Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Turquie : vers l’interdiction du parti au pouvoir ?

Turquie : vers l’interdiction du parti au pouvoir ?


La Turquie moderne a été voulue laïque par son fondateur Kemal Ataturk qui l’a inscrit très profondément dans la Constitution et dans la culture du pays, même si elle est dirigée actuellement par un parti islamiste, l’AKP, Parti de la justice et du développement. Le Premier ministre, Recep Yaccip Erdogan, a dû évoluer dans son exercice du pouvoir entre les attentes conservatrices et islamiques de ses électeurs et les nécessités d’ouverture et de libéralisme que lui imposait le développement économique du pays et surtout son enracinement voulu dans l’Union européenne.

Un exercice difficile dans lequel il semble pour l’instant s’être pris les pieds dans le tapis. Il y a en effet deux forces qui soutiennent à tout prix la laïcité dans le pays. L’armée qui n’a pas manqué à chaque élection de rappeler son attachement au principe de la laïcité, sans être heureusement jamais passé aux actes. Et le Constitution elle-même représentée par le pouvoir judiciaire. C’est ainsi que la Cour de cassation et son procureur général a engagé une procédure judiciaire contre l’AKP au motif que ce parti et ses dirigeants, dont le Premier ministre et le président de la République, Abdullah Gül, voulaient saper les fondements laïcs de la République et instaurer la charia !

Or, ce n’est pas une menace à prendre à la légère car il existe déjà un précédent de ce type de sanction en Turquie : la condamnation à l’inéligibilité en 1998 de l’ancien Premier ministre islamiste, Necmettin Erbakan, et l’interdiction du Parti de la vertu (Fazilet) islamiste également en 2001.

La Commission européenne, qui apprécie Recep Yaccip Erdogan et dont la majorité des pays membres fait passer le "business" devant d’autres considérations, le soutient et a condamné le procès qui le vise ainsi que son parti. Mais l’affaire suit son cours auprès de la Cour constitutionnelle et il y a un risque de plus en plus évident que l’AKP puisse être interdit et que Recep Yaccip Erdogan, Abdullah Gül et 71 hauts dirigeants du parti puissent devenir inéligibles pour cinq ans !

Décision de la Cour constitutionnelle entre cet été et l’automne. En attendant, l’AKP a décidé de repousser quelques amendements constitutionnels provocateurs pour ne pas envenimer l’affaire.

A suivre...


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 27 mai 2008 11:35

    Nous voyons bien que lorsque des citoyens musulman votent ils préférent des partis religieux et fondamentalistes qui n’hésitent pas à supprimer par étapes les droits et avancées de la société moderne par un retour au rigorisme religieux

    Oui,il faut esperer que les militaires attachés à la laicité et la démocratie sauront prendre les moyens nécessaires à cette dérive du gouvernement élu démocratiquement (comme Hitler en 1933) pour mettre en place son programme anti-laique et profondement islamiste

     


    • Medkorp Medkorp 27 mai 2008 12:58

      Salut !

      Et bien autant de betise en si peu de ligne, c’est à croire que vous le faite exprès...

      Je vous rappel que l’Islam existe dans la région depuis plus d’un millénaire et pourtant au moment de la libération de la plupart des pays arabes, tous ont choisi la république "démocratique", pour cela révision l’histoire du panarabisme, c’est pas trop compliqué et cela à moins d’un siècle.

      Je rappel que les grand dirigeants d’alors étaient tous laïque, mais bien sur cela vous ne vous en soucier pas car votre but n’est pas d’informer, mais tout simplement de continuer à porter de discrédit à tout un pan du monde, je vous rappel que les musulmans sont plus de 1 200 000 000 de personnes.

      Pour finir de nombreux pays musulmans onté tenté l’aventure religieuse, car les peuples furent désespéré des résultat de leur leaders "démocratique" et ont espèrer que les religieux sauraient mieux se comporter...

      Bien entendu ce fut une grosse erreur, mais l’espoir fait vivre


    • Cem38 Cem38 27 mai 2008 12:16

      Le problème est beaucoup plus complexe que ça...

       

      Il faut d’abord se pencher sur le problème de la laïcité avant.

      En France nous connaissons la laïcité comme une idéologie inscrite dans la constitution, qui empèche l’Etat d’avoir un lien avec une religion qu’elle qu’elle soit. La laïcité interdit aussi le port de quelleconque objet ou vêtement du culte ostentatoire dans les lieux publics de l’Etat.

      En Turquie, la laïcité est avant tout un dogme, un objet ou même une arme utilisée par "l’élite" pour empècher un quelconque épanouissement de la religion dans le pays. La plupart du temps athé, ces personnes se reconnaissent surtout dans les pas du père fondateur de la nouvelle Turquie après la première guerre mondiale, Mustafa Kemal Atatürk. Cependant je tiens quand même à préciser, et c’est mon idée personnelle, que Atatürk aurait quand même honte de voir qui sont ses fans aujourd’hui. Car c’est plus que du respect, c’est de l’adoration. Tous sont comme dans une sorte de secte avec comme leur prophète Ataturk, se disants kemalistes, ils se posent comme défenseurs de ses valeurs et n’hésitent pas à lancer des attaques contre les personnes un minimum croyant même si c’est de la façon la plus anti-démocratique qui soit.

      L’exemple même est ce procès d’interdiction de l’AKP avec Recep Tayyip Erdogan ( je vous corrige ;) ) et aussi le président Abdullah Gül. Le dossier de plainte ne tient absolument pas la route ni démocratiquement parlant ni judiciairement. Pourtant cette plainte à quand même été reçue comme recevable. Ce qui est le plus frappant est le fait que le Président soit aussi la cible, car en Turquie aussi, le président est INTOUCHABLE durant son exercice, et les juges auraient du l’écarter du dossier, preuve justement que cette secte kémaliste s’étant à toutes les institutions en Turquie telle une pieuvre.

      Pourtant, depuis le début, l’AKP n’a jamais cessé de faire évoluer la Turquie dans le bon sens, jamais la Turquie n’a connu une situation économique, politique, géopolitique aussi bonne. Les minorités sont de plus en plus intégrées, les réformes vont de bons train, et les investissements étrangers augmentent d’années en année. Mais voila, le problème de la Turquie est que ce pays n’arrive jamais à se débarrasser de ces démons qui le ronge. De la même façon qu’ils ont pendu l’ex premier ministre Adnan Menderes 30 ans avant pour "acte allant à l’encontre de la Turquie" (sois disant bien sûr) ils veulent maintenant interdire l’AKP à défaut de pouvoir les pendre. S’ils en avaient la possibilité, je n’aurai aucun doute sur le fait qu’ils l’auraient fait.

      Ils ne font pas ça pour le peuple, ils font ça uniquement pour leurs intérets personnels, l’élite... Le peuple dit A mais on entend l’élite par ce que tel des parasites ils se sont infiltrés dans toutes les institutions et dans les plus hautes entreprises de Turquie et surtout dans les médias. Ceux que vous entendez ne représentent nullement la Turquie.

      Depuis ce dépot de plainte, les pertes de l’économie turque s’élèvent à 25 milliards de dollars représentés par des investissements qui fuient le pays.

      Dans tout les cas, personne ne va gagner quelquechose de ce procès. Le peuple souffre, la Turquie perd de l’argent, la politique va mal. Cette élite croit pouvoir reprendre le cntrole de la Turquie et la mener comme elle l’a fait d’une façon désastreuse avant, elle se trompe. Erdogan ou un autre avec ses idées reviendra et le peuple le soutiendra encore.

      http://nouvellesdeturquie.20minutes-blogs.fr

       


      • Jean-Paul Doguet 27 mai 2008 22:36

        @cem38

        Vous êtes pro-AKP et c’est votre droit mais attention au populisme démagogique. Pour vous l’AKP c’est le peuple et les kemalistes c’est l’élite. Le camp laic en Turquie est fort et n’est pas une petit "élite" comme vous l’insinuez. Ils ont été capables de mobiliser près d’un million de manifestants l’an dernier, la plus grande manifestation de l’histoire du pays. Quant à l’AKP elle ne mérite pas qu’on lui fasse confiance aveuglément. Elle n’a jamais renoncé spontanément à islamiser la Turquie, et à revenir sur l’héritage kemaliste, elle ne l’a fait que par crainte de l’armée et elle a substitué un islamisme "mou", limité à la société, à un islamisme "dur" qui viserait l’Etat. 

        Vous distinguez la laicité turque et française et vous avez raison sur le principe, mais pas dans ce que vous dîtes. Le système turc est en réalité comparable au CONCORDAT napoléonien, d’avant 1905, parce l’Etat finance les cultes et les contrôle. Par le Diyanet il intervient dans les prêches du vendredi, et il n’y a pas en ce sens de complète séparation de l’tEtat et des cultes en Turquie. Je vous rappelle qu’en France le port de symboles religieux est interdit dans les écoles mais pas dans les autres lieux publics. 


      • Cem38 Cem38 28 mai 2008 16:46

        @ Jean Paul

        Ils ont été capables de mobiliser près d’un million de manifestants l’an dernier

        Hmmmmm je doute fortement de ce nombre surréaliste... il y a eu du monde, mais l’AKP a été quand même élu, preuve que quelqu’en soit les diffamations qui ont été utilisées par les Baykal and Co pour motiver les Kémalistes, le peuple à cru en l’AKP et il a donné pleins pouvoir à ce parti.

        De même aucun parti ne mérite une confiance aveugle, cependant, depuis le temps que je rêvais de voir un gouvernement fonctionner sans aucune rupture pendant son mendat, sans qu’il y ait de dissolution de crise politique, avec une économie assainie, et bien j’y croyais presque et là je suis totalement déçu. En Turquie tant que les "suceurs de sangs" du peuple n’ont pas le pouvoir le pays ira mal. Remarque quand ils ont été au pouvoir ça n’allait pas mieux.

         


      • Jean-Paul Doguet 30 mai 2008 09:47

        @cem38

        Non le peuple n’a jamais donné les "pleins pouvoirs" à l’AKP, c’est une notion incompatible avec la démocratie libérale, et anti-démocratique. Le peuple turc a donné la majorité PARLEMENTAIRE absolue à l’AKP et a élu un président qui en est issu. Désolé, mais ça n’a rien à voir avec ce que vous appelez de façon inquiétante les "pleins pouvoirs". La majorité parlementaire ce n’est PAS les pleins pouvoirs.

        Qu’est-ce que c’est que ces fantasmes de suceurs de sang ? Pour vous ceux qui sont contre l’AKP sont des suceurs de sang ? Le camp laic est celui des suceurs de sang ? Je voudrais attirer votre attention sur le fait qu’en Turquie la quasi-totalité du corps enseignant et plus encore l’armée sont hostiles à l’AKP. Les enseignants étaient largement représentés dans les manifestations laiques géantes.

        Ce que vous dîtes de la Turquie est à mon avis faux. Pour la Turquie la "laicité" est un trait quasiment identitaire, un peu comme pour la France d’ailleurs même si ce mot n’y a pas exactement le même contenu. La laicité est pour la Turquie ce que la neutralité est pour la Suisse. La laicité est plus importante que l’islam pour l’identité turque. La politique de grignotage du kemalisme, qui est désaprouvée par la majorité des Turcs, est perçue comme attentatoire à l’identité nationale.

        Si la société turque a voté pour l’AKP c’est 1) parce que son bilan économique est bon, 2) parce que ses dirigeants sont perçus comme honnêtes (plus que les dirigeants des vieux partis laics) 3) parce que l’AKP est perçu comme le parti qui pourrait faire entrer la Turquie dans l’UE. Ce n’est pas l’islam qui a amené des électeurs à l’AKP. Ils ont voté pour lui MALGRE le fait que ce soit un parti islamiste, et Erdogan le sait très bien.


      • Gül 27 mai 2008 12:24

        @ l’auteur

        D’abord merci d’aborder ce sujet, qui mérite incontestablement débat pour ceux qui s’y intéressent.

        Vous me permettrez 2 corrections, d’une part, il s’agit de Recep Tayyip Erdogan, d’autre part, vous dites que l’armée n’est pas passée aux actes, excusez-moi du peu, mais vous faites quoi des coups d’états de 1960 et 1980 ??

        @ Lerma,

        Si vous nous parliez de quelque chose que vous connaissez plutôt que de débiter des âneries au kilomètres. Ah oui ! c’est vrai votre article fut censuré !

         


        • Cem38 Cem38 27 mai 2008 12:40

          Quand on connait aussi mal l’Islam on évite de sortir des ânneries pareilles svp...

          Des réflexions aussi simplistes me désèspèrent


        • Gül 27 mai 2008 12:51

          Les turcs sont dans l’ensemble extêmement attachés à leur culture, cela avant leur attache à l’Islam. Il y a en Turquie nombre de courants de cette religion.

          D’autre part il y a un immense respect de la laïcité, et je ne suis pas d’accord sur ce point avec Cem38 dans le sens où le peuple (et pas seulement un parti) reste fortement lié à l’évolution léguée par Atatürk.

          Et, Thierry, la charia n’est as appliquée en Turquie et je doute fort qu’elle le soit un jour ! Avez-vous déjà mis les pieds dans ce pays ?? Pour ce qui est des zones urbaines en tous cas, les turc(ques) sont tout à fait libéré(es). Au fait, n’est-ce pas en Israël, qu’il est si difficile de divorcer pour les femmes ?

          http://isranat.blogs.nouvelobs.com/archive/2008/03/26/femmes-enchainees.html

           


        • Medkorp Medkorp 27 mai 2008 13:01

          Salut !

          Comme dis précement les musulmans sont plus de 1 200 000 000 de personnes dans le monde...

          Si réelement les pratiquants de cette religion voulaient convertir la planète, il y aurait beaucoup plus de heurts...

          Maintenant la peur & l’ignorance dont vous faire preuve démontrent à quel pont vous connaissez mal cette religion et encore moins biens les hommes & femmes de ces religions !

           


        • Cem38 Cem38 27 mai 2008 13:15

          @Gül

          Le peuple turc et la Turquie n’a pas été grace à la laïcité que je sache... La Turqquie actuelle est née des cendres de l’extinction de l’Empire Ottoman, Empire qui a connu une évolution extraordianaire en particulier grace au courrant de l’Islam, et si l’Islam aujourd’hui est aussi présente dans le monde et surtout en Europe, c’est grace aussi l’Empire Ottoman.

          La Turquie est donc avant tout musulmane avant d’être laïque. L’inverse l’est pour les quelques petits pourcentages de riches et de sectaires kémalistes qui se font entendre par ce qu’ils ont le controle des médias et du pouvoir. Cependant, au grand dam de Thierry, la Turquie n’est pas l’Iran non plus. La Turquie est musulmane mais aussi tournée vers l’occident, avec un fonctionnement étatique copié sur les pays européens par Atatürk. C’est après qu’il a inscrit la laïcité dans la constitution.

          Si la Turquie est fortement liée à Atatürk c’est par ce qu’il est respecté comme celui qui a entrainné la révolution des jeunes turcs, avec l"indépendance à la clé après l’invasion des pays européens en Turquie. Mais ça ne va pas plus loin. Il ne méritte pas ce fanatisme qu’on lui accorde en le faisant passer pour un dieu. Atatürk par ci Atatürk par là. Est ce qu’en France on voit le visage de De Gaulle partout ? Non, pourtant il a été aussi le sauveur de la France. Le visage d’Atatürk aujourd’hui est plus une arme utilisée par les élites sectaires pour proner la laïcité.


        • Weinstein 27 mai 2008 13:32

          Gul,

          Contrairement à ce que vous pensez la loi rabbinique à ce sujet est très souple, un mariage juif n’est pas un mariage catholique, suivant l’expression consacrée.

          Le problème qui peut exister est celui de l’obtention du Guet pour la femme lorsque le mari ne veut pas divorcer(et vice versa), mais les tribunaux rabiniques qui jugent ce genre de litiges exercent maints pressions sur le mari et croyez-moi pour avoir vu cela de près, ça fonctionne.

          Tous les mariages sont reconnues en Israël, laïques ou religieux, par contre pour l’instant, il n’existe pas officiellement de mariages civils, sauf une sorte de contrat établit entre les futurs époux (pacs), signé et supervisé par un avocat, ce qui est de facto la reconnaissance du mariage civil.

          Bien à vous.


        • Zalka Zalka 27 mai 2008 13:38

          @Jacob : Allez faire un tour en grèce sur le mont Athos. Mais je vous déconseille d’y aller avec votre compagne. Vous risqueriez un an de prison. L’interdiction de présence féminine là bas est inscrit dans la constitution. D’odieux musulmans jihadistes ? Non. Des chrétiens orthodoxe.

          Cessez donc d’essayer de faire croire que les musulmans ont le monopole de la haine.


        • Weinstein 27 mai 2008 13:40

          Fonfon,

          Je ne veux pas entamer ici, sur ce forum, la méthodologie talmudique, j’aurais peur de vous ridiculiser.

          N’oubliez-pas pas que les klalot, les malédictions, que vous nous souhaitez se réaliseront si le peuple Juif ne suit pas les Mitsvot, et la première des mitsvot, des commandements, d’après le plus grand éxégèse Juif, Maïmonide est celui de venir vivre sur la terre de nos ancêtres.

          Ma’a salam ahi.


        • Cem38 Cem38 27 mai 2008 13:45

          @Zalka

          J’étais pas au courrant de ça oh


        • Gül 27 mai 2008 14:44

          Je ne suis toujours pas d’accord.

          La Turquie n’est laïque que depuis peu, certes, l’emprire ottoman a eu l’envergure que tout empire peut avoir, avec une propension à respecter les différentes religions sur son territoire, et résolument tourné vers l’Occident et la France en particulier (alla franka). Les échanges entre les 2 ayant été particulièrement riches, en tous cas culturellement parlant.

          Si la Turquie est à 99% musulmane, elle est aussi profondément attachée à sa culture ancestrale bien anté-islamique. Le système clanique y est toujours suivi (bien qu’ayant évolué), la hiérarchisation de la structure familiale, le code de l’honneur, les rites anciens (le pekmez sur la porte lors du mariage par exemple...), et j’en oublie sûrement. Tout cela n’est pas lié à l’Islam, mais fait du peuple turc ce qu’il est avec toute la richesse qui l’accompagne.

          D’autre part, l’expansion ou la connaissance de l’Islam dans le monde n’est pas dû à l’empire ottoman, que faites-vous des grands savants, médecins, mathématiciens, etc...originaires d’Asie Centrale, ou du nord africain, bien avant l’empire ottoman ?

          Et enfin je maintiens qu’Atatürk reste la personnalité sans doute la plus respectée en Turquie. N’oubliez pas que chaque 10 novembre à 9H05 le pays s’arrête en sa mémoire. Son "utilisation" à outrance par des partis extrémiste est une autre histoire.


        • Gül 27 mai 2008 14:47

          @ Weinstein

          Merci de ces éclaircissements. Je parlais en effet du guet. Cependant la condition de la femme en Israël est quand même souvent invoquée par aux droits qui lui sont dévolus, non ?


        • Gül 27 mai 2008 14:55

          erratum : "au motif du peu de droits qui lui sont dévolus"


        • fonzibrain fonzibrain 27 mai 2008 16:07

          weinstein

           mais dis moi yahvé à la primauté sur maimonide ,non ?


        • fonzibrain fonzibrain 27 mai 2008 16:13

          halalala

          le calif mehmet 2 en pleurerai...

           


        • fonzibrain fonzibrain 27 mai 2008 16:14

          alalala

          le calif mehmet 2 en pleurerai...


        • Weinstein 27 mai 2008 18:38

          Gul,

          Eh bien demandez à ma femme, ici c’est le matriarcat comme en Bretagne !

          Israël est très divers, Juifs,Arabes( 20 pour cent de la population) Druzes,Bédouins Tcherkésses,Arméniens etc

          Sans compter que parmi les juifs nous venons de plus de cent nations différentes...

          Il est bien évident que celui qui a vécu dans un pays Arabe ou Musulman , un juif sépharade,n’aura pas la même relation avec le sexe féminin qu’un juif Ashkénaze !! 

           Cela tendance à s’estomper puisque les mariages entre Ashkénazim et séphardim sont monnaie courante, j’ai même un ami juif éthiopien(bétha israël) qui s’est marié avec une belle russe !

          Bien à vous


        • Odal GOLD Odal GOLD 27 mai 2008 19:08

          Moi, je connais suffisament l’Islam pour pouvoir dire qu’il n’est pas triste l’Islam.

          Quand aux marchands, ils soutiendront toujours ceux qui, croient-ils, leur feront faire des bénéfices et surtout l’économie (sic) d’un peu de courage.

          Quant aux intellectualistes d’aujourd’hui, "ils ont trop souvent choisi le « relativisme culturel » par facilité, par peur, par opportunisme, par naïveté, et par manque d’instinct –  pour mieux trahir les idéaux de Voltaire, à savoir que la liberté de pensée serait sans valeur si les hommes ne possédaient pas la liberté de blasphémer...."

          Pourquoi je ne suis pas musulman - Ibn Warraq


        • Mr Mimose Mr Mimose 27 mai 2008 23:11

          Faut pas la chercher Gul ! T’en as pris pour ton grade Thierry !


        • Weinstein 28 mai 2008 06:47
          Fonfon,

          Je ne veux pas entamer ici, sur ce forum, la méthodologie talmudique, j’aurais peur de vous ridiculiser.

          N’oubliez-pas pas que les klalot, les malédictions, que vous nous souhaitez se réaliseront si le peuple Juif ne suit pas les Mitsvot, et la première des mitsvot, des commandements, d’après le plus grand éxégèse Juif, Maïmonide est celui de venir vivre sur la terre de nos ancêtres.

          Ma’a salam ahi.


        • cpt.kirk cpt.kirk 28 mai 2008 11:46

          et ca interresse qui ce petit étalge de culture destiné à l’élite


        • fonzibrain fonzibrain 27 mai 2008 12:52

          thierry toi qui connait les livre que pense

          la création de l’Etat [d’Israël] n’avait déjà aucune référence ni aucune justification : quoi qu’en disent les maîtres rabbiniques qui sont au service de l’Etat, le sionisme se trouve explicitement condamné dans le Talmud. Dans le traité Kétoubote, à la page 111a, il est dit que Dieu a fait faire plusieurs serments aux [enfants d’]Israël, notamment de ne pas retourner collectivement et par la violence en Palestine avant la venue du Messie, et que toute transgression de ces serments provoquerait des catastrophes terribles, des exterminations et des massacres

           


          • fonzibrain fonzibrain 27 mai 2008 12:55

            jacob fait attention

            yhavé est un dieu un peu vener,t’as pas peur qui viennent vous foutre un raclé

            "je vous avez dit de pas allé en israel,vous allé voir de quel bois je me chauffe"

            lol

            la justice divine est implacable


          • Mr Mimose Mr Mimose 27 mai 2008 23:20

            Thierry d’aprés l’historien Shlomo Sand : l’exil du peuple juif est un mythe

            http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1987&var_recherche=sand


          • Mr Mimose Mr Mimose 27 mai 2008 23:32

            @ Liliette

            Ceci devrait vous interesser.

            Shlomo Sand : l’exil du peuple juif est un mythe

            http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1987&var_recherche=sand


          • cpt.kirk cpt.kirk 28 mai 2008 11:50

            Ce n’est pas un manque d’intérêt pour l’histoire.

             

            Mais juste j’aimerais comprendre le rapport entre un article sur la laïcité en Turquie et la légitimité de la présence des israélien en Israël.

             

             


          • Weinstein 27 mai 2008 13:01

            Voilà un sujet qui risque d’être commenté

            Gazy Gazou où êtes-vous ?


            • Weinstein 27 mai 2008 18:25

              Voilà un sujet qui risque d’être commenté

              Gazy Gazou où êtes-vous ?


            • fonzibrain fonzibrain 27 mai 2008 13:10

              weinstein et jacob

              yhavhé va venir vous latter la gueule,

              je crois me souvenir que quand yhavé a les boules,ca chie dure


              • Weinstein 27 mai 2008 13:16

                fonfon,

                 

                En Français ou en Yiddish, ça donne quoi votre charabia ?


                • Weinstein 28 mai 2008 06:46

                  fonfon,

                   

                  En Français ou en Yiddish, ça donne quoi votre charabia ?


                • Cem38 Cem38 27 mai 2008 13:32

                  @Thierry

                  Que des réactions simplistes décidément à croire que vous êtes dénués de toute réflexion et d’arguments. On dirait un mouton qui regarde mais n’analyse pas ce qui se passe, qui croit à tout sans réfléchir. Avec un raisonnement pareil vous n’irez pas bien loin mon ami.


                • Cem38 Cem38 27 mai 2008 13:42

                  @Thierry

                  Par ce que comme je l’ai dit plus haut, la secte kémaliste s’est infiltrée dans les plus hautes institutions depuis des années et des années.

                  En Turquie, un procureur seul, peut décider d’engager une procédure judiciaire contre qqun, ce qui n’est pas le cas en France puisqu’un procureur a besoin d’un dépot de plainte d’une tierce personne pour prendre l’affaire en main. Cette affaire a été faite dans le plus grand secret, et a été dévoilé à la presse turque comme si on annonçait qu’un tel était mort. En vrai ce jour là, c’est la Tiurquie entière qui a été tuée. reste à voir si ce pays va pouvoir renaitre.

                  Quand on sait ça, on peut se demander logiquement si un complot n’existe pas derrière car quelle procureur peut avoir le courrage de faire ça sans forcément avoir le soutien d’autres personnes derrière ? rendez-vous compte ? On veut interdire un parti au pouvoir et 71 personnes avec dont le PRESIDENT et le 1ER MINISTRE !!!!

                  Ca laisse à réfléchir !


                • fonzibrain fonzibrain 27 mai 2008 13:20

                   

                  Nous avons vu que, comme tous les jeunes de sa génération, qui a vécu les horreurs du nazisme, il n’avait pas manqué de succomber à la tentation sioniste.

                   

                  Les sionistes avaient d’ailleurs beau jeu de les gagner à leur cause : il suffisait d’un peu de propagande. Ces jeunes avaient soif d’un monde nouveau, plein de beauté, de paix et de bonheur : alors on leur présentait les photos du pays de la bibleentre un ciel d’azur et les flots bleus de la Méditerranée. Comme le dit Emmanuel Lévyne, « impossible de résister à la tentation ». Mais, heureusement, sa lucidité et son amour pour la justice lui ont permis de s’éveiller rapidement de ce rêve factice et de percer à jour le véritable visage du sionisme.

                   

                  Ce qui constitua le tournant essentiel de la vie d’Emmanuel Lévyne fut, après la libération, le célèbre épisode de l’Exodus, ce bateau chargé d’immigrants juifs dont les sionistes voulaient faire des martyrs offerts en holocauste pour leur politique. Dans un interview paru le 5 novembre 1967 dans le Méridional, un des responsables de cette machination explique ce qu’elle fut et ce à quoi elle a servi.

                   

                  « Ce départ, déclare ce responsable sioniste, a été préparé de très longue date avec une idée préconçue : on voulait créer un abcès de fixation. Volontairement, sur un vieux rafiot, nous avons bourré 4427 personnes [pour les emmener en Terre d’Israël]. Nous avons voulu pousser les Anglais à la dernière extrémité. La provocation était nécessaire. Quand le bateau a été arraisonné, quand on a rembarqué les passagers sur des navires anglais, ces bateaux anglais avaient été transformés en bateaux-prisons. Pendant un mois, les immigrants sont restés [ainsi]. Cela a attiré la presse du monde entier. Au bout d’un mois, on a envoyé les immigrants dans un camp au sud de Hambourg. Cela a ému l’opinion internationale, l’ONU, etc. »

                   

                  Et lorsque le journaliste lui demande quel résultat a produit cette macabre machination, ce responsable sioniste conclut :

                   

                  « Pour moi, cela représente la création d’Israël ».


                  • fonzibrain fonzibrain 27 mai 2008 13:23

                    weinstein excuse moi peut etre que la ca te parle

                    Lamentations, chapitre 2 Lm 2:1- Quoi ! Le Seigneur en sa colère a enténébré la fille de Sion ! il a précipité du ciel sur la terre la gloire d’Israël ! sans plus se souvenir de son marchepied, au jour de sa colère ! Lm 2:2- Sans pitié le Seigneur a détruit toutes les demeures de Jacob ; il a renversé, en sa fureur, les forteresses de la fille de Juda ; il a jeté à terre, il a maudit le royaume et ses princes. Lm 2:3- Il a brisé dans l’ardeur de sa colère toute la vigueur d’Israël, retiré en arrière sa droite devant l’ennemi ; il a allumé en Jacob un feu flamboyant qui dévore tout alentour. Lm 2:4- Il a bandé son arc, comme un ennemi, il a assuré sa droite, il a égorgé, tel un adversaire tous ceux qui charmaient les yeux ; sur la tente de la fille de Sion il a déversé sa fureur comme un feu. Lm 2:5- Le Seigneur a été comme un ennemi ; il a détruit Israël, il a détruit tous ses palais, abattu ses forteresses et multiplié pour la fille de Juda gémissements et gémissements. . Lm 2:6- Il a forcé comme un jardin son enclos, abattu son lieu de réunion. Yahvé a fait oublier dans Sion fêtes et sabbats ; il a rejeté, dans l’ardeur de sa colère, roi et prêtre. . Lm 2:7- Le Seigneur a pris en dégoût son autel, en horreur son sanctuaire ; aux mains de l’ennemi il a livré les remparts de ses palais ; clameurs dans le Temple de Yahvé comme en un jour de fête ! Lm 2:8- Yahvé a médité d’abattre le rempart de la fille de Sion. Il a étendu le cordeau, ne retirant pas sa main que tout ne soit englouti. Il a endeuillé mur et avant-mur : ensemble ils se désolent. Lm 2:9- Ses portes sont enfouies sous terre, il en a détruit et brisé les barres ; son roi et ses princes sont chez les païens ; plus de Loi ! Ses prophètes même n’obtiennent plus de vision de Yahvé. Lm 2:10- Ils sont assis à terre, en silence, les anciens de la fille de Sion ; ils ont mis de la poussière sur leur tête, ils ont revêtu des sacs. Elles penchent la tête vers la terre, les vierges de Jérusalem. Lm 2:11- Mes yeux sont consumés de larmes, mes entrailles frémissent, mon foie s’épand à terre pour le brisement de la fille de mon peuple, tandis que défaillent enfants et nourrissons sur les places de la Cité. . Lm 2:12- Ils disent à leurs mères ; " Où y a-t-il du pain ? " tandis qu’ils défaillent comme des blessés sur les places de la Ville, et qu’ils versent leur âme sur le sein de leur mère. Lm 2:13- A quoi te comparer ? A quoi te dire semblable, fille de Jérusalem ? Qui pourra te sauver et te consoler, vierge, fille de Sion ? Car il est grand comme la mer, ton brisement ; qui donc va te guérir ? Lm 2:14- Tes prophètes ont eu pour toi des visions d’illusion et de clinquant, Ils n’ont pas révélé ta faute pour changer ton sort. Ils t’ont servi des oracles, d’illusion et de séduction. Lm 2:15- Ils battent des mains à cause de toi tous les passants sur le chemin ; ils sifflotent et hochent la tête sur la fille de Jérusalem. " Est-ce là la ville qu’on appelait toute belle, la joie de toute la terre ? " Lm 2:16- Contre toi, ils ouvrent la bouche, tous tes ennemis ; il sifflotent, grincent des dents, disant : " Nous l’avons engloutie ! Voilà donc le Jour que nous espérions. Nous le touchons, nous le voyons ! " Lm 2:17- Yahvé a accompli ce qu’il avait résolu, exécuté sa parole décrétée depuis les jours anciens ; il a détruit sans pitié. Il a réjoui l’ennemi à tes dépens, exalté la vigueur de tes adversaires. . Lm 2:18- Crie donc vers le Seigneur, rempart de la fille de Sion ; laisse couler tes larmes comme un torrent jour et nuit ; ne t’accorde pas de relâche, que tes yeux n’aient pas de repos ! Lm 2:19- Debout ! Pousse un cri dans la nuit au commencement des veilles ; répands ton cœur comme de l’eau devant la face de Yahvé, élève vers lui tes mains pour la vie de tes petits enfants qui défaillent de faim à l’entrée de toutes les rues ! Lm 2:20- " Vois, Yahvé, et regarde : Qui as-tu jamais traité de la sorte ? Fallait-il que des femmes mangent leurs petits, les enfants qu’elles berçaient ? Fallait-il qu’au sanctuaire du Seigneur fussent égorgés prêtre et prophète ? Lm 2:21- Sur le sol gisent dans les rues enfants et vieillards, mes vierges et mes jeunes gens sont tombés sous l’épée ; tu as égorgé au jour de ta colère, tu as immolé sans pitié. Lm 2:22- Tu as convoqué comme pour un jour de fête les terreurs de tous côtés ; au jour de la colère de Yahvé, il n’y eut rescapé ni survivant. Ceux que j’avais bercés et élevés, mon ennemi les a exterminés. "

                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès