie cette année, la politique économique adoptée ici est une politique saine etc…

         

        http://www.facebook.com/pages/Ben-Ali-Wall-of-Shame/185493794812423?v=wall

         

        http://www.youtube.com/watch?v=c16xu1kq2W8&feature=player_embedded

         

        Gilles Perrault :

         

        http://www.bibliomonde.com/livre/notre-ami-roi-12.html

         

        V. Geisser et M. Marzouki :

         

        http://www.eyrolles.com/Loisirs/Livre/dictateurs-en-sursis-9782708240476

         

         

        03- Sur le rôle de l’armée tunisienne :

         

        http://www.leparisien.fr/crise-tunisie/l-amiral-lanxade-c-est-l-armee-qui-a-lache-ben-ali-16-01-2011-1229239.php

         

         

         

        Pour Omar : 

        Elu trois fois en tant que président de la République  algérienne, Chadli Bendjedid est une créature des militaires algériens. C’est d’ailleurs à l’issue du coup de force militaire survenu durant la nuit du 10 au 11 janvier 1992, coup dirigé par les Généraux Nezzar, Touati, Balkheir , Toufik et Laamari,  que C. Bendjedid  annoncera sa démission lors d’un discours télévisé.

        Pour Silver Samouraï : le « monde arabe ». 

        العالم العربي, Al-Ālāmu’l-‘Araby . Ensemble de régions couvrant le Nord de l’Afrique, la péninsule Arabique et le Proche-Orient. Il s’agit des pays ayant en commun une culture arabe dominante, et plus précisément des 23 membres de la Ligue arabe.

         

         

         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès