Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Turquie : fin du mythe « mariage heureux entre islam et démocratie », le (...)

Turquie : fin du mythe « mariage heureux entre islam et démocratie », le modèle choisi par des peuples musulmans aspirant à plus de liberté ?

En février 2011 est paru un sondage qui indiquait que la Turquie était considérée comme un modèle par une majorité d'habitants du Proche et Moyen-Orient. Une enquête qui a été conduite par la Fondation turque d'études économiques et sociales (Tesev), auprès de 2300 personnes interrogées en Arabie saoudite, Egypte, Irak, Iran, Jordanie, Liban, Syrie et dans les territoires palestiniens. 

Cette étude montre que 66% des sondés voient dans la Turquie un modèle de développement. Et la preuve que l'islam et la démocratie sont compatibles.

Une victoire pour le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, qui hélas parvient même à chasser des mémoires le souvenir amer que l'occupation turque a laissé dans plusieurs pays arabes, dont elle a combattu en son temps le désir d'indépendance. 

La question alors est : quel est le modèle turc  ? La réponse la plus rassurante à cette question réside dans le "modèle turc", supposé figurer un mariage heureux entre islam et démocratie. Mais quel mariage exactement ? (vidéo)

La conversion démocratique de Recep Tayyip Erdogan est intervenue dans le cadre d’institutions parlementaires sans doute imparfaites mais anciennes et bien rodées.Car le jeune Tayyip a milité dans les rangs du parti islamiste nationaliste, le MSP, devenu ensuite le Refah, sous la houlette de son mentor, Necmettin Erbakan.

Charismatique et fin stratège, Recep Tayyip Erdogan se sit élire maire d'Istanbul en 1994 sur une plateforme anticorruption. Il améliora effectivement la gestion des services municipaux et essaya, aussi, de restreinddre la commercialisation d'alcool. En 1996, le Refah, parti islamiste, a pris la tête du gouvernement. Une expérience interrompue un an plus tard, en 1997 par l'armée. Et Recept Tayyip Erdogan fit six mois de prison après avoir lu en public un poème islamique : " Les minarets spnt nos baïpnnettes, les coupoles sont nos casques, les mosquées nos casernes, et les croyants sont nos soldats".

Il contribua en 2001 à la formation du parti de la justice et du développement (AKP), issu de l'aile progressiste d'un des avatars du Refah. Face au parti laïc discrédité par la grave crise économique de l'nnée précédente, l'AKP remporta les législatives de 2002, mais Recept Tayyip Erdogan ne put s'asseoir dans le siège du Premier ministre, car il était interdit de toute activité politique en raison de son séjour en prison. Une interdiction levée en mars 2003. Récept Tayyip Erdogan, qui tirait les ficelles en coulisses accéda enfin au pouvoir.

Depuis lors, le Premier ministre, connu pour son franc-parler mais aussi pour ses difficultés à accepter le moindre contraction, a lancé son pays dans des réformes. Mais Recept Tayyip Erdogan, qui ne parle au demeurant aucune langue étrangère, a aussi envisagé de faire criminaliser l'adultère, une directive a été envoyée aux universités, priées d'admettre les étudiantes avec leur foulard dès 2010 (ses deux filles ont étudié dans des universités américaines afin de pouvoir porter le voile, comme leur mère qui le porte depuis toujours).

Après quelques années de prudence sur la question, ce qui lui avait été vivement reproché par les milieux les plus conservateurs à la fin de son premier mandat, le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan lève, un à un, tous les obstacles légaux qui restreignaient la visibilité de ce signe religieux. Le Conseil d'État a abrogé, en janvier 2013, une règle qui prévoyait que le port du voile était interdit dans les palais de justice.

Puis le ministre du travail, Faruk Çelik, a également plaidé pour la suppression de toutes les restrictions appliquées dans la fonction publique au nom de la laïcité. "L'interdiction de porter le voile n'est compatible ni avec les droits de l'homme ni avec les principes démocratiques", a-t-il affirmé.

Une large campagne de "libéralisation" a été lancée par le syndicat de fonctionnaires Memur-Sen, proche de l'AKP. Leur pétition, qui a rassemblé 12,3 millions de signatures, dont celle de M. Erdogan, a été déposée, le 9 mars, sur le bureau du ministre Faruk Çelik.

"Une interdiction qui n'est pas dans la Constitution ne peut pas être protégée par la Constitution", a lancé le premier ministre turc, qui considère cette règle comme "l'héritage du coup d'Etat militaire du 28 février 1997" et "une atteinte aux droits de l'homme". Fort de son soutien électoral sur le sujet, le gouvernement s'apprête à légiférer pour autoriser le port du voile dans la fonction publique.

Dans les lycées religieux, dont le nombre a augmenté ces dernières années, les enseignantes peuvent le porter, mais aussi les élèves. Ce n'est pas encore le cas dans les écoles généralistes ou dans le secteur privé, où la décision est du ressort de chaque entreprise.

Cette visibilité n'allait pas de soi lorsque l'AKP est arrivé au pouvoir en 2002. Les institutions turques faisaient encore rempart contre la remise en question des principes laïcs instaurés par Atatürk en 1924 et durcis par les régimes militaires successifs. L'armée se percevait comme un bastion laïc face "aux assauts des islamistes". Depuis, elle a été "décimée" par les procédures judiciaires lancées pour "complot". Des dizaines d'officiers sont en prison et les auteurs du coup d'Etat de velours de 1997 ont été convoqués devant les juges.

Depuis qu'il a entamé sa troisième législature, l'AKP est devenu petit à petit méconnaissable. Le dscours du Premier ministre Erdogan peut ainsi se résumer en ces termes : "J'incarne la nation. Le peuple ne sait pas ce qui est bon pour lui, moi je le sais. C'est moi qui décide de qui va remporter un appel d'offres ou de ce que la presse peut écrire. Idem en matière de football, d'art, de théâtre, de religion, d'avortement ou de césarienne. Critiquer un gouvernement qui a obtenu la moitié des voix revient à jouer le jeu de l'étranger et s'apparente donc à de la trahison".

La volonté d'Erdogan de faire adopter une nouvelle Constitution fait planer le doute sur la future démocratie de la Turquie. Comment expliquer ce retour en arrière et cette tendance à l'autoritarisme de la part d'Erdogan et de l'AKP ?

Plusieurs thèses circulent à ce propos. Dès lors qu'il domine l'appareil d'État, Erdogan concisère qu'il incarne désormais cet État, ce qui lui permet d'affirmer au passage que tous ceux qui le critiquent sont des "ennemis de la Turquie"  !

Cette évolution serait également liée au souhait d'Erdogan d'être élu président de la République. Il aurait en outre renoncé à l'idéal démocratique, qui différenciait la Turquie, pour revenur à une posture conservatrice islamique. Les références à la religion parsèment ses messages politiques, il utilise la religion comme ciment social.

Dernièrement une loi a été votée pour restreindre la consommation d'alcool. Sevan Nisanyan, un intellectuel arménien de Turquie, a été condamné pour "blasphème" à treize mois de prison après avoir critiqué le prophète Mahomet. Et la mairie d'Ankara a appelé les citoyens "à adopter un comportement conforme aux valeurs morales".

Mais le peuple turc ne supporte plus l'emprise de plus en plus prégnante di gouverment islamo-conservateur de Rece Tayyip Erdogan. Au delà des "réformes" constitutionnelles de la République permettant aux conservateurs religieux d'avoir la main mise sur toutes les composantes de l'État, chaque jour un peu plus, les mesures liberticides en faveur d'une "Charia démocratique" l'exaspère. On lui prête aussi cette boutade inquiétante : "La démocratie, c’est comme le bus : une fois arrivé à destination, on en descend." Aujourd’hui, il n’est pas sûr qu’il aurait besoin de descendre du bus pour évoluer vers le rêve d'État coranique que caressait son ancien mentor Necmettin Erbakan, dont il s’est séparé à la fin des années 1990.

Depuis vendredi 31 mai, des manifestations pacifiques de protestation contre la destruction d'un parc au coeur d'Istanbul, pour construire un centre commercial, sont réprimées par le gouvernement avec une très grande brutalité. Il aurait un millier de blessés, dont certains ont perdu la vue. Amnesty International a protesté. Le parc Gezi, place Taksim, en plein centre d'Istanbul, doit être remplacé par un centre commercial et un complexe culturel, selon la décision du maire d'Istanbul, membre de l'AKP. 600 arbres seront déracinés.

Or, l'affaire du parc Gezi et la répression-surprise contre la jeunesse protestataire cristallisent l'exaspération qui couve depuis de longs mois contre le pouvoir. La nouvelle loi sur les restrictions de vente d'alcool, les persécutions constantes contre opposants, minorités ( vastes) kurde et alévi (non sunnite, courant laïque original dans la chiisme) alourdissent le climat. La contestation devient politique, les émeutes gagnent en ampleur, à Istanbul et dans plusieurs villes du pays.

La répression policière est excessive. Alors c'est une vraie colère de tous les milieux qui s'est déclarée face à la volonté claire d'islamiser toujours davantage la société turque, laïque à sa manière depuis Mustapha Kemal Ataturk, père révolutionnaire de la Turquie moderne, figure détestée par les islamistes de l'AKP, bien que Recep Tayyip Erdogan soit toujours contraint de s'exprimer sous les portraits du grand homme.

Le fait que le fameux refrain emblématique du Printemps arabe "le peuple veut la chute du régime" a été copieusement entonné dans les rues d’Istanbul est la preuve que la revendication devient très politique, et qu'elle dépasse largement la simple contestation d’un projet urbanistique mal emballé

La Turquie, qui était aux avant-postes dans la promotion et l’encouragement des "printemps arabes", et qui était un modèle de démocratisation pour les peuples arabo-musulmans exprimant depuis quelques années le rejet de l'autoritarisme et de l'islamisme anti-moderne, vient de se brûler les doigts.

Le modèle turc, dévoyé par Erdogan et l'AKP, ne peux plus être un modèle pour ces pays qui sont à la recherchent de plus de liberté, de démocratie et de justice sociale.

Le mariage heureux entre démocratie et islam n'est pas encore pour aujourd'hui semble-t-il. Les témoignages de plusieurs manifestants le démontrent. (Cliquer ICI)

 

Sources : Wikipédia, Wikipédia, Le Monde, RTBF, Amnesty international, Le Temps, Rue89,

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • antyreac 3 juin 2013 10:48

    C’est le résultat d’une islamisation de la société à marche forcé

    d’une société habitué au x gouvernements laïcs

    • FRIDA FRIDA 3 juin 2013 11:12

      "Cette étude montre que 66% des sondés voient dans la Turquie un modèle de développement. Et la preuve que l’islam et la démocratie sont compatibles."
      cela c’est Tariq Ramadan et nos intellectuels qui le racontent.
      C’est comme lavez plus blanc que blanc, tout le monde le répète. Ce n’est pas étonnant que les consommateurs le répètent lors des sondages. Vous vous rappelez de la Tunisie ? On a viré Kadhafi dictateur, mais rappelez moi, ils ont mis qui après ? En Egypte ? Et les rebelles en Syrie, cannibales, si si, ils mangent la chair humaine, ils sont friands de coeur humain...


        • Effectivement aucune démocratie au monde ne peut être associée à une religion. Les pays musulmans ne l’ont pas encore constaté et du moins, les plus évolués, le comprendront à leurs dépens s’ils laissent ainsi leur religion se nicher dans leur Constitution. A ce sujet la toute prochaine publication de la Nouvelle Constitution Tunisienne pourra être considérée comme un test très important.
        • Il est néanmoins évident que la religion, même absente du pouvoir, continue de jouer un très grand rôle dans les décisions politiques ou même économiques un peu partout dans le monde et continuera encore de le faire pendant quelques générations. Uniquement par le simple fait que les décideurs ont été façonnés par leurs ascendants dans une croyance religieuse et qu’eux mêmes, croyants ou pas, consciemment ou pas, agissent et agiront en tenant compte, en partie, de cet héritage « spirituel ».

        • menou69 menou69 3 juin 2013 12:45
          Un nouvel empire ottoman pour Erdogan

          La crise de la place de Taksim a soulevé le questionnement de tout un peuple et de l’opinion politique internationale. L’avenir de la Turquie reste sombre. L’objectif de Recep Tayyip Erdogan est d’installer un régime autoritaire islamique personnalisé avant le centenaire de la république turque en 2023......

          (...) Erdal Kilickaya, président de la FUAF (Fédération Union des Alévis de France), avait déjà alerté les médias dans son article paru sur le monde le 30 Juillet 2012 « les Alévis tirent la sonnette d’alarme » et à travers le meeting de Strasbourg où plus de 10 000 Alévis ont dit non à cette politique d’assimilation. Nous nous devons tous t’empêcher la construction de cet édifice inhumain où la seule loi de la majorité religieuse sera la réalité.

          http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/06/03/un-nouvel-empire-ottoman-pour-tayip-erdogan_3422880_3232.html

          http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/07/30/turquie-les-alevis-tirent-la-sonnette-d-alarme_1739037_3232.html


          • FRIDA FRIDA 3 juin 2013 13:35

            chut ! il ne faut pas le dire, sinon tout le château de carte d’un parti islamiste ET démocrate va s’effondrer.
            L’AKP a pour projet la reconquête des débris de l’Empire ottoman et si affinité pourquoi pas le Kalifat.
            Les sunnites sont tous d’accord la dessus. Une fois qu’ils ont bien préparer l’opinion arabe et musulmane à cette idée avec le leurre du bien être comme aux temps glorieux du VRAI ISLAM, restera à voir qui sera au bout de course pour le kalifat, une des monarchie du Golfe ou un Turc.
            Un si vaste monde, ou la liberté de commerce est loi, (en dehors bien sûr du porc et de l’alcool cela va de soi) un tel projet est foncièrement bénéfique pour ceux qui prépare l’Europe au marché transatalantique. Et par la même occasion le monde sunnite écrabouille le monde chiite, à savoir l’Iran. Il ne doit en rester que des provinces, comme le souligne Joe Biden qui insiste sur le partage de l’Irak.
            http://politicalticker.blogs.cnn.com/2008/10/16/fact-check-has-biden-proposed-dividing-iraq/

            Dernièrement Al Qaradawi que Tariq Ramadan défend comme un musulman modéré, ce Qaradawi est le président de l’Union Internationale des savants musulmans, ce Qaradawi vient de demander à tous les sunnites d’aller vers la Syrie faire le djihade contre les chiites. Il fait le prosélytisme pour une guerre confessionnelle du haut de son minbar dans une mosquée à Doha au Qatar, vous savez, ce pays très prisé ces derniers temps par nos politiques, nos intellectuels et nos médias. Mais c’est vrai, l’argent n’a pas de religion.


          • Ruut Ruut 3 juin 2013 12:59

            Pour le moment seule la suisse est une véritable Démocratie.



            • chantecler chantecler 3 juin 2013 19:15

              A cause de ses banques ?


            • menou69 menou69 3 juin 2013 13:01

              Lire les derniers témoignages des Turcs qui se plaignent du silence de leurs médias sur les manifestations :

              http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/06/03/on-se-sent-chaque-jour-un-peu-plus-pris-en-etau-par-erdogan_3422878_3214.html


              • menou69 menou69 3 juin 2013 13:13

                Devant ses partisans, le premier ministre Erdogan a joué la provocation, affirmant que, dans le cadre des projets défendus par le gouvernement, figurait également la construction d’une mosquée sur la place Taksim. « Oui, nous allons aussi construire une mosquée. Et je ne vais pas demander la permission (...) à une paire de pilleurs pour le faire. Ceux qui ont voté pour nous nous ont déjà donné l’autorité pour le faire. »

                Il a également eu des mots très durs contre les réseaux sociaux, que les manifestants ont utilisés pour s’organiser et communiquer.

                Va-t-il essayer de bloquer les réseaux sociaux comme cela a été fait en Égypte lors des grandes manifestation ?

                Erdogan a fortement critiqué l’attitude de Bachar el Assad envers son propre peuple et lui est sur le chemin de faire pareil !


                • alainminc alainminc 3 juin 2013 14:35

                  N’importe quoi !!!!  smiley vous m’aurez bien fait rigoler ...

                  Vous voudriez expliquer que les musulmans sont incapables et prétentieux....

                  Incapables car ayant entrainé tous leurs pays dans la misère et prétentieux car étant persuader de sortir la planète de la misère.

                  Incapables car prétentieux .... ou alors c’est un fake votre intervention  smiley


                • FRIDA FRIDA 3 juin 2013 14:42

                  @Mortaja

                  avant de nous infliger la lecture indigeste de vote commentaire, vous auriez dû vous posez une question simple :
                  l’islam a eu plusieurs siècles devant lui, et cela n’a pas empêché ni la corruption, le despotisme, la régression sociale et économique, avant même le choc occident/orient, et l’islam n’a jamais été aussi rigoureusement appliqué. Pourtant cela n’a pas empêché l’éclatement de l’Empire ottaman ni la colonisation. Certes, le monde arabo-musulaman a connu une civilisation brillante, mais il a connu aussi une décadence profonde mais toujours sous emprise de la religion musulman. Donc dire que l’islam est une solution c’est balayé d’un revers de main que l’islam n’est aucunement un barrage ou une digue contre la décadence.
                  L’islam n’est qu’un leurre. C’est l’islam qui a été le malheur des peuples musulmans et arabes, et vous nous le ressortez comme une solution 60 ans après, faute d’évoluer et de se remettre en cause. Parce qu’au lieu de poser les problèmes concrètement, vous faites appel à un mythe et à la fabulation.


                • FRIDA FRIDA 3 juin 2013 14:58

                  @Mortaja

                  "l’islam soit la religion de l’état , et qu’il soit officiellement interprété par une institution indépendante , dont les membres sont démocratiquement élus , tel que un « conseil islamique suprême » , qui n’assurera ni le rôle de législation , ni celui de la vérification de la conformité des lois émise par rapport à l’islam , mais plutôt , celui des recherches religieuses approfondies , de l’émission exclusive des « fatwas », du contrôle de la bonne application de l’islam et sa protection contre les abus du pouvoir exécutif et enfin assurer le rôle d’un organe consultatif« 

                  Expliquez nous qui pourrait élire votre »conseil islamique suprême«  ? Des non musulmans ? des athées ou uniquement des musulmans ?
                  quels musulmans ? des sunnites ? des chiites ? des Alaouites ? des Ismailites ? etc

                  Qui serait éligible à ce »conseil islamique suprême«  ? Des juifs, des chrétiens ou uniquement des musulmans ? et comme pour les électeurs, qui pourrait prétendre être éligible, un sunnite ? un chiite ? un Ismailites ? etc.
                  et c’est quoi l’islam pour vous, le courant malékite, hanbalite, etc.
                  Ce »conseil islamique suprême" admettra-t-il d’autres courants ou devra-t-il se cantonner aux quatre principales école sunnites en excluant le chiisme (lui-même divers) ?


                • FRIDA FRIDA 3 juin 2013 15:02

                  @Mortaja

                  ". Imaginons un instant , l’occident rationnel et démocrate , devenir musulman !! ce sera grandiose pour l’Humanité"

                  et moi qui pensait que le colonialisme n’est pas bon.
                  je vous retourne la question, imaginons un instant le monde arabo musulman devenir chrétien, rationnel et démocrate !! ce sera grandiose pour l’humanité


                • antyreac 3 juin 2013 15:15

                  Le pays islamiques devenir chrétien à mon avis c’est une possibilité qu’il ne faut pas écarter tant l’islam est en échec depuis plusieurs siècles maintenant


                  • Je n’ai fait que jeter un œil sur les dernières lignes de votre commentaire beaucoup trop long à mon goût et là j’ai bondi. Vous écrivez « ...et ce n’est pas par hasard si ce processus (retour à l’islam des califats je crois) se déclenche à partir de la Tunisie... » Mais mon cher Mahjoub vous vous mettez les dix doigts de vos deux mains dans les yeux en osant affirmer une telle ineptie. Il faut croire que vous ne connaissez pas du tout le peuple tunisien. Adepte certes, pour une partie seulement, de la religion musulmane, sans en connaitre la plupart du temps les fondements, ce peuple a su marier sans s’en rendre compte coutumes occidentales et traditions orientales, je dirai même méditerranéennes, au sein desquelles la religion a - et aura - du mal, beaucoup de mal, à s’insérer. L’Islam pur et dur qu’on veut actuellement lui injecter et encore moins celui à la mode Turquie actuelle, soi disant modérée, qu’on veut lui faire avaler.
                  • Mais vous croyez sincèrement que ce petit pays abreuvé de tant de civilisations et qui n’a d’arabe qu’une infime partie de globules sanguins s’est débarrassé de son dictateur pour se jeter dans les bras d’une dictature plus rétrograde encore ? Si tel est le cas alors je pense sincèrement qu’il vous faudra réétudier l’Histoire.

                • Traroth Traroth 4 juin 2013 10:29

                  Il est clair que la religion musulmane fait depuis toujours partie du problème, pas de la solution. Comme toutes les religions, elle prône la soumission des fidèles, habitude que les envahisseurs successifs, en particulier les colonisateurs occidentaux, ont parfaitement su exploiter à leur profit.


                  La liberté ne peut venir que de l’exercice du libre-arbitre et de l’esprit critique, y compris en matière religieuse.

                • mortelune mortelune 10 juin 2013 05:58

                  Merci Saint juste pour vos mots qui donnent bien du sens à nos maux.

                  Juste une remarque sur cette phrase : « Oser parler d’Islam et de valeurs spirituelles à une société française matérialiste... » S’il est vrai que les seules références françaises sont le coca cola, le iphone, le prêt bancaire et le MacDo force est de remarquer que bien des gens qui se prétendent musulmans partagent ces mêmes valeurs. Je rappelle que le prêt avec intérêts et interdit dans le corran et qu’il faut se résoudre à penser qu’il n’y a peu de musulmans prêts à respecter le coran aussi bien dans la lettre que dans l’esprit. 
                  Pour le reste vous avez tout juste. 

                • Constant danslayreur 10 juin 2013 08:08

                  « Pour le reste vous avez tout juste »

                  Non il n’a pas tout juste. Un certain Ahmed bien meilleur que lui et ayant enduré ce qu’il ne pourrait même pas concevoir, n’a jamais reçu un mandat du tout-puissant l’autorisant à traiter ses semblables d’abord de :

                  « porcs... »

                  « crétins »

                  « pervers ignorants »

                  « sodomites »

                  Ensuite, de leur annoncer une guerre civile imminente et inéluctable

                  « Nous nous dirigeons tout droit vers la guerre civile car nous sommes devenus insupportables les uns pour les autres... Notre futur commun va être violent... très violent... » On dirait du Cova-Asinus dans le texte... beuark

                  Et en bout de course, pom po po pom pom pom, de se faire tout calin, tout mimi, tout en sagesse en en faisant sesje cite :

                  « Frères et Sœurs de France »... Et Madame votre frangine ?

                  L’Islam n’a jamais appelé à la sédition ou à la guerre civile, ce sont VOS opinions et VOTRE appel et c’est VOUS qui en répondrez le jour J pas l’Islam.

                  PS : Le « Mortaja » est manifestement un provocateur aussi musulman que je serais animiste, mais il a parfaitement atteint ses objectifs au vu des réactions. Que vous tombiez vous aussi dans le panneau avec toutes vos « valeurs spirituelles que n’ont pas les autres n’est-ce pas » est ... désespérant.

                  تعالى الله عني و عنكم علوا كبيرا


                • COVADONGA722 COVADONGA722 10 juin 2013 08:46

                  cher constantdanleyreur 

                  je me borne a constater , d’ailleurs je dois même être un des rares à régulièrement rappeler que
                  les malheureuses victimes de ce genre d’islam sont d’abord et avant tout des musulmans ou des citoyens arabes vivant aux cotés de musulmans !
                  Lui peut être aurait mérité que vous lui expliquiez que cette violence consubstantielle de la religion est une vue de l’esprit ! 
                  un adolescent syrien de 15 ans a été exécuté en public, dimanche 9 juin, à Alep, par des rebelles islamistes qui l’accusaient d’avoir tenu des propos jugés blasphématoires, a révélé l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), une organisation proche de l’opposition basée en Grande-Bretagne.

                  Asinus : ne varietur



                • alainminc alainminc 3 juin 2013 14:25

                  Un pays musulman ne peut-être démocratique . Il n’y en a pas d’exemple dans l’Histoire ...

                  Erdogan est un satrape oriental.

                  Les turcs sont des nationalistes musulmans : Des ottomans ...

                  Une minorité de turcs libéraux gênent le jeu islamiste du petit pépère des peuples Erdogan.

                  En Europe ce sont les libéraux qui nous entraînent vers le libéro-fascisme, mais nous saurons le contenir . En Turquie, qui empêchera les islamo-fascistes de passer ... pas la minorité de libéraux turcs .

                  L’alliance objective de l’OTAN avec l’AKP est en Syrie la preuve de l’alliance des libéraux fascistes européens avec les fascistes islamistes ... contre, en Turquie, les libéraux nationalistes qui seront balayés .

                  L’OTAN : le fascisme mondialisme et L’islamisme universaliste contre le nationalisme d’où qu’il vienne !


                  • antyreac 3 juin 2013 14:48

                     L’islam et la démocratie sont complémentaires et non contradictoires . Imaginons un instant , l’occident rationnel et démocrate , devenir musulman !! ce sera grandiose pour l’Humanité . 


                    L’islam et démocratie complémentaires
                    si cela était possible çà se verrait depuis longtemps,or cela n’est pas le cas

                    occident devenir musulman 
                    surtout pas c’est la pire chose qu’il lui puisse arriver

                    d’ailleurs le monde musulman a eu sa chance depuis le début pour devenir une puissance scientifique ,économique et morale tant ses conquêtes militaires ont permis accumuler des richesses et des connaissances scientifiques considérable
                    Les musulmans ont tout gâché
                    et le monde musulman est devenu le trou de cul du monde

                    • LE CHAT LE CHAT 3 juin 2013 15:23

                      L’islam est le moyen le plus sûr pour retourner au moyen âge , la décroissance est assurée !

                      Les barbus comme les écolos ont adopté le vert , est ce une coïncidence ?


                      • mortelune mortelune 10 juin 2013 06:02

                        Le moyen âge n’est pas forcément contraire au bonheur, la décroissance non plus bien au contraire. De toute façon ceux qui comme vous pensent trouver le bonheur en consommant se trompent complètement. Pour le reste les barbus dont vous parlez valent certainement ceux qui à qui vous remplissez les poches en travaillant. Je vous laisse y réfléchir.


                      • heliogabale heliogabale 3 juin 2013 15:35

                        La Turquie détient le record du nombre de journalistes emprisonnés...

                        Erdogan est probablement le dirigeant qui inspire instinctivement le plus d’antipathie avec Nethanyahu.

                        S’il maintient sa tournée en Afrique du Nord, il prend un gros risque de se faire jeter en son absence...


                        • antyreac 3 juin 2013 15:45

                          Erdogan est est probablement le plus fasciste de deux

                          Faut pas se tremper de cible
                          D’ailleurs je pense qu’à l’avnir on aura de problèmes avec lui

                        • Crab2 3 juin 2013 17:21

                          L’islamo-gauchisme


                          Ce qui caractérise l’islamo-gauchisme, un peu comme tous les extrêmes, c’est leur pratique de la contrevérité, ( ici, comptant parmi les plus nocives ), révélateur d’un d’un état d’esprit se fondant sur des valeurs négatives : râler, pleurnicher ou s’indigner  ;

                          au lieu de se référer à des valeurs positives : comprendre et proposer


                          Suite :

                          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/06/03/l-islamo-gauchisme.html



                          • menou69 menou69 3 juin 2013 18:02

                            @ Crab2

                            Encore une référence du site hautetfort qui est un site fasciste et lepenniste sur lequel se retrouvent des nazis qui clament leur vénération pour le Führer et aussi des écrits de ses lieutenants. Un site très obscur hébergé à l’étranger afin que les autorités françaises ne puissent le fermer.

                            Saviez-vous tout cela ? Si oui c’est que vous faites partie de leurs convictions et que impunément vous divulguez leurs écrits et leurs vidéos pour foutre la chienlit en France.


                          • Crab2 3 juin 2013 18:59

                            Très drôle ce site, en réalité un blog dont je suis exclusivement l’auteur de tous les articles ( signés Crab ;
                            hautefort est une plate-forme où il y a des milliers de blogs


                          • menou69 menou69 3 juin 2013 19:17

                            Une plateforme répertoriée hors de France qui héberge des blogs très très hards dont certains seraient interdits et fermés si elle était hébergé en France.


                          • Crab2 3 juin 2013 21:40

                            [ RIRE ]

                            Pas de chance pour vous j’ai ouvert quatre blogs pour publier sur chaque les mêmes articles :


                            http://laicite.over-blog.com/


                            http://laicite-moderne.blogspot.fr/


                            http://hedonisme.blogs.lalibre.be/


                            http://laiciteetsociete.hautetfort.com/



                          • FRIDA FRIDA 3 juin 2013 17:43

                            @Mortaja

                            Je vais résumer votre façon de voir l’islam et le monde.
                            En dehors de l’islam il n’y a pas de salut, parce que vous estimez que l’homme n’est pas capable de faire du bien et qu’il lui faut la parole et les normes imposées par Allah pour s’amender et faire prospérer la société. Sans Allah, nous sommes perdus.
                            c’est une vision pessimiste et totalitaire qui consiste faire croire que le cerveau humain est incapable de réfléchir et de trouver des solutions ou d’autres voies que l’islam. Celles-ci ne peuvent venir que de Allah ou du moins des grands principes qu’il a « révélés » à son prophète.
                            Vous avez le chic de dénier tout ce que l’humanité a fait avant l’apparition de l’islam (Inde, Chine, Afrique, Amérique latine, Europe) des civilisations qui ont porté très haut l’humanité de l’homme.
                            Vous suivez la même méthode qui a consisté à dénigré et quasiment occulté l’histoire préislamique parce que jugée anti-islamique, il fallait tenir les gens dans la croyance que tout n’était qu’ignorance et obscurantisme jusqu’à l’avènement des lumières de l’islam.
                            Un génocide culturel a été pratiqué contre l’héritage culturel de la société antéislamique.


                          • menou69 menou69 3 juin 2013 18:36

                            @ Mortaja Mahjoub

                            Je vois que vous répétez inlassablement le même discours à la lettre près. Donc vous faites du copié/collé. Vous réécrivez inlassablement le même discours, la même litanie sur votre blog le 27/08/201, le 08/05/203, le 13/05/2013, le 16/05/2013 en arabe, et aussi dans tous les sites d’actualités dans lesquels des citoyens lambdas peuvent écrire des articles. Chaque fois qu’il est question dans ces sites de l’islam vous ressortez votre texte toujours le même mais cette fois rédigé en français.

                            Vous pensez que nous rabâcher constamment la même chose comme on oblige les enfants africains qui apprennent par coeur le Coran en arabe (sans le comprendre car ce n’est pas leur langue et en se balançant comme les juifs orthodoxes) nous fera intégrer plus facilement votre charabia qui ne fait pas partie de notre culture ? Et bien que nenni, alors arrêtez de polluer les sites, vous n’arriverez pas à nous convertir à votre religion dont le prosélytisme est sans mesure.


                          • Traroth Traroth 4 juin 2013 10:38

                            @Mortaja : Effectivement, vous nous faites carrément des copier-coller de votre blog, là...


                          • FRIDA FRIDA 3 juin 2013 18:02

                            @Mortaja

                            j’aimerai ne pas vous faire un procès d’intention mais lire ce genre de déclaration :"Imaginons un instant , l’occident rationnel et démocrate , devenir musulman !! ce sera grandiose pour l’Humanité" ne laisse pas serein.
                            http://www.youtube.com/watch?v=yKcZtoQKtnM

                            Cordialement


                          • philouie 3 juin 2013 20:59

                            c’est pourtant une nécessité.

                            déchristianiser et islamiser.

                            Pourquoi ?

                            Déchristianiser

                            Parce le christianisme est une religion perverse qui fait que l’homme en est arrivé à se prendre pour Dieu. Le résultat, c’est l’occident criminel et prédateur que l’on constate au quotidien.

                            Islamiser,

                            restituer l’homme à sa place de créature, gardien de la création et soumise à l’ordre divin.

                            Mais je vous rassure. Ce processus viendra de lui-même.

                            Les temps de fin du monde, tels que nous les pressentons aujourd’hui, ne sont au final que ceux de la fin du monde conçut par l’occident. Ce monde ne peut pas durer, il faudra bien qu’il disparaisse.

                            Il disparaitra.


                          • Deneb Deneb 9 juin 2013 14:45

                            Ce philoui est vraiment une caricature. J’aime bien lire ses interventions et je le soupçonne de faire en fait du 2ème degré, c’est un peu trop gros pour être sérieux. En tout cas, je suis mort de rire à chaque fois. Je suis sûr que c’est en fait un athée qui s’exerce à l’antiphrase, il doit bien s’amuser ...


                          • Don Michael Corleone Don Michael Corleone 3 juin 2013 18:19

                            Quand on parle d’Islam il faudrait savoir lequel puisqu’à ma connaissance il y a plusieurs islams. Certains sunnites vouent une haine pathologique aux chiites par exemple. La pratique de ces courants est sur bien des aspects différentes. Quant à la démocratie dans le sens « le pouvoir au peuple » je n’y crois guère, elle n’est qu’un habile subterfuge pour permettre à l’élite de faire croire au peuple qu’il a le choix. Le cas de la France où une superclasse règne quasiment en maître absolu est assez édifiant, idem aux USA. Par contre si certains entendent par démocratie, le fait d’avoir certaines libertés comme dans les pays occidentaux je pense qu’il ne faut pas rêver. Les pays occidentaux ont leurs réalités et leurs cultures, on ne peut pas demander à des peuples non européens comme la Turquie d’avoir un « visage occidental ». C’est toute l’aberration de cette mondialisation forcée qui essaie de donner au monde le visage d’un « village global » qui n’existe que dans l’esprit de quelques dégénérés. Il reste à savoir quelles sont les aspirations légitimes du peuple turc et là ça peut m’intéresser. C’est en fait ce qu’il faut se demander. Parce que jusqu’à preuve du contraire Erdogan que je n’apprécie guère semble assez populaire dans son pays. Après si certains espèrent un « printemps ottoman » je crois que nous en sommes encore loin. Seul l’avenir nous dira comment cette affaire turque va évoluer.


                            • Crab2 3 juin 2013 19:01

                              Le sublime me suffit

                              La spiritualité, ai-je souvent écrit, n’est pas un monopole des religions ;

                              dans toute l’histoire de la vie spirituelle de l’humanité, il n’y a jamais eu qu’un seul miracle, la musique et je n’imagine pas ma vie sans la musique


                              Suite :

                              http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/06/01/le-sublime.html



                              • Lord WTF ! R.I.P. Lord 3 juin 2013 19:04

                                hmmm...le raidissement d’Erdogan (je ne parle pas de son minaret !) devrait réjouir nombre de contributeurs d’AV et d’ailleurs...plus Erdo se raidit, plus la perspective d’une « entrée », avec ou sans lube, de la Turquie dans l’UE s’éloigne...

                                ce qui en soi ne va pas contre les aspirations écogéopolitiques des global’thinktankistes : la constitution d’un domaine sunno-islamiste « hardcore »- après nettoyage théo-ethnique des Shia-muzz et d’autres groupes ethnoreligieux non compatible avec le pétroslamisme - s’étendant jusqu’en Ouïgourie et « titillant » quand les besoins « stratégiques » s’en feraient sentir Russki et Mandarins, stimulant le business d’armes d’un futur marché « libre » trans-UE&USA (les plus gros contrats se signent avec les pétrobéodouins) en crise permanente avec la multiplication exponentielle de micro-conflits « on demand » et sur commande, ainsi qu’une réserve de pops jeunes s-excitées et potentiellement hyperconsommateuses (consommation & démocratie n’ont pas besoin d’aller ensemble : les boutiques Paris Hilton à la Mecque -déjà une réalité - est tout ce qu’on demande aux bédouins ) : avec pléthore de marchés TRANS-etc... et INTER-etc... potentiellement ouvrables à coups d’épandage démocratique ou de sabrage pétrowahhabique.

                                côté thinktankistes du Global Village : le domaine islamique formant l’épine géo-dorsale de l’Ancien Monde est le principal enjeu pour contrer une Russie en cours de décuitage et une Chine de plus en plus polyphage...pas étonnant que l’on se retrouve avec un Monde Libre supportant les wahhaboslamistes et que ex-Rouges et toujours Jaunes eux s’opposent plus ou moins frontalement aux supplétifs jihado-stéroïdés du dit « Monde Libre ».

                                donc qu’Erdo ait le barreau est au final certes obscène s’il le fait devant tout le monde, notamment les petits, mais conforme aux aspirations des global puppet masters...le pire -pour eux- serait qu’un jour l’AKP se mette à supporter le gay mariage...du moment que niveau business, l’AKP reste tendance global-libérale comme les Qatardés et les Wahhabés : all is fine dans le better monde possible...

                                mais bon, les plans ont toujours tendance à foirer...les Iraniens font leur révolution sexuelle en mode underground au pays des Mollahs, cybersex, gigolos pour urban voilées BCBG et trans-lala, divorces à gogo, etc... les Wahhabettes et les Wahhabeaux s’exposent et exposent quatre fois plus leurs vies privées sur le net que les Yankee et six fois plus que les Franchiais...les Turcs urbains n’ont que peu à voir avec leurs bauer cousins qui fuck comme de seldjouk lapins, etc...etc...

                                pour le reste comme y’a pas d’ijma sur l’ijma et grosso modo sur walou en Dar al Islam, que ce soit côté Din, Dawla, Dunya, Oumma ou Chorba... et donc « la ijma, la blabla », les délires hypercalifatiques des bédouins, des osmanliens et autres jihadiens risquent de devoir attendre jusqu’au Yamn Al Qiyamah... à moins que course aux armements oblige et ouverture de nouveaux marchés, ils finissent tous par se foutre sur le turban : ce qui est déjà plus ou moins le cas...tout bénèf pour le business... 

                                Alea n’est pas encore jacta...  

                                • Deneb Deneb 9 juin 2013 14:50

                                  Mais non, mortaja, j’apprécie vos interventions. C’est si rare, quelqu’un qui fait rire de bon coeur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès